Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Évasion fiscale : ce sont les députés européens qui s’évadent (...)

Évasion fiscale : ce sont les députés européens qui s’évadent !

Une vidéo fait scandale autour des avantages indécents dont bénéficient les députés européens.

Vous me connaissez tous, vous avez été 40,63% à vous être déplacés un dimanche matin de 2009 pour m’élire, vous ne voyez toujours pas qui je suis ? Voyons, qui appelle-t-on pour lutter contre l’évasion fiscale et les fraudeurs ? Nous, les ghostbus… députés européens !

Cela fait bientôt 4 ans que je lutte en faveur de vos libertés et de vos droits, ma dernière grande victoire remonte à la dénonciation de l’huile de palme qui a sans aucun doute contribué à améliorer votre quotidien. Non ? Ces derniers temps j’ai changé d’ordre de bataille. Oui c’est vrai, je mène dorénavant une lutte incessante et acharnée face aux évadés fiscaux, aux fraudeurs, aux riches, rien que de les imaginer près de moi me donne des frissons dans le dos, brrrr. J’ai changé vos vies et vous pouvez m’en remercier. Enfin, c’est plutôt à moi de vous remercier car vous avez également changé la mienne.

Grâce à vos impôts nationaux, j’ai l’honneur d’être rémunéré 6 200 € net par mois, ainsi que d’avoir des indemnités de frais généraux s’élevant à 4 299 € par mois, un remboursement des frais de transport, une indemnité annuelle de voyage de 4 243 €, puis une indemnité journalière de 304 € selon ma présence au Parlement lors des sessions qui ont eu lieu une dizaine de fois par mois. Au total je touche près de 15 000 € par mois et je dispose d’une enveloppe globale mensuelle pour payer mes collaborateurs de 21 209 €. Bon, je vous vois venir, autant vous rassurer tout de suite, je paie mes impôts, cher monsieur, à hauteur de 12%. J’ai quand même le droit de faire respecter mon droit de propriété, non ? Je touche 70% de mon dernier salaire en guise de retraite au bout de 15,5 années de travail intense certes, mais il faut tout de même reconnaître que je travaille dans des conditions difficiles.

J’ai eu vent d’une vidéo sur internet qui vise à nous compromettre ; comment des journalistes osent-ils nous montrer de cette manière devant les nobles concitoyens européens ? D’autant plus que l’on me voit dans cette vidéo, une coupe de champagne à la main entre deux votes, un petit restaurant quatre étoiles en guise de cantine, un peu d’art moderne comme décoration, et quand je n’ai pas envie de travailler j’ai ma petite technique à moi… Approchez, je vais vous la chuchoter : je rentre discrètement poinçonner mon ticket, un coup d’œil à gauche, un coup d’œil à droite, puis je fais le tour du bâtiment avant de sortir comme si de rien n’était, mais avec mes 304€ du fait de ma « présence » au Parlement.

Comment ? Vous me traitez de fraudeur moral ? Je traque des évadés fiscaux alors que moi-même je ne suis pas soumis à ce système de spoliation dont je suis l’heureux inventeur mais auquel je ne suis pas soumis. Vous ne comprenez pas, je suis un personnage ambigu aux multiples facettes, oui c’est ça, et non pas un hypocrite. J’en oublie même l’animosité entre mon parti et mon parti rival autour d’une bonne coupe de champagne, rien de tel pour se désaltérer pendant ma pause de 11h. Vous m’accusez d’avoir oublié mes principes et ce pourquoi les concitoyens m’ont élu ? Non, je ne pense pas. Il est vrai qu’à une certaine époque M. Bové démontait les McDonald’s avec sa clé à molette mais aujourd’hui regardez donc, il valide la mise sur le marché de toute sorte d’OGM. Il évolue dans sa pensée voilà tout, pas de quoi en faire un drame.

Il est vrai qu’en ce moment les temps sont durs, après que M. Cahuzac se soit fait attraper alors qu’il devait lui-même lutter contre l’évasion fiscale, nous, les députés français, nous sommes sentis obligés de divulguer nos patrimoines. Heureusement, nous avons bien géré notre affaire : si un citoyen français souhaite consulter mon patrimoine, il sera fiché au sein de l’administration qui m’en enverra une copie et ça ne s’arrête pas là… S’il divulgue ces informations, il sera réprimé par la loi. C’est donnant-donnant avec nous.

J’ai surtout beaucoup de problèmes avec l’opinion publique : j’ai des avantages énormes, je me moque du contribuable européen, je suis financé par l’argent public, mais en plus j’ai le culot de prôner une réduction des déficits. Entre l’austérité de l’État et des institutions européennes face à votre austérité, j’ai choisi cette deuxième option. N’en suis-je pas moins crédible lorsque je joue le moralisateur de première en parlant de « la perception de l’équité » comme le dit M. Barroso, de la taxation de plus en plus forte exercée contre ceux qui réussissent, ou encore de ma haine du « riche » que j’arrive plutôt bien à imprégner au peuple alors que moi-même je fais partie de cette catégorie sans y connaitre les méfaits de l’étouffement fiscal ?

Toutefois, parfois lorsque j’y réfléchis, je me dis que les paradis fiscaux sont peut-être la conséquence de ma politique. Depuis le départ, je m’efforce de traiter la conséquence et non le pourquoi du véritable problème. Les paradis fiscaux ont toujours existé mais, depuis plusieurs années maintenant, ils connaissent une forte prospérité dont je n’arrive pas à comprendre la raison. Ma conception étatiste de l’impôt me conduit à imposer au maximum la personne qui réussit le plus, et ce dans un système très compliqué et incertain juridiquement. Peut-être est-ce la cause de cette prospérité ? Ainsi, dans ce système hypercomplexe, cette personne fera tout pour échapper à cet impôt jugé injuste. L’enjeu pour moi serait donc de simplifier le système, réduire les impôts, toutes ces initiatives contribueraient à une lutte contre ces paradis, j’imagine, non ?

M’enfin, je me moque de toutes ces questions philosophiques, je fonctionne non pas dans le pragmatisme mais dans le sens du vent, les paradis fiscaux sont décriés alors je surfe sur cette vague, même si je peux moi-même être considéré comme un fraudeur moral en raison de mon statut privilégié, mes avantages, et surtout le fait que je n’assume pas tout cela.

J’ai cru lire que certains libéraux sur ce site appelaient à la résistance, calmez-vous rapidement car le Parlement français a décidé de mettre en œuvre autant de moyens pour la lutte contre l’évasion fiscale que dans la lutte contre le terrorisme ! Collaborez avec l’État, concitoyen, sous peine de graves sanctions, retour vers le futur temps de Vichy ou de Robespierre, au choix.

Je dois déjà vous quitter, il faut que j’aille confirmer ma présence à cette session du Parlement pour touch… mettre mon travail à profit en cette belle journée ensoleillée.

 

Lien raccourci : http://www.contrepoints.org/?p=130703


Moyenne des avis sur cet article :  4.89/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 15 juillet 2013 10:20

    impossible ! certains marchent même sur l’eau !


    • Yvance77 15 juillet 2013 10:23

      A mort cette Europe... rien d’autre !!!


      • Daniel D. Daniel D. 15 juillet 2013 11:08

        Texte assez marrant, mais qui dérape quand vient l’analyse du pourquoi des paradis fiscaux.

        Les chiffres des patrimoines sont tombés pour cette année, l’augmentation des patrimoines as été énorme cette année pour les plus riches, et ceci ne comptabilise que les biens déclarés.

        Les pauvres s’étant encore appauvri et les riches enrichi l n’y as donc pas trop d’impôt sur les riches mais pas assez, car, rappelons le, la France basais sa politique sur la redistribution pour réduire les inégalités, avant d’être corrompue par le libéralisme ego centriste forcené actuel...

        La lutte contre les paradis fiscaux n’est pas une volonté de nos politiques car ils en profitent, Cahuzac n’est pas le seul et pas le plus gros.

         Monsieur Condamin Gerbier qui commençais a faire des révélations sur des membres du gouvernement actuel et passé vient d’être mit en examen pour « violation du secret bancaire ».

        Tous corrompus et/ou complices !


        • Cedric Citharel Cedric Citharel 15 juillet 2013 14:51

          En plus de tous les avantages dont ils disposent avec l’argent public, il ne faut pas oublier que Bruxelles est le paradis des lobbyistes. Pour chaque loi qui favorise le monde de la finance et de l’industrie, les députés européens corrompus gagnent une croisière dans les Caraïbes, une poste important pour l’un des membres de leur famille ou une partie fine dans la capitale.

          Pour savoir comment ces politiciens (parmi beaucoup d’autres) sont devenus les communicants de ceux qui dirigent réellement le pays, lisez On les croise parfois, de Cedric Citharel.

          • chmoll chmoll 15 juillet 2013 17:00

            le frenchie c un paradis fiscale ouai m’sieur
            d’mande donc à la bande des 577


            • pens4sy pensesy 16 juillet 2013 00:39

              Ce journaliste se fait agresser verbalement et physiquement par 2 D.E., un tchèque et un italien, on croit rêver ou plutôt cauchemarder.
              Ces gens volent 300 euros par jour a la communauté européenne, décidément bien généreuse pour ses serviteurs escrocs.
              C’est totalement scandaleux.
              Sortir de ce bourbier malsain qu’est l’Europe est une véritable urgence.
              .


              • bartneski bartneski 16 juillet 2013 10:46

                Sortir de cette europe de merde....

                C’est pas demain la veille.

                L’Europe va très bien. Zéro euro de dette, PIB N°1 mondial. Nous ne sortirons jamais de l’europe. L’Europe est LA réussite franco-allemande du 20 ème siècle. Il n’y a pas de problèmes européens. Il y a juste un problème de partage des richesses. Et encore, c’est vite dit. Ce n’est pas un problème mais un choix stratégique sur l’échiquier des puissances mondiales. La France n’existe plus que par l’Europe, de même que l’allemagne. Rien ni personne ne changera ça. Pas même les américains.


                • buygold buygold 16 juillet 2013 11:22

                  prendre de l argent pour un travail qu on a pas effectuer s appel du vol. 

                  il est grands temps de juger et condamner tous les diktateurs europeens pour escroquerie en bande organisé, haute trahison (en 2005 la france a voté non a la constitution europeen... ) 
                  crime de guerre (afganistan ...etc..)

                  a mort l €urope et retour a une économie, monnaie, gouvernance LOCALE (pas de diktature mondial uniquemetn un chef pour chaque village - 

                  • bartneski bartneski 16 juillet 2013 11:26

                    vive le roi !!! mdr


                    • Appolonius de Zante Appolonius de Zante 16 juillet 2013 13:46

                      Je viens travaillé donc j’ai une prime en plus de mon salaire. C’est génial comme truc. Vite, vite qu’attendent les syndicats pour le revendiquer ?


                      • buygold buygold 17 juillet 2013 11:15

                        €uropeistes : vous etes minable, malgré la propagande europeen, votre europe a totalement echouer, votre euro est un désastre. 

                        il n y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voire. 


                        • Vieux Sachem 22 juillet 2013 09:11

                          Ette-vous poure ou kontre lait fôtes d’ortograf ?


                        • baldis30 2 août 2013 23:25

                          dans la même veine que l’article ci-dessus il y a, pour les italophones, dans La Repubblica du 1er août un article aussi élégant que cinglant sur les indemnités et émoluments touchés par les députés européens : il en résulte que quel que soit le pays et pour s’en tenir qu’à l’argent régulièrement déclaré ( horresco referens : y en aurait-il de non déclaré ?) tout député européen touche plus que n’importe quel autre parlementaire de son pays, quel que soit le pays ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès