Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Europe doit mutualiser nos dettes

L’Europe doit mutualiser nos dettes

Hollande tout frais adoubé rend visite à la chancelière allemande. Depuis deux ans Sarkozy et Merckell nous avait habitués à sauver l’Europe tous les trois mois ! De réunions en réunions, de sommets en sommets, de rencontres en rencontres, le couple franco allemand s’auto-congratulait, nous persuadant que tout allait pour le mieux. Ils faisaient fi de la colère des peuples qui affichaient de plus en plus ouvertement leur hostilité et leur mécontentement envers les politiques conduites par les dirigeants de l’union européenne.

La zone euro regroupe 17 pays ayant chacun une dette publique, soit 17 dettes publiques différentes, c’est-à-dire 17 possibilités pour les requins de la finance de spéculer sur les dettes publiques. On a mutualisé notre monnaie, mais l’on n’a pas mutualisé les dettes adossées à cette monnaie. A l’époque où chacun avait sa propre monnaie, si une devise était attaquée par des spéculateurs, un pays pouvait toujours prendre des mesures et dévaluer sa monnaie pour se défendre, mais aujourd’hui ce n’est plus le cas. A l’heure actuelle le capitalisme financier peut attaquer tranquillement n’importe quel pays un peu fragile de la zone euro, dégrader sa note et ensuite lui accorder des prêts à des taux prohibitifs. Car se sont les mêmes qui spéculent, notent et prêtent ! Dans un monde idéal, ces gens là seraient dénoncés comme gangsters, arrêtés, jugés, et finiraient leurs jours en prison. Alors qu’ils sont respectés, estimés et grâcement rémunérés !

Comme nous ne vivons pas dans un monde idéal, il est urgent dans un premier temps de mutualiser nos dettes publiques, de faire un audit pour savoir quelles parties sont légitimes et quelles parties sont le fait des gangsters que nous avons croisés plus haut. Ensuite la BCE rachèterait les dettes publiques et c’est elle qui prêterait directement aux états européens, sans passer par les banques privées, qui ne sont là que pour servir d’intermédiaires et se sucrer au passage. Il est temps de revoir la gestion de l’euro, qui est une catastrophe pour les nations, car il n’y a aucune cohérence politique de la monnaie unique.

Isoler les pays et leurs dettes et spéculer sur une dette européenne globale n’est pas la même chose, une dette unique contrôlée par une banque centrale commune a un poids économique et politique important sur la scène internationale, qui la met hors d’atteinte des spéculateurs. Mais pour cela il faut « européaniser » la BCE et la mettre sous contrôle des états de l’union européenne.

Ensuite il faut, à partir de la BCE, créer une banque publique européenne qui aurait le monopole en Europe et qui drainerait l’argent de tous les citoyens européens. Cette banque, sous contrôle des nations et des populations, remplacerait les banques et les organismes privés de crédit qui sont responsables de la déconfiture de notre économie et de notre qualité de vie. Il est inutile de dire que cette banque n’aurait aucun contact ni avec les paradis fiscaux, ni avec les chambres de compensation.

Enfin, il faudrait également « européaniser » les bourses, pour ne créer qu’une seule bourse européenne qui aurait le monopole des transactions et des cotations en Europe. Cette super bourse ne serait ouverte qu’une fois par mois pour éviter la spéculation journalière et permettre aux entreprises d’évoluer sereinement, sans être soumises quotidiennement à la dictature des marchés. Toute transaction serait sérieusement encadrée par une autorité contrôlée par la BCE.

Il faut sortir de l’immobilisme, l’Europe a besoin de réformes, mais une bande de privilégiés arcboutés sur un système obsolète freine et menace. Le monde évolue très vite et l’on est obligé de s’adapter, sinon ce sont les générations futures qui en payeront le prix. Il ne faut pas avoir peur de dire la vérité aux citoyens européens, car l’heure du changement a sonné !

http://2ccr.unblog.fr/2012/05/16/l%E2%80%99europe-doit-mutualiser-nos-dettes/


Moyenne des avis sur cet article :  2.05/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Romain Desbois 19 mai 2012 09:08

    J’ai comme l’impression que l’on nous refait avec les eurobonds le coup des subprimes, mutualiser les dettes c’est comme titriser les dettes des banques.

    Le point fondamental c’est d’obliger la BCE à prêter aux états directement au maximum au même taux qu’elle le fait aux banques. Supprimer les intermédiaires qui se sucrent au passage permettrait au moins de supprimer cet espèce de crédit révolving dans lequel les états sont tombés.

    Ce qui n’empêche pas de baisser le dette « primaire » par des mesures de suppression de dépenses superflues et par une politique fiscale plus égalitaire.

    Souvenons nous de la catastrophe annoncée suite à la perte du triple A. En fait on nous dit que maintenant la France emprunte moins cher qu’avant.

    Allez comprendre quelque chose !


    • Le taulier Le taulier 19 mai 2012 09:31

      Mutualiser les dettes européennes cela signifie que quand un milliardaire grec fraude le fisc et ne paie pas d’impôt c’est à la caissière de chez Carrefour en France, à l’ingénieur de chez Siemens en Allemagne, au vendeur de frites à Lièges ou à l’électricien finlandais de rembourser la dette grecque. 

      NON MERCI. La Mutalisation c’est la décharge de toute responsabilité et une fuite en avant.


      • Vipère Vipère 19 mai 2012 09:48

        Oui, le Taulier, tout juste !

        La mutualisation des dettes européennes est une escroquerie des peuples !!!


      • lloreen 19 mai 2012 12:50

        Le Taulier

        Mais c’est déjà le cas !
        A quoi croyez-vous que servent les impôts et les taxes ? A rembourser les intérêts de la dette !!!!
        Une petite partie , aumputée au fur et à mesure de l’augmentation de la dette (quelle juteuse affaire pour les banksters !) va dans les caisses de l’état .

        C’est bien pur cette raison qu’il y a de moins de sous dans les caisses de l’état et de plus en plus sur les comptes des banksters et de leurs suppôts !


      • Fred59 19 mai 2012 11:05

        Les idées de cet article ont une certaine séduction, parce qu’elles allient une idée de solidarité européenne avec une idée de la réduction numéraire des dettes (et donc l’inévitable et par ailleurs nécessaire dégonflement de la bulle).

        Pour comprendre en quoi cette séduction est trompeuse, je vous propose de voir ou revoir la superbe explication de Charles Gave sur les différences de compétitivité, qui seraient masquées et de ce fait aggravées par votre approche.


        • Lorelei Lorelei 19 mai 2012 14:24

          http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/02/17/l-allemagne-a-t-elle-une-dette-de-guerre-envers-la-grece_1644633_3214.html

          Les Allemands, qui rechignent à financer un second plan de sauvetage pour laGrèce, devraient se souvenir de tout ce qu’ils ont pillé dans ce pays pendant la Seconde Guerre mondiale [...] Avec les intérêts, ce sont 81 milliards d’euros qui sont dus à Athènes. C’est là une autre façon de voir l’Europe et son histoire."

          L’homme qui s’exprime ainsi n’est pas un ancien résistant grec, ni même un membre de l’opposition grecque, il n’est pas grec du tout. Il s’agit de l’eurodéputéDaniel Cohn-Benditinterpellant mercredi 15 février les responsables allemands au Parlement européen au lendemain du refus de la troïka européenne d’octroyerun deuxième plan d’aide de 130 milliards d’euros à Athènes.Les entreprises allemandes, grandes corruptrices de politiciens grecs (scandales Siemens ou Daimler), les banques de Wall Street qui indiquèrent au gouvernement grec comment maquiller efficacement les comptes, les institutions européennes enfin qui jouèrent la carte du déni, négligeant la crise argentine, pour obtenir une zone euro la plus vaste possible afin de contrer le dollar voici un extrait

          http://diaspora-grecque.com/modules/altern8news/article.php?storyid=3122 


          • Le taulier Le taulier 19 mai 2012 18:55

            Les grecs aussi ont pilles, violes et tues. Tout comme les Arabes, les Chinois, les Polonais etc. C est l histoire de l humanite.


          • Lorelei Lorelei 19 mai 2012 22:30

            cela n’a rien à voir avec le sujet, il y a eu un traité non respecté de la part de l’Allemagne et ils doivent rembourser leurs dettes point final, ça se discute pas surtout quand on sait qu’en plus ce sont des entreprises allemandes qui ont aidés à magouiller les comptes du gouv grecque, là pn parle de l’histoire de l’ue non pas celle des arabes où des asiatiques, d’une histoire proche


          • Alpo47 Alpo47 19 mai 2012 20:46

            Mutualiser les dettes ? Quelle drôle d’idée ...
            C’est comme si je disais autour de moi : « j’ai acheté un triplex de 500m2 et je n’ai plus les moyens de le payer, alors c’est vous tous qui devez mettre la main à la poche pour m’y aider et tant pis pour vous... ».
            C’est évidemment une escroquerie intellectuelle dans laquelle il est bien dommage que l’auteur tombe (?) aussi facilement.
            En Europe, cela consisterait à faire payer les Allemands, dont le budget est bénéficiaire, pour les autres pays endéttés. Quelqu’un pense qu’ils vont accepter ?

            C’est le principe même de la dette qu’il faut dénoncer, avec des intérêts payés aux banques qui servent d’intermédiaire entre la BCE et les Etats, sans rien apporter. Juste une activité prédatrice sur nos sociétés.
            Un calcul est apparu il y a quelques mois pour indiquer que si la BDF avait continué à créer la monnaie, le budget Français serait actuellement au moins équilibré.

            Par conséquent, au lieu de vouloir répartir la charge du remboursement,il faut juste dénoncer la dette injuste. Et c’est ce qu’ont déjà fait pour partie les Grecs en obtenant un gros abattement.


            • titi 19 mai 2012 21:58

              « En Europe, cela consisterait à faire payer les Allemands, dont le budget est bénéficiaire, pour les autres pays endéttés. Quelqu’un pense qu’ils vont accepter ? »
              D’autant plus que les Allemands subissent, depuis Schroder, une austérité que les autres européens refusent...


            • tchoo 19 mai 2012 22:33

              Nos dettes ?
              mais de quoi parlez vous
              nous n’avons de dettes
              juste un système inique et idéologique qui vous le fait croire (encore que j’ai du mal à penser que vous pouvez accorder crédit à cette fable, si ce n’est pour des raisons bien précises) et veut nous le faire croire pour mieux opprimés et profiter à une petite oligarchie.
              Aller, instruisez vous et éviter de tenter de nous intoxiquer.


              • bruenor bruenor 20 mai 2012 12:52

                Faut annuler la dette (déjà remboursée ou peu s’en faut par le jeu des intérêts) pas la mutualiser.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès