Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Grèce : Les dérives d’austérité sanctionnées par le droit

Grèce : Les dérives d’austérité sanctionnées par le droit

Non, au grand dam de la Commission de l’UE et du FMI, on ne fait pas ce qu’on veut. Dix articles de na nouvelle loi concernant la sécurité sociale viennent d’être déclarées anticonstitutionnelles et contraires à la convention européenne des droits de l’homme. A commencer par les plus importants du dispositif qui condamnaient à la paupérisation aussi bien les caisses que les retraités les plus vulnérables. En effet, le projet de loi (en attente des arrêtés de la cour constitutionnelle) prévoyait dans ses dispositions la réduction drastique des pensions des veuves, des immigrés, des marins, des nouveaux venus au marché du travail, etc. La loi prévoyait parallèlement une réduction (par l’uniformisation des recours) à tous les litiges individuels liés aux retraites des salariés. Enfin la loi indiquait explicitement que l’Etat ne « couvrira aucun déficit courant ou à venir des caisses complémentaires, professionnelles etc. » Ce qui est, de manière aussi explicite, contraire à l’article 25 de la constitution qui prévoit « le renforcement des caisses de retraites et leur garantie de pérennité par l’Etat ». Très justement les juges disent : « Si vous voulez changer le fond et la forme du statut de l’assurance, changez d’abord la constitution qui les garantit ». En d’autres termes, il est fini le temps de mesures d’exception et autres lois dictatoriales. 

Le même processus a eu lieu en Roumanie : la Cour constitutionnelle ayant refusé la baisse de 15% des retraites, le gouvernement, pour accéder à une nouvelle tranche d’emprunt du FMI, a augmenté la TVA de 19 à 25%. 

Ne pouvant ou ne voulant s’attaquer au « marché », pressés de toutes parts, les Etats commencent à prendre des libertés avec l’Etat de Droit. C’est à dire avec le socle, péniblement bâtit, qui différentie nos sociétés des régimes autoritaires ou dictatoriaux. De toutes les dérives que l’on observe de nos jours, c’est sans doute la plus dangereuse. L’autre, dont la France est devenue un des théâtres les plus exubérants, étant de confondre la loi et l’éthique, ou plus clairement d’affirmer que ce qui est légal est moral. Ainsi, un autre socle part en morceaux, celui qui met entre parenthèses la responsabilité morale des gouvernants et participe à leur infantilisation derrière le slogan : je n’ai rien fait d’illégal. Cela motive, entre autres, une course aux obstacles de la presse qui doit impérativement démontrer que « oui, il y a illégalité » plutôt que de démontrer que les pratiques en cours sont irrecevables moralement et que cela suffit. L’inflation des fautes désirée ne fait que vacciner le citoyen contre sa légitime indignation.

Et à faire monter toujours plus haut la barre de ce qui devrait être inadmissible.  

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Catherine Segurane Catherine Segurane 1er juillet 2010 13:02

    Bravo, les Grecs !


    • liberta 1er juillet 2010 13:29


      Il n’y en n’a plus pour longtemps : -hier la BCE a alloué 131,9 MILLIARDS OUI, MILLIARDS, d’euros de liquidité sur 3 mois aux banques

      Il n’y a plus d’argent cash ,dans les banques pas plus que de réelle valeur de l’or papier
      Si les détenteurs d’or papier demandent la conversion en or physique, la bourse s’écroule

      Vous voyez bien qu’on n’est pas loin de l’effondrement total
      Un conseil, retirez votre cash de votre banque
      Grâce à la BCE les banques vont pouvoir tenir encore 3 mois
      Il n’est jamais fait allusion aux centaines de petites banques amricaines qui tous les jours font faillite - que deviennent les fonds de leurs clients

      Il faut s’attendre à des surprises d’ici peu
      (voir le blog de « QUOTIDIEN.COM » de P. Jovanovic


      • plancherDesVaches 1er juillet 2010 14:44

        Vous n’avez pas de vision globale. Dommage. On vous apprend quoi, chez Jovanovic.. ??

        Aujourd’hui doivent être remboursés : 442 milliards.
        Mais 55 milliards d’actifs pourris ont été rachetés par la BCE (quelle que soit leur notation) et les crédits ayant fortement chuté, les besoins en fonds propres sont moins importants.
        Ce qui prouve que l’économie réelle se casse la gueule, d’ailleurs...

        Aux US, c’est encore pire. On va pas se plaindre, non plus.
        Pour leurs petites banques qui tombent, elles sont rachetées avec le soutien du FDIC qui, bizarrement, n’arrête pas de demander des milliards au trésor.
        Les dépots sont donc assurés par l’état.

        Notez, l’état assure tout chez eux : emploi, CONsommation, 38 millions (officiels) de personnes qui vivent grace aux bons d’alimentation, assurances, propagande,..
        C’est devenu un état communiste.


        • iris 1er juillet 2010 15:18

          Notez, l’état assure tout chez eux : emploi, CONsommation, 38 millions (officiels) de personnes qui vivent grace aux bons d’alimentation, assurances, propagande,..
          C’est devenu un état communiste.

          georges orwel - la ferme des animaux


          • Radis Call 1er juillet 2010 18:00

            Merci Michel : excellent article comme d’hab !

            Pour ceux qui s’intéressent à la construction européenne et comment nous en sommes arrivés là !

            http://ellynn.fr/dessousdebruxelles/spip.php?article124

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès