Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Européennes : le discours de l’UMP sonne creux

Européennes : le discours de l’UMP sonne creux

Parlez nous d’Europe. Selon Xavier Bertrand, “aujourd’hui, à part l’UMP, à part peut-être Daniel Cohn-Bendit et les Verts, je ne vois personne qui parle d’Europe”. Le meeting UMP qui se tenait hier à Toulouse était l’occasion de vérifier si les propos collent aux actes. A l’instar des principales formations politiques, le fond a été marqué par une indigence qui ne peut qu’alimenter la victoire annoncée de l’abstention.

Dans un entretien accordé lundi à La Tribune, Xavier Bertrand estime que l’abstention évaluée par les sondages à plus de 50%, “n’est pas une fatalité“. Sa solution : “Il faut que les messages soient complètement tournés vers l’Europe“.

Les discours tenus à Toulouse ne vont pas mobiliser les foules. Juste au mieux les militants UMP. Sortis pour l’occasion, les seconds couteaux  du gouvernement n’ont pas fait d’étincelles, rabâchant laborieusement la logorrhée officielle de la majorité présidentielle.

A défaut de fond, l’UMP est contrainte à user de trois grosses ficelles : l’ennemi extérieur, l’ennemi intérieur et, le sauveur suprême.

La menace extérieure, c’est avec beaucoup de démagogie, la question Turque. “L’UMP est catégoriquement opposée à l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne, à court, à moyen et à long terme“, affirme le secrétaire général du parti présidentiel : “Nous sommes les seuls à être clairs. Nous nous engageons à dire non à la Turquie“. L’argument fait mouche même si la réalité est beaucoup plus complexe dans le mælstrom institutionnel européen avec un engagement de l’Etat Français très ambigu. Ce que Marine Le Pen qualifie “d’escroquerie Sarkozyenne” l’accusant d’avoir ouvert deux nouveaux chapitres sur l’adhésion de la Turquie lors de la présidence française de l’UE. Pas de quoi empêcher le responsable de l’UMP d’affirmer, droit dans ses bottes sur France 2 que, “Ça vaut la peine de voter pour des candidats qui vont s’engager pour dire non à la Turquie, aujourd’hui, demain et après-demain“, Nous voulons des négociations pour un partenariat privilégié“.

L’ennemi intérieur, c’est évidemment le PS. A défaut de constituer une menace réelle et sérieuse, il constitue un défouloir et un dérivatif. Taper sur le PS s’est s’assurer de resserrer les rangs au sein de la majorité présidentielle. Mardi soir, Xavier Bertrand a assuré que le Parti socialiste était “pour un impôt européen”, soulignant qu’à l’inverse la majorité est “contre toute augmentation de la fiscalité, et en France et en Europe”.

Une petite ritournelle reprise à chaque occasion ” Je note que le Parti socialiste, Mme Aubry, dit qu’il faut augmenter le budget de l’Europe avec des ressources propres, ça veut dire que le Parti socialiste français est pour un impôt européen “, a déclaré M. Bertrand sur France Info.”Pour nous c’est non, pour eux c’est oui à un impôt européen, je pense qu’il est important de jouer cartes sur table“, a insisté le député de l’Aisne.

Le budget de l’UE est pourtant d’un faible montant, à peu près 1 % de la richesse nationale de l’Union, ce qui équivaut à environ 235 euros par habitant. Alors que l’UMP évoque dans ses slogans “une Europe qui protége”, on peut s’interroger sur les modes de financement de ses politiques.

Il est vrai que plus que des ressources financières, l’UMP estime que “pour avancer, l’Europe a besoin d’une direction politique très forte“. Et voilà Nicolas Sarkozy propulsé dans le rôle de l’homme providentiel, le seul capable de bousculer les torpeurs et les lenteurs de Bruxelles et de ses procédures.

L’agitation pour programme, dans un exercice d’auto-persusasion que la présidence française de l’UE a été une réussite alors que nombre d’observateurs font remarquer que si Nicolas Sarkozy a certes ouvert beaucoup de chantiers, aucun n’a été mené jusqu’à son terme.

Un reproche que les Français connaissent bien. Peu importe, alors que l’UMP rejette le fait que les élections européennes ne constituent pas un référendum sur l’exécutif français, elle affirme dans le même temps qu’”Ensemble avec le Président de la République, nous changerons l’Europe, comme nous changerons la France “. Un vaste programme mais surtout un amalgame qui laisse comprendre que les suffrages portés sur les listes de l’UMP seront analysés comme autant de soutiens à la politique menée en France par Nicolas Sarkozy.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 27 mai 2009 12:41
    « le discours de l’UMP sonne creux... »
    Seulement pour les européennes ?

    • Axel de Saint Mauxe Nico 29 mai 2009 22:58

      « le discours de l’UMP sonne creux... »
      Seulement celui de l’UMP ?


    • LeGus LeGus 27 mai 2009 18:21

      Vous persistez à poster hors de propos, je persiste donc avec la même objection :

      Rhalala

       La question de la déchéance de la nationalité Française pour les BI-nationaux condamnés doit être posée par les élus de la république à l’assemblée nationale

      Vous pensez sans doute aux crimes de guerre, comme ceux commis à Ghaza ?
      Ou vous réservez ça uniquement aux « islamo-gôchistes-rouge-brun-dieudonnistes-quimangentnoszenfants ».

      Vous êtes conscient que votre avatar est une caricature et pas un héros ?


          • Bulgroz 27 mai 2009 17:08

            Ce qui importe, c’est le nombre de parlementaires dans la nouvelle assemblée.

            L’Union pour la Majorité aura 10 députés de plus
            Le Ps aura 10 de moins
            Le Modem 5 de moins.
            Les Verts moins 2

            Le seul thème qui importe est celui dont on ne parle pas ou peu, c’est celui de l’immigration et cela explique pourquoi la gauche ne gagnera jamais de futures élections.

            Seule une droite forte au Parlement (PPE) est en situation de réguler l’immigration. Le reste, c’est du pipeau.

            • impots-utiles.com 27 mai 2009 18:12

              Bizarrement, on a très peu entendu parler de la forte présomption de financement opaque de la campagne du duo Barnier-Dati , qui serait financée par l’Etat ...

              http://www.pour-une-europe-econome-efficace.com/elections-europeennes-polemique-autour-de-rachida-dati-et-michel-barnier/


              • TSS 27 mai 2009 20:12


                pour les européennes on ne voit et entend que les 4 partis OUIOUISTES ceux qui avec l’appui

                du contrefait nous ont volé notre referendum !

                ils n’auront pas ma voix et je conseille aux 59% des NONISTES de 2005 d’en faire autant ... !!


                • xray 27 mai 2009 22:03

                   

                  Plus la date des élections approche, plus les discours deviennent vides. 
                  Encore une fois, ceux qui seront élus, seront ceux qui auront le mieux crétinisé l’électorat. 

                  Le piège européen :
                  Le piège est fermé définitivement. Il ne s’ouvrira plus. Vous pouvez voter pour ce qu’il vous plaira. Cela n’a plus aucune importance. 

                  Par sa diversité d’intérêts nationaux, l’Europe est ingérable. 
                  Les hauts fonctionnaires le savent très bien mais ils gagnent à se taire. 
                  Pour ceux qui détiennent le pouvoir, la seule échappatoire est de pourrir la vie du plus grand nombre. On peut compter sur les élus européens pour s’y employer. 


                  Le bourbier européen 
                  http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2009/05/09/le-bourbier-europeen.html 

                  Les 12 impasses de la construction européenne 
                  http://www.u-p-r.fr/ 

                  Un Rabbin appelle à voter pour la liste anti sioniste.
                  http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2009/05/08/un-rabbin-appelle-a-voter-pour-la-liste-anti-sioniste.html 

                  La dictature de l’image
                   
                  http://echofrance37.wordpress.com/ 

                  La niche à chien fait de la résistance.
                   
                  (Par nature, les fonctionnaires sont toujours à la recherche de quelque chose à voler.) 
                  http://echofrance23.wordpress.com/ 

                  Qu’elle soit matérielle ou cérébrale, 
                  La misère est le fondement de la société de l’argent. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès