Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Faut-il dé-Grèce-er le Mammouth

Faut-il dé-Grèce-er le Mammouth

“ Un seul être vous manque et tout est dépeuplé “. La Grèce au bord de la faillite est non seulement un coup dur pour l’Europe, elle est le révélateur de son inexistence tant économique que politique. D’abord par le simple fait qu’il y ait un  problème Grec.

L’Euro n’est pas “ un et indivisible “ mais bien la juxtaposition artificielle d’économies disparates qui mettent en commun leurs difficultés plus que leurs avantages. Comment, au cours de plus d’une décennie d’Union Européenne n’a-t-on pas eu assez de force d’intervention pour prévenir que l’un des pays membres en arrive à de telles extrémités ? On parle de corruption et manifestement c’est le cas. Cela signifie qu’au sein de la Communauté, aucune instance n’est en mesure de contrôler la situation économique de chacun de ses membres. Malgré un interventionnisme d’affaires plus occupé à défendre les intérêts privés et semi-mafieux (libéralisation des jeux de hasard, privatisation des organismes publics), aucune politique économique et fiscale commune n’a pu voir le jour et chacun fait sa petite cuisine dans son coin tout en espérant de ne pas se faire attraper par le Grand Frère. Cela ne laisse augurer rien de bon pour ce qui concerne les ex-pays de l’Est à peine sortis du chaos communiste et qui n’aspirent qu’à intégrer la Zone Euro. La question que l’on est en droit de se poser est s’il y aura assez de bouées de sauvetage pour tout le monde lorsqu’interviendra le grand naufrage ? Une chose est sûre c’est que ce sont les classes populaires, ceux qui voyagent dans les soutes qui seront comme toujours sacrifiés.

Il y a un événement remarquable dans cette tragédie grecque des temps modernes, c’est le rejet par le Peuple de l’aide proposée tant par l’Europe que par le F.M.I.

Une fois de plus le Peuple fait preuve de cette sagesse instinctive qui lui signale quand on veut l’abuser. Le fait que les classes populaires refusent ce qui pourrait apparaître comme une “ manne miraculeuse“  s’explique tout simplement par leur prise de conscience qu’elles ne profiteront en rien de cette aide et qu’au contraire on leur demandera de nouveaux sacrifices pour sauver du naufrage ceux qui voyagent en première sur le pont, alors que dans les soutes, le navire prend l’eau de toutes parts. Rappelons le sauvetage des banques. Le Etats ont versé jusqu’à leur derniers sous pour aider ces pauvres malheureuses qui aujourd’hui, moins de deux ans après, affichent une santé d’académicien et leur rient à la figure…

Alors que va-t-il se passer maintenant ? Va-t-on dé-Grèce-er le Mammouth Européen en coupant sa branche malade ? Certainement pas car on n’ignore pas que le mal est plus profond qu’il n’apparaît et qu’il y a plus d’une Grèce en puissance. Alors on va continuer à faire ce que les politiques font depuis plus de trente ans, on va trouver de l’argent là où il n’y en a pas et l’on va demander aux classes populaires de ramer toujours plus jusqu’au naufrage définitif.

Car l’Europe est vouée à l’échec !  Nous que l’on a baptisé, Dieu sait pourquoi, les Eurosceptiques alors que nous sommes ouvertement des Europhobes, nous le dénonçons depuis des années et si on ne nous écoute toujours pas, on nous entend de plus en plus…

José CITA -  www.florangetribune.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • FRIDA FRIDA 3 mai 2010 11:11

    L’esclavage moderne, les grecs vont devoir travailler gratis pour gaver les financiers. 2 mois de salaires sur 14 seront pris pour redresser la situation (sans parler des autres mesures) mais personne ne réclame le jugment des responsables. Pire, les médias sont en train de nous vendre un DSK comme présidentiable de la gauche, tous les autres responsables de celle-ci sont d’accord avec ce plan. Nous y voilà, ce que subissaient les pays du tiers monde, les peuples de l’Europe vont le goûter.
    Ils parlent d’aide, l’usure est s’est par magie transformée en une aide dans la bouche de ces gens là. Après, on reproche aux gens le vote des extrêmes. Ils font tout pour les y pousser.


    • bonsens 3 mai 2010 11:42

      petit correctif : ce ne sont pas les classes populaires qui vont payer , sauf à la marge , mais les classes moyennes ( les vraies , pas les catégories à qui on a donné ce qualificatif pour leur faire plaisir ) . En effet les classes popu n’ont maintenant plus grand chose qu’on puisse leur taxer . Ce qui va se passer , c’est le passage du systéme actuel ( un continuum de situations depuis le SDF jusqu’ au miliardaire ) , à un systéme à deux classes  : les (trés) riches d’une part -un ou 2 pour cent de la population tout au plus - et les Smicards-Rmistes-milleuristes aprés impots , etc... d’autre part , ceci comprenant 98 à 99 pour cent de la population . En ce sens Sarko est le plus grand communiste que la France est connu : il est en train de réussir à égaliser les revenus- aprés impots et aides , c’est ce qui compte vraiment , le brut n’est que pipeau - de la grande majorité des français, ceci autour du niveau de « survie médiocre ». .Il y a une nomenclature de « people » et de riches qui y échappent, comme en ex URSS.
      Sarko massacre les classes moyennes , pas les pauvres quoi qu’on en dise . Il n’ a pas touché aux aumones sociales ( liste impressionnante , API , RSA , APL, PPE , allocs , pret à taux zero ,etc... ) Le sarkozysme , c’est l’art , en ne permettant pas aux gens de vivre correctement de leur travail ( chomage et delocalisations plus laminage des salaires - sauf ceux des people- et inflation non avouée : rappelez vous avant l’euro , ce que vous mettiez dans votre chariot pour 500 francs , vous avez quoi maintenant pour 80 euros ? ) , c’est donc l’art , en ne permettant pas aux gens de vivre correcmenbt de leur travail , de transformer tout le monde en assisté et en mendiant .
      Sarkozy , entouré de ses amis les « people » , nous dit à tous, à nous tous le vulgus pecum , « vous aimez le partage , l’égalité ? » Allez y donc , mais sans nous . Partagez vos revenus entre vous , cela fera bien un RSA pour chacun ( mais guére plus) . Mais sans nous .
      Il n’ a pas pensé encore à créer une monnaie forte réservée aux « people » , les autres étant payé en food stamps ou en monnaie de singe .
      Le sarkozysme , dans le droit fil de l’europe liberale , c’est cela : si tu n’es pas un people , tu vivras comme un pauvre mec , qules que soient tes capacités et tes efforts . Alors pourquoi se casser le cul . buvons donc , cela console , et goinfrons nous de chips devant le télé . Camping 2 , c’est con et c’est beauf , mais cela ne fatigue pas la tête ... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès