Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Faudrait-il dissoudre le peuple britannique ?

Faudrait-il dissoudre le peuple britannique ?

JPEG

Tous les principaux partis de la Grande Bretagne sont pour que la Grande Bretagne reste dans l’Union Européenne.

La CES (Confédération Européenne des syndicats) est l’un des soutiens les plus inconditionnels du maintien de l’Union Européenne… Les quelques déclarations en faveur d’une Europe un peu plus sociale étant plutôt un alibi.

Tout pourrait aller dans le bon sens pour les européistes s’il n’y avait pas ce peuple versatile qui semble ne plus vouloir de ce machin, véritable corset libéral.

Plusieurs sondages actuels inquiètent les milieux financiers outre-manche et sur le continent.

 http://www.linternaute.com/actualite/politique/1279823-brexit-definition-date-du-referendum-resultat-consequences/&nbsp ;

« Selon un sondage diffusé le 27 avril 2016, et mené par l'institut ICM, les pro-Brexit auraient une courte avance sur les anti-Brexit. 46 % des sondés seraient favorables à la sortie du royaume-Uni de l'UE contre 44 % pour le maintien. le sondage a été réalisé par Internet alors que Barack Obama avait fait le déplacement à Londres pour appeler les Britanniques à à rester dans l'Union européenne »

Comme le dit cette citation attribuée à Brecht :

« Puisque le peuple vote contre le Gouvernement, il faut dissoudre le peuple." ?

En attendant la campagne pour le départ de la Grande Bretagne se poursuit y compris dans les syndicats où nombre de syndicalistes en désaccord avec leurs directions multiplient les appels et les initiatives.

Ce refus de l’Union Européenne rencontre un écho dans toute l’Europe et dans tous les syndicats.

L’Union Européenne se substitue aux états en imposant l’austérité et en obligeant les gouvernements à ne plus avoir de services publics.

Il faut que vive la concurrence non faussée, qu’ils disent !

Tant pis si certains ne peuvent pas se loger, ni se soigner !

Les peuples européens disent Non à l’Union Européenne, ils ne croient pas à tout replâtrage idée comme quoi il faudrait mieux d’Europe… Cette Union Européenne est à combattre.

Comme le disent des syndicalistes de toutes tendances :

http://blog.europa-museum.org/post/2016/04/24/Appel-de-travailleurs

« Une victoire des travailleurs britanniques le 23 juin sera un point d’appui pour tous les travailleurs qui, dans tous les pays, s’opposent par leur propre lutte de classe aux plans de destruction de l’Union européenne et des gouvernements qui appliquent sa politique »

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • tonimarus45 27 mai 09:19

    bonjour- si par un heureux hazard le brexit passait( je ne pense pas, ils font tout pour qu’il ne passe pas ,jusqu’a solliciter le fmi(qui devrait rester neutre ainsi qu’obama qui devrait s’occuper de ses fesses)),on les fera revoter jusqu’a ce qu’il votent pour ; on a vu cela dans d’autres pays.En france on c’est torche le derriere avec le referendum et les « dits socialos » de connivence avec la droite, au congres de versailles, a fait en sorte qu’il n’y ait plus de refendum a ce sujet ,ni a d’autre d’ailleurs


    • Jeekes Jeekes 27 mai 11:45

      « Il faut que vive la concurrence non faussée, qu’ils disent ! »  


      Et ils mentent, comme d’habitude. 
      Parce qu’elle est faussée, la concurrence. 
      Et pas qu’un peu, si on se réfère aux énormes différences de salaires, de protection sociale et de conditions de vie entre les pays !

      Une vrai concurrence non faussée devrait impliquer un lissage (de préférence par le haut) qui supprimerait ces différences. 
      La concurrence pourrait alors se faire sur le seul critère qui importerait au consommateur ; la qualité... 

      Et non pas parce que représente, pour le monde de la finance et du grand patronat cette idée de concurrence non faussée ; le profit !
       
        



      • agent ananas agent ananas 27 mai 12:45

        Tous les principaux partis de la Grande Bretagne sont pour que la Grande Bretagne reste dans l’Union Européenne
        FAUX ! Dans les deux principales formations politiques que sont le Labour et le Tory, on trouve des partisans du « Brexit » et du « Bremain » dans les deux camps.
        Seul le parti UKIP de Nigel Farage est complètement pour le Brexit tandis que le SNP (parti écossais) est favorablement européen.
        Les élections partielles récentes montrent que le parti UKIP est en progression et pourrait détenir la clé du référendum...
        Pour faire écho à la dissolution du peuple britannique, un article d’opinion du Washington Post en début de semaine suggérait carrément qu’il faudrait « éliminer les ignorants des listes électorales »... car les électeurs étasuniens sont irresponsables !
        Bref à l’instar de la GB, un vent de panique est aussi en train de souffler outre-atlantique car pour une fois un candidat hors establishment pourrait remporter la présidentielle US.
        Vous avez dit démocratie ?


        • Alainet Alainet 27 mai 13:56

          - ça devient très serré mais les abstentionnistes referont-ils le coup du vote par correspondance des Autrichiens ? J’ai habité jadis chez les Anglais et connaissant leur sentiment national teinté de chauvinisme et trouverais étonnant qu’ils restent dans cet UE-là (mais je peux me tromper).. A Londres, ville cosmopolite, ils sont contre le Brexit mais dans le reste de la GB ; ils pensent bien différemment. Boris Johnson a comparé le Brexit à une « évasion de prison » et a qualifié l’intrusion de Barack Obama dans le débat d’« hypocrite ».
          Ce matin à France-Info, Bayrou pourtant européïste , a laché -« Pour réformer l’UE il y a des décisions + faciles à prendre qu’on ne le croît et c’est la volonté qui manque. Même les journalistes avertis ne savent pas comment sont préparées les décisions européennes et tant qu’on ne voudra pas transformer les Traités avec des principes de démocratie élémentaires, et des décisions préparées au vu et au su de tous,.. et on peut le vérifier avec le TAFTA.. et c’est 1 droit fondamental d’être informé des décisions qu’ils prennent en notre nom..il y aura 1 rejet des Peuples pour l’UE. »
          - Hier soir chez Pujadas, face à Mélanchon qui dénonçait l’attitude de Sarkozy et Hollande, qui ont signé les derniers traités UE sans moufeter ; Emmanuelle Cosse a défendu point par point la loi El Komhri puis la Construction Européenne parce qu’il n’y a pas d’alternative... Après 2017 ; elle touchera sa retraite de ministre à vie et on n’entendra plus parler d’elle. EELV est le seul parti Vert européïste au Parlement Européen et n’a plus de groupe parlementaire à l’Assemblée Nationale.. Quand ce parti disparaîtra ; je ne mettrais pas de carte de condoléances à leur enterrement...


          • Trelawney Trelawney 27 mai 14:33

            Qua l’Angleterre reste ou pas dans l’UE, ça changera quoi pour eux et pour nous ? Strictement rien !

            Ce que l’on peut noter à la veille du vote est que :

            1 - Comme une loi anglaise précise qu’un ressortissant de l’UE peut demander la nationalité anglaise une fois passé un certain temps dans le pays, il y a la queue dans les administration. les Française allemand et tout ceux de l’UE pour obtenir la bi-nationalité et continuer sa vie en Angleterre.

            2- La société française Technip (60000 salariés dans le monde) va, en plein brexit, déplacer son siège social de Avenue de la grande Armée à Paris vers la City à Londres. Pour le CAC40 comme pour les banques, que l’Angleterre soit dans l’UE ou pas, ils s’en fichent comme de l’an quarante


            • Alainet Alainet 28 mai 14:15

              @Trelawney .. Les Anglais ne redoutent pas la sortie de l’UE mais nos eurocrates de Bruxelles, notre fédérateur venu d’outre-atlantique ( Obama entre autres ), nos politiciens vassaux atlantistes & contributeurs qui ont toujours oeuvré pour ce condominium US ( la liste serait trop longue ), ont peur de l’effet domino inévitable qu’entraînerait le Brexit avec d’autres référendums demandés par les peuples d’autres pays de la zone €uro, tellement cette institution est discréditée.
              - Hofer en frôlant la Présidence de l’Autriche, a du mettre le trouillomètre à zéro à Junker. Hofer aurait pu dissoudre à tout moment et aussi remettre leur Parlement discrédité actuellement... mais aussi remettre sur le tapis ce référendum sur la sortie de l’UE, écarté par la Majorité toujours en place jusqu’en 2018 , sans débat... Les raisons fournies par nos médias sur le risque d’extrême-droite, ne tiennent pas la route dans la mesure ou d’autres droites similaires sont présentes dans 4 pays de l’UE.
              - L’indifférence n’est pas de mise en politique et dans les milieux bancaires & les multinationales.
              - Nos médias mainstream sont mobilisés et filtrent d’avantage les réactions des europhobes dans les forums ( si certains restent vides de réactions ; ce n’est pas que les gens n’ont rien à dire sur des sujets sensibles mais que la censure sévit d’avantage ). Quand Bayrou s’est laché hier, en dénonçant la gouvernance de l’UE et le rejet des Peuples.. il a été aussitôt interrompu par le journaliste surpris de sa réaction, qui l’a coupé a prétexté « qu’on avait plus le temps d’en discuter et qu’on le réinviterait un autre jour, plus tard, pour ce débat ».. alors qu’il était 7H55 ! Pour l’émission de Pujadas, alors que Mélenchon se lançait dans 1 diatribe contre les Traités Européens, le speaker visiblement épouvanté, essayait de l’interrompre au maximum, mais c’était peine perdue face à lui...
              - Cameron a joué les apprentis sorciers et ouvert la boîte à Pandorre, avec son Brexit. Il voulait comme d’habitude avoir à la fois 1pied dedans + 1 pied dehors en tirant à la GB tous les avantages sans les inconvénients de l’UE.. mais devant la déliquescence de cette UE ; il a à demi-réussi jusqu’à présent. S’il le Brexit gagne ; sa carrière politique sera finie ( ce que guette Boris Johnson qui prendrait bien sa place au Parti Conservateur ). Dans les 60’s, Harold Wilson avait d’abord adhéré à l’AELE/EFTA puis voulait aussi adhérer à la CEE - toujours 1 pied dedans & 1 pied dehors - mais les premiers lui demandèrent de choisir son camp, pour de bon. Il Préféra être candidat à la CEE. Le Gal de Gaulle s’opposa à l’entrée de la GB dans le Marché Commun.. et Wilson se retrouva grosjean comme devant...


            • zygzornifle zygzornifle 27 mai 14:44

              avec la migration en cours dans toute l’Europe ce n’est qu’une question de temps ....


              • OMAR 27 mai 17:06

                Omar9

                @zygzornifle

                Bien sûr, tous les maux de l’UE, c’ est de de la faute à cette migration....

                Pire, les londoniens ont élu un musulman à la tête de leur ville.

                Ah, cette islamique Albion  !!!!!


              • France Europe République Europa Terra Nostrum 27 mai 16:51

                L’union européenne des banques et des marchés financiers, pas celle des peuples...


                • soi même 28 mai 01:20
                  Faudrait-il dissoudre Chalot ?

                  • Laurent 47 30 mai 12:50

                    Ce ne sont pas les gouvernements européens qui insistent lourdement pour que la Grande-Bretagne reste dans la Communauté Européenne, leurs dirigeants sont trop cons pour ça !
                    C’est Washington qui ne veut pas entendre parler d’un Brexit, sachant pertinemment que cela signerait la fin de son hégémonie sur le vieux continent !
                    Les britanniques souhaitent que l’OTAN ne soit plus contrôlé par les Etats-Unis, mais par les européens, puisque cet organisme concerne la sécurité en Europe ( si menace il y a ), et non de l’autre côté de l’Atlantique !
                    En outre, les banques de Londres connaissent leur travail et n’ont nullement besoin des faux lingots de Fort Knox pour survivre !
                    Le Brexit ne sera pas un drame en Grande-Bretagne, loin de là !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès