Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Hausse rétroactive des tarifs réglementés de l’Electricité ? Encore (...)

Hausse rétroactive des tarifs réglementés de l’Electricité ? Encore une disposition pour respecter le droit européen !

J'ai pour habitude en voyant de telles mesures impopulaires se décider de vérifier si ces mesures sont du fait du chef du gouvernement Français ou de son instance dirigeante, à savoir la commission européenne.

En effet, comment un gouvernement aussi impopulaire que celui du président Hollande peut-il prendre (ou se voir imposer) de telles mesures qui risquent de détériorer encore davantage son image auprès de ses citoyens ? 

(Lien comme l'augmentation de la TVA et bien d'autres choses : https://www.facebook.com/493158890746734/photos/pb.493158890746734.-2207520000.1397318989./538024932926796/?type=3&theater)


A moins d'avoir à la tête de l'Etat une personne qui veut se suicider politiquement, on peut faire l'hypothèse que ces mesures ont été imposées contre sa volonté.

Pour les médias français, l'instance contraignante pour le gouvernement est le Conseil d'Etat, qui vient d'imposer à EDF de revoir à la hausse les tarifs réglementés de l’électricité suite à une plainte déposée par les autres opérateurs...et fin de l'histoire !

Mais comment et pourquoi le Conseil d'Etat a pris cette décision, on ne trouve cette information nulle part dans les médias !

Cela me semble pourtant très important tant cette décision enflamme les réseaux sociaux depuis quelques jours.



1) La dérégulation des tarifs d’électricité était prévue de longue date.

L'avantage que donnait la France avec ses tarifs réglementés à ses consommateurs est depuis longtemps contesté par l'Union Européenne.

En décembre 2006, la commission avait lancé une procédure d'infraction à l'encontre de plusieurs pays, estimant qu'ils ne mettaient pas en oeuvre les mesures efficaces d'ouverture du marché de l’Électricité et/ou du gaz à la concurrence, processus d'ouverture qui débuta en 1996.



(Lien : http://europa.eu/rapid/press-release_IP-06-1768_fr.htm?locale=en)

En 2007 l'UFC Que Choisir avait d'ailleurs alerté l'opinion sur le fait que la fin des tarifs réglementés était actée par la commission européenne pour 2010, et se traduirait par une hausse des prix de l’électricité pour les français :

 

L’UFC a calculé qu’une famille habitant dans une maison individuelle, dans une zone froide, et utilisant le chauffage électrique, paiera 835 euros de plus par an après 2010, sur la base d’un prix du mégawatt/heure de 75 euros, mais « seulement » 168 euros supplémentaires si une tarification « mixte » est mise en place. L’association demande donc des décisions concrètes au président de la République pour protéger le consommateur contre une hausse irraisonnée des prix de l’électricité.



Il est dommage que l'UFC n'ait pas précisé que cette disposition étant actée au niveau européen, les futurs présidents français ne pouvaient s'y opposer !



(Lien : http://www.lefigaro.fr/conso/2007/12/10/05007-20071210ARTFIG00506-electricite-que-va-devenir-le-tarif-reglemente-.php)


Comme précisé dans l'article du figaro (de 2007) concernant le rapport de l'UFC que choisir, en juin 2010 la commission européenne a effectivement adressé un autre rappel à la grande majorité des pays de l'UE qui ne sont pas en conformité avec la législation européenne.

C'est alors que la France prépara la loi dite "NOME" (Nouvelle Organisation du Marché de l'Electricité) adoptée en décembre 2010. 
Cette loi prévoit notamment que les fournisseurs d'accès puissent bénéficier "de prix attractifs et non faussés" concernant l’énergie nucléaire qui était jusqu'alors la chasse gardée d'EDF.
 
Une entité indépendante, le comité de régulation de l'énergie (CRE), créé en 2000 en France, dans le cadre de la transposition des directives européennes de 1996, doit proposer un prix d’achat pour les fournisseurs qu'elle soumet au ministre. (qui en théorie à le droit de le refuser, mais nous verrons que cela n'est pas vraiment le cas). 

Les membres du CRE sont nommés par l'exécutif et les parlementaires français, en revanche elle dépend de la commission européenne et est chargée avec l'ensemble des comités des différents pays de :
 

"[...]de conseiller et d’assister la Commission européenne dans la réalisation du marché intérieur de l’énergie, en participant à la mise en œuvre complète des directives et des règlements européens dans les secteurs de l’électricité et du gaz."


(Lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_de_r%C3%A9gulation_de_l%27%C3%A9nergie)


Ce prix d'achat est censé tenir compte des impératifs de coûts de distribution et d'acheminement des opérateurs. (En gros de veiller à ce que le prix d'achat de l'électricité leur permette de faire des bénéfices ! ).

La loi obligeait donc EDF à vendre au minimum 25% de la production de l’électricité nucléaire à ses concurrents à un prix donné qui devait leur permettre de faire des offres commerciales équivalentes à celles des clients bénéficiant de tarifs réglementés. 

D'autre part une partie du tarif d'achat d’électricité devrait être fixé par le marché et non par décret. (d'où la hausse calculée par l'UFC en 2007).

Dans le même temps le Ministère s'engageait à respecter les demandes de l'autorité indépendante de revoir les tarifs réglementés d'EDF à la hausse pour veiller à ce qu'elle ne profite pas de sa position dominante.

(Voir lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/March%C3%A9_de_l'%C3%A9lectricit%C3%A9_en_France#Tarifs_r.C3.A9glement.C3.A9s_de_l.27.C3.A9lectricit.C3.A9)

Le prix fut fixé par décret le 17 mai 2011 à compter du premier janvier 2012.

En juin 2012, la commission européenne fit savoir qu'en vertu de ces dispositions, elle annulait donc sa procédure d'infraction à l'encontre de la France sous conditions.



(Lien : http://europa.eu/rapid/press-release_IP-12-595_fr.htm?locale=FR)



2) Hollande alors candidat se prononce contre la loi NOME.



(Lien : http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/04/19/97002-20120419FILWWW00649-electricite-hollandre-contre-la-loi-nome.php)

Voici ce que déclarait François Brottes, conseiller en matière d'énergie du candidat socialiste à l'élection présidentielle :
 

"A quelques jours d'une élection décisive pour l'avenir de la France, il est urgent de suspendre la mise en application de la loi Nome. Laissons aux Français le choix entre deux conceptions de l'énergie : spéculative, ou de bien public". 

Un peu plus loin, il ajoute :

"La création d'un marché de capacité ne fera que renforcer le caractère spéculatif du marché de l'électricité en France et fera augmenter encore les prix", selon M. Brottes, qui relève que l'Autorité de la concurrence a calculé que cela pourrait coûter "200 à 500 millions d'euros supplémentaires par an" aux consommateurs."



Le problème là encore c'est que la décision était déjà actée depuis de nombreuses années au niveau européen sans que les citoyens des pays le sachent, les français n'avaient alors pas le choix entre deux conceptions de l’énergie pour l’élection de 2012 !

Le gouvernement nouvellement élu a donc partiellement tenu sa promesse et limité la hausse imposée par l'autorité de la concurrence à 2% contre les 5,7% demandé.



(Lien : http://www.sudouest.fr/2013/12/11/le-gouvernement-limitera-la-hausse-de-l-electricite-en-2015-ou-2016-1256436-710.php)

Seulement voila, comme expliqué plus haut, la commission européenne avait retiré la procédure d'infraction à l'encontre de la France en vertu de l'application de la NOME qui remettait notre pays en conformité avec le droit européen.

Cependant le gouvernement décidant de ne pas tenir compte de la hausse demandée (imposée en fait) par le comité de régulation de l'énergie, se mettait de fait en faux vis à vis du droit européen.



3) La plainte des concurrents d'EDF devant le conseil d'Etat et la décision finale.

Comme il était prévisible que cela arrive, les concurrents d'EDF ont donc porté plainte devant le conseil d'Etat, afin de réclamer une hausse des tarifs dans le but de proposer des offres en mesure de concurrencer les tarifs réglementés de l'Etat.

Et voici la décision et sa justification par le conseil d'Etat que l'on peut trouver sur le lien suivant :

http://www.conseil-etat.fr/fr/selection-de-decisions-du-conseil-d-etat/ce-11-avril-2014-association-nationale-des-operateurs-detaillants-en.html

La cour soutient que :
 

- il méconnaît l’article 102 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne en aggravant une situation d’abus de position dominante automatique sur le marché de la fourniture d’électricité.

en tout état de cause, le refus opposé par les ministres d’adopter un nouvel arrêté méconnaît la portée de la décision de la Commission européenne du 12 juin 2012 


A propos de l'article 102 du Traité sur le Fonctionnement de l'Union Européenne (très intéressant à lire), je souligne qu'il était présent dans la constitution rejetée par 55% des français lors du référendum de 2005 et imposé de force par le traité de Lisbonne sans consultation du peuple. 

Il est bon me semble-t-il de rappeler que le Conseil d'Etat se base sur un article que le peuple avait rejeté mais qu'on lui a imposé ! Voyez ce que précise cet article, et imaginez sa portée sur tous les aspects des marchés publiques où l'état est de fait en position dominante !



Cela se passe de commentaires.


D'autres raisons sont avancées dans la décision du conseil d'Etat, mais voici la preuve que mes explications sont bien validées par une Haute Cour de justice française :

- A savoir que la hausse des prix de l’électricité était actée depuis de nombreuses années au niveau européen.
- Que quel que soit le gouvernement en place, ces mesures seraient obligatoires.



Conclusion

En vertu de cette subrogation du droit français par le droit européen que seule la commission (non élue) peut proposer, quel crédit peut on apporter à nos hommes politiques nous faisant des promesses qui souvent sont contraires à la législation européenne et donc inapplicables.

Pire encore avec ce discours du candidat Hollande sur la loi NOME, nous expliquant, avec raison, que cette loi apporterait une hausse des tarifs pour les français et une spéculation sur les prix de l’électricité, les français l'ayant élu étant en droit d'attendre une modification de ses règles. 

Une fois élu le gouvernement Hollande, se croyant détenteur du pouvoir, tient sa partiellement sa promesse et limite la hausse du tarif réglementé qui sera invalidée en vertu du droit européen.

Cette directive signée il y a 18 ans par un autre gouvernement voit son effet concret seulement aujourd'hui, ce système bride complétement les futurs dirigeants des différents pays.

En effet s'ils veulent q'une modification soit apportée ils doivent demander à la commission européenne de changer le droit, chose qu'elle peut tout à fait refuser, étant le seul organe pouvant proposer des lois. 

On se rappelle du refus de l'obligation d'étiquetage des aliments surgelés lors du scandale de la viande de cheval, demandée par les gouvernements de plusieurs pays dont la France et l'Allemagne.



(Lien : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/02/12/97001-20130212FILWWW00558-marquer-l-origine-de-la-viandepremature.php)

Et quand bien même la commission décide de modifier une directive cette dernière doit être encore accepté par les autres états membres ce qui est loin d'être acquis.

Rappelons-nous de cette citation prononcée lors d'un échange avec le président de la Fondation Jean Monet lors de la Fête de l'Europe en 2013 à Paris :
 

"Les Etats ne sont plus que des coquilles vides"


Et la phrase de Viviane Reding (vice présidente de la commission européenne) devant une représentation du parlement Français en 2013 :
 

"Il n'y a plus de politique nationale, il n'y a plus que des politiques européennes"



Nos parlementaires ne sont plus que des transcripteurs de lois européennes et notre gouvernement un épouvantail servant à orienter la colère des français et la détourner du véritable décideur la politique intérieure.

Il faut que nos médias informent les français sur le vrai pouvoir de Bruxelles et celui laissé à nos dirigeants, ainsi nous pourrions avoir les bases d'un débat sain sur la poursuite ou non de la construction européenne ainsi qu'elle nous est présentée.




Vous pouvez me suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/pages/Nouvelles-du-Front/493158890746734

Sur Twitter : https://twitter.com/NouvelleDuFront

Merci pour vos partages et vos encouragements !


Moyenne des avis sur cet article :  4.92/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • leypanou 14 avril 2014 17:54

    La Commission est non élue mais ce sont les pays mêmes de l’UE qui lui ont donné le pouvoir de gérer certaines attributions.

    Donc la France -les députés et sénateurs- ayant accepté que presque tout est marchandise, donc devant être soumis à la concurrence, la France n’a plus son mot à dire sur toute souveraineté cédée de plein gré par la clique de l’élite au pouvoir, gauche et droite confondues.


    • amiaplacidus amiaplacidus 15 avril 2014 02:55

      Je partage totalement ton point de vue sur l’UE.

      Toutefois, les causes premières de la hausse de l’électricité, c’est qu’il faut maintenant commencer à payer le coût réel du nucléaire, en particulier les coûts de démantèlement qui ont été totalement sous-estimés (et encore, pour autant que l’on sache comment démonter les centrales).

      Cette hausse n’est que la première d’une longue série.

      Dans une vingtaine d’années au plus, les Français vont regretter que leurs dirigeants de l’époque ont tout misé sur le nucléaire.


    • appoline appoline 15 avril 2014 12:10

      Et il faut en arriver là pour que beaucoup comprennent que l’europe a toujours été un échec, alors que cela se voit comme le nez au milieu de la figure depuis le départ.


      Il faut sortir de l’EU, elle est vouée à l’autodestruction, il faut le faire vite, très vite

    • kane85 kane85 14 avril 2014 19:46

      Ce qui est incroyable c’est, que sous couvert de concurrence, on augmente les prix !!!!!!

      J’avais appris, il y a fort longtemps, que plus il y avait de vendeurs, plus il y avait de concurrence qui se soldait par une baisse des prix pour attirer les clients !

      Aujourd’hui, nous avons cette choses qui était vue comme improbable ! La concurrence = augmentation !

      Alors, à tout prendre, je préfère les monopoles d’état ! Ou alors, puisqu’on parle d’électricité, je vais revenir à la lampe à huile (on trouve plein de graisse animale en campagne) et au garde manger ! Pour le feu, un insert et pour l’eau chaude, le bon vieux chaudron à la crémaillère !!!!!! Pour l’ordi, je cherche encore mais une batterie reliée à un vélo d’appartement équipé d’une dynamo ? Tudieu !


      • passtavie passtavie 15 avril 2014 01:24

        « Pour l’ordi, je cherche encore mais une batterie reliée à un vélo d’appartement équipé d’une dynamo ? »
        Pas le droit : concurrence déloyale.


      • Hermes Hermes 15 avril 2014 12:41

        Ils sont capables d’interdire les feux de cheminée.... C’est pour début 2015.


      • kane85 kane85 15 avril 2014 13:40

        @passtavie

        Ah non ! Ils vont pas pouvoir dire que c’est de la concurrence déloyale parce que le monopole d’état n’existe plus et qu’on peut maintenant produire sa propre électricité (solaire, éolien et autre). Les gens préfèrent revendre à EDF mais ce n’est pas une obligation. Si la production est suffisante (ex toit d’une grande étable pour la production d’une ferme) on peut utiliser sa propre énergie sans passer par un compteur EDF. On peut payer son emprunt avec les économies d’électricité...

        @Hermes

        En ville ou à la campagne pour les feu de cheminée ?

        Vont avoir de problèmes à la campagne parce qu’il va falloir qu’ils expliquent à 70 % des gens qu’il faut qu’ils changent de système de chauffage !!! Va y avoir de la fourche en colère là ! Surtout après avoir poussé à l’acquisition d’inserts parce que c’était pas polluant !


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 avril 2014 17:15

        La QuonQurence est un salut Zunien inversé !


      • passtavie passtavie 15 avril 2014 18:49

        Libre de produire sa propre électricité ? T’es sûr que ça va durer ?

        Je me chauffe avec un appareil central au bois, c’est mon proprio qui va être content de devoir changer de chauffage.


      • steph bigorneau step by step 14 avril 2014 20:03

        Félicitation à l’auteur, très bel article montrant l’arnaque de l’union européenne.
        Entre cette mesure et le futur accord (secret) avec les USA, on voit mal comment les élections européennes pourraient ne pas être un désaveu pour eux.
        Pour les élections européennes un bulletin UPR sera un bon message.

        Un site très intéressant et assez clair sur la situation actuelle
        http://www.election-europe.org/


        • Garance 14 avril 2014 22:04

          Je pense que l’auteur a oublié de mentionner un nouveau paramètre qui risque de changer bien des choses

          Certes l’Europe a prit le dessus sur les décisions nationales mais une lueur d’espoir point à l’horizon

           Mr Hollande a tirer un scud des plus puissants contre elle pour , sinon l’empêcher de nuire mais au moins amortir ses effets nocifs constatables tous les jours

          Mr Hollande vient de nommer Mr Désir à Bruxelles

          Qui mieux que lui, tel un cheval de Troie, peut en saper les effets

          Mr Désir a des références dans les nuisances qu’il peut occasionner à l’Europe

          Trop fort ce Mr Hollande


          • steph bigorneau step by step 14 avril 2014 23:13

            Merci pour cette note d’humour qui embellit ma soirée smiley


          • amiaplacidus amiaplacidus 15 avril 2014 02:59

            Garance, je vous sais gré de mettre ce point en évidence.

            Effectivement, les fonctionnaires de l’UE sont des champions de l’incompétence et de la co*nerie administrative. Mais avec M. Désir, ils vont trouver un maitre en la matière.


          • appoline appoline 15 avril 2014 12:14

            Hollande comme son prédécesseur nous a vendu, car qui dit europe dit CFR et trilatérale, bilderberg. Eux, décident et l’europe obéit. Pourquoi d’après vous Poutine résiste à cette emprise, juste pour nous emmerder ? Non, il tient à garder son indépendance lui


          • A. Nonyme A. Nonyme 14 avril 2014 23:00

            Une seule solution : aux élections européennes, votez blanc ou abstenez vous en masse !


            • passtavie passtavie 15 avril 2014 01:26

              Les absents ont toujours tort ! Alors non, je serais là !


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 avril 2014 06:59

              A nonyme,
              Ce qui est intéressant après les élections, c’est de voir comment les Partis politiques s’approprient l’abstention... ! Chacun imagine ce qu’il veut, qu’il s’agit d’un message pour plus de réformes, moins de réformes, plus de social, ou moins...
              Les absents ont toujours tort et on parle à leur place.

              Même avec 10% de participation, Bruxelles entérinera les résultats.

              Les abstentionnistes, de fait, auront entériné la majorité sortie des urnes, qui ne dit mot consent.

              Autant dire que s’abstenir ne sert à rien du tout, alors que pour la 1ere fois, il y aura des listes UPR pour sortir de l’ UE et pas pour « réformer » l’ UE.


            • seb71 15 avril 2014 12:52

              bonjour a.nonyme.non et non blanc ou abstention cela compte pour du beurre.alors votons......


            • Auxi 15 avril 2014 13:15

              @fifi : kinedimokonsen… kinedimokonsen… Belle façon de se contredire et de s’approprier les abstentionnistes ! Au fait, Fifi, on aurait pas dit le mot « NON » au TCE, en 2005 ? « NON », c’est bien le contraire du consentement, sauf erreur ? Les politiques se sont torchés avec le suffrage universel et, ce jour-là, le masque « démocratique » est définitivement tombé. Alors, tes tentatives de culpabilisation des abstentionnistes qui seraient « responsables » de ceci ou de cela, ça tourne au psittacisme aigu, et ça se soigne. Toujours cocu, mais toujours content, le veautard pousse le vice jusqu’à accuser les mal-pensants, les non-votants, de ses propres turpitudes : ça lui permet de rejeter sur d’autres ses propres responsabilités. Seuls ceux qui ont voté Machin sont responsables du score de Machin, un point, c’est tout. Mais le veautard, toujours cocu, toujours content, ne parvient pas à regarder ses cornes en face, il faut un bouc émissaire à son infortune : ce sera donc l’abstentionniste… Demandez donc à ceux qui ont voté pour « l’ennemi de la finance » ce qu’ils en pensent aujourd’hui… du moins, à ceux qui n’ont pas une mémoire de poisson rouge, caractéristique première de l’électeur.


            • paul 15 avril 2014 00:04

              Le candidat Hollande déclarait en 2012 qu’il voulait suspendre la loi NOME prise en 2010 et voulue par Bruxelles pour l’ouverture du marché de l’électricité .
              Une promesse mensongère puisqu’en infraction avec l’UE : il était prévisible que la limitation artificielle de l’augmentation du prix ne pouvait durer .

              Pourtant Mme Royal dans ses nouvelles fonctions, n’hésite pas à dénoncer une décision (celle du Conseil d’état) très regrettable pour le consommateur, et déclare vouloir réformer le mode de calcul , comme un simple texte administratif !

              La promesses du lobby nucléaire d’une électricité pas chère ne tient pas : sur 35 pays européens, la France n’arrive qu’au 13 ème rang (Eurostat 2013) , et encore, sans tenir compte du cout prohibitif de démantèlement des centrales bientôt à la réforme ....


              • appoline appoline 15 avril 2014 12:16

                Hollande est un menteur et je ne comprends pas qu’il ne soit pas démis de ces fonctions comme la loi l’autorise aussi bien sur ses compétences que sur sa vie privée dissolue.

                Pire, il nous a trahi en nous divisant, il doit partir avant que cela tourne mal 

              • goc goc 15 avril 2014 00:57

                le plus fort de l’histoire c’est que sous couvert de concurrence, l’UE permet a des entreprises privées de faire du benef sur le dos des citoyens

                car n’oubliez pas que pour construire les centrales électriques et les réseaux de câbles, de pylônes, et autres transformateurs, EDF a du s’endetter, et continue à rembourser. Or ce qu’exige l’UE c’est que les nouveaux fournisseurs ne participent pas à l’amortissement des installations mais par contre, vendent l’énergie au même prix qu’EDF et ses dettes

                Déjà ils nous ont fait le coup avec les autoroutes, qui une fois amorties, ont été « vendues » au privé, avec augmentation des prix et réduction des couts (plus personne aux péages), et bien sur dispense de financement de nouvelles autoroutes, toujours à la charge de l’Etat


                • appoline appoline 15 avril 2014 12:18

                  Tout a été fait en dépit du bon sens pour que le peuple s’appauvrisse. Les derniers chefs d’état sont une honte pour la république, ils ont renié ce à quoi ils s’étaient engagés : servir la république et le peuple


                • Le Gaspésien 15 avril 2014 05:45

                  Merci @ l’auteur, billet très clair et bien écrit.




                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 avril 2014 07:07

                    Pour forcer à privatiser, il faut faire croire que le pays est en faillite.
                    « L’arnaque des privatisations » par François Asselineau.


                    • Garance 15 avril 2014 11:18

                      Fifi

                      Sans vouloir vous offenser ; le battage que vous faites pour Asselineau et son UPR n’est pas sans rappeler celui fait ici par un certain Taverne pour Bayrou et son Modem

                      Dont l’issue qui fut à voir et est connue de tous


                    • Le Gaspésien 19 avril 2014 19:14

                      Il est exact Fifi que souvent vous êtes bien lourd(e), toutefois Asselineau évoque de telles vérités que ça en est édifiant.


                      Pour les Européennes je vote UPR.

                      Pourtant Asselineau n’est qu’un oligarque aristocrate, le mépris du Peuple est pour lui très marqué. Pour qq qui comme moi prône la Démocratie réelle, c’est dur.

                      Pas flatteur hein ? Toutefois, le Titanic UE est en train de sombrer, et c’est le SEUL qui propose de monter dans les chaloupes de survie. Alors je vais suivre sa voie.

                      Je vais agir dans ma Commune ( Chef lieu de canton) et espère qu’elle sera celle avec le meilleur score du Département.

                      Merci Étienne smiley

                    • claude-michel claude-michel 15 avril 2014 07:52

                      Encore un impôt de plus pour le peuple...et ce n’est pas fini...personne ne veut faire la révolution...les mafieux en profitent.. !


                      • zygzornifle zygzornifle 15 avril 2014 08:56
                        « Encore une disposition pour respecter le droit européen ! »
                        Si c’est ça le droit européen !!.....A MORT L’EUROPE qu’on la pende haut et court .....Débarrassons nous de ce gâchis qui ne sert qu’a planquer nos politiques à court de mandants ....

                        • seb71 15 avril 2014 11:51

                          ben zut....je viens de résillier mon contrat gdf pour facture trop élevé plus de 100 euro par mois.il me reste plus cas fermé celui edf et de me mettre a l héolienne...et surtout de voter contre l europe au prochaine élection


                          • BA 15 avril 2014 17:04
                            Mardi 15 avril 2014 :

                            « C’est un jour sombre pour la France et les Français. Nous avons un écoeurement immense car notre produit phare, la Gauloise, va être fabriqué à l’étranger. La production des deux usines (Nantes et Riom, ndlr) va être transférée en Pologne », a estimé Eric Comparot, délégué CGT à l’issue du Comité central extraordinaire. 


                            Les cigarettes Gauloises seront dorénavant fabriquées en Pologne.

                            Mais pourquoi en Pologne ?

                            Réponse : les coûts horaires de la main d’oeuvre ne sont pas les mêmes dans l’Union Européenne.

                            En France, le coût horaire est de 34,30 euros.

                            En Pologne, le coût horaire est l’équivalent de ... 7,60 euros !

                            Conséquence :

                            Les usines ferment en France. Et de nouvelles usines ouvrent en Europe de l’est en général, en Pologne en particulier.

                            L’Union Européenne, c’est la désindustrialisation de la France.

                            L’Union Européenne, c’est un suicide collectif.

                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 avril 2014 17:08

                              Faudra traduire ça en polonais ...
                              http://www.youtube.com/watch?v=l2Fnrs1X8ec.


                            • passtavie passtavie 15 avril 2014 18:59

                              Suicide ? Pas le mot que j’aurais employé, parce que dans un suicide on a l’intention de se donner la mort, or beaucoup ne veulent pas voir leur pays s’effondrer.


                            • rocla+ rocla+ 15 avril 2014 17:14

                              Un ami Kurde me disait :


                              il y a un coui dans le piano 

                              • promeneur 15 avril 2014 21:04

                                EDF entreprise intégrée, avait à une époque comme seule obligation d’équilibrer la production et le consommation, et sans autre contrainte réussissait le pari d’avoir un Kwh bon marché, mais depuis un vent de folie souffle ...

                                Mais savez vous que que la députée socialiste Marie-Noëlle Batistel a remis son rapport sur les concessions hydrauliques (http://www.energie2007.fr/images/upload/rapport_battistel_strauman_barrages _hydroelectricite_071013.pdf).
                                Nos dirigeants ont opté pour la création de SEM pour exploiter les concessions hydrauliques, une manière (pour les socialistes) de garder les concessions dans le domaine public, fort bien, mais ....
                                En créant des SEM, ce n’est plus forcément EDF qui gérera l’électricité, ce peut être un ensemble de collectivités territoriales avec un industriel (EDF ou autre), ce n’est pas grave direz vous, mais ....
                                Aujourd’hui, on manque d’électricité, pour réagir aux incidents de perte d’un outil de production ou simplement pour suivre la courbe de charge (voir le site du RTE http://www.rte-france.com/fr/developpement-durable/eco2mix), l’énergie d’origine hydraulique sert de variable d’ajustement, avec un coût souvent attractif, aujourd’hui c’est le RTE qui gère les moyens de production de façon à répondre à la demande.
                                Mais demain avec des SEM un peu partout, chaque SEM voudra tirer le meilleur revenu de SON outil de production (il n’y a qu’à voir la gestion du rhône par la CNR) pour s’imaginer que tous ces producteurs d’électricité voudront vendre aux meilleurs moments, la ou ils gagnerons le plus, logique !
                                On pourrait aussi prendre en compte le fait que ces collectivités territoriales exploitant leur SEM et soumises aux économies drastiques d’attribution de la part de l’état, se voient avec un moyen de gagner de l’argent.
                                Ce qui est intéressant aussi dans ce dossier de concessions hydrauliques mais qui n’est pas dit, c’est qu’à cause de la frilosité de nos politiques, la France est obligé de laisser filer ses concessions aux « privés » (SEM ou autres), alors que nos amis européens ont, en modifiant quelques textes, réussi à protéger leurs outils de production.
                                « On » essaye de casser un outil compétitif comme nous avons (ou plutôt avions), chacun y vas de son coup de canif, et ceux qui payent ce sont toujours les mêmes ! ... « on » vous a demandé votre avis à vous ? .....


                                • smilodon smilodon 15 avril 2014 22:28

                                  Augmentez donc tout ce que vous voulez !... Le SMIC, faut le baisser, pas de problème !!.. Qu’on devienne donc TOUS des Ksosses !... On ira au restaus du coeur pour la bouffe, on ira tous à la CAF pour un frigo américain ou une télé plasma, on ira tous à la CMU pour nos yeux ou nos dents !.. Pas de problème !.. On va tous se mettre au chômage et aux « droits » pour les plus « faibles » !.. Sauf que quand il y aura 65 millions de « plus faibles », qui auront tous droit à la télé plasma ou au frigo américain, tamponnés par la CAF, aux soins dentaires, aux ophtalmos, aux lunettes payés par la CMU, qui paiera pour tout ça, quand personne ne se lèvera pour aller « bosser » ??? Qui paiera ???.. Si personne ne « bosse » plus ??? QUI ???!!....Pour distribuer des sous aux inutiles qui coutent cher, faut d’abord que des « utiles » aillent chaque matin au boulot, non ??.. On peut « distribuer » sans « recevoir » ??? Ah bon !!... J’savais pas. Adishatz.


                                  • passtavie passtavie 25 avril 2014 16:10

                                    Les « inutiles » ne sont inutiles que parce que la société les rends inutiles. Je trouve ça scandaleux de traiter quelqu’un d’inutile. 

                                    Et quel cliché, les chômeurs profitants de la situation et ayant des frigos américains rien qu’avec la CAF.

                                    Et je trouve normal dans une société civilisé d’avoir l’accès aux soins. Sans lunette il y a beaucoup de choses qui sont difficiles à réaliser. Alors non seulement le mec il n’aura pas de boulot mais en plus il aura moins de chance d’en avoir parce qu’handicapé par une mauvaise vue. D’ailleurs vous devriez vous plaindre dans ce cas de toute personne handicapé ayant des aides.

                                    Ensuite si il n’y avait pas des Stroumph qui profitait de la nécessité d’avoir une vue correcte pour vendre des lunettes à des prix d’or, peut être que la CMU serait un peu moins utile de ce côté là.
                                    Pourquoi personne ne se lèverait pour aller bosser ? En fait vous faîtes des raccourcis malsains. Déjà parce que pour toucher le chômage il faut montrer patte blanche. Ensuite parce celui qui touche les ASSEDICS a cotisé pour avoir une assurance chômage. C’est comme dire à quelqu’un qui a payé une assurance pour sa voiture, quand il a un accident, que c’est un sale profiteur du système et que grâce à ça il va avoir une voiture toute neuve.

                                    Quand la société remplace l’homme par la machine, à un moment il faut soit diviser le travail, soit accepter des inactifs. On a choisi l’option deux pour faire un épouvantail à salarié, et pour que ça soit plus efficace, une petite stigmatisation est de mise.


                                  • Prudence Gayant Prudence Gayant 15 avril 2014 22:39

                                    Bonsoir Smilodon

                                    Savez-vous que vous n’êtes pas simple à lire ?
                                    trop de ???
                                    et que veut dire « adishatz » 
                                    tous les smilodons sont aussi hargneux que vous ?

                                    • zygzornifle zygzornifle 16 avril 2014 14:01

                                      De toute façon le gouvernement encaisse taxes et TVA sur l’électricité donc plus elle est chère plus il se gave, le reste n’est que de la Ségolènisation .....


                                      • taktak 16 avril 2014 14:18

                                        Sur le sujet de l’UE, voici une analyse de l’abstention aux européennes.
                                        Le retour sur la réalité chiffrée est décoiffant

                                        http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/la-signification-tres-politique-de-150762?debut_forums=0#forum4003011

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès