Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Europe des 28, un empire avorté qui cherche une identité et un (...)

L’Europe des 28, un empire avorté qui cherche une identité et un dessein

Bientôt auront lieu les élections européennes, cette sorte de farce électorale censée donner une légitimité démocratique aux instances européenne. Mais les citoyens ne sont pas dupes et savent bien que l’Europe est surtout un instrument pour ceux qui veulent s’en servir, financiers, hommes d’affaires, industriels, notables de la politique, bureaucrates des affaires écologistes et durables. Quant à ces élections, reconnaissons que le citoyen est méprisé par des partis dont les éligibles sont le plus souvent des personnalités à recaser, ou à récompenser pour des gestions d’appareil mais très rarement des visionnaires qui s’intéressent à notre continent. L’Europe ne s’occupe pas des peuples et impose des sacrifices dit-on. Mais qui a assigné à l’Europe post-1945 une mission philanthropique ou même humaniste ? Si tel était le cas, cela se verrait, depuis le temps. L’Europe défend des valeurs dit-on, elle a un tribunal international, mais elle ne cligne pas quand les lois Hartz en Allemagne font travailler les déclassés pour un euro de l’heure. Bref, les citoyens ne croient plus en l’Europe et nous savons pourquoi, alors que les intellectuels ne pensent plus l’Europe et nous nous demandons pourquoi.

Je prends une carte, je regarde les 28 pays membres de l’Europe. C’est assez étendu comme territoire, mais pas tant que l’ancienne URSS, ni même la Chine ou encore l’Empire romain et l’Empire ottoman à leur apogée. Mais compte tenu de la surface, des populations et des cultures qui s’y manifestent, l’Europe est incontestablement dans la catégorie empire. Mais avec l’empire classique, elle ne partage que l’étendue ainsi qu’une unité politique ambiguë. Pas d’unité religieuse, idéologique ni culturelle comme dans la Rome antique, le Saint empire germanique, l’Empire ottoman ou même la Russie des tsars, de Pierre à Nicolas, ou encore l’Empire soviétique, ce dernier posant tout de même quelques questions aux historiens. L’idéologie communiste n’a pas pu servir de ciment à cet empire qui ne dura que quelques décennies. C’est maintenant la Russie qui veut redevenir l’empire qu’elle fut avant les Soviets et qui joue à la fois sur les ressorts religieux de l’orthodoxie et sur la culture slave avec bien évidemment une armée à la hauteur des ambitions impériales. Pour constituer un ensemble de catégorie impériale, il faut plusieurs ingrédients. L’unité culturelle et religieuse étant primordiale. On l’a constaté pour Rome ses mythes et son stoïcisme, la Chine et le confucianisme, l’Empire ottoman et l’islam ou même l’empire médiéval européen et la chrétienté ou enfin la puissance américaine après la guerre et son mode de vie moderniste dans un pays uni par un fort sentiment patriotique et une sorte de messianisme porté par ses élites. Ensuite, d’autres unités sont présentes, linguistiques et parfois ethniques, les Turkmènes dans l’Empire ottoman, les Hans en Chine. Un empire possède ses mythes et autres légendes fondatrices mais se donne aussi un horizon pour perdurer et le cas échéant, accomplir une mission, un dessein.

Pendant la guerre froide, les deux empires ont été en concurrence pour propager leurs valeurs sur la planète, la démocratie et l’american way of life du côté des Etats-Unis, le communisme international pour les Soviétiques. Pendant ce temps, la Chine s’éveillait doucement et le Japon se remettait de ses blessures en visant le développement économique. L’Europe, c’est un peu comme le Japon, ce qui n’a rien d’étonnant puisque ce sont les deux perdants du conflit de 1939. L’Europe n’avait comme seul horizon que la reconstruction et le développement industriel. Seuls deux pays ont tenté d’imprimer une marque politique appuyée dans le monde, le Royaume-Uni plutôt comme « partenaire » des Etats-Unis et la France du général qui se voulait indépendante des deux blocs.

Et maintenant, au 21ème siècle, l’Europe se cherche car elle n’a pas les ressorts pour avoir une qualité d’empire. Elle a perdu la guerre en 1945, elle a perdu son identité dans le grand marché mondial. Elle n’a pas d’unité linguistique et semble aussi se détacher de ses racines chrétiennes. L’Europe n’a plus rien à proposer aux peuples européens, à part favoriser l’innovation technologique et rivaliser sur le grand marché mondial avec les Etats-Unis et surtout la Chine et le grand marché asiatique. L’Europe peine à trouver son identité car elle a perdu la guerre en 1945. Voilà pourquoi ce sont les Etats-Unis et la Russie qui s’occupent de l’Ukraine, l’Europe faisant pâle figure et surtout jouant les perturbateurs en défendant ses valeurs devenues dévoyées et déchues, les droits de l’homme, les droits de la nature et les normes environnementales qui en découlent. L’Europe ne défend plus de valeurs, ni de culture, elle porte un ensemble de normes économiques et sociales et s’apprête à fusionner quelques unes de ces normes dans celles négociées pour créer le marché transatlantique qui en fait, représente une annexion économique et culturelle de l’Europe par les Etats-Unis. Annexion également dans le cadre de la politique étrangère. Les derniers événements en Libye, Syrie, Géorgie et Ukraine montrent que les dirigeants voient l’avenir une monde avec une longue-vue, mais que ce sont les Etats-Unis qui orientent cette longue-vue.

Avec le recul, ce déclin et cette déchéance de l’Europe apparaîtront comme la marque d’un échec impérial depuis 1990, lorsque le bloc de l’Est est tombé et que l’Europe ne savait plus où aller, sauf dans la compétition économique. Une Europe constituée de peuples qui ne se parlent pas beaucoup, de médias de masse qui ne s’intéressent pas aux cultures européennes, d’intellectuels atones ou même absent, borgnes de l’avenir, éclopés du dessein fracassé sur les décombres d’une haute culture délaissé par une classe politique d’incultes dont Sarkozy et Hollande sont deux représentants. Une Europe qui a failli pour finalement s’infléchir peu à peu et coopérer pour la compétition, le grand marché à venir, la gouvernance économique normée à l’occidentale par les Américains. Quelque part, ce destin européen semble ressembler à une sorte de collaboration mais sans occupation. Les Etats-Unis n’occupent pas l’Europe, ils ne font qu’occuper l’Europe vers des tâches au service du grand marché industriel. L’Europe, son parlement, ses dirigeants, et combien de collabos dans l’âme ? Ou peut-être autre chose à venir mais il faut que les consciences s’éveillent. Ce qui n’est pas gagné à l’ère de l’individualisme narcissique et numérique.

Pour l’instant, l’Europe se constitue comme un empire économique, c’est-à-dire comme un non empire ou si l’on veut, une gigantesque entreprise. Europe quelque peu dévoyée et déchue qui a perdu ses valeurs suprêmes, ses cultures admirables et qui finalement, est un continent en errance, désorienté depuis que la guerre a été perdue en 1945 ou peut-être depuis plus longtemps, lorsque Nietzsche dressa un sombre constat du dessein européen marqué par un nihilisme endémique. Mal qu’on retrouve sous diverses formes et sans doute dans ce culte voué à l’offre économique et à la compétition industrielle. Un empire basé sur l’économie ne peut pas fonctionner sauf s’il se dote d’une gouvernance qui passe par-dessus les hommes, les valeurs et le religieux. L’Europe politique répond à ces exigences en se réclamant des valeurs universelles. La démocratie érigée en universel, c’est le cheval de Troie du nihilisme économique et c’est surtout du vide.

Cette Europe convient bien aux élites, aux opportunistes, aux conquérants de l’industrie, de la politique, de la marchandise, de l’image. Elle déplaît aux déclassés qui voient à tort la cause de leur malheur. Cet empire avorté est une étape intermédiaire précédant une Europe renaissante ou déclinante. Tant que les citoyens européens ne seront que des consommateurs avides de gadgets et autres divertissements, il n’y aura pas d’Europe culturelle et spirituelle, rien qu’un vide technocratique qui vend les individus au marché. Cette réflexion me laisse face à l’abîme, au vertige sidéral face à ce machin politique aux faces incertaines et souvent sombre. L’Europe n’est ni la solution, ni la responsable des malheurs humains. C’est la civilisation qui porte son malheur et le marasme de l’Europe n’est qu’un symptôme parmi d’autres.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 9 avril 2014 08:40

    Il y a deux Europe...celle des mots vide de sens..et l’Europe des « MAUX » celle de la réalité de tous les jours pour les peuples qui souffrent...Celle que nous inflige l’Allemagne (qui en réalité n’en a plus besoin)..qui vient (enfin) de gagner SA GUERRE..économique sans tirer un coup de feu...simplement avec les 27 collabos qui lui baisent les pieds par fanatisme économique..D’ailleurs Merkel vise plus loin avec les USA...engloutir le reste du monde.. !

    Un Européiste c’est un collabo qui en 45 aurait été fusillé.. !

    • appoline appoline 9 avril 2014 12:39

      Nous ne voulons plus de cette europe, elle nous saigne 


    • julius 1ER 9 avril 2014 09:24
      Mais compte tenu de la surface, des populations et des cultures qui s’y manifestent, l’Europe est incontestablement dans la catégorie empire. Mais avec l’empire classique, elle ne partage que l’étendue ainsi qu’une unité politique ambiguë

      c’est du meilleur Dugué, cet article qui pose de vraies questions !!!!
      on pourrait dire que l’Europe est un empire avorté, ou un« avortons » d’empire !!!
      je suis d’accord sur le constat, un simple marché économique comme boussole ne donne aucune direction et pourtant il faut se positionner dans cette lutte d’empires, alors que faire ???? faire une Europe resserrée avec mise en commun de structures politico-économiques cad avec une véritable gouvernance, une armée, etc..
      c’était la théorie du noyau dur des années 70/80 qui n’a pas été réalisée, mais avec le recul l’Europe actuelle ne mène nul part au contraire elle devient un tel contre-exemple qu’elle nous mène sur un chemin mortifère, oui cette Europe là est en train de se saborder
      mais aussi cela nous montre que les anti -europe n’ont rien à proposer comme grand dessein et que pour survivre, une civilisation a besoin d’un grand Dessein, sinon on retombe dans les querelles de boutiquiers qui bien sûr occupent les médias, mais cela nous mène à une grande paralysie mentale et morale, l’administration des choses disait Marx, mais c’est le vers du divisianisme elevé à un rang incontournable, régionalismes groupusculaires, populismes exacerbés, on se demande qui a encore envie de mettre quelque chose au pot commun aujourdhui, et surtout qui a seulement une vision de ce qu’il faudrait faire pour élever les esprits de ce continent ??????

      • Hachka Hachka 9 avril 2014 17:48

        Une seule chose a faire, enseigner au peuple la notion de l’égo, apprendre à chaque enfant qui nait à faire la distinction entre ce qu’il « est » , un champ d’éveil eternel, et le secondaire la « pensée » instrument de survie qu’on ne doit pas cherché à defendre. Nous devons bannir la notion du « moi » au profit du « nous ». En coupant la religion , auquel on a donné les clés du spirituel, du champ politique nous nous sommes condamné. 2 erreurs primordiales sont a rectifier, sortir le spirituel du religieux car l’instant présent, la vacuité, l’advaita (le terme que vous voudrez) sont synonyme de la seule vérité spirituel qui vaille a savoir que seule existe l’instant présent. A travers cette reconnaissance toute bête, l’humanité pourrait faire un bon en avant énorme.. si les entreprise google, apple, etc.. qui gouverne le monde arreter leur folie de vouloir créer une nouvelle race humaine immortels dans laquelle il dépense des milliards au detriment de nous tous et de la planête, même les puissants chercheraient a créer l’harmonie sur terre telle des pharaons.. La solution serait sans doute d’apprendre aux puissant la spiritualité et leur apprendre qu’il sont deja immortels :)


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 avril 2014 18:30

        julius,
        Le grand dessein que demandent les peuples, c’est d’avoir des Partis politiques qui s’occupent de leurs pays respectifs, la démocratie et qui fassent des politiques intérieures au bénéfice de l’intérêt général.
        Et pas au bénéfice des banksters.

        C’est ce que fait Poutine, pour la plus grande satisfaction de 80% des Russes.
        Discours de Poutine à Munich en 2006 :

        « Le Nouvel Ordre Mondial n’a pas d’avenir, seul compte le principe consacré de la souveraineté des Etats : non alignement sur les USA, non confrontation, et non ingérence dans les affaires des autres Nations. »

        C’était ce que voulait De Gaulle, s’il ne s’était pas fait rouler dans la farine par Kennedy et Adenauer au Traité de l’ Elysée : une Europe d’états souverains, sans les anglais, sans les américains et sans la Commission européenne.

        « Le mythe du couple franco allemand »


      • César Castique César Castique 9 avril 2014 09:49

        « Cette Europe convient bien aux élites, aux opportunistes, aux conquérants de l’industrie, de la politique, de la marchandise, de l’image. »


        Et au crime organisé !!!

        • Abou Antoun Abou Antoun 9 avril 2014 10:38

          Elle a perdu la guerre en 1945,
          Comme elle l’avait déjà perdu en 1918.
          WW1-WW2 soit un suicide en deux temps !


          • Abou Antoun Abou Antoun 9 avril 2014 10:47

            Seule possible destinée pour l’Europe, la continuation de la France de Charles de Gaulle. Un trait d’union entre l’empire russe renaissant et l’empire américain déclinant. Un facteur de paix et de stabilité dans le monde. Le seul message que l’Europe peut délivrer au monde c’est que 30 pays qui ont passé 2000 ans à se faire la guerre peuvent enfin vivre en paix. Mais le rôle de croupion des USA que joue actuellement l’U.E. avec la participation active de la Sarkhollandie c’est déshonorant, c’est indigne, c’est nul ! Pour la France le ridicule est achevé avec la volonté de continuer à jouer à la puissance coloniale avec des opérations de police en terre africaine, autant de bourbiers qui se multiplient et où nos forces se déshonorent (la blessure rwandaise n’est pas refermée).

             


            • Abou Antoun Abou Antoun 9 avril 2014 10:51

              Monsieur Dugué,
              Je partage vos constats particulièrement pessimistes sur le présent et l’avenir de la France et de l’Europe. Bien souvent je me contente de plusser sans juger nécessaire d’en ’rajouter une louche’.
              J’ai du mal à appréhender le ressenti des jeunes générations concernant leur futur individuel et collectif.


              • moussars 9 avril 2014 11:32

                @Antoun

                Peut-être parce qu’ils n’en ont pas.
                Comment pourraient-ils en avoir lorsque, nous les anciens, sommes, à juste titre, désabusés (à la fois désespéré et révolté pour ma part) par la parodie démocratique en Europe et à Bruxelles, la manipulation, la désinformation des possédants, des politiques, des États qui veulent dominer le monde...
                Pour un bon nombre d’entre nous, nous bénificions d’une expérieuce, d’un background, d’une éducation, d’une indépendance d’esprit, et j’ose le dire une culture générale, que les jeunes n’ont plus.


              • tf1Groupie 9 avril 2014 14:44

                Les jeunes sont beaucoup moins peureux que leurs ainés. Ils n’ont pas de passé à regretter, alors ils regardent devant plutôt que derrière.

                Ils se mélangent, entre jeunes européens, ce sont eux qui construisent l’Europe, pendant que d’autres traitent toujours les Allemands de schleus.


              • Abou Antoun Abou Antoun 9 avril 2014 15:48

                Les jeunes sont beaucoup moins peureux que leurs ainés. Ils n’ont pas de passé à regretter, alors ils regardent devant plutôt que derrière.
                Ma question est « que voient-ils devant ? ».
                Savez-vous lire tf1Groupie, abruti que vous êtes par la première chaîne ?


              • appoline appoline 9 avril 2014 19:12

                Les jeunes beaucoup moins peureux ? Vous parlez de ceux des cités et encore, individuellement ils chient dans leurs pantalons. Pour qui roulez vous ? 


              • tf1Groupie 9 avril 2014 22:43

                Que voient-ils devant ?

                Pas la troisième guerre mondiale, ni la fin du monde en tout cas.

                Ils ne voient pas les Allemands comme d’éternels nazis en puissance, les portugais en maçons et les Espagnols en conchitas.
                Ils ne sont pas bouffés par la déprime.

                Bref ils sont comme vous êtiez à leur âge, constructif et ouvert sur le monde

                Et vous que voyez-vous de plus ?
                Les catastrophes que l’on prédit sur Avox et qui ne se réalisent jamais ?


              • Master Chief117 Master Chief117 10 avril 2014 02:20

                à Abou Antoun et moussars ainsi que tout ceux qui sont comme vous en ce qui concerne votre mentalité de merde : 

                Vous critiquer la jeunesse mais vous valez pas mieu que nous, qui plus est, vous contribuer a pourir la France et l’Union Européene avec vos explication toute faite.


                Vous vous etes déja posé la question de savoir que ce qui ce passe dans le mode est plus question de ressource à défaut d’etre lié a l’argent ?

                Vous vous etes déja demander d’ou vienne les ressource de base qui serve a constuire, a nous faire vivre et a faire tourné la societé ?
                toute ses chose qui vous possédez,, que ce soit votre voiture, votre barraque, votre montre...etc tout vos bien que vous possedé ?
                regardez l’état des ressource naturel dans le monde en dehors du pétrole qui fait le beuz parce qu’il y en a presque plus, ya plein d’autre ressource dont la France et l’Europe depende qui ne vienne pas de ce continent.

                Et si vous etes pas foutu de comprednre que le probleme et question de repartition des ressource mondial qui font preogresser la societé, qui la font tourné et qui vous font vivre correctement ou pas, bah vous etes loin du compte.
                 
                La politique masque beaucoup la réalité.

                Les entreprise privé exploitate des ressource a l’etranger pour l’Europe, ressource qui vont servir nous servir.
                c’est ressource sont exploité a l’étrange principalement parce quel coute trop chere a extraire sur notre continent, que leur leur methode d’éxtraction coute plus chere, ou que leur concentration n’est pas assez rentable pour etre extraite en France et en Europe.

                c’est ressource sont soit transformé a l’étranger et seviront a la fabrication dans ses pays l.
                Ou alors elle seront simpelment transformé la ba et envoyé directe en Europe pour la fabriquation dans nos pays, elle sevriont a l’industrie...etc

                Le probleme ses qu’on vie dans une Europe et une France qui vie constament au dépend des pays hors Europe.

                Puis le capitalisme qui crée la concurence entre les entreprise et les pays, n’arrange pas la situation
                c’est les ressource qui sont facteur de progrès, ainsi que le travail et sont évolution.


                Bref j’abrege...

                Vous avez bossé toute votre vie, vous pretendez savoir tout les probleme du monde et avoir une putain de culture général, mais si vous ouvré pas les yeux et que vous accepté pas le fait que tout nos probleme sont question de ressource, de mauvaise gestion de celles ci, par entre autre un facteur agravant qui s’appel « l’argent », qui lui meme est mal géré.
                Que vous cautionné ça et que vou vous permetez de dire ou de sous entendre que la jeunesse connais rien par rapport a vous c’est juste drole.

                Le peuple n’est pas réelement informé des probleme du monde.
                Personne n’en parle des probleme de ressource (a part du pétrole et du gaz de chiste par exemple), alors que ce sont les grand pillier de notre évolution et du fonctionnement de notre societé, alors que l’argent n’est pas le véritable probleme.

                Vous les vieu vous peté les couille, on est au 21ème siecle, vous etes responsable de ce qui ce passe dans le monde, car les politicien et les hommes et femmes de pouvoir n’agisse pas seul, mais avec l’aval du peuple (vous, moi, nous), il agisse avec notre consentement direct voulu, ou indirecte non voulu.

                Vous avez mis au monde les nouvel generation qui on a leur tour mis au monde des enfant, qui vont ensuite continuer vos erreur sur plusieur generation avant que ça parte vraiment en couille dans le monde.
                et vous vous permettez de juger la jeunnesse ?
                La jeunesse que vous juger elle a été éduquer avec les principe et valeur de vos génération, et oui ses principe et valeur on changer et on évolué, certe.

                Mais vous etes responsable en grande partis des probleme de la France car les gens de pouvoir, ne fon pas tout tout seul, ce sont les million de personne comme vous qui cautionne leur agissemnt, qui les suivent, et qui par consequent leur donne le pouvoir, tout comme les salarié qui font que le patron est un patron pour faire cour.
                Vous avez été une bande de peureux vous avez pas reformé le « systeme » et ce sont les génération futur que vous avez éduqer plus ou moin comme vous, qui doivent ramassé votre merde ?
                et si les génération futur le font pas et quel ce disent que c’est la jeunesse qui le fera (les descendant) ?

                A force de remué le marteau dans la merde et d’avoir des explication plus ou moin toute fait sur la jeunesse et sur tout, vous arranger pas les chose en France et Europe.

                Putain vous avez quoi bande de connard ?
                et me sortez pas un bla bla du style que vous avez bossé toute votre vie, que vous avez rien a prouvé que vous etes cultivé...etc

                Tout le monde doit bossé d’une façon ou d’une autre alors épargné moi votre bla bla de vieux et portez vos couille pour une fois.






              • Abou Antoun Abou Antoun 10 avril 2014 11:48

                Master Chief Mega Balaise etc...
                Où voyez vous que je critique la jeunesse ? Je me demande quelles sont ses perspectives en l’état.
                En outre, je déplore une tentative de poursuite d’une politique coloniale ou néo-coloniale de la France.
                Que vous ne sachiez pas écrire c’est évident, mais il semble que vous ne sachiez pas lire non plus.
                Allez raconter vos salades au Café du Commerce.


              • Master Chief117 Master Chief117 10 avril 2014 23:52
                 moussars a dit :
                Pour un bon nombre d’entre nous, nous bénificions d’une expérieuce, d’un background, d’une éducation, d’une indépendance d’esprit, et j’ose le dire une culture générale, que les jeunes n’ont plus.
                bref... Abou Antoun je t’emmerde.
                ce qu’il faut c’est une politique de Nationnalisation des ressource et des entreprise qui exploite celle-ci et un peuple vraiment informé sur celle-ci, pas un peuple qui achete juste sans savoir.
                ce qu’il faut c’est une Europe totalement independante, pas une Europe qui vis au dépend d’autre pays mais une Europe avec une independance, une europe qui travail pour l’Europe, pour elle meme.
                Une Europe qui vivrai sans le l’inflence des USA.
                La France est un tout petit pays, une France sans l’UE ce sera stupide.
                avoir une meme monnais par tout Europe et l’UE permet un échange plus simple des ressources.

                Ce qu’il faut en Europe ses une « vrai Union Confédéral ».

                Comme le dit quelqu’un plus haut : « Cette Europe convient bien aux élites, aux opportunistes, aux conquérants de l’industrie, de la politique, de la marchandise, de l’image ».

                cette Europe cette Union Européenne faut la changer, pas la supprimé.

                c’est vous Abou Antoun qui dévez allez raconté vos connerie au café du coin, les probleme de la France sont surtout des probleme de ressources , ressource qui ce trouve dans d’autre pays.
                Vous croyé que l’OTAN a formé l’armée Afghane pou juste préservé la paix laba ? non, et si vous croyé que c’est pour le pétrole vous avez tout faux, ya mieu que du pétrole la ba, ya plein de minerai a exploité comme du « lithium » qui est utilisé dans beaucoup de chose dont les batterie de voiture electrique et de téléphone.

                Mais vous Abou Antoun, vous etes trop occupé a raconté votre barratin pour vous interessez a tout ce qui vous fait vivre et travaillez et tout ce qui vous offre votre qualité de vie par rapport a d’autre pays.
                La Politique c’est bien beau, mais si on s’interesse pas au éventuel progrès et au ressources dont nous disposon ou pas, ça sert a rien de parlez et de ce pretendre avoir une culture général.

                Quand on vie dans un pays, dans un continent qui n’est pas foutu de faire les bon choix entre autre a cause de l’argent, du manque de volonté des politique et des gens qui les cautionne on peut pas imaginé quelqu’onque changement positif a long terme.





              • tf1Groupie 11 avril 2014 09:22

                « Je me demande quelles sont ses perspectives en l’état. »

                Il y a 40 ans les « perspectives de la jeunesse » c’était Peace and Love, il n’y aura plus de guerres, on vivra dans des communautés fraternelles etc...

                Je ne crois pas que les retraités d’aujourd’hui aient une grande crédibilité quant à la préparation de l’avenir !


              • Master Chief117 Master Chief117 11 avril 2014 12:41

                Oui, d’autant plus que les retraité sont ni plus ni moins que la jeunesse d’il y à 40ans.


                Les USA sont des voleur et des opportuniste, l’Europe devrai meme pas les écouté et subir leur influence, car bon nombre des progrès Americain vienne de l’Europe de l’apres guerre surtout en ce qui concerne le militaire, il ce sont servi des connaissance des chercheur allemand et de tout ceux qui à fait évolué l’Europe dans bien des chose, les missile V-2 par exemple .
                Il on meme financé et offert au Allemand des véhicule de guerre et du carburant pour que les allemand comette leur attrocité et leur envahisement pendant la 39-45.
                L’entreprise « Ford » a largement contribuer a la 2ème guerre mondiale.
                L’allemagne avais bseoin de ressource et de technologie dont il n’avais pas les moyen de faire alors il ons fait appel au Americain à l’époque.

                les entreprise Americaine ce sont fait des couille en or, et on fait produire et engendré des proffit immense grace a la 2ème guerre mondial.
                les Americain on une grande part de responsabilité dans les probleme de l’Europe.
                déja 2 crise économique a cause de leur gueul celle d’avant la 2ème gerre mondial et celle qu’on c’est manger en Europe en ce debut de siècle.

                les USA sont un pays qui regorge de ressource en tout genre sur sont territoire et sur sont continent.


                l’Europe ausi mais elle sont éxploité de façon marginal et sont exploité dans d’autre pays hors Europe pour des cout moin élevé et une main d’oeuvre bon marchez.

                Des pays comme la Bolive on nationnalisé leur ressource et les grande entreprise americaine et d’Europe n’on pas vraiment aimé cela.





              • moussars 9 avril 2014 11:24

                Il faut qu’on refasse le coup de 2005 (on avait raison entre parenthèses) !
                Il faut appeler cette fois au boycott contre les élections pour cette Europe la !!!

                70% d’absention pour déconsidérer cette institution criminelle, c’est le mot d’ordre.


                • Abou Antoun Abou Antoun 9 avril 2014 13:17

                  70% d’abstention pour déconsidérer cette institution criminelle, c’est le mot d’ordre.
                  Mon choix est déjà fait, je vote avec les pieds. Seul problème je ne suis pas pêcheur à la ligne ..., il faut trouver des activités de substitution ostentatoires.


                • gaijin gaijin 9 avril 2014 13:26

                  la pétanque c’est bien aussi .....


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 avril 2014 18:38

                  les pêcheurs à la ligne,
                  Le 25 Mai vous pouvez aller pêcher à la ligne, mais avant ou après, vous pouvez aussi voter pour les listes UPR.

                  Pour la 1ere fois, vous pourrez élire des députés qui veulent sortir de la France de l’ UE, de l’euro et de l’OTAN, et se servir du Parlement comme d’une tribune pour y parler de l’article 50, et y organiser la résistance en vue de la sortie.

                  Pas comme d’habitude, des listes qui vous promettent « une Autre Europe » !


                • ZenZoe ZenZoe 9 avril 2014 11:37

                  Il y a plus grave. Hier sur Arte, il y avait une émission sur l’extrême-droite en Europe.

                  Un truc m’a frappée : le reportage sur la Hongrie décrit ce pays comme glissant vers la dictature, et on y montrait comment les députés européens s’en foutent royalement au fond. Et on se dit que si jamais un pays européen dérape gravement et se met à attaquer son voisin, on n’ose même pas imaginer les conséquences du coup. C’est peut-être bien la 3ème guerre mondiale qui nous pend au nez avec ces parasites sourds et aveugles.
                  L’Europe avait été créée pour nous protéger de la guerre soi-disant... Mensonge.
                  Mensonge qui en appelle un autre : l’Europe était là pour nous protéger des géants qui veulent nous écraser, Chine, Russie et USA. Alors qu’on s’apprête à signer un traité transatlantique destructeur pour l’Europe, alors qu’on est incapable de réagir face à une Ukraine envahie par la Russie, alors qu’on se déchire sur l’opportunité de se protéger contre la déferlante commerciale chinoise, on se met à comprendre qu’on s’est fait avoir. Et gravement.


                  • Anaxandre Anaxandre 9 avril 2014 12:46

                     « ...le reportage sur la Hongrie décrit ce pays comme glissant vers la dictature... »
                     Ah, si c’est Arte (BHL) qui le dit... smiley

                     « ...on est incapable de réagir face à une Ukraine envahie par la Russie... »
                     Et celle-là vous la sortez d’où ?

                     Comment faites-vous pour avaler de telles couleuvres et être en même temps contre l’UE ? Quelque chose m’échappe...

                     


                  • ZenZoe ZenZoe 9 avril 2014 13:34

                    Cher Anaxandre,
                    * La Hongrie : il n’y a pas que BHL (dont je me fous) qui parle de lois liberticides depuis 2010. En fait, tous les journaux, analystes et même au Parlement européen, on en parle - mais on ne fait rien.
                    * D’où je sors que la Russie envahit l’Ukraine ? Alors permettez-moi à mon tour de montrer mon étonnement. Vous avez zappé la Crimée ?

                     Comment faites-vous pour avaler de telles couleuvres et être en même temps contre l’UE ? Quelque chose m’échappe.

                    Chez Anaxandre, je préfère avaler des couleuvres que d’avoir des millions d’araignées au plafond comme vous. Et puis, être contre l’UE n’est pas incompatible avec le fait que la Hongrie devient une dictature et la Russie aussi et qu’elle a annexé la Crimée.


                  • Anaxandre Anaxandre 9 avril 2014 14:13

                     Donc, le fait que « tous les journaux, analystes et même au Parlement européen » parlent d’un glissement dictatorial de la Hongrie, ça suffit à vous convaincre ? Pouvez-vous nous citer qui sont ces journaux et ces analystes ? Des « euro-sceptiques » comme vous ?...

                     Pour la question ukrainienne, il n’y a toujours aucun char russe à Donetsk (renseignez-vous par contre sur la présence de nombreux mercenaires de la société américaine Greystone dans les régions de l’Est) ; concernant la Crimée, j’y vois simplement, comme tous les analystes honnêtes, le retour d’une région russe à la Russie, d’ailleurs voulu davantage par l’écrasante majorité de la population criméenne que par Moscou qui n’a fait que répondre aux évènements fomentés - et bien mal maîtrisés ! - par Washington (avec l’étonnante accélération du coup de force en plein milieu des JO...).

                     Concernant mes « millions d’araignées au plafond », que vous répondre sinon que vos propos se suffisent largement à eux-mêmes sans que j’ai besoin d’en rajouter.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 avril 2014 18:40

                    Anaxandre,
                    Regardez donc l’émission en différé, vous comprendrez la même chose que tous ceux qui l’ont regardée.
                    Quand vous modifiez la Constitution en soumettant la Cour Constitutionnelle, la Justice et les médias, cela s’appelle une dictature.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 avril 2014 18:43

                    zenzoe,

                    Un référendum n’est pas une annexion, c’est une décision démocratique.
                    Aussi démocratique que le référendum au Sud Soudan dont John Kerry se félicitait de l’avoir organisé....


                  • Gauche Normale Gauche Normale 10 avril 2014 13:39

                    @ fifi

                    Orban ne s’est pas contenté de faire ce que vous mentionnez : il a aussi réduit le temps pendant lequel sont distribués les allocations chômage et instauré des cours de religion obligatoires dans toutes les écoles.
                    Le référendum ayant eu lieu en Crimée est bien plus démocratique.

                  • BA 9 avril 2014 15:04

                    Le 25 décembre 800, à Rome, le pape couronne Charlemagne empereur.

                     

                    Charlemagne a construit l’Empire carolingien.

                     

                    Charlemagne a réussi l’unification de l’Europe.

                     

                    Charlemagne a réalisé l’Europe unie.

                     

                    L’Empire carolingien s’étend au nord jusqu’au Danemark, à l’est jusqu’à l’Elbe et jusqu’aux villes actuelles de Vienne et de Ljubljana, au sud jusqu’à Spolète en Italie, jusqu’à Barcelone et Pampelune en Espagne, à l’ouest jusqu’à Vannes.

                     

                    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/8e/Empire_carolingien.png

                     

                    A propos de Charlemagne, Elisabeth Carpentier écrit :

                     

                    « C’est là, dans les dernières années de sa vie, entre 800 et 814, et pendant le règne de son fils Louis le Pieux (814-840), que l’étude des institutions carolingiennes peut nous révéler si l’Empire fut conçu comme une réalité politique ou s’il resta au stade d’un agglomérat de peuples voué à l’éclatement. »

                     

                    (Elisabeth Carpentier, Histoire de France, édition Points Seuil Histoire, page 100)

                     

                    C’est toute LA question.

                     

                    Elisabeth Carpentier pose ici LA question de toutes les tentatives d’unification de l’Europe.

                     

                    Toutes les tentatives d’unification de l’Europe ont-elles été une réalité politique ?

                     

                    Ou alors sont-elles restées au stade d’un agglomérat de peuples voué à l’éclatement ?

                     

                    C’est toute LA question.

                     

                    Pour mémoire : en août 843, l’Empire carolingien a éclaté.

                     

                    Et au XXIème siècle, l’Empire européen va éclater, lui-aussi.

                     

                    Dans les années qui viennent, nous allons vivre l’éclatement de l’Union Européenne.

                     

                    L’Histoire est un éternel recommencement.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 avril 2014 18:48

                      BA,
                      Je crois que vous faites erreur, l’Empire de Charlemagne était bien petit, il ne correspondait pas à l’ UE, encore moins à l’ Europe géographique.

                      « Le Prix Charlemagne décrypté » par Asselineau

                      Les Empires sont tous construits sur l’avidité et le goût du pouvoir, ils essayent tous d’agglomérer des pays différents en leur imposant une même monnaie, les mêmes lois, et finissent tous par exploser.
                      Seule la souveraineté des peuples offre un avenir.


                    • OMAR 9 avril 2014 16:54

                      Omar33


                      Bernard  :«  C’est assez étendu comme territoire, mais pas tant que l’ancienne URSS... ».

                      Justement, tout a été entrepris par l’Occident pour faire éclater l’U.R.S.S.

                      Pour ensuite créer l’U.E.C.A...l’Union des Etats Capitalistes et Antinationaux..

                      • BA 9 avril 2014 21:36
                        Bernard Maris vient de comprendre.

                        L’économiste Bernard Maris vient de publier une chronique explosive dans l’hebdomadaire Charlie Hebdo, mercredi 9 avril 2014, page 6 :

                        « Je vire ma cuti.

                        J’ai voté oui à Maastricht, oui au traité constitutionnel. Aujourd’hui, je pense qu’il faut quitter la zone euro. »

                        Lisez la suite à la page 6 de Charlie Hebdo.

                        Bernard Maris dans Wikipedia :

                        Diplômé de Sciences Po Toulouse en 1968, Bernard Maris obtient ensuite un doctorat en sciences économiques à l’université Toulouse-I en 1975 avec la thèse intitulée « La distribution personnelle des revenus : une approche théorique dans le cadre de la croissance équilibrée », préparée sous la direction de Jean Vincens. 

                        Maître-assistant (puis maître de conférences à partir de 1984) à l’université Toulouse-I, il devient professeur des universités par concours d’agrégation (science économique générale) en septembre 1994 à l’Institut d’études politiques de Toulouse.

                        Il est actuellement professeur des universités à l’Institut d’études européennes de l’université Paris-VIII. 


                        • United Europe United Europe 9 avril 2014 22:10

                          C’est fou quand même toute cette haine envers l’Union Européenne... 


                          • tf1Groupie 9 avril 2014 23:01

                            Quand on est mal dans sa peau on besoin de se défouler sur quelque chose : avant-hier c’était le juif, hier c’était l’ immigré, aujourd’hui c’est l’Europe, on attend la suite


                          • jmdest62 jmdest62 10 avril 2014 19:17

                            certains se défoulent sur les élèves de SEGPA et les maitres chien  smiley

                            Bonjour chez vous !


                          • stetienne stetienne 9 avril 2014 22:28

                            plus un centime a l europe a l onu au fmi a l otan et a tous ces organisme bidon
                            l argent des francais pour les francais uniquement


                            • rotule 9 avril 2014 22:46

                              pas d’unité linguistique ... impossible de lire les journaux des autres pays, de s’informer correctement.
                              Et l’esperanto qui ne perce toujours pas ... pourtant, y consacrer 200 heures chacun .... les chinois le font, eux !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès