Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Europe risque de devenir l’idiot du village mondial

L’Europe risque de devenir l’idiot du village mondial

Hubert Védrine est intervenu récemment au Club des vigilants* sur le thème « Géopolitique et volonté ». Selon l’ancien ministre, il y a un réel risque pour l’Europe de s’endormir sur ses lauriers. Si les Européens vivent actuellement « plutôt bien », c’est un héritage de l’Histoire. Mais il ne faut pas se tromper. Nous devrons faire un choix : soit nous cherchons à conforter et améliorer notre position, soit nous renonçons par manque de lucidité, volonté, courage... Si c’est ce second choix qui est fait, il faudra alors se résoudre à une Europe impuissante ! Agir ou subir ?

Son intervention était passionnante et je vous propose quelques notes personnelles sur le sujet. Je précise que le contenu de cet article n’engage que moi, et ne constitue en rien un compte rendu « officiel » des propos de M. Védrine.

Il n’y a plus de grilles de lectures géopolitiques.
La dernière grille universellement utilisée était celle de la « guerre froide ».
Après la fin de l’URSS, il y a eu un sursaut d’espérance. Fukuyama a annoncé la « fin de l’histoire » dans le sens où il n’y aurait plus de guerres. Et, en effet, l’uniformisation des modes de vie a pu laisser penser à l’entrée dans une nouvelle ère de prospérité et d’aplanissement des différences.
Mais Hutington a lui vu dans les évolutions post « guerre froide », les préludes à une « guerre des civilisations ». Et force est de constater que l’évolution du monde ne prête pas à un optimisme béat.

Le monde change. Quelles en sont les caractéristiques ?
- Nous sommes passés d’un monde bipolaire, à un monde unipolaire, avec une seule hyperpuissance. Un monde multipolaire va peut-être voir le jour.
- Les Etats ne sont plus les seules entités à posséder le « pouvoir ». Entreprises privées, ONG, fonds d’investissements... représentent des forces considérables.
- Les Occidentaux sont confrontés à une rupture très brutale, qui voit la fin de leur domination sur le monde. A partir des grandes découvertes, l’Europe a dominé le monde sur quatre siècles, jusqu’à son autodestruction avec les deux guerres mondiales. Cette domination a été « prolongée » par les Etats-Unis, et durera probablement un siècle. Cette perte d’influence se ressent à de nombreux niveaux, que ce soit via l’importance des fonds souverains, le développement de grandes entreprises dans de nouvelles puissances économiques, la démographie, le poids des nouveaux pays dans les négociations internationales...

Les Occidentaux risquent deux choses !
Et toutes deux ont à voir avec leur attitude et leur tentation de s’enfermer dans « l’irreal politik » :
- Premier risque : l’ubris américaine**. C’est le sentiment que les Etats-Unis peuvent encore dominer seuls le monde.
- Second risque : l’ingénuité européenne. C’est le sentiment que les problèmes du monde vont se régler « à l’amiable », grâce notamment aux grandes structures internationales comme l’ONU. C’est le côté « boy scout » des Européens. Cette attitude est dangereuse car naïve et inopérante. L’Europe risque de devenir « l’idiot du village mondial ».

Les Français et l’Etat providence
L’Europe est un mot valise, à sens multiple. Croire que la construction européenne peut préserver la « rente de situation » des Européens est fausse. Pire, cette pensée est terriblement démobilisatrice. C’est une fuite vers des horizons vagues.
L’Europe n’est que la somme des volontés individuelles.

Les Européens sont les seuls à avoir des doutes
Les autres puissances n’en ont pas :
Les Etats-Unis veulent continuer à dominer le monde.
La Chine veut à nouveau (si l’on considère qu’elle l’a déjà été avant sa « fermeture » ***) être la première puissance mondiale.
Les Russes, veulent eux aussi sans états d’âme tenter leur chance de leader de la planète.
Il n’y a que les Européens, qui ont des doutes. Tout se passe comme s’ils hésitaient entre : faire de l’Europe la première puissance mondiale, ou se laisser vivre dans une espèce de grande Suisse, très riche, avec beaucoup de droits, peu d’obligations, vivant sur un pacifisme hédoniste.

Mais il ne faut pas se tromper. Si l’Europe n’est pas puissante, alors elle sera impuissante. Il n’y a pas de demi-mesure possible. Si les Européens vivent actuellement plutôt bien, c’est un héritage de l’Histoire. Ils vivent sur leurs rentes, sur leur position de leader mondial.

Actuellement, l’Europe des 27 n’a pas la puissance de la somme (algébrique) des 27 pays qui la compose. On peut faire le parallèle avec une fusion-acquisition, où les entités qui se marient, obtiennent au final un périmètre de puissance inférieur à la somme des entités qui se sont rapprochés.

L’Angleterre et l’Allemagne s’interrogent clairement. Gordon Brown a déclaré récemment « je ne connais que deux choses : le Royaume-Uni et le reste du monde ». Selon lui, il n’y a pas d’entité pertinente entre ces deux réalités ! Donc pas d’Europe. De son côté, l’Allemagne a la tentation de la domination européenne. Le couple franco-allemand n’est pas pour lui indispensable.

Je quitte mes notes sur cette conférence et intègre une pensée personnelle. En fait, je me demande si les Européens ne sont pas effrayés par leur puissance potentielle. Et s’ils ne préfèrent pas un monde qui leur échappe, plutôt que d’utiliser les armes - au propre et au figuré - qu’ils ont appris à maîtriser. L’exemple des Etats-Unis qui mènent un leadership contesté n’est pas pour nous faire envie.

Jérôme Bondu
http://www.inter-ligere.net - Blog sur l’intelligence économique

------------------------------------------------------------------------

Pour aller plus loin :

* Ancien ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Jospin (1997-2002), Hubert Védrine est intervenu au Club des vigilants, mercredi 13 février 2008, sur le thème : « Géopolitique et volonté ». Ou comment tirer parti des transformations en cours ?

Voir la biographie de M. Védrine sur
http://www.clubdesvigilants.com/archives/2008/02/geopolitique_et.php

Voir la présentation de ce think tank français de tout premier plan
http://www.clubdesvigilants.com/raison_d_etre.php

** L’ubris est la faute commise par les personnages de tragédie grecque, l’acte égoïste (orgueilleux, démesuré) qui les conduira inévitablement à la mort (Oedipe, Antigone...)

*** Selon l’OCDE, jusqu’en 1820, le PIB de la Chine était le premier au monde, soit 30 % du total. Voir http://www.inter-ligere.net/article-14943948.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 28 mars 2008 10:14

    H Védrine n’avait pas beaucoup brillé comme Ministre des affaires étrangères et aujourd’hui il semble se reconvertir dans le conseil en stratégie.

    C’est devenu son passe temps ou son bizness mais cela reste des phrases creuses qui une fois au pouvoir démontre le véritable manque d’ambition du personnage

    De Villepin et Juppé était 100 fois meilleurs comme Ministre des affaires étrangère

     


    • SANDRO FERRETTI SANDRO 28 mars 2008 11:24

      Lerma, si vous aviez le 10 eme du cerveau de Vedrine, vous seriez déjà brillant.

      A gauche, c’est le seul, avec Moscovici, qui ait un cerveau.


    • Gandalf Tzecoatl 28 mars 2008 11:41

      D’après ce que vous relatez, on a connu un Védrine plus brillant.

      Que souhaite réellement Védrine ? Que l’Europe s’immisce comme alternative dans la chute de l’empire américain annoncé et la montée chinoise ?

      Désolé, mais ce rôle incombe à des élites peu scrupuleuses et arrogantes. Et le passé récent peu glorieux de l’ubris européen tue dans l’oeuf tout élan dans ce sens (nazisme, communisme, colonialisme). C’est un apport de l’histoire relativement bénéfique pour une fois.

      A quoi alors joue l’Europe ? C’est pour l’heure un matelas des soubressauts du monde, hésitant entre la défense et l’exportation des valeurs dominantes (essentiellement libérales) et la realpolitik.

      L’Europe est entrée en résistance, économe de ses moyens, et le temps joue pour elle.

       

       


      • Serviteur Serviteur 29 mars 2008 00:19

        "élite peu scrupuleuse et arrogante" : parce que aux EU ou en Chine c’est différent peut etre ???

        "ubris européen" : merde j’oubliais repentissons nous pour nos crimes passés tournons nos regard vers le passé et détournons nous de l’avenir nous n’en sommes plus dignes.

        "Apport de l’histoire" : oui il y a eu des leçons qui sont gravées (espérons le ) dans notre memoire collective et c’est parce que nous avons commis des erreurs que nous, les européens, sommes les plus aptes a eviter de nouvelles erreurs aux peuples (ré)émergents mais il faudrait pour ce faire que l’europe soit forte et arrete de penser que nos erreurs serviront forcement de leçon à nos "successeurs"car il n’en est rien !

        "econome de ses moyens" : quels moyens ??? UE divisée, pas de CED, dizaines d’etats non intégrés ajouté a ça l’ erreur de 1972 (le Général avait raison)

        "le temps joue pour elle" : sans fondement voir meme stupide car natalité faible, montée en puissance d"autres nations sans liens culturels avec l’Europe, attendre et laisser pourrir etait la solution choisie dans les années 30 et ont a bien vu le résultat par la suite.

        Conclusion :


      • Forest Ent Forest Ent 28 mars 2008 12:08

        Depuis 1945, l’Europe soigne sa petite prospérité sous le couvert du parapluie et des cannonières US auxquels elle a fait allégeance. Mais cette allégeance a eu un coût, comme la crise de 2008 va le démontrer.

        L’empire US exhibe ses limites, moins de 10 ans après que les stratèges neocon aient postulé qu’il était devenu tout-puissant. Il est probable qu’il revienne bientôt à l’isolationnisme.

        L’UE n’a aucune capacité à prendre le relais : pas de système politique légitime, pas d’armée.

        Il n’y aura bientôt plus de garant du "nouvel ordre mondial". Ce sera donc le nouveau désordre mondial. Cela peut signifier que l’occident aura du mal à aller ailleurs piquer les ressources naturelles et humaines qu’il utilisait jusque là pour maintenir son niveau de vie. L’UE peut y survivre, car elle est quasi-autonome sur beaucoup de points, et a les moyens d’acheter le pétrole et les métaux qui lui manquent.

        Mais le vrai risque est politique : il est difficile de maintenir une bulle de verre pour s’isoler d’un monde qui sombre dans le chaos. A un moment donné, US et UE seront contraints de faire face au monde tel qu’il est et tel qu’ils l’ont modelé.


        • Traroth Traroth 28 mars 2008 14:02

          Autonome ? Je ne vous suis pas. Certainement pas du point de vue des matières premières ou de l’énergie. Toute la société de consommation est bâtie sur le principe de matières premières et d’énergie bon marché. Comment ? En ne les payant pas ce qu’elles valent, grâce à la complicité de quelques potentats locaux à notre solde à la tête des pays du tiers-monde. Si la Chine commence à piquer nos places à la tête de ces pays, beaucoup de choses vont changer.


        • Forest Ent Forest Ent 28 mars 2008 14:28

          Oui, nous sommes bien d’accord. Mais en matière par exemple alimentaire l’UE a une capacité d’autosuffisance, ce qui n’est pas le cas de la Chine à en juger par ses importations de céréales.


        • Internaute Internaute 28 mars 2008 17:11

          La France aussi était autonome en matière alimentaire. Mais il faut parler au passé, l’UE étant passée par là. Notre agriculture a été orientée vers des productions d’exportation comme le maïs que personne ne consomme en Europe, au détriment du blé que nous devons importer.

          L’UE vient d’obliger la diminution de 30% du sucre européen afin que nous devenions dépendant des importations. Saint-Louis a mis en faillite les betteraviers de Picardie et a fermé son usine de marseilles.


        • Peter Smith Peter Smith 28 mars 2008 12:25

          Cette analyse fait froid dans le dos ! Mais peut on envisager réellement un libre échange aussi sauvage et incontrolé perdurer dans les prochaines années ? A mon avis non.

          Ce qui veut dire que l’Europe va finir par fermer ses frontières et vivre en cercle fermé avec quelques principaux partenaires extérieurs, comme les Etats Unis.

          Merci de vos commentaires.


          • foufouille foufouille 28 mars 2008 13:41

            contrairement aux autres blocs l’europe n’a pas d’unite linguistique ou de coutumes

            de toute maniere les petites gueguerre ne sont que des soubresauts. le XXI appartient deja aux multinationales. la libre concurrence et la mondialisation de la nourriture permettra d’affamer des populations entieres en cas de guerre


            • mandrier 28 mars 2008 14:23

              Le "Monde", tend systématiquement vers le désordre.... Ce ne sont pas les tentavives de mises en place d’organisations politiques internationales (SDN, ONU etc...)qui pourront remédier à cela... Parcequ’il y a les peuples (Cf. Gal de Gaulle).

              En effet, ce que l’on tente d’imposer passe par dessus les peuples et leurs territoires... C’est ainsi depuis toujours. Le problème c’est que les "politiques" -particulièrement les nôtres d’aujourd’hui- méconnaissent l’Histoire et les grandes constantes fondamentales de celle-ci : l’ethnie, le peuple, le territoire, la géographie et ses conséquences que sont les matières premières, la frontière et par conséquent la sécurité territoriale.... Le peuple reprend toujours le dessus un jour ou l’autre...

              Le technocrate européen va l’apprendre à ses dépends, de même que les peuples européens anesthésiés, un jour ou l’autre quand l’émigration , de diffuse, va devenir massive et que leurs intérêts primordiaux seront réellement en jeu.....

              La lecture du Chauprade (Géopolitique) , ou de Coutau-Begarie (traité de stratégie), est riche d’enseignement sur ces sujets...


              • coati coati 28 mars 2008 16:54

                @ Mandrier

                Bravo pour votre commentaire que j’approuve.


              • coati coati 28 mars 2008 17:11

                @ Internaute

                Pas mieux.


                • Serviteur Serviteur 29 mars 2008 00:30

                  Il est nul se court métrage.

                  Que la religion en général et en particulier l’islam foute le bordel il y rien de neuf sous le soleil mais franchement apres le foin qui a été fait autour de ce "film" je m’attendais au moins à un truc qui vous mobilise, qui vous fasse réagir avec vos tripes ou mieux qui en appelle à la raison vs la religion et au lieu de ça des images minables, des effets de styles dignes des quotidiens gratuits en bref un truc comparable à la production adolescente qui décharge sur youtube ses miserables angoisses existentielles.

                  conclusion : aussi interessant et digne de debat que le scetch de dieudonné sur israel.


                • millesime 28 mars 2008 16:27

                  s’engager :

                  Européens, organisons nous-mêmes l’Europe , explorons les manières de créer ensemble la vie réussie d’un continent ouvert sur le monde. Pour porter le continent soyons transportés par l’idée de l’Europe. Nous devons mettre nos techniques de communication et de production au service de nos idéaux de liberté et de droit.

                  s’il nous semble ridicule de croire à un rêve commun, de croire à l’engagement quotidien, alors taisons-nous et acceptons la dictature.

                  il y a des écchelles d’action. il y a l’échelle européenne, il y a l’échelle nationale. Il y a l’échelle d’appartenance politique, religieux ou culturel. Et il y a l’échelle individuelle, qui reste le fondement de toute action collective, car elle garantit la liberté de l’individu.

                  Plutôt que de mesurer la distance entre la réalité et nos désirs,parcourons-là ! diminuons-là ! comblons-là ! tout le pouvoir que les individus ne prennent pas, ils l’offrent à une élite.

                  Ne nous demandons pas ce que l’Europe peut faire pour nous, mais ce que l’on peut faire pour l’Europe d’aujourd’hui et des nos enfants de demain, et pour celle de leurs enfants.

                  il faut conjurer l’endormissement. Conjurer la consommation dégradante. Conjurer la passivité, vivifier l’Europe. Les citoyens d’Europe (450 millions de citoyens) peuvent prendre le pouvoir, ils peuvent concevoir de leur rêves et le tisser... ! 

                   utopique ??? il y a des élections en 2009.... !


                  • fouadraiden fouadraiden 28 mars 2008 16:32

                     

                     

                     excellente lucidité de VEDRINE.

                     

                     un seul truc, l’humanité se portera t elle moins bien une fois la domination occidentale, qui a que trop duré au détriment de tous les autres peuples, aux poubelles ?

                     

                     ce qu’il faut évidemment sauver ce sont les valeurs occidentales quitte à nous débarrasser des Occidentaux comme entité majoritaire. étant minoritaies planetairment il faut que l’Occident s’applique la règle majoritaire à lui-même.

                     

                     j’ai hate de voir à quoi ressemblera le monde sans la domination militaire des Occidentaux.

                     

                     nous n’avons aucune raison d’accpeter qu ’une minorité, fut elle la plus méritante, se partage ttes les richesses du monde .


                    • Serviteur Serviteur 29 mars 2008 00:45

                      Parlons en de la domination occidentale ; si elle a duré aussi longtemps et sous des formes aussi diverses il y a peut etre une raison autre que conjoncturelle pour l’expliquer ?

                      (le premier qui me parle de volontré divine je l’empale ).

                      Quand à la suprématie de la majorité sur la minorité je tient a faire remarquer que :

                      1) les elites dirigent et dirigerons toujours la masse

                      2) si la majorité est dans l’erreur et la minorité dans le vrai faut il laisser le point de vue de la majorité l’emporter au nom d’une plus grande légitimité à agir ???

                      3) la rétribution au mérite reste une des constantes de notre espece il est donc usuel(et je n’ai pas dit juste) que le plus méritant obtienne plus qu’un autre.

                      Enfin j’ai moi aussi hate que vous tatiez de la domination d’autres "maitres", la conduite "éclairante" de la Chine par exemple vous procurera surement une immense liberté et un acces plus juste à la richesse.

                       


                    • fouadraiden fouadraiden 29 mars 2008 17:54

                       

                       

                       mon cher serviteur,

                       

                       ne préjugeons pas du péril chinois d’autant plus qu’il ne doit sûrement pas excuser la tyrannie de ceux qui dominent les autres sans partage depuis des lustres.

                       

                       l’avenir nous dira si les Chinois sont ceci ou cela ,en tout cas le passé ne les a pas encore condamné contrairement à d’autres.

                       

                       enfin, si les Chniois se revèlent à leur tour d’affreux exterminateur et colonIsateur, comptez sur moi , je serai au rendez-vous pour dire tt le mal que je pense de leur "mission civilisatrice".


                    • Philou017 Philou017 28 mars 2008 16:36

                      J’en ai marre de ces discours de compétition, de préeminance, de domination. Ce sont des discours d’hommes de pouvoirs qui ne pensent qu’en terme de rapport de force, compétition, opposition.

                      A quand un monde basé sur la coopération et la fraternité.

                      Tant que des gens se laisseront aller à se laisser séduire par ce genre de discours, ce sera difficile...

                      Et pour quel résultat ?


                      • fouadraiden fouadraiden 28 mars 2008 16:51

                         

                         

                        Philou,

                         

                         à qui le dites vous ?


                      • Jerome Bondu Jerome Bondu 28 mars 2008 21:25

                        @ Philou 017

                        La coopération et la fraternité (si tant est qu’ils soient possibles) ne peuvent prendre place qu’entre égaux.


                        - Si l’Europe est forte, elle pourra proposer coopération et fraternité avec les autres blocs.

                        - Si l’Europe est faible, elle subira le choix des autres, qui -ont peut le parier- n’auront rien de fraternels.

                        Cordialement,

                        JB


                      • Philou017 Philou017 28 mars 2008 21:59

                        C’est une blague ?

                        Dans la compétition acharnée libérale, il ne peut pas y avoir d’égaux, rien que des concurrents qui cherchent à se bouffer entre eux. Tant que l’on reste dans ce systeme, et donc dans cette logique, on est contraint d’essayer de manger l’autre pour ne pas se faire manger. 

                        Du reste, il n’y a nul besoin d’être égaux pour coopérer intelligement, il suffit de le vouloir. Le probleme dans le systeme libéral, c’est qu’il n’y a globalement qu’une logique possible. Du reste le role des états pour mettre en place ou même infléchir une stratégie économique se réduit de plus en plus, au profit du monde de la finance qui impose sa loi.

                        Pour mettre en place des stratégies de coopération, il faut sortir de l’europe ultra-libérale et mettre ne place un autre systeme économique, avec une autre logique. Sinon, on a pas fini de faire une course à la puissance qu’on ne gagnera jamais. Il faudra toujours et toujours se battre, pendant que les revenus tomberont de plus en plus dans les poches des financiers. Quel avenir...

                        Votre discours, que vous basez sur celui des hommes politiques en place, est un discours de combat qui peut valoir pour une entreprise, mais pas pour l’organisation d’une société.

                        De fait, nous sommes entrés dans la troisieme guerre mondiale, qui est une guerre économique. Je suis de ceux qui pensent que la logique de guerre est sans avenir...


                      • Serviteur Serviteur 29 mars 2008 00:50

                        Oui tout serait si beau si l’Homme n’était pas l’Homme.

                        Et soit dit en passant la fraternité est une belle escroquerie qui ne renvoie a rien de solide et qui de plus et douteuse de votre point de vue car la compétition entre freres est acharnée.

                         


                      • Philou017 Philou017 29 mars 2008 01:59

                        "Oui tout serait si beau si l’Homme n’était pas l’Homme.

                        Et soit dit en passant la fraternité est une belle escroquerie qui ne renvoie a rien de solide et qui de plus et douteuse de votre point de vue car la compétition entre freres est acharnée."

                        La fraternité a tendance à disparaitre dans la société individualiste et sans âme qui s’est installé. C’est significatif de l’érosion du sentiment collectif, qui fait que nous partageons des choses ensembles.

                        La compétition entre freres : c’est tres variable et ça depend des individus. Je parlerais plutôt d’émulation et de jalousie quand il y a des problemes. Ceci dit, les enfants font beaucoup de choses en groupe. D’ailleurs les deux mots, fraternité et fratrie ont la même source.

                        L’homme par nature recherche la fraternité avec ses congéneres. Notre société pousse à l’individualisme et à l’égoisme. Ca ne veut pas dire qu’elle n’est pas possible.

                        Pour vivre en fraternité, il faut partager des choses avec les autres. Qu’est-ce qu’on partage aujourd’hui avec les autres ?


                      • Internaute Internaute 28 mars 2008 17:06

                        La guerre des civilisations n’existe pas. C’est encore un leitmotiv des va-t-en-guerre qui souhaitent qu’elle ait lieu.

                        Aujourd’hui, aucun pays ne menace l’Europe ou les USA, ni de prés ni de loin. Je parle d’une menace militaire. Il existe bien quelques guerres trés localisées comme en Afrique ou quelques foyers de friction mais rien qui ne représente une vraie menace. Les seuls qui cherchent la guerre par tous les moyens sont les israéliens et les américains. Partout où cela saigne on les retrouve derrière ou en première ligne.

                        La domination européenne serait mise en défaut par les fonds souverains ? C’est du grand n’importe quoi. La domination est le fruit du travail et de l’ingéniosité des habitants. Le pognon n’est qu’une conséquence. Mettez le Cheick d’Arabie face à une panne de l’ISS et on verra s’il arrive à la réparer avec tous ses milliards sans acheter le savoir-faire des européens.

                        Il est vrai que les européens ne comprennent plus d’où vient leur bien-être et sont prêts à le sacrifier. A vouloir parler de « village mondial » comme vous le faites vous sous-estimez complètement ce qui fait la différence entre notre civilisation et le mode de vie des habitants du tiers-monde. Vous essayez de nous faire croire que tout se vaut et que nous sommes tous égaux. La conséquence immédiate d’un tel aveuglement sera un revenu européen nivelé sur celui du tiers-monde. L’Europe est forte mais a la tête qui pourrit. Les droits-de-l’homme et la démocratie universelle nous ont touché comme la foudre le sommet d’un chêne.

                        Les mesures à prendre sont la préservation de notre espace économique. Il n’est nullement besoin de Bruxelles pour cela car Bruxelles est du côté du problème, pas de la solution. Il suffit de prendre des mesures conservatoires comme la localisation des ventes au sein d’un espace économique cohérent et de limiter le commerce internatinal à un commerce de complément au lieu d’un commerce de remplacement.


                        • coati coati 28 mars 2008 17:14

                          @ Internaute

                           

                          Pas mieux.


                        • Dalziel 28 mars 2008 18:13

                          La guerre des civilisations n’existe pas.

                          Mais bien sûr qu’elle existe. C’est la guerre des "pauvres" contre les "riches" !

                          Des pauvres encadrés par l’Islam, et la cinquième colonne est dans nos murs, où elle reçoit des renforts tous les jours.


                        • fouadraiden fouadraiden 28 mars 2008 18:35

                           

                           

                           pas des pauvres contre les riches mais des faibles contre les forts.

                           les images que nous voyons sur nos écrans portent tjrs cette seule signification.

                           

                           il se fait , pour des raisons arbitraires, que l’islam se trouve aujourdhui du côté des faibles et l’Occident du côté des forts. la justice est elle focrement du coté des faibles ? souvant mais pas nécessairement.

                           

                           ce qui explique les images suivantes :

                           

                           un soldat américains ses armes dirigées contre des Irakiens.

                           un soldat israelien contre des palestiniens.

                           des flics français contres des Maghrébins.etc,etc.

                           

                           imaginez un monde à l’envers où des gamins occidentaux se feraient pourchasser en plein carême dans les rues de Marrakech par des flics marocains, ou des populations civiles occidentales bombardées par des pilotes arabes .

                           

                           imaginons un monde où les prisons arabes seraient remplies de jeunes occidentaux jugés par des tribunaux arabes pour délinquance agravée..

                           

                           quelle rigolade le jour où les valeurs seront renversées à la faveur des faibles !

                           

                           et j’ai pas parlé du ressentiment des Noirs. je crois quil est énnnnnnnnnnnnnnnnnnorme.


                        • Serviteur Serviteur 29 mars 2008 00:55

                          @ foudraien (ou un truc du genre)

                          je sais pas ce que tu fumes mais à mon humble avis c’est de la bonne parce que des délires comme ça hem surement de la haitienne (ou alors vous etes stupide à la base mais sur ce sujet nous ne pouvons que lancer des hypotheses c’est à vous de nous detromper)


                        • stradiuvarius 1er avril 2008 03:48

                          Ce que dit ici Fouaid est plus que pertinent !


                        • Serviteur Serviteur 3 avril 2008 23:21

                          Bon j’ai peut etre un peu exagérer dans le dernier com mais je comprends quand meme ce que vous vouliez dire et si je ne suis pas d’accord le fait de sous entendre que vous etes stupide/en train de planer est pour le coup stupide surtout quand je vois certain zozos qui mériteraient a juste titre mes soupçons.

                          Conclusion : mes excuses.


                        • coati coati 28 mars 2008 17:20

                          On s’en bat les couilles de l’Europe. C’est un concept tout creux.

                          La France doit redevenir maître de son destin quitte à périr.

                          Les français ont surtout besoin de retrouver leur identité.


                          • coati coati 28 mars 2008 17:25

                            Tout les grands pays européens nous suivrons dans cette démarche de déconstruction des institutions européennes.

                            L’Europe ne fait rêver que les fragiles pays de l’Est qui recherche notre protection face aux russes.

                            C’est encore l’Etat-nation qui nous protégera le mieux des ravages de la mondialisation.

                             

                             


                          • Serviteur Serviteur 29 mars 2008 01:03

                            Tres cher coati si vous aviez l’extreme obligeance de regarder au alentour vous veriez que pour peser sur la scene internationale il faut et il faudra de plus en plus de poid politique face a la chine, l’inde et les EU déclinants.Donc si vous persistez dans votre délire de retour a la France de 1919 je vous conseille d’émigrer hors d’europe parce que la tournure des evenement semble donner raison aux pro union vs les gens de votre espece qui sont restés au début du XX eme siecle.


                          • Dalziel 28 mars 2008 17:32

                            En lisant le texte de Jerome Bondu, et en particulier, cette phrase : « Si l’Europe n’est pas puissante, alors elle sera impuissante  », je me disais :

                            « Mais comment donc pourrait-on être puissant, quand on est dirigé par des… testicules molles, tolérantes et droit-de-l’hommistes, se gargarisant à l’universalisme, à l’antiracisme et au métissage ? »

                            Paradoxalement, la pertinence de ma réflexion allait,presque aussitôt, trouver confirmation avec l’intervention de quelqu’un (tzecoatl, 11 h 41) qui n’a pas vraiment les mêmes convictions que moi  :

                            « Que souhaite réellement Védrine ? Que l’Europe s’immisce comme alternative dans la chute de l’empire américain annoncé et la montée chinoise ? Désolé, mais ce rôle incombe à des élites peu scrupuleuses et arrogantes. Et le passé récent peu glorieux de l’ubris européen tue dans l’oeuf tout élan dans ce sens (nazisme, communisme, colonialisme).  »

                            Et voilà pourquoi l’Europe restera impuissante. A tout le moins tant qu’elle ne sera pas dirigée par des leaders qui diront aux Européens qu’ils sont les meilleurs, que leur civilisation est ce que l’espèce humaine a produit de mieux depuis son apparition sur terre, et que cette réalité doit nourrir leur fierté de tous les instants !

                            Une attitude qui est aux antipodes de l’abjecte repentance que des intellectuels en pleine dérive ont imposé à nos sociétés anesthésiées.

                            Rassuré tzecoatl ?


                            • Dalziel 28 mars 2008 18:34

                              "...la puissance qui, chez l’être humain, depuis quelques millions d’années déjà - il serait temps que vous vous en rendiez compte - vient du développement de son cerveau, de sa capacité à raisonner, de son esprit. "

                              Si c’est avec ça que vous cherchez à vous rassurer, je ne vais pas prendre le risque de gâcher votre week-end...


                            • Jerome Bondu Jerome Bondu 28 mars 2008 21:34

                              @ Dalziel

                              Vous dites : "Européens qu’ils sont les meilleurs, que leur civilisation est ce que l’espèce humaine a produit de mieux depuis son apparition sur terre,"

                              Allons, allons, ... un peu de sérieux ! Allez voir, juste pour vous rafraichir la mémoire, le passage ou j’évoque la controverse de Valladolid sur http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=33763 

                              JB

                               


                            • Dalziel 28 mars 2008 23:41

                              "Allons, allons, ... un peu de sérieux ! Allez voir, juste pour vous rafraichir la mémoire, le passage ou j’évoque la controverse de Valladolid..."

                              Ben quoi, la controverse de Valladolid ?
                               
                              Moi, je vous invite à consulter la liste des sites classés au patrimoine de l’humanité, ainsi les catalogues de tous les musées, de tous les éditeurs de musique, de toutes les bibliothèques, et puis encore les listes des prix Nobel, et celle des grandes réalisations du génie civil (ponts, tunnels, barrages, etc., etc.) et vous reviendrez me dire quelle civilisation a produit ne fut-ce que le dixième de l’héritage que la nôtre a constitué au cours de ces deux millénaires d’histoire !

                              Quel est donc le poids d’une controverse tout à fait dans l’esprit du XVIe siècle, en face de cet incommensurable témoignage d’un génie créateur stupéfiant, qui différencie, des siècles et des siécles durant, nos ancêtres européens des autres habitants de la terre ?

                              A votre tour de faire preuve d’un peu de sérieux !


                            • Serviteur Serviteur 29 mars 2008 01:09

                              Faudrait voir a se calmer c’est pas parce que selon nos criteres (objectifs naturellement) nous les européens avons plus fait pour la découverte et la maitrise de la planete qu’il faut se gargariser de notre succes (passés) car nous avons commis de nombreuse erreurs et gorgé la terre de sang un nombre incalculable de fois avant d’obtenir une position que nous peinons désormais à conserver (trop tard ?).

                              Conclusion : soyons fiers mais restons modeste car nous ne sommes plus sur la pente ascendante et de plus nous avons fait plus d’erreur que les autres (meme si celui qui ne tente rien ne se trompe jamais).0

                               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès