Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Allemagne, terre d’accueil ?

L’Allemagne, terre d’accueil ?

JPEG - 15.8 ko

L'Allemagne, on le sait, connaît un réel problème démographique : un faible taux de natalité qui oblige ce pays à avoir recours à une immigration massive. L'Allemagne recrute en Europe des ingénieurs, des médecins, des travailleurs qualifiés et ne peut plus se passer de cette main d'oeuvre.

 En 2012, près d'un million d'étrangers ont immigré en Allemagne, dont plus de 530 000 provenant de l'Union européenne. Pourtant 712 000 personnes ont officiellement quitté le pays. Selon les données collectées par l'OCDE, les immigrés repartent rapidement.

Quelles sont les raisons de ces départs ? Elles sont, sans doute, multiples mais il semble que l'Allemagne éprouve des difficultés pour intégrer les immigrés.

La barrière de la langue est d'abord un facteur essentiel : quand on ne maîtrise pas l'Allemand, difficile de s'intégrer dans ce pays...

JPEG - 28.5 ko

Les étrangers se plaignent aussi du coût du logement, certains ne trouvent qu'un travail à temps partiel mal rémunéré, d'autres pensent que l'Etat ne les aide pas à acquérir une formation professionnelle...

Ainsi, 50 % des Grecs et des Portugais restent moins d'un an en Allemagne.

Comment ne pas voir aussi toutes les difficultés que peuvent éprouver des gens du sud pour s'intégrer dans un pays du nord ? Le climat, les mentalités, les habitudes sont différentes...

Il fut un temps où des italiens, des espagnols ont immigré en grand nombre en France mais ils y retrouvaient un climat, des coutumes assez proches...

Pour trouver du travail, des grecs, des espagnols, des français s'expatrient mais l'intégration n'est pas toujours chose facile et apparemment l'Allemagne ne parvient pas à séduire ces nouveaux arrivants, si ce n'est de manière ponctuelle.

Ainsi, l'Allemagne va se retrouver devant un problème insoluble si elle ne parvient pas à retenir sur son territoire une main d'oeuve dont elle a besoin : de vrais défis se posent à ce pays...

Saura-t-elle les résoudre ? L'Allemagne qui nous est sans cesse présentée comme un modèle à suivre connaît là de réelles difficultés qui risquent de s'aggraver au fil des années si le taux de natalité reste faible dans ce pays...

Pour qu'un pays soit attractif, il faut qu'il assure un bon niveau de vie à ceux qui s'y installent mais, on le sait, la précarité, les bas salaires règnent aussi en Allemagne. Les droits y sont limités notamment le droit de grève, les ouvriers sont encadrés, surveillés et se plaignent parfois d'un manque de liberté.

L'Allemagne, terre d'accueil ? Pour l'instant, c'est loin d'être le cas, le modèle allemand n'attirant pas forcément les européens de manière durable...

Source : Le Monde

JPEG - 13.1 ko

Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 1er juillet 2013 11:06

    il s’agit d’immigration temporaire. lorsque les gens arrivent, ils ne voient pas l’eldorado promis ou rêver. c’est pareil en espagne ou portugal pour les brésiliens


    • rosemar rosemar 1er juillet 2013 12:58

      Bonjour foufouille


      L’Allemagne a du mal à « fixer » les immigrants et pour cause : un pays qui fournit du travail mais parfois avec des salaires de misère : un faux eldorado, en effet... et tous les pays européens sont invités à suivre ce « modèle » ?

    • foufouille foufouille 1er juillet 2013 13:13

      c’est pareil dans les autres pays
      en italie, il y a eu des camps de travail agricole et des morts tués par des gardiens (la ou ailleurs)
      en espagne, on choisit des marocaines. mais avec des enfants jeunes restés dans leur pays
      partout pareil


    • eric 1er juillet 2013 13:45

      Non ! La, c’est vraiment trop ! Je ne sais pas moi ? Faire repasser des examens a tous les profs ? ne garder que ceux qui sont vaguement au niveau ? Peut etre... A ce prix, il y aura une chance de sauver notre école.
      Mais on ne peut plus continuer a laisser ces gens, au bénéfice de la resussite d’un examen il y a de nombreuses annees, continuer a oberer l’avenir de nos enfants !

      Alors les migrants ne restent pas en Allemagne a cause de l’obstacle de la langue ?
      Oui mais ils restent en France
      Les location moins cher en Allemagne que chez nous parviennent a les dissuader....
      Le travail est dur et précaire pour des gens par définition peu qualifies qui ne sont pas tres chauds pour prendre les emplois qui existent ?

      Cet article nous dresse en creux des solutions pour l’Allemagne : une immigration essentiellement familiale et pas de travail, de la formation pro au lieu d’emploi ( des emplois avenirs peut être ?), des logement sociaux pas cher réservés aux nouveaux arrivants ?, Une évolution de la culture locale pour que les étrangers ne se sentent pas agresses par des coutumes trop exotiques.

      Bref, le modèle français ! Et démographiquement c’est vrai que cela fonctionne. Qui plus est, l’Allemagne, bien gérée, a le fric pour cela.

      Le problème, c’est que l’auteur nous explique ainsi que la politique actuelle en matière d’immigration de notre gouvernement est parfaitement inadaptée a notre situations économique et démographique ! En dehors du fait que cela est a l’évidence reactionnaire, raciste et pour tout dire, pas sans nous rapeller les heures les plus sombres de notre histoire, c’est une critique ouverte de la politique socialiste alors que je rappelle que les fontionnaires sont tenus a un minimum de reserve.

      Je n’ai pas assez réfléchi pour comprendre pourquoi c’est sans doute homophobe, mais tout se tenant et tout étant dans tout et vice versa...
      Ah oui, non seulement l’Allemagne est un régime autoritaire qui prive les gens de liberté, mais il n’y a pas encore de mariage pour tous.
      Quand on vous dit que tous se tient....

      .


      • rosemar rosemar 1er juillet 2013 16:46

        Bonjour eric 


        allez donc demander aux ouvriers qui travaillent en Allemagne si ce pays est un pays de liberté...

      • eric 2 juillet 2013 10:56

        Allez donc demander aux ouvriers qui ne peuvent pas travailler en France si ils vivent dans un pays de liberté...
        .Du reste, quand ils n’ont plus le choix, les peuples votent avec leurs pieds. Il y a des travailleurs français qui vont en Allemagne. Il n’y a pas de mouvement massif de travailleurs allemands fuyant en France...En revanche, de nombreux alterecolobiointermittent du spectacle allemands meublent les camping sauvages du genre Notre Dame des landes.


      • kergen 1er juillet 2013 15:53

        Tout d’abord, l’Allemagne ne pratique pas le droit du sol, seul celui du sang. Donc les millions de Turcs, toujours pas intégrés après trois générations, repartent au fur et à mesure, que leur pays d’origine s’enrichit, rayonne à nouveau au proche Orient et que des opportunités s’y présentent.

        Ensuite,il y a deux types d’immigrations voulues en Allemagne :
        1 : la main-d’oeuvre non qualifiée
        2 : la très qualifiée.

        La non qualifiée n’a aucune raison de rester tant qu’il n’y a ni salaire minimum, ni autres avantages sociaux. Les conditions sont effroyables dans l’agro-alimentaire et le BTP comme dans le service à la personne. Et pour qui n’a jamais gouté le racisme à l’Allemande, c’est assez surprenant. L’Allemagne offre, à la limite, un « présent » à cette main d’oeuvre, et pas un avenir.

        La très qualifiée voit la barrière de la langue et, encore une fois, du dédain raciste. Et puis, même si, pour un bon salaire, les conditions de vie en Allemagne sont assez sympa, les latins ont beaucoup de mal à se faire à la météo, aux paysages et à la mentalité.

        QUOIQU’IL EN SOIT

        Les Allemands s’en tapent comme de leur première chemise d’intégrer ses immigrés. Elle ne veut pas qu’ils profitent demain de la retraite, elle veut qu’ils payent les retraites des Allemands. Nuance.
        En attendant, l’Allemagne qui donne des leçons(et de quelle manière) à toute l’UE , devrait commencer par rembourser aux pays d’émigration les sommes énormes dépensées pour soigner, élever, éduquer et former ces millions de jeunes qui viennent faire tourner son économie.
        Chiche ?


        • rosemar rosemar 1er juillet 2013 16:57

          Bonjour kergen


          si l’immigration doit être sans cesse renouvelée, si peu de gens s’intègrent, l’Allemagne sera toujours à la recherche de nouveaux immigrants qu’il faudra attirer : est-ce qu’elle y parviendra ?
          Ce pays a bien un grave problème de main d’oeuvre qui risque de s’aggraver...

        • kergen 1er juillet 2013 22:07

          Mais non, l’Allemagne s’organise depuis 10 ans pour désindustrialiser à son profit, le reste de l’Euroland. Voilà une reserve inépuisable de main-d’œuvre.
          Et pour l’instant, vous noterez que les Allemands n’ont RIEN fait pour rendre leur pays « sexy ». Attendez qu’ils s’y mettent, à leur façon, méthodique et efficace et vous verrez, tous les jeunes cerveaux de l’UE voudront y aller.
          Ma fille fait médecine, parle très bien Allemand et aime beaucoup d’Allemagne. Un toubib, là-bas, y gagne deux à trois fois plus qu’en France avec un immobilier de luxe moitié moins cher qu’en France. Elle y réfléchit.
          Aujourd’hui, les gamins n’y pensent pas essentiellement à cause de la langue. Mais il n’y a pas de problème sans solution pour le déterminisme teuton


        • rosemar rosemar 1er juillet 2013 22:28

          Bonsoir kergen


          merci pour ce message : oui, je pense que l’Allemagne et les allemands ont toujours eu un esprit de conquête mais franchement est-il possible de rendre ce pays« sexy » ? Là, j’ai des doutes...

        • MARMOR 1er juillet 2013 23:22

          le seul el dorado de l’europe c’est..... la France !! et ses prestations sociales, ses salaires minimum, ses allocations en tout genre, ses HLM, ses assistantes sociales qui offrent des machines à laver et des téléviseurs, l’electricité payée, les restos du coeur, le secours populaire, etc etc... alors, là, pas de problème avec la langue, sans parler du droit du sol, du droit au mariage arrangé, enfin, l’eldorado des droits ( pas des devoirs en retour )

          L’immigration... la chance de la France........Nous en reparlerons dans 40 ans.............

          • Denzo75018 2 juillet 2013 09:04

            Que vaut une immigration qui ne s’intègre pas !?
            Encore plus si elle est massive.....

            Il n’y a qu’à voir en Angleterre et en France ce que cela a donné ......


            • eric 2 juillet 2013 11:10

              Les américains, les « sionistes », les hétéros, les cathos, les allemands, les frontistes, les UMPistes, les banquiers, la finance, les patrons, et, quand ils sont profs, les enfants ( intenables) et les parents ( irresponsables et incultes)....En réalité on se demande les raisons de ce pointillisme dans la détestation et la dénonciation. Ne serait il pas plus simple d’unir dans une grande catégorie unique. Même pas « ceux qui ne pensent pas comme nous » mais ceux qui ne sont pas nous ?

              On éviterait tout un tas d’articles répétitifs ou les mêmes arguments et les mêmes conclusions concernent des gens au final très différents.

              On se rapprocherait d’un diagnostic et donc de solutions possibles.

              Car a cette véritable allergie a l’altérite porte un nom l’anomie. Les gens en perte de repères et d’identité voient des ennemis partout et deviennent inaccessibles a toute forme de dialogue.

              Et cela, on sait le traiter. On l’a fait dans le banlieues : cours de macramé, séjour a la mer avec des animateurs socio cul, Voir le film « camping a la ferme » Un peu de saut en élastique avec un trisomique et les plus paumes finissent par reconnaitre un être humain même chez un agriculteur.
              Cela pourrait marcher avec les allemands ?


              • Mycroft 25 juillet 2013 10:03

                Tant qu’on restera laxiste avec des pays comme l’Allemagne

                Plutôt que de gaspiller notre armée contre des non-menaces (Mali, Afghanistan, Libye), il faudrait peut être se demander : quels sont les pays qui, par leur politique de dumping fiscal et d’appel à la trahison, ce que les libéraux osent appeler « voter avec ses pied » alors que c’est à l’antithèse d’un vote qui implique non seulement de donner son avis mais aussi de se plier à une volonté différente si le vote est perdu, nous font perdre le plus. Quels sont les pays qui nous menacent le plus. La réponse n’est pas ceux chez qui ont fait des guerres inutiles.

                La stratégie de l’Allemagne est inique, mais très efficace. Nul besoin de se rendre sexy : il suffit de laisser les autres se rendre non sexy. Quand les autres s’attache à un semblant de morale, l’Allemagne n’accepte qu’une morale minimaliste. Un peu comme la suisse d’ailleurs.

                Et si, pour une fois, on se mettait à utiliser notre armée pour notre intérêt réel.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès