Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Europe au bord de l’explosion

L’Europe au bord de l’explosion

Tous les citoyens quelque peu informés ont une réaction de rejet devant ces institutions qui se moquent ouvertement de l’avis des peuples et qui nous imposent de force des diktats liberticides, et des cures d’austérité, juste pour satisfaire une classe de privilégiés extrêmement riche et qui exige encore plus de richesses. Cette cupidité maladive est une des principales causes de la récession économique que traverse le monde. Le modèle économique dominant basé sur des « principes » d’une absurdité totale ne peut pas fonctionner sur le long terme, d’où les crises à répétition.

Pour ce qui est des révoltes populaires de la part de la jeunesse qui menacerait en Europe, elle est très réelle. Le seul élément qui fait qu’elle ne s’est pas encore déclenchée, est que ce genre de mouvement n’est jamais spontané. Il lui faut un élément catalyseur. Il suffira d’un événement majeur, du genre manifestation de protestation suite à une rigueur supplémentaire réprimée dans le sang et dans un pays plus grand que la Grèce ou l’Espagne, genre France ou Allemagne, ou encore quelques individus charismatiques qui soulèvent les foules, et le mouvement sera incontrôlable. Et plus il sera réprimé, et plus les peuples se soulèveront.

La révolte reste en sourdine pour l’instant. Mais tous les ingrédients sont là pour une grande explosion sociale. Mais les technocrates crapuleux et les politiciens tout aussi crapuleux sont aveugles et sourds. Ils ne voient pas et n’entendent pas ou en tout cas minimisent ces faits, tellement ils méprisent le peuple qu’ils pensent pouvoir « mater ». Mais ça ne va pas durer. Impossible de dire quand et comment ces révoltes se produiront, mais il est clair que si les gens prennent conscience qu’ils n’ont plus rien à perdre, plus rien ne les retiendra pour se révolter. Et une fois le processus engagé, il sera pratiquement impossible de l’arrêter.

1789 ne sera qu’une aimable plaisanterie en comparaison. Les politiciens auront beau promettre monts et merveilles pour essayer de calmer la situation, ils ont trop souvent et trop longtemps mentis, se sont trop souvent moqués du peuple, tout en affichant avec ostentation un enrichissement insolent et en magouillant en toute impunité, que plus personne ne les croira.

Alors, il serait temps de « renverser la vapeur » pour revenir à une situation saine. Mais je reste très sceptique quant à la volonté des politiciens et des technocrates de vouloir vraiment changer les choses. Ils ont trop à perdre. Sauf que là, si cette révolte se produit, ils ne perdront pas beaucoup, ils perdront tout ! Peut-être même la vie, si la violence populaire est exacerbée. Ce qui n’est pas souhaitable. Mais il bien connu que « qui sème le vent, récolte la tempête ». Et si on sème les germes du chaos, que résultera t-il ? Impossible à dire. Mais malheureusement, ces « germes du chaos » sont bel et bien semés et sont en train de « germer ». Il faudrait être aveugle pour ne pas le voir.

Je ne préconise pas la révolution violente, bien au contraire. Mais j’insiste sur la nécessité primordiale du changement de paradigme de société. Il n’y a pas d’autre alternative : ou on laisse faire, et c’est la destruction à terme de toute vie sur Terre par l’oligarchie subversive mondiale qui est faite d’individus psychopathes incapables de voir que leur cupidité maladive et leur soif de pouvoir insatiable va mener ce monde à sa destruction, ou alors, on change de paradigme de société, et on met tous ces gens dans un hôpital psychiatrique, là où est leur place, et les politiciens et technocrates crapuleux, en prison là où est leur place aussi.

Puis on s’attèle à l’immense chantier de reconstruction d’une civilisation digne de ce nom. Les choses ne sont pas aussi simples que je le dis, certes, mais de toute façon, de gré, ou de force, nous devrons en passer par là. Encore une fois, c’est ça ou la destruction très rapide de notre monde et l’avènement du chaos.

 D’après D.POSITAIRE sur Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2013/06/20/l-europe-au-bord-de-l-explosion/

Lire également : L’EUROPE, SUBIR OU RESISTER ?

« Plus le monde se mondialise, plus la terre se terrorise » Claude FRISONI


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (60 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • tutti frutti tutti frutti 21 juin 2013 06:41

    C ’est curieux comme les articles de certains sont TOUJOURS 

    dans l’ actualité et certains autres le sont jamais . 

    Il y a une couille dans la piano dAgoravox . 

    • tutti frutti tutti frutti 21 juin 2013 09:46

      Monsieur Démosthène , comme dit antérieurement , allez vous faire .....


    • BA 21 juin 2013 07:41
      Vendredi 21 juin 2013 :

      La zone euro renforce l’architecture de l’union bancaire.

      Sur les 500 milliards d’euros du Mécanisme européen de stabilité (MES), 60 milliards d’euros seront consacrés à la recapitalisation directe des banques. Ce montant pourra être révisé par le conseil des gouverneurs du MES si cela est « jugé nécessaire », a précisé M. Dijsselbloem.


      En réalité, le MES n’a pas les 500 milliards d’euros dont parle l’article ci-dessus.

      En réalité, ces 500 milliards d’euros n’existent pas.

      En réalité, le MES disposera de près de 80 milliards d’euros de capitaux propres, dont 27,1% sont financés par l’Allemagne et 20,4% par la France. Et ensuite, grâce aux fonds qu’il pourra lever sur les marchés, sa capacité de prêts s’élèvera EN THEORIE à 500 milliards d’euros en 2014.

      Je rappelle les sommes que vont payer les Etats européens surendettés pour doter le MES du capital :
      - Capital du MES : 80 milliards d’euros.
      - Sur ces 80 milliards d’euros, l’Allemagne va devoir payer 21,717 milliards d’euros.
      - La France va devoir payer 16,308 milliards d’euros.
      - L’Italie va devoir payer 14,330 milliards d’euros.
      - L’Espagne va devoir payer 9,522 milliards d’euros.
      - Etc.

      Pour aider les Etats européens surendettés, les neuneus ont créé une coquille vide, le MES. Mais pour doter cette coquille vide de 80 milliards d’euros de capital, ce sont les Etats européens surendettés qui vont devoir se surendetter encore plus !

      Les Etats européens surendettés vont emprunter des milliards d’euros sur les marchés, et avec cet argent ils vont ensuite doter le MES de 80 milliards d’euros de capital !

      Etape suivante : le MES va emprunter sur les marchés des sommes pouvant atteindre EN THEORIE 500 milliards d’euros. Ensuite, le MES pourra prêter ces sommes aux banques en difficulté.

      La phrase qui tue : « Si besoin est, les Etats devront aussi mettre au pot avec une contribution pouvant aller jusqu’à 20% de la somme injectée dans les banques pendant les deux premières années du plan d’aide. Ce ratio sera ensuite ramené à 10%. »

      Et enfin, le bouquet final, si les banques aidées ne peuvent pas rembourser les prêts accordés par le MES, la France s’est engagée à garantir 142,701 milliards d’euros !

      La zone euro, c’est un suicide collectif.


      • Aldous Aldous 21 juin 2013 09:07

        Soyons realiste.


        Le danger n’est pas l’explosion de l’euro ou de l’UE.

        Le danger c’est qu’il n’explosent pas.

        • Hireche 22 juin 2013 02:18

          Il faut se casser avant que ça explose !

          Sortons de l’Union Européenne pour retrouver notre souveraineté , les Français retrouveront les pouvoirs de décisions , car ils nous ont été volé avec la complicité des traitres qui nous gouvernent depuis 30 ans et pour qui ont continue de voter !
           
          Les partis politiques que les médias nous proposent sont TOUS complices (y compris Lepen ou Dupont Aignan qui n’ont jamais proposé de sortir de l’UE) ,Tous nous vendent le mensonge d’une « autre l’europe »

          Voici les partis qui proposent de sortir de l’UE et de l’euro (on ne peut pas sortir de l’euro sans sortir de l’UE) :

          * L’UPR
          * Le M’PEP
          * Le PRCF
          * Le Front syndical de classe
          * Le P.O.I
          * Les Clubs « Penser la France »

           


        • subliminette subliminette 21 juin 2013 09:34

          Vous n’êtes pas pour une révolution violente ????

          Vous êtes un doux rêveur, Robert Gil. Vous pensez qu’en demandant poliment et en disant s’il vous plait nous obtiendrons une gouvernance faite pour le peuple et non pour les lobbies ?

          La violence est la seule force de persuasion que ces gens-là connaissent.


          • Stof Stof 21 juin 2013 09:41

            Il n’y aura pas de printemps européen car les européens sont trops vieux. Et comme beaucoup de jeunes désoeuvrés sont d’origine immigrées. Donc, certains auront beau jeu de monter les uns contre les autres. Et ceci afin d’instaurer une politique encore plus sécuritaire.
            Aucun salut ne viendra de la révolte violente. Ce ne sera qu’un prétexte à plus de dictature.
            La seule solution est le refus de la société consumériste par la résistance passive et l’utilisation au maximum des instruments démocratiques.
            Le renoncement comme la violence sont les pires des solutions.


            • Outsider Outsider 21 juin 2013 10:05

              Bonjour

              Stof  il se peut que les oligarchies cherchent la révolte violente, ils gagnent à tous les coups et en plus ils profitent pour avancer dans leurs propos.

              Les seules armes qu’on a est l’information et comme vous le dites dépendre le moins possible du système.


            • Stof Stof 22 juin 2013 07:37

              Tu as raison de te méfier, il faut toujours être méfiant. Méfies toi de ceux qui te demandent de leur faire confiance smiley


            • Papat 21 juin 2013 09:44

              « Et plus il sera réprimé, et plus les peuples se soulèveront. »
              L’histoire montre malheureusement que ce n’est pas toujours vrai :
              Chili, Indonesie, Tiananmen, Argentine etc... les dissidents n’ont pas gagné !
              Du moins dans un premier temps.

              « l’avènement du chaos. » C’est precisement le but recherché. « ordo ab chao ».
              Apres le chaos, l’oligarchie dirigeante mettra en place des regimes repressifs pour asseoir encore davantage leur pouvoir.


              • Robert GIL ROBERT GIL 21 juin 2013 11:13

                A ceux qui ne savent pas lire, qui ne comprennent pas tout ce qu’ils lisent ou alors qu"’ils ne lisent pas jusqu’a la fin...cette article n’est pas de moi !

                Alors c’est vrai que si je le publie sur mon blog, c’est que j’en approuve l’essentiel, mais pour les curieux ils pourrons se rendrent compte que c’est le cas d’autre article publié sur mon blog...je ne suis pas obligé d’etre d’accord a 100%, mais je publie si je trouve l’approche ou l’analyse interressante.

                J’ai meme passé plusieur l’annonce sur mon blog pour demander a ce que ceux qui le veulent de me passe des articles...voir : A VOS CLAVIERS ET BONNES VACANCES…

                Bien sur les debilité a la sparagus n’ont aucune chance


                • tutti frutti tutti frutti 21 juin 2013 11:29

                  Il y en a , comme ce Gil , tellement débiles qu’ ils voient des débilités 

                  partout .

                  • Pyrathome Pyrathome 21 juin 2013 13:41

                    Et bé, le parangon de la courtoisie se met aux insultes...
                    C’est con, hein ? quand on a plus de billes dans son sac, on joue avec ses crottes.....


                  • LE CHAT LE CHAT 21 juin 2013 11:30

                    le rêve du grand soir , chimère communiste eternelle ........


                    • Constant danslayreur 21 juin 2013 12:27

                      L’auteur nous dit sur son site s’accorder, je cite, “une pose”, c’est qu’en effet ses écrits sont une posture permanente, un militantisme sur la base de textes dont il reconnaît n’être pas l’auteur (cette franchise est tout à sont honneur).

                      Comme la langue française est difficile, je lui signale l’erreur avec bienveillance : on écrit “une pause”.


                      Comme la langue française est difficile, je lui signale l’erreur avec bienveillance : on écrit “de textes dont il reconnaît ne pas être l’auteur”.

                      Il vous en prie


                    • Constant danslayreur 21 juin 2013 12:40

                      Comme la langue française est difficile, je lui signale l’erreur avec bienveillance : on écrit “tout à SON honneur”.

                      Il vous en prie derechef


                    • Anaxandre Anaxandre 21 juin 2013 12:57

                        Hum, de 12:27H à 12:40H, soit treize minutes pour que Pivot décèle la deuxième erreur (évidente, et sur seulement deux lignes et demi de texte...). Pas très performant notre professeur de français du jour... « quand même ! »


                    • Constant danslayreur 21 juin 2013 13:06

                      Anaxandre,

                      Mouais, je serais donc resté Treize minutes scotché sur place à contempler béatement l’œuvre, alors même que j’étais censé avoir déjà renvoyé Asinus Rex vers un monde inconnu de lui, un monde disons... un peu plus humble... Et pourquoi donc aurais-je fait ça selon vous ?.

                      Il vous faut rester Treize minutes sur place vous, une fois que vous avez posté ?

                      Et ça se croit capable d’ironie...


                    • Anaxandre Anaxandre 21 juin 2013 13:14

                        Allons, allons, ça donne des ulcères de trop se prendre au sérieux, ménagez-vous.


                    • Anaxandre Anaxandre 21 juin 2013 14:25

                        ...mais... tout de même... ça me turlupine le cervelet... parce qu’évidemment, l’orthographe, bah c’est pas une mince affaire : là, j’suis au cordeau avec vous ! ...vous me demandez : « pourquoi aurais-je fait ça selon vous ? », bon, déjà, du calme, moi j’vous accuse de rien... tout c’que j’me dis c’est qu’peut-être, j’dis bien : peut-être, vous a-t-il fallu plusieurs relectures après votre premier commentaire pour dénicher cette fameuse seconde faute... sinon, pourquoi ne pas avoir fait un tir groupé en une seule rafale, donc dès votre premier commentaire, dans la gueule de durae.leges.se........ qui ne vous avait rien demandé ? Peut-être est-ce une méthode d’enseignement progressif : un message par faute ?...

                        Bon allez, dites-nous maintenant : vous les avez relues combien de fois ces deux-trois lignes avant de trouver l’erreur numéro deux ?

                        smiley smiley

                        (Quant à « un monde... un peu plus humble », quand vous en êtes-vous échappé ?).

                      • tf1Goupie 21 juin 2013 14:44

                        Depuis le temps qu’on nous prédit qu’elle va exploser, il y a deux solutions :
                        - soit c’est une explosion au ralenti,
                        - soit ces prédictions savantes sont de belles conneries.


                        • Pyrathome Pyrathome 21 juin 2013 14:48

                          Tu peux continuer à roupiller, c’est JP Pernaud qui te le dit, ait confiance !! ah ah ah !!


                        • Pyrathome Pyrathome 21 juin 2013 14:47

                          Salut Robert,

                          Comme spartacul parle de PQ ( ça lui sied à merveille..) j’en connais un qui est dans une sacrée merde....
                          http://www.mediapart.fr/journal/international/200613/kadhafi-finance-sarkozy-la-confirmation
                          Lui aussi est au bord de l’explosion, Bug Bunny et tous ses amis......


                          • kergen 21 juin 2013 18:05

                            T’as rien compris Bob. L’UE n’avait qu’un seul vrai projet. Et il le remplit très bien :
                            casser toutes les structures étatiques à même de s’opposer aux intérêts stratégiques US.

                            Les USA vont se servir des vendus de toute l’UE pour arracher leur « traité de libre-échange » qui fera définitivement de l’Europe une colonie des USA.

                            Après, que l’UE explose n’aura aucune importance, l’oncle Sam veillera à ce que les petits dominion qui retrouveront leur « indépendance » soient sous contrôle. En ça, ils verraient d’un très bon oeil des droites dures.


                            • baldis30 21 juin 2013 22:10

                              Et l’une des façons est de faire éclater les structures politiques unitaires avec la complicité de l’Allemagne :
                              premier exemple : la Yougoslavie , elle n’avait plus d’intérêt après la chute du mur , donc on la supprime via une guerre civile , et cela facilité par des langues vernaculaires même si une langue unique
                              ça marche moins bien en Italie parce qu’il y a eu un ciment fédérateur récent et fort , avec des personnes irréprochables comme Garibaldi, Verdi le roi Victor-Emmanuel, Cavour et quelques autres. Par contre l’unification a été consolidée par la TV en rapprochant la population de la langue officielle ( bien qu’il existe aussi l’allemand, le français et le grec dans des zones bien délimitées .
                              Que penser aussi de la séparation constituée par la Moldavie 
                              La tentation du référendum en Alsace n’était pas autre chose qu’une volonté de soustraire une partie du territoire , profitant de plus d’une langue vernaculaire ... là échec , heureusement.

                              restons en Europe mais regardons tout de même qu’en Amérique du Sud la doctrine Monroë a bien joué en faveur des intérêts U.S. et que ceux qui se rebellent ... 

                              on amuse les peuples tant qu’on peut ..... et un jour à force de les amuser ça craque .... voir la situation footomerdeuse du Brésil ... c’était pas prévu dans les scénarios et comme le dit remarquablement Robert GIl ... c’est parti d’un côté que l’on n’attendait pas .... et sur lequel on n’avait prévu aucune défense ( en d’autres termes il y avait bien des lignes Maginot sur d’autres problèmes, et le foot a joué le rôle de la forêt des Ardennes ....). 
                              C’est la foule qui est dehors, et il fait beau .... et faire rentrer les foules chez elles sans dommage c’est aussi facile que de faire rentrer le trop plein de dentifrice dans un tube....
                              Essayez donc !

                               

                               On dirait que certains n’ont toujours pas compris le sens de l’aphorisme « diviser pour régner »


                            • patogaz 21 juin 2013 18:19

                              belle europe dirigée par des commissaires nommés et pas élus du peuple , on multiplie les normes et les obstacles à ceux qui ont le courage de vouloir travailler tandis que le diktat des intellectuels sans bras se généralise , oubliant que ce sont ceux qui manipulent la matière qui créent la richesse , petit à petit , pas à pas on se rapproche du système soviet avec une nomenklatura de l’ ouest encore plus exigeante , écrasant les apporteurs de valeur ajoutée sous mille et une réglementations impossibles à respecter
                              les mêmes cause produisant les mêmes effets , l’ explosion se rapproche à une vitesse logarithmique , on se retrouvera rapidement confrontés aux fondamentaux et les bac + 18 regretteront de ne pas avoir pris l’ option « élevage des porcs au fond du garage » ou « croissance du radis en jardinières à haute altitude »
                              les intellos qui auront mis la machine en panne découvriront un jour que le paier ne se mange pas 


                              • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 21 juin 2013 18:33

                                Subir l’ UE ou faire la révolution ?

                                Qui nous a mis dans cette usine à gaz et nous y maintient ?

                                 Toute la classe politique française, toute européiste, même si certains font semblant de lui trouver bien des défauts, à cette UE des banksters, leur point commun est de pas vouloir en sortir...

                                On se demande bien ce qu’il y aurait à conserver dans ces Traités entièrement dédiés au libre échange, à la libre concurrence, une pure création de l’ Ecole de Chicago, au bénéfice de la finance et des multinationales ?

                                Il a une 3e voie, c’est en sortir... !

                                 « Tout état membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union. » (Article 50 du Traité sur l’ Union européenne)

                                Le délais est de 2 ans après en avoir fait la demande au Conseil européen.

                                Pourquoi attendre d’être ruinés comme les Grecs ?

                                Pourquoi attendre une révolution qui ne viendra peut-être jamais ?

                                Pourquoi accepter que tous les autres pays du monde ait un contrôle des capitaux , une monnaie et une Banque Centrale, et pas les 17 pays de la zone euro ?

                                Pourquoi continuer à accepter que des non élus de chez Goldman Sachs décident de ce qui est bon pour nous, sans tenir compte de l’avis des peuples ?

                                Pourquoi continuer à sauver les banques, alors que 8 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté ?

                                Pourquoi continuer à supporter des élus qui ne peuvent plus défendre les intérêts de la France, ni les entreprises, ni les emplois, ni les services publics, ni notre modèle social ?

                                Laissons à leur triste sort de défenseurs de l’ UE libérale, tous ces Partis politiques qui nous ont amené dans ce piège, et sortons-en.

                                Cessons les discours de désespérance, il y a une vie après l’UE, même si la tâche en vue de reconstruire notre économie, notre tissu industriel et social est immense.

                                Les organisations favorables à une sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN :

                                * Le M’PEP
                                * Le PRCF
                                * L’UPR
                                * Le Front syndical de classe
                                * Le P.O.I
                                * Les Clubs « Penser la France »

                                Ils n’ont pas leur rond de serviette dans les médias, c’est même à ça qu’on peut les distinguer des européistes...


                                • Peretz1 Peretz1 23 juin 2013 16:07

                                  "En réalité, le MES disposera de près de 80 milliards d’euros de capitaux propres, dont 27,1% sont financés par l’Allemagne et 20,4% par la France" Je ne comprends pas d’où viennent ces 20% de 80 milliards. Je croyais qu’il n’y avait plus d’argent dans les caisses !


                                  • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 23 juin 2013 16:16

                                    Peretz1

                                    Pour sauver les banques, il y a toujours de l’argent.


                                    • epicure 23 juin 2013 18:14

                                      reste plus qu’une grève générale pour faire une révolution pacifique, puisque ses conséquences touheraient le moteur de l’oligarchie : l’argent, le commerce.
                                      En 68 cela avait aboutit à des avancées.
                                      Et hollande n’est pas de gaulle.


                                      • François Vieira - EPI Agency François Vieira - EPI Agency 26 juin 2013 12:04

                                        Bien écrit, superbe montage photo !

                                        Pour ma part, l’européen convaincu que je suis, je reste persuadé que tout en contestant le système hyper libéral calqué sur le « modèle » américain - si on peut appeler cela un modèle - dicté entre autres par le Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, au détriment d’une Europe sociale, à visage Humain, à mon humble avis, il ne faut pas pour autant abandonner l’idée d’une Europe unie, avec sa propre monnaie... Bref, une Europe forte et citoyenne !

                                        Une Europe, où les richesses - je veux dire les capitaux - seraient mieux réparties. Une Europe où chacun serait rémunéré dignement. Car, contrairement à ce que d’aucuns prétendent, la crise économique n’est pas due à un manque de liquidités et encore moins en raison du coût salarial mais à une mauvaise répartition de l’argent.

                                        Pour preuve, ces dernières années, « Ils », ces Princes qui nous gouvernent, ont trouvé des centaines de milliards d’euros pour sauver les banques. Quant à la Grèce, véritable « puits sans fond », « gouvernée par des individus irresponsables, dénoués de tout scrupule », il y a de fortes chances que le pays ne remboursera jamais sa dette.

                                        Enfin, s’il faut exclure l’idée d’une Europe composée de gens très riches et d’autres très pauvres, j’insiste également sur le fait qu’il faut « refuser » tout autant toutes celles et ceux qui auraient opté pour une « vie facile », je veux dire vivre le bras tendu aux crochés de la société.

                                        Encore bravo et Bonne continuation

                                         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès