Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Kosovo : d’odieuses représailles jusqu’à l’horreur. Le (...)

Kosovo : d’odieuses représailles jusqu’à l’horreur. Le Conseil de l’Europe tente de réagir.

Pour sa première session de 2011, l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), prestigieuse Institution gardienne, pour 47 pays européens, du temple de la démocratie et des Droits de l’Homme, était confrontée à un épineux problème, exceptionnellement grave : «  enquêter sur les allégations de traitement inhumain de personnes et de trafic illicite d’organes humains au Kosovo » et bien entendu de réagir (L’Union Européenne, UE, est dans les mêmes dispositions mais ne concerne que 27 Etats).

D’exactions vengeresses ordinaires comme la destruction de monuments chrétiens, on est probablement passé aux pires crimes qui en rappellent d’autres pas si lointains, en Europe. Un scénario tragique qui ne devrait pas manquer d’inspirer Emir Kustoriça !

Allégations ?

Elles se fondent sur les révélations de Carla del Ponte, ex-procureure générale auprès du Tribunal International pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), depuis longtemps précédées par des enquêtes de journalistes et par des rumeurs invérifiables dans les circonstances. Elles aboutissent à présent à un rapport sérieux et bien étayé du député suisse Dick Marty, membre de l’APCE.

Les regards compatissants sur l’attendrissante victime d’une Serbie de Milosevic déchainée, se dessillent aujourd’hui . « A bourreau ordinaire, bourreau et demi, en plus sournois » aphorise, définitif, un parlementaire français.

Un petit rappel historique s’impose pour expliquer dans quel contexte politique de tels crimes peuvent être commis.

La petite province du Kosovo, aujourd’hui état indépendant non reconnu universellement( près de 2 millions d’habitants dont 82% d ‘Albanais pour 11 000 km2), avait été intégrée à la Serbie en 1912, puis à la Yougoslavie dans sa première version en 1918.

 L’éclatement de la Yougoslavie de Tito, initié par la sécession de la Slovénie en 1991, puis la guerre serbo-croate suivie de l’affrontement en Bosnie des Serbes orthodoxes et des Bosniaques musulmans et enfin une situation militaire catastrophique au Kosovo où s’affrontent la police et les forces spéciales serbes d’un côté et l’Armée de Libération du Kosovo (UCK) de l’autre, tous ces dramatiques épisodes créent un chaos inextricable, la Serbie voulant conserver sa suprématie en massant 40 000 hommes et 300 chars dans la petite province. Cette fois l’Otan se mobilise ( devoir d’ingérence oblige) . On est au printemps 1999 et les B52 inondent de leurs bombes la Serbie jusqu’à Belgrade en une pluie meurtrière et destructrice. S’en suivent le retrait serbe et la mise sous administration de l’ONU ( Bernard Kouchner, haut-représentant). De 1999 à 2008 la situation reste confuse, favorable aux sombres exactions dénoncées par le rapport de Dick Marty . Désormais c’est EULEX, dans le cadre de la Politique Européenne de Sécurité et de Défense (PESD) de l’Union Européenne qui assume les tâches de justice, de police et de douanes dans un Kosovo dont l’indépendance autoproclamée en 2008 n’a pas été reconnue par tous les Etats de l’ONU ni même de l’UE, notamment par les amis de la Serbie comme la Russie. Cherchez la clarté !

Si le crime est avéré ? Comment le prouver ?

Si les rumeurs, les enquêtes de journalistes comme le livre de Carla del Ponte sont connus depuis quelques années, le rapport Marty va dans le même sens, avec de nouvelles informations cette fois. Les contradicteurs sont assez nombreux cependant.

Les détails sont sordides  : des Serbes du Kosovo, des Albanais accusés de collaboration et peut-être des Roms, auraient été déportés en Albanie voisine en 1998/99, emprisonnés dans de petites unités ( on parle d’une sinistre Maison Jaune) d’où ils auraient alimenté un trafic d’organes ( plus souvent des reins). Les prélèvements auraient eu lieu dans une ou plusieurs cliniques à proximité de l’aéroport international de Tirana pour une exploitation aussi rapide que possible. Ainsi « sur 6000 dossiers de disparition ouverts par la Croix-Rouge, 1400 personnes ont été retrouvées vivantes et 2500 cadavres ont pu être retrouvés et identifiés  » note la résolution 1782 du Conseil de l’Europe. Mais il s’agit pour la plupart « de victimes kosovares albanaises retrouvées dans les charniers découverts dans des régions sous contrôle serbe et au Kosovo  ».

 Pour retrouver les personnes disparues ou en connaître le sort, la collaboration entre les acteurs potentiellement aptes à démêler cet écheveau inextricable laisse à désirer, ce que certains députés trouvent suspect en soi.

Dans ces conditions que peut faire l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, pour donner toute la mesure de son autorité morale ? Des vœux pieux sans trop d’illusions ? Une enquête trop hâtive, bâclée dans un climat de suspicion formelle ne risque-t-elle pas de faire courir le risque de voir apparaître un nouveau « révisionnisme » plus tard ?

S’adressant à l’UE et aux autres Etats contributeurs, l’APCE préconise d’étendre les compétences d’Eulex à l’ensemble des crimes liés au conflit du Kosovo et pour ce faire d’allouer les moyens nécessaires en hommes compétents et en subsides, en n’omettant pas de protéger les témoins efficacement.

Cette dernière recommandation s’adresse également à Eulex qui doit poursuivre sa mission de « faire la lumière sur les disparitions criminelles, les indices de trafic d’organes, la corruption et la collusion entre milieux mafieux et politiques »

La Serbie est invitée à « mettre tout en œuvre pour capturer Mladic et Hadzic, dont l’impunité est un obstacle au processus de réconciliation » et bien sûr, à coopérer loyalement avec Eulex comme en est instamment priée l’Albanie. Les deux pays sont membres des 47 ( Conseil de l’Europe) et leurs députés opinent. Beau programme !

De quel autre moyen disposerait-on ? Quelle mesure de coercition plus musclée ?

 Pour le moment la situation juridico-politique reste difficile à appréhender et l’idée d’ une éventuelle scission du Kosovo fait son chemin. Et les crimes ne sont pas punis pour autant.

La vieille « poudrière des Balkans » a encore été ensanglantée, honteusement, en Europe et ce, à moins de deux heures de vol de Paris.

Antoine Spohr


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • zany 31 janvier 2011 13:20

    Le silence sur la vente des organes n’est pas révélé...

    Bizarre !

    VIVE L’EUROPE !!!


    • Massaliote 31 janvier 2011 15:06

      Les U.S.A ont créé un état mafieux au Kosovo. On a volé à la Serbie le seul territoire qui lui revenait légitimement


      • A. Spohr A. Spohr 31 janvier 2011 15:26

        Franchement, je ne sais pas où vous allez chercher çà. Expliquez vous.

        L’OTAN =USA à l’exclusion des autres membres ? Disant cela, vous ne servez pas la cause serbe que de mon côté je crois pourtant respecter . Relisez l’article.

      • Massaliote 31 janvier 2011 16:39

        Je ne roule pas pour les Serbes qui ont commis bien des atrocités. Je n’oublierais jamais Vukovar. Oui, Vukovar, bien avant Srebrenica. Mais cette guerre a commencé quand la CIA l’a décidé et s’est arrêtée sur décision d’oncle Sam. Nous avons eu droit à un magnifique battage merdiatique sur les « malheureux Albanais du Kosovo » chassés par les barbares dans la neige durant des jours entiers. Où étaient ces médias lors de la précédente agression serbe contre la Croatie ? De plus, comment se fait-il qu’ils n’aient pas été exterminés mais déplacés, donc susceptibles de revenir ? Quelle grandiose manipulation.


      • OMAR 31 janvier 2011 17:35

        Omar 33

        Kronfiel :"les musulmans n’ont pas leur place dans les Balkans sauf a être dilue ..

        Heureusement, que les soudanais ne pensent pas comme vous, en ce qui concernent le sud Soudan...


      • OMAR 31 janvier 2011 17:30

        Omar 33

        Spohr : A vous lire, on a l’intime conviction que c’est la création du Kosovo qui vous est resté à travers la gorge et non pas l’odieux traffic d’organes humains.
        Dommage...

        De plus, votre article « omet » que les bosniaques musulmans étaient pris dans l’étau entre les serbes chrétiens (et non « orthodoxes »...) et les croates chrétiens, eux aussi.


        • A. Spohr A. Spohr 31 janvier 2011 18:04

          Allons ami Omar. D’une part le Kosovo n’est pas encore créé et d’autre part il n’a jamais existé comme Etat indépendant si ce n’est dans une imbrication très complexe au Moyen-Age et surtout pas sous la domination Ottomane. Ceci dit, où voyez vous une objection de ma part à l’indépendance du Kosovo ? Un Kosovo viable ? Pacifié ?Libre ? Bien sûr.

          Lisez les réactions ci-dessus et vous verrez les divergences essentielles : certains voient dans le problème des Balkans la main de la CIA et aujourd’hui plus largement celle des Etats-Unis. Or les USA ont reconnu le Kosovo indépendant alors que les Russes n’en veulent pas. Alors ? Pourquoi ?

        • OMAR 31 janvier 2011 21:36

          Omar 33

          Spohr :"un Kosovo dont l’indépendance autoproclamée en 2008 n’a pas été reconnue par tous les Etats de l’ONU ni même de l’UE,..
           
          Mon ami, vous devez connaitre l’histoire du verre à demi plein ou demi vide...
          Et donc, il est aussi juste de dire que le Kosovo a été reconnu par des états de l’ONU et même de l’UE.

          De plus, le Vénézuela, le Népal, le Zimbabwé, le Canada, la Létonie, l’Australie, , etc.... existaient dans l’histoire ?
          Quant à la non reconnaissance de la Russie, fraternité communautaire oblige :
          Yougoslavie veur dire : slaves du Sud...
          Comportement que n’ont pourtant pas eu les musulmans, dont un certain nombre de pays n’ont pas reconnu cet état.


        • Massaliote 1er février 2011 09:44

          Les Musulmans de Bosnie se souviennent que leurs ancêtres chrétiens ont été islamisés de force.


        • OMAR 31 janvier 2011 21:45

          Omar 33

          Kronfiel connait tout des problèmes des Balkans, c’est pour cette raison qu’il vit en France...

          Conception trés developpée de sa lâcheté et de sa cupidité...


        • Arthur 31 janvier 2011 19:32

          J’attends plus information et pas une désinformation des Institutions Européennes.
           Sur la Yougoslavie Hontes à l’Europe qui la déstructuré..


          • Massaliote 1er février 2011 09:48

            la Yougoslavie était un ensemble disparate de nations et de peuples créée par les vainqueurs de la Grande Guerre. Il est NORMAL qu’elle se soit désagrégée. Il est moins normal que cela ait engendré une guerre.


          • Massaliote 1er février 2011 13:44

            Et j’ajoute que l’Europe n’est pour rien dans l’éclatement de la Yougoslavie. Vous ne semblez pas connaître l’histoire de ces pays et n’êtes hélas pas seul.


          • Hussein Hussein 31 janvier 2011 20:45

             @ Kronfi : Vous me semblez un peu dur avec Omar et sa condition de communautariste musulman.

            Par contre, de faire disparaître les musulmans des Balkans ou en faire des « tatars » dilués, vous y allez fort de la tatartine.

            A priori, votre origine balkanique vous rend violent et extrême.

            Je resterai d’une froideur basaltique face à ces propos.

            Je n’ose même pas vous demander ce qu’il faut faire pour « traiter » la communauté musulmane de France, 2ème religion du pays ??

            Auriez vous une bonne recette à me communiquer pour tenter de les « diluer » ??(Qui n’aurait pas déjà été expérimentée en d’autres temps sur ce même continent ??). 


            • Miss Fischer-Brown 31 janvier 2011 21:36

              Il faut dire aussi que dès le début de l’Histoire, les musulmans (Ottomans) au xive siècle ne sont pas arrivés en amis dans les Balkans, c’est le moins que l’on puisse dire... Massacres, asservissements des populations, domination, expansion. Vu le peu de bénéfices techniques et culturels que cette religion nous a apporté, vous ne voudriez tout de même pas que nous leur cirions les babouches ! 




            • OMAR 31 janvier 2011 21:54

              Omar 33

              Miss :" Les Ottomans ne sont pas arrivés en amis dans les Balkans...

              Connaissez-vous beaucoup de conquérants pacifiques dans l’histoire ?

              Maintenant si vous voulez coller aux seuls musulmans cette notion destructive, vous n’avez qu’à regarder du coté de l’Espagne, et ce à titre d’exemple.

              Par contre, voyez les All-Blacks, ces néo-zélandais ;
              Quand ils pénétrent sur un terrain, ils se permettent sans le moindre remord, une danse oroginaire d’un peuple qu’ils ont simplement et totalement exterminé.


            • Miss Fischer-Brown 31 janvier 2011 22:18

              Sous cet article, le sujet est : Kosovo, Balkans, union européenne

              Kosovo : Les chrétiens et les juifs y ont le statut de dhimmis ...  Beaucoup plus dur est le système du devchirmé, consistant en l’enlèvement d’enfants des familles chrétiennes pour les élever dans l’islam ...
              Dans les faits, les non-musulmans sont ainsi isolés dans leurs cercles religieux respectifs et sont pratiquement coupés de toute vie sociale. Ces conditions vont être la source d’une islamisation progressive des chrétiens de l’Empire, dont les habitants du Kosovo, Serbes orthodoxes comme Albanais catholiques...
              L’islamisation prend toutefois de l’ampleur dans la seconde moitié du xviiie siècle du fait des persécutions menées par les unités albanaises musulmanes contre les Serbes après l’échec des insurrections. 

            • A. Spohr A. Spohr 1er février 2011 00:33

              Pauvre Hussein, qu’Allah le très miséricordieux vous protège de tous ces gens Caractériels ( un peu) qui ne comprennent rien à votre humour .

              Merci en tout cas.

            • Massaliote 1er février 2011 10:13

              HUSSEIN, comparer les musulmans de France avec ceux de Bosnie est une aberration.

              J’ai connu un vieux Musulman de Bosnie, ancien officier de son vénéré poglavnik Ante Pavélic, prénommé Hasan, qui, aprés son arrivée à Marseille et sa visite du centre-ville, a demandé à ses proches : « Désormais, appelez moi Henri ». Il ne se reconnaissait aucun point commun avec ceux d’ici.


            • Canine Canine 31 janvier 2011 20:54

              Le problème, c’est qu’avec le temps qui a été consacré par les médias autorisés à nous faire passer les serbes pour des méchants et les kosovars pour des gentils, faire machine arrière aujourd’hui, c’est compliqué pour eux.


              • Massaliote 1er février 2011 10:16

                De plus, le message a été brouillé par nos merdias . Un Kosovar est un habitant du Kosovo et non un musulman du Kosovo. Pareil pour la Bosnie.


              • Iren-Nao 1er février 2011 10:09

                Voila bien le « multi culturalisme » que l’on veut nous fourguer a toute force.

                Après on pleurniche quand viennent les nettoyages ethniques.

                Amusant non ?

                Iren-Nao


                • Kosovar 1er février 2011 18:34

                  C’est regrettable de remettre en cause toutes ces massacres à cause d’un rapport sans fondement ni preuve mais qui prendra la forme d’une nouvelle enquête, la 3ème au moins. Cette nouvelle enquête permettra de valier la propagande serbe et de réconforter le kosovo. La yougoslavie s’est désintégrée bien avant l’intervention tardive de l’otan en 1999 et pour cause.. les ultranationalistes serbes qui voulaient une plus grande serbie s’étendant sur le territoire yougoslave et dans laquelle belgrade s’est violemment opposée contre les slovènes, croates, musulmans et albano-kosovars. Lorsque la serbie annexa le kosovo en 1912 illégalement, la population était encore composée majoritairement d’albanais selon les statistiques serbes proche de cette date, d’une manière ou d’une autre, les albanais ont toujours été dans cette petite région appelée autrefois la dardanie, ils sont parmis les plus anciens peuple d’europe, les serbes sont venus qu’au neuvième siècle en provenance de russie dont je vous conseille vivement de lire ceci : http://fr.wikipedia.org/wiki/Slaves


                  • A. Spohr A. Spohr 1er février 2011 19:03

                    Comme je vous comprends car ce n’est sans doute pas sans raison que vous avez choisi ce pseudo. Tout n’est évidemment pas faux mais les raccourcis sont très dangereux pour la vérité historique que vous allez chercher sur Wikipedia. Pour un historien de formation, comme je le suis, cette source est tout de même très insuffisante. Elle n’a d’ailleurs pas de prétention au-delà de ces raccourcis. J’y ai moi-même déjà contribué mais avec prudence .

                    Par ailleurs, je crois que vous ne m’avez pas bien lu : j’ai suivi les débats à APCE pour un media et je me suis contenté de « rendre compte » journalistiquement et aussi d’exprimer des doutes.
                    Je n’ai pas dit qu’une collaboratrice de Carla del Ponte doutait de la santé mentale de sa patrone, que les interventions de Dick Marty étaient souvent intempestives ni qu’on avait subitement observé qu’à Jerusalem un Hopital avait réalisé subitement un nombre de greffes anormalement élevé. Pourquoi ? Parce que je n’en ai aucune preuve ( ni à charge, ni à décharge)C’est pour çà qu’il y a EULEX. Sans illusions.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès