Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Européennes : pourquoi les médias voient-ils l’UMP en tête mais non (...)

Européennes : pourquoi les médias voient-ils l’UMP en tête mais non l’opposition majoritaire dans le pays ?

De l’art d’égarer l’électeur ! La répétition est le procédé de l’inculcation. Et il n’y a pas d’erreur qui, inlassablement répétée, ne finisse par prendre des airs de vérité.

 
Le matraquage des médias officiels

Les médias officiels ne cessent pas, en effet, de répéter que « l’UMP est toujours en tête des intentions de vote », comme le claironne encore Le Monde.fr du 19 mai 2009. Est-ce une présentation honnête des sondages qui se succèdent ?

Sans doute les sondages des divers instituts s’accordent-ils pour attribuer à l’UMP 28 % des voix, tandis que que le PS n’en obtiendrait que 21 ou 22, le MoDem, 11 ou 13, les Verts-Europe-Écologie, 10, le NPA, entre 6 ou 7, le front de Gauche (PC et Parti de Gauche), 5, Lutte ouvrière, 2, Libertas (MPF et CPNT), 6, le Front national, 5, Debout la République 1, les autres listes totalisant environ 3 %.

L’UMP et l’extrême droite minoritaires dans le pays

Mais que ressort-il de cette répartition des intentions de votes ? Curieusement les médias officiels se gardent d’en parler. Un simple calcul arithmétique montre pourtant que la nébuleuse UMP qui a absorbé presque toutes les familles de la droite parlementaire serait minoritaire en voix dans le pays aux élections européennes. Elle ne peut compter sur aucune autre formation pour élargir son assise, à l’exception de celle de M. de Villiers.

Mais quand bien même ce serait possible, la droite et l’extrême droite en France ne serait plus majoritaire comme lors de l’élection présidentielle de mai 2007. Le conglomérat le plus proche de l’UMP appelé « Libertas », qui regroupe le MPF, le parti de M. de Villiers, et le CPNT, le parti de la chasse et de la pêche, totalise 6 %. Le Front national, dépouillé d’une large part de son électorat en 2007 par M. Sarkozy, culmine à 5 %. Si l’on ajoute dans le meilleur des cas les 2 % de l’Alliance écologique indépendante, on obtient en tout et pour tout : 28 + 6 + 5 + 2, soit 41 % des intentions de vote.

L’opposition majoritaire dans le pays

En revanche, même si elle est divisée, la gauche totaliserait : 22 + 10 + 7 + 5 + 2, soit 46 %. Quant au MoDem, il oscillerait entre 11 et 13 % des intentions de votes. L’opposition, toutes tendances confondues, recueillerait donc entre 57 et 59 % des intentions de vote. Même avec le renfort des formations d’extrême droite, L’UMP est clairement minoritaire.

Ne serait-il donc pas plus fidèle à la réalité de conclure que les sondages font apparaître, à ce moment de la campagne des élections européennes, que l’opposition, si divisée soit-elle, est majoritaire dans le pays et que se manifeste ainsi un acte de profonde défiance envers le parti majoritaire au pouvoir et sa politique ? N’est-ce pas déjà la grande leçon du scrutin qui se profile si les urnes la confirment, deux ans après l’élection présidentielle ?


Mais sans doute compte-t-on sur les bribes d’informations qu’attrapent au vol les citoyens les plus frivoles ou les moins avertis car seuls les titres des journaux retiennent leur attention volatile. Asséner en manchette à longueur d’antenne et de pages de journaux que l’UMP est en tête des sondages, loin devant ses concurrents, peut faire son effet. On sait, depuis les travaux de Solomon Asch qui ont mesuré l’extraordinaire pression exercée par le groupe sur l’individu, que nul ne sort indemne de cette confrontation avec le groupe. 36,8 % des sujets adoptent, même s’il est manifestement erroné, le point de vue du groupe, pour être avant tout en accord avec lui. Quant aux autres qui résistent, ils restent taraudés par un doute qui fragilise leurs représentations. Désigner ainsi sans cesse l’UMP comme le groupe le plus puissant peut donc lui permettre d’attirer une masse considérable d’électeurs hésitants. Paul Villach

 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.28/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 20 mai 2009 10:34

    à vaincre sans péril , on triomphe sans gloire !

    - par la maitrise des médias
    - le trucage des modes de scutins
    - le manque de crédibilité de l’opposition

    l’UMP aura aucun mal à raffler la mise ..............


    • Traroth Traroth 21 mai 2009 10:58

      Oui, ils vont pouvoir continuer à ravager le pays et à conduire ses habitants à la misère. Chouette, hein ?


    • Leviathan Leviathan 20 mai 2009 10:47

      Un article pertinent sur la main-mise du complexe militaro-industriel sur les médias.
      http://www.mecanopolis.org/?tag=vendeurs-darmes


      • La Taverne des Poètes 20 mai 2009 10:57

        Peu importe à l’UMP le respect de la vérité ou de la démocratie, seul compte le renforcement des intérêts qu’elle représente au plan européen. Le but de l’opération est aussi de décourager les gens de se déplacer. Un fort abstentionnisme citoyen peut conforter la place du parti dominant.


        • Danjou 20 mai 2009 11:30

          Votre ananlyse est fort pertinente. Autre point d’étonnement suscité par un autre sondage concernant Sarkozy : 40% des sondés se déclarent satisfaits ou assez satisfaits de la politique suivie (sondage Viavoice me semble-t-il paru lundi...) Comment expliquer le gap entre 28% pour l’UMP aux européennes et les 40% de satisfaits ? Logiquement les deux chiffres devraient être beaucoup plus proches.
          Les sondages influences et déforment et à ces titres il serait souhaitable de les interdire au moins un mois avant toute éléction. La démocratie en serait renforcée.


          • Algunet 20 mai 2009 11:41

            Nul n’est dupe...

            Votre raisonnement pêche par le fait que vous amalgamez majorité, opposition et partis pour ne pas avoir à admettre que l’UMP dans ces sondages est majoritaire : ce sont des partis qui se présentent aux européennes !

            Quand les sondages donnent à l’oppostion des résultats favorables, les médias ne se gènent pas pour nous matraquer l’information avec la même véhémence... Sont-ils pour autant manipulés ou sous le diktat de l’oppostion ?


            • Danjou 20 mai 2009 11:55

              Votre conception de la « majorité » est très étonnante ! Commement qualifiez vous les 72% qui ne votent pas pour l’UMP ? Une minorité ? Il est clair que l’UMP même avec d’hypothétiques alliés est très minoritaire.
              Vous dites on vote pour un parti. OK. Donc 28% des électeurs approuvent la polittique et le programme de l’UMP. Et 72% ne l’approuvent pas... Vous conviendrez que pour un parti qui soutient sans faillir un président qui estime avoir tout bon, ce score est bien maigre.


            • Algunet 20 mai 2009 13:02

              Je ne parle pas de la majorité issue des sondages, mais celle issue des urnes évidement, celle qui détermine notre démocratie républicaine...


            • Traroth Traroth 21 mai 2009 11:02

              Etant donné que nous sommes avant l’élection, il est effectivement un peu tôt pour coimmenter les résultats, mais c’est valable aussi pour vous, Algunet. Il est évident que tous les commentaires, à droite ou à gauche, partent implicitement du point de vue que les résultats du scrutin correspondent aux sondages.

              Au fait, saviez-vous qu’il arrive que les sondés votent ?


            • Frédéric BOYER Frédéric BOYER 20 mai 2009 12:12

              Très bonne question,

              Je la complèterais par trois autres :

              1 - Comment se fait-il que les partisans du « Non de Droite » dépassent à peine 10 % (FN, MPF), que les partisans du « Non de Gauche » atteignent péniblement 15 % (NPA, FG, LO), et le « Non Gauliste » 1 % ?

              2 - Est-ce que Kouchner, Besson, Tapie, Allègre, Lang, Cohn-Bendit, Rocard, Delanoë, Vals...c’est la gauche ?

              3 - Au regard des enjeux européens, à savoir qui est pour ou contre la dérégulation financière, économique et sociale neolibérale, pourrait-on ventiler les résultats ainsi : Droite 13 %, Centre-droit néolibéral (UMP) 28 %, Centre-gauche néolibéral (Modem, PS, Verts) 44 %, Gauche (NPA, FG, LO) 15 % ?
               


              Cordialement


              • Traroth Traroth 21 mai 2009 11:05

                Une grande partie des problèmes de la France vienne effectivement du fait que beaucoup de gens pensent que le PS est encore un parti de gauche. Parce que « gauche néolibérale », c’est un oxymore.


              • french_car 20 mai 2009 12:48

                Ce qui m’étonne toujours c’est de voir comment la droite se tire une balle dans le pied avec les sondages. En annonçant une belle avance - même s’il ne s’agit pas d’un scrutin majoritaire - on provoque toujours une démobilisation de l’électorat majoritaire et une mobilisation de l’opposition.


                • french_car 20 mai 2009 12:58

                   Le fait que l’opposition soit majoritaire 2 ans apès les présidentielles voire les législatives puisqu’elles concomittent désormais n’a rien de nouveau, je pense même que l’on trouvera pas d’exception dans l’Histoire récente.
                  Villach votre démonstration ne tient pas dès lors que l’individu n’est pas au sein du groupe mais dans la solitude et l’anonymat de l’isoloir - ou derrière le bouton de la machine désormais.
                  De plus l’expérience de Asch ne requerrait pas que le cobaye fasse passer un message, il y participait plus en tant que témoin qu’en tant qu’électeur. Et effectivement - mais on soirt du sujet - j’ai assisté à une conférence de police scientifique l’influence du groupe sur les témoins d’un évènement est énorme, ce pourquoi il est nécessaire de les isoler et interroger dès que l’évènement est connu - et pas seulement parce-que la mémoire se brouille.


                  • patroc 20 mai 2009 14:30

                     Analyse très juste qui devrait encourager chacun à aller voter pour créer un contrepouvoir européen à la politique de Sarko0.. Bon article !..


                    • Bulgroz 20 mai 2009 14:43

                      Ave Cesar imperator, morituri te salutant !

                      Les gladiateurs étaient modestes et reconnaissaient leur défaite, par cette adresse, ils imploraient le pardon, ils se soumettaient et reconnaissaient leur infériorité pour se donner du courage avant d’ affronter la bataille.

                      En 2009, les choses ont changé, la gauche molle et divisée à la recherche perpétuelle de son logiciel et de son conducator, la gauche mi molle représentée par la pas même maire de Pau fui par pas moins de 34 parlementaires (et plus recemment par Peyrelevade, mais chut !!), la gauche dure qui biberonne chez Che, Chavez et Domota ; bref, tous ceux qui nous font croire qu’ils sont ensemble et qui vont droit à la défaite veulent nous faire croire PAR AVANCE que les futurs gagnants sont les vrais perdants et vice versa.

                      Notez bien que les futurs perdants ne cherchent pas à mobiliser leurs troupes, non, peine perdue d’AVANCE, ils savent qu’ils seront laminés et cherchent à minimiser PAR AVANCE l’écrasante victoire de leur adversaire, cet UMP honni, ce Sarkozy haï, cette droite vomie....

                      En pleine loi Hadopi , en pleine loi de l’hôpital, en pleine loi de l’Université, en pleine crise, que l’UMP et Sarkozy puissent infliger une telle branlée à cette multitude de gauches, ça les dépasse complètement et le savoir PAR AVANCE est encore plus humiliant. 

                      Alors ces gens de gauche se disent, merde, c’est pas possible, cela ne peut pas être possible, ils opèrent un complet déni de la réalité, cherchent à échapper PAR AVANCE, à ce sentiment par les moyens du bord et s’enferment dans une paranoïa schizophrénique : le renversement des réalités, expliquer PAR AVANCE et par a+b que le gagnant est le perdant, et que « nous perdants, sommes en réalité les vrais gagnants » et tout ceci sans attendre le jour du vote, non, ils le disent PAR AVANCE, c’est bien plus pratique pour amortir la branlée magistrale à venir.

                      S’ils le pouvaient, ils demanderaient l’interdiction des élections citoyennes, ils n’en sont pas encore là mais presque.

                      Gens Anti Sarkozistes (je ne dis pas gens de gauche), je vous le dis, PAR AVANCE, en toute sérénité, l’UMP va gagner haut la main et je ne serai pas peu fier d’y avoir contribué.


                      • Danjou 20 mai 2009 15:08

                        Pourriez-vous écrire en français SVP ? Vos commentaires seraient plus agréables à lire. Quant à la branlée, visiblement nous n’en avons pas la même définition. 72% qui ne votent pas pour UMP+ NC vous trouvez çà glorieux pour vos protégés ? 


                      • deovox 21 mai 2009 01:05

                        bulgroz est le pseudo de frederic lefebvre sur agoravox. mêmes arguments, même arrogance, même vocabulaire de roturier, même ignominie intellectuelle. sûr c’est lui !!!


                      • Bulgroz 21 mai 2009 09:33

                        L’UMP aura 20 parlementaires de plus dans la nouvelle assemblée (de 17 à 27)

                        Le PS aura 10 parlementaires en moins (de 31 à 21)

                        Sur la base de résultats de 29% et 22% des voix respectivement.

                        Le Modem passera de 11 à 6 ou au mieux pourrait se maintenir à 11.

                        On peut donc dire qu’il s’agit d’une très grande victoire de l’opposition.



                      • Voltaire Voltaire 20 mai 2009 14:43

                        Excellente analyse.

                        La droite parlementaire (UMP-NC) chute de façon très importante comparée aux législatives 2007 (de 40 à mois de 30%). Même en tenant compte de la droite nationaliste, on arrive péniblement à 35%. S’il est classique de voir la majorité défaite lors d’élections de mi-mandat, la présentation que font les média de la situation est biaisée.

                        La situation à gauche est plus complexe, en raison dela multitude de mouvements : l’alliance des écologistes bénéficie d’un bon leadership (ce qui lui manquait depuis longtemps) et d’un accord entre tendances longtemps divisées. Reste à savoir si cela tiendra par la suite... Et le PC se refait une virginité sous sa nouvelle dénomination « front de gauche », une très belle opération de marketing. La gauche de gouvernement demeure à son score autour de 35%, même si l’équilibre est bouleversé en dévafeur du PS (on en revient à « une gauche plurielle »).

                        Au centre, le MoDem réussit à s’installer durablement dans le paysage politique français (il était à 7.6% en 2007 et souvenons-nous de ce qu’on lui prédisait alors), mais demeure en dessous du potentiel représenté par son leader : il paye son manque de candidats connus, achetés par l’UMP, mais devient incontournable pour toute future majorité.

                        Quant aux extrêmes, ils demeurent sur des scores classiques pour des élections européennes, avec juste un échange entre extrême droite et extrême gauche.

                        En raison du mode de scrutin, de faibles écarts en voix pouraient se traduire par des différences considérable en sièges, différences accentuées par l’abstention : ainsi, le MoDem oscille entre 1 ou 2 élus par région (la limite est autour de 14%), les verts entre 0 et 2 etc... Les gros partis sont, comme souvent, avantagés par le scrutin. Cela peut se traduire par des effets insoupçonnés au parlement européen, où le choix du futur président de la commission européenne se décidera.


                        • Yvance77 20 mai 2009 17:42

                          De Voltaire je cite :" le MoDem (...) paye son manque de candidats connus, achetés par l’UMP, mais devient incontournable pour toute future majorité."

                          Cher Voltaire

                          Je vais juste vous reprendre sur ce point.

                          Je dirais que certains se sont vendus comme de vulgaires putes de bas étage, à un manquereau qui adore tout ce qui brille.

                          Le reste de votre intervention étant parfaite  smiley

                          Désolé

                          A peluche


                        • pendragon 20 mai 2009 14:51

                          Pour que l’opposition gagne il faudrait déjà qu’elle s’oppose, et regarde hors ses murs.


                          • daryn daryn 20 mai 2009 14:54

                            Autre phénomène amusant, les liste UMP sont en fait des listes UMP + Nouveau Centre + Gauche Moderne. Or il y a une omerta complète sur la composante Gauche Moderne tant dans les sondages (lisez les questions posées) que dans les articles de presse. On trouve encore le logo sur les tracts et sur le bandeau inférieur du site de campagne, mais je me demande s’il va y rester jusqu’au bout...


                            • citoyen 20 mai 2009 15:48

                              A l’auteur
                              Comment pouvez vous dire que De viçlliers est le plus proche de Sarko . Sur la politique française peut etre. Sur la politique européenne absolument pas . De Villiers n’arrete pas de reclamer le retour a la souverainete nationale et l’abandon du projet de traité de Lisbonne ( concocté par Sarko) . Ce serait du flan de la part de De Villiers ? Difficile à croire quand même , pour quelqu’un allié à Libertas , mouvement ayant réellement fait (des actes , pas seulement des paroles ) capoter la ratification en irlande et donc l’entrée en vigueur rapide de ce traité de lisbonne.
                              Le principal allié de sarko en Europe , c’est le PS , qui rappellons le, critique en France les politiques europénnes promulguées , mais VOTE à Strasbourg tous les traités et toutes les directives .... belle escroquerie tout de même .

                              La même remarque s’applique grosso modo à bayrou


                              • Petitpois Petitpois 20 mai 2009 16:43

                                Bonjour Monsieur Villach, 


                                Je suis ici hors sujet, mais êtes-vous au courant de la réaction du vice-président américain Joe Biden lorsqu’on lui a présenté en public les preuves scientifiques de présence de nano-thermite, un puissant explosif militaire, dans la poussière du World Trade Center ?

                                Vidéo en anglais, explications et commentaires en français ici :

                                Et la vidéo sous-titrée en français :

                                Connaissant et appréciant vos capacités d’analyse, je crois qu’un article sur son comportement ferait plaisir à beaucoup, si le sujet ne vous rebute pas...

                                Désolé de vous contacter de la sorte, mais je ne savais pas comment le faire autrement...

                                Très cordialement, 

                                • Paul Villach Paul Villach 20 mai 2009 17:32

                                  @ PETITPOIS

                                  Merci de votre proposition. Mais après avoir vu la vidéo, je ne vois pas ce que je pourrais dire d’original sur le comportement du Vice-Président qui manifestement fuit devant le problème posé. Je n’ai, moi-même, hélas ! aucune information supplémentaire à apporter à celle diffusée par cette vidéo. Paul Villach.


                                • Yaka Yaka 20 mai 2009 17:03

                                  Cette mascarade a assez durée,
                                  je demande que les médias nous parle de chose intéressantes, des enjeux de l’Europe, et des lignes politiques de partis.

                                  sondages, abstention ... Est-ce vraiment important ? On verra plus tard non ?

                                  Je suis vraiment en colère, on pourrait avoir une campagne intéressante, sur les idées, mais les médias ne nous parle que des sondages ! ou de la place de Bayrou ... ou de la descente au enfer des socialistes ... sans jamais expliquer pourquoi.

                                  Quand les journalistes feront leur boulot ?
                                  C’est de l’incompétence ? ou le font-il exprès ?

                                  Au passage, je note qu’agoravox est tombé exactement dans le meme travers.


                                  • furio furio 20 mai 2009 22:26

                                    l’ump compte mettre les français deux fois ! Non à la double pénétration !! comme dirait Siné Hebdo.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès