Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Jacques Attali et Chypre

Jacques Attali et Chypre

Les grands médias officiels ont tout un panel d’ « experts » à qui la parole est systématiquement et exclusivement donnée, par souci d’éviter les propos qui sortiraient du champ républicain. Alain Minc, Élie Cohen, Daniel Cohen, pour l’économie, Bernard Henri-Lévy, Alain Finkielkraut pour la politique, la société et l’international. Et le patron incontesté, sa sainteté Jacques Attali. Expert en tout, omniprésent, il a un avis sur tout et ne manque jamais une occasion de le donner.

Voilà donc Jacques Attali invité par Europe 1 pour commenter la situation à Chypre, qu’il appelle un « petit laboratoire ». Rappelons qu’il s’agit de la décision de l’Union Européenne de taxer entre 6,75% et 9,9% des dépôts bancaires des particuliers dans les banques de Chypre, afin de rembourser une partie de la dette que le pays doit à des organismes financiers privés.

Comme à son habitude depuis maintenant 5 ans, Jacques Attali commence son intervention en affirmant qu' « il faut rembourser cette dette ». C'est-à-dire qu’il ne faut pas de poser que questions : à qui la doit-on, qui l’a contractée, pourquoi ? Il faut casquer, point. D’ailleurs ceux qui posent ces questions sont des complotistes et des antisémites.

Attali ajoute qu’il faut la rembourser « pour ne pas qu’elle grandisse ». Sachant que ce racket ne permettra de rembourser que 7 des 17 milliards que doit Chypre, et que le reste sera financé par un emprunt auprès du FMI, on peut se demander comment une dette ne grandit pas quand on la rembourse avec une autre dette. Mais poser trop de questions relève du complotisme, surtout quand on s’adresse au représentant des marchands de pantalons à une jambe et prédicateur du gouvernement mondial qui aurait Jérusalem pour capitale.

 

Après cette entrée plutôt épicée, Jacques enchaîne directement sur le plat principal : il nous demande de relativiser. En effet, cette « taxe » (sémantique euphémisante pour ne pas dire « saisie ») de 6% serait exactement ce qu’un épargnant paie sur ses dépôts en 3 ans par l’inflation. En face, pas de contradicteur, juste un journaliste docile qui se contente d’agiter les mains quand il parle pour se donner de la présence.

Donc personne n’est là pour dire : « Jacques, ici on ne parle pas d’inflation sur 3 ans, mais de sommes qui disparaissent en une fraction de seconde. Si on parle d’une inflation de 6% par seconde, en 3 ans ça fait quand même 567 748 000%. C’est comparable au cas du Zimbabwe, mais pas à celui de la France. » De plus, l’inflation n’oblige aucune banque à fermer tous les DAB ni à interdire les virements par internet.

Mais en admettant que la comparaison de Jacques entre une saisie sur compte bancaire et l’inflation soir valable, cela présuppose qu’on parle d’un pays où l’inflation est nulle, ou alors la saisie s’additionne à l’inflation. Or l’inflation à Chypre en 2012 était de 4,5%.

Enfin, sans vouloir chipoter, est-ce qu’un épargnant laisse vraiment 100 000 euros dormir sur un compte non-rémunéré pendant 3 ans en attendant que l’inflation lui grignote son capital ? Jacques est bien placé pour savoir ce qu’on fait quand on a un pécule à placer, lui qui a été conseiller de Mitterrand, président de la BERD et d’une société de micro-finance, et embauché par Sarkozy pour rédiger un rapport farfelu sur la relande de l'économie. En tout cas, vu son enthousiasme, il y a fort à parier qu’il n’avait pas placé ses maigres économies dans une banque russe de Chypre.

 

Pour le dessert, Jacques nous ressert de sa soupe indigeste : « une dette doit être payée ». Par l’inflation, par l’impôt, par n’importe quel moyen. Il en profite ainsi pour répéter un de ses mensonges préférés, qu’il assène à loisir dans tous les médias depuis des années sans jamais être contredit : la dette peut être remboursée par l’inflation. Mensonge énorme d’un escroc maniant la propagande pour le compte de ses collègues et amis de la BCE qui impriment des billets à tour de bras ? Ou imbécillité monumentale d’un incapable qui n’a pas bien compris ses cours de macro économie ? J’ignore la réponse à cette question, mais ce que je sais c’est que la dette ne peut pas être remboursée par l’inflation.

Le poids de la dette peut être diminué par l’inflation, mais il s’agit alors d’un maquillage comptable et non d’une réduction de la dette réelle. La théorie, c’est que quand un pays voit son PIB nominal augmenter grâce à l’inflation (même sans hausse de l’activité économique) et qu’il rembourse les intérêts de sa dette, le poids de sa dette sera mathématiquement diminué. Par exemple, si un pays a un PIB de 100 et une dette de 80, le poids de sa dette est de 80% (80/100=0,8) ; supposons que suite à l’inflation son PIB passe à 110 (augmentation desprix) et que les intérêts de sa dette aient été intégralement remboursés : 80/110=0,73. Voilà les calculs de Jacques, le poids de la dette passe à 73%. Par contre la dette réelle n'a pas diminué d'un centime. Mais Jacques ne parle jamais du « poids » de la dette, il parle simplement de « la dette ». Il oublie aussi systématiquement de dire que le PIB peut être calculé sans tenir compte de l’inflation (PIB réel), et qu’une partie des dettes souveraines est constituée d’obligations indexées à l’inflation (inflation-linked bonds). Il omet également de dire que le mandat de la BCE la contraint, en théorie, à maintenir l’inflation sous les 2%. Et enfin, il oublie de rappeler que plus d’inflation signifie moins de pouvoir d’achat et l’appauvrissement de toutes les classes dont le salaire ne suit pas l’inflation. Mais ça, Jacques s’en fout, parce que dans le microcosme où il évolue, on ne parle pas de petits sous ni de micro-économie.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (80 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • sylvie 20 mars 2013 18:41

    Fumiez !!!!!


    • frugeky 20 mars 2013 19:04

      J’ai pas de mots assez durs pour ces aigrefins qui te piquent ton pogon et te mentent en te regardant bien dans les yeux juste avant de t’envoyer sur un champ de bataille, pour se distraire lui et les siens. Qu’il se fasse dévorer vivant par des porcs.


      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 4 avril 2013 10:36

        ATTALI ET MINC SONT LES ATTILAS DES PEUPLES.........avec eux rien ne repousse....


      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 4 avril 2013 10:39

        frugely@

        les PORCS SE DEVORENT ILS ENTRE EUX ? NON PAS CEUX DE L UMPS

        si gras...si bien nourris..si bien payés...si bien pensionnés...si bien planqués (dsk...sarko....)


        • Mais les prêches de tous ces gens là n’intéressent plus personne. Au fait le bonhomme en question n’avait-il pas été déposé d’une banque européenne importante où l’avait placé « Tonton » pour incapacité notoire ? Et vous voulez encore débattre avec lui !

        • robin 21 mars 2013 09:47

          Ils s’en foutent qu’on s’intéresse à eux ou pas, en pratique que vous le vouliez ou non ils décident de notre avenir


        • BA 20 mars 2013 20:36

          Le blocus de Chypre vient de commencer.

          Les masques tombent.

          L’Union Européenne révèle son vrai visage.

           

          La Banque Centrale Européenne révèle son vrai visage.

          La BCE n’est qu’un gang de maîtres-chanteurs.

          La BCE affame les Chypriotes jusqu’à ce qu’ils cèdent.

          La BCE arrête de fournir des billets en euros aux banques de Chypre jusqu’à ce que les Chypriotes cèdent.

           

          Les masques tombent.

          L’Union Européenne n’est qu’une dictature.

          Ni plus, ni moins.

           

          Ceux qui soutiennent cette dictature n’ont aucune leçon à nous donner.

          Aucune.

           

          Le blocus de Chypre me rappelle le blocus de Berlin. (Le 24 juin 1948, à l’issue d’une longue dégradation des relations entre les quatre occupants de l’Allemagne, l’Union soviétique bloque les voies d’accès terrestre à Berlin-Ouest. Commence alors le « blocus de Berlin », qui dure jusqu’au 12 mai 1949.)

           

          Ceux qui soutiennent l’Union Européenne sont comme ceux qui soutenaient l’URSS au moment du blocus de Berlin.

           

          Ceux qui soutiennent l’Union Européenne ont oublié que le blocus de Berlin n’a pas empêché l’effondrement de l’URSS quarante ans plus tard.

           

          Les dictatures peuvent faire tous les blocus qu’elles veulent : à la fin, les peuples finissent par les détruire.

           

          Les 15 peuples qui étaient réunis dans l’URSS ont fini par reprendre leur indépendance : aujourd’hui, l’URSS est morte.

           

          De la même façon, les 27 peuples qui sont réunis dans l’Union Européenne reprendront leur indépendance : demain, l’Union Européenne mourra.

           

          L’Union Européenne rejoindra l’URSS dans les égouts de l’Histoire.

           

          Lisez cet article :

           

          http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/03/20/20002-20130320ARTFIG00468-l-europe-organise-le-blocus-monetaire-de-chypre.php


          • Albar Albar 21 mars 2013 08:09

            ’’ Voilà donc Jacques Attali invité par Europe 1 pour commenter la situation à Chypre, qu’il appelle un « petit laboratoire ». Rappelons qu’il s’agit de la décision de l’Union Européenne de taxer entre 6,75% et 9,9% des dépôts bancaires des particuliers’’

            Quelle UE ? Celle d’un concentré de sionistes et de leur serviteurs corrompus égocentriques ; Il faut être vraiment aveugle pour ne pas percevoir la mise au pas de l’Europe par des comploteurs patentés.
            Les peuples d’Europe ne se laisseront pas arnaquer longtemps, le réveil viendra en son temps.


          • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 21 mars 2013 09:09

            BA,
            Mario Draghi, élu par personne, a décidé de bloquer l’envoi de billets à Chypre.

            Jacques Sapir considère que ce n’est pas le plus grave, les réserves seraient suffisantes.
            Le plus grave, c’est l’interruption des transactions entre les banques chypriotes et le reste du système bancaire européen.« 

             » Cette mesure condamne à court terme les banques chypriotes, mais aussi les entreprises chypriotes ou non. « 

             »Cela équivaut à un blocus économique, ce qui EN DROIT INTERNATIONAL ÉQUIVAUT A UN ACTE DE GUERRE. « 

             » Le message envoyé par Mario Draghi est donc le suivant : ou vous vous pliez à ce que nous avons décidé, ou vous en subirez les conséquences.« 

             »C’est un ultimatum décidé par Mario Draghi tout seul, ce qui fait voler en éclats la fiction d’une décision collective au sein de la BCE, car le Président de la Banque Centrale de Chypre n’a pas donné son accord."


          • Castel Castel 21 mars 2013 17:55

            « L’Union Européenne rejoindra l’URSS dans les égouts de l’Histoire. »

            L’EU risque, malheureusement, de durer plus longtemps car elle est basée sur le système proéminent actuelle.
            Quand toute la planète sera sous l’emprise du totalitarisme économique, ce qui est déjà plus ou moins accomplit, que pourrons-nous faire ?


          • Dwaabala Dwaabala 20 mars 2013 20:38

            Réflexion juste et très intéressante, merci.


            • vassily 20 mars 2013 20:48

              Bonsoir , étant employée dans un commerce sur Neuilly 92 , j’ai eu le désagrément de devoir servir ce monsieur .

              Pas de bonjour , pas de regard franc , a peine audible , la désignation du produit voulu .........Le règlement du produit se fit dans le meme climat .
              L’ endroit est pourtant propice au calme , la détente , le bien être .
              Les personnes qui entre dans ce commerce achètent un produit de luxe , des fleurs .
              Ils achètent des bouquets à 65/100€ comme vous et moi une baguette .
              J’y croise régulièrement ce que l’on surnomme le gratin .....
              La plupart du temps , ils sont heureux , c’est un instant de plaisir réel .

              Ce monsieur en 30 ans de carrière , est ce que j’ai croisé de plus hautain et dédaigneux avec MAM ,dans une autre boutique .
              Le voir aujourd’hui derrière un écran , nous asséner ses contre vérité me donne de l’urticaire .


              • Constant danslayreur 21 mars 2013 07:14

                Bonjour Vassily smiley comment allez-vous ce matin, et puis comment vous faites, vous êtes radieuse oui un peu comme la cité du même nom, un brin pâlichonne mais bon je ne suis pas difficile et puis je me rends bien compte que la nourriture des hypers ça peut caler à la rigueur mais donner des couleurs… pas pousser mémé dans les orties.

                A ce propos, vous la connaissez celle du smicard qui va prendre son déjeuner dans un bouge et qui interpelle le taulier, ouais c’est scandaleux il y a des bébêtes dans votre potage, je vais me plaindre etc…

                Ce à quoi le taulier impassible rétorqua : pour un potage à 50 cts d’euros, vous ne vouliez tout de même pas trouver du poulet non ?

                Sinon vous devriez essayer le maquillage … de qualité, oui évidemment il faut avoir les moyens. Baaahhh ne vous bilez donc pas, j’ai une femme de ménage et parfois c’est pire alors je commence à avoir l’habitude

                Sinon compliments quand même, votre uniforme visiblement très bien repassé vous va à ravir et du reste, très bien ces uniformes, et d’un vous ne détonnez plus avec le lieu et de deux, vos origines modestes ne se voient pas tant que ça, m’enfin bon vous n’êtes pas la gérante non plus hein, bref vous pourrez continuer jusqu’à plus soif à mépriser les clients forcément riches … eux, pour ce qu’ils sont, il ne leur viendrait pas à l’idée de vous mépriser vous, pour ce que vous êtes, que nenni, ni non plus de souligner histoire de vous humilier encore plus, que c’est leur propre… « travers » de riche, qui permet que vous ayez un chèque à la fin du mois, histoire de pouvoir vous payer des chaussures aussi hideuses, hé bé, compléter l’uniforme relève de l’urgence si vous voulez mon avis... pas de panique je vais en toucher deux mots au patron qu’est un copain du club de golf.

                Moi ? ça va merci de demander… en fait et pour être tout-à-fait honnête pas vraiment non, vous savez, pas toujours drôle la vie d’un homme publique, dès que je mets le nez dehors c’est tout de suite

                « T’as vu chéri c’est Attali, Jacques ou David ché plus, tu sais le conseiller ou le ministre de Mitterand ou de Giscard ché plus, celui qui aimerait bien qu’il y ait une capitale mondiale d’un gouvernement du même nom à Jérusalem ou à Pau chéplus »

                « Tu confonds Germaine, lui c’est Jacques Martin j’en suis sûr … avec des lunettes »
                Et j’ai beau presser le pas, la scène se répète deux secondes plus tard avec d’autres gueux que c’en est pénible

                « Vise un peu Audrey, c’est le type de la télé » et gna gna gna et gna gna gni  

                Bref, heureusement qu’après tout ça, j’arrive à faire de l’auto-suggestion puis le vide dès que j’entre dans votre magasin, vu que je sais d’avance, qu’ici c’est différent, que dans ce havre de paix, les caissières sont des plus avenantes, qu’elles font preuve de tout plein de bienveillance, qu’elles ne sont pas du tout frustrées ni complexées et qu’au final, elles aiment bien leurs clients dans jamais au grand jamais les juger… Du fond du coeur, merci ma fille smiley


              • Aldous Aldous 21 mars 2013 08:37

                @constantdanslelèchecul, quel message émouvant. j’ai bien failli verser une larme... sniff...


                Il est vrai que je ne me suis jamais projeté dans la peau du si malheureux Attali.

                Je propose une minute de silence en mémoire de la souffrance des pauvres zompolitik qui ont tant souffert et souffrent encore tant d’être confondus avec Jaques Martin par la plèbe ignare et ingrate.

                Quoiqu’en l’occurrence, la véritable souffrance de la vieille chouette rabougrie en question serait plutôt d’être reconnu pour ce qu’il est réellement...


              • Constant danslayreur 21 mars 2013 11:18

                Huxley de mes nièces

                Comme quoi lire la moitié de la bibliothèque d’Alexandrie – du moins le prétendre - ne peut pas grand-chose pour vous si vous avez un sérieux souci de comprenette.

                Attali est pour bibi la pire incarnation des soldats préparant l’accession au trône de l’antéchrist, alors vos leçons à la noix et vos insultes vous pouvez vous les carrer là où je pense.

                Si vous saviez lire, vous auriez compris que la personne d’Attali est on ne peut plus secondaire en l’occurrence, c’est de réaction pathologique – du genre de la vôtre – qu’il est question, mais il est surtout question de susciter la réflexion de ceux qui le peuvent encore… n’étant pas concerné, ne vous sentez surtout pas obligé d’aller plus loin.  

                Je reprends pour les autres atrophiés du bulbe.

                Un personnage public entre dans un magasin de luxe, il a une attitude des plus neutres – au vu de la description même de la concernée – et c’est tout de suite :

                1.  Oh-la-boursouflure-qui-se-prend-pour-le-nombril-du-monde
                Reprenez moi si je me trompe, mais si toutes les personnes qui ne vous disent pas bonjour, ne vous regardent pas droit dans les yeux et ne vous sourient pas, sont des boursouflures imbues d’elles mêmes ne serait-ce pas plutôt vous, qui en seriez une ?

                2.  Pardon ? Pas toutes dites-vous, juste les personnes connues ah d’accord vous voulez dire celles pour qui sortir dans la rue est toujours pénible, que tout pousse à avoir une attitude neutre avec le public et qui ont l’outrecuidance de ne pas vous sourire ? ça change effectivement tout.

                3.  Leurs états d’âme ne vous concernent pas dites-vous ? très juste, vous ignorez tout de leur état d’esprit et du pourquoi ce jour là à cette heure là, ils ne sont ni avenants ni souriants, très juste également, ça tombe bien, les vôtres aussi d’états d’âme ils n’en ont rien à cirer. Si vous prenez comme une agression, toutes les déprimes alentour, bon courage parce que ce n’est pas demain la veille que vous allez être satisfaite.

                4.  Professionnellement pas même humainement parlant, ne serait-ce pas plutôt à vous que revient le … devoir/privilège de sourire et de dire bonjour à vos clients plutôt que d’attendre d’eux cette initiative ?  

                5.  Professionnellement et en allant jusqu’à admettre que, que peut bien vous faire que tel ou tel client soit impoli ou désagréable, vous avez l’intention de refaire l’éducation de tous les bipèdes ?

                6.  Humainement, ou plutôt même pas, juste une question de cohérence minimum, que signifie travailler dans un magasin de luxe quand on a un tel MEPRIS pour les riches qui achètent ceci cela comme vous achèteriez une baguette de pain… Mais soyez cohérente merde, s’ils n’achetaient pas ceci cela c’est au chomdu que vous seriez … alors ravalez vos frustrations et votre envie, ou si c’est trop dur démissionnez et soyez caissière chez Ed, les clients y sont de votre niveau social alors vous devriez aimer… évidemment comme lieu de travail vous aurez connu plus confortable, plus luxueux, plus agréable, mais bon, brave fille vous ne vous arrêterez pas à si peu puisqu’au moins vos clients à ED seront très avenants et ne se prendront pas pour le nombril du monde... du moins c’est à espérer n’est-ce pas.

                7.  A propos de mépris et fort de la leçon du vôtre, je vous ai écrit un com à peine méprisant de quelques lignes, juste le temps d’inverser les rôles, alors ? Appréciez-vous la gratuité de ce que vous distribuez gratuitement aux autres, en préférant supposer que, plutôt que de reconnaitre que vous ignorez tout de ce qu’ils valent ne serait-ce que comme père, mari, voisin ou autre et surtout que vous ignorez tout de leurs intentions et du pourquoi ils ont osé ne pas vous sourire ?

                En conclusion, faites vous-même preuve d’humilité, d’empathie et de compréhension envers ceux qui vous entourent et vous verrez de suite, le + dans leur attitude à votre encontre. Méprisez et vous serez méprisée, enviez et vous serez enviée, soyez parano et tous les paranos vous le feront payer.
                 


              • Aldous Aldous 21 mars 2013 13:31

                Heu...


                Celui qui a un problème de comprenette c’est vous :

                1) je ne suis pas vassily

                2) inutile de me parler du métier de vendeuse je ne l’exerce pas, ce qui ne m’empêche pas de comprendre vassily.

                3) je pense que Vassily est est prénom masculin, mais j’peux m’tromper

                4) les riches ont assez de moyens pour faire leur promo et assumer leur défense sans qu’on leur fournisse à l’oeil.


              • Roger le Suisse 20 mars 2013 21:49

                En fait, on a toujours le choix : cracher au bassinet ou cracher ses dents smiley


                Tant que la France sera dans l’Europe, elle régressera. Heureusement qu’une majorité de mes compatriotes s’est clairement exprimée en défaveur de plus d’Europe...

                • bernard29 bernard29 20 mars 2013 23:42

                  normalement ce Monsieur devrait être en prison, pour dilapidation d’argent de la Berd , pour travaux somptuaires.


                  • Sat is Fay 21 mars 2013 04:09

                    Toujours il faut qu’on nous abreuve de cet avorton à la suffisance démesurée et dont l’avis est aussi important que celui d’ Elizabeth Tessier.


                    • pens4sy pensesy 21 mars 2013 05:35

                      Waouh, ce monsieur Attali est une ordure qui devrait se trouver derrière les barreaux si la justice faisait son boulot (aucune chance)

                      Il a tout pour déplaire mais c’est plus fort que le roquefort, faut qu’on nous le présente sur tous les médias.

                      Qu’il se taise, il n’a pas assez de tunes pour prendre sa retraite ce pauvre naze ?


                      • Aldous Aldous 21 mars 2013 08:25

                        excellent billet qui expose clairement la tromperie des bien-pensants.


                        Je pense que l’auteur est ironique quandil dit ’’par souci d’éviter les propos qui sortiraient du champ républicain’’

                        Il s’agit surtout d’éviter que l’on expose sur des médias importants la tromperie et le piège.

                        Evidemment que la dette ne disparait pas en ajoutant de nouvelles dettes.

                        La dette est une presse à huile dont les nations sont les olives.

                        Faire de nouveaux emprunts c’est donner un nouveau tour de vis a la presse et en serrant d’avantage on ne fait que presser d’avantage les olives.

                        La véritable solution a été appliquée par Manuel Corea en Equateur et par les Islandais : Audit de ladette et referendum. Souveraineté Monétaire.

                        La BCE est l’ennemi des peuples d’Europe.

                        La BCE est l’ennemi des peuples d’Europe !

                        LA BCE EST L’ENNEMI DES PEUPLES D’EUROPE !

                        • Dwaabala Dwaabala 21 mars 2013 08:27

                          L’Union Européenne rejoindra l’URSS dans les égouts de l’Histoire.

                          Quid de Cuba et des USA ? Quid d’Israël et de la Palestine ? Quid de l’Iran et de l’impérialisme occidental ?


                          • SamAgora95 SamAgora95 21 mars 2013 08:56

                            Les différentes lois (type 1973) qui obligent les états à emprunter aux banques privées n’étaient pas sensées éviter l’inflation ? et voilà que nous avons et l’inflation (les prix augmentent, si ses imbéciles faisaient eux même leurs courses ils le sauraient), les impôts et même une nouveauté, le racket.


                            Ou va tout cet argent détourné ?

                            Concernant Attali, à la base il faut être un imbécile pour croire détenir la vérité absolue, si la démocratie a été inventé c’est bien parce qu’on c’est rendu compte qu’il n’existe pas de système qui convienne à tous, la gouvernance par le peuple permet justement d’optimiser le système pour qu’il convienne au plus grand nombre. ces gents ne croient pas à la démocratie, ils volent le votes des peuples, regardez Hollande, sur les sujets importants il fait exactement le contraire de son programme, il devrait être démit de sa fonction car il ne suis pas le contrat qu’il à signé avec le peuple.


                             

                            • contre-vent 21 mars 2013 08:56

                              Créateur de Planet Finance, organisme de micros crédits dont les taux d’intérêts sont de :

                              non pas 10,

                              non pas 20

                              mais 30% (bîîîg uuup)... Le sur endettement de populations du 1/4 monde par la multiplication d’emprunts de micros crédits est une réalité.

                              Il n’y a rien de surprenant qu’il s’oppose à l’impayé d’un remboursement. Il est juge et partie.


                              • Aldous Aldous 21 mars 2013 13:33

                                ben il a trouvé un créneau pour faire de l’usure là ou d’autres n’osent pas.


                                Et en plus. il présente ça comme de l’humanisme...

                              • bernard29 bernard29 21 mars 2013 13:55

                                mais attention, « Planet Finance » est une ONG (c’est pas peu de le dire) qui est subventionnée par exemple par l’ONU entre autres..

                                De fait on peut être carrément certain que 90 % des fonds récoltés servent au fonctionnement ( salaires déplacement et colloques, des Présidents et directeurs etc ..) et 10 % sont parcimonieusement distribués contre des taux usuraires à de pauvres bougres que l’on filme pour des actions de propagande de l’ONG en cause.


                              • Aldous Aldous 21 mars 2013 15:32

                                Bernard,

                                La philanthropie a ses petits avantages... et même ses gros.

                                Vous vous souvenez de l’ARC ?


                              • ekarlate 21 mars 2013 09:15

                                Mais pourquoi donc les médias continuent ils à inviter des c... pareils ?

                                C’est à eux qu’il faut s’en prendre en premier.
                                 Cela révèle la complicité de nos journalistes avec nos politiques surtout de droite et les amoureux de la pensée unique.

                                • julius 1ER 21 mars 2013 09:19

                                  C’est dommage que dans les commentaires il n’y ait pas beaucoup d’argumentation, que des insultes et des incantations, çà ne fait pas avancer vraiment le débat...........

                                  Ce que l’on doit rappeler à Mr Attali, c’est que cette dette ne fait qu’enfler depuis 37/38ans alors que la France a payé déjà 1400 milliards d’intérêts, le poids des intérêts pour cette année est de plus de 60 milliards autant que le budget de l’armée ou de l’éducation nationale !!!!!!!!!!!
                                  mais le plus étrange c’est qu’on ne rembourse que des intérêts jamais le Capital, c’est comme si c’était un tribut à payer à une entité obscure ad-vitaem- eternam..... on s’aperçoit que l’on nous nous mène en bateau avec cette dette, l’exemple c’est l’an dernier avec ces taux d’intérêts soit-disant négatifs à 0%, qui devaient faire baisser le poids de la dette, or il n’en est est rien puisque les taux servis depuis plus de 30 ans sont autour de 3,5% en moyenne, c’est pourquoi le prochain vrai gouvernement devrait faire un audit de cette dette en cas de mise en place d’une assemblée constituante, c’est la seule chose réaliste à faire, d’autant plus que Bepe Grillo disait que pour l’Italie les intérêts de la Dette représentaient près de 100 milliards d’euros, il faut bien se rendre compte qu’ aucun pays ne peut rembourser une dette pareille avec une balance commerciale négative et une balance des paiements à l’identique, la réalité c’est que ces déséquilibres monétaires vont nous faire plonger dans les abysses................

                                  • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 21 mars 2013 09:32

                                    Merci pour ce billet plein d’humour grinçant...

                                    Attali est pour un gouvernement mondial d’une élite, dont nous, pauvres moustiques, sommes incapables d’imaginer un instant l’incommensurable mérite.

                                     Intervention de David Rockefeller en 1991 à la réunion de la Trilatérale :

                                    « Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, au Time et aux autres grandes publications, dont les directeurs ont assisté à nos réunions, et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans.

                                    Il aurait été pour nous impossible de développer notre projet pour le monde, si nous avions été exposés aux lumières de la publicité durant ces années.

                                    Mais le monde et aujourd’hui préparé à l’entrée dans un gouvernement mondial.

                                    La souveraineté supranationale d’une ÉLITE INTELLECTUELLE ET DE BANQUIERS MONDIAUX EST ASSURÉMENT PRÉFÉRABLE A L’ AUTODETERMINATION NATIONALE DES SIÈCLES PASSES. »

                                    Ce qui contrarie fortement Attali et cette élite intellectuelle et financière :
                                    * La liberté de l’information, de la presse et des médias.
                                    * les Etats indépendants.
                                    * L’autodétermination des peuples à décider démocratiquement de leur avenir.
                                    * Un audit de la dette publique. Ne pas rembourser tout ou partie de la dette, et pas tout de suite.
                                    * Sauver les peuples et pas les banques.
                                    * Les mots comme « Nation », « Démocratie », « République », « Le peuple est souverain », qui leur font sortir des boutons partout.
                                    Des termes à user sans modération !


                                    • Leviathan Leviathan 21 mars 2013 09:33

                                      (Je remets un commentaire posté dans un autre article)

                                      Rappel sur ce propagandiste mondialiste :


                                      • BA 21 mars 2013 09:43

                                        Mercredi 20 mars 2013 :

                                         

                                        Je vous suggère de lire cet article très important :

                                         

                                        Chypre : Draghi use du Blocus monétaire.

                                         

                                        Le « blocus monétaire » de Chypre qui vient d’être mis en œuvre par la BCE est un acte d’une extraordinaire gravité, dont les conséquences doivent être soigneusement étudiées.

                                         

                                        La décision de M. Mario Draghi porte sur deux aspects : tout d’abord la BCE n’alimente plus la Banque Centrale de Chypre en billets (point qui n’est semble-t-il pas essentiel car les réserves de « cash » semblent importantes) et ensuite la BCE interrompt les transactions entre les banques chypriotes et le reste du système bancaire de la zone Euro. C’est cette dernière mesure qui est de loin la plus grave.

                                         

                                        D’une part, elle condamne à court terme les banques chypriotes (mais aussi les entreprises basées à Chypre, qu’elles soient chypriotes ou non) car désormais elles ne peuvent plus faire de transactions avec le reste de la zone Euro. D’autre part, elle équivaut à un « blocus » économique, c’est-à-dire dans les termes du droit international à une action qui équivaut « acte de guerre ». C’est donc dire la gravité de la décision prise par Mario Draghi. Elle pourrait d’ailleurs se prêter à contestation devant les cours internationales. C’est donc dire la responsabilité prise par Mario Draghi qui pourrait, à ce compte, se retrouver un jour devant un tribunal, international ou non.

                                         

                                        Sur l’interruption des relations entre banques chypriotes et la zone Euro, l’argument invoqué est le « doute » sur la solvabilité des dites banques chypriotes. C’est à l’évidence un pur prétexte car des « doutes » il y en a depuis juin dernier. Tout le monde sait qu’avec les conséquences du « haircut » imposé sur les créanciers privés de la Grèce, on a considérablement fragilisé les banques de Chypre. La BCE n’avait pas réagi à l’époque et ne considérait pas le problème de la recapitalisation de ces banques comme urgent. Elle se décide à le faire au lendemain du rejet par le Parlement chypriote du texte de l’accord imposé à Chypre par l’Eurogroupe et la Troïka. On ne saurait être plus clair.

                                         

                                        Le message envoyé par Mario Draghi est donc le suivant : ou vous vous pliez à ce que NOUS avons décidé, ou vous en subirez les conséquences. Ce n’est pas seulement un message, c’est un ultimatum. On mesure ici que toutes les déclarations sur le « consensus » ou l’« unanimité » qui aurait présidé à la décision de l’Eurogroupe ne sont que des masques devant ce qui s’avère être un Diktat.

                                         

                                        Mais il y a un message dans le message. Mario Draghi vient, d’un seul geste, de faire sauter la fiction d’une décision collective au sein de la BCE, car le Président de la Banque Centrale de Chypre n’a pas donné son accord. Les règles n’ont ainsi même pas été respectées. Il vient, ensuite, d’affirmer au reste du monde que les décisions ne sont pas prises par l’Eurogroupe ou l’Union Européenne mais par lui et lui seul, fonctionnaire désigné et non élu, irresponsable au sens le plus politique du terme.

                                         

                                        La nature profondément tyrannique des institutions mises en place dans le cadre européen se révèle pleinement dans cet incident. Les grands discours sur la coopération et sur l’expertise cèdent la place au froid rapport des forces et sentiment de puissance.

                                         

                                        Il met un terme au concours d’hypocrisie auquel s’étaient livrées les différentes instances européennes parlant d’un accord décidé à l’unanimité (avec le pistolet sur la tempe). Il en va de même avec le “respect du vote” du Parlement chypriote, dont on voit bien que Mario Draghi se moque comme d’une guigne. Désormais les choses sont claires et, en un sens, c’est tant mieux. Mais il ne faudra plus s’étonner si les partis, souvent qualifiés de “populistes”, qui sont opposés aux institutions européennes montent rapidement dans les sondages. De même ne faudra-t-il plus s’étonner si la violence contre les institutions européennes et leurs représentants monte rapidement dans les pays les plus touchés par la crise. Car il est dans la nature des choses que la Tyrannie appelle la violence.

                                         

                                        Les conséquences de cette décision seront, quoi qu’il advienne, dramatiques. Il est possible que le Parlement chypriote se déjuge sous la pression, mais ce faisant il ouvrira une crise ouverte avec son peuple. La tradition de violence politique que l’on a à Chypre ne doit alors pas être négligée. Il est aussi possible que l’on aille jusqu’au bout de cette crise et que Chypre soit de facto expulsée de la zone Euro du fait de la décision de Mario Draghi. Le précédent ainsi établi aura dans ce cas des conséquences profondes pour l’ensemble des autres pays. Nous aurons des indications sur le cours que les événements vont prendre d’ici 48 heures.

                                         

                                        Jacques Sapir.

                                         

                                        http://russeurope.hypotheses.org/1065


                                        • leypanou 21 mars 2013 15:09

                                          Au lieu de parler de cela (comportement de M Draghi vis-à-vis de Chypre et de ses conséquences), les chaînes de télévision françaises vont parler pendant 10 minutes des conséquences de l’ouragan x aux Etats-Unis.


                                        • Papat 21 mars 2013 09:59

                                          On peut aussi ajouter que l’Etat n’ayant plus le controle de la creation monetaire, il ne peut pas jouer sur l’inflation. L’inflation provient d’une augmentation de la masse monetaire, elle meme venant de nouvelles dettes contractees par les particuliers ou les etats aupres des banques privees. Donc inflation = taux d’interets, simplement. Effectivement, ainsi, l’inflation ne permet absolument pas de reduire le poids de la dette mais n’est que le reflet de nouvelles dettes a rembourser avec interets, s’il vous plait.


                                          • buygold buygold 21 mars 2013 11:40

                                            attali est un escros, 

                                            avec sa societe de micro credit 
                                            il asserve (endette ) les plus pauve parmis les pauvre, 
                                            (ces gens n avaient rien, maintenant ils ont toujours rien avec des dettes en plus. 

                                            Atali a la solution a tout les problem du monde : une dictature mondial 


                                            • bnosec bnosec 21 mars 2013 12:32

                                              Avec toutes les conneries qu’il a pu dire, c’est hallucinant de voir encore les médias lui demander son avis à ce bouffon !


                                              • clostra 21 mars 2013 12:42

                                                et si on envoyait paître le PIB : le PIB (à maintenir) c’est l’objet de la dette, n’est-ce pas ?

                                                (si nous n’avions pas de dette, notre PIB n’aurait pas cru, non ?)

                                                alors, bon, si notre PIB reflète la belle vie au-dessus de nos moyens depuis 1984, je crois avec des effets surprenants comme de considérer que les bidonvilles déshonoreraient notre belle France des toilettes au fond du jardin : la belle affaire, nous savions faire ( ) nous saurons y retourner...de cheval !


                                                • hammondjr 21 mars 2013 12:52

                                                  Ce qui serait puissantissime, c’est qu’une émulation mondiale d’internautes, lassés et revoltés des dérives de la Finance Mondiale, se cotisent pour payer les meilleurs avocats(quitte a piquer ceux de Goldman Sachs : ) )et engager des procédures contre ces chiens de la casse.

                                                  J’en chialerais si ça arrive...


                                                  • clostra 21 mars 2013 16:21

                                                    C’est arrivé en Islande où ce serait en cours...

                                                    et puis, restons optimiste, il existe au monde un président du 12 ème de la France qui n’habite pas au Palais qu’il a mis à la disposition des sans logis et qui reverse 90% de ses 9000 euros/mois aux ONG au service des plus pauvres. Ce monde existe. C’est le président le plus pauvre au monde (ou le plus riche comme il convient) de l’Uruguay

                                                    "

                                                    Il reverse 90% de son traitement (250 000 pesos, environ 9 000 euros) à différentes ONG, conduit lui-même sa vieille voiture, une Volkswagen, son seul bien, d’une valeur de 1 400 euros – même si actuellement il dispose du véhicule présidentiel, une Chevrolet Corsa.

                                                    Chaque fois qu’on lui pose la question, et c’est assez fréquent, voire inévitable, « êtes-vous pauvre ? » il répond :

                                                    « Mon style de vie n’a rien de révolutionnaire, je ne suis pas pauvre, je vis de manière austère. »

                                                    "

                                                    http://www.rue89.com/2013/01/22/voici-les-cinq-qualites-pour-faire-un-president-de-legende-238687

                                                    on en pleurerait de bonheur !


                                                  • ETTORE ETTORE 21 mars 2013 13:30

                                                    D’étale Attali ! marre de tes leçons de conduite, tes conseils ont dépassé la date limite de conservation ! ça sent le rance, trouve toi un caveau et enterre toi avec tes idées .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

RogerTroutman

RogerTroutman
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès