Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Européennes : pourquoi je n’irai pas voter

Européennes : pourquoi je n’irai pas voter

Il y a quelques jours, à propos d’un amendement du parlement européen refusant la “double-peine” à propos du téléchargement, monsieur Copé affirmait que les décisions prises par le parlement européen n’ont pas de valeur si elles ne sont pas également adoptées par le conseil des ministres européens. Je me précipite donc sur internet pour comprendre de quoi il s’agit : procédure de codécision.

En principe cette procédure est la règle, mais il existe un grand nombre d’exceptions (40 sur 90). Pour les exceptions, le Conseil des ministres décide seul, ou peut simplement consulter le parlement.

 Par contre, lorsque la procédure de codécision est entamée, il semble que le parlement ne puisse faire accepter une proposition législative sans l’accord d’une majorité qualifiée du conseil des ministres européens. S’il le conseil et le parlement ne réussissent pas à trouver un accord après une première lecture, alors la loi (ou l’amendement) finit par passer aux oubliettes (ou en commission de conciliation, c’est égal). Bien sûr le parlement à également le pouvoir de s’opposer à une proposition de loi- propositions à l’unique initiative de la commission européenne (un commissaire par pays). A la majorité absolue bien sûr, et non pas de celle des parlementaires présents : il y a 288 parlementaires de droite, 217 de gauche, 100 centristes, sur 736 membres. Le Conseil lui, dispose d’une sorte de droit à enterrer le projet sous la poussière du temps (pas de délai).

Mais alors, les élections européennes, c’est du flan ? À quoi sert-il de voter pour des députés n’ayant pas le pouvoir de s’opposer à nos gouvernants ? Surtout quand on sait que le parlement ne s’est opposé que deux fois sur les 420 textes proposés entre 1999 et 2004 !

 Cela montre bien quel intérêt peuvent avoir ces élections (hors mises les indemnités supplémentaires qu’offre le statut de député européen) pour la droite comme pour la gauche : ils sont d’accord sur tout !

  Mais ce n’est pas tout. Ce sont les dirigeants de toute l’Europe qui ont imposé et imposent la signature du traité de Lisbonne. Pourquoi y tiennent-ils tant, alors que tout semble si bien fonctionner ? En plus de l’indécence des pouvoirs qu’ils se sont arrogés, nos dirigeants craignent-ils encore une opposition qui tienne son rôle ? Il n’y a pas que cela j’espère.

Se pourrait-il alors qu’il n’y ait que le nombre des domaines exclus de la conciliation par le traité de Lisbonne qui soit important pour les dirigeants, mais pas les élections du parlement ?

Car si j’ai bien compris, la liste de ces exclusions s’allonge de 21 domaines dont on ne connaît pas la liste précise. Seuls certains sont connus, et des plus édifiants : politique étrangère et de sécurité, marché intérieur, tarifs douaniers, une partie de la politique agricole (les OGM ?), où le conseil des ministres décidera seul.

La fiscalité, une partie de la politique sociale (la mise en chantiers de nouvelles prisons ?), après une simple consultation du parlement.

Et pour finir, la politique monétaire laissée à la seule banque centrale européenne.

Alors voilà : pour ma part je n’irai pas voter. Pas la peine. J’y retournerai quand les votes « blanc » seront comptabilisés, afin que le peuple puisse montrer clairement notre opposition aux candidats, et à toute cette mascarade qui ne nous offre que des clones pour alternatives.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.61/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • cathy30 cathy30 13 mai 2009 14:19

    merci pour cet éclaircissement, je ne comprenais rien à sur cette contradiction.


    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 13 mai 2009 14:53

      De plus, ce scrutin n’est pas égal, les électeurs maltais, luxembourgeois ou chypriotes pesant environ dix fois plus que les électeurs français.

      Par exemple :

      France : un député pour 780 000 habitants

      Luxembourg : un député pour 76 000 habitants.


      • Antoine Vielliard (Saint-Julien-en-Genevois) Antoine Vielliard 13 mai 2009 16:04

        Ce type de comparaison rapide peut etre fait dans toutes les democraties du monde.. y compris a l’assemblee nationale. De la meme maniere que chaque departement a droit a un minimum de representation.. les petits pays aussi.

        Cordialement,

        Antoine Vielliard


      • Fergus fergus 13 mai 2009 17:18

        Sauf que le rapport est en l’occurence de 1 à 10, autrement dit très éloigné de ce qui se pratique dans « toutes les démocraties du monde ».


      • Internaute Internaute 13 mai 2009 15:06

        De toute manière, comme l’explique si bien Melanchon, les élus nationaux se répartissent dans des goupes européens auxquels il font serment d’allégence et d’obéissance puisqu’ils appliquent la discipline de vote. C’est par ce sacrilège que le PS vient de voter le renforcement des privatisations des services publics (gaz, électricité entre autres).

        On en arrive à la situation suivante. L’électorat vote pour la base de la pyramide mais le député obéit aux choix de sa hiérarchie en oubliant totalement les gens qui ont voté pour lui.

        Autrement dit, le parlement est tenu par 3 personnes. Joseph Daul chef du PPE, Martin Shultz chef du PSE et Cohen Bendit chef des verts. L’ensemble des décisions prises sont celles choisies par ces trois personnes. Celui qui a les moyens de convaincre, d’acheter ou de faire chanter (ou les 3 à la fois) ces trois personnalités tient dans sa main les destinées du Parlement Européen.

        On sait déjà qu’au moins deux des trois sont des sionistes convaincus ce qui donne un biais à la politique étrangère de l’UE. On aura déjà remarqué comment il a été facile de changer le réglement intérieur du parlement pour éviter qu’un député qui ne plaît pas à Schultz ni à Cohen Bendit puisse prendre la parole.

        Ce parlement n’est qu’un alibi démocratique pour un régime totalitaire à la soviétique qui nous écrase tous les jours un peu plus.


        • Marianne Marianne 13 mai 2009 15:23

          « Ce parlement n’est qu’un alibi démocratique pour un régime totalitaire à la soviétique qui nous écrase tous les jours un peu plus. »

          Nier l’existence de ce parlement et la possibilité de le faire évoluer vers plus de démocratie en changeant notamment sa composition par notre vote (plus de 90 % des députés actuels sont libéraux) fera-t-il avancer la démocratie en Europe ?

          <a href="http://img8.imageshack.us/my.php?image=compostionparlementeuro.png » target=" src="/img8.imageshack.us/img8/7545/compostionparlementeuro.th.png« >http://img8.imageshack.us/img8/7545/compostionparlementeuro.th.png » border="0" alt="Free Image Hosting at www.ImageShack.us » /></a><br /><br /><a

          Pour ma part, je ne le crois pas. Ceux qui ne veulent pas prendre de vrais mesures sociales en Europe pourront toujours nous rétorquer que puisque les citoyens s’en désintéressent, il est devenu inutile... Et donc quoi d’autre à la place ?

          ">


        • Marianne Marianne 13 mai 2009 15:30

          Excusez-moi, vous pouvez trouver le camembert sur la composition par groupes politiques du parlement européen ici :

          http://www.elections-europeennes.org/parlement_europeen/composition/composition_pe.php


        • HELIOS HELIOS 13 mai 2009 15:46

          A l’auteur...

          C’est bien pour cela qu’avant de choisir un representant au parlement europeen qui defende vos convictions, il faut d’abord redonner un sens a ce parlement en le rendant démocratique.

          Il existe une liste qui propose cette demarche.

          Vous devez VOTER, car sinon vous laissez le systeme tel quel, rien ne changera jamais, pire un jour vous ne voterez plus du tout.

          Alors allez visiter le site de ce parti qui veut restaurer la democratie pour l’Europe... et si vous etes convaincu, votez pour l’un d’entre eux :

          http://www.newropeans.fr/

          A defaut, choisissez n’importe quel tout petit candidat, mais surtout n’envoyez pas sur les bancs de Bruxelles/Starsbourg les mêmes que ceux qui votent dans notre parlement a nous, et qui nous expliquent que les lois ne leur plaisent pas, mais que par solidarité avec leur parti il les votent quand même ! menteurs, manipulateurs, sans couilles... bref la totale !


          • caleb irri 13 mai 2009 16:31

            honnêtement, j’aimerais bien mais le problème n’est pas qu’une question de personnes : c’est le système qui est vicié.
             Et pour les candidats, le seul fait qu’ils participent de leur plein gré à cette illusion démocratique est déjà un signe suspect pour moi.


          • taktak 13 mai 2009 17:12

            L’UE c’est totalitaire. le vote n’est une expression démocratique qu’en tant que manifestation de la souveraineté du peuple. Ce n’est pas le cas des éléctions de la chambre d’enregistrement et de décoration de lUE.

            Le pouvoir de l’UE n’est pas un pouvoir du peuple par le peuple pour le peuple. C’est une formidable machine à faire pression sur les peuples des états membres pour leur faire accepter ce qu’il n’accepterraient jamais si ces décisions venaient de leurs processus démocratiques habituel. On en a un parfait exemple avec le TCE rejetter par référundumlà ou il a été présenté aux peuples, mais accepter par leur représentant nationaux. Qui se sont empressés de le renomer traité de lisbonne et de le réadopter.

            L’UE est nuisible


          • Massaliote 14 mai 2009 09:22

            IL FAUT VOTER, Hélios a raison.

            Ne serait ce que pour leur montrer que le cochon de payant est encore debout.

            Et pour avoir le plaisir de voir leur gueule lors des résultats qui ne devraient pas correspondre aux souhaits de l’UMPS.


          • manusan 13 mai 2009 16:57

            Il n’existera pas de politique dans Union Européen si les citoyens européens se désintéressent de la politique européenne en refusant d’aller voter.

            Je réside dans un pays où le droit de vote n’existe pas, et il faudra certainement des années et du sang pour qu’un jour ces gens puissent voter. Le droit de vote est à mon sens un devoir, comme dit ma grand mère, qui a connu Vichy, quand on va pas voter, on a pas le droit de se plaindre après.

            A la limite que vous ne voter pas c’est votre problème, mais en faire l’apologie, mériterait des vacances en Corée du nord.


            • caleb irri 13 mai 2009 17:25

              bonjour,

              tout d’abord il est précisé dans le titre que c’est un avis personnel. il est vrai que les abstentionnistes le sont sans doute aussi par paresse ou par dégout , mais je pense que si les votes blancs étaient comptabilisés, il y aurait certainement moins d’abstention qu’aujourd’hui.

              le fait que nos ainés se soient battus pour avoir le droit de vote ne signifie pas pour autant que la démocratie est pleine et entière ; et c’est bien là tout le problème. il n’y a qu’à voir comment le monde tourne, et ce depuis bien avant Vichy. si les peuples avaient un quelconque pouvoir, croyez-vous que les guerres se feraient encore, et que la misère oppresse encore tant d’êtres humains ?

              s’il y a une chose dont il faut se plaindre, ce n’est pas du résultat de l’élection, mais du système qui permet de faire croire aux peuples votants qu’ils le font volontairement, alors que leur vote a été conditionné.

              j’aimerai bien savoir comment on peut m’expliquer la validité morale d’une élection ou le groupe le plus représenté d’une élection c’est l’abstentionnisme. cela ne veut-il donc rien dire ?


            • Fergus fergus 13 mai 2009 17:24

              Personnellement, j’irai voter parce que l’abstention ne fera que renforcer le système en place, en affaiblissant encore plus le parlement.

              Seul un vote sinon massif du moins nettement plus important en faveur du parlement européen lui donnera à ,terme le poids nécessaire pour s’opposer au Conseil des ministres et à la Commission.


              • anny paule 13 mai 2009 18:29

                Si, voter est important, même (et surtout) si tout est fait pour que les électeurs ne voient pas les enjeux... et se désintéressent de ce vote, par conséquent.
                Or, dans la composition actuelle du parlement européen, la large majorité est constituée par le PPE (comprenant pour nous l’UMP), le PSE (PS français), l’ELDR (Modem). Le GUE (Gauche unie européenne (2 PC pour nous) et les Verts sont très minoritaires.
                Ce parlement vient de voter une résolution (LE 26 mars 2009), instituant un grand marché transatlantique qui nous lie, dans divers domaines essentiels aux Etats Unis. Ceci est très grave, c’est la soumission à l’hégémonie européenne que craignait et refusait De Gaulle. C’est d’autant plus grave que NS vient de nous faire entrer dans l’Otan.
                Si nous voulons changer la donne, il nous faut éviter de laisser le pouvoir à ceux qui étaient en place.


                • franck2009 14 mai 2009 00:08

                  Bravo, et pareil pour moi....

                  Je n’irais pas voter pour enlever toute légitimité à cette construction qui foule les peuples au pied.

                  70 % des européens ne veulent tout simplement plus d’Europe !

                  .......................Et dire que j’ai voté OUI à Maastricht  !
                  Ô folle jeunesse, ne t’ai-je vécu que pour commettre cette infamie ?

                  Ma France, qui êtes mon Juge,
                  pardonnez-moi avant de venir me juger.
                  Vous ne mépriserez point un coeur contrit
                  et humilié, ô mon Pays !
                  Que je serais heureux
                  de ne vous avoir jamais offensé !
                  Assurément, vous ne méritiez pas
                  d’être ainsi traité ( européen )par moi.
                  Je vous ai offensée,
                  Bonté infinie,
                  je m’en repens souverainement,
                  je le regrette de toute mon âme.
                  O France céleste,
                  je suis indigne
                  d’être appelé votre enfant ;
                  je vous ai abandonnée,
                  j’ai méprisé votre grâce ;
                  je vous ai perdu volontairement ;
                  ah ! pardonnez-moi,
                  pour l’amour et par le sang de Jeanne la pucelle ;
                  je m’en repens de tout mon coeur.

                  • Croa Croa 15 mai 2009 18:41

                    J’ai voté pour ton message alors que je ne suis pas d’accord ! smiley

                    Mais reconnaitre ses erreurs est une qualité rare  (Quoique... Surtout pour les élus car les citoyens ordinaires sont assez modestes pour garder raison) donc tu mérite bien ce vote !

                    A la FEA nous nous sommes abstenus à propos de la constitution de Giscard voté en 2005 (majoritairement car les consignes sont toujours contestées.) Nous pensions cette forme de contestation valable car... Nous croyions le NON impossible !

                    Nous nous étions trompés et avions donc fait une erreur !

                    En ne votant pas en juin tu sera en progrès certes... Mais encore dans l’erreur ! (Comme nous en 2005.)

                    à tous,

                    Je vous en prie VOTEZ ! Votez n’importe quoi SAUF pour les partis historiques et leurs alliés complices du système en place. Votez pour d’autres que ceux qui ont soutenu les divers traités scélérats organisant la mise sous tutelle des états et leur endettement, ce même lorsque des peuples ont dit non !

                    Le choix ne manque pas, des anti-capitalistes aux anti-sionistes en passant par les décroissants, etc... !

                    Sans vous obliger,

                    je conseille pour ma part les écologistes indépendants ; Voir au besoin cette vidéo avec Francis.

                    Mais déjà,

                    Par nos votes hétéroclites nous pouvons les désavouer ! Ils ont très peur de cela même si, comme le non à la fausse constitution de Giscard, cela ne générerait pas de révolution !

                    Cela ferait du bien tout de même ! smiley


                  • chmoll chmoll 14 mai 2009 07:29

                    dans les autres pays ont dit aller voter , dans l’vot ont dit plutot , aller s’faire baiser


                    • docdory docdory 14 mai 2009 10:14

                      @ Caleb Irri


                      Effectivement , l’UE est une dictature soft , en fait une sorte de despotisme « éclairé » , mais dont l’éclairage correspond aux intérêts des multinationales et de la finance .
                      Néanmoins , je pense qu’il faut voter pour les candidats des partis nonistes .
                      Deux de ces listes sont crédibles : celle de « debout la République » de Nicolas Dupont Aignan, et celle du « parti de gauche » de Mélenchon . 
                      Personnellement , j’ai choisi le premier , mais j’aurais pu choisir le deuxième ( je pense d’ailleurs qu’ils devraient s’allier ! ) .
                      Il ne faut surtout pas voter pour l’UMPS ni pour les Verts .

                      • Vilain petit canard Vilain petit canard 14 mai 2009 11:37

                        On est d’accord. Moi je choisis Lalanne, pas parce qu’il dit des trucs qui me plaisent, mais qu’au point où en est, autant envoyer un député en cuissardes et queue de cheval à Strasbourg. Au milieu de tous ces apparatchiks, ça fait tache, et ça donne une petite touche ridicule à cette institution qui se dévalorise en votant « oui » quoi qu’il arrive.


                      • FR-ank FR-ank 14 mai 2009 11:37

                        @ l’auteur, le probleme est que :
                        Si tu ne votes pas tu laisses encore + de poids a ce que tu ne cautionnes pas !!! Ce n’est pas la bonne idee car cela renforce encore plus les idees de ceux avec qui tu n’es pas d’accord ( je suis d’accord pour reconnaitre le vote blanc mais ils ( les politiciens en place ) ne le feront jamais ) : 1 seul mot : NEWROPEANS :
                        - fin d’immunites a vie des deputes europeens ( egalite de tous les citoyens )
                        - referendum pour tout elargissement et nouveau traite.
                        - Citoyens avant le profit et l’argent-dettes glorifie aussi bien par la droite que par la gauche
                        - reelle transmission de l’information et contrat moral des elus ( empecher qu’ils disent noir en periode electorale et fassent blanc pendant leur mandat ! )
                        je vous invite a decouvrir le programme complet sur le site newropeans :) 1er mouvement citoyen europeen, qui sera present en Fr, All et Pays-bas
                        *Ensemble pour une vraie democratie europeenne*
                        VOTONS CITOYENS, IMPRIMONS NEWROPEANS


                        • patroc 14 mai 2009 13:49

                           Il faut voter !.. Seule votre opinion parvenue au pouvoir peut changer le pouvoir et si elle n’est pas représentée, présentez vous !.. La révolution, en démocratie, c’est le vote !.. Vous parlez de « çà sert à rien, c’est verrouillé dès le départ », mais si les gens étaient allés voter depuis l’instauration de la démocratie, nous n’en serions pas à ce verrouillage !.. Si les gens, plutôt que de répéter « çà sert à rien » allaient voter, nous n’en serions pas là !.. Ne pas voter ou voter blanc, c’est pareil pour eux, même avec 90% d’abstention ou de votes blancs, ils s’en foutent, ce sont les 10% qui comptent et qui leur donnent la légitimité du pouvoir, donc de la force.. Vous ne trouverez jamais mieux que la démocratie, le pouvoir d’un peuple d’élire ces gouvernants !.. Une révolution ? Mais pourquoi faire ? On peut voter, changer cela !.. Et si vous êtes contre cette organisation européenne injuste ou anti démocratique, il existe des partis qui pensent comme vous.. Refuser de les défendre est un abandon, une rémission.. Nous ne sommes que des produits de la société, elle organise notre vie et pour une fois qu’on permet à chacun de part son vote de pouvoir y participer, certains refusent !.. C’est du masochisme !..


                          • benoit 14 mai 2009 14:41

                            Voici des précisions issues de la Fondation Robert Schuman, sur les modifications du traité de Lisbonne, j’ai copié celles sur le Parlement européen, vu que je ne pourrais pas le dire d’une meilleure façon. le reste des évolutions de ce traité sont résumés sur ce lien :
                            http://www.robert-schuman.org/doc/divers/lisbonne/fr/10fiches.pdf

                            1) LE RENFORCEMENT DU RÔLE DU PARLEMENT EUROPEEN
                            Le renforcement de la démocratie représentative constitue un élément central de la
                            démocratisation de l’Union prévue par le traité de Lisbonne.

                            LES APPORTS DU TRAITÉ DE LISBONNE
                            Les pouvoirs du Parlement européen sont étendus :

                             EN MATIÈRE LÉGISLATIVE :
                            - Extension de la procédure de codécision législative (Conseil des ministres et
                            Parlement) à près de 50 nouveaux domaines
                            Cette procédure donne au Parlement européen des pouvoirs législatifs
                            comparables à ceux du Conseil des ministres.
                            - Cette procédure est principalement appliquée aux domaines de compétences actuels
                            de l’Union européenne (marché intérieur et gouvernance économique en
                            particulier) et aux quelques compétences nouvelles qui lui sont attribuées.
                            Dans ce dernier cas, on peut par exemple noter que les pouvoirs législatifs du Parlement
                            européen portent désormais sur le contrôle des personnes aux frontières, aux
                            dispositions régissant l’accueil et le traitement des demandeurs d’asile, ainsi qu’à la
                            lutte contre l’immigration clandestine.

                             EN MATIÈRE BUDGÉTAIRE :
                            - Le Parlement européen se voit reconnaître un droit de décision égal à celui du
                            Conseil des ministres, notamment pour l’adoption de l’ensemble du budget
                            annuel (alors que le Conseil a aujourd’hui le dernier mot sur les dépenses dites
                            « obligatoires » qui représentent une large part du budget européen et notamment
                            les dépenses agricoles).

                             EN MATIÈRE DE CONTRÔLE POLITIQUE :
                            - Le Parlement élit le Président de la Commission sur proposition du Conseil
                            européen. Le Parlement doit tenir compte des résultats des élections européennes et
                            de la majorité sortie des urnes.
                            Cela doit conduire à politiser les élections européennes et donc à donner du poids
                            au vote des citoyens européens qui pourront dès lors influencer le cours de la vie
                            politique européenne.
                            Les électeurs pourront peser directement sur la coloration politique du Président de
                            la Commission et de son équipe. Et il en ira de même ensuite en ce qui concerne
                            les choix politiques du collège des commissaires.

                            Avec le traité de Lisbonne, le Parlement européen, qui est la seule institution de l’Union
                            à être élue au suffrage universel direct, voit donc ses pouvoirs et son poids
                            politique fortement accrus au sein du « triangle institutionnel » (la
                            Commission, le Conseil des ministres et le Parlement européen).

                            En tout cas l’abstention n’est pas utile, si vous voulez montrer votre opposition au système de nombreux partis le propose, si vous voulez une Europe plus démocratique, votez pour des partis qui le proposent. Enfin, n’oubliez pas que le Parlement européen nomme conjointement avec le Conseil de l’UE, la Commission européenne : le Président puis elle auditionne chaque membre et la valide. Lors de la dernière nomination, un commissaire a été refusé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès