Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Europe contre les peuples

L’Europe contre les peuples

Ces derniers mois, l’Europe semble avoir encore plus perdu contact avec la réalité. On ne compte plus les exemples de décisions ubuesques et injustes, totalement contraires aux intérêts des peuples qui la composent, souvent prises par un dogmatisme néolibéral incompréhensible aujourd’hui.
Coup de tabac et de courant
 
Jusqu’à présent, il y avait des limitations pour les achats de tabac à l’étranger (deux cartouches par personne). La Commission Européenne souhaite lever toutes les restrictions à l’achat de tabac. Entre la déréglementation économique et la santé des européens, la Commission a choisi. Voilà une décision qui montre bien les ravages du dogmatisme néolibéral. Et comme d’habitude, l’abaissement des frontières va favoriser le moins-disant fiscal. Heureusement, pour une fois, Paris résiste.
 
Il fut un temps où l’on nous vantait la déréglementation des services publics en nous expliquant que cela allait permettre une plus grande efficacité, que la concurrence allait amener une baisse des tarifs pour les consommateurs. Mais là encore, les promesses ne sont pas tenues. Les tarifs d’EDF ne cessent d’augmenter (près de 7% cette année) et devraient continuer à le faire dans les prochaines années avec le nouveau projet de loi passé par le gouvernement en novembre.
 
Dur avec les petits, doux avec les forts
 
Mais ce qui est encore plus insupportable avec cette Europe, c’est qu’elle fait systématiquement peser les efforts sur les peuples, les classes populaires et moyennes en épargnant les puissants. C’est ce qui se passe en Grèce, en Irlande ou au Portugal où la population se débat avec des baisses de salaires qui ne permettent plus à certains de payer leur loyer ou leurs mensualités d’emprunts immobiliers. Bref, l’Europe saigne la population pour honorer les créanciers, et donc les banques.
 
Car les pseudos plans de sauvetage des pays ne servent qu’à cela : honorer les créances souveraines rubis sur l’ongle, quitte à faire suer eau et sang aux peuples. Pourtant, l’Allemagne proposait une solution plus juste, à savoir faire contribuer les investisseurs. Sachant que les Etats ont sauvé les banques, une telle participation aurait été normale. Enfin, on reste songeur de voir l’impôt sur les bénéfices Irlandais maintenu à 12.5%. Là encore, les multinationales ne contribueront pas à l’effort.
 
Pire, la Cour de Justice européenne a rétabli la hausse de salaires des fonctionnaires européens à 3.7% contrairement à l’avis des chefs d’Etat. Il y a un conflit d’intérêts majeur si cette décision affecte le salaire des membres de cette même Cour de Justice. Enfin, même si la méthode de la Commission est bien faite, il est scandaleux de passer outre le choix des chefs d’Etat, surtout alors que l’Europe impose des plans d’austérité sauvages aux autres fonctionnaires.
 
Le seul point positif de la situation est que les masques sont tombés. On voit bien aujourd’hui que les bénéfices promis par cette Europe ne sont pas là, au contraire. Pire, se dessine un projet européen profondément injuste, asservissant les peuples au service des multinationales.

Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (63 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 2 décembre 2010 11:59

    Il y aurait beaucoup plus à dire, mais vous parvenez à la bonne conclusion.
    C’est l’essentiel.


    • tmd 2 décembre 2010 12:19

      L’impôt sur les bénéfices Irlandais de 12,5% permet de faire rentrer dans les caisses de l’État Irlandais nettement plus que les 33% français ou 39 % italiens ou même le taux allemand ne le font pour leur État respectifs et % de leur PIB.

      Alors dire que ce taux d’imposition est un problème, c’est un mensonge.

      Ceci dit, l’Europe qui augmente son budget alors que ses États membres se serrent la ceinture, c’est effectivement un foutage de gueule inacceptable.


      • plancherDesVaches 2 décembre 2010 15:00

        C’est même pour ça que tous les Irlandais se tirent de leur pays. Ils gagnent trop d’argent.


      • tmd 2 décembre 2010 16:16

        Le taux d’imposition des société n’a rien à voir avec les agissements criminels de quelques banquiers irresponsables qui forcent maintenant les Irlandais à se serrer la ceinture.


      • lagabe 3 décembre 2010 09:13

        je comprend pas , on dirait que tout est de la faute des banquiers
        Regardais des images datant de 1929, ou la aussi c’était la faute aux banquiers et ou ça a conduit
        Réfléchissez un peu , je dirais que c’est plus un problème occidental (pays riches) qui pour continuer à avoir un niveau supérieur de vie , s’est endetté


      • Yoann Yoann 2 décembre 2010 15:28

        Il a françois asselinau et l’upr smiley
        Malheureusement, on ne lui laisse pas beaucoup la parole ...


      • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 2 décembre 2010 19:58

        Il y a Nicolas Dupont-Aignan (je sais, je prêche pour ma paroisse, mais c’est la réalité).


      • rastapopulo rastapopulo 3 décembre 2010 01:23

        Cheminade veut vraiment le retour du Glass Steagall !!!!!!!!!!!

        déjà un article sur le scandale du refus de ses comptes de campagnes en 95 qu’ils l’ont endettés à vie (alors que ceux de Balladur et Chirac passaient sans problème bourrés rétrocommissions !)

        Il y aurait un papier dans le monde ce 3 décembre ou prochainement à la suite de l’article sur le site (ont peu rêver après toutes les injures dites sur lui) :

        http://www.cheminade2012.fr/Communique-en-reponse-a-l-article-du-Monde-L-affaire

        Cheminade à 3%, NDA à 5%, Mélanchon à 6% suffirait à faire éclater l’Omerta.

        Reste Marine en plus qui va dans tous les sens, aussi dans le bon parfois, il faut le reconnaître. 

        A propos « éloges des frontières » Regis Debray est le soir du 3 décembre à Bruxelles...


      • chuppa 2 décembre 2010 18:26

        moins de blabla des actes cher ami ...
         

        [1] Article I-47 -alinéa 4-

        « Des Citoyens de l’Union, au nombre d’un million au moins, ressortissants d’un nombre significatif d’Etats-membres, peuvent prendre l’initiative d’inviter la Commission, dans le cadre de ses attributions, à soumettre une proposition appropriée sur des questions pour lesquelles ces Citoyens considèrent qu’un acte juridique de l’Union est nécessaire aux fins de l’application de la Constitution.

        La Loi européenne arrête les dispositions relatives aux procédures et conditions requises pour la présentation d’une telle intiative citoyenne y compris le nombre minimum d’Etats-membres dont les citoyens qui la présentent doivent provenir. »




      • rastapopulo rastapopulo 3 décembre 2010 01:30

        La démocratie c’est cause toujours...

        la dictature c’est ferme ta gueule !

        http://www.solidariteetprogres.org/article7203.html

        Comment oser dire qu’un mouvement qui proteste contre l’opéra nibelugen de Wagner (adoré par les nazis pour son antisémitisme) est antisémite ?

        http://latimesblogs.latimes.com/culturemonster/2010/05/las-ring-cycle-begins-with-protests-outside-mixed-reaction-inside.html


      • JL JL 2 décembre 2010 13:19

        Il est clair que le TINA de l’UE est une alternative qui met les peuple à rude épreuve entre la peste libérale et le choléra étatiste :

        la peste libérale c’est l’assèchement des ressources du Trésor public, la mort des Etats nations ; le choléra étatiste c’est le fardeau des taxes qui alimentent les pompes à phynances fascistes.


              • kéké02360 2 décembre 2010 13:35

                communiqué de presse :

                http://www.bankrun2010.com/ 


                • JL JL 2 décembre 2010 13:42

                  « L’exploitation de la bêtise n’est pas à la portée du premier imbécile venu » (Yvan Audouard)


                • kéké02360 2 décembre 2010 21:26

                  Le combat n’est pas encore gagné, mais presque, car le temps use l’erreur et polit la vérité. 


                • armand armand 2 décembre 2010 14:15

                  En cause, l’absence (de facto, ou de jure) d’une clause de sauvegarde qui permettrait à un état de s’opposer à toute directive européenne jugée contraire à ses intérêts vitaux. Une clause de nullification qui existe pourtant à l’origine dans une confédération autrement plus contraignante que sont les USA.
                  De même, il ne devrait être possible de saisir la cour de justice européenne qu’une fois épuisés les recours nationaux, à l’instar de la procédure de saisie de la Cour suprême des USA.

                  Mais il est à noter que ce juridisme tatillon et littéraliste, au service du dogme du libre échange et de la toute puissance des pouvoirs financier, s’exerce déjà dans nos villes, privant les municipalités de tout recours en matière de commerce et de logements.


                  • ELCHETORIX 2 décembre 2010 14:23

                    Bon , on le sait , l’Europe actuelle est une hérésie pour ne pas dire plus , une
                    machination contre les citoyens dirigée par des « politiques » mafieux au service des puissants !
                    Donc si NDA s’aperçoit de la supercherie qu’il quitte cet UMP , et s’allie avec des gens soucieux de l’intérêt national et de ses citoyens , donc le peuple de FRANCE qui veut retrouver sa souveraineté et son libre-arbitre quant à la politique internationale comme celle intérieure !
                    Dehors les mondialistes de notre paysage politique , du vent les sionistes et Atlantistes va - t- en guerre  !
                    Il faut re-tricoter les valeurs du CNR et nationaliser toutes les entreprises dans l’intérêt général comme la SNCF , l’EDF , les autoroutes etc.. sans retomber vers un socialisme aliénant la liberté d’entreprendre et de vivre normalement .
                    Pour 2012 et avant il faut fonder la 6ème république , au service des citoyens et non pour les asservir !
                    Que se vayan todos , les fossoyeurs des libertés républicaines !
                    RA .


                    • JahRaph JahRaph 2 décembre 2010 14:34

                      Tout à fait d’accord avec vous, tous unis pour une 6ème république !!!


                    • JahRaph JahRaph 2 décembre 2010 14:25

                      @l’auteur : saviez-vous que Dupont-Aignan fait partie des Young Leaders ? Qu’en pensez-vous ?


                      • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 2 décembre 2010 20:04

                        Nicolas a participé, avec beaucoup d’autres parlementaires, à un voyage d’étude aux Etats-Unis, en 2001 il me semble, qui lui a donné ce « titre » mais il n’a plus jamais eu d’autres contacts avec les FAF depuis. C’est une boule puante que certains utilisent contre lui.


                        Je crois que son parcours parle pour lui. Entre son opposition radicale au retour de la France dans le commandement militaire de l’OTAN (il a voté une motion de censure déposé par le PS si je me souviens bien) ou son refus de faire quoique ce soit avec Libertas, tout son parcours montre bien son indépendance et la droiture de ses idées.

                      • rastapopulo rastapopulo 3 décembre 2010 01:35

                        NDA n’est pas un anti-américain primaire ? tant mieux, les pionniers du Massachusetts sont les premiers a avoir battu de l’impérialisme avec de l’économie politique (industrie+ protectionisme financier).

                        NDA s’est trompé ? C’est pas encore une dieu je pense.

                        Autant je suis fan de Hillard, autant il n’a aucun argument face à 1 seule réunion dans toute sa vie.


                      • aveclotanvatoutsenva 3 décembre 2010 02:54

                        L’opposition de Dupont Aignan au retour de la France dans l’OTAN est tellement « radicale » qu’il a appelé à voter Sarkozy au deuxième tour de la présidentielle de 2007, alors que c’était un secret de polichinelle qu’une des premières choses que ferait ledit Sarkozy, une fois président, serait de réintégrer la France dans l’OTAN afin de liquider ce qui lui restait encore d’indépendance !

                        Il est vraiment malheureux que des Français de bonne foi se fassent berner par un enfumeur comme Dupont Aignan dont le rôle est de récupérer les mécontents de droite avec un discours pseudo-gaulliste, pour mieux ensuite les rabattre vers l’UMP…


                      • rastapopulo rastapopulo 3 décembre 2010 16:39

                        Bah Sarkozy était présenté comme un gaulliste à l’époque. Ce n’est qu’après son élection que c’est devenu évident qu’il était mondialiste.

                        Perso, j’aurais pas voté pour lui à cause du tissus aristocratiques autour de lui. Ni pour Sego qui a d’ailleurs littérallement offert sur un plateau la victoire à Sarko.

                        Qui lui a conseillé d’être agressive lors du débat. Je voudrais bien savoir. 


                      • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 2 décembre 2010 20:07

                        Je peux comprendre le vote FN, qui est un vote de désespérance politique contre un système qui ne traite pas les problèmes de notre pays, mais je ne veux rien avoir à faire avec quelqu’un qui trouve du charme aux dérapages verbaux de son père. Il restera toujours un « détail » (qui n’en est pas un justement) entre moi et eux.


                        En outre, le FN est devenu l’idiot utile du système, qui prolonge le duopole UMPS en stérilisant des voix d’opposition sans aucune perspective d’accéder au pouvoir (heureusement d’ailleurs).

                      • rafdp 2 décembre 2010 14:48

                        « Heureusement, pour une fois, Paris résiste. »
                        Super, ils « résistent » , résultat on va continuer à payer 80% de taxes sur les cigarettes et en plus on paiera l’amende pour infraction au droit européen ; quelle intelligence...
                        Ils auraient mieux fait de résister quand on a voté « non » au TCE, quand l’énergie et l’eau ont été privatisées pour obéir à la « libre concurrence », quand l’europe impose des OGM avec leurs insecticides associés, etc.

                        Mais là bizarrement on ne les a pas vu, non, la seule fois où ils « résistent » c’est quand ça pourrait nous coûter moins cher à nous et leur coûter à eux pour une fois.
                        Lamentable...


                        • xray 2 décembre 2010 15:25


                          La misère est le fondement de la société de l’argent ! 
                          (Le malade, l’industrie première.) 

                          Les
                          Européens sont revenus à la situation du début des « années 40 ». 
                          Ils sont soumis à : 

                          - Une monnaie d’occupation ; 

                          - Des journalistes d’occupation ; 

                          - Des mœurs judiciaires dignes du nazisme ; 

                          - Des collabos financés et au service de qui ? L’Europe,  les Américains, ou le Vatican ? 

                          Néanmoins, dans les moyens mis en œuvre par l’Europe pour asservir les foules on reconnaît les méthodes de curés : 

                          - « Générer l’incompréhension, les désordres, la délinquance, la criminalité, l’injustice,  la misère, les maladies, les épidémies, les conflits,  les guerres, les famines, etc. » 
                          Le tout reposant sur l’ignorance permanente et des flots de mensonges sous lesquels les médias noient les individus. 

                          L’Europe est soumise au diktat de l’axe CIA-Vatican. 
                          Seule la géographie distingue la CIA du Vatican. Pour le reste, c’est pareil. 

                          - Les mêmes intérêts, les mêmes méthodes, les mêmes moyens, les mêmes personnes ! 

                          - Les curés manipulent. Ils contrôlent le premier et le plus grand réseau de renseignement. Ils vivent de la misère qu’ils produisent. Ils gagnent à pourrir la vie du plus grand nombre. 

                          - Les américains manipulent. Ils imposent aux pays européens tout ce qu’ils ne veulent pas chez eux. Etc. 

                          Se sortir de l’Europe ! Et, vite ! 
                          http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2010/06/30/se-sortir-de-l-europe-et-vite.html 



                          • Dionysos Dionysos 2 décembre 2010 15:36

                            Point Godwin atteint, merci.


                          • rastapopulo rastapopulo 3 décembre 2010 01:37

                            C’est surtout une alliance entre les anglosaxons (Warburg, Morgan, Ford,...) et l’Allemagne comment en 33 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                            • LE CHAT LE CHAT 2 décembre 2010 22:42

                              merci pour ces liens très instructifs , la potion DSK non merci !  smiley


                            • PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP 2 décembre 2010 17:33

                              « Ces derniers mois, l’Europe semble avoir encore plus perdu contact avec la réalité »
                              Pas du tout : simplement SA réalité n’est pas la notre. Au risque de vous ramener à la dure réalité des choses , l’Europe n’a pas pour but le bonheur des peuples mais celui d’une oligarchie . Nous ne sommes plus au yeux du système que du « consommable », au même titre que de l’huile de vidange . Une fois utilisés nous sommes bons pour la déchèterie. Nous avons perdu notre statut d’être humain pour être ravalé au rang de bétail. Alors plutôt que de se lamenter sur notre sort et des constatations qui sont devenues des évidences pour tous, je crois qu’il faudrait maintenant chercher un moyen de se retourner contre cette poignée de politicards et banquiers mafieux afin de trouver un moyen efficace de leur régler leur compte une bonne fois pour toutes.


                              • zelectron zelectron 2 décembre 2010 17:38

                                Encore un europhobe à toutes les sauces, quelle tristesse !


                                • rastapopulo rastapopulo 3 décembre 2010 01:42

                                  Un européaouiouiste, c’est plus logique vu le mal que ce sont donné les anglo-saxons pour que les peuples haïssent leur citoyenneté.

                                  Merci pour eux.

                                  Ah j’oubliais c’est l’UE qui a créé les to big to fail en 83 en annulant en premier le Glass Steagall commun aux USA, à la France et à la Belgique pendant 30 ans.

                                  Les USA n’ont faits que suivre l’UE.... pas le contraire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                                  « l’UE rempart contre les anglosaxons » hahahahahaha c’est trop énorme. 


                                • perlseb 2 décembre 2010 17:41

                                  Personne ne peut être pour cette Europe-là, c’est certain (à part les banquiers et les gros actionnaires). Mais que faisait la France lorsqu’elle était toute seule dans son coin ?

                                  Par exemple, en 1973, la France s’est elle-même tirée une balle dans le pied, sans l’Europe, en s’auto-interdisant les avances de la Banque de France sans intérêt. Grâce à cette mesure prise par Giscard-Pompidou, nous avons maintenant une dette qui grossit comme une boule de neige et va nous imposer, Europe ou non, notre propre austérité.

                                  Ce n’est pas après l’Europe qu’il faut en avoir, mais après la démocratie représentative qui n’est qu’une oligarchie déguisée (Clearstream, Karachi, frégates de Taiwan,... : combien d’affaires pour comprendre que les hommes politiques sont corrompus jusqu’au cou et ne travaillent pas dans l’intérêt du peuple mais pour leur intérêt personnel ?).


                                  • rastapopulo rastapopulo 3 décembre 2010 01:48

                                    Période charnière avec Nixon qui crée littérallement la crise.

                                    Inter-Alpha (allez voir qui est derrière c’est trop énorme) nait à ce moment là aussi.

                                    Et la France sombre dans la financiarisation à l’anglosaxonne teinté de « couple franco-germanique » hahahaha

                                    Ce serait pas la fusion de l’EuroGermany avec les USA en 2015.

                                    Je vous raconte pas l’importance de la France. 


                                  • Augustule Augustule 2 décembre 2010 19:00

                                    Vous dites :

                                    « On voit bien aujourd’hui que les bénéfices promis par cette Europe ne sont pas là »

                                    Cela laisse à penser que vous souhaitez une autre Europe, oui mais laquelle ?

                                    La construction européenne n’est pas tenable à long terme, ça ne peut pas marcher, chaque pays à des interets qui diffèrent.
                                    Pensez vous que la France ait les mêmes intérêts économiques, politique et géographique que le Portugal ou l’Italie ?

                                    Pendant qu’on se chamaille entre européens à se mettre d’accord sur le diamètre d’un œuf de poule, d’autres comme les USA ou la Chine, son en train de positionner leurs pions et étendent leur hégémonie.


                                    • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 2 décembre 2010 20:00

                                      On peut construire une autre Europe, une Europe des coopérations entre Etats-nations souverains, avec des projets à la carte, comme pour Airbus ou Ariane.


                                      Sur certaines questions (réforme de la finance notamment), nous serons plus forts à plusieurs. Mais il faut absolument respecter la souveraineté nationale, seule garante de l’intérêt général.

                                    • aveclotanvatoutsenva 3 décembre 2010 03:27

                                      Airbus, européen ? Ça, c’est nouveau…

                                      Vous confondez « européen » et « international », M. Pinsolle.
                                      Vous devriez jeter un œil sur les vidéos de François Asselineau (puis adhérer à l’UPR !), ça vous apprendrait que de nombreux pays du monde participent au projet Airbus, et que, par exemple, lorsque le « fleuron » de l’industrie aéronautique « européenne », l’A380 est équipé de réacteurs (US) Pratt & Whitney (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pratt_%26_Whitney), c’est déjà près de 37 % de l’avion qui sont d’origine uniquement américaine !

                                      Non, Airbus ne doit rien à « l’Europe », contrairement à ce que les européïstes ne cessent de nous seriner.

                                      Quant à Ariane, elle ne doit rien à l’Europe non plus, mais en revanche, elle doit tout ou presque à la technologie et à l’industrie aéronautique et spatiale française. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Arianespace)

                                      L’Europe, M. Pinsolle, ça ne sert à rien (ça ne sert qu’aux Américains).
                                      L’Europe, c’est un boulet pour la France, M. Pinsolle.
                                      L’Europe, c’est trop petit pour la France, M. Pinsolle.
                                      L’Europe, c’est mort…

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès