Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Allemagne, amie publique n°1 ?

L’Allemagne, amie publique n°1 ?

Selon un sondage de la BBC publié la semaine dernière, l'Allemagne est le pays qui a l'influence la plus positive au monde.

Quel contrepied ou superbe bras d'honneur pour la très grande majorité des journalistes, éditorialistes, hommes politiques de tout bord, économistes etc. qui, à longueur de journée, nous expliquent ou plutôt nous assènent que les problèmes économiques, de l'Europe en général et des pays du Sud en particuliers, sont à mettre au passif d'une Allemagne à la politique économique "non coopérative" et de sa chancelière, Angela Merkel, trop rigide. La critiques de l'Allemagne tombe de Charybde en Scylla, hésitant entre la germanophobie et la misogynie à l'endroit de la femme la plus puissante au monde. Les deux derniers exemples de cette diatribe médiatique qu'il m'est été donné de voir fût une émission de Frédéric Taddeï intitulée ; L’Allemagne, ennemie publique n°1 ? et un projet de déclaration publique du parti socialiste dénonçant l'intransigeance égoïste de la chancelière Merkel. Maintenant que Sarkozy passe le plus claire de son temps à donner de très chères conférences à l'étranger, il faut bien trouver un bouc émissaire pour justifier la dégradation économique que connait la France.

A la question ; "Pensez-vous que les pays suivants ont une influence globalement positive ou négative dans le monde", l'Allemagne arrive en 1ère position avec 59% de réponses positives. Les mauvais coucheurs diront que la question est très générale, dépasse le seul cadre économique et que ce n'est nullement un plébiscite pour la chancelière allemande ou pour la politique qu'elle suit . Le problème pour eux est que si l'Allemagne est un géant économique (2ème exportateur au monde derrière la Chine) c'est un poid coq en ce qui concerne le Soft power et un poids léger diplomatique. Quand on parle d'influence de Berlin, à part l'économie, je ne vois pas très bien à quoi d'autre on pourrait faire référence.

bbcLe détail du sondage de la BBC est consultable sur le site internet de GlobalScan que je vous invite vivement à visionner pour avoir une idée du degré d'amitié et d'inimités entre les peuples des pays les plus importants de la planète. Qu'est-ce que les Chinois pensent de l'Inde et inversement par exemple.
La BBC a demandé leur avis aux habitants de 25 pays en faisant un mixte de représentativité de la planète (l'Egypte est censée exprimer l'opinion de la rue arabe par exemple), de puissance économique (Japon et Allemagne) ou politique (les rares pays détenteurs de l'arme nucléaire ont tous été sectionné).

Mais revenons à l'Allemagne. Sans surprise on découvre que la Grèce est l'unique pays qui juge majoritairement que l'influence allemande est négative. Même si je juge injuste la sévérité des Grecs pour le pays qui les a le plus aidés financièrement, je comprends que le jeux de rôle auquel Merkel et Sarkozy ont participé, elle jouant le mauvais flic et lui le mec sympa, se soit retourné contre la chancelière.

La surprise est que depuis le début de la crise de la zone euro la position de Berlin s'est améliorée : alors qu'en 2008 il n'était classé que 3ème derrière le Canada (qui peut ne pas aimer le Canada ?) et l'Union Européenne dont la côte s'est depuis effondrée. Plus surprenant encore, l'influence de l'Allemagne est plus apprécié en France que des Allemands eux-mêmes (81% contre 64%) !

Bon je vous laisse, je vais regarder la finale de la Champions League.


Moyenne des avis sur cet article :  2.28/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 27 mai 2013 10:52

    Oui, vous avez raison, à part l’économie...

    A contrario, à part l’économie, on ne voit pas bien quel autre critère mettre en avant pour expliquer l’influence réelle d’un pays.

    La Chine, par exemple, à part l’économie depuis les années 1980, qu’est ce qui pourrait expliquer la montée en puissance de son influence ?

    L’économie est le critère de l’influence.

    Dernière nouvelle : Le premier ministre chinois et la chancelière allemande se sont mis d’accord pour ne rien accepter de l’Union Européenne qui pourrait mettre en péril leurs échanges et surtout pas un protectionnisme intelligent qui permettrait une relocalisation de la production.

    Vous avez dit Union... ?


    • foufouille foufouille 27 mai 2013 11:31

      l’allemagne va peut etre « exporter » ses vieux en chine ...........


    • Fergus Fergus 27 mai 2013 11:57

      Bonjour, Daniel.

      Pas mieux. Qui plus est, Le taulier oublie, dans sa manière de présenter l’Allemagne versus les éditorialistes, que ce pays n’a dû son redressement économique qu’à une politique agressive de régression sociale qui aurait conduit l’Europe à sa perte si cette politique avait, dans le même temps, été menée par la France ou l’Italie, respectivement 2e et 3e puissances économiques de la zone euro.


    • ecolittoral ecolittoral 27 mai 2013 12:00

      C’est oublier un peu vite le temps des frontières et des monnaies nationales. 

      Avant la destruction des pays par les instances européennes et par leur euro (pilotés en partie par l’Allemagne), la France, l’Espagne, l’Italie étaient des pays industriels !
      Vous parlez d’un sondage mais, en alignant tous les sondages, les « opinions », les mécontentements voire l’hostilité envers l’Allemagne, on n’obtient plus ce %age que vous donnez !
      Les dirigeants allemand travaillent pour la puissance (la suprématie ?) de l’Allemagne.
      Les dirigeants étrangers et en particulier français (je parle autant de Sarkozy que de Hollande), n’ont fait que courir outre Rhin, pour manifester leur allégeance et leur soumission.
      Ou sont passées les relations franco-espagnoles-italiennes-grecques-polonaises etc ?

      Il n’y a plus que des autorisations délivrées par l’Allemagne ! Allemagne qui fait partie de la Troïka. Ce gang qui à pour seul but de détruire, fragmenter, racketter (quitte à se servir directement sur les comptes en banque des particuliers, commerçants, sociétés) tous ceux qui ne sont pas du clan.
      L’Allemagne veut (encore) régner sur l’Europe et pomper toutes les ressources. Un %age sorti dans la presse anglo saxonne ne les met pas à l’abris de ce qui peut leur arriver s’ils continuent dans cette voie ! Les trois derniers conflits que l’on a eu avec eux auraient dû leur servir de leçon.

      • Daniel Roux Daniel Roux 27 mai 2013 12:47

        Bonjour Fergus,

        La vision que j’ai de l’UE est assez négative. Mon opinion est qu’elle a été construite contre les peuples par et pour les riches actionnaires notamment américains, ce que j’appelle l’oligarchie impériale .

        Sa perte ne me ferait pas pleurer.

        Malgré l’importance du sujet pour notre avenir, je serais étonné que Hollande organise un référendum sur l’adhésion au nouveau traité transatlantique qui devrait nous lier pieds et poings liés aux intérêts américains.


        • Gabriel Gabriel 27 mai 2013 15:54

          Il faut le reconnaître et vous avez raison, l’Allemagne est le meilleur et le plus fervent élève de cette Europe monarchique qui a été bâtie et faite pour les intérêts privés des grands argentiers au détriment des peuples que sa politique dictatoriale fait crever à petit feu. Merkel, Cameron, Sarkozy, Berlusconi, Aznar, Hollande et tous les enfoirés qui nous ont gouverné depuis une trentaine d’année ne sont et n’étaient, en réalité, que des marionnettes politiques pacsées avec le Dieu argent. 


          • Daniel Roux Daniel Roux 27 mai 2013 17:24

            Merkel vient d’informer la Commission européenne qu’elle n’autorise pas les sanctions pour dumping contre la Chine en ce qui concerne les panneaux photovoltaïque.

            « Ils nous vendront la corde pour les pendre. »... Deng Xiao ping

            La manœuvre a le mérite d’éclaircir la situation : « Chacun pour soi et tant pis pour les autres ! »

            L’UE restera un nain politique.


            • Le taulier Le taulier 27 mai 2013 18:16

              « Ils nous vendront la corde pour les pendre. »... c’est pas Deng Xiao ping mais Lénine.


            • Daniel Roux Daniel Roux 27 mai 2013 18:27

              @ le taulier

              Bien sûr que c’est de Lénine..

              Mais repris par Deng qui savait aussi qu’elle était de Lénine. Dans la situation actuelle, c’est en chinois que la remarque prend toute sa saveur. En russe, c’est moins drôle.


            • 1984 27 mai 2013 22:04

              N’oubliez pas le salut nazi pendant la finale !


              • julius 1ER 28 mai 2013 08:41

                un ensemble de sondages ne fera jamais une vérité !!!!!!!!!

                c’est d’autant plus vrai que si l’on regarde ce qu’a fait l’Allemagne ou autre empire Prussien ou Bismarckien sur deux siècles il faut mettre un sérieux bémol à de telles affirmations, car si mes souvenirs sont bons depuis plus d’un siècle beaucoup de politiques ont été mises en place pour contrer un expansionnisme allemand pas du tout éclairé, mais plutôt négatif sur l’échelle du temps........
                car l’utilisation des armes chimiques, les allemands ont été les premiers à les mettre en oeuvre avec derrière de puissants groupes industriels, les fusées ou missiles, ils ont été les premiers à les mettre en oeuvre avec en arrière plan de puissants groupes industriels( en ignorant 
                totalement la valeur humaine) puis les camps de concentration pas assez sophistiqués( alors le génie allemand a inventé les camps d’extermination ( beaucoup plus efficaces, tayloriser l’extermination, pour cela il faut être vraiment génial, en bémol à mes propos je me dis heureusement qu’ils n’ont pas été les premiers à inventer la bombe A ou H !!!!!!
                SCIENCE SANS CONSCIENCE N’EST QUE RUINE DE L’AME....................
                alors confier notre destiné à l’Allemagne sans engagement clair, sans charte humaniste permettez- moi d’être sceptique, d’autant plus que ce qui se passe ces jours avec les chinois ou les allemands font passer leurs intérêts particuliers au mépris de toute l’Europe ne me semble pas infirmer mes dires .....................
                non le capitalisme allemand des années 60/70 qui semblait être un modèle de vertu n’a plus court, il a été remplacé par un capitalisme ultra-libéral plus que rétrograde et pour cela je n’accorde plus aucun crédit à l’Allemagne !!!!!!!!!!!!!!

                • alinea Alinea 28 mai 2013 09:54

                  Eh bien, c’est une bonne nouvelle ! Si plus de soixante pour cent d’humains sont contents de ce monde, que les quarante pour cent qui restent aillent se coucher !
                  Malheureusement je ne crois déjà pas à l’Évangile, alors, aux sondages !


                  • ecolittoral ecolittoral 28 mai 2013 12:33

                    « Ils nous vendront la corde pour les pendre. »

                    Vous oubliez un peu vite que la potence est vermoulue !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès