• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Glyphosate : l’UE, soutien intéressé de Monsanto

Glyphosate : l’UE, soutien intéressé de Monsanto

Merci à Natacha Polony de nous avoir alerté sur ce sujet. Dans le mauvais feuilleton de l’autorisation des créations de Monsanto, alors que l’Agence Européenne des Produits Chimiques (ECHA) doit se prononcer sur la toxicité du glyphosate, le principe actif du Roundup, le pesticide le plus utilisé dans le monde, des ONG ont dénoncé les conflits d’intérêts patents qui remttent en cause son impartialité.

 

Leurs intérêts avant notre santé
 
Ici, il faut remercier le Monde de nous informer d’une manière assez objective, présentant les arguments des deux parties. Le 6 mars, une soixantaine d’ONG et d’associations, dont Greenpeace, ont affirmé que « nous sommes préoccupés par le fait que plusieurs membres, ainsi que le président, du comité d’évaluation des risques de l’ECHA apparaissent avoir des conflits d’intérêts ». En cause, un expert qui défendait les dossiers des industriels devant l’ECHA et le président de l’Agence, qui a travaillé pendant vingt ans, et jusqu’à la veille de sa nomination, comme consultant pour l’industrie chimique. Pas de problème pour l’Agence, les deux experts pointés n’étant ni rapporteur ni réviseur sur la question.
 
Mais ce n’est pas tout. Les ONG reprochent également à l’ECHA de se baser sur des études fournies par les industriels, et non publiées. Pour Greenpeace, « il faut mettre fin à l’utilisation des études non publiées qui viennent de l’industrie, afin que les décisions des agences européennes puissent être vérifiées indépendamment ». Il faut noter que l’agence de l’OMS qui l’avait jugé « cancérogène probable » en 2015, s’était appuyée uniquement sur des études publiées dans la littérature scientifique, quand l’avis contradictoire de l’autorité européenne de sécurité des aliments, puis du groupe joint d’experts de l’OMS et de la FAO en 2016 s’étaient tous les deux principalement fondés sur des études industrielles non publiques, fournies par le secteur, sans possibilité d’étude par des tiers.
 
Bref, entre des études rendues publiques qui en soulignent le danger, et l’avis d’experts en position de possibles conflits d’intérêts sur la foi d’études qu’ils refusent de communiquer, le choix ne devrait pas être difficile à faire. Malheureusement, dans ce maelstrom institutionnel et juridique européen mélé à des traités qui permettent à des cigarettiers de poursuivre des Etats qui agissent pour défendre la santé des citoyens, les intérêts des multinationales, aussi dangereux soient-ils, sont bien protégés. Nos dirigeants se sont placés dans une situation où ils peuvent attribuer leur inaction au cadre qu’ils ont construit, tout en exhibant leurs votes contre les OGM de Monsanto au sein de l’UE.
 
Mais cela est trop facile. Pourquoi donc un pays ne pourrait-il pas choisir librement et indépendamment de prendre des mesures contre un produit qu’il estime dangereux  ? Pourquoi faudrait-il attendre si longtemps l’avis opaque et pas vraiment indépendant d’experts pour agir ? Il y a urgence à changer notre manière de faire dans le domaine. D’abord, reprendre en main la protection de notre santé au niveau national et rendre à nouveau nos dirigeants responsables des règles en vigueur en France. Ensuite, imposer la transparence dans l’évaluation de la dangerosité des produits, pour permettre des avis contradictoires. L’opacité des avis favorables au glyphosate est extraordinairement suspecte.
 

 

L’ECHA doit se prononcer dans les jours qui viennent sur l’autorisation du glyphosate. Malheureusement, encore une fois, nous ne pourrons pas vraiment avoir confiance en ces experts. « Circus Politicus  » avait bien montré les conflits d’intérêts à l’échelle européenne, qui existent aussi aux Etats-Unis, avec le récent scandale sur un rapport de l’Académie des Sciences américaine sur les OGM
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 10 mars 10:13

    Monsanto est au centre de l’UE depuis octobre 2016, date à laquelle cette firme a été reprise par Bayer, le groupe d’industrie chimique qui avait non seulement financé e parti nazi, mais aussi géré la rentabilisation de la mort dans les camps d’extermination.


    Il convient donc de d’en prendre à ce groupe désormais, puisque Monsanto n’est plus qu’une finale de BAYER.

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 10 mars 10:17

      @Jeussey de Sourcesûre

      Il n’y a jamais eu de solution de continuité pour cette firme : Bayer-Monsanto : les noces du diable


    •  
       
       
      TRIOMPHE DE LA NATURE A FUKUSHIMA
       
      TRIOMPHE DE LA NATURE A TCHERNOBYL
       
      contre les bonobobo verts qui ont peur de la cancer atomiques, particules, pas biobio, soutenez les accidents nucléaires !
       
      Sans compter les poissons sauvés du sushi !
       
      Crétins de pseudo-écolos ! Crassaneleux HQE !
       
       
      https://fr.sputniknews.com/international/201703091030393581-sangliers-sauvages-envahissent-fukushima/
       
      « Tchernobyl a retrouvé une diversité zoologique incroyable, digne de celle d’y a plusieurs centaines d’ années dans le Fatherland, avant le grand massacre par les sous-animaux humains. Contrairement à ce que bavent les pleureuses vertes qui ont peur du cancer, arrivistes de la caste ou juste égoistes bobos, ce parc naturel est devenu une vraie nurserie pour les frères animaux. Les souris de la forêt rouge se sont formidablement adaptées malgré des taux de Césium et Strontium hallucinants (elle vivent juste sous la surface au top de la radioactivité, dans la zone qui fût brulée par les radiations salvatrices). Les chauves ont réapparus aussi bénificiant des abris de Pripyat. Le cygne a col jaune est revenu, et d’autres espèces que l’on croyait disparues d’ Ukraine. Les loups sont très nombreux signe de la bonne santé de la chaîne alimentaire. Seuls les oiseaux migrateurs ont des problèmes d’adaptation car malheureusement ils migrent vers le monde des sous-animauxs et ne peuvent développer leur lutte naturelle contre les radicaux libres. Mais quand tout l’ espace vital sera devenu radio actif, eux aussi seront devenus plus forts, et sans les sous-animaux massacreurs pullulant, cancer de la Sainte Terre, ils seront les rois. »
       
      http://www.artevod.com/tchernobyl_une_histoire_naturelle

      Adolf Hulan du Parti des Vrais Ecologistes.


      • Jean Pierre 10 mars 22:40

        @La Baudruche négrière patronale verdie
        La radioactivité, qui fait pourtant des miracles, n’a pas l’air de vous arranger...


      • Alren Alren 10 mars 17:57

        Avec la sortie de l’UE, il sera facile d’interdire le glyphosate en France et de promouvoir une agriculture respectueuse non seulement de l’environnement mais aussi de vies humaines.
        Il faut voter JLM pour cela.


        • sirocco sirocco 10 mars 23:17

          @Alren

          Mélenchon ne prévoit pas de faire sortir la France de l’UE.


        • zygzornifle zygzornifle 11 mars 08:41

          @Alren
           asselineau et lepen sont les 2 seuls pour la sortie de l’UE .....


        • zygzornifle zygzornifle 11 mars 08:40

          Bientôt avec le CETA toutes les saloperies Canadienne et Américaines via le Canada vont pouvoir envahir nos assiettes médicaments et divers produits de grande consommation sous les applaudissement des traîtres assassins de Bruxelles grassement payés et gare a celui qui osera le dire car il se retrouvera avec le procès du siècle sur le dos et en plus Bruxelles se portera partie civile ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès