Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Idée reçue sur la construction européenne : « l’Europe c’est la (...)

Idée reçue sur la construction européenne : « l’Europe c’est la paix »

On entend souvent de la part de nos élites médiatiques, politiques, européistes, la ritournelle suivante :

"L’Europe, c’est la paix ; si depuis la fin de la seconde guerre mondiale nous n’avons pas connu de guerres entre les pays européens, c’est grâce à la construction européenne !".

 En quelles circonstances entend-on ce genre de catéchisme ?

Généralement il s’agit de déjouer une quelconque critique adressée à l’encontre de l’Union Européenne. Quand on en vient à invoquer cet argument c’est généralement qu’on est en mauvaise position dans le débat et qu’on a besoin de faire diversion pour discréditer l’adversaire, on a alors rapidement tendance à atteindre le point Godwin.

On remarque également que cette rhétorique est utilisée à dessein pour légitimer des politiques qui n’ont que peu de chose à voir avec une soi-disant sauvegarde de la paix ; ainsi derrière cet alibi de la défense de la paix et de la démocratie en Europe l’application de politiques néolibérales non consenties devient plus aisée et bénéficie d’une caution humanitaire.

Sur le fond, est-ce bien vrai que la construction européenne expliquerait à elle seule la sauvegarde de la paix depuis la seconde guerre mondiale ? Et d’ailleurs, est-ce bien vrai que l’ "Europe c’est la paix" ?

 Voici deux arguments qui vous permettrons de mettre à jour la vacuité de ce sophisme européiste :

  • Le rôle joué par l’avènement de la dissuasion nucléaire :

les européistes se passent bien d’évoquer le rôle majeur joué par la dissuasion nucléaire dans le maintient de la paix en Europe :

Acquisition de l’arme nucléaire :

  • Etats-Unis : lors de la seconde guerre mondiale (utilisée à deux reprises sur les japonais).
  • URSS : 1949
  • Royaume-Uni : 1952
  • France : 1960

Ainsi, en Europe, l’éventualité d’une guerre est de fait de plus en plus limitée par l’acquisition de l’arme atomique par l’Union soviétique, le Royaume-Uni et la France. Ces pays veilleront à ne pas s’attaquer entre eux, conscient du risque qui serait alors encouru, tandis que le risque que des Etats ne possédant pas cette armement redoutable attaquent ceux les possédant est encore moins réaliste ! Par conséquent, on peut aisément considérer que le maintien de la paix en Europe doit être attribué, non pas à la construction européenne ( même si celle-ci contribue à une "solidarité" économique des Etats fondateurs de la Communauté économique européenne (1) ), mais essentiellement à l’avènement de la dissuasion nucléaire.

 

  • L’existence de guerres menées par des membres de l’Union européenne :

récemment on a vu les guerres d’Afghanistan et d’Irak, auxquelles des États européens ont pris part sous l’injonction des Etats-Unis, et ce sont au contraire des États comme la France suivant encore pour un temps une politique étrangère un tant soit peu indépendante, qui s’opposèrent aux États européens qui majoritairement se sont ralliés à George W. Bush. On sait également que des pays d’Europe centrale ont collaboré avec les agences secrètes américaines pour la détention de prisonniers soupçonnés de "terrorisme".

Voici à ce sujet l’extrait d’un article ( "L’UPR et Dominique de Villepin") écrit par François Asselineau de l’Union populaire Républicaine et qui met bien en évidence l’allégeance du système européen envers les Etats-Unis sur le sujet de la guerre en Irak  :

"M. de Villepin a eu, il est vrai, le mérite immense de prononcer à l’ONU, en 2003, un discours mémorable contre le projet américano-atlantiste de guerre en Irak. Ce discours, conforme au droit international et à la justice, a valu instantanément à la France un immense regain de popularité et de sympathie à travers le monde. Nous ne l’avons pas oublié et nous estimons toujours, sept ans après les faits, que M. de Villepin avait défendu haut et fort la grandeur de la France, en en faisant le porte parole de la liberté et de la dignité des peuples face à l’hégémonie américano-atlantiste.

Détail fondamental, jamais souligné ni à l’époque ni depuis, la position française développée à l’ONU par M. de Villepin a violé les dispositions du traité sur l’Union européenne, dit traité de Maastricht. Celui-ci prévoit en effet, dans la partie V concernant “la Politique Etrangère et de Sécurité Commune” (PESC), que “Les États membres qui sont membres permanents du Conseil de sécurité [clause visant expressément la Grande Bretagne et la France] veilleront, dans l’exercice de leurs fonctions, à défendre les positions et l’intérêt de l’Union.” (article J5, alinea 4). Or, en 2003, à part la Belgique et l’Allemagne qui avaient gardé une attitude d’apparente neutralité, tous les autres Etats membres de l’Union européenne soutenaient ardemment la position américaine. La position française a donc violé cet article J5. Cela a fourni au passage la preuve que la construction européenne, loin de nous assurer la paix, nous pousse tout au contraire dans la voie de guerres néo-coloniales injustes et contraires au droit international public.

Nonobstant cet exemple grandeur nature, M. de Villepin a cependant appelé ensuite à voter OUI à la Constitution européenne en 2005, et ne s’est jamais déclaré publiquement contre le traité de Lisbonne qui l’a remplacée après le référendum de 2005.

Or, en créant un poste de président de l’Union européenne et un poste de ministre des affaires étrangères de l’Union européenne, et en prévoyant la création d’un véritable service diplomatique “européen”, le traité de Lisbonne a verrouillé encore un peu plus la liberté de manoeuvre et de stratégie de la France, en enfermant la patrie de Jaurès et de De Gaulle dans cette camisole belliciste euro-atlantique qu’est l’UE."

Pour finir, si vous avez suivi l’actualité récente vous constaterez qu’on assiste à la purge de notre diplomatie française : réduction dramatique du budget du ministère des affaires étrangères, ventes de consulats un peu partout dans le monde, au profit de quoi ? D’un appareil diplomatique européen, et qui bénéficie à qui et à quoi ? A une politique d’allégeance atlantiste évidemment...

A quoi assiste-t-on ? A la perte d’influence mondiale de la France qui brade ses biens et sa diplomatie, ainsi, le rayonnement de la France est troqué pour une diplomatie européenne servile et qui ne représente personne d’autre qu’un appareil technocratique coupé des aspirations pacifiques des peuples.

(1) A noter que le libre échange n’est absolument pas incompatible avec la guerre ; la guerre économique a souvent été menée par son biais.

Article également publié ici.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 22 septembre 2010 13:50

    Certes Maldoror,

    mais une bonne guerre, bien menée avec les moyens d’aujourd’hui, où l’élite peut avec l’aide de son réseau numérique suivre en temps réel sur le câble big brother, les meutes et les gangs se trucider en ville via les caméras surveillance...n’est pas croustillant comme programme !

    Ces dominants, qui de loin peuvent écouter toutes les conversations phoniques et les court-circuiter pour, exactement comme dans un jeu vidéo, organiser de loin la guerre civile que se livreront les bandes armées et les condamner toutes à mordre la poussière...n’est ce pas jubilatoire !

    Imaginez comment une petite arche de Noé dispersée dans ses yacht au milieu du Pacifique, composée de l’élite mondiale savamment sélectionnée parmi les plus belles femmes du monde et les plus odieux porcs bodybuildés peut se régaler de ce spectacle que même Hollywood n’a osé produire ...

    Bien sûr que tout cela est odieusement cynique, mais n’est ce pas donc totalement humain ?
    Au passage, magnifique illustration. L.S.


    • zototo 22 septembre 2010 14:54

      L’europe, c’est la guerre contre le citoyen et ses libertés.


      • Voltaire Voltaire 22 septembre 2010 15:45

        L’auteur a bien raison, on oublie toujours d’ajouter à « l’Europe c’est la paix », « le nationalisme c’est la guerre ».

        L’immense majorité des guerres est liées au nationalisme : nous sommes les meilleurs, et nous sommes entourés de méchants qui nous veulent du mal. Cela permet de justifier toutes les dictatures, tous les abus. L’histoire est tellement riche de ces discours que l’on se demande comment le tenir en 2010 est encore possible ; mais la tactique du bouc émissaire fonctionne toujours. Après, il suffit de broder autour du thème, pour donner l’air de la nouveauté, et le tour est joué. Nul doute que l’auteur n’a jamais lu Victor Hugo (je ne lui demande pas s’il a lu Voltaire...).

        Quant à penser que c’est la dissuasion nucléaire qui est responsable de la paix en Europe... Monet, de Gaulle, Adénaueur, Schumann et bien d’autres doivent se retourner dans leur tombe. Allez, juste pour la bonne bouche, la déclaration de Schumann de 1950 :
        http://www.robert-schuman.eu/declaration_9mai.php .

        Quant à pretendre que de Villepin a violé les textes européens, il n’y a bien sûr eu aucune position commune de prise sur l’Irak (donc pas de position commune à défendre au conseil de sécusité, les pays européens étant bien plus divisés que ne l’indique l’auteur), et l’intérêt de l’Europe était sans doute de ne pas s’engager...

        Bon, tout cela fleure bon le groupuscule nationaliste au bon teint des années 30...

         


        • Laurent_K 22 septembre 2010 16:38

          « Quant à penser que c’est la dissuasion nucléaire qui est responsable de la paix en Europe... » Et pourtant, c’est la réalité historique. L’équilibre de la terreur et la présence de troupes américaines ou soviétiques expliquent à elles seules l’absence de tout conflit « chaud » intra-européen.

          J’accorde volontiers à la construction européenne d’avoir créé des réflexes de collaboration entre les états-membres (largement préférables à ce qu’il y avait avant), mais vous pouvez dire tout ce que vous voulez, l’Europe faiseuse de paix sur le continent, cela ne tient pas la route historiquement parlant.


        • Maldoror Maldoror 22 septembre 2010 18:03

          « groupuscule nationaliste des années 30 » !!!!! hahahaha

          La déclaration Schuman de 1950, ça tombe bien, voici un dossier sur son soit-disant auteur :
          http://u-p-r.fr/wp-content/uploads/2010/05/upr-dossier-la-face-cachee-de-robert-schuman-9-mai-2010.pdf . Dossier justement intitulé « De Pétain à la CIA, La Face cachée de Robert Schuman ».

          Certainement une autre version du mythe européiste de la fondation schuman


        • Voltaire Voltaire 23 septembre 2010 08:37

          @l’auteur

          Il est bien connu que l’UPR est parfaitement neutre en matière d’histoire européenne.... c’est comme demander au parti nazi de parler des juifs... que les USA aient soutenu la création de l’Union Européenne est un fait historique bien connu : il était normal pour eux de favoriser une union des pays européens pour permettre leur désengagement militaire et surtout ne plus avoir à intervenir dans des guerres européennes ; souvenons nous qu’ils avaient aussi payé un lourd tribu lors de la première guerre mondiale. Cela n’affecte en rien la réalité historique des objectifs de l’union européenne, crée au début des années 50 pour garantir la paix entre états européens, bien avant qu’aucun de ces pays n’ait la bombe atomique. Ce n’est pas en détournant le débat par des attaques personnelles sur un responsable politique que vous pouvez argumenter.


        • gorgonzola 24 février 2013 18:43

          Quel touchant angélisme vis à vis des USA juste au dessus de moi....


        • gorgonzola 24 février 2013 18:44

          +1 point Godwin pour Voltaire


        • dup 22 septembre 2010 16:46

          l’europe : la plus grande escroquerie que tous les malheurs reuinis depuis le debut de l’humanité .


          http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/revision5-seguin.asp

          http://www.youtube.com/watch?v=bM2Ql3wOGcU

          trairise évidente :

          http://www.dailymotion.com/video/xeggd5_le-complot-europeen-ou-la-fin-de-la_news
          http://www.dailymotion.com/video/xeggk4_le-complot-europeen-ou-la-fin-de-la_news?start=9#from=embed
          http://www.dailymotion.com/video/xehv39_le-complot-europeen-ou-la-fin-de-la_news

          http://www.dailymotion.com/relevance/search/lelibrepenseur+irlande/video/x9b02x_llp-je-dis-oui-pour-le-non_news

          http://www.dailymotion.com/relevance/search/nigel%2Bfarage/video/x6fd1u_farage-interpelle-sarkozy-au-sommet_news

          http://www.dailymotion.com/relevance/search/revolte+parlement/video/x4gmk8_ue-revolte-au-parlement-europeen_politics

          http://www.dailymotion.com/video/xcjmco_l-ue-protectorat-américain-1_news

          http://www.dailymotion.com/video/xck0i0_l-ue-protectorat-américain-2_news

          http://www.dailymotion.com/relevance/search/nigel%2Bfarage/video/x64yrp_une-voix-du-non_news

          http://www.dailymotion.com/video/xafmc6_le-libre-penseur-et-le-nationalisme_news

          http://www.dumpert.nl/mediabase/161331/afc902e3/europarlementariers_zijn_za kkenvullers.html

          http://www.lepoint2.com/sons/pdf/Etude-Hauts-Fonctionnaires-Europeens.pdf

          voilà dans quoi on veut vous tirer : très excitant comme avenir :

          http://www.whathaseuropedone.eu/

          http://www.lecanardrépublicain.net/spip.php?article19

          nos ennuis dureront pas toujours , il faut serrer les dents ,la providence nous fait signe : ça on vous l’a pas dit !

          http://www.youtube.com/watch ?v=sRFIrzG1Z9A&eurl=http ://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=20710

          http://www.youtube.com/watch?v=XV13CVcf_os

          http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2009/05/09/le-bourbier-europeen.html

          nos voisins :

          http://www.dailymotion.com/video/x9us1s_qui-gouverne-la-france-1-de-7_news

          http://www.dailymotion.com/video/x9usaa_qui-gouverne-la-france-2-de-7_news

          http://www.dailymotion.com/video/x9ushw_qui-gouverne-la-france-3-de-7_news

          http://www.dailymotion.com/video/x9usqq_qui-gouverne-la-france-4-de-7_news

          http://www.dailymotion.com/video/x9uszh_qui-gouverne-la-france-5-de-7_news

          http://www.dailymotion.com/video/x9ut7h_qui-gouverne-la-france-6-de-7_news

          http://www.dailymotion.com/video/x9utdn_qui-gouverne-la-france-7-de-7_news

          la vraie histoire

          http://www.dailymotion.com/relevance/search/pierre+hillard


           


          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 septembre 2010 18:11

            Quand vous dites « Europe », il faut préciser « Europe occidentale », ce fragment de continent qui tente de s’isoler du monde en raflant toutes les richesses et toutes les énergies !

            Parce que cette Europe là est bien sûr une idéologie, une ambition, un rêve qui n’a pu se réaliser mais il faut bien l’admettre aujourd’hui, il a ruiné l’humanité !

            Les guerres européennes étaient une tentative guerrière qui devait construire un Super Etat dominant l’Europe et par voie de conséquence le reste du monde : C’était d’abord les Empires chrétiens, puis les ambitions françaises, puis celles de l’Allemagne et enfin ce compromis politique franco-Allemand d’aujourd’hui qui n’a que les USA comme adversaires potentiel mais avec qui tous les accords sont possibles !

            Bien sûr il n’y a pas de guerres en Europe comme vous semblez vous réjouir, mais c’est justement parce que les conflits européens ont été exportés vers d’autres continents (c’est cela même l’ame de l’idéologie européenne) d’abord vers le Moyen Orient puis ensuite vers un monde arabe imaginaire qui n’a jamais existé mais englobe « nécessairement » tous les pays a qui l’Europe doit refuser le progrès et enfin aujourd’dui à tous les « pays islamiques » c’est à dire là où les Occidentaux ont besoin de faire des dégats pour des raisons éminemment stratégiques !

            SI avec tout cela « l’Europe c’est la paix », alors je dis que le reste du monde qui accepte et se soumet n’est que de la merde !

            Mohammed MADJOUR.


            • gorgonzola 24 février 2013 18:55

              L’UE est un compromis germano-américain et non un compromis franco-germanique comme le prouve la subversion du traité de l’élysée par l’ajout d’un préambule sous manœuvre allemande (relisez le préambule du traité de l’élysée). Depuis 50 ans ce sont donc les état-unis et les allemands qui sont à la manœuvre à la tête de l’UE (lisez Brzezinski). Hormis ce détail historique je vous suis totalement...


            • noodles 16 novembre 2012 06:27

              >Maldoror

              Bonjour Monsieur 
              Il ne semble pas d’usage de répondre à un article vieux de deux ans. Au diable les usages ! 
               j’ai apprécié votre article. Il a été relancé hier, selon le système Avx, par un autre article qui parle des révoltes en Europe. 
              Il y a des sujets-« écranj » tels plus jamais la guerre et fermez-là par ailleurs, on ne vous a rien demandé. Dans les jeux de ballon on botte en touche, c’est un peu ça. Je n’ai rien d’un négationniste, mais la shoah joue largement ce rôle dès qu’il s’agit d’Israël. 
              Il me paraît intéressant de continuer à débusquer ce phénomène des thèmes-ecran. Ils sont nombreux et même cela a été un système abusif sous Sarkozy où un écran de fumée succédait à un autre dans les médias.
              Je sais combien il est difficile de supporter les commentaires non pertinents, voire impertinents.
              Est-ce pour cela que vous n’avez rien publié depuis le 15 juillet 2012 ? 
              L"actualité européenne est brûlante, je le répète votre point de vue me semble plein d’intérêt.
              Merci. J’espère que vous recevrez ce message.
              Bonne suite !
              et cordialement
              noodles

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Maldoror

Maldoror
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès