Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Europe en route pour un cinquième élargissement

L’Europe en route pour un cinquième élargissement

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a annoncé mardi 26 septembre à Strasbourg que la Bulgarie et de la Roumanie sont en mesure d’entrer dans l’Union européenne au 1er janvier 2007. Un cinquième élargissement qui ne ferme pas, officiellement, la porte à des suivants. L’Union, faute de frontières naturelles, peine à trouver ses limites, alors que dans le même temps, la radicalisation de la vie politique dans les nouveaux Etats membres d’Europe centrale (Hongrie, Pologne et Slovaquie) inquiète le reste de l’Union.

Pour la première fois, ces inquiétudes semblent partagées par le président de la Commission européenne." Il n’y aura pas de nouvel élargissement sans réforme préalable des institutions", a-t-il affirmé, précisant "qu’un aménagement institutionnel doit précéder tout élargissement futur. C’est le moyen d’assurer que l’Union élargie fonctionnera d’une manière efficace et harmonieuse. " M. Barroso s’est toutefois défendu de préconiser une " pause " dans le processus d’élargissement.

Déclaration paravent, ou volonté réelle ? Daniel Cohn-Bendit, lui, a choisi. Les propos de M. Barroso ont suscité la colère du député européen, opposant à l’adhésion immédiate de la Bulgarie et de la Roumanie, qui n’a pas hésité à dénoncer la langue de bois du président de la Commission : " M. Barroso vient de nous faire une déclaration extraordinaire : pour la prochaine fois, il faudra une réforme institutionnelle. Nous avons dit cela quand on était dix [...], nous disons cela à vingt-cinq, et je vous promets qu’on dira cela à trente, trente-cinq, quarante, quarante-cinq. Il y en a assez de nous mentir comme cela. "

On peut en effet légitimement considérer que " trop d’Europe tue l’Europe" et que la dilution des valeurs et du socle commun a des limites. Rappelons qu’en 2004, l’Union a connu un élargissement sans précédent, avec l’arrivée de dix nouveaux Etats membres.
Depuis 2005, des négociations d’adhésion sont en cours avec la Croatie et la Turquie, alors qu’un processus de préadhésion a été engagé avec quatre autres pays des Balkans.

Face aux débordements politiques des nouveaux membres, les institutions européennes semblent désarmées, avec un parlement pléthorique, ingouvernable, et une absence d’exécutif démocratiquement désigné. Certes, le président de la Commission se présente en gardien du temple, chargé de rappeler aux gouvernements concernés (mais avec quels moyens coercitifs ?) les lignes rouges à ne pas dépasser, comme la remise en question de la peine de mort, ou les alliances de gouvernement avec l’extrême droite.

En dépit de taux de croissance enviables et d’une transition réussie vers l’économie de marché, les nouveaux adhérents d’Europe centrale laissent apparaître leur immaturité politique, héritée des années de communisme. Tout l’enjeu consistera à accompagner ces pays dans leur transition, sans tomber ou se faire accuser d’interventionnisme. Un suivi rendu d’autant plus nécessaire que l’adhésion à l’euro demandera de nouveaux efforts.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Bon Jovi (---.---.64.135) 3 octobre 2006 11:24

    Pauvre Europe qui se fait élargir ! Le capitalisme jovien a horreur d’ovide !


    • Voltaire (---.---.200.194) 3 octobre 2006 11:28

      En réalité, tout s’est joué lors du traité de Nice... L’élargissement de 15 à 25 était historiquement juste, mais nécessitait alors une vraie réforme des institutions. En acceptant un compromis que tous savaient bancale et dramatiquement insuffisant, Jospin et Chirac avaient de fait torpillé toute possibilité d’Europe politique, la réduisant comme le voulaient les pays anglo-saxon, à un espace de libre échange. Passer de 25 à 27, ou à 30 (en comptant quelques pays des Balkans), ne changera pas grand chose (sauf si la Turquie intégrait l’Union).

      Le traité constitutionnel, qui instaurait une réforme minimale de fonctionnement, ayant été en plus rejetté, l’Europe est maintenant politiquement bloquée, et notre société ayant horreur de l’immobilité, elle reculera bientôt. Il faudrait une nouvelle génération de responsables politiques pour la relancer. Hélas, si Prodi, Zapattero ou même Merkel pourraient s’y mettre, ni Sarkozy ni Royal, euro-tièdes, ne permettrons une vraie relance (quelqu’en soit le sens). Or, l’impulsion de la France est indispensable, et il est, d’après les sondages, peu probable que Bayrou ou Strauss-Kahn n’arrivent au pouvoir, alors qu’ils sont sans doute les plus à même de débloquer la situation. Cinq nouvelles années de recul en perspective donc.


      • Ar Brezonneg (---.---.76.38) 3 octobre 2006 15:23

        Après il y aura :

        La Turquie ; Puis Israël ; Puis le Maroc ; L’Algérie ; la Tunisie, la Lybie.... LIrak, L’Iran. A chaque fois avec une bonne décision de la part d une oligarchie inconnue qui passera outre les protestations des peuples européens....


        • timoshka (---.---.15.47) 22 octobre 2006 15:05

          >ionolsen25 Best site I see. Thanks. http://www_3_2.gmail.com/http://www_3_3.gmail.com/http://www_3_4.gmail.com/http://www_3_5.gmail.com/http://www_3_6.gmail.com/http://www_3_7.gmail.com/http://www_3_8.gmail.com/http://www_3_9.gmail.com/http://www_3_10.gmail.com/http://www_3_11.gmail.com/


        • preved (---.---.15.47) 22 octobre 2006 15:06

          >ionolsen25 So interesting site, thanks !


        • karel (---.---.15.47) 22 octobre 2006 15:07

          >ionolsen25 Your home page its great [URL=http://www_2_0.gmail.com/]www_2_0[/URL][URL=http://www_2_1.gmail.com/]www_2_1[/URL][URL=http://www_2_2.gmail.com/]www_2_2[/URL][URL=http://www_2_3.gmail.com/]www_2_3[/URL][URL=http://www_2_4.gmail.com/]www_2_4[/URL][URL=http://www_2_5.gmail.com/]www_2_5[/URL][URL=http://www_2_6.gmail.com/]www_2_6[/URL][URL=http://www_2_7.gmail.com/]www_2_7[/URL][URL=http://www_2_8.gmail.com/]www_2_8[/URL][URL=http://www_2_9.gmail.com/]www_2_9[/URL]


        • timoshka (---.---.15.47) 22 octobre 2006 15:09

          >ionolsen25 HI ! I love this place ! [http://www_5_2.gmail.com/ www_5_2] cdcd[http://www_5_3.gmail.com/ www_5_3] cdcd[http://www_5_4.gmail.com/ www_5_4] cdcd[http://www_5_5.gmail.com/ www_5_5] cdcd[http://www_5_6.gmail.com/ www_5_6] cdcd


        • babnik (---.---.15.47) 22 octobre 2006 15:10

        • Interdit de cracher et de parler breton (---.---.64.135) 3 octobre 2006 15:35

          Pour ceux qui ne comprennent pas l’etron granitique :

          http://www.lexilogos.com/breton_langue_dictionnaires.htm


          • faxtronic (---.---.127.45) 3 octobre 2006 16:16

            bof l’europe est morte depuis longtemps maintenant. Je suis francais, je vis en belgique, je pourrais vivre a titiwawa sur ienessei que cela ne changerait rien.


            • Internaute (---.---.115.14) 3 octobre 2006 18:54

              Si vous aimez les briquets rigolos, en forme de guitare ou de ballon de foot-ball, dépêchez-vous d’en acheter car à partir du 11 mars 2007 les députés européens vous mettrons en prison si vous en utilisez un. Vous ne me croyez pas ?

              Lisez ce qui suit. C’est une publication officielle de la Société Bic. Sous couvert d’une sécurité stupide on nous traite comme des demeurés. Les commissaires européens n’ont rien d’autre à faire avec nos impôts que de mesurer au quart de millimètre le battement d’une languette de briquet ou d’étudier sa forme.

              Un seul principe les guide. L’uniformité. Quand il n’y aura plus que deux ou trois modèles de briquets dans toute l’Europe on aura gommé les différences entre les nations. C’est le seul but recherché. Créer l’homme nouveau par la force.

              Quand je dis que Bruxelles s’immiscie dans la vie privée des gens c’est entre autre de cela que je parle.

              14 septembre 2006

              Au moment où chacun des 25 Etats membres doit publier la Décision de la Commission Européenne relative à la sécurité des briquets, la Société BIC souhaite ajouter les précisions suivantes :

              « Sécurité enfants » pour les briquets

              - Pour qu’un briquet soit déclaré « sécurité enfants », il ne doit pas pouvoir être allumé par au moins 85% des enfants de moins de 51 mois.

              - Concrètement, un briquet « sécurité enfants » est un briquet dont on a rendu l’allumage plus difficile. Cette « sécurité enfants » peut prendre la forme, dans le cas des briquets de BIC (R) « sécurité enfants », soit d’un système constitué d’une petite languette métallique placée au-dessus de la molette, soit d’un système de deux mouvements constitués d’un verrou qu’il faut débloquer avant de pouvoir actionner le poussoir qui commande l’allumage.

              - La Décision européenne précise qu’à partir du 11 mars 2007, il sera interdit d’importer ou de produire, pour le marché européen, des briquets non munis d’une « sécurité enfants ». Les stocks de briquets non équipés de « sécurité enfants » déjà mis sur le marché au 11 mars 2007 pourront être écoulés jusqu’au 11 mars 2008, date à laquelle le consommateur européen ne doit pouvoir acheter que des briquets « sécurité enfants ».

              BIC fabrique déjà depuis 15 ans des briquets « sécurité enfants » pour les zones géographiques où ce type de réglementation existe.

              BIC sera prêt à commercialiser ces briquets « sécurité enfants » dans les délais indiqués dans la Décision européenne.

              BIC qui est en faveur de la sécurité du consommateur soutient cette Décision et travaille avec la Commission européenne pour son respect par tous les intervenants du marché.

              Cette Décision européenne ne s’adresse pas aux briquets de luxe et de semi- luxe faisant notamment l’objet d’une garantie écrite et d’une possibilité de service après vente. En pratique, ces briquets sont habituellement proposés aux consommateurs à un prix de vente supérieur à 8 euros.

              Interdiction des briquets fantaisie

              La Décision européenne ajoute par ailleurs que les briquets fantaisie sont interdits à la vente dans les mêmes délais. La Décision européenne précise que les briquets fantaisie sont entre autres ceux dont la forme ressemble " à des personnages de dessins animés, à des jouets, pistolets, montres, téléphones, instruments de musique, véhicules, au corps humain ou à des parties du corps humain, à des animaux, à de la nourriture ou à des boissons, ou qui jouent des notes de musique, clignotent

              ou comportent des parties mobiles ou autres divertissements. Ne sont pas considérés comme briquets fantaisie les briquets imprimés ou décorés de logos, étiquettes, décalcomanies, dessins, ou les briquets à manchon thermo-rétractable."

              Norme de sécurité ISO 9994

              Cette Décision européenne rend dès à présent obligatoire la norme de sécurité ISO 9994 qui existe depuis 1989 et qui n’était jusqu’à présent qu’une norme volontaire trop souvent pas respectée. Cette norme ISO 9994 définit les spécifications sécurité d’un briquet comme la hauteur de flamme maximale, la résistance à une température élevée, la résistance à une hauteur de chute, la résistance à une combustion continue, le temps d’extinction ...

              Tous les briquets BIC (R) respectent ou dépassent les exigences de la norme de sécurité ISO 9994.

              A propos de BIC

              Un des leaders mondiaux des articles de papeterie, des briquets et des rasoirs, BIC fabrique depuis plus de 50 ans des produits de grande qualité accessibles à tous, partout dans le monde. Cette vocation a permis au Groupe d’être aujourd’hui l’une des marques les plus reconnues à travers le monde. BIC commercialise ses produits dans plus de 160 pays et a réalisé en 2005 un chiffre d’affaires de 1 381 millions d’euros selon les normes IFRS. Coté à l’Eurolist d’Euronext Paris, BIC fait partie des indices SBF120, CAC MID100, FTSE4 Good Europe et ASPI Eurozone.

              Pour plus d’informations, merci de consulter le site Internet du Groupe : www.bicworld.com

              Contacts société : +33 1 45 19 52 00


              • Rantanplan (---.---.4.88) 3 octobre 2006 18:59

                Faut avertir Johnny pour quand il va mettre le feu !


                • vigie (---.---.226.87) 3 octobre 2006 19:25

                  Barrosso est un derviche tourneur, il virevolte fait des pointes, change suivant les vents dominants, mais vous pouvez croire qu’il n’a aucune vision de valeurs communes pour cette Europe sinon la puissance économique, qui profitera qui ? Devinez !

                  L’argument de la pause, il est évident, il s’impose de lui-même puisqu’il faut attendre les élections francaises pour revoir ce traité constitutionnel, dont acte...

                  Après vous verrez que son discourt changera, il nous a habituer à des sautes d’humeurs, il n’a aucune intention de ralentir la marche forcée du grand marché économique.

                  Quant a Daniel Cohn-Bendit ses arguments pour le oui a la constitution étaient lénifiants, indigne d’un élu européen, il a jouer sur tout le registre de la peur si on ne l’entérinait pas, consternant c’est un opportuniste, il n’a qu’une vision d’allégeance aux structures européenne, mais c’est loin d’être un visionnaire.


                  • The RedBurn (---.---.151.45) 4 octobre 2006 00:05

                    Internaute> « La Décision européenne ajoute par ailleurs que les briquets fantaisie sont interdits à la vente dans les mêmes délais. »

                    Interdits à la vente, pas à l’utilisation smiley


                    • Sam (---.---.154.79) 4 octobre 2006 00:21

                      « ..Face aux débordements politiques des nouveaux membres, les institutions européennes semblent désarmées, avec un parlement pléthorique, ingouvernable, et une absence d’exécutif démocratiquement désigné. »

                      Exactement. Un élargissement d’un groupe qui ne représente rien ni personne, un conglomérat à usage du marché, où le citoyen erre dans les combes marié à la misère et sans voir l’ombre d’une clarté dans cette immense caverne.


                      • tontonmacoute (---.---.4.88) 4 octobre 2006 08:50

                        Je suis partisan du rétablissement de la peine de mort pour Mr Barroso:qu’on fasse avaler,morceau par morceau à cet éternel satisfait l’Europe qu’il nous impose,et sans même lui donner une bolée de cidre breton.


                        • Rocla (---.---.180.65) 4 octobre 2006 09:04

                          Je suis plutôt partisan de c’ est pas la peine , ne vous dérangez pas , non ,oui , non c’ est pas la peine .

                          Rocla


                          • Zéro pour cent de matière grise 4 octobre 2006 10:35

                            Vous parlez de « radicalisation de la vie politique » en Hongrie, Slovaquie et Pologne. Euphémisme bruxellois s’il en est. Si ce n’était du Barroso, ça serait sans doute du Douste-Blazy ! Mais qu’est-ce que cela signifie ? Que le « peuple » manifeste son désaccord avec les « élites » éclairées de ces pays au lieu de faire confiance au « sens de l’histoire » incarné par la « construction européenne » ?

                            Les politiques imposées à ces pays pour se couler au plus vite dans le bronze de l’« Europe » et de l’euro n’ont-elles pas contribué à jeter le discrédit sur les leaders politiques « libéraux » ou « sociaux-démocrates » qui les ont conduites ?

                            L’« Europe » n’est pas qu’un remède, c’est aussi un déclencheur de pathologies.

                            Halte à cet insoutenable esprit paternaliste à l’égard des nations d’Europe de l’Est !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès