Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Europe imposée...

L’Europe imposée...

...Spectacle permanent mais assez affligeant  !

Comment pouvoir se sentir à l’aise dans une Europe taillée pour les seuls financiers et marchands ? Il n’est déjà pas facile de vivre décemment dans notre France perpétuellement bricolée par des sécuritaires qui n’ont pas d’autre but que de restreindre toujours plus nos libertés fondamentales.

Si j’en crois les propos que me tiennent en ce moment les anciens correspondants des radios et télévisions étrangères qui ont été en poste à Paris et qui aujourd’hui ont essaimé aux quatre coins de la planète avec lesquels j’entretiens -puisque encore vivant- des contact amicaux, notre "talentueux" Président -l’affirmation n’est pas de moi- est considéré par certains comme un libéral viscéral, les autres ont sincèrement cru -au moins au tout début- que nous avions hérité d’un authentique défenseur des droits de l’homme, d’un leader capable de réveiller la belle si bien endormie, par Tonton et "le grand Jacques" d’incontestables hommes d’Etat, certes différents, mais au fond tous deux assez semblables, qui tenaient les manettes alors que Nicolas grandissait !

Le leurre du chef proche du peuple a bien fonctionné et mes amis admettent facilement l’excellence du discours sur "la rupture" mais hélas depuis tant de contradictions sont venues brouiller la belle image ! Aussi tous sans exception se déclarent lassés par ce spectacle permanent !

Et ce ne sont pas les déclarations faites après l’épopée irlandaise qui peuvent beaucoup conforter ces amis de la France. Alors c’est surtout l’agacement qui prévaut au moment ou notre pays va devoir assumer la présidence de l’Union européenne !
Ce ne sont pas non plus ces déclarations très claires qui peuvent déclencher dans le peuple de France un optimisme délirant :

« Nous prenons acte de la décision démocratique des citoyens irlandais avec tout le respect qui lui est due, même si nous la regrettons. (…) Le traité de Lisbonne a été signé par les chefs d’Etat ou de Gouvernement des 27 Etats membres et la procédure de ratification est déjà achevée dans 18 pays. Nous espérons donc que les autres Etats membres poursuivront le processus de ratification. Nous sommes convaincus que les réformes contenues dans le traité de Lisbonne sont nécessaires pour rendre l’Europe plus démocratique et plus efficace et qu’elles lui permettront de répondre aux défis auxquels sont confrontés ses citoyens. »

Quant au secrétaire d’Etat aux Affaires européennes français, Jean-Pierre Jouyet, tout d’abord « effondré » par le « non » irlandais, il s’est ensuite repris, déclarant que « l’Europe n’est ni en panne ni en crise ».

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso ne s’est pas démonté et a déclaré que malgré le « non », le traité « n’est pas mort ». « La raison d’être du traité de Lisbonne est de résoudre des problèmes spécifiques. Lorsque 27 gouvernements décident d’adopter le Traité de Lisbonne, ils ne le font pas juste pour s’amuser. Ils l’ont fait parce qu’il y a un problème et nous devrions trouver un nouveau moyen pour travailler ensemble dans une Europe élargie. Le problème est toujours là. »

Curieux propos ?

Quant à François Hollande il a demandé à Nicolas Sarkozy, qui s’apprête à prendre la présidence de l’Union européenne, une réorientation des politiques communautaires. Selon le premier secrétaire du PS, “l’Europe est une nouvelle fois contestée (…) parce qu’elle ne donne pas une perspective qui corresponde aux préoccupations des peuples”.

Les dirigeants européens doivent se réunir à Bruxelles en fin de semaine prochaine pour trouver un moyen de sortir de l’impasse créée par le "non" irlandais.

Mais peut-on faire confiance à un José Manuel Durão Barroso président désigné de la Commission européenne qui selon Martin Schulz, le président du groupe socialiste au Parlement européen déclare : "Quand il parle aux socialistes, il est socialiste. Quand il parle aux libéraux, il est libéral. Il dit aux gens ce qu’ils veulent entendre".

Comme un mauvais présage ? Il semble en effet bien difficile d’avoir droit prochainement à l’Europe dont rêvent les peuples puisque l’on sait que la Commission européenne va recommander jeudi aux chefs d’Etat et de gouvernement la poursuite du processus de ratification du traité de Lisbonne en dépit du "non" irlandais ! C’est José Manuel Barroso qui l’a déclaré mercredi sans aucune gène apparente en bon démocrate ?

Moutons de France, de toutes couleurs et de toutes provenances, surtout ne vous réveillez pas car cela pourrait nuire gravement à la préparation des instruments nécessaires à notre prochaine et nouvelle tonte qui devrait se révéler une fois de plus particulièrement efficace !


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • K K 21 juin 2008 11:33

    l’Europe est rejetee car c’est le bouc emissaire de tous les bords politiques. Qu’une chose ne se passe pas comme prevu, c’est la faute de la commission europeenne. Il est vrai aussi que certains commissaires mettent de l’huile sur le feu, mais ils n’ont pas (pas encore ?) le pouvoir de nuisance qui leur est prete par les responsables poluitiques locaux.


    • katalizeur 21 juin 2008 12:23

      @ monsieur K

      remettre 1000 fois le bout de tissu sur le metier pourr faire un bout de torchon

      si j’ai compris votre commentaire les peuple sont cons ils ne comprennent pas qu’ils veulent leurs bien

      pouvez vous (sans gogol) me siter les noms et responsabilités de 5 COMMISSAIRES (non elu mais qui noous gouvernent°)


    • RilaX RilaX 21 juin 2008 13:21

      Ce que je comprends du commentaire de K est plutot que les gouvernements de tous bords politiques disent trop souvent que si ca va pas, c’est la faute de l’europe (ils ne font soudain plus partie du processus de decision européen). Et en parallele, nous devons soutenir sans condition l’europe dans sa construction actuelle sous peine de 1000 maux selon les memes dirigeants.

       

      Et je constate que c’est la malheureuse vérité.


    • K K 21 juin 2008 13:33

      oui c’est bien ce que je voulais dire. Tous les gouvernants de tous les pays attribuent leurs maux à l’Europe. Ils oublient bien souvent de rappeler aussi ce qu’ils reçoivent ou ont reçu de l’Europe 

      Pour les commissaires, je suis comme tout le monde : je ne les connais pas tous.

      Barroso est president de la commission

      Borg doit etre à la pêche

      Barrot à la justice

      Dimas a l’environnement

      Mandelson au commerce (enfin je crois) et pour l’emploi c’est un tchèque (non ?) et bien sur un allemand à l’industrie


    • faxtronic faxtronic 22 juin 2008 11:29

      " Ils oublient bien souvent de rappeler aussi ce qu’ils reçoivent ou ont reçu de l’Europe "

      Et quoi par exemple en ce qui concerne la France. En ce qui concerne la France (ou l’Allemagn), l’europe c’est : passe moi ta montre je te donnerais l’heure. Et ne parler pas de sphere de coprosperité, la prosperité de la France s’effondre.


    • Radix Radix 21 juin 2008 13:22

      Bonjour

      "Lorsque 27 gouvernements décident d’adopter le Traité de Lisbonne, ils ne le font pas juste pour s’amuser. Ils l’ont fait parce qu’il y a un problème et nous devrions trouver un nouveau moyen pour travailler ensemble dans une Europe élargie."

      Intéressante cette phrase dans ce qu’elle révèle ! Lorsque les gouvernement des quinzes ont décidés l’élargissement nous ont-ils consultés ? Non bien sûr ! Ils connaissaient la réponse : on élargit pas sans avoir approfondit au préalable et avoir quelque chose de solide à proposer !

      Ils ont eu trois fois la réponse depuis et ils n’en n’ont pas tenu compte et maintenant ils essaye de nous faire avaler de force une Europe indigeste !

      Radix


      • dup 21 juin 2008 13:57

        l’europe unie = le meilleur moyen de la désunir ! ce qui est affligeant , c’est pas les bandits qui la construisent pour leur interets personnel ,mais la grande masse qui n’y voit que du feu

        http://penseeunique.com/PU/video/video.html

         


        • Céphale Céphale 21 juin 2008 14:03

          Le journal de 13h de France-Inter nous apprend que Ouest-France vient de publier un sondage de l’IFOP sur la question : "Si un référendum sur le traité de Lisbonne avait lieu maintenant, que voteriez-vous ?"

           

          53% des Français voteraient NON !

           

          merci à l’IFOP et merci à Ouest-France.


          • dup 21 juin 2008 14:20

            Un vieux retraité de plus de 80 printemps disposant encore d’une poignée de neurones en état de fonctionnement (?)

            Ouuuh la la ! il va falloir vous en débarrasser , le nouvel ordre mondial n’a pas besoin de cela . regardez le projet grandiose pour lequel les peuples vendent leur âme , leur histoire ,leur indépandance ,leur monnaie TOUT  !!!

            http://www.whathaseuropedone.eu/

            cheaper phone calls ... ça fait bander ça  !!

            hein !! ça vous donne l’envie d’avoir 20 ans . Comme disait Oscar Wilde  : Le terrible de vieillir , c’est qu’on reste jeune

            dire que la resistance s’est battue pour un danger mons grand que celui d’aujourdh’hui

            http://www.dailymotion.com/relevance/search/resistance%2Bappel/video/x1irg4_lappel-des-resistants_events

             

            mais cette fois je crois que c’est foutu . La nouvelle génération n’a plus envie de vivre

             


            • Jean Lasson 21 juin 2008 15:48

              Bien dit Dup !

              Tout le monde devrait avoir vu la vidéo citée dans votre commentaire.

              Ce n’est peut-être pas foutu. Gardons espoir et confiance dans la (plus) jeune génération. Et expliquons-lui que, quelque soit son choix, il lui faudra du courage. Sans doute moins pour se battre aujourd’hui contre la puissance réactionnaire, que demain pour faire face aux conséquences de l’action de cette puissance...

               


            • sisyphe sisyphe 21 juin 2008 17:40

              Oui : créer, c’est résister, résister, c’est créer !

              Juste une chose : j’aimerais savoir comment monsieur Manuel Barroso a été nommé à son poste (nommé, élu ? par qui ? ) et pour combien de temps ?

              Merci à ceux qui pourraient me renseigner.


            • K K 21 juin 2008 18:13

              Ce sont les chefs d’etats et de gouvernements qui le désignent. Puis la désignation doit être approuvée par le parlement européen


            • DG. DG. 21 juin 2008 18:53

              les commissaires sont nommés par le Conseil des chefs d’Etat et de gouvernement, il me semble. naturellement, tout le monde ne peut pas être commissaire. 

              Car il faut "avoir un engagement européen reconnu", (un article des traités, repris dans celui de lisbonne, y fait référence. cette phrase est un grand mistère : a priori, ni Lepen (trop national), ni Buffet (trop à gauche), ne peuvent prétendre à ce poste. bien sûr, vous pouvez être de droite et avoir la carte du PS comme pascal Lamy, et être nommé commissaire. Cela ne pose pas de problème, l’important est d’adhérer aux objetcif du traité, à savoir la dissolution de l’Etat et le libre-échange intégrale. Si vous êtes un ancien trotskyste, ou avez diriger un multinationale, vous avez encore plus de chance.

              C’est un super poste. on peut faire ce qu’on veut, a condition de respecter le traité : personne ne vous dira rien. un bonne paye, et en plus, aucune responsabilité politique, financière dans l’exercice des fonctions.

               


            • Internaute Internaute 21 juin 2008 21:35

              Lors du non au référendum français, Barosso avait dit exactement la même chose à savoir que la ratification devait continuer dans les autres pays. On a vu ce qu’il en a été. Je crois que cette fois-ci encore, grâce à Dieu, le NON d’un pays européen stoppera la machine infernale.


              • FYI FYI 22 juin 2008 01:43

                Je constate que ce sont les personnes âgées qui poussent à la Résistance, malheureusement la jeune génération est particulièrement léthargique. Les médias de masse et l’éducation nationale ont fait leur oeuvre de destruction neuronale. C’est affligeant. J’en suis triste pour nous tous.


                • Céphale Céphale 22 juin 2008 10:50

                  @ FYI

                   

                  Oui, c’est vrai, ce sont les personnes âgées qui poussent à la Résistance. Explication : Notre ami Jean avait plus de 12 ans en 1940 (faites le calcul). C’est donc en adolescent qu’il a vécu l’occupation et la propagande de Vichy. Il est de ceux et celles qui ont l’expérience d’un système anti-démocratique. Les jeunes ont du mal à comprendre jusqu’où une idéologie malsaine peut conduire un pays.

                   

                  Et puis les personnes âgées en France n’ont généralement rien à perdre en disant ce qu’elles pensent. Elles n’ont pas peur d’être persécutées, privées de ressources... enfin jusqu’à présent.

                   

                  Une personne âgée.

                   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès