Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Klaus-Cameron : deux croisés à l’assaut de Lisbonne

Klaus-Cameron : deux croisés à l’assaut de Lisbonne

 

L’Irlande a désormais ratifié par référendum le Traité de Lisbonne, et cela par une écrasante majorité (67,13%), suivie quelques jours après du président polonais Lech Kaczynski, suspendant ainsi la validation du Traité de Lisbonne à la volonté seule du président de la république tchèque Vaclav Klaus, qui oppose son refus à la promulgation d’un texte pourtant ratifié par le Parlement de Tchéquie.

Eurosceptique décomplexé, il a déposé un recours devant la Cour Constitutionnelle tchèque afin d’invalider le traité, tout en sachant les délais extensibles que s’octroie cette instance. Le recours de Vaclav Klaus est relatif à la Charte des Droits Fondamentaux, qui acquerra un statut juridique avec le Traité de Lisbonne et qui serait susceptible de permettre une révision par le Cour Européenne des Justices des décrets tchèques qui avaient permis l’expulsion et la confiscation des biens de 2,5 Millions de Sudètes accusés de collaboration avec le régime nazi au lendemain de la seconde guerre mondiale. Or, pour Vaclav Klaus, la République Tchèque doit négocier une dérogation ; la garantie que le Traité de Lisbonne ne pourra pas conduire à l’abolition des décrets Benes nous sera ainsi donnée.

En somme, le président tchèque souhaite retarder au plus tard le moment où il lui sera nécessaire d’apposer sa signature au traité. Il espère tenir jusqu’au printemps, où le conservateur britannique David Cameron est quasiment assuré de devenir le nouveau locataire du 10 Downing Street. Or, cet eurosceptique convaincu (qui a amorcé la scission des Torries avec le PPE au Parlement Européen au profit d’un groupe nationaliste comprenant l’ODS de Vaclav Klaus) a d’ores et déjà promis aux électeurs qu’il organiserait un référendum sur le Traité de Lisbonne. Et l’euro scepticisme des britanniques, soucieux du maintien de leur souveraineté, ne laisse aucun doute planer sur l’issue du scrutin.

Cependant, David Cameron a subordonné l’organisation d’un référendum au Royaume-Uni au refus de Vaclav Klaus de signer Lisbonne afin d’éviter de froisser ses potentiels homologues européens qui s’activent pour contraindre Vaclav Klaus d’apposer sa signature dans les plus brefs délais, une fois que la Cour Constitutionnelle Tchèque se sera prononcée. Or, les moyens de pression ne manquent pas : sabordage de la candidature de Prague pour accueillir le siège de Galileo, vetos sur le nouveau commissaire tchèque... Dans une lettre, Cameron a sommé son allié tchèque de tenir jusqu’au départ des Travaillistes et de Gordon Brown. Pour le jeune conservateur, qui a fédéré une partie importante de son électorat sur sa promesse d’organiser un référendum, une signature de Klaus serait un véritable coup de massue dans le cadre des législatives.

 
Retrouvez cet article dans son contexte original sur le blog d’Alex Joubert http://lenouvelhebdo.com 

Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • orsi 14 octobre 2009 11:24

    Rappelons à tous ceux qui hurlent et qui veulent que la république tchèque sorte de l’Europe, que Klaus ou nous qui avons voté Non en 2005, ne s’opposent pas à l’Europe, ni à la construction européenne, mais à la « Constitution » ou son ertsaz,le traité de Lisbonne ! Et que l’europe y survivra très bien sans ce texte. Klaus et Cameron sont deux héros de la Liberté, deux résistants contre l’opprension tyranique des technocrates de Bruxelles. espérons qu’ils tiendront malgré la pression. On leur élèvera des statues un jour. Ce traité est anti-européen, au sens où il est contre la démocratie (non respect de sreferendum français, hollandais, on fait revoter les irlandais, sans parler de tout les autres peuples qui refuseraient aussi, des danois aux allemands, s’ils avaient été consultés) et contre les valeurs de l’humanisme européen millènaire.


    • Michael Jordan Manson (MJM) Michael Jordan Manson (MJM) 14 octobre 2009 11:27

      Les tchèques auraient pu se bouger sur le sujet durant leurs 6 mois de gouvernance de l’Union Européenne de décembre 2008 à juin 2009. Maintenant ils mettent l’Europe dans la panade.


      • Jean-Paul Doguet 14 octobre 2009 11:35

        @orsi
        Votre position est le pont aux ânes de tous les anti-européens et surtout des ultralibéraux. EIle consiste à se défendre d’être anti-européen, et à invoquer de façon très vague une « autre » Europe sans entrer trop dans le détail, mais surtout dans le but très précis d’attaquer la construction européenne telle qu’elle s’est développée depuis 60 ans. Il s’agit en pratique de réduire l’Europe à un simple marché, un pur espace d’échange sans contenu politique aucun et sans aucune citoyenneté.
        C’est ce que veut Klaus. L’humanisme version Vaclav Klaus c’est celui de Margaret Thatcher. On connaît.
        L’article part du principe que Cameron est d’accord avec Klaus, mais ce n’est pas évident. La position qu’il a adoptée est électoraliste et vise à faire venir à lui les voix de l’UKIP et de l’extrème-droite. Mais en fait il serait très embarrassé d’avoir à organiser un référendum sur Lisbonne et préférerait en réalité voir cette question déjà réglée quand il arrivera au pouvoir. Car il y a pour lui le danger que les députés tories aillent jusqu’à imposer un vote sur l’appartenance à l’UE elle-même, sur laquelle les Britanniques sont partagés. 


        • Internaute Internaute 14 octobre 2009 18:26

          Vous avez en partie raison. L’Europe politique est une catastrophe qu’il faut éviter à tout prix.

          L’Europe a la chance d’avoir des nations distinctes depuis le moyen âge tout en ayant un peuplement homogène. L’Europe qui marche, l’autre Europe, est celle des associations momentanées sur des sujets précis entre un petit ensemble de pays européens ayant envie d’y participier. Vous ne la connaissez pas parce que ses fondateurs sont interdits de parole. Pour vous instruire un peu sur le sujet lisez Maurice Allais, notre prix Nobel d’Economie.

          Le grand laminoir actuel qui vise à ce qu’on ne puisse plus différencier dans 15 ans un berlinois d’un romain ni même l’intérieur de leur maison ou de leur automobile est une construction inhumaine, sans valeur ajoutée pour les citoyens, qui déstructure nos sociétés, qui est méprisante pour des dizaines de millions de gens.

          L’Europe politique est le pire qui puisse nous arriver. C’est la nouvelle URSS. Cette utopie mortelle ruine déjà nos contrées provoquant le chômage et la baisse généralisée de la qualité des produits que nous consommons à cause de la priorité donnée au moins-disant.

          Nous n’avons aucun intérêt à ce que l’Europe parle d’une seule voix sur la scène mondiale. C’est encore un de ces pseudo-avantages que gobent ceux qui ne regardent pas plus loin que le bout de leur nez.

          Aujourd’hui, avec son projet d’Union pour la Méditerranée, Sarkozy met en route les directives de Lisbonne (pas le traité de Lisbonne) qui visent à supprimer toutes les barrières douanières avec l’Afrique dès l’année prochaine. Déjà Tanger se prépare à être la plus grosse zone franche de la méditerranée. Les journalistes essayent de nous faire croire que c’est un avantage alors que ce sera une vague supplémentaire de faillites et de chômage en Europe.

          Cessons le massacre !


        • Julius Julius 14 octobre 2009 11:59

          Les opinions de V.Klaus sont controversées, mais très raisonnable. Dans trois sujets (la construction européenne, surréglementation dans l’économie, la religion de réchauffement climatique), il parle contre la Matra officielle, et je pense qu’il serait très utile de l’écouter. Il est un excellent économiste (la réforme économique tchèque est sa création) et il est profondément attaché à la liberté. La division pacifique de la Tchécoslovaquie est aussi son succès.

          Mais il a un sérieux problème – son immense Ego. Il a oublié, qu’il ne parle pas seulement pour lui, mais pour une nation tout entière.

          En tout cas, V.Klaus ne peut pas signer maintenant, même s’il le désire. Il doit attendre que la Cour constitutionnelle se prononce. Et cela peut prendre des mois. Pendant ce temps, Klaus sera très visible – et il aime ça.

          Il ya un problème dans la Constitution Tchèque. Dans le cas des lois, si le président ne signe pas pendant certaine période, le Parlement vote à nouveau (avec 2/3 des voix nécessaire). Pour les traités, c’est différent. La Constitution dit que le président “signera”. On ne sait pas s’il doit signer (certains avocats disent qu’il est obligé de signer). Il n’est pas clair ce qui arrivera s’il ne signe pas. Et il n’y a aucune limite de temps, il peut reporter la décision indéfiniment.

          > il a déposé un recours devant la Cour Constitutionnelle tchèque

          Ce n’était pas Klaus, mais 17 sénateurs.


          • Julius Julius 14 octobre 2009 12:08

            Je peux me tromper, mais je pense que :
            1) Cameron ne peut organiser facilement un référendum parce que l’Angleterre a déjà signé le traité.
            2) En Angleterre, le Parlement est le pouvoir suprême. Référendum est plus faible.


            • Sauvons l'Europe Sauvons l’Europe 14 octobre 2009 13:33

              Je suis toujours étonné de voir des nonistes « proeuropéens » en appeler à Klaus et à Cameron. Ces deux zigotos ont un but simple pour l’Europe : la réduire à un grand marché libéral, point barre. Pas de droits sociaux, pas de libertés publiques, pas de diplomatie coordonnée. Le carcan libéral. Bref, exactement ce que sont supposés détester les nonistes de gauche.

              Sur Cameron : la question devient tellement chaude pour lui qu’il cesse d’en parler dans ses meetings de campagne. C’est dire s’il a envie de se retrouver avec un référendum sur les bras !! Battre les estrades, faire du bruit pendant la campagne électorale, oui. Le faire, faut pas déconner...


              • herve33 14 octobre 2009 20:50

                @Sauvons l’europe

                Une partie de votre profil

                Nous souhaitons ainsi démontrer qu’une Europe politique et sociale est plus que jamais nécessaire dans le contexte de la mondialisation afin de défendre nos valeurs humanistes et notre modèle de développement solidaire.

                Le problème ,Mr Sauvons l’Europe , c’est que l’Europe du Traité de Lisbonne est une version est la mondialisation néolibérale est gravée dans le marbre . Cette mondialisation néolibérale a largement prouvée qu’elle ne marche pas et est directement à l’origine de la crise que nous connaissons .
                Hallucinant que l’on puisse se dire de gauche et encore défendre cette horreur antidémocratique . La plupart des commissaires européens ont fait leurs études aux US et sont directement à la solde de Wall Street .

                Croire à une Europe sociale dans ce cadre est une utopie que l’on peut constater tous les jours

                Quant à croire que ce traité est sociale


              • Sauvons l'Europe Sauvons l’Europe 15 octobre 2009 21:48

                Réponse rapide pour ne pas troller un autre article : toute la partie libérale du traité de Lisbonne est pour 75% la reprise du traité de Rome (1957) et pour le reste de l’Acte Unique puis de Maastricht. Lisbonne n’a rien à voir avec le libéralisme « gravé dans le marbre » : c’est le fait des traités précédents et c’était déjà en application. Lisbonne rajoute des procédures de décision qui fonctionnent à 27 (on est plus à 6), des droits de l’homme et un chouia de droits sociaux et de défense des services publics.

                Sauvons l’Europe n’y est évidemment pas favorable au libéralisme sans retour : nous militons pour une irruption de la politique dans l’Union européenne. ça passe d’abord par une vraie activité politique : débats, programmes, candidats aux élections européennes puis à la commission, mais bien entendu aussi par de nouveaux traités plus sociaux. Simplement pour nous ce n’est pas Lisbonne la cible. En améliorant les pouvoirs du Parlement, qui est élu, c’est même plutôt une petite partie de la solution, mais dont on aurait tort de se priver.


                • franck2010 14 octobre 2009 23:35

                  Je me mêle plus des débats sur l’Europe.... elles est cramée où en voie de crémation *

                  Voté ou pas voté, par les uns ou par les autres....un traité inapplicable.....est inapplicable *

                   


                    • fonzibrain fonzibrain 19 octobre 2009 17:03

                      Noubliez pas que le traité de lisbone autorisera les force de l’ordre de tirer et tuer les manifestan


                      Explication ad article 2 — Droit à la vie
                      1. Le paragraphe 1 de cet article est fondé sur l’article 2, paragraphe 1, première phrase, de la CEDH, dont le texte est le suivant :

                      « 1. Le droit de toute personne à la vie est protégé par la loi… ».
                      2. La deuxième phrase de cette disposition, qui concerne la peine de mort, a été rendue caduque par l’entrée en vigueur
                      du protocole no 6 annexé à la CEDH, dont l’article 1er est libellé comme suit :
                      « La peine de mort est abolie. Nul ne peut être condamné à une telle peine ni exécuté ».
                      C’est sur la base de cette disposition qu’est rédigé le paragraphe 2 de l’article 2 de la Char te.
                      3. Les dispositions de l’article 2 de la Charte correspondent à celles des ar ticles précités de la CEDH et du protocole additionnel. Elles en ont le même sens et la même portée, conformément à l’article 52, paragraphe 3, de la Charte.
                      Ainsi, les définitions « négatives » qui figurent dans la CEDH doivent être considérées comme figurant également dans
                      la Charte :
                      a) l’article 2, paragraphe 2, de la CEDH :
                      « La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet ar ticle dans les cas où elle résulterait d’un
                      recours à la force rendu absolument nécessaire :
                      a) pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale ;
                      b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue ;
                      c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection. »


                      http://fonzibrain.wordpress.com/2009/09/14/jai-longuement-hesite-avant-den-parler-egalement-tellement-cest-en-opposition-absolu-avec-les-valeurs-europeennesmais-ils-semblerait-que-ce-soit-vraile-traite-de-lisbone-permettra-la-peine-de/


                      • gnarf 21 octobre 2009 15:53

                        A tous les fans de Lisbonne. Savez-vous au moins ce qu’il y a dans ce traite ?

                        Le traite de Lisbonne applique finalement le principe de subsidiarite, c’est a dire en resume....Bruxelles legifere et si une majorite d’Etats acceptent la loi de Bruxelles, elle est appliquee de force a tous les Etats et remplace la loi locale.

                        http://www.senat.fr/rap/r07-188/r07-1886.html

                        "L’inclusion du principe de subsidiarité dans les traités (traite de Maastricht), avec force juridique, n’a cependant pas eu d’effets notables sur la législation européenne.Aussi la Convention sur l’avenir de l’Europe avait-elle proposé de créer un mécanisme de contrôle du respect de ce principe par les Parlements nationaux. Proposition qui a été reprise dans le Traité Constitutionnel ainsi que par le Traité de Lisbonne."

                        La loi de Bruxelles serait pri-o-ri-taire sur la loi Francaise grace a Lisbonne. Est-ce que tous les fans de Lisbonne ont pense en detail aux consequences ?
                        Avez-vous pense a tous les traitements particuliers dont la France beneficie ? Agriculture, Peche, Vin, produits de luxe, restauration...dans tous ces domaines la France sera du cote minoritaire et donc se fera imposer sa loi par la majorite des pays de l’UE qui ne produisent pas de vin, n’ont pas la meme agriculture, pas la meme restauration...etc.

                        Il se pourrait bien que Klaus soit en train de sauver les fesses de tres nombreux artisans Francais.


                        • Sauvons l'Europe Sauvons l’Europe 22 octobre 2009 09:29

                          C’est le cas depuis les années 70 par les tribunaux : en France, quand une loi est contraire à un texte européen, c’est le texte européen qu’appliquent les juges. Le Traité de Lisbonne se contente de donner plus de au pouvoir au Parlement nationaux pour prévenir ces hiatus.

                          http://fr.wikipedia.org/wiki/Arr%C3%AAt_Jacques_Vabre

                          C’est toujours un peu effrayant de voir que les nonistes en lisant les traités découvrent ce qui existe depuis 40 ans et s’imaginent être en face de ruptures fondamentales....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

AJ


Voir ses articles







Palmarès