Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Europe, phare du monde

L’Europe, phare du monde

Alors que l’Union européenne s’est accrue en quelques années de douze nouveaux Etats membres, se posent les questions des frontières européennes et du rôle fondamental du vieux continent dans un monde devenu multipolaire.

( source de l’image : http://europa.eu/)

Stop !
Arrêtons cette Europe vorace qui phagocyte les anciennes démocraties populaires, bientôt les pays des Balkans et, dit-on, la Turquie flamboyante.

Où allons-nous ? Pourquoi continuer ?
Peuples, intellectuels et dirigeants s’interrogent, légitimement.

Il est temps de mettre fin temporairement à la politique d’expansion et d’intégration de l’Union européenne. La machine européenne chauffe, elle a besoin d’air et de repos. Il est bon de rappeler que l’Europe n’est pas un produit fini, mais qu’elle est un processus, qu’elle a besoin de temps pour se construire et s’harmoniser avec ses différents membres. Voilà, maintenant que le 1er janvier 2007 est passé et que l’Union européenne se retrouve à vingt-sept, évitons la surchauffe et réfléchissons.

Une première réflexion s’impose :

*Jusqu’où, géographiquement, irons-nous ?

A la différence de l’Etat-nation édifié et délimité par des frontières, l’Europe se bâtit en tant que fédération d’Etats-nations, ses limites dépendent ainsi des frontières des Etats intégrés.

C’est pourquoi l’Europe n’a guère de frontières politiques proprement dites, celles-ci dépendent de ses Etats membres. Il serait purement artificiel de délimiter un continent européen dans lequel se moulerait l’Europe politique.
Non, ses limites sont définies par celles des Etats qui adhèrent au projet européen.

Il faut savoir qu’il existe une culture et une histoire communes aux acteurs européens de près de 5000 ans : des Celtes, en passant par les Grecs, les Romains, les Barbares, l’Occident chrétien, la formation des Etats européens, l’hégémonie internationale, et enfin, les grandes guerres. Ce qui fait la spécificité de l’Europe, c’est sa puissante identité qui, avec sa politique économique, permet de fédérer pacifiquement -ce qui n’est pas rien- les Etats
concernés.

Mais alors, quels sont les pays qui s’identifient à la culture européenne ?

Est-ce à nous de définir l’identité, européenne ou non, d’un pays, ne serait-ce pas plutôt aux pays concernés de se prononcer ?

La Turquie est-elle européenne ? N’est-ce pas à la Turquie d’en juger ? N’es- elle pas à même de décider de son identité et de sa culture ? Il en est de même pour l’Ukraine, pour la Biélorussie, la Russie, le Liban, etc.

Nous pouvons affirmer avec optimisme que, à long terme, cette politique d’ouverture totale sera adoptée. Nous intégrerons ainsi les membres de la grande Europe géographique, Russie y compris -ce que souhaitent d’ailleurs les libéraux russes-, ou encore Maghreb, intimement lié à la culture européenne.

L’Europe découvrira d’elle-même, presque naturellement, ses limites. Elles seront déterminées par ses voisins qui ne s’identifient pas comme européens.

*S’étendre continuellement, oui, mais pourquoi ?

Malgré tous les discours apocalyptiques que nous lisons et écoutons ici et là, il reste que l’Europe économique et politique s’affirme de plus en plus dans le monde depuis la Seconde Guerre mondiale. Sa puissance et son influence sont à nulle autre pareilles depuis 1945.

Il est vrai qu’à présent elle n’est plus seule, et doit composer avec de nombreux autres acteurs majeurs dans le monde, c’est un monde multipolaire.
Ainsi, elle n’est plus animée par l’orgueil et l’ambition d’antan, le monopole économique, politique et intellectuel s’étant fortement atténué dans les faits, et devant l’être encore davantage dans les pensées.

Maintenant qu’elle peut traiter d’égale à égale avec les autres partenaires du globe, son rôle est tout autre : par son identité, par la promotion de la démocratie libérale contre toutes les formes d’autoritarisme, par la croissance économique et par (les nonistes insistaient sur ce point) la Sécurité sociale, l’Europe, par son expérience, peut apporter énormément au monde émergent.

Les valeurs européennes de l’humanisme, des droits de l’homme, de la paix, de la démocratie et de l’intégration doivent servir de modèle, pour l’équilibre de notre petite planète. Cette nouvelle entité morale doit se faire valoir comme source de sagesse dans le monde, après les années de guerres et de souffrances qu’elle a traversées, par son exceptionnelle histoire intellectuelle
et artistique et par sa propre introspection au sortir des plus terrifiantes des guerres (et atrocités) qui se sont déroulées en son sein.
Désormais, une nouvelle introspection par rapport au monde actuel qui l’entoure est fondamentale, une introspection cosmopolite et multilatérale.
Sans ambitions hégémoniques, qu’elle serve de modèle pour la planète : que l’Amérique du Sud s’unisse à l’image de l’Europe, que les organisations internationales, Onu en tête, reçoivent son l’expérience unique.

Reste la délicate question : comment ? (qui demanderait un nouvel article à elle seule). C’est ce qui se joue en ce moment, répondons par un projet constitutionnel, un avenir commun prégnant et une politique intérieure forte, afin qu’elle soit indépendante (notamment au niveau énergétique) et puisse agir comme libre, et en arbitre objectif dans le monde.

L’Europe doit réaffirmer les droits fondamentaux de l’humanité et agir comme puissance morale et diplomatique.
Que les lumières de son passé et de ses leçons puissent éclairer le monde.


Moyenne des avis sur cet article :  3.02/5   (83 votes)




Réagissez à l'article

161 réactions à cet article    


  • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 10 janvier 2007 11:44

    « La Turquie est elle Européeene ? N’est ce pas à la Turquie d’en juger ? »
    - Comment mettre de côté plusieurs sciècles de guerre, où les états européens ont tous fait pour que la Turquie ne s’implante pas en Europe.

    « La chose est identique pour l’Ukraine, la biélorussie, la Russie, le liban, ect. »
    - Et la Chine !!!


    • Anthony Meilland Anthony Meilland 10 janvier 2007 12:10

      Et ces co....rds d’anglais smiley, eux aussi ont essayé de s’implanter en Europe.

      Et ces Sa....ds de Francs puis français smiley avec des enc...és comme Charlemagne ou Napoléon.

      Et les Allemands... smiley

      Commentaire vraiment très construit !


    • Nicolas (---.---.38.148) 14 janvier 2007 14:40

      Et comment mettre de côté plusieurs siècles de guerre avex l’Angleterre et l’Allemagne. Les choses changent, et heureusement. Les guerres du passé ne sont pas destinée à se repeter à l’avenir, et la force de l’Europe c’est d’avoir su concilier des peuples qui se haissaient depuis aussi loin que remonte leur mémoire


    • Bill Bill 10 janvier 2007 12:05

      « l’Europe économique et politique s’affirme de plus en plus dans le monde depuis la seconde guerre mondiale. »

      Ah bon ? Très loin dérrière les Etats-Unis et la Chine, le Japon, la Grande-Bretagne (qui s’est bien gardé de s’incorporer totalement !). En se centrant totalement autour de l’Europe, nos pays oublient l’Afrique et les territoires dans lesquels ils avaient de l’influence.

      « permet de fédérer pacifiquement -ce qui n’est pas rien- les Etats concernés. »

      Je ne me rappelle pas que nous ayons incorporé un pays en guerre ?

      « Sa puissance et son influence est nulle pareil depuis 1945 »

      L’Europe est aux ordres de l’OTAN au niveau militaire, nos armées sont aux quatre coins du monde sous commandement Etats-Uniens... et en position de suiveur en permanence !

      "par son identité, par la promotion de la démocratie libérale contre toutes les formes d’autoritarisme, par la croissance économique et par (les nonistes insistaient) la sécurité sociale, l’Europe, par son expérience peut apporter énormément au monde émergent."

      Ce n’est pas en faisant la morale aux autres pays que nous mènerons une politique efficace ! En général on fait la morale aux autres en tant que GRANDE puissance. L’Europe est à la traine en tout, croissance mondiale extraordinaire, sauf ici !

      « par sa propre introspection au sortir des plus terrifiantes des guerres (et atrocités) qui se sont déroulées en son sein. »

      Et ça, ça va empécher les Africains de se découper à la machette ? Les génocides aussi ? J’en serai agréablement surpris ! L’introspection ne servira qu’à se culpabiliser à nouveau pour rien !

      « que l’Amérique du sud s’unisse à l’image de l’Europe, que les organisations internationales ,O.N.U en tête, reçoivent son l’expérience unique. »

      L’euroland ne doit pas ètre indépendant d’après vous ? Un grand musée, avec champ de ruine et tout et tout ? L’Europe n’est pas une statue antique dans un musée que les gens vont admirer en disant « waoh, elle est belle » ! Elle ferait plutot grande cruche, belle fille mais un peu tarte qui ne sait pas troip quoi faire d’elle même et qui se met dans des situations périlleuses par inconséquence !

      "L’Europe doit réaffirmer les droits fondamentaux de l’humanité et agir comme puissance morale et diplomatique. Que les lumières de son passé et de ses propres leçons puissent éclairer le monde. "

      Tout autant que les autres états doivent affirmer leurs personnalités ! Mais l’Europe s’enfonce dans cette aventure, parce qu’elle n’est pas viable à sa racine ! Les accords économiques sont une très bonne chose, mais cette politique qui enchaine les états les uns aux autres est une absurdité qui ne mène à rien !

      Bill


      • Algorab (---.---.181.192) 10 janvier 2007 13:05

        « Les accords économiques sont une très bonne chose, mais cette politique qui enchaine les états les uns aux autres est une absurdité qui ne mène à rien ! »

        En fait si vous prenez l’histoire de l’Europe depuis l’antiquité à nos jours, en gros 3.000 ans, vous constaterez qu’à toute époque, à toute période, quelque soit la situation économique et/ou sociale vous verrez que l’Europe n’a été qu’un champ de bataille permanent.

        Et le fait de lier (ou d’enchaîner si vous préférez ce terme) nos économie est la seule solution que nous ayons trouvé pour éviter de se faire la guerre. Et quoi que vous en pensiez, depuis 1945 les pays qui sont rentré dans l’union européenne ne se sont plus jamais fait la guerre, ce qui n’était jamais arrivé dans toute l’histoire de notre civilisation.

        Je m’étonne jour après jours de l’ingratitude de certains individus qui oublient un peu vite notre histoire...commune.


      • Bill Bill 10 janvier 2007 13:52

        Je m’amuse toujours de lire ce genre d’argument... Voici ce que j’avais répondu à un auteur dans un précédent article :

        Pardonnez moi de vous reprendre : « Le plus grand succès de la construction européenne c’est d’avoir réussi à faire du vieux continent une terre de paix, tout le monde est d’accord là-dessus. »

        Qu’est ce que je peux me marrer quand je lis des trucs pareils !!! Après la dernière guerre la France et l’Allemagne étaient à genoux, l’Angleterre aussi, on venait de découvrir toutes les horreurs des camps nazi, tout le monde avait souffert et l’Europe, qui s’était déjà affaibli dans cette horrible guerre de 1914-18 perdait tout son avantage au profit des USA dans le monde... On venait de larguer little boy ( ?) sur Hiroshima... Et la Russie occupait la moitié de l’Europe ! Quel chef d’état inconscient aurait déclenché une nouvelle guerre au risque de faire entrer l’URSS dans ce qui restait d’Europe ou les USA qui avait déjà fait des plans pendant le débarquement (avec un mayor pour Toulouse, etc, etc...) et des dollars européens. Puis la France s’est dotée de la Bombe. Quel fou irait attaquer notre pays au risque de voir le sien disparaitre ?

        En revanche je vous rappelle qu’en plein coeur de notre continent il y a des guerres juste à nos portes, que la Turquie occupe une partie de Chypre et que ça n’empèche pas l’Euroland de discuter avec elle...

        Bref, vous l’avez deviné, l’Euroland ne me plait pas !

        Vous ne m’en voudrez pas de vous avoir un peu repris,

        cordialement.

        Mais croyez bien que j’ai une granbde affection pour les autres pays Européens...

        Bill


      • Bill Bill 10 janvier 2007 13:56

        Tout ça pour dire que c’est la paix qui a permis l’euroland, et pas l’euroland qui a permis la paix... Mais c’est tellement évident ! Et ça n’empèchera pas les guerres d’avoir lieu, s’il doit y en avoir...

        Bill


      • (---.---.229.236) 10 janvier 2007 19:57

        « En fait si vous prenez l’histoire de l’Europe depuis l’antiquité à nos jours, en gros 3.000 ans, vous constaterez qu’à toute époque, à toute période, quelque soit la situation économique et/ou sociale vous verrez que l’Europe n’a été qu’un champ de bataille permanent. »

        Et depuis qu’il n’y a plus de guerres revigorantes, nous sommes en décadence.. Comment voulez vous que les jeunes deviennent de vrais citoyens s’ils n’ont pas la chance d’accomplir leur citoyenneté, c’est à dire le sacrifice supreme pour la France ?

        « Et le fait de lier (ou d’enchaîner si vous préférez ce terme) nos économie est la seule solution que nous ayons trouvé pour éviter de se faire la guerre. »

        Non, l’histoire montre que l’économie libérale est extrément réactive et flexible. On peut parfaitement raser les boch sans en subir trop de conséquences économiques. Par contre on sera moins riches, parce qu’il y aura moins d’échanges.


      • Small is beautifull (---.---.98.205) 10 janvier 2007 13:01

        ne vous faites pas de soucis . elle va imploser tout seul comme l’empire sovietique. La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf. Small is beautifull


        • Michael (---.---.65.73) 10 janvier 2007 13:50

          Pour complément d’info accédez au lien ci-dessous...(vraiment indispensable).

          Et après ça vous m’en direz des nouvelles de votre si belle EU de m...

          Titre:Un ancien dissident soviétique met en garde contre une dictature de l’Union Européenne

          http://fr.altermedia.info/general/un-ancien-dissident-sovietique-met-en-garde-contre-une-dictature-de-lunion-europeenne_10064.html


          • Bill Bill 10 janvier 2007 14:16

            ABSOULUMENT PASSIONNANT ! A lire impérativement, pour ceux qui n’aurait pas encore compris à la force du neurone !

            Bill


          • ZEN zen 10 janvier 2007 14:26

            @ Bill

            C’est ce lien qui vous fait sauter au plafond ? L’avez-vous lu ? Voici un extrait, qui ferait rire Sarko et mme Merkel...

            « Dans son discours, Mr. Bukovsky fit référence à des documents confidentiels venant des dossiers soviétiques qu’il fut autorisé à lire en 1992. Ces documents confirment l’existence d’une « conspiration » pour transformer l’Union Européenne en une organisation socialiste... »


          • Romain Baudry 10 janvier 2007 16:17

            Cet article me fait penser à un site, sur lequel je suis un jour tombé par hasard, où des chrétiens américains complètement illuminés prédisent en s’appuyant sur la bible que l’UE va effectivement devenir une nouvelle URSS et faire la guerre aux Etats-Unis...


          • ZEN zen 10 janvier 2007 16:23

            @Romain

            Dés que Bill voit le mot « socialiste », il sort ses majuscules...


          • parkway (---.---.18.161) 10 janvier 2007 16:25

            romain baudry,

            ce que vous dîtes ets un trucage éhonté (lol !) : tout le monde sait bien qu’on peut faire avaler n’importe quelle couleuvre à un américain, du moment que le mot « dieu » est dedans.

            Voyez avec bush, ce qui c’est passé...

            et puis j’ai un frère Mormon, je les ai vu défiler chez moi, je les connais bien,j’vous dis. Ils sont pas méchants, un peu concons seulement.


          • Bill Bill 10 janvier 2007 16:43

            En réalité cet article met en valeur le fait que l’euroland pourrait devenir totalitaire et que sa structure même peut l’y porter. Ca n’a rien à voir avec quelque groupement religieux que se soit, et il faut avoir la mauvaise foi et la bêtise d’un zen-pénard-à-la-retraite pour ne pas trouver ça dans cet article... Une comparaison avec le politburo, ça peut faire plaisir à certains, grand bien leur fasse ! A moi ça parait plutot effrayant !

            Bill


          • ZEN zen 10 janvier 2007 17:29

            « la mauvaise foi et la bêtise d’un zen-pénard-à-la-retraite »

            La retraite, ça viendra pour vous aussi, je l’espère...Vous aurez ainsi le temps de lire un document ...Vous avez quand même bien du temps libre pour un non retraité...


          • (---.---.229.236) 10 janvier 2007 14:02

            Les Turques ne sont pas de race européenne, et ce n’est pas eux qui peuvent le moins du monde décider du contraire. Ce sont les autres qui décident de votre identité, pas vous.


            • Ar Brezonneg (---.---.228.19) 10 janvier 2007 14:04

              En URSS, il y a eu le problème des nationalités avec les conséquences que l’on connait...

              En URSE (Union des Républiques Socialistes Européennes) , il y a le problèmes des Nations....

              Le politburo, qui devait se composer par lespèce de constitution soumise à réferendum, s est fait couper l herbe sous le pied par le Peuple Francais Souverain...

              Ce politburo qui s’essaye à démanteler le « Cher et Vieux pays » n’a pas encore réussi à le faire... Ce politburo s il avait existé aurait peut etre reussi à démanteler le Royaume ou la République de France , ce que 1500 ans de guerres avec les voisins n avit pas reussi à faire...

              Si cette oligarchie avait eu les coudées franches, nous serions actuellement en cours de Révolution... Et nous serions en train de préparer un Valmy...

              Et certains en train de se préparer pour filer à l’anglaise vers Coblence...


              • Romain Baudry 10 janvier 2007 16:27

                Heureusement, le peuple a su repousser la menace d’une dictature bolchévique et préserver l’intégrité de notre beau pays, dirigé avec clairvoyance par des élites proches du peuple, qui ne tirent leur inspiration que de l’intérêt général et mènent des politiques empreintes d’humanité, d’impartialité et de justice.


              • erdal (---.---.242.88) 10 janvier 2007 14:49

                Vous êtes un optimiste et vous le prouvez.

                Mais comme tout les optimistes, il y a une naïveté qui se dégage, peut être à bonne escient ? qui sait ? Ce n’est pas en partant défaitiste que l’on arrivera à l’objectif, n’est ce pas...

                Sinon, il y a actuellement deux forces en balance, l’un demande une entité fixe européenne et l’autre se réclamant d’un nouvel ordre mondiale. Si les internautes répondent à cette question, ils auront définit leur décision sur le devenir de l’europe.

                Pour ma part, je pense que l’idée européenne est révolutionnaire et ce principe est unique dans l’histoire de l’humanité. L’harmonisation (non pas la standardistation) des peuples dans le respect de sa culture et de ses valeurs oeuvrant vers un même objectif , celui de la paix et de la prospérité.

                Si les internautes demande une entité fixe, il y a deux problème majeurs qui se poseront. L’une serait de définir une culture commune et une langue commune et sans cette standardisation de la culture, il sera difficile de faire émerger l’entité européenne. Et l’autre serait de légitimer ses actes dans un monde ou les valeurs européenne auront intraséquement une volonté d’hégémonie.

                Pour finir, ce qui veulent une identité forte de l’europe avec une base culturelle approximativement similaire, je leur dirais qu’ils conduiront inéluctablement à la fin de ce projet, car ce sera l’implosion du système (voir l’URSS).

                erdal


                • parkway (---.---.18.161) 10 janvier 2007 16:19

                  a l’auteur,

                  vous répétez parfaitement les 2 premiers volets du TCE Giscard en omettant le 3ème qui contredit les 2 premiers...

                  Vous voteriez pas PS ou UMP, par hasard ?

                  (je vous demande ça parce qu’en fait, il y a un truc : ce sont les 2 mêmes « partis » !)

                  et j’espère qu’ils seront « partis » en mai 2007...


                  • (---.---.130.208) 10 janvier 2007 17:28

                    Alors, c’est parti :

                    @Cris « - Comment mettre de côté plusieurs sciècles de guerre, où les états européens ont tous fait pour que la Turquie ne s’implante pas en Europe. » Cerains ne voient que la guerre, mais d’autres voit aussi la paix. La Turquie, c’est la présence de Celtes, l’asie miçneure grecque (c’est pas rien), une province romaine, La grande Constantinople, Byzance, ect. Autant de liens qui fait de ce payx -je le crois- un futur Etat Européen.

                    « - Et la Chine !!! »

                    Vous savez une bonne partie des libéraux (et de la pop) Russes se voient clairement intégrés dans l’Europe alors pourquoi pas l’Ukraine ou la Biélorussie. Quand au Liban il faut savoir, que ce payx et même Israel font parti (à titre d’exemple) de la coupe d’Europe de football (entre autre, je ne parle pas des liens historique).

                    @Bill

                    « -Ah bon ? Très loin dérrière les Etats-Unis et la Chine, le Japon, la Grande-Bretagne (qui s’est bien gardé de s’incorporer totalement !). En se centrant totalement autour de l’Europe, nos pays oublient l’Afrique et les territoires dans lesquels ils avaient de l’influence. »

                    Disons qu’il faut relativiser, ce sont les autes acteurs (Chine, inde, ect) qui ont pris énormément d’importance, quitte on pourrait le croire à effacer les performances de l’Europe. Mais on oublie que la petite Europe croit doucement mais surement, et surtout d’une croissance de qualité.

                    « Je ne me rappelle pas que nous ayons incorporé un pays en guerre ? »

                    L’europe (depuis 1957) est le seul phénomène fédérateur de l’Histoire n’ayant pas utilisé les armes ni fait couler le sang (exception des Etats-UInis qui étaient des Etats

                    « L’Europe est aux ordres de l’OTAN au niveau militaire, nos armées sont aux quatre coins du monde sous commandement Etats-Uniens... et en position de suiveur en permanence !neufs) »

                    Peu à peu l’Europe de la défense se construit on y viendra.

                    « Ce n’est pas en faisant la morale aux autres pays que nous mènerons une politique efficace ! En général on fait la morale aux autres en tant que GRANDE puissance. L’Europe est à la traine en tout, croissance mondiale extraordinaire, sauf ici ! »

                    L’Europe est une grande puissance économique (certes pas autant que les ptits nouveaux) mais aussi diplomatique (elle devrait l’être d’avantage) et morale. D’ailleurs parlons plus d’influence que de puissance.

                    « Et ça, ça va empécher les Africains de se découper à la machette ? Les génocides aussi ? J’en serai agréablement surpris ! L’introspection ne servira qu’à se culpabiliser à nouveau pour rien ! »

                    Le problème c’est que les liens coloniaux font perdre confiance à l’Europe justement. Reste que l’Europe est extrèemeùment présente au niveau des ONG et missions humanitaires. Par exemple, qui a inventé le concept de droit d’ingérence ? La France (Kouchner). Si les politiques ne suivent pas, la société civile suivra. Heureusement que L’ONU (qui n’a pas de problème d’éthique avec son passé et est donc plus libre) compense les déficiences européenes (notamment pour le Darfour qui esopérons sera réglé).

                    « Tout ça pour dire que c’est la paix qui a permis l’euroland, et pas l’euroland qui a permis la paix... Mais c’est tellement évident ! »

                    Vous savez, les deux sont liés je crois. Ne mettons pas l’un par rapport à l’autre ; Europe = paix.

                    @Algorab

                    « Et le fait de lier (ou d’enchaîner si vous préférez ce terme) nos économie est la seule solution que nous ayons trouvé pour éviter de se faire la guerre. Et quoi que vous en pensiez, depuis 1945 les pays qui sont rentré dans l’union européenne ne se sont plus jamais fait la guerre, ce qui n’était jamais arrivé dans toute l’histoire de notre civilisation. »

                    Une très juste remarque.

                    @erdal

                    « Mais comme tout les optimistes, il y a une naïveté qui se dégage, peut être à bonne escient ? qui sait ? Ce n’est pas en partant défaitiste que l’on arrivera à l’objectif, n’est ce pas... »

                    C’est comme cela que je le vois. Et il en faut, surtout quand on lit certains discours.

                    « Si les internautes demande une entité fixe, il y a deux problème majeurs qui se poseront. L’une serait de définir une culture commune et une langue commune et sans cette standardisation de la culture, il sera difficile de faire émerger l’entité européenne. Et l’autre serait de légitimer ses actes dans un monde ou les valeurs européenne auront intraséquement une volonté d’hégémonie. »

                    Comparer l’Europe à l’URSS est très largement abusif. Voyez juste comment est né l’URSS et comment est né l’Europe vous verrez qu’il n’y a vraiment pas possiblité de les comparer. Mais vos remarques sont pertinentes, une identité europénne est à créer (c’est en cours, voyez déjà tous les étudiants Erasmus qui voyagent par millions en Europe) Quand aux valeurs elles qsont déjà adoptée légitimement par l’O.N.U, elle même reconnue légitimement par les Etats : les droits de l’Homme.

                    Les droits de l’Homme sont sans doute avec l’Europe, l’autre grande lumière du monde.


                    • Bill Bill 10 janvier 2007 19:34

                      @ l’auteur

                      Pardonnez moi, mon but n’est pas de vous chercher querelle...

                      « Disons qu’il faut relativiser, ce sont les autes acteurs (Chine, inde, ect) qui ont pris énormément d’importance, quitte on pourrait le croire à effacer les performances de l’Europe. Mais on oublie que la petite Europe croit doucement mais surement, et surtout d’une croissance de qualité. »

                      En effet, il faut franchement relativiser ! Les industries dans le cas Français partent à l’étranger, elles disparaissent donc... L’agriculture est sous perfusion ! Et l’Europe est ouverte à tous les vents !

                      « L’europe (depuis 1957) est le seul phénomène fédérateur de l’Histoire n’ayant pas utilisé les armes ni fait couler le sang (exception des Etats-UInis qui étaient des Etats »

                      Pour le moment c’est vrai ! Mais au départ cet arrangement économique a été créé pour répartir la manne financière des Etats-Unis, qui ne le faisaient sans doute que pour mieux contrer l’expansionnisme de l’URSS, entre des pays à genoux de s’être entre-déchirés. Tout doucement l’accord est devenue politique mais la Pologne achète ses avions aux Etats-Uniens, et l’euroland n’est qu’un vaste marché dont profite les pays entrant...

                      « Peu à peu l’Europe de la défense se construit on y viendra. »

                      Vous admettez que ce n’est pas le cas, pour uneraison toute simple... Les pays n’ont pas les mêmes intérets, on l’a vu pendant la guerre d’Irak ! Une partie de ces pays se sont ralliés aux Etats-Unis, l’autre n’était pas d’accord. La belle union ! Ca rappelle le slogan eurolandais : l’union dans la diversité, tout un programme !

                      « L’Europe est une grande puissance économique (certes pas autant que les ptits nouveaux) mais aussi diplomatique (elle devrait l’être d’avantage) et morale. D’ailleurs parlons plus d’influence que de puissance. »

                      L’influence eurolandaise ? Pouvez vous préciser ? Je ne vois pas bien ! La France a un reste d’influence dans le monde, quoiqu’à l’ONU on ne se cache pas que ce soit un pays de la vieille Europe (traduisez le vieil euroland...) et qu’elle n’a plus trop d’indépendance pour agir ! Le reste d’influence est lié au passé des nations, mais quand la France intervient en Cote d’Ivoire, c’est seule !

                      « Le problème c’est que les liens coloniaux font perdre confiance à l’Europe justement. Reste que l’Europe est extrèemeùment présente au niveau des ONG et missions humanitaires. Par exemple, qui a inventé le concept de droit d’ingérence ? La France (Kouchner). Si les politiques ne suivent pas, la société civile suivra. Heureusement que L’ONU (qui n’a pas de problème d’éthique avec son passé et est donc plus libre) compense les déficiences européenes (notamment pour le Darfour qui esopérons sera réglé). »

                      L’ingérence ! En Europe oui ! Il a fallu appeler les Etats-Unis pour intervenir dans les Balkans ! L’euroland n’en était pas capable tout seul ! Allo maman bobo ! Les ONG et l’humanitaire c’est bien, mais c’est le lot commun à tous les pays, heureusement ! Ceci dit, nous le faisions déjà avant l’euroland !

                      « Vous savez, les deux sont liés je crois. Ne mettons pas l’un par rapport à l’autre ; Europe = paix »

                      Mais si ! J’aime l’Histoire, et quand on l’oublie, on se heurte à un formidable retour de baton ! sévère ! Oui Les Etats-Unis sont tout neufs et se maintiennent par leur puissance et par une langue commune. L’euroland peut très bien aboutir à une guerre civile, terrible ! Nous avons les Balkans sous les yeux... Tôt ou tard, cela arrivera, les Etats sont contraints à être pacifique ! En effet, ce n’est surement pas gai de se prendre une bombe nucléaire sur le coin de la carte ! Pour les peuples il n’en ai pas de même...

                      Bref, cette construction est tout à fait artificielle et je n’y crois pas ! Elle ne sert que les grands intérets et n’a pas taille humaine, contrairement aux nations ! Soit l’euroland redevient l’Europe et créé des liens d’amitié étroit entre les nations et les peuples, soit elle disparaitra... Ce n’est que mon point de vue...

                      Bref, bien à vous !

                      Bill


                    • Nico Legros Nico Legros 13 janvier 2007 16:39

                      « En effet, il faut franchement relativiser ! Les industries dans le cas Français partent à l’étranger, elles disparaissent donc... L’agriculture est sous perfusion ! Et l’Europe est ouverte à tous les vents ! »*

                      Deux exemples :
                      - La France est le deuxième pays d’investisseurs étrangers au monde. Autrement dit, là où se fait le plus d’investissement d’entreprises étrangère est en second lieu, en France.
                      - L’allemagne est le 1er exportateur mondial. Autrement dit, elle vend mieux dans le commerce international que la Chine ou les Etats-Unis. Je pourrais en citer d’autres.

                      « Pour le moment c’est vrai ! Mais au départ cet arrangement économique a été créé pour répartir la manne financière des Etats-Unis, qui ne le faisaient sans doute que pour mieux contrer l’expansionnisme de l’URSS, entre des pays à genoux de s’être entre-déchirés. Tout doucement l’accord est devenue politique mais la Pologne achète ses avions aux Etats-Uniens, et l’euroland n’est qu’un vaste marché dont profite les pays entrant... »

                      Que la Pologne achète ses avions aux Etats-Unis n’est pas un problème, on achète des airbus aux etat-Unis. L’économie de marché est mondiale pas Européenne, après, le marché libre européens permet de favoriser le commerce intra-européens.

                      « Vous admettez que ce n’est pas le cas, pour uneraison toute simple... Les pays n’ont pas les mêmes intérets, on l’a vu pendant la guerre d’Irak ! Une partie de ces pays se sont ralliés aux Etats-Unis, l’autre n’était pas d’accord. La belle union ! Ca rappelle le slogan eurolandais : l’union dans la diversité, tout un programme ! »

                      Vivement que l’Europe se dote en effet d’un ministre des affaires étrangères, mais on y viendra. Il est vrai que certains intérets peuvent diverger, mais une europe politique plus forte tendra vers une convergence.

                      « L’influence eurolandaise ? Pouvez vous préciser ? Je ne vois pas bien ! La France a un reste d’influence dans le monde, quoiqu’à l’ONU on ne se cache pas que ce soit un pays de la vieille Europe (traduisez le vieil euroland...) et qu’elle n’a plus trop d’indépendance pour agir ! Le reste d’influence est lié au passé des nations, mais quand la France intervient en Cote d’Ivoire, c’est seule ! »

                      Que ce soit le conflit Israelo-Palestiniens, l’Afrique, ect. Mais je reconnais que devant une puissance militaire comme les Etats Unis, la puissance diplomatique doit courber l’échine. Cependant, l’échec du premier annonce le succès du second.

                      « Mais si ! J’aime l’Histoire, et quand on l’oublie, on se heurte à un formidable retour de baton ! sévère ! Oui Les Etats-Unis sont tout neufs et se maintiennent par leur puissance et par une langue commune. L’euroland peut très bien aboutir à une guerre civile, terrible ! Nous avons les Balkans sous les yeux... Tôt ou tard, cela arrivera, les Etats sont contraints à être pacifique ! En effet, ce n’est surement pas gai de se prendre une bombe nucléaire sur le coin de la carte ! Pour les peuples il n’en ai pas de même... »

                      Les Etats sont contraints à être pacifique ? La paix est une contrainte ? Seul guerre permet la paix ? Etrange. Je ne vois pas les raisons immédiates d’une guerre en Europe ? S’il y a bien un lieu sur la planète où les risques de guerre est nul c’est bien dans l’Union européene.

                      « Bref, cette construction est tout à fait artificielle et je n’y crois pas ! Elle ne sert que les grands intérets et n’a pas taille humaine, contrairement aux nations ! Soit l’euroland redevient l’Europe et créé des liens d’amitié étroit entre les nations et les peuples, soit elle disparaitra... Ce n’est que mon point de vue... »

                      Quelle construction n’est pas artificielle ? Elle sert à taille humaine, mais il y a un cruel manque d’informations à ce sujet. Nombre de projets locaux ont été financé par l’Union européenne, s’il n’y avait que cela. Et l’Europe a déjà créé des liens d’amitiés étroit entre les nations et les peuples (il suffit de lire l’Histoire pour savoir qu’avant l’Europe politique, les Etats européens étaient constamment en guerre)


                    • Bill Bill 13 janvier 2007 22:29

                      "Deux exemples : La France est le deuxième pays d’investisseurs étrangers au monde. Autrement dit, là où se fait le plus d’investissement d’entreprises étrangère est en second lieu, en France. L’allemagne est le 1er exportateur mondial. Autrement dit, elle vend mieux dans le commerce international que la Chine ou les Etats-Unis. Je pourrais en citer d’autres."

                      Vous me parlez des états, pas de l’eurolend... En effet, ces pays utilisent leurs atouts propres, pas ceux de l’euroland... En l’occurence, les pays qui investissent ici peuvent repatir du jour au lendemein, ça n’a aucun intéret...

                      « Que la Pologne achète ses avions aux Etats-Unis n’est pas un problème, on achète des airbus aux etat-Unis. L’économie de marché est mondiale pas Européenne, après, le marché libre européens permet de favoriser le commerce intra-européens. »

                      Je parlais d’avions de combat, et je n’ai pas entendu dire que la Californie ou la Louisianne ont acheté des avions de combat Français !

                      « Vivement que l’Europe se dote en effet d’un ministre des affaires étrangères, mais on y viendra. Il est vrai que certains intérets peuvent diverger, mais une europe politique plus forte tendra vers une convergence. »

                      A votre avis, pourquoi n’est ce pas déjà fait ? C’est tout simple, les pays en question n’ont pas les mêmes intérets ! Mais vous étiez surement pour la guerre en Irak ? Mais c’est bien, de cette façon là, nous n’aurons même plus voix au chapitre... ! Bravo !

                      « Que ce soit le conflit Israelo-Palestiniens, l’Afrique, ect. Mais je reconnais que devant une puissance militaire comme les Etats Unis, la puissance diplomatique doit courber l’échine. Cependant, l’échec du premier annonce le succès du second. »

                      La puissance militaire ? Je le veux bien lais mis à part ça, je ne vois pas très bien où vous voyez la moindre trace d’influence !Nous suivons les Etats-Unis... Que ça vous réjouisse est une chose, l’influence réelle en est une autre !

                      « Les Etats sont contraints à être pacifique ? La paix est une contrainte ? Seul guerre permet la paix ? Etrange. Je ne vois pas les raisons immédiates d’une guerre en Europe ? S’il y a bien un lieu sur la planète où les risques de guerre est nul c’est bien dans l’Union européene. »

                      On ne voyait pas non plus les raisons immédiates d’une guerre dans les Balkans ! Ce qui est amusant, c’est que les gouvernements et les parlements (qui ont fait l’euroland...) qui votent sur l’euroland votent comme un seul homme ! Mais quand ce sont les peuples Européens qui votent, on se rend compte qu’ils font le contraire ! On l’a vu sur le referendum...

                      « Quelle construction n’est pas artificielle ? Elle sert à taille humaine, mais il y a un cruel manque d’informations à ce sujet. Nombre de projets locaux ont été financé par l’Union européenne, s’il n’y avait que cela. Et l’Europe a déjà créé des liens d’amitiés étroit entre les nations et les peuples (il suffit de lire l’Histoire pour savoir qu’avant l’Europe politique, les Etats européens étaient constamment en guerre) »

                      Ben oui, la dernière guerre, c’était iavant la Bombe... Et puisl’ Europe était entre deux géants, pas loin de se faire avaler, il y avait de quoi se tenir tranquille ! Les projets locaux subventionnés par l’euroland ? C’est bien, mais ce n’est que de l’argent ! Ma Maman m’a toujours dit de ne pas accepter de bonbons des grandes personnes, pas à vous ?

                      L’euroland n’a aucune relation charnelle avec les peuples, seulement des relations d’affaire.

                      Bill


                    • Bill Bill 13 janvier 2007 22:55

                      En rapport avec ma première réponse, le fait que l’Allemagne soit le premier exportateur mondial n’a aucun intéret... L’Allemangne investit sans doute aussi en Europe, dans les pays limitrophes, mais la croissance eurolandaise reste la m^me : sous le niveau des autres pays du monde, industrialisés compris...

                      Bill


                    • Nico Legros Nico Legros 14 janvier 2007 00:19

                      « Vous me parlez des états, pas de l’eurolend... En effet, ces pays utilisent leurs atouts propres, pas ceux de l’euroland... En l’occurence, les pays qui investissent ici peuvent repatir du jour au lendemein, ça n’a aucun intéret... »

                      L’europe est composée d’Etat non ? C’est comme une région dynamique en France ou un Etat aux Etats-unis. Et je ne parle pas des euros régions qui se développent vitesse grand V. Et concernant les investissement, c’est comme partout, ils peuvent partir quand ils veulent (je conçois par contre qu’il y a des lacunes dans l’offre européenne).

                      « A votre avis, pourquoi n’est ce pas déjà fait ? C’est tout simple, les pays en question n’ont pas les mêmes intérets ! »

                      Nous y viendrons soyez en sur, nous en reparlerons dans quelques années....

                      « La puissance militaire ? Je le veux bien lais mis à part ça, je ne vois pas très bien où vous voyez la moindre trace d’influence !Nous suivons les Etats-Unis... Que ça vous réjouisse est une chose, l’influence réelle en est une autre ! »

                      L’europe a loupé des occasions de se distinguer, par manque de confiance (La France et certains autres pays ont eu un peu d’audace) mais avec l’échec des Etats-unis, la donne est changée.

                      « Ben oui, la dernière guerre, c’était iavant la Bombe... Et puisl’ Europe était entre deux géants, pas loin de se faire avaler, il y avait de quoi se tenir tranquille ! Les projets locaux subventionnés par l’euroland ? C’est bien, mais ce n’est que de l’argent ! Ma Maman m’a toujours dit de ne pas accepter de bonbons des grandes personnes, pas à vous ? »

                      Non, ma mère m’a appris à distinguer les gens qui me veule du bien et qui m’épanouisse (surtout quand il est généreux). Je crois que c’est le cas de la France avec l’europe.

                      « L’euroland n’a aucune relation charnelle avec les peuples, seulement des relations d’affaire. »

                      Je reconnais qu’il y a déficit de communication (qui est en trai d’ête réglé) et de démocratisation (qui va être réglé).

                      « la croissance eurolandaise reste la m^me : sous le niveau des autres pays du monde, industrialisés compris »

                      La croissance de l’europe est une moyenne de la croissance de tous ces Etats membres, Allemagne compris.


                    • Bill Bill 14 janvier 2007 02:29

                      "L’europe est composée d’Etat non ? C’est comme une région dynamique en France ou un Etat aux Etats-unis. Et je ne parle pas des euros régions qui se développent vitesse grand V. Et concernant les investissement, c’est comme partout, ils peuvent partir quand ils veulent (je conçois par contre qu’il y a des lacunes dans l’offre européenne).’

                      Donc, pas d’intéret à l’euroland ! Puisque les états vivent par eux-mêmes !

                      « Nous y viendrons soyez en sur, nous en reparlerons dans quelques années.... »

                      Les états dans l’euroland n’ont pas les mêmes intérets, c’est ainsi... Vous me direz quelle voyante vous êtes allé voir pour qu’elle vous dise que les états y viendront ! En tous cas vous convenez que leurs intérets divergent...

                      « L’europe a loupé des occasions de se distinguer, par manque de confiance (La France et certains autres pays ont eu un peu d’audace) mais avec l’échec des Etats-unis, la donne est changée. »

                      Les Etats-Unis ont échoué ? Ou ça ? Et puis si c’est le cas, je ne vois pas ce qui vous fait dire que l’euroland va reprendre le dessus ! Pourquoi pas la Chine ? La France a manqué d’audace ? Tiens donc ! En quoi ? Et était ce conforme à ses intérets d’être « audacieuse » comme vous dites ? C’est un non-sens !

                      « Non, ma mère m’a appris à distinguer les gens qui me veule du bien et qui m’épanouisse (surtout quand il est généreux). Je crois que c’est le cas de la France avec l’europe. »

                      Votre maman ne vous a peut-être pas bien appris les choses de la vie ! Expliquez moi en quoi l’euroland épanouit la France... !

                      « Je reconnais qu’il y a déficit de communication (qui est en trai d’ête réglé) et de démocratisation (qui va être réglé). »

                      Vous constatez le manquement, mais il VA être réglé... Pffffff ! Du vent ! L’euroland peut faire sa petite propagande, ça ne changera rien !

                      « La croissance de l’europe est une moyenne de la croissance de tous ces Etats membres, Allemagne compris. »

                      C’est bien ce que je disai... Derrière les autres nations du monde.

                      L’euroland n’a aucun intéret et aucune raison d’être ! Ceux qui le défende ne brasse que du vent ! Rien de tout ce qui se fait avec n’aurait pu se faire sans. Vous seriez bien en peine de m’en trouver l’utilité...

                      Bill


                    • (---.---.147.227) 14 janvier 2007 11:37

                      Le sang qui coule, vous le verrez le jour où, une fois « la grande Europe » faites, un des pays tentera de demander le retour de sa liberté. Nous verrons alors les chars européens intervenir comme les chars soviétiques l’ont fait à Budapest en 56. L’Europe, est un piège où il est facile d’entrer, mais plus difficile d’en sortir (voir déjà les magouilles pour ne pas tenir compte des référendum français et hollandais)


                    • Nico Legros Nico Legros 15 janvier 2007 10:54

                      « Donc, pas d’intéret à l’euroland ! Puisque les états vivent par eux-mêmes ! »

                      Le but de l’Europe est de tendre vers une politique commune, de convergence et surtout d’haromonie entr ses Etats. Les Etats vivent par eux mêmes, et en plus s’entraident, se "mutuelisent et unifient certains de leurs pouvoirs (pour le libre-échange, la sécurité intérieure,bientôt une politique énergétique, ect.) et leurs projets (ITER, Galiléo, Airbus, ect.)

                      « Les états dans l’euroland n’ont pas les mêmes intérets, c’est ainsi... Vous me direz quelle voyante vous êtes allé voir pour qu’elle vous dise que les états y viendront ! En tous cas vous convenez que leurs intérets divergent... »

                      A force d’histoire commune, les intérets convergent. Au XIXè siècle on aurait en effet pas pu mettre en place une zone de libre échange tant les intérets douanier des pays étaient différents. De même on aurait pu imaginer une monnaie commune, tant la concurrence entre la livre sterling, le franc et le mark était féroce. Pareil, on aurait pas pu imaginer la paix tant les intérets géopolitiques des pays étaient différents... Et ainsi de suite. IL y a une convergne des intérets des Etats (et cela progresse significativement depuis 1957, ou le charbon et l’acier était devenu la première convergence forte éonomique et politique entre plusieurs Etats), mais c’est un processus qui vient progressivement.

                      « Les Etats-Unis ont échoué ? Ou ça ? Et puis si c’est le cas, je ne vois pas ce qui vous fait dire que l’euroland va reprendre le dessus ! Pourquoi pas la Chine ? La France a manqué d’audace ? Tiens donc ! En quoi ? Et était ce conforme à ses intérets d’être »audacieuse« comme vous dites ? C’est un non-sens ! »

                      Les Etrats-unis ont échoué en Irak et ils échouent en iSrael, là où la diplomatie aurait toute sa place et ses résultats. La chine en effet aurait un rôle important à jouer, mais elle d’abord guider par ses intérets économiques (et non pas les droit des l’Homme). De même que la Russie.

                      « Vous constatez le manquement, mais il VA être réglé... Pffffff ! Du vent ! L’euroland peut faire sa petite propagande, ça ne changera rien ! »

                      En, quoi est ce une propagande ?

                      « C’est bien ce que je disai... Derrière les autres nations du monde. »

                      En 2007 la croissance de l’Europe dépassera celle des Etats-Unis..

                      « Le sang qui coule, vous le verrez le jour où, une fois »la grande Europe« faites, un des pays tentera de demander le retour de sa liberté »

                      en quoi loes pays ont ils paerdus leur liberté ? Je vuos le demande. Vous vous sentez moins libre ?

                      « L’Europe, est un piège où il est facile d’entrer, mais plus difficile d’en sortir (voir déjà les magouilles pour ne pas tenir compte des référendum français et hollandais) »

                      En quoi il est un pîège ? Et puis je crois que les référendums français et hollandais ont été largement pris en compte (plus en tous cas que les 18 autres pays qui ont accepté le traité).


                    • Bill Bill 15 janvier 2007 12:08

                      « Le but de l’Europe est de tendre vers une politique commune, de convergence et surtout d’haromonie entr ses Etats. Les Etats vivent par eux mêmes, et en plus s’entraident, se »mutuelisent et unifient certains de leurs pouvoirs (pour le libre-échange, la sécurité intérieure,bientôt une politique énergétique, ect.) et leurs projets (ITER, Galiléo, Airbus, ect.)"

                      Toutes ces politiques dont vous parlez se faisaient avant l’Euroland ! Prenez la Vanoise, qui empiète sur plusieurs états, on s’entendait très bien sur ce sujet ! Votre harmonie n’est rien dans ce cadre d’autre qu’une bouffonnerie ! Harmoniser quoi ? Que tout le monde consomme la même chose dans le même calibre ? Aucun intéret !! Je ne sais pas si vous le savez, mais Airbus est antérieur ! On lance des satellites avec les Russes et pourtant ils ne sont pas dans l’euroland...

                      « A force d’histoire commune, les intérets convergent. Au XIXè siècle on aurait en effet pas pu mettre en place une zone de libre échange tant les intérets douanier des pays étaient différents. De même on aurait pu imaginer une monnaie commune, tant la concurrence entre la livre sterling, le franc et le mark était féroce. Pareil, on aurait pas pu imaginer la paix tant les intérets géopolitiques des pays étaient différents... Et ainsi de suite. IL y a une convergne des intérets des Etats (et cela progresse significativement depuis 1957, ou le charbon et l’acier était devenu la première convergence forte éonomique et politique entre plusieurs Etats), mais c’est un processus qui vient progressivement. »

                      Histoire commune ? Mais de quoi parlez vous à la fin ! On fait du commerce en Europe depuis des temps lointains et vous croyez que d’un seul coup les choses vont changer avec votre machin ? Mais vous réver ! Comme si le libéralisme n’existait pas avant, mais renseignez vous !!! Une monnaie n’a d’intéret que selon la façon qu’onb a de s’en servir... Si on se sert mal de l’euro, il nous désavantagera comme n’importequelle autre monnaie !

                      « Les Etrats-unis ont échoué en Irak et ils échouent en iSrael, là où la diplomatie aurait toute sa place et ses résultats. La chine en effet aurait un rôle important à jouer, mais elle d’abord guider par ses intérets économiques (et non pas les droit des l’Homme). De même que la Russie. »

                      Votre idéalisme béat me laisse pantois ! Les Etats-Unis ont échoué et vous avez une solution diplomatique ! C’est merveilleux ! Contactez Douste Blazy, ou plutot Chirac ! Et ce soir j’ouvre une bouteille de Champagne, la paiux, enfin ! Youpi !

                      « En 2007 la croissance de l’Europe dépassera celle des Etats-Unis.. »

                      Vous êtes un fameux économiste ! Et même un visionnaire on dirait ! C’est quoi votre instrument de mesure ? Une boule de cristal ?

                      « en quoi loes pays ont ils paerdus leur liberté ? Je vuos le demande. Vous vous sentez moins libre ? »

                      80% des lois qui sont votées comme un seul homme par le parlement sont eurolandaises...

                      « En quoi il est un pîège ? Et puis je crois que les référendums français et hollandais ont été largement pris en compte (plus en tous cas que les 18 autres pays qui ont accepté le traité). »

                      Dans le sens où c’est artificiel, on en discutera quand ça pétera !

                      Bill


                    • Nico Legros Nico Legros 17 janvier 2007 13:52

                      "En 2007 la croissance de l’Europe dépassera celle des Etats-Unis. Vous êtes un fameux économiste ! Et même un visionnaire on dirait ! C’est quoi votre instrument de mesure ? Une boule de cristal ?"

                      Désolé de vous surprendre dans voter argumentation, mais je n’invente rien, ce sont le chiffres on ne peu plus officiels, ils ont été relayé dans un article très clair du « monde ». De mémoire, 2,6 croissance pour l’Europe, seulement 2,4 pour les Etats-unis.

                      « Toutes ces politiques dont vous parlez se faisaient avant l’Euroland ! Prenez la Vanoise, qui empiète sur plusieurs états, on s’entendait très bien sur ce sujet ! Votre harmonie n’est rien dans ce cadre d’autre qu’une bouffonnerie ! Harmoniser quoi ? Que tout le monde consomme la même chose dans le même calibre ? Aucun intéret !! Je ne sais pas si vous le savez, mais Airbus est antérieur ! On lance des satellites avec les Russes et pourtant ils ne sont pas dans l’euroland... »

                      L’harmonie ce n’est pas cela. C’est l’harmonie des politiques que je vous parle, tant économique que pour le reste. Une harmonie entre les Etats, favorise, aide, les créations d’entreprises intra-européennes. L’europe aide la coopération entre les Etats qui peuvent unir leurs forces politiques et économiques pour aboutir à de grands et beaux projets (Galiléo en est un exemple, on peut parler même en général de l’ESA) ou à de modestes projets (pour les PME et PMI). La sécurité est un auter bel exemple de coopération.

                      « Histoire commune ? Mais de quoi parlez vous à la fin ! On fait du commerce en Europe depuis des temps lointains et vous croyez que d’un seul coup les choses vont changer avec votre machin ? Mais vous réver ! Comme si le libéralisme n’existait pas avant, mais renseignez vous !!! Une monnaie n’a d’intéret que selon la façon qu’onb a de s’en servir... Si on se sert mal de l’euro, il nous désavantagera comme n’importequelle autre monnaie ! »

                      Le commerce que l’on a fait avant n’était absolument pas multilatérale et équitable, le commerce avant était dominé par les pays puissants comme le royaume Uni, Fla rance ou l’allemagne. En plus d’avoir des tensions entre ces pays à cause de ce commerce sauvage et de domination, ces pays exploitaient jusqu’à la moelle les autres pays europééns dépendants et leur empire colonial. Ce n’est pas vraiment ce que je j’appel la panacée. IL faut aussi savoir que le fascisme en italie et la nazisme en Allemagne sont nés en partie d’une crise éonomique et monétaire des plus gràve, la dévaluation de leur monnaie a été sans précédent. Une monnaie commune à l’Europe permet tout d’abord de ne pas avoir de monnaie qui se concurrence dans un esprit de domination et donc d’avoir une politique commune qui évite les tensions et les déséquilibres entre les Etats (pour ainsi rompre l’équilibre géopolitique, comme il s’est rompu en 1914 jusqu’à la création de l’Europe)

                      « 80% des lois qui sont votées comme un seul homme par le parlement sont eurolandaises... »

                      C’est excessif, mais bref. Mais, vous vous portez plus mal ? Qu’elle mal voyez vous à cela ? Quelle comparaison pouvait vous y faire avec précédemment ?

                      « Dans le sens où c’est artificiel, on en discutera quand ça pétera ! »

                      Dite moi une seule chose qui n’est pas artificiel... Voyons.


                    • www.jean-brice.fr (---.---.111.19) 10 janvier 2007 19:06

                      L’Europe fédérale est une VUE DE L’ESPRIT lançée par Jean MONET et Robert SCHUMANN dont la CULTURE HISTORIQUE n’était pas leur qualité première. Cela a marché, tant que nous avions un PUISSANT ennemi à nos frontières. Depuis les conditions de cette Europe n’existent plus et les NATIONS reviennent en force. L’Allemagne, elle-même redevient NATIONALE depuis sa réunification et c’est cette tendance qu’il va falloir gérer : seul des dirigeants ayant une forte culture HISTORIQUE seront à même de tenter de résoudre ce problème. à suivre ...


                      • (---.---.229.236) 10 janvier 2007 20:00

                        L’Europe est un marché commun fondé sur la concurence des personnes, des entreprises et des Etats.

                        Pour la politique, on verra plus tard.


                        • Nico Legros Nico Legros 13 janvier 2007 16:47

                          Un peu comme dans le monde non ?

                          Mais justement non, moins, ayant une politique de plus en plus commune et donc de moins en moins concurentielle.


                        • Francki (---.---.230.156) 10 janvier 2007 23:27

                          Réinventons l’UE avec NEWROPEANS aux prochaines élections européennes ! http://www.newropeans.eu

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès