Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > G20 : à défaut d’accord, le décor

G20 : à défaut d’accord, le décor

Ce n'est pas parce qu'on n'a rien à dire qu'il ne faut pas s'afficher. La montagne G20 accouche d'une souris mais Nicolas Sarkozy fera son numéro vendredi soir simultanément sur France 2 et TF1 avec Barack Obama en vedette américaine pour assurer le niveau d'audience. "Une opération de communication insupportable" juge François Bayrou.

"Que les deux principales chaînes de télévision françaises soient requises toutes les deux, la semaine dernière pour une heure et quart d'interview de Nicolas Sarkozy (...) et que, deuxièmement ce soir, on fasse rebelote avec Barack Obama et Nicolas Sarkozy dans une opération dont le but est transparent : montrer que ce sont les grands de la planète et qu'ils se parlent, qu'ils se tutoient est quelque chose de très troublant et même d'insupportable dans le déséquilibre qui est créé dans la communication", a déploré le président du MoDem sur Radio Classique/Public Sénat.

"Il est anormal qu'on fasse ainsi une sorte de monopole avec les deux principales chaînes de télévision. Il y a quelque chose qui n'est pas normal dans la pratique qui devrait être pluraliste des médias en France" estime très en colère le député des Pyrénées-Atlantiques.

A défaut d'accord, le décor est symboliquement parlant puisqu'il s'agit du palais des Festivals de Cannes. Faute de pouvoir mettre en avant, comme initialement prévu, l'accord du 27 octobre et l'image d'un président français sauveur du monde, l'Elysée met en scène Sarkozy parmi les grands de ce monde. Une superproduction qui coûte au passage au contribuable la bagatelle de 28 millions d'euros qui viennent s'ajouter aux 31 dépensés précédemment pour le sommet de Deauville.

L'exercice de communication tente de cacher la piètre prestation des trois principaux acteurs du film : Angela Merkel, Nicolas Sarkozy et Georges Papandréou.

Papandréou tout d'abord, qui, le pistolet sur la tempe aura tenté un instant de sortir du piège dans lequel il s'est enfermé lui-même en redécouvrant tardivement les vertus d'une démocratie et d'une union nationale qu'il avait longtemps ignoré.

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ensuite dont l'arrogance et le mépris à l'égard des petits Etats aura atteint des niveaux inégalés. Un couple à la Bonnie and Clyde qui a ignoré ses partenaires européens et totalement marginalisé les institutions de l'UE, ravalées pour l'occasion au rang de simple secrétariat.

Une fois les projecteurs éteints et les limousines reparties, l'Europe risque d'avoir la gueule de bois. Une Europe qui se sera couchée avec une gouvernance complexe et brouillonne et qui se réveille aux mains d'un directoire franco-allemand animé par un état d'esprit aux antipodes de celui de ses pères fondateurs.

En grand connaisseur de l'espèce humaine Napoléon disait : "Il existe deux leviers pour faire bouger un homme, la peur et l'intérêt personnel". Ce sont hélas les ficelles sur lesquelles tirent Nicolas Sarkozy et Angela Merkel pour faire bouger aujourd'hui la marionnette européenne.


Moyenne des avis sur cet article :  4.83/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • maddle maddle 4 novembre 2011 18:40

    Ah bon y a Scarface ce soir à la TV ?


    • Fergus Fergus 4 novembre 2011 18:44

      Bonjour, Henry.

      Ce cirque médiatique croisé visant pour les deux protagonistes à se faire la courte échelle pour tenter de remobiliser leur électorat est indécent et scandaleux. Cette propagande se fera sans moi !


      • Richard Schneider Richard Schneider 4 novembre 2011 20:07

        Bonsoir Fergus,

        Totalement en accord avec toi ... Comme l’écrit l’auteur de l’article, non seulement le Président de la République réquisitionne en une semaine les deux plus grandes chaînes de télé, mais encore il s’est conduit (sur ordre de sa patronne Merkel ?) d’une façon éhontée avec Papandreou - quoiqu’on puisse passer de ce dernier.
        Et plus grave : que peut bien nous apprendre Sarkozy à la fin de ce G20 ? Qu’il est le meilleur ? Qu’il a sauvé pour la seconde fois le monde ?
        Y en a marre ...

      • Blé 4 novembre 2011 18:55

        Pourquoi s’inquiéter ? A chaque fois que le « Petit » joue au grand , il renforce la détestation de la population à son encontre. Les sondages qui remontent sont comme du beurre au soleil, ça fond rapidement. Il me semble qu’en grande partie les questions des sondages sont biaisées afin de satisfaire le « client ».

        Ceci dit, il veut rester au pouvoir alors le choix des français ce sera Sarko parce que les électeurs le trouve formidable ou Sarko parce qu’il foutra une trouille du tonnerre aux électeurs. Dans les deux cas, Sarko seul ne pourrait pas agir comme il le fait mais sa « cour » a besoin de ses largesses.


        • Robert GIL ROBERT GIL 4 novembre 2011 19:23

          les classes dominantes n’ont qu’une idée, nous faire payer la crise d’un système économique au bord de l’asphyxie. Les Etats Européens et les banques vont annuler ou renégocier une partie de la dette grecque. L’objectif de cette opération est de rendre à peu près solvable la Grèce, de l’obliger à poursuivre ses mesures antisociales, et de permettre aux banques des autres pays de prendre le contrôle des banques grecques. Ces mesures sont prises car nos gouvernants souhaitent à la fois stabiliser la situation et accélérer les mesures antisociales......
          http://2ccr.unblog.fr/2011/11/04/gestion-de-crise/


          • ma pomme 4 novembre 2011 20:15

            bon ben...hein...la gauche et la droite Grecque main dans la main...contre le référendum...
            on se croirait en France avec le PS et l’UMP, non ?
            eh oui...
            sarko ou hollande, même politique.


            • suumcuique suumcuique 4 novembre 2011 20:25

              Ils appartiennent tous deux au « Peuple Élu », mais, à ce jour, seule Merkel s’est vu accorder la Médaille d’Or du Mérite du B’nai B’rith Europe.

              http://www.bnaibritheurope.org/bbe/content/view/596/121/lang,fr_FR/

              Avec une édifiante photo de Reinold Simon, Président du B’nai B’rith Europe, et Joseph H. Domberger, Président d’Honneur du B’nai B’rith Europe, accompagnant "la Chancelière sur la scène pour lui remettre la Médaille d’Or du B’nai B’rith Europe pour services humanitaires."


              • ma pomme 4 novembre 2011 20:57

                cuique...moi je crois qu’ils sont au service du medef et de l’immigration contre la FRANCE smiley


              • suumcuique suumcuique 4 novembre 2011 22:28

                Comme bien d’autres, ils appartiennent tous deux au « Peuple Elu », mais seule Merkel parle leur langue.

                http://www.rtl.be/info/monde/international/108614/merkel-en-h-breu-la-knesset-c-est-un-grand-honneur-pour-moi-


              • Antoine Diederick 4 novembre 2011 20:48

                Bonsoir, les premières résolutions et conclusions du G20 sont connues en partie ce soir...

                Rien de neuf et surtout du vent.....


                • Antoine Diederick 4 novembre 2011 20:55

                  ici par exemple

                  sur les dévaluations compétitives, cela va pas faire plaisir à tout le monde....


                • Antoine Diederick 4 novembre 2011 20:58

                  Nous sommes peut-être au bord du précipice car finalement rien n’est encore résolu

                  Certains pensent que le monde politique nous mènent en bateau , que cette crise possède en elle-même une dynamique interne que rien ne parviendra à freiner....


                  • Antoine Diederick 4 novembre 2011 21:00

                    disons une force « endo-gyre » dont la force ne pourra pas être inversée.


                  • BA 4 novembre 2011 21:37

                    Vendredi 4 novembre 2011 :

                     

                    Italie : taux des obligations à 10 ans : 6,370 %. Record historique battu.

                     

                    Les investisseurs internationaux n’ont plus aucune confiance dans la capacité de l’Italie à rembourser ses dettes.

                     

                    Le graphique des taux de l’Italie montre que le quatrième domino va bientôt tomber.

                     

                    Après la Grèce, après l’Irlande, après le Portugal, c’est maintenant le domino italien qui va tomber.

                     

                    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GBTPGR10:IND


                    • Antoine Diederick 4 novembre 2011 22:20

                      Les banquiers se sont comportés comme des quasi voyous, à en croire cet article.

                      Toutes ces imprudences : le manque de contrôle interne et le manque de contrôle de notoriété ou les notoriété fabriquées comme des impostures ....

                      Maintenant, il nous faut nous sauver tous.....pénible , pathétique....rien n’est résolu.....

                      Tout ceci me fait penser à l’époque de Savonarole.....

                      Manque plus que son alter-égo contemporain et ce sera parfait smiley


                      • Antoine Diederick 4 novembre 2011 22:26

                        Bon Sarkozy n’a pas encore sauvé le Monde .....

                        à part les gardes républicains sur fond bleu.....à part les discours convenus et les embrassades des faux-culs , cela me fait penser aux grandes « lèlèches » des anciens dirigeants soviétiques, c’est fou comme on s’aime quand le bateau coule smiley

                        ok, j’exagère.....je sais....faut décharger son acrimonie.

                        Bonne nuit.


                        • eric 4 novembre 2011 23:03

                          Décidément la victoire annoncée de Sarko aux prochaines présidentielle ne sera pas volée !

                          Non pas même à cause de son bilan, ou de ses capacités de communicateur, mais par le vide d’idée qu’il trouve ou peut être produit en face de lui.

                          On est quand même dans une situation compliquée et risquée. Il y a des décisions à prendre, de la com. à faire pour rassurer un peu tous le monde.

                          En face : fascination pour le seul Sarko et interrogations un peu délirantes pour se demander si il est légitime que le président s’exprime dans une telle période.....

                          Pareil à la Télé, des tas de commentateurs semblent passionnés par la question de savoir si tous cela est bon pour lui ou pas, très peu par celle de savoir si cette crise nous concerne et présente des risques pour nous et si les mesures en train d’être prises on une chance de nous tirer d’affaire. Pour un peu Bayrou sous entendrai que Sarko a décidé d’avoir un G20 après un sommet européen rien que pour avoir du temps d’antenne.... Pourquoi pas qu’il a organisé la crise pour être réélu pendant qu’on y est ?
                          j’en ai même entendu un qui prétendait en gros que c’était la faute de Sarko si Papandréou avait annoncé un référendum.

                          Cette posture très canari devant un cobra qui suit ses ondulations complètement hypnotisé est sans doute le plus sévère jugement que l’on peut porter sur l’ensemble des oppositions actuelles. Tellement fascinée qu’elles en oublient de réfléchir.

                          Sans parler de Hollande proclamant après le premier discours que non les 60 000 profs ne couteraient pas cher parce que de toute façon il n’y aurait pas assez de candidats vu ce qu’est le métier....Bonjour la mesure phare et réfléchie et la pure réaction à chaud par du n’importe quoi

                          Personnellement je voterai Sarko sans joie ni haine parce que je pense que c’est bon pour mon pays et je ne comprends absolument pas cette fascination.


                          • LE CHAT LE CHAT 4 novembre 2011 23:24

                            quand même , on a eu la scène du nabot plein de tics trépignant d’impatience 10 mn en attendant le chinois sous la pluie ! smiley  smiley  smiley


                            • LE CHAT LE CHAT 4 novembre 2011 23:48

                              ça mérite une palme d’or dans le fion ça !


                            • luxo 4 novembre 2011 23:39

                               Les acteurs S et M après DEAUVILLE ET CANNES ont montrés leur savoir faire, un lamentable
                               « HOLDUP » sur la démocratie et les autres peuples INDIGNONS-NOUS.


                              • Taverne Taverne 4 novembre 2011 23:52

                                Deux hommes qui confondent leurs rôles de chefs d’état et de candidats, qui se livrent à une propagande par l’image pour passer pour des super-héros alors que c’est la Chine qui tient désormais les ficelles des Etats-Unis et de l’Europe et que leurs états respectifs sont sur le point de basculer..

                                Gouverner par le mensonge et la propagande ne peut pas mener loin.
                                Gouverner contre les peuples ne peut pas mener loin.


                                • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 4 novembre 2011 23:58

                                  Superbe moment de télévision. Mais la communication de l’abominable Sarkozy n’empêchera pas l’annonce de ses mesures de rigueurs prévues pour ce lundi. « En France, un nouveau plan de rigueur annoncé lundi. » Le Point.fr

                                  Aller hop, les pauvres, à la caisse pour combler les allégements fiscaux des riches.

                                  Et je ne vous parle même pas du krach des bourses en réaction à l’offensive spéculative des marchés sur l’Italie. Si vous avez aimé la boucherie de Verdun, vous allez adorer ce que vous préparent les banksters cette semaine.


                                  • Taverne Taverne 5 novembre 2011 00:07

                                    Les peuples étant écartés de toute décision importante, étant même désavoués régulièrement par des référendums rejetés, contournés ou étouffés dans l’oeuf, ne doivent être tenus responsables de rien et ne doivent donc pas faire de sacrifice. On ne pourra leur demander de sacrifices que lorsqu’ils auront voix au chapitre et auront adhéré un plan de rigueur.

                                    Puisque nous sommes jugés incapables et irresponsables, ne payons rien !


                                  • Taverne Taverne 5 novembre 2011 00:16

                                    Tout ce cinoche a aussi pour but de faire oublier que le G20 est un échec total pour ces deux hommes : "On nous avait annoncé que ce G20 servirait à plusieurs choses : mettre en place la taxe sur les transactions financières, poser la question du déséquilibre entre la monnaie chinoise, le Yuan, et les autres monnaies du monde, mettre en place une régulation sur les marchés financiers de la planète. De tout ça, évidemment, aujourd’hui, on n’aperçoit pas le début du commencement de l’ombre. C’est un résultat extrêmement loin de la réussite qui était prévue. De grandes mises en scènes, puis au bout du compte, assez peu de résultats, comme chaque fois" (François Bayrou).


                                    • Taverne Taverne 5 novembre 2011 00:44

                                      Monsieur Sarkozy, vous admettez que la Grèce est entrée par erreur dans la zone euro et pourtant vous ne lui accordez aucune porte de sortie ? Et pourtant aussi la Grande-Bretagne n’est pas dans la zone euro mais quand même dans l’Europe.

                                      Monsieur Sarkozy, vous osez parler de démocratie, mais la démocratie c’est l’expression du peuple (vous la refusez) et la liberté (mais vous lui opposez le principe « TINA » there is no alternative). Vous faites le contraire des principes que vous affirmez.


                                      • Taverne Taverne 5 novembre 2011 00:49

                                        Monsieur Sarkozy, vous osez prétendre que vous avez acquiescé aux décisions autoritaires de l’Allemagne pour ne pas rester inactif. Mais vous êtes inactif ! Vous n’avez rien fait de ce que vous aviez promis ! Ni la « refonte du capitalisme », ni le « nouveau Bretton Wood », ni la taxe sur les transactions financières, ni la « moralisation du capitalisme »...

                                        Monsieur Sarkozy, vous êtes un inactif, vous n’êtes qu’un suiveur, toujours collé au cul du plus fort : Etats-Unis, Allemagne, Chine.


                                        • diogene 5 novembre 2011 01:26

                                          Frères humains qui après nous vivraient, n’ayez les coeurs contre nous endurcis...


                                          • raymond 5 novembre 2011 11:47

                                            Merci Diogène, voici la suite :
                                            Frères humains, qui après nous vivez,
                                            N’ayez les coeurs contre nous endurcis,
                                            Car, si pitié de nous pauvres avez,
                                            Dieu en aura plus tôt de vous mercis.
                                            Vous nous voyez ci attachés, cinq, six :
                                            Quant à la chair, que trop avons nourrie,
                                            Elle est piéça dévorée et pourrie,
                                            Et nous, les os, devenons cendre et poudre.
                                            De notre mal personne ne s’en rie ;
                                            Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

                                            Se frères vous clamons, pas n’en devez
                                            Avoir dédain, quoique fûmes occis
                                            Par justice. Toutefois, vous savez
                                            Que tous hommes n’ont pas bon sens rassis.
                                            Excusez-nous, puisque sommes transis,
                                            Envers le fils de la Vierge Marie,
                                            Que sa grâce ne soit pour nous tarie,
                                            Nous préservant de l’infernale foudre.
                                            Nous sommes morts, âme ne nous harie,
                                            Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

                                            La pluie nous a débués et lavés,
                                            Et le soleil desséchés et noircis.
                                            Pies, corbeaux nous ont les yeux cavés,
                                            Et arraché la barbe et les sourcils.
                                            Jamais nul temps nous ne sommes assis
                                            Puis çà, puis là, comme le vent varie,
                                            A son plaisir sans cesser nous charrie,
                                            Plus becquetés d’oiseaux que dés à coudre.
                                            Ne soyez donc de notre confrérie ;
                                            Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

                                            Prince Jésus, qui sur tous a maistrie,
                                            Garde qu’Enfer n’ait de nous seigneurie :
                                            A lui n’ayons que faire ne que soudre.
                                            Hommes, ici n’a point de moquerie ;
                                            Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !


                                          • Mylène 5 novembre 2011 01:34

                                            bah rin à pété, pas suivi et jamais je ne regarde les clowns en dehors des cirques ! les 7 soeurs sur Arte et sur l’Iraq m’ont plus séduite ce soir, une pays ruiné miné par la misère alors que c’est le deuxième pays le plus riche en pétrole... une honte aux US, honte à Obama bercé d’illusion qui ne repassera même pas en 2012 ! savez vous que les militaires américains interdisent les irakiens de franchir la ville de bassorah totalement détruite depuis près de 30 ans ?? savez vous que ces militaires tirent à balles réelles sur les autochtones ? Honte honte et re honte Bush père principal actionnaire de la société offshore Zeapata au Koweit s’en fout plein les poches pendant que les irakiens crèvent de faim et de soit, ils n’ont même plus d’électricité .... 


                                            • Taverne Taverne 5 novembre 2011 01:59

                                              Quel meilleur moyen de duper les gens que de s’afficher comme les maîtres du monde alors qu’on est tributaire de la Chine ? Quel meilleur moyen de se refaire une légitimité démocratique après avoir durement réprimé un référendum et humilié un peuple ?

                                              Les Grecs sont désormais tout seuls. Comme l’étaient les Allemands dans les années 30...


                                              • sisyphe sisyphe 5 novembre 2011 08:30

                                                Un communiqué d’Attac France : 


                                                G20 de Cannes : le sommet de la démission

                                                Rarement un G20 aura donné une telle image de la démission des dirigeants du monde face au pouvoir des marchés financiers. L’agenda des chefs d’État a été chamboulé par l’annonce d’un référendum en Grèce sur le plan de sauvetage de l’euro : tout a été mis en œuvre pour faire renoncer M. Papandréou à son projet « consternant » (comme l’a déclaré Nicolas Sarkozy). Le précédent ainsi créé – consulter le peuple sur une politique d’austérité destinée à satisfaire les marchés financiers ! – était bien trop dangereux pour être toléré par nos oligarchies. 

                                                Pour le reste, les résultats sont squelettiques. La taxe sur les transactions financières, grande priorité de la présidence française du G20 ? Barack Obama a accepté que le mot figure dans le communiqué final. Mais dans une formule parfaitement creuse : « nous reconnaissons les initiatives de certains de nos pays pour taxer le secteur financier avec plusieurs objectifs, y compris une taxe sur les transactions financières, pour financer notamment le développement ». Le minimum décent aurait été qu’un groupe de pays annonce la mise en place effective dès 2012 d’une taxe Tobin pour servir d’exemple. Mais cette taxe, que nous réclamons depuis douze ans, va continuer à orner les discours de M. Sarkozy pendant la campagne électorale sans avoir avancé d’un iota pendant sa présidence, en France ou au G20.

                                                La régulation financière ? Rien de nouveau, hormis un recul bienvenu. Devant l’hilarité générale suscitée par la déclaration de Nicolas Sarkozy après le G20 de Londres en 2009 (« les paradis fiscaux, c’est fini ! »), ces « territoires non coopératifs » sont réapparus à Cannes au nombre de 11, dont la Suisse et le Liechtenstein, mais pas Monaco, ciblé par la manifestation du 3 novembre à Cap d’Ail.

                                                La lutte contre la spéculation sur les produits agricoles ? On va « renforcer la transparence sur les marchés de produits agricoles ». Léger progrès toutefois, le G20 invite les régulateurs à limiter, « si nécessaire », les positions spéculatives prises sur les marchés de produits dérivés.

                                                Une réforme du système monétaire international ? « La composition du panier des droits de tirage spéciaux » sera révisée en 2015, et on doit aller « vers des taux de change davantage déterminés par les forces du marché ». La spéculation sur les marchés des changes a de beaux jours devant elle.

                                                Heureusement, sur les places de Grèce, d’Espagne, des Etats-Unis et de nombreux autres pays, les citoyens commencent à organiser l’insurrection civique et pacifique qui sera nécessaire pour mettre un terme à cette démission du politique. A Nice, le forum des peuples a contribué à leur coordination en permettant la rencontre de citoyens et de militants de tous les continents. Le mouvement d’indignation planétaire, qui prolonge et amplifie les méthodes et les revendications altermondialistes, va mettre de plus en plus les dirigeants face à leurs contradictions : veulent-ils continuer à imposer leur gouvernance pour les marchés, ou bien devront-ils s’incliner devant le renouveau de la démocratie ? 


                                                Attac France,

                                                Paris, le 4 novembre 2011

                                                Et, à venir, un nouveau plan de rigueur, pour « rassurer les marchés » : alors, citoyens, cocus et toujours contents ? 


                                                • eric 5 novembre 2011 08:40

                                                  J’ai pas regardé depuis longtemps : Attac, c’est toujours cette officine privée qui appartient statutairement à ses membres fondateurs pour éviter qu’un vote démocratique des adhérents puissent les mettre en cause ou les statuts ont évolué ?


                                                • JL JL1 5 novembre 2011 08:48

                                                  « La régulation financière ? Rien de nouveau, hormis un recul bienvenu. » (ATTAC cité par Sisyphe)

                                                  Je viens d’écouter la revue de Presse d’Yvan Levaï sur France Inter : il n’avait pas assez de mots pour encenser celui qu’il qualifiait de grand timonier de la mondialisation !

                                                  En somme, Yvan Levaï c’est la Pravda du NWO, il suffit de comprendre le contraire de ce qu’il dit pour connaitre la température : quand il pleurniche c’est que tout va mal pour lui et ses copains ; quand il se frotte les mains, ça craint pour la démocratie !

                                                  Bref, rien de nouveau sous le soleil : les médias qui comptent sont toujours entre les mêmes mains.


                                                • JL JL1 5 novembre 2011 08:56

                                                  Au sujet de la taxe sur les transactions financières, quelqu’un saurait-il dire comment l’on procèderait vis-à-vis des TH, le trading haute fréquence ?

                                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Transactions_%C3%A0_haute_fr%C3%A9quence
                                                  http://www.abcbourse.com/apprendre/18_le_trading_haute_frequence.html

                                                  J’ai entendu à la radio un suppôt du système énoncer que si l’on taxait lesdites transactions ça les tuerait, et par conséquent ce ne servirait à rien parce que ça ne rapporterait rien ! Pour ma part, j’ai compris que le THT est en passe de devenir le paradis fiscal des traders. C’est peut-être pour ça qu’ils sont tous d’accords pour taxer les transactions des boueux ; ça fera joli pour les plus boueux qui n’ont pas les moyens de jouer aux spéculateurs du dimanche.


                                                • sisyphe sisyphe 5 novembre 2011 09:08

                                                  @ éric : si vous voulez vous renseigner sur attac, c’est ici 


                                                  Et sinon, les « marchés », les banques, les organismes financiers, les spéculateurs, c’est rien que des élus, selon un processus totalement transparent et tout à fait démocratique ? 
                                                   smiley

                                                  quant le doigt montre les résultats, l’imbécile regarde le doigt.

                                                • eric 5 novembre 2011 11:42

                                                  A sisyphe, merci pour le lien, effectivement rien n’a changé, c’est toujours le collège des fondateur qui a la possibilité de contrôler l’organisation à peu prêt quel que soit le vote démocratique des membres.http://www.france.attac.org/articles/statuts-dattac-et-r-glement-int-rieur. Bel exemple de confiance dans la démocratie....
                                                  Ah si comme dans une banque, l’ensemble des actionnaires avaient tous un droit de vote égal....


                                                • sisyphe sisyphe 5 novembre 2011 11:50

                                                  @ éric 


                                                  Mais oui, bien sûr....

                                                  J’attends votre réponse sur la représentation démocratique des banques, des conseils d’administration, des marchés, des bourses, des spéculateurs, des hedge funds, des organismes financiers...

                                                  Ça doit vous être facile, à vous, petit télégraphiste des esclavagistes...

                                                  Quand vous voulez... 
                                                   smiley 

                                                • sisyphe sisyphe 5 novembre 2011 11:54

                                                  ... et merci de votre lien, qui rappelle qu’Attac est une association loi de 1901, à but non lucratif ; on comprend que ça défrise un collabo des mafias financières .... 


                                                  Un petit coup de peigne ? 
                                                   smiley 

                                                • eric 5 novembre 2011 12:06

                                                  Andromède : flatteur ! Pas un mot sur les chiffres, beaucoup d’hypothèses sur moi et une conclusion que vous gagneriez à méditer vous même....
                                                  Je répète : 56% du PIB en dépense publiques, pas 5% pour les dividendes redistribués après impôts. En prenant les extrêmes dans la répartition, les ménages auraient perdus 11% depuis 81 et c’est curieusement la hausse de la part de l’Etat.....
                                                  On gagne plus à faire des économies de 10% dans les dépenses de l’État qu’à nationaliser 100% des « profits » des riches. Et cela marche tous les ans dans le premier cas, une seule fois dans le second. Et je vous repose la question : votre but, c’est de sortir les pauvres de la pauvreté ou de supprimer les riches ? L’argent est là, dans notre État, et c’est notre argent. C’est en cela qu’essayez de détourner l’attention sur les « riches qui paieront » est bien une preuve de mépris pour les plus défavorisés.
                                                  Maintenant vous pouvez continuer à répondre « même pas vrai et d’ailleurs je soupçonne que vous ne devez pas aimer les Tziganes.... »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès