Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Grèce : vers un génocide financier ?

Grèce : vers un génocide financier ?

Un juriste de Vienne, lecteur du journal autrichien Die Presse , a un pied-à-terre à Athènes et a fait parvenir un reportage à son journal, relatant ce qu'il a vu lui-même. Il en ressort que, loin d'être paresseux, comme le répête la presse anglo-saxonne, les Grecs sont étranglés, et les plans de rigueur successifs ne font que précipiter le pays dans l'abîme. Le site Presseurop.eu, qui s'affiche comme apportant "le meilleur de la presse européene" a traduit cet article, dont nous résumons ci-après les point clés.

Le "renflouement" de la Grèce par l'union européenne repart à 97 % en Europe, où il sert à renflouer les banques et à payer des taux d'intérêts démentiels.

Quand des employés occupent pacifiquement l'Acropole pour protester contre des mois de salaires impayés, le gouvernement réplique à coup de gaz lacrymogène.

Ceux qui le peuvent cherchent à quitter le pays, et les cabinets de conseil en émigration fleurissent.

Voici les points-clés de ce que ce "journaliste-citoyen" autrichien a observé :

  • salaires et retraites ont été réduits jusqu'à 30 %
  • le salaire minimum a été abaissé à 600 euros
  • hausses des prix dramatiques : 100 % pour l'essence et le fuel domestique, 50 % pour l'électricité, les transports publics, le gas
  • un tiers des entreprises privées a fermé ses portes ; un autre tiers ne paie plus les salaires
  • le employés de l'Etat ou d'entreprises proches de l'Etat ne sont plus payés depuis des mois
  • des milliers d'auto-entrepreneurs, chauffeurs de taxis ou de poids lourds, paient de lourds crédits pour des licences achetées autrefois, et subissent la concurrence de nouveaux-venus admis à s'installer sans licence au nom de la libre-concurrence
  • on invente sans cesse de nouvelles taxes ; il en coûte par exemple 120 euros pour déposer une plainte
  • les policiers doivent se cotiser pour mettre de l'essence dans leur voiture de fonction
  • les écoles publiques ne reçoivent plus de manuels scolaires car les éditeurs, non payés depuis des mois, ne les livrent plus ; les élèves reçoivent désormais des CD, et les familles sont invitées à acheter des ordinateurs pour qu'ils puissent les lire
  • les universités sont paralysée par l'absence de moyens de fonctionnement
  • les réductions d'effectifs dans la fonctions publique touchent essentiellement des personnes qu'elles privent de quelques mois pour avoir leur quota d'annuités, et qui de ce fait ne toucheront que 60 % d'une retraite normale

Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • ja.poirier 30 septembre 2011 09:35

    constat sans appel et juste !!!

    l’euro démolit les personnes et on se crois a l’abris ...... ?

    • appoline appoline 30 septembre 2011 19:58

      La seule solution qui s’impose est l’ancienne monnaie et la dévaluation. 


    • logan 30 septembre 2011 23:24

      sortir de l’euro ne résoudrait rien et les grecs pourraient résoudre leurs problèmes sans sortir de l’euro

      il faudrait déjà qu’ils restructurent leur dette, en clair qu’ils disent à leur créanciers, allez vous faire voir, réduisez les taux à 1% ou on remboursera 0 euros, croyez bien que les banquiers flipperaient et cesseraient aussitôt de demander 18%

      ensuite il faudrait qu’ils refinancent leur état de manière 100% publique, car il est complètement débile pour un état de se rendre dépendant de financement privés, c’est donner le baton pour se faire battre
      pour cela il faut d’abord qu’ils arrêtent de sous taxer les riches et les grosses entreprises, c’est de là que proviennent leurs déficits
      ensuite il faut qu’ils se mettent à réemprunter à leur banque centrale, ils ont juste à ignorer les traités, personne ne les oblige à les respecter
      et évidemment il faut qu’ils repprennent le contrôle de leur secteur financier, ça signifie nationalisation des banques, de la bourse, contrôle des flux de capitaux, ceci afin d’éviter toutes les mesures de rétention qu’ils seraient enclins à mijoter

      ainsi ils peuvent résoudre la crise qui les touche sans pour autant sortir de l’UE ou de l’euro


    • Aureus 1er octobre 2011 02:43

      Ah oui ?

      Cela devient une mode, lancée par M. Mélenchon, de penser qu’un pays peut trahir sa parole en violant un traité de façon désinvolte, tout en s’imaginant qu’il n’y aura aucune répercussion et que ce sera tout benef’. Seuls ceux qui ont l’intention de refiler leurs voix au PS lors du second tour des présidentielles de 2012 peuvent se permettre de tels propos puisqu’ils savent que leurs déclarations ne seront jamais appliquées.

      Pour le reste, l’article 123 du TFUE interdit formellement aux états membre de l’UE de se financer auprès de leurs banques centrales.
      Sortir de l’euro seulement est impossible car le traité de Lisbonne ne le prévoit pas. Il existe en revanche l’article 50 qui, lui, permet à un pays de quitter l’UE souverainement et en toute légalité.

      Enfin, la dette de la Grèce n’est que la partie émergée de son problème fondamental. En supposant qu’elle fasse table rase de ses créances (ce que ses dirigeants, inféodés aux intérêts euro-atlantistes ne feront certainement pas), l’euro reste pour elle un carcan mortel dont le taux de change est beaucoup trop élevé -la France a le même problème, au passage-. Ne pouvant pas dévaluer pour être compétitive, elle doit recourir à la déflation. Ce que nous observons en ce moment.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2011 04:31

      Il y a deux (2) solutions : une révolution populaire ou un coup d’État. Dans un cas comme dans l’autre le blackout des médias est tel qu’on ne le saura qu’apres et en version expurgée. Ce sont les memes solution dans les autres pays d’Europe, d’ailleurs, ce n’est que l’échéancier qui varie.


      En attendant on applaudit parce que le trésor américain annonce qu’il refilera aux banques européennes autant de dollars qu’elles voudront en quantité illimitée Celà crée deux problèmes : 

       1) On confirme qu’un dollar ne vaut plus rien : il n’y a que le vide intersidéral qu’on peut distribuer en quantité illimitée.

       2) Le Federal Reserve Bank américain a déja fait la même annonce - en octobre 2008, si je ne m’abuse - ce qui m’avait amené a dater de ce jour la fin de l’Ère capitaliste...


      PJCA

    • dup 30 septembre 2011 09:55

      c’est ce qui attend tous les membres . je comprend pas que les peuples sont si apathiques et se laissent faire par cette bande de crétins à bruxelle. marrant bruxelle est dans un pays qui existe même plus . Qui donnera le premier coup de pied dans la forumillère ?


      • asterix asterix 30 septembre 2011 10:27

        Oui, Buxelles qui est dans un pays qui n’existe meme plus !
        Mieux, notre capitale qui n’y peut mais est dorenavant encerclee par un pays qui n’existe pas encore. En somme, ces pauvres Grecs dont le modele culturel capitule devant la puissance de l’argent, c’est la prefiguration de l’Europe de demain.
        L’Europe du diktat.



      • orage mécanique orage mécanique 30 septembre 2011 14:53

        c’est tout l’inverse, parceque nos hommes politique sont incapables de prendre les bonnes décision « européenne » parcqu’ils ont trop peur de perdre leur pouvoir,
        les Européens se retrouvent dans la situation d’une force où chacun joue pour soit,

        Facile pour les autres de porter les coups, la division règne en maître et ceux qui ont le pouvoir les financier sont à l’intérieur et jouent sur du velour,

        Quand les nationalismes arrêteront de guider les peuples et que l’on se dotera d’un vrai pouvoir Européen, la donne ne sera plus la même.

        Mais en attendant taper sur l’Europe c’est comme d’habitude la solution de facilité.


      • Aldous Aldous 30 septembre 2011 15:34

        orange mécanique,

        renseignez vous sur la composition et le fonctionnement du directoire de la BCE avant de dire que les banquiers sont en dehors de l’UE.

        Ca vous évitera de dire des âneries.


      • DSKprésident 30 septembre 2011 16:55

        oui au lieu de dire des bêtises, Orage Mécanique devrait se renseigner sur l’Europe, une invention des US pour fracasser les Etats-Nations et les mettre sous domination géopolitique et financière.

        La majorité des commissaires européens qui nous dirigent (sans avoir été élu démocratiquement) a été à GeorgTown University avec les cadres de la CIA.

        Le guerre de Lybie est un autre exemple...

        L’art 123 permet aux banquiers de s’enrichir, via la création de l’argent-dette.

        On voit ou tout cela nous mène : au bord du gouffre !

        Et Orange Mécanique nous dit : faisons plus d’Europe, un grand pas en avant !

        Pitié pour les peuples européens.

        Ceux qui s’en sortent le mieux : Suède, Suisse Norvège, ne sont pas dans l’EU.


      • logan 30 septembre 2011 23:29

        Sauf que notre ambition n’est pas juste de nous en sortir un peu mieux, ce qu’on veut c’est sortir du chomage de masse et de la pauvreté notre population, c’est pouvoir décider les salaires, la fiscalité que l’on veut.
        Vous faites comme si ces autres pays étaient l’eldorado, mais ils ont exactement les mêmes problèmes que nous, revenir au niveau national ne résoud rien en soi. Vous êtes dans le dogmatisme le plus total.


      • Aureus 1er octobre 2011 02:48

        L’union européenne n’est pas un dogme ? Je pouffe.

        M. Logan, vous êtes certainement un partisan de cette « autre Europe » qu’on nous promet depuis 30 ans. Et qui n’arrivera jamais.


      • Yvance77 30 septembre 2011 10:50

        Salut,

        Tout cela ne peut que finir dans un bain de sang. En espérant que ce sera le sang des financiers qui remplira les caniveaux !!!


        • Aldous Aldous 30 septembre 2011 15:11

          Ben je pense que les gens auront du mal à les dénicher.


        • Aldous Aldous 30 septembre 2011 11:03

          Un Grec, ruiné, a tenté de s’immoler par le feu devant sa banque à Thessalonique.

          http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=12107


          • Catherine Segurane Catherine Segurane 30 septembre 2011 14:54

            Ouais, ça fout fout la rage, ces truc là.

            Pour sauver quoi ? L’euro.

            Les pays surendettés qui s’en sont tirés en laissant filer l’inflation ou en dévaluant, il y en a par dizaines, et les cas dramatiques (inflation à la Weimar) sont rarissimes.


          • logan 30 septembre 2011 23:30

            Rien avoir avec l’Euro. C’est pour sauver les banques tout ça, depuis le début, la crise actuelle n’est que le résultat de la socialisation des pertes des banques à cause des subprimes.


          • logan 30 septembre 2011 23:32

            Aucun pays au monde ne s’est tiré du surendettement avec l’inflation n’importe quoi.


          • devphil30 devphil30 30 septembre 2011 11:04

            Récession et troubles civils en perspective ne feront que générer des tensions avec les pays de l’europe et les voisins de la Grèce .....


            L’histoire , enseignons l’histoire car elle semble se reproduire de plus en plus vite , les mêmes causes produiront les mêmes conséquences 

            Souhaitons qu’il qu’un archiduc ne soit pas abattu à Sarajevo dans les années à venir .....

            Philippe 

            • johana 30 septembre 2011 14:52

              Vous avez raison, la Grèce n’est pas du tout un pays d’innocents. Ils l’ont prouvé par le passé en chassant les slaves de Macédoine et en exterminant les albanais d’Epire. Il faudrait pas que leur problèmes économique se retournent contre leur voisins.


            • dayo 30 septembre 2011 20:31

              a johana (désolé philippe, je tombe sur votre réponse)


              quelle imbécile etes vous ? faut il reprocher aux allemands ad vitam la IIeme guerre mondiale ? aux anglais trafalgar ? les grecs vous ont apporté la philosophie dont vous semblez etre dénuée, la démocratie qui vous laisse proférer de telles bêtises. vos parents ou grand parents ont peut etre collaboré : devons nous vous raser la tête pour autant ?... vous voyez en retournant vos propos, à quelle extrémité on est rendu ... 

            • johana 2 octobre 2011 14:32

              @dayo

              Contrairement à ce que vous sous-entendez, le caractère belliqueux est toujours présent chez les grecs. Ensuite vous parlez des grecs et non de la Grèce. Et la vérité est que les grecs actuels n’ont rien à voire avec les grecs de l’antiquité. Ce sont les descendant des envahisseurs salves, bulgares, tsiganes, valaques... Personnellement je ne me sens pas obligé de payer l’impôt à leur place. Ils n’ont qu’à apprendre à devenir honête comme nous le sommes.


            • Aldous Aldous 30 septembre 2011 11:04

              Un Grec, ruiné, a tenté de s’immoler par le feu devant sa banque à Thessalonique :

              http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=12107


              • kane85 kane85 30 septembre 2011 11:23

                Bonjour Aldous

                Je ressens une terrible tristesse au vu des photos présentées sur votre lien...

                Comment expliquer au peuple Grec qu’il n’est pas coupable et que la pire des choses est de se punir lui même ?

                Comment leur dire qu’il ne faut pas se tromper de cible et que le seul ennemi de l’humanité c’est les banques et tous les parasites qui vivent de leurs activités ?

                Pacifiste au delà de toute raison je suis obligée, aujourd’hui, de reconnaitre que nous devons entrer en résistance et nous défendre pour survivre... Je suis prête à en payer le prix fort puisqu’il semble n’y avoir plus aucune autre solution : le recours à la violence !


              • Aldous Aldous 30 septembre 2011 12:02

                kane,

                Je ne saurais donner les raisons exactes du geste de cet homme, mais ayant passé l’été en Grèce je peux vous affirmer que les médias y matraquent la population avec une propagande accusatrice et culpabilisante permanente et outrancière.

                Les Grecs que j’ai fréquenté sont accablé de honte et préfèrent ne pas parler du sujet de la dette.

                Si une poignée se rebelle, comme on le voit régulièrement Place Syndagma, la grande majorité est terrassée par le discours culpabilisant des politiques et subissent les plans de rigueur successif dans le désespoir.

                Ceux qui se rebellent, comme le comité Spitha (l’etincelle) de Mikis Téodorakis ou le mouvement « On ne paye pas ! » sont ceux qui ont suffisamment de connaissances économiques pour déconstruire la propagande médiatique selon laquelle There Is No Alternative.

                Après ce séjour je pense sincèrement que la grèce est en réalité un terrain d’expérimentation pour le mécanisme d’inféodation total des états à l’UE.

                Il y a deux méthodes : la voie belge et la voie grecque.

                Ils sont tous les deux représentatifs de deux situations extrêmes en Europe :

                Les Grecs sont les européens les plus patriotes, solidaires, insoumis, politiquement réactifs et idéalistes.

                Les Belges sont les européens les plus petit bourgeois, communautaristes, individualistes et sans doute aussi cyniques.

                Dans les deux cas les méthodes de soumissions sont diamétralement opposées et - pour l’instant semblent fonctionner -

                 


              • boris boris 30 septembre 2011 13:45

                Bien dit Kane, le pacifisme ils s’en tapent, pire, ils comptent dessus pour nous le mettre bien profond.

                Il faut que ça péte grave !


              • johana 30 septembre 2011 14:38

                Vous êtes un vrais comics vous !!

                Savez vous que les grecs ont reçu avant la crise de 2008 plus de DEUX CENTS MILLIARDS D’EUROS de l’union Européene. Si ils avaient été plus malin ils auraient investit dans des activités rentable et non construire des dizaines de milliers de piscine et autre villas luxueuses.

                J’ai été aussi en Grèce il y a deux ans et le sentiment que j’ai eu est celui d’ un peuple raciste parfois à vomir.


              • Aldous Aldous 30 septembre 2011 15:16

                Un peuple raciste à piscine ?

                Tout le peuple ? Vous avez rencontré tout le monde ?

                Fortiche !


              • devphil30 devphil30 30 septembre 2011 15:27

                L’automne européen après le printemps arabe ...........


                Tout cela pour des intérêts de banquier toujours plus avide d’argent mais est-ce qu’ils ont compris que l’argent ne fait pas le bonheur ...
                Est-ce qu’ils ont compris que l’argent n’est rien , que futilité , que papier dématérialisé alors que d’autres enjeux , des enjeux de survie de la planète vont apparaître dans quelques décennies.

                Tout cet argent , car notre société et notre monde fonctionne comme cela , si tout cet argent servait à de vrai projet pour l’humanité , des projets de centrale solaire dans les déserts , des projets de vrais réductions de la consommation de pétrole par des énergies alternatives.

                Mais je rêve et quand il sera trop tard alors ce sera la fin de la vie sur terre , quel gâchis ....en attendant le gâchis est pour le peuple grec 

                Philippe 


              • Aldous Aldous 30 septembre 2011 15:36

                ils le savent déjà.

                Ce qui les fait triper c’est le pouvoir. pas l’argent.


              • dayo 30 septembre 2011 20:33

                johana a du fréquenter le club med pendant une semaine .. alors forcément elle connait bien la grèce et parle en expert !!! 


              • efarista efarista 30 septembre 2011 21:16

                 smiley 


              • efarista efarista 30 septembre 2011 21:38

                @ Johana

                vous dites : J’ai été aussi en Grèce il y a deux ans et le sentiment que j’ai eu est celui d’ un peuple raciste parfois à vomir.

                J’ai vécu en Gréce il y a 20 ans, j’y suis retournée après. Ils sont trés sympas et j’en garde de vraiment belles rencontres. Vomir dites vous ?? Marrant, moi je ne leur ai pas fait cette effet là !


              • isabellelurette 4 octobre 2011 06:35

                >Pacifiste au delà de toute raison je suis obligée, aujourd’hui, de reconnaitre que nous devons entrer en résistance et nous défendre pour survivre... Je suis prête à en payer le prix fort puisqu’il semble n’y avoir plus aucune autre solution : le recours à la violence !

                La toute bonne idée est de retirer ses billes des banques et des circuits financiers :

                • payer en liquide, garder du liquide chez soi
                • acheter des biens physiques ; quelques pièces d’or ou d’argent. Toujours ça en dehors des mais des banquiers
                • changer de banque ; ne plus alimenter la mafia financière. Nef vous offrira les services bancaires nécessaires sans comportement malsain
                Sans violence, avec efficacité ! Aujourd’hui.

              • hunter hunter 30 septembre 2011 11:45

                @ kane85 : vous avez tout compris !

                + 1

                cordialement

                H /


                • Robert GIL ROBERT GIL 30 septembre 2011 11:50

                  L’Etat n’est plus qu’une courroie de transmission  qui sert à enrichir les riches et appauvrir les pauvres. Il n’y a donc pas transfert entre générations comme l’on veut nous faire croire , mais transfert entre couches sociales. Les uns hériteront de la dette, les autres de l’argent de la dette !

                  Voir ce PPS pour comprendre le mecanisme de la dette :

                  http://2ccr.unblog.fr/2011/09/18/pps-comprendre-la-dette/


                  • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 30 septembre 2011 11:58

                    Demain, nous risquons de nous retrouver dans la situation des Grecs...


                    Que ferons- nous devant les diktats de ces mêmes prédateurs ?

                    Quel peuple d’Europe du Sud va finir par se révolter le premier ???



                    • Aldous Aldous 30 septembre 2011 12:09

                      J’hésite.

                      L’inféodation de la France se fera-t-elle selon la méthode grecque ou selon la méthode belge ?

                      Ou bien ont-t-ils prévu une troisième voie ?

                      En tous cas les prémices sont déjà là :

                      Verrouillage des médias.
                      Ruine du trésor public.
                      Noyautage des principaux partis politiques par des hommes de paille et mise au ban (au crochet ?) des autres.
                      Neutralisation des institutions de contre-pouvoir.
                      Neutralisation de la justice.


                    • logan 30 septembre 2011 23:36

                      Soyez rassurés, cela ne nous arrivera jamais.


                    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 30 septembre 2011 12:53

                      Cette démonstration d’hier explique très bien le système par lequel la Suisse survit confortablement et pacifiquement en temps que fédération : http://www.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L90xH86/giorgiojpg-cc230-1ae1f.jpg Qu’est ce qu’on atted pour en faire autant ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès