Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Europe contre les citoyens ?

L’Europe contre les citoyens ?

En pleine crise économique, le continent européen et l'occident tout entier se retrouvent face à une problématique commune. Dans cette tourmente inextricable, le monde à part des institutions européennes devise pour 500 millions d'individus. Parlement, Commission et Conseil semblent pourtant hors de portée d'un grand nombre de citoyens. Ce n'est pourtant pas l'attrait ni l'intérêt pour la chose qui fait défaut.

Qu'on soit europsceptique, europhobe ou europhile, l'Europe fait partie du quotidien. Et c'est pour cela que tout un chacun peut et doit s'en faire une opinion. 

Quatre années d'austérité imposées par la Troïka (BCE, Commission, FMI) sont révolues quand, en octobre 2012, le FMI, dans un rapport dirigé par Olivier Blanchard : « Avoue s'être trompé sur les effets de l'austérité » ! Le citoyen grecque ou espagnol devrait être en accord pour une fois. Si tant est que cette nouvelle eut été relayée. Sacré hiatus que tout un chacun peut constater et peut être déplorer. Le fait est : du haut de leurs tour d'ivoire, 23.000 fonctionnaires internationaux travaillent directement on non pour l'Union Européenne. Et c'est un grande famille...
 
Quels rapports l'Europe d'aujourd'hui entretient-elle avec ses citoyens ? Cette association d'Etats se revendique démocratique et transparente. Et amène pour preuve : le 1er avril 2012 est entré en vigueur l'Initiative Citoyenne Européenne (ICE) permettant à un millions de citoyens venant d'au moins un quart des pays membres de proposer un projet de loi à la Commission Européenne. Cette mesure devrait permettre une plus grande implication du peuple bien que la commission dispose d'un pouvoir discrétionnaire, voilà un moyen civique à ne pas négliger pour ceux qui veulent faire entendre leur voix. 
 
A l'opposé, AlterUE, une coalition de 160 ONG dessine dans son rapport annuel une bulle de Bruxelles, un monde élitiste où les accords sont majoritairement passé en dehors du regard public. 
Mais à côté d'une telle avancée instaurée par le Traité de Lisbonne, certaines déclarations de nos dirigeants persistent à résonner. En 2011, peu avant sa présidence du Conseil Italien, Mario Monti affirme en marge d'une réunion que ce qu'il « apprécie dans l'Europe telle qu'elle fonctionne aujourd'hui, c'est qu'elle est à l'abri des aléas de l'humeur de l'électorat et éloignée des contraintes électorales ». Il est vrai que ce projet ambitieux a une vocation : s'occuper de tout et de tout le monde. De l'infiniment petit comme dans le démesuré. L'Europe poursuit une politique du mouvement dans laquelle la volonté populaire ne semble plus si souveraine. Pour preuve, les référendums ignorés des peuples Irlandais et Français. 
 
Martin Pigeon, membre d'une WatchDog (associations qui scrutent les dérives de l'appareil européen) Corporate Europe Observatory concède qu'« il n'y a plus de séparation entre le technique et le politique, la démocratie a cédé le pas à la technocratie ». De l'édiction de règles à la mise en place de surveillance en passant par toute sorte d'évaluations, les pouvoirs entre les mains de ces hommes qui participent de l'Europe et de la mondialisation sont considérables -et ils le savent. 
Avant de s'éteindre en 2008, Samuel Huntington, spécialiste des relation internationales à posé la question de savoir si dans les pays industrialisés d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Asie, les mêmes formes de démocratie politiques qui ont fonctionné doivent perdurer ?
 
Mais la finalité ne serait-elle pas là ? Dans le consensus qui semble s'être développé dans les divers cénacles internationaux. La démocratie tend-elle à évincer son démos ? -Christophe Deloire, directeur de reporter sans frontière (et co-auteur d'un livre -légèrement teinté pour mieux vendre qui reste une pure enquête journalistique dans les places fortes de la construction européenne : Circus Politicus) parle d'une volonté de mettre en place un système où l'électeur a de moins en moins sa place. 
C'est à chacun en participant à la construction de son pays et de l'Europe d'y répondre aujourd'hui. L'enjeu résonne bien au delà de nos seules frontières européennes, mais qui l'entend réellement ?

Carmel

Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Carmel 11 mars 2013 20:44

    Oui oui, l’Europe, l’UE, la zone euro et Schengen ne sont pas les même choses. Il est vrai que le titre peut prêter ainsi que l’attaque de l’article peuvent prêter à confusion. 

    Je ne pense pas affirmer que l’UE est contre les citoyens. Je me pose la question, où plutôt quelle place y occupe t il ?

    J’aimerai bien en savoir plus lorsque vous dites que l’Europe EST les citoyens. ( sauf si c’était juste pour l’opposition avec le « conte »

    Vous parler d’une infime minorité contre les citoyens. 

    Cela m’intéresse.

    Encore faut il que l’on définisse contre quel citoyens ils sont, où plutôt contre quelles qualités et capacité du citoyen sont ils ?

    Et s’ils sont une minorité comme vous dites, qu’est la majorité ?


  • Irina leroyer Irina leroyer 11 mars 2013 10:46

    l’UE c’est bien pour  :


    la monnaie unique

    l’ouverture des frontières entre membres.

    une politique commune sur les sujets importants.

    mais ce n’est pas bien a cause de :

    les réglementations multipliées qui sclérose le système

    la multiplicité des fonctionnaire européens qui s« engraisse sur la bête. 

    le post socialisme et les états providences qui freinent les réformes nécessaires

    la paresse contagieuse de beaucoup de »citoyen européens"

    le non respect du droit (je pourrai développer)

    etc... etc...


    • hunter hunter 11 mars 2013 18:32

      Vous postulez pour intégrer la « TTF » de Van Fripouille Irina ?
      (TTF= Trolls Task Force)

      Dommage que vos commentaires soient, en pertinence, inversement proportionnels à la beauté de votre avatar (qui est peut-être votre vraie photo, à moins qu ce ne soit celle d’une quelconque célébrité, je ne peux pas dire, je n’y connais rien en « people »).

      Be seeing you

      H/


    • Irina leroyer Irina leroyer 14 mars 2013 03:54

      hunter


      c’est ma vrai photo que j’ai faites le soir ou je me suis inscrite su agoravox

      désolée de ne vous plaire que physiquement, mais j’ai des convictions et j’y tiens

      Irina

    • Irina leroyer Irina leroyer 14 mars 2013 03:59

      c’est ma photo effectivement que j’ai prise le soir où je me suis insscrite sur agoravox. Désolée de ne vous plaire que physiquement, mais j’ai des convictions et es idées et je les expriment


      Irina

    • Irina leroyer Irina leroyer 11 mars 2013 10:49

      une volonté de mettre en place un système où l’électeur a de moins en moins sa place. 


      évidemment et c’est une bonne chose car cela évitera l’électoralisme ou on est pret a promettre n’importe quoi pour faire plaisir a une grande masse d’abruti !

      l’élection et les promesses bidons de Flamby en sont la preuve !

      Irina

      • Plumdanslcu* 11 mars 2013 16:51

        Ce commentaire est ironique j’espère parce que lorsque l’on voit ta virulence à l’encontre de l’iran, justifié ou non d’ailleur que tu critique pour son totalitarisme, prôné un systém ou les dirigeant serait moins élu c’est vrai tu es tout à fait en accord avec toi même ....


      • Carmel 11 mars 2013 20:31

        @ Irina leroyer, 

        Je profite de votre point de vue sur la « volonté de mettre en place un système électorale ou l’électeur à de moins en moins ça place » - Vous y voyez un avantage, supprimer l’électoralisme et ses inconvénients. 

        La dictature de l’image également en un. Nos dirigeants ( nationaux ) sont énormément préoccupé par la communication. Ces cellules prennent de plus en plus de pouvoirs au sein des organes politiques.

        Monti parle d’une démocratie « éloignée des contraintes électorales ». En ce sens ( selon moi ) où le calendrier électoral et les changement de postes politiques, peuvent perturber des calendriers établis sur une durée bien plus longue. Certains projets ( d’autant plus à notre époque ) nécessitant beaucoup de temps, le changement électoral peut être vu comme un inconvénient majeur.

        Et enfin ( oui, je reprend mon article, afin d’appuyez sur le raisonnement que j’ai souhaité développer ), Huntington a longuement développé sa pensée sur la forme future de nos démocratie politique. 


        Nous sommes et allons vers un système proche de la technocratie, c’est un fait. 

        Mais l’UE est démocratique dans le sens où le citoyen est représenté par différent biais, il peut faire entendre sa voix en association avec d’autre citoyens européens par l’ICE, chose non négligeable. 

        Elle se revendique transparente. Des efforts sont fait pour cela en permanence, il est faux de dire le contraire et encore plus que l’UE fait les choses dans le dos de ses citoyens. L’accès aux différents dossiers en cours est possible dans la plupart des cas. Encore faut il prendre la peine d’y regarder. Chose que nos journalistes ( pour différentes raisons ) ne font que trop peu. 


      • Carmel 11 mars 2013 20:51

        ps : ET pour le non respect du droit que vous évoquer ( pourquoi ne pas développer ? ) je met à côté un grand respect de celui ci ainsi qu’un grand pouvoir et une efficacité de la justice. La CJUE est un organe remarquable dans les bons côtés de la construction européenne.


      • Irina leroyer Irina leroyer 14 mars 2013 03:44

        tout a fait, mais je suis partisante d’un tirage au sort comme cela se faisait dans la grec antique.


        comme cela plus d’électoralisme !

        Irina

      • Deneb Deneb 14 mars 2013 06:40

        Ah, une chouardienne ! Le seul truc qui me dérange c’est que ça fait un peu secte. Mais il y a pire.
        Sinon je suis plutôt d’accord avec le règne de l’aléatoire. Sauf qu’il doit être assisté par une force informatique prenant en compte la moindre petite opinion pour en calculer la pertinence à la manière d’un moteur de recherche pour ne pas le nommer. Je rêve de l’algorithme « dont be evil » au service de la démocratie, calculant sans cesse les consensus politiques où les dirigeants tirés au sort ne seraient que les garants humains de ce système incorruptible.


      • francesca2 francesca2 11 mars 2013 11:29

        On nous a promis une Europe des peuples, nous avons une Europe coca-cola.

        Bientôt un accord de libre-échange façon Schengen avec les Etats Unis d’Amérique finira de ruiner notre économie. 
        La France ne veut pas (ou fait semblant de ne pas vouloir) ? Tout le monde s’en fout, n’avons « nous » pas signé des deux mains l’abandon de souveraineté ? 
        L’Union Européenne est bien le cheval de Troie de la mondialisation la plus sauvage et la plus abjecte qui soit. 
        Aujourd’hui l’Union Européenne a trahi tout le monde, même les ours polaires...


        • lambda 11 mars 2013 13:15

          @ francesca

          Oui , via le Marché Transatlantique (accord de libre-échange) au 1er janvier 2015 - peut être avant - est en fait une colonisation déguisée de l’Europe

          Les textes du traité du Grand Marché Transatlantique indiquent l’harmonisation de la législation européene et américaine sur le plan commercial et SECURITAIRE !! sachant que le droit américain sera prévalent sur le droit européen

          Tous ces textes ont été élaborés dans le dos des citoyens aidés par l’omerta médiatique

          Nous aurons à demander des comptes sur ce scandale aux députés européens, qui à part Nigel Farage, n’ont pas élevé la voix, et ont gardé le silence

          Nous serons ( nous le sommes déjà) officiellement colonisés aux mains des Multinationales

          Puisque les médias et les députés se sont arrangés pour que le grand public n’ait pas connaissance de cette arnaque faisant de l’Europe une colonie occidentale, je rappelle ceci :

          -----article 35 de la déclaration des droits de l’homme — « Quand le Gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs »«  »"

          Allons nous nous laisser continuer de nous laisser plumer ? ? ?

          http://blogs.mediapart.fr/edition/la-theorie-du-tout/article/180911/marche-transatlantique-synthese-dune-lectrice

          http://www.agirparlaculture.be/index.php/mouvement-social/67-grand-marche-transatlantique-danger-made-in-ueusa

          http://actuwiki.fr/dossier/4795

           

           


        • francesca2 francesca2 11 mars 2013 13:44

          Allons nous nous laisser continuer de nous laisser plumer ? ? ?


          Oui Lamda. Nous n’avons pas (encore) suffisamment faim pour ne plus obéir. 
          Et avec la mentalité de petits-bourgeois qu’est la nôtre nous les laissons nous culpabiliser, nous les laissons nous faire peur aussi.
          Populiiiiste !!!!! fasciiiiste !!!!!! nationaliiiiiiste !!!!!!!!!!xénophooooobe....les mots marchent à merveille, vous ne le voyez pas ?

        • lambda 11 mars 2013 17:59

          @ Francesca -

          la solution : appliquer l’article 35 de la déclaration des droits de l’homme - citée plus haut

          «  »QUAND LE GOUVERNEMENT VIOLE LES DROITS DU PEUPLE L’INSURRECTION EST POUR LE PEUPLE LE PLUS SACRE DES DROITS ET LE PLUS INDISPENSABLE DES DEVOIRS «  »"


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 23 mars 2013 15:50

          @LAMBDA tu as tout a fait raison...mais irina ne peut le comprendre..................


        • jef88 jef88 11 mars 2013 11:35

          le problème n’est pas l’Europe mais la commission européenne !
          elle est contre l’Europe et pour la finance des USA


          • arnulf arnulf 11 mars 2013 12:02

            Une Europe qui se moque des peuples et de l’intérêt général.
            Une europe qui concocte dans le dos des citoyens des accords qui vont ruiner nos économies afin de sauver les USA. Notre droit du travail piétiné, des clochards chaque jour plus nombreux dans nos rues, un avenir bouché, etc...
            Il n’y a rien à réformé. Courage fuyons et vite des ce machin !!


            • foufouille foufouille 11 mars 2013 12:13

              ca te dit le smic a 300€ ?


              • Irina leroyer Irina leroyer 11 mars 2013 12:35

                foufouille,


                tu n’as rien compris une fois de plus ! 

                mais il me semble que tu touches beaucoup plus de 300€ en restant chez toi !

                irina

              • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 23 mars 2013 15:48

                @ irina......gestapiste ,,,,,,, ?????????????????


              • 6ber 6ber 11 mars 2013 13:04

                On ne peut accepter le nivellement Européen quel que soit le niveau auquel il pourrait se situer ; Culturel, linguistique ou tout autre forme d’acception.
                La différence entre les peuples crée la richesse de nos communications.
                Quel intérêt, quel dépaysement, quel élan, quelle curiosité, quel amour pourrions nous avoir pour quelqu’un qui serait un autre nous-même, un clone ?
                Le nivellement humain ne peut servir que ces trusts qui préféreraient avoir des cibles identiques afin de faire avaler facilement leurs produits.
                Combien de sociétés étrangères et notamment US se sont cassées les dents dans les années 90 en informatique sur l’Europe à cause précisément de cette diversité ?
                Il serait tellement plus facile d’avoir un profil unique de consommateur qui accepterait tout.
                Nos différences sont notre force à nous le peuple, cultivons là.


                • julius 1ER 11 mars 2013 13:35

                  le problème de l’Europe c’est l’Allemagne qui pèse de tout son poids pour que la BCE ne finance pas directement les états, c’est l’Allemagne qui profite le plus et a le plus profité de l’Euro fort, c’est l’Allemagne qui se trouve être le pays le plus puissant par la force des choses du fait de son modèle exportateur, l’Allemagne qui ne veut pas assumer son leadership de fait en se montrant à la hauteur de sa responsabilité, car leadership implique une responsabilité de fait, mais malheureusement la vision politique de Merkel n’est pas celle d’Adénauer, et l’Allemagne par son manque de vision ou plutôt sa vision unilatérale de l’économie, entraîne l’Europe dans une politique abyssale de déflation et d’impuissance politique.

                  l’Europe devrait avoir sa voie propre et devrait mettre en place son propre modèle, hors de cela point de salut.............

                  • lulupipistrelle 11 mars 2013 15:55

                    On voit bien que vous ne connaissez pas l’Allemagne... où chacun regrette le mark.


                    Ils exportent ? et qu ’est-ce qui empêche les autres pays... entre autre la France, de le faire ? Ah mais on n’a pas de PME-PMI, on est une économie de services, ha,ha,ha. 
                    Quand on ne produit presque plus rien, faut pas s’étonner de sa dépendance...et de sa faillite économique, avant d’être politique et sociale. 

                  • foufouille foufouille 11 mars 2013 17:25

                    sauf que pas de smic en allemagne, ce qui permet d’importer du roumain temporaire pour ramasser les asperges, pas assez bien pour le polonais 3.45€/h brut


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 11 mars 2013 17:32

                    sauf que pas de smic en allemagne, ce qui permet d’importer du roumain

                    ça c ’est de la considération , ou je m’ y connais pas ...


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 11 mars 2013 17:36

                    Tant que l’roumain y vient pas à cheval ....


                  • foufouille foufouille 11 mars 2013 18:00

                    le pigeon roumain vient par bus entier, en esperant pouvoir s’incruster chez les « riches » allemands


                  • julius 1ER 11 mars 2013 17:27

                    @lulupistrelle


                    il y en économie un principe qu’on appelle « le jeux à somme nulle » cad que si l’on penche pour un modèle à l’allemande et que tout le monde fasse la même chose que l’Allemagne, exporter et ne faire que çà on arrive à un système de concurrence tellement intense qu’à la fin il n’y a que des perdants cela s’est passé à certaines époques et cela n’a pas engendré la prospérité !!!
                    l’idéal en économie c’est que que les économies soient complémentaires et c’est ce que devrait organiser l’Europe, cela fait partie du job, organiser le marché européen..............

                    • lulupipistrelle 11 mars 2013 19:13

                      @julius... merci pour ce commentaire. Mois je ne connais rien à l’économie... théorique. En revanche, j’aime observer sur le terrain. 


                      Lors de mes premiers voyages en Allemagne, 1984-1985... l’Allemagne importait fruits et légumes de toute l’Europe du Sud...et même des céréales..C’était en Bavière ! j’allais dans une ferme, et année après année, le fermier s’en sortait de moins en moins... il a fini par abandonner le travail de la terre, et est devenu bagagiste à l’aéroport de Munich.
                       
                      Mais les Allemand ont réagi : ils se sont lancé dans l’agriculture bio.
                      J’ai connu un député au Bundestag, qui avec son frère avait un des premiers élevage de vaches bio...
                      Avec le bio, ils ont fermé une large part de leur marché à l’agriculture méditerranéenne... et française. Ne vous en déplaise, 20 ans après, même des petits village de 400 habitants ont leur supermarché bio. 
                      Dans la grande banlieue de Munich, on ne compte plus les petits fermiers, avec une production diversifiée= petit élevage (viande-lait-beurre-fromage)+ agriculture qui transforment eux-même leur sous-produits... par exemple qui lavent, filent une laine bio... quand tous nos bergers jettent leur laine, et la peau des agneaux... Avec l’excédent de leur verger, ils font des jus...une autre villageoise fait la teinture et tricote des pulls... 
                      Celui qui achète le pressoir à pommes, presse les pommes de tous ses voisins... 

                      Allez dans n’importe quel magasin bio, et regardez les étiquettes : nous importons presque tout d’Allemagne en épicerie, bonbons, chocolats... 

                      Tous les petits pays ont au moins une petite usine.. 

                      En Bavière, les jeunes peuvent commencer à bosser à 16 ans... et pas pour 1 euro de l’heure...le boulot, c’est pour la population locale... après s’il y a des gens qui travaillent à un euro de l’heure, c’est qu’ils viennent d’ailleurs et qu’ils n’ont rien de mieux chez eux. 
                      En Bavière, au plus fort de certaines crises (il y en a tant eu depuis les années 80) j’ai connu des SDF bavarois, qui n’ont jamais passé une nuit dehors, toute la communauté se relayant pour les loger une nuit ou deux contre la vaisselle et un coup de balai... Et ce pendant un an à deux ans... 
                      A la même époque, je sais qu’à Hambourg, ou dans d’autres grandes villes , les Sdf n’avaient que des cartons, comme en France... 

                      En France, les campagnes se sont vidées, et les services publics ont disparu. Les gens vivotent avec le RSA et leur jardin..
                      Si vous élevez des poules, vous ne pouvez vendre vos oeufs qu’à des particuliers au porte à porte ou sur les marchés, parce que vous n’avez pas une production suffisante pour vous payer une calibreuse, et vendre à des restos, ou des magasins d’alimentation...
                       
                      Quand on traverse une ville comme Saint Roman, capitale de la chaussure de luxe... il n’ y a plus que des sites délabrés...
                      Allez faire un tour à Bad Töltz, la ville où on fabrique les Birkenstock.... 

                    • lulupipistrelle 11 mars 2013 19:27

                      PS : à Munich, l’alimentation en eau potable se fait sans station d’épuration.... tous les champs en amont sont cultivé bio, le pouvoir des sols suffit pour nettoyer les eaux usées... 

                      On peut se baigner dans n’importe quel lac ou rivière de Bavière... essayez d’en faire autant ici. 

                    • foufouille foufouille 11 mars 2013 20:19

                      on est plus en 80. depuis hartz IV est arrive
                      tu as donc des boulots a 2.25€ brut pour les retraites qui ont une retraite trop faible (chauffeur de bus)
                      les momes a 5€/h, chomeur obligatoire a 14 ans, car fils de chomeur
                      la prostitution est legale, et on peut te proposer du strip tease ou du « minitel rose » a 50ans

                      rien de genial

                       


                    • foufouille foufouille 11 mars 2013 20:21

                      il y a des gens qui travaillent à un euro de l’heure car c’est obligatoire pour les hartzis


                    • lulupipistrelle 11 mars 2013 20:33

                      Je ne connais personne en Bavière qui subissent cette situation, et je connais des Bavarois de toute condition. 
                      Au contraire, tous les mômes qui travaillent sont convenablement rémunérés. 


                      Seulement en Bavière quand on a du travail, on recrute dans ses relations,directes ou indirectes (genre le neveu de Untel). Même mon fils pourrait aller y bosser l’été, il aurait tout de suite un boulot. 
                      ET puis il y a quelque chose qui n’apparaît pas dans cette histoire de salaire à 1 euro... C’est que l’Etat complète plus ou moins,. Enfin quelque chose quettout le monde feint d’ignorer, ou alors ignore vraiment : le black... Quelqu’un qui bosse à un euro, perçoit-il vraiment eu euro ? j’ai de bonne raison d’en douter. 

                      DE toute façon, l’Allemagne est un société qui fonctionne : ou tu escapable d’avoir des rapports avec les autres individus, et personne ne te laisse tomber, ou tu vis comme en France, sans te donner la peine d’avoir une vie sociale, et là c’est la merde... parce qu’effectivement il n’ y a que 2 millions de fonctionnaires en Allemagne, et que l’Etat n’organise pas la vie des individus. 

                    • foufouille foufouille 12 mars 2013 11:21

                      c’est pas par ce que tu vis dans le monde du piston, qui existes en france, que c’est partout pareil
                      http://allemagne-et-plus.a18t.net/


                    • lulupipistrelle 12 mars 2013 12:40

                      Quand on appelle piston la vraie solidarité... le mal est fait. 


                    • foufouille foufouille 12 mars 2013 13:05

                      dans le cas du piston, tu embauches meme une tache qui sait rien faire


                    • lulupipistrelle 12 mars 2013 13:15

                      Ah pardon... non dans le cas de la solidarité, les deux parties ont à coeur de ne pas décevoir ... une réputation, ça se défend. Les Bavarois ne sont pas des tendres. 


                    • foufouille foufouille 12 mars 2013 15:21

                      chez moi, ca fonctionne pas comme ca
                      la plupart du temps


                    • Irina leroyer Irina leroyer 14 mars 2013 03:42

                      foufouille comme tu fous rien le probleme ne se pose pas pour toi


                      Irina

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Carmel


Voir ses articles







Palmarès