Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > #Grèce : victoire du NON ! C’est NON à l’UE ! 61 % de (...)

#Grèce : victoire du NON ! C’est NON à l’UE ! 61 % de #OXI

Grèce : victoire du NON

LOGO-PRCF+INILa très large victoire du OXI révèle la volonté farouche du peuple grec de dire non à l’austérité perpétuelle et à l’humiliation nationale auxquelles la Troïka veut le condamner. Renouant avec leur glorieuse histoire de résistance, les Grecs viennent de vaincre l’Europe de la réaction et de la contre-révolution coalisée contre eux.

La victoire du OXI c’est aussi un avertissement à l’adresse de Tsipras et Syriza. L’heure n’est plus aux tergiversations, il faut affronter ce qui fondamentalement met les Grecs et le pays dans une situation d’urgence humanitaire : l’euro, l’UE, l’OTAN et le capitalisme .

Si le gouvernement grec ne relève pas ce défi la brèche que le OXI a ouverte sera rapidement une parenthèse refermée.

Sinon un danger planerait sur la Grèce : le fascisme mou issu d’un putsch de l’UE ou le fascisme pur sucre d’Aube Dorée dont les liens avec certains cercles de l’armée et de la police ne sont un mystère pour personne. Aube Dorée fait parti du dispositif para-étatique de la bourgeoisie grecque et des ses parrains européens et américains.

Enfin la victoire du OXI est un encouragement pour tous les peuples d’Europe et le notre en particulier. Les Français, renouant avec leur tradition révolutionnaire, peuvent s’unir dans un vaste Front Antifasciste, Populaire et Patriotique pour porter la sortie, par la porte de gauche, de l’euro, de l’UE, de l’OTAN, pour remettre à l’ordre du jour la seule alternative au capitalisme : le socialisme.

www.initiative-communiste.fr site web du PRCF le 5 juillet à 21h

Résultats du referendum :

  • OXI (non) : 60%
  • NAI (oui) : 40%
  • Nul : 5,6%
  • taux de participation : 60%

à partir de résultats partiels, source ministère de l’intérieur grecs

Communiqué du KKE (parti communiste) : déclaration du secrétaire général du Comité Central du KKE, Dimitris Koutsouba – 5 juillet 2015

La classe ouvrière, les classes populaires de notre pays unies et alliées, vigilante et prête à l’action veille à ce qui va se passer. Que cela conduise à un nouvel accord-guillautine, un memorandum constitué essentiellement de mesures d’austérité ou que cela initie des suites avec un double cours de l’euro conduisant notre peuple à la faillite.

Le KKE continuera à être en première ligne, à l’avant garde pour que notre peuple puisse résoudre immédiatement les problèmes de sa survie, pour construire une alternative pour supprimer toute les mesures anti-peuple, pour rompre avec l’UE, avec le pouvoir du Capital, pour une nouvelle société de la prospérité pour le peuple.


Moyenne des avis sur cet article :  2.73/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 6 juillet 2015 10:07

    Bonjour, PRCF

    Désolé, mais c’est complètement faux : la majeure partie de ceux qui ont voté NON ont refusé cette Europe-là, austéritaire, libréale et arrogante, mais dit OUI avec conviction au maintien dans l’Union Européenne, et même dans la Zone Euro. Une UE qui devra toutefois se réformer si elle ne veut pas sombrer du fait de la rigidité dogmatique d’une minorité de dirigeants.


    • JL JL 6 juillet 2015 10:52

      @Fergus,



      En fait, elle est et sera toujours en guerre contre les peuples. Toutes ces institutions supranationale sont rédhibitoirement, congénitalement anti-démocratiques : les très riches contre les autres. Or il faut savoir que plus les riches sont riches, et plus les PIB s’écroulent : la théorie du ruissellement est vraie jusqu’à un optimum de répartition des richesses, fausse au delà.



       

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 6 juillet 2015 10:17

      Tsipras se trouve politiquement renforcé par le résultat de son référendum.
      Mais, les observateurs se demandent s’il pourra amener l’Europe à faire à la Grèce des propositions plus intéressantes, moins austères pour le « petit peuple ».
      Ces observateurs se trompent !
      Car, aujourd’hui, c’est Tsipras qui est en mesure de faire des propositions nouvelles à l’Europe : fiscaliser les armateurs grecs et l’église orthodoxe au lieu de poursuivre les mesures d’austérité nuisant au « petit peuple ».
      Tsipras n’a plus qu’à prendre ces deux décisions fiscales au plus vite !


      • jaja jaja 6 juillet 2015 10:27

        @Jean-Pierre Llabrés

        La difficulté c’est que les armateurs ont fait savoir qu’ils délocaliseraient en cas de fiscalisation. Donc pour le moment Tsipras essaie d’en appeler à leur patriotisme pour obtenir d’eux un accord...

        Le problème de cette méthode est que le jeu reste aux mains des armateurs qui peuvent facilement se soustraire à une véritable taxation...

        Sans exproprier les armateurs capitalistes et les banques pour contrôler les capitaux et empêcher leur fuite pas grand chose ne peut-être fait contre eux...


      • Fergus Fergus 6 juillet 2015 10:28

        @ Jean-Pierre Llabrés

        Même réponse que sur l’article de Laurent Herblay :

        « Pas si simple d’imposer significativement ces deux-là : les armateurs menacent de quitter la Grèce pour implanter leurs sièges sociaux à Chypre ou Panama ; quant à l’Eglise, Tsipras aimerait l’imposer à la hauteur de ses biens et de ses revenus, mais c’est... le peuple grec qui s’y oppose ! »

        Bonne journée.


      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 6 juillet 2015 10:47

        @jaja

        Dur d’être coco, hein ? !...


      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 6 juillet 2015 10:49

        @Fergus

        Idem :

        Le peuple grec doit être cohérent ou assumer l’austérité.


      • lsga lsga 6 juillet 2015 13:52

        Je voulais juste rappeler ici que la Grèce peut imprimer des euros sans difficulté... autant qu’elle veut... tant qu’à s’ajouter des lignes de crédits en euros depuis sa banque nationale : ce n’est pas plus compliqué. La BCE ne voulant surtout pas voir la crédibilité de l’Euro voler en éclat, comme je le dis depuis des mois : la Grèce restera dans l’Euro et sa dette sera effacée.


        • Samson Samson 8 juillet 2015 02:09

          « C’est non à l’UE ! »
          Pas à en croire les Grecs ! Et à en croire les médias à la botte, ce serait plutôt non de l’UE !
          Disons que le non Grec s’adresse - avec raison ! -à cette Union €uropéenne là !

          « ... la seule alternative au capitalisme : le socialisme. »

          Quoique très attaché au socialisme, il relève - en bon français - du capitalisme : la seule différence notable entre capitalisme « privé » et socialisme réside dans l’attribution de la plus-value, mais le mythe de la « croissance » leur est commun.
          Des alternatives, il en existe d’autres.
          Si, si, ... smiley

          Et je sais, il n’est pas encore interdit de rêver et ce n’est pas beau de « troller », mais le billet est tellement drôle que je n’ai pas pu résister ! smiley


          • soi même 8 juillet 2015 02:18

            Mon Dieu, quelle horreur ! Ce pauvre Jaurès… je ne partageais pas ses opinions mais… ah, quel drame…
            Aucun doute : les boches sont derrière cet odieux assassinat ! Notre armée leur fera payer cher cette atrocité. D’ici novembre nous serons à Berlin !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès