Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’effondrement de l’Euro est inévitable selon un analyste de la (...)

L’effondrement de l’Euro est inévitable selon un analyste de la SG

C’est un analyste de la Société Générale, un des plus prestigieux de la banque, Albert Edwards, qui a jeté le pavé dans la marre. Cet oiseau de mauvais augure avait déjà annoncé en 2009 qu’il fallait s’attendre à « voir les marchés mondiaux plonger à un nouveau plus bas en 2010 » (1). Mais il y a quelques jours, il s’est montré d’un pessimisme qui aurait fait pâlir Cioran : « ma vision est qu’il n’y a que peu d’aide autre que temporaire qui puisse être offerte à la Grèce par les pays de l’eurozone […] N’importe quelle aide apportée à ce pays ne peut que reporter l’éclatement de la zone Euro » (2)

L’effondrement de l’Euro est inévitable (3), martèle l’expert ! Il faut dire que les coulisses de ce qui pourrait devenir l’Eurogate commencent à laisser apparaître derrière la Grèce des sous-marins si complémentaires qu’on pourrait presque y déceler une harmonie de destruction programmée : des ministres des finances européens, les agences de notation et Eurostat qui auraient tamponné l’imprimatur à des montages dont le but était de maquiller la dette grecque en y coulant une chape de crédits à long terme présentés en CDS par Goldman Sachs, selon Jorion (4) et comme l’indique le NYT (7), voilà qui présagerait d’une nouvelle stratégie de la prédation financière, après la destruction de la concurrence à Wall street, Goverment Sachs s’attaque aux états.

Cela est-il étonnant ? Toujours selon Albert Edwards (5), l’actuelle croissance mondiale n’a été obtenue que grâce au sacro-saint système pyramidal, et les dettes des états ne peuvent plus être monétisées ; en raison de bilans abyssaux (bilans à -470% pour l’Europe, -500% pour les Etats-Unis, -800% pour la Grèce), c’est la planète qui est devenue insolvable et le G7 est appelé à s’effondrer (6). Dès lors, pourquoi se priver de l’opportunité, bien organisée semble-t-il, de facturer à une nation, par l’intermédiaire bancaire, une bouée de sauvetage à 6%, quand les banques se font refinancer à moins de 1%, emprunts qui seront également plus chers aux canards boiteux que sont les PIGS (7) ?

Les récentes gesticulations des chefs d’états autour du cadavre grec masquaient mal non seulement leurs craintes d’une éventuelle explosion de la zone euro, mais aussi leurs craintes sur les menaces d’une contagion sur la base d’imbrications financières importantes : « Les banques européennes ont prêté plus de 252 milliards de dollars à l’économie grecque, selon les chiffres de la Banque des règlements internationaux datant de septembre 2009. Les établissements français sont les plus exposés, avec 75 milliards de dollars (55 milliards d’euros) d’encours. Les établissements suisses ont investi 63 milliards de dollars (46 milliards d’euros), les Allemands 43 milliards (31 milliards d’euros) […] Les banques françaises et allemandes cumulent plus de 115 milliards de dollars (84 milliards d’euros) d’exposition en Grèce et six fois plus dans l’ensemble de l’Europe du Sud. L’Espagne, probable prochaine cible des marchés, inquiète beaucoup plus » (8).

Les banques européennes auraient-elles prêté, en toute connaissance de cause, à un pays, dont la dette abyssale a été soigneusement maquillée par Government Sachs ? Vont-elles jouer la sainte innocence en jurant leur grand Dieu que le monde financier est vraiment pourri, qu’elles n’étaient au courant de rien, qu’elles ne pouvaient imaginer qu’une telle trahison de déontologie était possible, et qu’on ne les y reprendra plus ?

Ce n’est donc pas la Grèce qui fait peur, pays dont l’Europe se contrefiche, disons les choses crument. Ce qui fait peur, c’est le spectre de la contagion. Selon Helga Zepp-Larouche, « les deux choix qui s’offrent à l’UE, tant qu’on s’enferme à l’intérieur du système actuel, sont celui d’une austérité draconienne à la Hjalmar Schacht et celui, en faisant tourner la planche a billets de la BCE, d’un renflouement bancaire provoquant une hyperinflation à la Weimar. Ces deux choix nous conduisent vers encore plus de crise et peut-être la guerre » (9).

D’ores et déjà, la BCE se prépare à rompre avec l’Euro (10). L’Europe vient de poser un revolver sur la tempe grecque pendant 30 jours (11), mais le premier fils maudit de l’Euro en reste au bras d’honneur, un dialogue de sourd (12) augurant probablement une crise politique européenne majeure. Rendez-vous à l’ultimatum, le 16 mars, date à laquelle Jean-Claude Juncker a prévu d’éventuelles « mesures déterminées et coordonnées […] Nous ne pensons pas qu’il serait sage d’avoir une discussion publique sur de tels instruments »
 
LIENS :

(1) http://weinstein-forcastinvest.net/albert-edwards-societe-generale-nous-demeurons-dans-un-marche-structurellement-baissier/

(2) 

http://www.maxtie.com/fr/Market/mc_fc9181e826b0de3b0126c2abf34f155d.html

(3) 

http://www.dailymail.co.uk/news/worldnews/article-1250433/Greece-debt-bailout-EU-leaders-split-euro-crisis.html

(4) http://www.pauljorion.com/blog/?p=8148

(5) http://weinstein-forcastinvest.net/albert-edwards-avec-des-bilan-de-500-les-etats-sont-deja-en-faillite/

(6) http://www.zerohedge.com/article/albert-edwards-500-net-liabilities-gdp-it-too-late-prevent-collapse-g-7-greece-irrelevant-we

(7) http://www.nytimes.com/2010/02/14/business/global/14debt.html?pagewanted=2&ref=business

(8) http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/02/12/04016-20100212ARTFIG00395-grece-ce-que-risquent-les-banques-.php

(9) http://www.solidariteetprogres.org/article6348.html

(10) http://weinstein-forcastinvest.net/la-bce-prepare-les-bases-juridiques-d%e2%80%99une-rupture-avec-l%e2%80%99euro/

(11) http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2010-02-16/l-ue-pousse-la-grece-a-prendre-de-nouvelles-mesures/916/0/424585

(12) http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20100216trib000476545/la-tension-montre-entre-la-grece-et-les-autres-pays-de-la-zone-euro.html
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (84 votes)




Réagissez à l'article

204 réactions à cet article    


  • jako jako 17 février 2010 10:01

    « « mesures déterminées et coordonnées […] Nous ne pensons pas qu’il serait sage d’avoir une discussion publique sur de tels instruments »
     »
    C’est cette remarque entendue qui me parait la plus inquiétante en effet


    • John Lloyds John Lloyds 17 février 2010 10:32

      Oui, non seulement cette remarque de Juncker est dédaigneuse à l’égard des citoyens européens - traduction : vous n’avez rien à savoir, on vous emmerde - mais elle sous-entend une planification déjà établie sous le manteau de mesures coercitives ; comme d’habitude, ce sont les peuples qui vont morfler et les banques qui vont ramasser.


    • snoopy86 17 février 2010 11:06

      La remarque de Juncker vise seulement à ne pas donner d’informations actuellement aux spéculateurs

      Calmez donc un peu votre parano


    • jako jako 17 février 2010 11:11

      snoopy j’y ai pensé aussi évidement mais bonje ne comprends pas avec quelle insistance cette fois-ci tous les intervenants ont insisté là dessus alors que pour les prêts aux banque l’info était elle en « open ».
      (Parano peux être je dirais même que je préférerais cette explication , et de loin smiley )


    • John Lloyds John Lloyds 17 février 2010 11:35

      « La remarque de Juncker vise seulement à ne pas donner d’informations actuellement aux spéculateurs »

      Les spéculateurs, des requins qui sont bien mieux informés, et bien avant les politiques smiley Arrêtez un peu le bisounours, Snoopy, on dirait Oui-oui au pays de la finance


    • snoopy86 17 février 2010 12:10

      De toutes façons il est évident que les européens sont divisés entre eux sur la Gréce, tout en sachant qu’aprés la Gréce d’autres suivront.

      C’est Merkel qui décidera car l’Euro n’existe plus que par l’Allemagne et 2/3 autres pays du nord


    • ZEN ZEN 17 février 2010 12:18

      Angela , sans ses exportations de machine-outils et autres BMW sera contrainte d’aider les autres pays européens , sous peine de faillite
      Elle finira pas se plier à accepter un peu d’inflation, intérêt oblige...
      Et les banques allemandes ne sont pas si vertueuses qu’on le dit


    • gimo 17 février 2010 14:01

      Tout les dirigents et ht fonctionnaires sont un amas de corruption jusqueà l’os

      donc le déficit la resultante des voleurs jouant au poker menteur


      cela était prévisible pour une personne lucide

      pas pour les endormies égoiiiiiiistes peureux

          

      la faute au citoyen   qui des qu’il a un peu de fric  il dort puissament


       pour  que son cerveau il se met en marche que pour 

       ’avoir des balivernes de tout genre ( bagnole ..frime..vanité foot

      mesquinerie

       jalousie de son voisin et le niquer si il le peut

      qui compte ses petit sous de merde !!

       

      les pauvres se dévorent entre eux c’est triste !!

       

      pandant ce temps les politiques lui ont   (  tailler un bon costar) 


      pauvre citoyen

       il c’est trop reposer sur les politique  ( jamais intéresser)

       

      le citoyen a démissioner de depuis belle’ lurette ’de ses affaires de son pays (la politique)

      c’est pas la peine qui vienne pleurer comme un « GAMIN »


      il a ce quil mérite  !!! qui crève  !! point 



    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 février 2010 08:27

      J’ai peiné 20 minutes pour mettre un message détaillé. Le systeme ne le prend pas. Ça devient pénible


      PJCA

    • Internaute Internaute 18 février 2010 10:39

      John Llyods voit l’apocalypse partout. Pour mémoire, d’après ses prévisions de juillet 2009 nous sommes entrés dans la troisième guerre mondiale depuis le 21 septembre dernier.

      Il a aussi trouvé la machine plusser. On ne me fera pas croire que sa réponse au commentaire de Jako (noté 16 points) vaut 34 points.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 février 2010 12:07

      Les variables qui déterminent le succès d’une spéculation sont toutes aujourd’hui directement ou indirectement sous le contrôle de l’État. Même si c’est une catastrophe naturelle qui déclanche une occasion d’affaire, c’est la réaction de l’État pour faire face à la catastrophe qui sera au coeur de la spéculation qui en résultera.

      Toutes les roulettes sont mises en mouvement par l’État et seuls peuvent y gagner les amis de ceux qui les font tourner. Seuls ceux qui agissent de connivence avec l’État peuvent désormais spéculer et gagner. Les gros pontes jouent toujours avec la banque. Ceux qui jouent en s’en remettant au hasard ou même à leur honnête sagacité pour spéculer seront vite ruinés.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 février 2010 12:10

      Ayant écrit ce qui précède il y a une dizaine d’années. je voudrais être accrédité comme prophète mineur avec des chances d’avancement  smiley


      PJCA

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 février 2010 12:18

      Le message precedent s’adressait Snoopy et devrait commencer par :


      « La remarque de Juncker vise seulement à ne pas donner d’informations actuellement aux spéculateurs »

      Mes commentateurs passent par pièces détachées et vont se placer au hasard. désolé s’lls ne font plus de sens. Je vais trouver une façon de remédier à cette situation.

      PJCA

    • mojique mojique 21 février 2010 09:39

      Politiques et spéculateurs, c’est souvent les mêmes.


    • dom y loulou dom 22 février 2010 09:01

      @gimo

      le citoyen... c’est de vous-même dont vous parlez donc

      ...

      parce que d’autres ont oeuvré à une autre logique que la babouinlonie

      et oeuvré à n’en plus finir pour vous offrir des voies de bifurcation 

      ceux-ci ne sont pas responsables de l’incurie de la déresponsabilisation du GRAND PUBLIC 

      ni de la docilité des politiques envers les banquiers de la city
       
      ni des crimes des sionistes et autres assassins

      Ni du fait que le nombre ne veut pas voir qu’ils entretiennent une hideuse machine de guerre jour après jour et ne veulent rien faire contre mais s’amuser et se divertir et s’abreuver aux jeux olympiques pendant que le monde crève et que les banques ruinent, abrutissent, stérilisent et tuent tout le monde, au lieu de se mobiliser !!! 


      www.ludus.ch


    • dom y loulou dom 22 février 2010 09:16

      apocalypsos voulant dire révélations...

      souffrez donc que nombreux sont ceux à les garder en mémoire malgré l’omerta des merdias qui se jouent à s’hypnotiser eux-mêmes pour croire à la réalité stupide et virtuelle qu’ils tricotent.

      Les échafaudages du mensonge craquent de toutes parts et C’EST TANT MIEUX.

      et Loyds n’est pas responsable non plus de l’incurie de ce système infect qui demande son lot de victimes quotidiennes à son ignoble culte sacrificiel babylonien qui apporte toutes les richesses, dans la soumission absolue, aux pseudo-déités de l’empire marchand, comme une vulgaire barbarie paléolithique qui hurle dans des stades à la gloire de la mort de tout principe civlisateur.

      4000 ans que ça dure. Vous en avez pas marre ?


    • dom y loulou dom 22 février 2010 09:18

      ce deuxième commentaire va à internaute


    • gimo 22 février 2010 09:24

      dom 

      le me référençais à 80% DE CITOYENS 
      bien sur , 20 % autres luttent hélas 

      mais ne perdez  jamais l’éspoir et moi de même

      cordialement 

      PS : merci pour votre commentaire qui va dans ce sens


    • dom y loulou dom 22 février 2010 09:59

      oui gimo

      quoique l’espoir est le fioul qu fait carburer les ouvriers dans les usines

      un leurre du « toujours mieux toujours plus tard »

      tandis qu’on nous tue maintenant sur place

      Je préfère la stabilité de l’instant éternel aux bricolages scientistes et technocrates qui se prennent pour des dieux.

      A l’instant, aucune tempête ne peut lui arracher le fait d’être notre socle d’existence et même si la haine devait emporter note monde avec elle, l’amour est un fait universel qui nous précède et nous porte, il doit être vu et compri, pas espéré ni attendu à l’extérieur de nous-mêmes, comme nous le font miroiter les écrans. Supercherie première entretenue tous les jours.

      L’amour doit éclore de nous et rayonner dans notre perception, c’est pour cela que les tenants de la machine de guerre font tout pour nous mener à la haine en permanence et nous font oublier la prière pour vanter le désir, matrice de toutes les convoitises, de toutes les illusions et de toutes les souffrances.


      Au lieu de la communion, la compétition et ses ravages. 


      Mais nous avons maintenant une prière simple qui prend 30 secondes sur 24h pour que toutes les harmonies de l’univers se penchent sur nous et jaillissent de nous...

      chanter une gamme... pas la mer à boire donc pour un minimum d’hygiène mentale.



      La carotte et le bâton = les emblêmes des pharaons 


      amitiés et courage à vous 


    • gimo 22 février 2010 14:13


       dom 
      je vous comprens bien mais il faut être réaliste et lucide
      apportez votre pierre dans une lutte
      ne vous laissez pas aller dans le mythique la vie a toujours été une farce
      les faibles sont helas dangereux pour eux et les autres
       
      il faut toujours qu’ils trichent avec eux même pour exister car ils ne valent pas grande chose
      mais la vie les aura un jour ou l’autre elle ne les oublie pas
       car ils vivent sur des braises ardentes creveaux détraqueés  (maladie cancer et autres)
      ne savant ou ce trouve leur salut ( qui doit le proteger leur (jardin interdit )

      pour ma part je crois  à david et goliate 

      et en espagne ily a un proverbe qui dit 
        ( no ce dice sàpo
       asta que no pase el ultimo gato)
      litterairement traduit 
      il ne faut jamais dire crapaud jusque il ne passe le dernièr chat

      tout peut arriver et vite car il ne faut des fois que une petite étincelle 
      pour que tout change donc on ne peut pas rester les bras croiser

      il faut toujour lutter sans espoir pas de vie
       vaut mieux vivreet mourir en luttant que vivre à genoux
      merci 
        amitié  sincères

      PS ; ne laissons jamais nos flancs à nos ennemis


    • Deneb Deneb 24 février 2010 08:06

      Gimo : excellent !!! Aïe, je me suis fait mal en tombant de mon siège....


    • LE CHAT LE CHAT 17 février 2010 10:20

      un avenir glorieux s’offre au métal jaune , ainsi qu’à l’argent métal . on va revenir au sonnant et trébuchant !  smiley


      • stephanemot stephanemot 18 février 2010 10:33

        ca va effectivement sonner et trebucher, mais au premier degre.

        comme toutes les monnaies ont des cadavres dans le placard (et ne refletent pas plus la realite que les autres outils), on arrivera tot ou tard a une remise a plat plus ou moins concertee et plus ou moins cataclysmique.

        a plus court terme, inflation.


      • appoline appoline 21 février 2010 12:54

        Chacha,


        Ne déconne pas avec le métal, dans le Lubéron ils se sont fait tirer tout le cuivre des lignes téléphoniques.

      • ZEN ZEN 17 février 2010 10:55

        J’ai encore quelques napoléons au fond d’un tiroir...
        ça suffira ? smiley


        • snoopy86 17 février 2010 11:03

          Serait-ce un drame de virer les grecs de la zone euro et de l’UE ? Pas si sûr ...

          De toutes façons, c’est la grande remise à plat qui s’annonce enfin, sous la pression de l’Allemagne et des pays du nord de l’Europe ....

          Voilà bientôt 40 ans que les pays de l’Europe du sud ( France comprise ) vivent à crédit au dessus de leurs moyens ...

          L’austérité s’annonce pour tous et c’est un mal nécéssaire

          La seule question, et là ça devient un problème interne pour chacun de ces pays est de savoir comment elle sera répartie entre les citoyens.


          • JL JL 17 février 2010 11:12

            Voilà des milliers d’années que les pays du Sud vivaient bien sans la finance. Ne pourrait-on plutôt tout ça ?

            Les spéculateurs avides ont créé des bulles financières, et maintenent, sous le coup de la peur, ils veulent en toute hâte concrétiser leurs « châteaux en Espagne », matérialiser leurs bouts de papiers infâmes, en volant l’argent du peuple !

            Solidaire avec les Grecs, nous ne voulons pas payer pour leur crise !


          • John Lloyds John Lloyds 17 février 2010 11:39

            « Voilà bientôt 40 ans que les pays de l’Europe du sud ( France comprise ) vivent à crédit au dessus de leurs moyens ... »

            Et suite à ça on a créé l’Euro !?  smiley Des éclaicissements, Snoopy, merci ...


          • snoopy86 17 février 2010 11:49

            Déficits chroniques du budget, quasi-chroniques des balances commerciales, des paiements courants....

            L’Euro n’est que la suite de l’Ecu , il visait a stabiliser les échanges intra-européens


          • John Lloyds John Lloyds 17 février 2010 11:54

            « il visait a stabiliser les échanges intra-européens »

            Et à aboutir à la situation actuelle, inéluctable, si les disparités déficitaires étaient connues depuis 40 ans comme vous le dîtes. Dîtes-moi, Snoopy, vous ne seriez pas un conspirationniste qui s’ignore ?


          • snoopy86 17 février 2010 12:05

            Mais Johnny tout n’est pas faut dans ce que vous racontez, de la même façon que Cabanel n’a pas tort quand il vante les vertus de l’ail smiley

            La situation actuelle, c’est une faillite de la démocratie, le résultat de l’incompétence et de la démagogie des gouvernants de tous ces pays dont le nôtre ...

            Ce qui nous attend c’est « blood, sweat and tears » , la question est juste de savoir comment elles seront réparties. 


          • John Lloyds John Lloyds 17 février 2010 12:20

            "La situation actuelle, c’est une faillite de la démocratie, le résultat de l’incompétence et de la démagogie des gouvernants de tous ces pays dont le nôtre ..."

            Snoopy, quel nectar sorti de votre bouche, j’aime vous entendre parler comme ça, pas un mot de plus sinon je vais jouir. Une vérité historique récurente, n’est-ce pas, les soucoupistes d’hier, ceux qui annonçaient la faillite systémique, deviennent les époux de l’actualité d’aujourd’hui, merci pour ce moment de bonheur. Pourtant, Dieu sait si j’aurais préféré avoir eu cent fois tort, car ça va pas être une partie de rigolade.


          • snoopy86 17 février 2010 12:35

            Mais je n’ai jamais pensé autre chose Johnny ...

            Mais à votre différence je n’ai jamais cherché derrière « Le grand complot » que vous voyez partout...

            Et jouissez pour une fois, cela n’a pas l’air de vous arriver souvent smiley


          • Gollum Gollum 17 février 2010 13:10

            C’est sûr que l’on ne jouira vraiment que lorsque Léon nous dira qu’il avait prévu cet effondrement systémique depuis longtemps, qu’il l’avait toujours prévu et que c’est nous qui n’avions rien compris à son discours.. smiley


          • wesson wesson 17 février 2010 13:23

            Bonjour Snoopy,

            « Mais à votre différence je n’ai jamais cherché derrière » Le grand complot « que vous voyez partout... »

            Et effectivement pour ne pas le voir ce complot, il est nécessaire de ne pas le chercher.

            Je vais vous mettre sur la voie :

            Qui a dit : « L’Europe est une machine à réformer la France malgré elle » ?

            Qui a dit « Il faut défaire méthodiquement le programme du conseil national de la résistance » ?

            C’est Denis Kessler (ex No 2 du MEDEF) qui a dit cela. L’Europe a été faite pour cela, pour briser les solidarités et instaurer un grand marché atlantique basé sur une seule monnaie.


          • snoopy86 17 février 2010 13:33

            Wesson

            Je pense, comme Denis Kessler, que ce programme d’un CNR noyauté par les cocos a beaucoup nui à ce pays et qu’il est grand temps de s’en défaire, surtout au niveau des mentalités....

            Et je vous précise que ma famille a beaucoup donné à la résistance sans jamais adhérer à ce programme smiley


          • ZEN ZEN 17 février 2010 13:44

            Ah oui, la sécu « a beaucoup nui à ce pays » smiley


          • snoopy86 17 février 2010 13:52

            La sécu Zen, c’est une invention de Bismarck smiley


          • wesson wesson 17 février 2010 14:25

            "Je pense, comme Denis Kessler, que ce programme d’un CNR noyauté par les cocos a beaucoup nui à ce pays et qu’il est grand temps de s’en défaire,« 

            Et pourtant le CNR c’est bien la vrai raison de la stabilité de la France pendant au moins 40 ans.

            Le plein emploi, pas une crise, une criminalité ridicule, un pouvoir d’achat conséquent et une jeunesse pleine de projets !

            Et comme vous le dites si bien, tout le monde n’était pas d’accord pour la mise en place de ce programme, sauf que ceux qui étaient contre avaient majoritairement bien des choses à se reprocher au sortir de la guerre, c’est pourquoi leur voie n’a pas trop porté.

            Cependant, le contexte également était remarquable : Le pays avait servi de champ de bataille. 78 départements en ruines, de nombreuses villes bombardées. Economiquement il n’y avait plus d’industrie car elle avait entièrement collaboré et fut donc détruite par les alliés, des pénuries alimentaires partout et le »coût d’occupation« que faisait payer l’Allemagne à la France était purement et simplement confiscatoire. Au niveau de la force de travail, elle était en gros toute partie en Allemagne au titre du STO.

            Et pourtant, c’est dans ce contexte autrement plus catastrophique que la France a mis en place cet ambitieux programme, sans se soucier le moins du monde de ce qu’allait être la dette du pays - et encore heureux !

            C’est finalement assez simple : lorsqu’un état choisi d’investir dans le social, les retombées sont toujours bonnes. La vrai question à se poser pour les vieux réac de droite dans votre genre étant : »Pourquoi ce sont seulement lorsque les cocos sont prêt à accéder au pouvoir que l’on pense à mettre en place ce genre de programme ?"

            Je ne voudrais pas conclure sans une note qui va particulièrement vous faire plaisir. Il y a simplement 3 ans le communisme n’était plus qu’un truc ringard à placer dans les oubliettes du temps. Et maintenant, malgré une chape médiatique de plomb, cette hypothèse du communisme revient en force, alors qu’il ne reste pratiquement plus personne pour trouver grâce aux yeux du libéralisme....

            PS : Lorsque je parle de communisme, évitez de me répondre union soviétique, pol pot ou kim jong ill qui n’ont rien à voir avec cela. Je préfère largement la définition qu’en fait Alain Badiou ou qu’en fesait Howard Zinn

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès