Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Faut-il faire sauter Bruxelles ?

Faut-il faire sauter Bruxelles ?

Cette question est posée par François Ruffin, journaliste pour France Inter, le Monde diplomatique et les éditions Fakir, qui rejoint la cohorte grandissante des déçus de l’Union Européenne. Un livre coup de poing qui est un complément idéal au livre de Coralie Delaume, « les Etats désunis  ».

Enquête au cœur de l’euroland
 
Dans « Les états désunis  », Coralie Delaume propose une analyse impitoyable, structurée et accessible de la dérive de la construction européenne, qui a abouti aujourd’hui à ce qu’elle détruise les pays européens. Ici, François Ruffin propose un livre très complémentaire et recommandable. L’écriture, très nerveuse et dynamique, donne presque l’impression de regarder un reportage vidéo tourné en une seule fois, où le journaliste nous ferait plonger dans son enquête sur les dessous de l’Union Européenne. Comme le disait bien RST dans son analyse du livre parue il y a 2 mois, « Ruffin donne une dimension physique, matérielle à cette Europe qui reste la plupart du temps une abstraction  ».
 
Ce livre court, mais riche, propose six séquences tout aussi effarantes l’une que l’autre. Il commence par une anecdote extrêmement révélatrice, l’existence, au parlement européen, d’une plaque « gravant dans le marbre l’amitié entre les lobbies et les députés ». Il poursuit en dénonçant la réforme de la finance, pilotée par un comité tellement lié aux grandes banques que les Etats-Unis craignaient une concurrence déloyale  ! Suit une analyse des politiques antisociales promues par Jacques Delors. Il dénonce ensuite l’illusion de la montée en gamme en prenant l’exemple du textile belge, qui a perdu deux tiers de ses salariés en 30 ans… Enfin, il fait le parallèle entre la hausse des échanges et celle du chômage.
 
Oui, il faut faire sauter l’UE

L’auteur souligne la dimension antisociale de l’UE, citant le « Pacte euro plus » de 2011, qui proposait de suivre l’évolution du coût de la main d’œuvre et demandait que « les états veillent à ce que les accords salariaux dans le secteur public viennent soutenir les efforts de compétitivité consentis dans le secteur privé  », bref « que la régression soit uniforme  ». En clair, l’UE pousse à la baisse des salaires, au nom de la concurrence dans le cadre de la mondialisation. Il note que la Commission félicite les syndicats de contribuer à la modération salariale, pour souligner leur mollesse. Il cite la critique de Pierre Mendès France de la CEE, étonnamment actuelle : « tout relèvement de salaire ou octroi de nouveaux avantages sociaux n’est-il pas dès lors, et pour longtemps, exclu pour les ouvriers français ?  ».

Tout ceci rejoint la citation d’Alain Touraine : « en France, le mot libéralisme était imprononçable, alors on en a trouvé un autre : Europe ». Mais l’auteur souligne alors tous les problèmes démocratiques qu’il y a dans l’UE, avec la concentration des pouvoirs dans les mains de technocrates irresponsables, le poids des lobbys, plus important que les peuples, dont la voix, exprimée lors des référendums, est totalement ignorée. L’auteur parle d’une « panne de la sociale-démocratie  », qui fait parfois les bons constats mais qui est incapable de proposer de vraies réformes. Enfin, pour lui, les grands médias « n’informent pas, ils ont mené campagne  » en 2005, 73% du temps de parole étant pour le « oui » avec le soutien des grands patrons, tel Alain Duhamel, qualifiant les opposants de maoïstes.
 
Par quelques exemples concrets, ce livre démontre magistralement qu’il n’y a rien à espérer de l’UE et qu’il faudra la faire sauter tant les institutions actuelles sont « vérolées jusqu’au trognon  ». Un message radical mais qui semble gagner de plus en plus de soutiens dès qu’ils se penchent sur les faits…
 
Source : « Faut-il faire sauter Bruxelles ?  », François Ruffin, Fakir éditions

Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (80 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • jako jako 8 avril 2014 10:09

    gravant dans le marbre l’amitié entre les lobbies et les députés , exact c’est même cette plaque qui me sert d’avatar. Il faut absolument tout raser et bien prévoir une nouvelle construction.


    • jako jako 8 avril 2014 10:15

      Ils ne se cachent même pas ils ont un site SEAP


    • appoline appoline 9 avril 2014 12:03

      Compte tenu qu’elle a été créee avec un très lourd appui du CFR, oui, il faut tout raser car cela finira très mal


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 8 avril 2014 10:19

      OUI SURTOUT SON GOUVERNEMENT VIRTUEL !!!!!!!!!!!!!!!

      et faire une federation des regions européennes !!!!!!!!!!!
      NON A UNE FEDERATION BANCAIRE DITE UE SANS AFFAIRES ETRANGERES....SANS ARMEE SANS MEME REGIME SOCIAL ET DE RETRAITE tiré VERS LE HAUT PLUTOT QUE vers LE BAS :ACTUEL...ET IDEM POUR LA RETRAITE
      ARRET DU REGIME DES SALARIES DETACHES OU ESCLAVAGE EUROPEEN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!


      • claude-michel claude-michel 8 avril 2014 10:30

        J’aimerai retrouver mon pays d’avant l’UE...avec le franc et des frontières pour empêcher l’immigration clandestine qui coûte des sommes ahurissantes a l’état en plus des voyous qui détroussent les Français (notre argent)..du pouvoir d’achat..plus de chômage avec le retour de nos industries..enfin un vrai pays quoi...pas un endroit ou le peuple se meurt à cause de mafieux qui nous gouvernent... !


        • Doume65 8 avril 2014 12:48

          « l’immigration clandestine qui coûte des sommes ahurissantes a l’état »

          Donne-les-nous ces sommes, qu’on puisse juger à quel points elles sont ahurissantes. N’oublie pas d’en déduire toute l’économie souterraine qu’elle induit via le travail au noir (ce n’est pas un jeu de mots) et tout autre « crédit ».
          Crois-tu vraiment que ce soit Le Problème N° 1 de la France ?
          Une fois que tu nous aura donné ce montant, on pourra le comparer à celui de l’évasion fiscale annuelle, par exemple.


        • Allexandre 8 avril 2014 17:10

          Niveau de réflexion et d’analyse au dessous du niveau de la mer. On croirait entendre parler les Le Pen. Ce n’est vraiment pas cette France là dont je rêve. Et je te souhaite de ne pas être un jour contraint d’être obligé un jour d’émigrer clandestinement. Propos de nantis inconscients de leur chance


        • Croa Croa 8 avril 2014 23:00

          Je ne comprends pas : Tu vois quelques malheureux à coté de chez toi et tu crois que c’est de leur faute si t’as plus de boulot ?

           Le boulot a été donné à l’étranger, ceux que tu vois ici n’y sont pour rien ! (Ce sont des idiots : Ici le chômage c’est d’abord pour eux !)

          L’ouverture des frontières est une catastrophe en effet mais par les marchandises, pas par les gens !


        • berry 9 avril 2014 07:50

          C’est cela, oui, c’est des chances pour la france.
          On connait la chanson.

          http://www.avisderecherches.interieur.gouv.fr/personnes1.asp?T=R
           


        • appoline appoline 9 avril 2014 12:06

          En temps de crise, il y a des priorités et la priorité sont les français. Moi aussi je veux retrouver une France forte et ce n’est pas en accueillant toute la misère du monde que nous y arriverons


        • Allexandre 10 avril 2014 11:55

          @ Appoline
          Surtout quand la France et les puissances occidentales ont contribué à accroître cette misère du monde. Réfléchissez un peu avant d’écrire de telles inepties


        • Doume65 8 avril 2014 12:50

          « l’immigration clandestine qui coûte des sommes ahurissantes a l’état »

          Pauvres, tapez sur plus pauvres que vous, ça vous fera du bien !


          • almodis 8 avril 2014 16:31

            honte à @garance pour sa vidéo !

            GARE - RANCE

            c’est , en effet de la propagande la plus rance et la plus abjecte pour pousser à la haine entre citoyens  !

            et les idées politiques dans tout ça ? C’est hors -sujet , totalement !


          • Croa Croa 8 avril 2014 23:06

            « pour pousser à la haine entre citoyens ! »

            Le mot « citoyens » est de trop : Le régime européen est totalitaire et nous ne sommes donc que des sujets (pour ceux qui arrivent de l’étranger c’est encore plus évident smiley )


          • zygzornifle zygzornifle 8 avril 2014 14:39

            L’Europe n’aurait jamais du exister....Beaucoup ont crus à l’eldorado européen comme ces pauvres étrangers qui traversent la mer sur des barcasses croyant ainsi échapper à la misère ....


            • Allexandre 8 avril 2014 17:11

              Merci pour votre remarque intelligente et humaniste !


            • rotule 9 avril 2014 13:20

              Je ne regrette pas les frontières, les bureaux de change, .... mais je regrette que l’Europe sociale ne se soit jamais faite.

              Et je regrette les règles que le machin « Europe » s’est donné : unanimité pour tout ce qui n’est pas libéral, majorité simple pour ce qui l’est. Par exemple.

              Je voterai pour la gauche unie européenne, qui veut encore réformer de l’intérieur. Parce que je suis persuadé que si on détruit tout, on perd le temps d’une ou deux générations, sans savoir quelles forces rebatiront quoi ... alors que les gauches ont un programme aujourd’hui.


            • arnulf arnulf 8 avril 2014 15:38

              C’est tellement évident !! Aux européennes je m’abstiendrai ou je voterai pour ceux qui très très clairement et pas en sous entendus diront : stop !
              Je pense que nous serons nombreux.


              • jaja jaja 8 avril 2014 15:43

                Les seuls qui peuvent vraiment changer les choses sont les travailleurs, les exploités de ce pays eux-mêmes. Ceux qui vous promettent de tout changer par les urnes sont des menteurs...


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 avril 2014 19:30

                jaja,
                Les travailleurs sont en Asie du Sud Est, ou en Éthiopie.
                Ou alors ils sont à Paul Lemploi....

                « L’extermination de l’industrie française par l’image »


              • Fergus Fergus 9 avril 2014 09:03

                Bonjour, Arnulf.

                Non, ce n’est pas évident du tout ! Je pense même exactement le contraire. L’auteur a écrit "qu’il n’y a rien à espérer de l’UE et qu’il faudra la faire sauter tant les institutions actuelles sont « vérolées jusqu’au trognon  ». Constat vrai, réponse fausse. Ce qu’il faut, c’est faire sauter ces institutions-là !


              • Furax Furax 9 avril 2014 12:14

                Ne vous abstenez pas !
                Ils feignent de s’en plaindre mais ils n’en ont rien à faire.
                Leur argumentaire est tout prêt :
                « Ces élections n’intéressent pas les Français... » smiley
                Votez pour un anti-européen proche de vos convictions, n’importe lequel. Nous sommes en guerre.


              • Fergus Fergus 9 avril 2014 18:48

                Bonsoir, Furax.

                Tout vaut mieux en effet que de ne pas voter !


              • Le421 Le421 10 avril 2014 09:13

                Bon sang de pétard !!
                Même si je reconnaisd une légitimité dans le vote blanc, l’abstention est une magnifique forme de feignantise, d’inconscience et d’irresponsabilité, en l’état actuel des choses, il est impératif de voter.
                Personnellement, je suis convaincu de la position des éléments du Front de Gauche par rapport à l’Europe.
                Nous sommes farouchement opposés aux accords du GMT - TAFTA ou autre connerie en language « Inngliche »- et cela ne date pas d’aujourd’hui.
                Nous ne sommes pas des opportunistes réveillés par le dernier orage. Mélenchon dénonçait déjà cet accord dans sa campagne de 2012.
                Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt...

                En tout cas, même si le FN ne prends que des positions de convenance, il faut mettre un bon coup de fusil aux candidats PS ou UMP, actuellement, c’est du même calibre !!

                Problème. Dans les médias, la gauche française est soigneusement squizzée par quelle volonté ?? Je ne sais pas. Mais pour les Municipales, par exemple, ça a été outrancier.


              • bobbygre bobbygre 8 avril 2014 16:02

                Bonjour et merci pour l’article.
                A lire du même auteur pour comprendre la servilité et la nullité des journalistes :
                http://www.acrimed.org/article935.html


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 avril 2014 19:35

                  bobbygre,
                  Faut faire la nuance entre les journalistes connus, et les milliers de tâcherons qui doivent faire ce que dit le rédacteur en Chef, sinon d’autres attendent à la porte...


                • Gauche Normale Gauche Normale 8 avril 2014 20:12

                  @fifi

                  François Ruffin est un exemple de ce qu’est un vrai journaliste. Un type qui informe, quoi.
                  J’ai bien aimé cette vidéo, parmi d’autres...

                • bobbygre bobbygre 9 avril 2014 21:48

                  Oui, Fifi...
                  Tout comme je fais la différence entre les grands patrons membres de la même oligarchie et de leurs employés.


                • Gandalf Claude Simon 8 avril 2014 16:09

                  « il fait le parallèle entre la hausse des échanges et celle du chômage. »

                  le communisme a échoué car il mettait de trop l’accent sur la production, le libéralisme suit la même voie en ayant de trop mis l’accent sur l’échange.
                  Il ne reste plus aux économistes qu’à suivre une voie où la bienveillante neutralité est règle d’or, ne succombant plus aux sirènes idéologiques qui ne sont que de mauvais cache-sexes aux prérogatives de castes.

                  • BA 8 avril 2014 16:18

                    Oui, il faut faire sauter Bruxelles, le siège de la Commission Européenne.

                    Et il faut aussi faire sauter Francfort, le siège de la Banque Centrale Européenne.

                    Et il faut aussi faire sauter Strasbourg, un des deux sièges du Parlement européen (le second est à Bruxelles).

                    Et il faut aussi envoyer à la guillotine Jose Manuel Barroso, Herman Van Rompuy, la baronne Catherine Ashton, etc, pour crime contre les peuples européens.


                    • Laulau Laulau 9 avril 2014 09:54

                      Vous oubliez Dany le rouge vert ... marron !


                    • Robert GIL ROBERT GIL 8 avril 2014 16:23

                      Le produit intérieur brut de l’Union Européenne s’élevait en 2013 à environ 14 700 milliards d’euros. Le total du patrimoine privé des ménages européens s’élève à environ 70 000 milliards d’euros. Le 1 % le plus riche détient à lui seul grosso modo 17 500 milliards d’euros (25 % de 70 000 milliards euros). Les 9 % qui suivent détiennent 24 500 milliards d’euros (35 %). Les 40 % du milieu détiennent 24 500 milliards d’euros (35 %). Les 50 % restants détiennent 3 500 milliards d’euros (5 %). Le budget annuel de la commission européenne s’élève à environ 1 % du PIB de l’UE. Cela signifie qu’un impôt annuel de 1 % sur le patrimoine du 1 % le plus riche dans l’UE fournirait une somme de 175 milliards, c’est-à-dire davantage que le budget actuel de l’UE qui s’élève environ à 145 milliards d’euros. Que dire d’un impôt de 5 % ? Cela donne une idée de ce qui est potentiellement réalisable si on réussissait par la mobilisation sociale à obtenir un changement radical de politique au niveau européen ou même au niveau d’un seul pays de l’UE......

                      http://2ccr.unblog.fr/2014/04/04/reduire-les-inegalites-par-linstauration-de-la-justice-sociale/


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 avril 2014 19:41

                        Robert Gil,
                        Vous pouvez toujours attendre la mobilisation...
                        Lisez d’abord « Syndicats, corruption, dérives et trahisons »,
                        Et le rapport Perruchot sur l’argent des syndicats.
                        Vous comprendrez que tout est sous contrôle de ce côté là...

                        La seule voie qui reste, c’est de changer de personnel politique et de sortir de l’ UE pour retrouver la souveraineté qui permet de faire des politiques intérieures nationales dans l’intérêt général.

                        C’est Etienne Chouard qui l’explique :
                        « Etienne Chouard, l’ UPR et l’article 50 »


                      • L'enfoiré L’enfoiré 8 avril 2014 16:25

                        « Faut-il faire sauter Bruxelles ? »


                        Et ses habitants ? Mais vous êtes fou, mon cher... smiley

                        • L'enfoiré L’enfoiré 8 avril 2014 16:29

                          Vous oubliez ou ne savez pas qu’il y a énormément de Français à Bruxelles.

                          Les expats français, je n’ai qu’à monter un étage et j’en rencontre une famille.

                        • L'enfoiré L’enfoiré 8 avril 2014 16:31

                          Un lien qui vous donnera plus de vérités que je ne pourrais le dire. Dites-le aussi à celui qui a écrit l’article que vous avez référencé.


                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 avril 2014 19:48

                          L’enfoiré,

                          Il n’y a qu’une phrase qui est interdite :
                          « Sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN légalement par l’article 50 ».

                          Toutes les autres formules sont bonnes pour ne pas la prononcer et y rester, faut jamais prononcer le mot « sortir » !

                          * « Faire sauter Bruxelles »
                          * « Refonder l’ Europe »
                          * « Réformer l’ Europe »
                          * « Contrer l’Europe »
                          * « Renégocier l’ Europe »
                          * « Désobéir à Bruxelles »
                          * « Violer les Traités »
                          * « Une Autre Europe »
                          etc
                          Vous allez voir fleurir dans les semaines qui viennent toutes les dénominations possibles pour éviter de parler de la sortie...


                        • jaja jaja 8 avril 2014 20:06

                          Pour ma part je n’évite pas de parler de sortie de l’UE par l’article 50. Je suis carrément contre ! C’est un processus légal qui ne pourrait voir le jour qu’après une victoire électorale qui ne pourra se faire que le jour où la bourgeoisie capitaliste qui contrôle tous les médias, l’argent, les moyens de propagande et donc, in fine, le résultat des élections le voudra elle-même ! Ce jour là, s’il se produit, un Asselineau pourrait avoir son heure de gloire et le repli nationaliste entamé ne serait qu’un leurre pour tous les exploités de ce pays qui resteraient sous domination de leurs patrons et oligarques réunis !

                          L’UE est une construction capitaliste et au service de l’impérialisme. Elle doit être détruite, ses Traités déchirés par l’action d’un ou des gouvernements de travailleurs qui arriveraient au pouvoir, socialiseraient en force les banques et moyens de production, annuleraient la dette et entendraient construire une autre Europe authentiquement socialiste et débarrassée des capitalistes...sans se soucier des jérémiades et menaces de la Commission, du FMI ou de toute autre force.


                        • Gauche Normale Gauche Normale 8 avril 2014 20:18

                          @ jaja

                          C’est un point de vue qui se défend.
                          Sauf quand vous écrivez ceci : Ce jour là, s’il se produit, un Asselineau pourrait avoir son heure de gloire et le repli nationaliste entamé
                          De quel repli nationaliste parlez-vous ? Il ne parle à aucun moment de s’en prendre aux étrangers (il y aura un référendum à propos de l’immigration) et veut se tourner vers la francophonie (200 millions de locuteurs sur les cinq continents) !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès