Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Fêtons cinq années d’Europe triomphante

Fêtons cinq années d’Europe triomphante

C’était il y a cinq ans déjà, formidable ! Oui, il y a cinq ans, le 29 mai 2005, le peuple Français ratifiait dans la joie le Traité Constitutionnel Européen. L’allégresse populaire portait au pinacle le rêve magnifique de Jean Monnet et Robert Schumann, consacrant cette oeuvre politique titanesque, ces cinquante ans d’aventure exaltante, la construction européenne !

Cinq ans, c’est peu au regard de l’histoire, mais c’est suffisant pour mesurer les bienfaits dont nous a comblés cette grande maison commune, jugez-en :

- Finie, la confusion diplomatique ! Nous répondons enfin à Kissinger qui, narquois, se plaignait de ne pas savoir à qui il devait s’adresser pour contacter l’Europe. Jadis, en effet, on pouvait difficilement dire quelles prérogatives relevaient du Président de la Commission ou du chef d’état ou de gouvernement dirigeant la Présidence Tournante. Aujourd’hui, heureusement, tout est plus clair ! Il suffit de s’adresser directement à Mme Ashton, la pétulante Ministre des Affaires Etrangères. Ou bien au sémillant Président de l’Union M. Van Rompuy. Ou à M. Barroso, le Président de la Commission. A moins que ce ne soit M. Zapatero, Premier Ministre espagnol (pays présidant actuellement l’Union).

- L’Europe Sociale, aurait-elle seulement vu le jour sans le TCE ? Peu probable ! La défense du modèle social européen, priorité des instances bruxelloises, a permis d’affirmer avec force que oui, en 2010, dans tous les pays de l’Union Européenne et malgré les réticences de quelques patrons rétrogrades, nous avons définitivement banni de notre continent l’institution de l’esclavage, et nous permettons même à certains pays d’avoir un âge légal de la retraite, voire, pour les plus progressistes, un salaire minimum !

- Où, ailleurs qu’en Europe, peut-on trouver meilleur exemple de démocratie directe ? L’institution de la pétition d’initiative populaire a permis aux citoyens de prendre à bras le corps l’avenir politique de l’Europe, de déposer d’innombrables motions auprès du Parlement Européen (qui, conformément au Traité, en a pris acte !) et de se poser en efficace contrepouvoir des lobbies industriels et commerciaux.

- La Charte des Droits Fondamentaux de l’Union s’est affirmée comme le ciment posant les fondations de l’identité européenne et des valeurs dans lesquelles nous nous retrouvons. Songeons que désormais, grâce au TCE, il est reconnu à tout citoyen européen le droit imprescriptible de chercher du travail ! La liberté syndicale est garantie ! Ainsi que celle de se marier... Songez que sans la virile déclaration sur la protection des données à caractère personnel (article II-8), des Etats indélicats auraient toute latitude de pirater nos connexions internet pour savoir sur quels sites nous surfons, par exemple.

- Enfin, et c’est sans doute le plus important au quotidien, c’est tout de même grâce au TCE que nous vivons dans une Europe économiquement unie autour de l’Euro, monnaie unique qui a su en quelques années s’imposer comme valeur de référence et de confiance dans le commerce international. C’est en vertu de cette vision planificatrice à long terme que l’Europe ne s’est pas retrouvée livrée aux quatre vents de la concurrence internationale, ce qui nous a permis de préserver pouvoir d’achat, croissance et perspectives d’avenir pour nos industries. C’est grâce à cette solide gouvernance budgétaire que nous vivons à l’abri des turbulences monétaires de la finance internationale et que nous profitons en paix d’une robuste croissance économique.
En somme, l’histoire s’est chargée de démontrer avec éloquence le caractère indispensable et fondateur du Traité Constitutionnel Européen de 2005, et l’inspiration visionaire, pour ne pas parler de génie, de ses promoteurs. De fait, réduisant par son incontournable réussite les critiques des nonistes d’alors, le TCE a su s’imposer comme le socle inébranlable de la superpuissance européenne en devenir. On ne les entend plus, les rêveurs, les défaitistes de cet autre 29 mai, qui pour d’absurdes raisons, appelaient à voter "non" à leur propre avenir, sourds à leur intérêt, aveugles à la limpide évidence, nous serions tentés, si nous étions mesquins, de leur demander une nouvelle fois : MAIS IL EST OU, LE PLAN B ?
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • chams 28 mai 2010 10:57
    merci a l’auteur pour cet enorme fou rire.
    j’en ai encore mal au cotes d’avoir tant pleuré de rire.

    ah ! non ! petite erreur. je pleure tout court

    • pas perdus pas perdus 28 mai 2010 11:38

      Bel exercice !


      • Alpo47 Alpo47 28 mai 2010 11:49

        Fou rire ou grincements de dents ?

        Le mensonge et la tromperie jalonnent la pourtant courte histoire de la « construction européenne ».
        Tout le monde (?) devrait pouvoir aujourd’hui constater que ce « machin » n’est pas pour les peuples, mais pour les « élites » qui se renforcent et se constituent un terrain de jeu.

        Question : Comment va t-on faire pour s’en sortir ?


        • LE CHAT LE CHAT 28 mai 2010 13:41

          Mouton noir for ever !!!! 

          merci à cette Europe qui en impose militairement aux yankees , aux chinois et aux russes !
          Bravo pour l’euro qui sera la monnaie de référence de demain , même Jacob sera heureux d’avoir des euros israeliens à la place de ses shequels !  smiley


          • patounet 28 mai 2010 18:09

            http://diaporamas-libres.chez-alice.fr/bilderberg.htm , pour continuer de rigoler , je pense qu’il est indispensable de suivre la logique de la mondialisation , si vous allez sur ce lien , vous verrez un article complet concernant leur façon de fonctionner , ce qui explique à quel point ils se foutent éperdument des européens , seul compte à leurs yeux la sauvegarde de leur pouvoir , l’europe n’est qu’une étape visant à asseoir encore plus facilement celui-ci , allez jeter un oeil , c’est hallucinant !!!!!!!!!!!!! Voila , sinon , excellente dérision de votre article ..............j’espère que tout le monde aura accès à ce lien , à voir absolument , surtout les protocoles..............


            • Asp Explorer Asp Explorer 28 mai 2010 18:34

              Il y a eu ici un commentaire de Morice qui a été effacé, et je voudrais vous assurer que ce n’est absolument pas de mon fait. Du reste, s’il en a gardé trace, je l’invite à le reposter. Je vais néanmoins y apporter réponse.

              En premier lieu, Morice, je suis un de vos fidèles lecteurs. J’apprécie tout particulièrement vos articles sur l’aviation, qui sont érudits et amplement documentés, et qui ont pour unique défaut de n’être pas plus fréquents. Peut-être est-ce dû au manque de temps ? Dans ce cas, pourrais-je vous suggérer de passer un peu moins de temps en polémiques idiotes dont vous êtes le seul à tenir les comptes, et un peu plus à écrire au sujet des avions. Je crois que vous êtes plus pertinent dans ce dernier exercice.

              Pour ce qui est de votre réponse, j’avoue ne pas avoir très clairement saisi ce que vous me reprochiez. Il est vrai que j’ai un blog, sur lequel je poste quotidiennement sur des sujets divers et variés, et la plupart du temps, en adoptant un ton polémique. C’est ainsi. Extraire de l’un quelconque de mes billets un quelconque passage qui vous aura choqué est donc facile autant que vain. Vous me reprochiez ainsi, je crois, un passage où j’expliquais pourquoi je ne voterai pas pour Dieudonné aux dernières européennes... Oui, et alors ? Vous me reprochiez aussi d’être un « admirateur du général Bigeard », il m’a fallu un moment avant de comprendre que vous faisiez allusion à l’un des vingt et quelques avatars qui me servent sur livejournal, représentant effectivement Bigeard. Il semble que l’opinion que j’ai de la Turquie, à savoir que ce n’est pas un pays d’Europe, ne vous agrée pas plus. Apprenez donc, Morice, que ce n’est pas une opinion, c’est une conséquence immédiate de la définition de l’Europe, telle qu’entendue depuis Hérodote, qui appelait ainsi les terres situées à l’ouest de la mer Egée, et qualifiait d’Asie tout ce qui était de l’autre côté. Ceci sans émettre plus de jugement de valeur que moi-même. Vous me reprochez enfin, je crois, d’être un piètre Européen. Eh bien oui, c’est vrai, je ne crois plus en l’Europe. Je crois que je ne suis pas le seul ici, du reste, et le but de cet article était précisément de montrer comme l’histoire avait fini par nous donner raison. Maintenant, vous avez tout à fait le droit d’être d’un avis inverse, et d’exposer cet avis. Nous vous écoutons.

              Bref, Morice, n’avez-vous donc rien de mieux à faire de vos journées que de vous chercher des ennemis ?


              • Asp Explorer Asp Explorer 28 mai 2010 18:40

                J’ai retrouvé le commentaire de Morice ! Tout simplement en regardant mes mails, je le reposte donc (en casse normale le commentaire de Morice, en gras sa citation de mes articles)

                * oh, il n’y a pas, c’est un grand défenseur de l’Europe qui nous parle
                 !!! enfin qui vient ouvertement s’en moquer....

                à part en effet qu’il se fout ouvertement de nous le « asp » admirateur du
                général Marcel Bigeard...

                Comme vous le savez tous, le 7 juin prochain ont lieu les élections
                européennes. Si. Je vous jure que si, regardez sur internet si vous me
                croyez pas. Bref, il est temps pour moi de me poser la question :
                « qu’est-ce que je vais aller foutre ce dimanche matin ».

                voilà ce qu’il postait en avril 2009, le tellement chaud partisan de
                l’Europe...

                et ça aussi :

                Voter Dieudonné : un bon score du candidat « antisioniste » aurait
                l’avantage considérable de faire chier Sarkozy et Royal, de décrédibiliser
                la France en Europe et cerise sur le gâteau, de donner des boutons à tous
                ces cons de journalistes sur lesquels, au demeurant, je pisse abondamment.
                Une option à considérer du point de vue politique, mais qui se heurte à un
                petit problème tactique : Dieudonné ne candidate qu’en Île-de-France et de
                ce fait, même élu (ce qui est peu vraisemblable), il ne pèsera pas lourd au
                PE, pour autant qu’il y siège jamais.

                Un asp explorer qui a toujours suivi de près ce qu’on écrit ici.... la
                preuve

                Je viens d’apprendre avec un peu de retard et beaucoup de tristesse le
                décès de Frank Frazetta. Un artiste. Des jours comme ça, on se réveille, on
                va pisser, on boit son café au lait, on se lave la nouille, on va glander
                sur internet, et puis on se rend compte qu’on est vaguement emmerdé de ne
                plus vivre dans le même monde qu’un type comme Frank Frazetta. Alors que
                Jeff Koons par exemple, je pense que je reprendrai deux fois des moules.

                le lien Koons-Frazetta, j’en suis l’ auteur...

                avis du gus :La Turquie dans l’Europe. J’ai du mal à l’écrire sans
                pouffer, tant c’est surréaliste. Il paraît que les Turcs sont très sympas,
                très ouverts, que leur pays est très joli et qu’on y mange fort bien. C’est
                tout à fait possible. Cependant, on en dit autant des Brésiliens, des
                Australiens ou des Thaïlandais. Pourquoi la Turquie devrait-elle rejoindre
                l’UE, et pas le Brésil, l’Australie et la Thaïlande ? Le critère
                géographique peut-être ? Mais dans ce cas, pourquoi le critère géographique
                est-il pertinent dans le cas de ces pays, et pas dans celui de la Turquie
                qui, rappelons-le, n’est PAS EN EUROPE mais en ASIE.

                admirons l’argumentaire digne de Jean-Marie Notez, moi, je n’ai rien
                contre les Turcs. Dans mon quartier, c’en est déjà plein, ça changera pas
                grand chose pour moi. J’ai même plutôt un apriori positifs vis-à-vis de ce
                grand peuple attaché à ses valeurs et à son identité nationale, qui me fait
                espérer qu’en fin de compte, ce seront les Turcs eux-mêmes qui refuseront
                d’entrer dans une Europe qui se fout à ce point de la plus élémentaire
                décence démocratique.

                y’a pas c’est un grand européen, notre Jean-Marie du pauvre... qui se
                moque d’Agoravox, en écrivant ici l’inverse de ce qu’il écrit... chez lui.
                La provoc, ça va un temps, mais là ça suffit je trouve...


              • Axel de Saint Mauxe Nico 29 mai 2010 21:45


                « tout particulièrement vos articles sur l’aviation, qui sont érudits et amplement documentés »

                Je ne connaissait pas l’érudition de Morice en matière d’aviation, je vais de ce pas partir à la découverte de ces articles documentés.

                Je ne manquerai pas, si le jeu en vaut la chandelle, d’en faire les louanges dans L’ECLAT


              • BA 29 mai 2010 09:51

                Il y a cinq ans, le 29 mai 2005, le peuple français disait « non » à la Constitution Européenne.

                L’Union Européenne est ultra-libérale.

                L’Union Européenne est anti-sociale.

                L’Union Européenne est anti-démocratique.

                L’Union Européenne se construit contre les peuples.

                Aujourd’hui, partout en Europe, les dirigeants politiques européens n’ont le choix qu’entre deux possibilités :

                1- Sauver les protections sociales, et sacrifier l’Union Européenne.

                2- Ou alors sauver l’Union Européenne, et sacrifier les protections sociales.

                Que vont choisir les dirigeants politiques européens ?

                Le suspens est insoutenable.


                • Le Gros Caillou Le gros caillou 29 mai 2010 10:05

                  L’idée romantique d’une Europe unifiée de Bretagne à l’Oural comportait un petit alinéa...

                  « Demeureront à jamais inaudibles les hurlements déchirants de douleur de chaque Citoyen sur les deux axes X et Y » :
                  - De Brest à Moscou
                  - Du pied boueux du Donjon à la salle panoramique du conseil d’administration


                  J’ai mal mais je sais que là-haut, ils m’entendront un jour !  smiley


                  • Axel de Saint Mauxe Nico 29 mai 2010 21:42

                    Un article digne de Florentin Gastard ! Bravo !


                    • patounet 30 mai 2010 08:24

                      Pour BA qui a raison................il y a 4 ans , les français votaient contre la constitution européenne , Puis 2 ans plus tard pour Sarkozy qui , lors de son débat avec S Royal , avait pourtant prévenu en douceur qu’il modifierait ce traité...( il a du arracher une page....) pour faire passer sans référendum le traité de Lisbonne ....Mais rassurons nous , alors que les français sont de moins en moins friands de l’Europe , comme beaucoup de concitoyens de la zone euro qui ont majoritairement subis l’adhésion forcée par la voie de leurs parlementaires soient complices , soit otages de l’avancée de la mondialisation , les français donc , pourront voter enfin l’alternative en 2012 en la personne de StraussKhan , actuel président du FMI ..................et même si ce n’est pas lui , ce sera automatiquement quelqu’un de sa famille politique , nous aurons donc le choix d’être encore obligé de nous tromper , de nous renier , comment s’étonner d’une abstention galopante , qui les arrange en plus...........car , en refusant de reconnaître le vote blanc , ils refusent cette forme de contestation , donc ..........conclusion , nous ne vivons plus du tout en démocratie.............


                      • FYI FYI 9 juin 2010 18:42

                        Un petit rappel qui ne me semble pas inutile ...


                        • tomasi75 15 juin 2010 15:36

                          Et vous pensez quoi de l’adhésion de la turquie.
                          Voici un historique :
                          http://unioneuropeenne.suite101.fr/article.cfm/turquie-europe-je-taime-moi-non-plus

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès