Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’entrée de la Turquie dans l’Union est un faux (...)

L’entrée de la Turquie dans l’Union est un faux problème

Tout comme celui de la Russie, d'Israël, du Liban ou d'un quelconque autre pays situé en Eurasie demandant son rattachement à l'Union Européenne.

Le vrai problème c'est le fonctionnement de l'Union. Quand l'Union deviendra, par le souhait de sa population, un Pays souverain, doté d'une Constitution claire et concise, énonçant les valeurs fondamentales qui sont celles des nations européennes, à savoir : la démocratie, la laïcité, la liberté, l'égalité, la solidarité, la justice, il sera temps de réexaminer, à la lumière de ces changements, la question de l'adhésion de ces pays.

Ni les religions pratiquées par le plus grand nombre, ni la continuité de territoire avec l'Union, ni la superposition de son territoire sur deux continents, ni la référence au libre échange de marchandises, ni le renoncement au communisme, ne seront un obstacle à l'adhésion, pour autant, que le pays demandeur s'engage à abandonner tout ou partie de sa souveraineté et qu'il respecte la Constitution à la lettre.

Quand l'Union aura un Président et un Parlement élus au suffrage universel, quand le Président de l'Union pourra nommer un Gouvernement pour gérer l'Union, quand l'Union n'aura qu'une seule monnaie, une seule frontière, quand nous parlerons d'une seule voix au niveau international, quand nous aurons une Défense européenne, une Justice européenne, une Sécurité européenne, quand les lois sociales s'appliqueront à tous les européens, quand les impôts seront les mêmes partout dans l'Union, il sera beaucoup plus facile d'accueillir un pays demandeur, en toute connaissance de cause.

Aujourd'hui, il serait suicidaire de continuer à élargir l'Union, alors que certains pays n'adhèrent pas à l'euro (Grande-Bretagne), que d'autres pays restent en dehors de l'Europe mais qui en profitent (Suisse), que la France et la Grande-Bretagne siègent au Conseil de Sécurité de l'O.N.U., mais pas l'Allemagne, que la diplomatie européenne est absente de la scène internationale, que la France et la Grande-Bretagne passent des accords pour mettre en commun des moyens de défense, etc. C'est la cacophonie au niveau international, une image désastreuse, une risée eu égard aux derniers évènements dans le Maghreb. Alors qu'une Union Européenne grande, unie, puissante, souveraine pèserait énormément sur le plan politique et sur le plan économique, dans le concert international des Nations.

Il faut arrêter le processus d'adhésion et proposer, le même jour, à toutes les populations des pays qui composent l'Union, une Constitution qui transforme l'Union Européenne en un Pays souverain. Chaque pays membre se déterminerait, à la majorité de ses voix, pour ou contre une poursuite dans l'Union avec une nouvelle Constitution, en mesurant toutes les conséquences, positives et négatives, sur l'avenir de son Pays, de sa famille, de son travail, de son éducation.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.69/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Kevorkian 18 février 2011 10:51

    « Faire de l’Union européenne un pays souverain » Autrement dit, un grand pas vers la gouvernance globale. Effectivement on en rêve tous !

    Il faut SORTIR de l’UE, pour votre info, visionner ceci.


    • Floréal 18 février 2011 11:02

      En effet, je posterai un « papier » au sujet de la gouvernance mondiale où l’UE forte et souveraine pourrait mettre en balance ses postes au Conseil de Sécurité de l’ONU au profit d’une réforme de l’ONU. En effet, que voit on ? des sommets sociaux, des sommets économistes (Davos), un G20 qui tente d’exister, un G4 qui existe et qui est incontournable, des politiques diplomatiques unilatérales, des politiques étrangères soumises aux intérêts économiques. Bref, c’est n’importe quoi ! Et pendant ce temps, la Terre et le climat se dégradent, la faim dans le monde s’accentue, les inégalités sont criantes et on ne fait rien de commun. Des pays gouvernés par des dictateurs, des démocraties affaiblies. Je prône, dès que l’UE se constitue en un pays souverain, qu’elle propose LA réforme de l’ONU que le Monde mérite. 


      • non667 18 février 2011 11:05

        à floréal
        vous qui avez été si perspicace en 1983 à propos de la gauche que ne vous êtes vous aperçu que l’Europe supra-nationale  actuelle (nom donné par de Gaulle par opposition à l’Europe des nations qu’il souhaitait ) n’est qu’un machin destiné a détruire les nations pour rattacher les cadavres a l’empire mondialo-américain pour en faire des territoires économiquement et politiquement des territoire« franchisés » (comme les chaînes de magasins )
        libérons nous de cettes europe là construisons l’europe des nations souveraines et un monde basé sur le droit des peuples à disposer d’eux mêmes et non d’être esclave du N.O.M. capitalo -américain 


        • Laurent_K 18 février 2011 14:48

          Si l’Europe est juste destinée à nous rattacher à l’empire américain, vu l’état de celui-ci, elle ne va pas durer.


        • Arthur 123 18 février 2011 11:45

          Le problème c’est que nous avons plus droit au chapitre. La station spatial UE ne répond plus aux pays qui la compose, ce son les pays qui doivent répondre aux injonction de l’UE.


          • PhilVite PhilVite 18 février 2011 12:36

            Je suis convaincu que les Allemands et les Grecs rêvent de faire partie du même pays souverain !!!!  smiley


            • Floréal 18 février 2011 13:59

              Est ce que le logo s’adresse à moi ?? 

              Qu’importe qu’ils en aient envie ou pas ? Est ce que cela empêche les allemands d’investir touristiquement parlant la Crête ? les Baléares ? Rosas ? Et notre culture ? n’est-elle pas dérivée de la civilisation grecque ? Et qui vous dit que les bavarois aiment les berlinois ? 

            • PhilVite PhilVite 18 février 2011 14:43

              Non, désolé ( smiley ), mon logo s’adresse uniquement à un pov’con qu’on voudrait bien kiss casse !

              Pour être un peu sérieux, je trouve cette phrase - « Qu’importe qu’ils en aient envie ou pas ? » assez térrifiante. Et je me demande si votre clavier n’a pas fourché et qu’à la place d’investir ce n’était pas le mot envahir que vous aviez en tête...
              D’autre part, qu’on ait des racines civilisationnelles communes ne dit rien de notre envie, capacité et surtout intérêt à se retrouver ensemble sous le couvercle d’une méga-ploutocratie européenne.

              Quant aux bavarois et aux berlinois, je les aime bien avec mon café. smiley


            • Kevorkian 18 février 2011 13:13

              Ce qui me fascine c’est de constater que l’UE est un échec total, et qu’on veuille encore faire adhérer des pays : comment voulez-vous accorder 27 pays sur une politique commune ?!
              On dirait que les européistes ne veulent pas entendre/admettre que l’UE est un projet mis en place et piloté par les États-Unis, Clinton a fait du forcing pour faire entrer la Turquie dans l’UE : il faudrait se demander la raison de cette ingérence...
              Les pays doivent recouvrer leur souveraineté et leur pouvoir décisionnel afin d’agir efficacement à leur échelle et ne plus être à la solde de députés eux-mêmes à la solde des lobbies qui œuvrent sans se cacher à Bruxelles !


              • Floréal 18 février 2011 14:03

                Oui et non. Oui, je pense qu’il faut revenir à des choses simples, à une construction claire de l’Europe politique, monétaire, économique. Peut être que nous ne serons plus 27 mais que nous serons décidés à nous unir durablement au sein d’un seul pays. Je crois que cela peut commencer par une union fédérale France-Allemagne où la France deviendrait Fédérale. Cette Union pourrait être le grand début de l’Union Fédérale Européenne. 

                Quant à la Turquie, pour y être allé une fois, je me suis franchement retrouvé en Europe. Certes, une sorte d’Espagne d’avant Franco mais une Europe quand même. 

              • Floréal 18 février 2011 13:55

                Mais de quelle souveraineté nationale parle-t-on ? Nous avons déjà transmis des pans entiers de notre souveraineté. Il n’y a qu’à voir la quantité de Lois Européennes qui s’opposent à nos Lois nationales. Combien de fois notre Constitution a été retouchée pour qu’elle s’adapte aux Lois Européennes. Et les accords de Schengen ? Et l’euro ? On revient au bon franc français ? Non, l’Europe s’est construite par dessus nos têtes, sur des bases économiques, financières, mais pas sociales, humaines. Il est temps que nous réagissions. D’ailleurs, les peuples français et irlandais n’ont pas voulu de la Constitution sur ces bases. 

                Je pense que le processus est inéluctable et irréversible. Nous allons vers « plus d’Europe », alors autant en faire un pays avec ses vrais valeurs, sa vraie différence par rapport au Reste du Monde. Donnons à l’Union un vrai challenge, un projet humanitaire d’envergure, une autre façon de faire de la politique, de l’économie, de l’écologie. 
                Si l’Union adopte un régime fédéral, qu’est ce qui empêche chaque Etat de garder son autonomie (toute relative), ses particularismes, sa langue, sa culture. Gardons notre diversité mais unissons nous. Nous ne sommes pas très loin du compte. 

                • Laurent_K 18 février 2011 14:45

                  Ce sont les Français et les Hollandais qui ont rejeté la constitution, pas les Irlandais smiley Eux, ils ont juste été priés de voter jusqu’à ce que la réponse soit « européennement » correcte

                  Quant à savoir si le processus est inéluctable ou pas, cela va se déterminer avec les élections générales dans les principaux pays. Il y a clairement un ras-le-bol dans de nombreux pays et cela ne va que s’aggraver avec les politiques d’austérité. Il suffit d’un gouvernement pour donner l’exemple et l ’Union européenne commencera à imploser. Mathématiquement, c’est très probable que cela arrive au moins dans un pays. On verra si la politique parviendra à donner tort aux probabilités...
                   


                • Floréal 18 février 2011 19:13

                  Oui pardon, vous avez raison ce sont les hollandais ... mais pas pour les mêmes raisons que les français ! le peuple français est un peuple très mature politiquement et, croyez moi, je voyage, et je sais que les réactions des français sont attendues. Un peu comme un laboratoire. J’ai pour preuve les émeutes dans les banlieues que le reste de l’Europe ne comprenait pas, les grèves, etc. 


                  Il est possible que l’Union actuelle explose et il est possible aussi que quelques pays se reprennent, mettent en commun leurs économies, leurs finances, conservent l’euro comme monnaie. Je crois beaucoup dans le couple France-Allemagne pour donner un autre élan à l’Union.

                • DG. DG. 18 février 2011 19:43

                  les gens n’en peuvent plus des technocrates-traitres apatride qui nous gère l’europe.
                  l’Europe doit être une Alliance et non une union : c’est a dire qu’il n’ y a pas d’excécutif au dessus des Etats, il peut y avoir un secrétariat mais sans pouvoir, qui obéit au décision du Conseil en baissant la tête.

                  Alliance militaire a l’exclusion de toute autre, économique (préférence communautaire) et diplomatique.
                  Il n’y pas besoin de règle commune en matière de santé, éducation et d’autre truc.
                  le Conseil a une compétence générale sur tout les domaine. a chaque cas se présentant, une foi _un projet est adopté, on établie une commission chargé de la mettre en oeuvre, et cette commission cesse une foi le projet accomplie.
                  l’euro est supprimé et on rétablie le « Serpent Monétaire Européen »


                • Kevorkian 18 février 2011 15:08

                  Je sens comme de la résignation dans vos commentaires, qui équivalent à dire "quitte à foncer dans le mur, autant accélérer ce sera moins douloureux.« 
                   »Mais de quelle souveraineté nationale parle-t-on ?«  Très bonne question, effectivement on a le droit de se le demander et le devoir d’exiger d’en retrouver une, ce qui est beaucoup plus simple à faire que de réformer l’UE, puisqu’il faut demander leur avis à 27 pays dont les intérêts, les économies, les cultures sont par définition différentes, for heureusement.
                  Le processus N’EST PAS inéluctable, le traité de Lisbonne prévoit la sortie de l’Europe pour le pays qui le souhaite, profitons-en. J’admets que 2012 arrive à grands pas et que c’est loin d’être gagné, mais :
                   »Nous ne sommes pas très loin du compte." On n’en a jamais été aussi éloigné je trouve.


                  • Floréal 18 février 2011 19:17

                    Non, je crois qu’il faut se replier sur ceux qui veulent une Union fédérale unie. Il est possible que la crise financière nous emmène à voir quelques pays sortir de la zone euro (?). Il y aura une crise et nous repartirons de l’avant sur de meilleurs bases. Là, à 27 c’est trop, impossible à gérer.


                  • DG. DG. 18 février 2011 19:50

                    a part peut-être les allemand, pour rétablir le saint empire romain germanique ou le 3è reich, personne, ça n’interesse personne une union fédérale avec les plein pouvoir.


                  • epapel epapel 18 février 2011 18:05

                    Quand l’Union aura un Président et un Parlement élus au suffrage universel, quand le Président de l’Union pourra nommer un Gouvernement pour gérer l’Union, quand l’Union n’aura qu’une seule monnaie, une seule frontière, quand nous parlerons d’une seule voix au niveau international, quand nous aurons une Défense européenne, une Justice européenne, une Sécurité européenne, quand les lois sociales s’appliqueront à tous les européens, quand les impôts seront les mêmes partout dans l’Union, il sera beaucoup plus facile d’accueillir un pays demandeur, en toute connaissance de cause.

                    Oui, mais quand ? Jamais, parce que il y a toujours un gouvernement anglais ou polonais contre.

                    Nota : vous oubliez les impôts pour financer tout ça et là tout le monde est contre.


                    • Floréal 18 février 2011 19:09

                      Quand ?? Quand quelques pays se réuniront (style les six pays fondateurs) pour dire que cela suffit et qu’ils veulent former une fédération et un seul pays. Effectivement, je doute des anglais, des polonais mais aussi des turcs ou des russes, d’où mon article sur la Turquie. Ceci dit, je n’ai absolument rien contre l’entrée de ces pays du moment qu’ils respectent la Constitution. 


                      Concernant les impôts j’ai une petite idée : supprimez les ambassades, les consulats, les casernes militaires, bref, toutes les dépenses dues au fait que nous soyons si nombreux. Regardez le cas des douaniers, ils ont su s’organiser. 

                      Ce n’est pas infaisable.

                    • epapel epapel 18 février 2011 22:19

                      Ce sont les allemands qui dirigent l’UE, et ils comptent bien le faire sans nous et sans se dissoudre dans un Etat supranational.


                    • Samuel Roth Samuel Roth 18 février 2011 20:40

                      Bonjour,
                      effectivement, ce serait bien de raser les frontieres, pain benit pour les abrutis. Ensuite les pays deja dans l’union europenne n’en respecte meme pas eux meme les regles. Sinon, je suis d’accord sur le fond, ca aurait de la gueule meme si le principe d’election de representant sans quand meme encore le coup fourré. A +


                      • Kevorkian 18 février 2011 21:07

                        Parmi les pays qui « pèsent » dans l’UE on trouve l’Allemagne... et pour cause ! Voici ce que dit François Asselineau, tiré du site www.u-p-r.fr :

                        la grande majorité des États membres de l’UE à 27 est totalement alignée sur les États-Unis. C’est le cas :

                        - du Royaume-Uni bien sûr,

                        - mais aussi de l’Allemagne qui, contrairement aux sornettes que l’on raconte aux Français, ne souhaite aucunement que l’Europe prenne ses distances d’avec les USA. Le prétendu “moteur franco-allemand” que l’on ressasse aux Français n’est à peu près jamais évoqué outre-Rhin et n’a d’ailleurs jamais existé, depuis que le Bundestag a ratifié, en juin 1963, le fameux traité de l’Élysée de janvier 1963 en le vidant de sa substance “gaullienne” pour en faire un instrument d’alignement total sur la stratégie américaine. L’Allemagne a continuellement fait le choix d’une alliance avec Washington depuis 1945, et elle a réaffirmé ce choix stratégique essentiel en signant – en 2003 – une très officielle “Alliance stratégique germano-américaine pour le XXIe siècle”,

                        - du Portugal et de sa base américaine des Açores,

                        - de l’Irlande dont l’économie a très largement bénéficié des investissements américains,

                        - des pays du Bénélux, traditionnellement pro-américains et ultra-libre échangistes comme la Grande Bretagne,

                        - de TOUS les pays de l’est, qui sont d’abord entrés entrés dans l’OTAN avant d’entrer dans l’UE en 2005, et qui ont recherché dans cette double adhésion d’abord et avant tout le parapluie stratégique américain pour les protéger de la Russie.

                        Alors en gardant en tête que les USA pilotent tout ça en sous-main, croyez-vous vraiment qu’ils lâcheraient la bride sur l’UE ? Vous comptez encore sur une prise de conscience généralisée ?


                        • manusan 18 février 2011 22:50

                          Faite rentrer la Turquie et je ne donne pas 6 mois avant une implosion générale de l’UE.

                          Voir pire.


                          • zany 18 février 2011 23:03

                            l’Europe est morte, l’Europe est morte, les économistes le disent, l’analyse du fn est la plus plausible pour éviter les tensions en Europe.
                            Mélenchon est pour une europe fédéral, moi pour une Europe des nations
                            http://www.marianne2.fr/Jacques-Sapir-pourquoi-la-France-ne-doit-pas-copier-l-Allemagne-1_a202867.html

                            Les oligarques chie dans leur frocs, c’est la fin de l’europe ahhahahhaha


                            • Arthur 123 21 février 2011 14:45

                              Je suis pour une Europe définit par le courants des romantismes Allemand. Elle ne peut pas être une entité Politico-écomonique , c’est contraire à l’Esprit de l’Europe.


                            • Regis Tence Regis Tence 22 février 2011 18:42

                              La question n’est pas de savoir si l’Europe doit devenir un pays souverain pour « mieux » accueilir tel ou tel, la question est : comment en sortir, et vite ! Ce n’est pas un hasard si tous les cauchemars, pourtant très variés, décrits dans des milliers de livres de science-fiction ont toujours un point commun : un gouvernement mondial, ou une planète fréduite à deux ou trois grands états. Toute l’histoire montre, d’Athènes à la décolonisation, que la liberté et la (petite) nation sont soeurs, nées des mêmes mouvements d’émancipation. Il faut d’urgence défaire (et non pas conforter par une terrifiante « légitimité » de masse) l’Europe telle qu’elle s’est faite par décrets, issus d’instances non élues, et proposés à la « ratification » des nations-croupions d’aujourd’hui.
                              Il faut le dire clairement même si la formule choquera les « bons citoyens » (j’ai failli écrire « sujets »...) : Le jour où l’individu ne pourra plus jouer un Etat contre un autre, toute liberté sera définitivement perdue.
                              Alors la Turquie là-dedans... Allez tiens, il faut voir plus loin : je propose la création de l’A.P.N.E.E. : Association pour le Nicaragua En Europe. Mêmes raisons que pour la Turquie : C’est un pays qui fut une dictature militaire mais qui évolue vers la démocratie et doit y être aidé, une partie de son histoire est en rapport avec celle de l’Europe, il lui apportera autant qu’il en recevra, au fond nous avons beaucoup de valeurs communes, etc, etc... Evident, non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès