Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Europe embrasse un Internet libre

L’Europe embrasse un Internet libre

Vint Cerf, analyste de chez Google, fait l’éloge d’un rapport récemment publié par la Commission Européenne en matière d’Internet. En voici la traduction...

Je reviens à l’instant d’un voyage en Europe où j’ai découvert quelques bonnes idées concernant Internet. La semaine dernière, la Commission Européenne a lancé un débat sur le sujet : devrait-on considérer le haut-débit comme un service universel ? Aujourd’hui, le département Société et Média de la Commission, dirigé par Viviane Reding, a publié un papier fascinant sur le futur des réseaux et d’Internet. Le rapport ne fait que dix pages de long, je suggère donc à tout le monde d’y jeter un œil.

Mme Reding identifie plusieurs problèmes clés auxquels doit faire face Internet, et propose des solutions réalistes et pragmatiques. Son argument est simple : Internet ne pourra prospérer que s’il reste gratuit et libre. Elle reconnait également qu’un certain nombre de menaces pourraient y mettre un terme.

La Commissaire réitère la déclaration poignante qu’elle a énoncé en juin dernier à Séoul lors de la conférence OECD à propos de la nécessité des réseaux ouverts. Le rapport souligne la toute puissance des fournisseurs d’accès Internet, qui utilisent leur pouvoir de "gestion de trafic" au service de "pratiques anti-concurrentielles telles qu’un ralentissement injustifié de certains trafics, ou dans des cas extrêmes, leur blocage." Afin d’éviter de tels comportements, Mme Reding suggère de mettre en place une législation chargée de certifier que le trafic Internet est traité de façon neutre, et n’est ni ralenti, ni bloqué. J’avais déjà parlé de ce problème dans le cadre américain.

Dans la publication, la Commission annonce sa volonté d’aider à forger de nouvelles solutions de copyright afin que de nouveaux modèles économiques émergent. Nous suivons nous-mêmes de près cette situation.

Le rapport établie également une constatation irréfutable à propos des standards libres. Il reconnaît les dangers "d’acteurs dominants" influençant les "standards de propriété pour enfermer les consommateurs dans leurs produits et ainsi toucher des droits exorbitants d’autres acteurs du marché, ce qui a pour effet de ralentir l’innovation et de fermer le marché à de nouveaux partenaires." Mme Reding promet que la Commission utilisera ses pouvoirs de régulation pour empêcher de tels acteurs de s’approprier le web.

Ce qui m’a le plus impressionné est la façon dont la Commission reconnaît qu’un Internet libre nécessite une combinaison de trois points. Pour que l’Europe reste compétitive dans ce domaine, elle doit prendre une longueur d’avance en englobant un réseau neutre, les droits des utilisateurs, et des standards libres. Je suis très satisfait de la politique de l’Europe qui met en avant un Internet robuste et en bonne santé. Comme d’habitude, je suis très impressionné par la clarté et l’énergie dont fait preuve la Commissaire Reding. Si elle parvient à faire accepter ses idées, la communauté Internet européenne lui devra beaucoup.


Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Francis Francis 4 octobre 2008 14:35

    A noter néanmoins que dans l’histoire ce "googlien" n’est pas neutre : à l’heure où certains providers aux USA avancent l’idée de faire payer les fournisseurs de contenus, Google est concerné en premier chef puisqu’ils possèdent Youtube ...

    Pour le reste, on verra comment tout cela se traduit sous forme de directives.


    • Grasyop 4 octobre 2008 18:50

      « Internet ne pourra prospérer que s’il reste gratuit »

      Vivement qu’il le soit !


      • JoëlP JoëlP 4 octobre 2008 20:54

        Vint Cerf est bien plus qu’un employe de Google

        Vinton "Vint" Gray Cerf
        (né le 23 juin 1943), chercheur et co-inventeur avec Bob Khan du protocole TCP/IP, est considéré comme l’un des pères fondateurs d’Internet.


        • Jules 6 octobre 2008 10:15

          Viviane Reding est un des vecteurs préférés des lobbys liberticides qui sévissent à la commission européenne. Elle ne travaille pas pour l’Europe, mais pour les multinationales. Avant d’encenser ses propositions, regardez qui elle est. Elle défend les brevets logiciels bec et ongles, elle vient de demander la suppression de l’amendement 138. Elle soutient également ce nouveau lobby qui veut imposer le filtrage général sur Internet.
          Sorry Kaaryu, mais quand on gobe ce genre de discours, il vaut mieux ne pas se mêler de ce genre de sujet...


          • hamra 6 octobre 2008 15:10

            bugg ! start again !


            courrier international tout savoir sur le WEB 2.0 daté de cette année.... direction les bibliotheques ou le siege du magazine en question !

            comment etre artiste indépendant etc produire sa musique à prix ridicule etc etc etc......


            au plaisir
            hamra : bientot ce sera payant !


            • max14z max14z 5 décembre 2008 14:28

              De toute façon bientot internet serait payant et tro cher pour nous citoyens, on n’aura plus que la meilleur chaine de désinformation pour se tenir au courant, c’est a dire tf1....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Kaayru


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès