Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Europe sera chrétienne ou ne sera pas

L’Europe sera chrétienne ou ne sera pas

Je m'interroge souvent sur cette "pudeur" un tantinet masochiste qui fait que l'Europe n'ose pas revendiquer ses racines. Est-il besoin de chercher midi à quatorze heures pour les trouver ? Elles sont apparentes, visibles immédiatement : l'antiquité gréco-latine et le christianisme, plus largement les valeurs judéo-chrétiennes.

Il ne s'agit pas pour autant d'offrir à l'Église le moindre pouvoir politique. On voit ce que cela donne en Amérique latine, et c'est clairement dissuasif. 

En revanche, on peut reconnaître dans l'Église un précurseur : dès le haut moyen-âge, les papes ont chercher à installer la paix en Europe entre les rois chrétiens, fussent-ils orthodoxes. D'une certaine manière, l'Église a cherché à préfigurer l'Europe, même si ce n'est pas la nôtre aujourd'hui.

Les valeurs fondamentales véhiculées par la gauche laïque, y compris la gauche marxiste, sont une émanation directe du projet judéo-chrétien. Peu importe, au final, qu'il soit porté par la foi ou par l'idéal. Ce qui compte, c'est qu'il soit porté. Le Christianisme a fait nos valeurs, la Grèce et Rome nous ont donné les fondations de nos démocraties et de nos républiques.

Les valeurs qui fondent l'idéal européen sont très proches des fortes pensées édictées par Jésus de Nazareth. Pourquoi aurions-nous peur, comme homme et comme sage, de le citer en préambule de la constitution européenne.

On va me dire que du côté de l'Islam, ce sera ressenti comme une agression, un retour des Croisés. J'avoue que cet argument, celui du viol des Croisades, commence à me gonfler sérieusement. Parce que si l'on va par là, on peut aussi évoquer l'invasion arabo-musulmane stoppée par Charles Martel quatre siècles plus tôt, et puis surtout, le viol des Balkans (pour reprendre l'image particulièrement idiote et déplacée du viol) pendant quatre cents ans par l'Empire Ottoman musulman. Bref, à ce petit jeu ridicule, on n'en finit plus... Au passage, je parle de Jésus de Nazareth, et il se trouve qu'il est reconnu aussi par l'Islam.

Je me réjouis par avance de voir débarquer (enfin, je l'espère, du moins) le ban et l'arrière-ban laïc qui va hurler à l'alliance du sabre et du goupillon (le plus drôle c'est que je navigue entre athéisme et agnosticisme). Tiens, d'ailleurs, je vais changer le titre. J'avais écrit l'Europe chrétienne, finalement, je vais choisir, l'Europe sera chrétienne ou ne sera pas.

Pourquoi je dis que l'Europe sera chrétienne ou ne sera pas ? C'est surtout que je pense que l'Europe ne pourra pas continuer à se construire ex-nihilo sur le mythe de père fondateurs qui, in fine, ne sont une référence que pour les pays fondateurs, c'est à dire deux ou trois pays en somme.

Il faut évidemment quelque chose de bien plus fort qui relie les peuples européens entre eux. Quelque chose d'enraciné. Or, quand on creuse, faut-il un cours d'étymologie appliqué à cinq ou six langues européennes d'origine différentes pour le montrer, comme je le dis en introduction, il n'y a pas 36 souches différentes. Il y en a deux : la civilisation gréco-latine et le christianisme.

Le projet culturel européen devrait donc s'articuler en priorité autour de ces deux sources.


Moyenne des avis sur cet article :  2.62/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • jef88 jef88 3 janvier 2011 11:18

    Et si l’on cherchait les sources celtes et germaniques de l’Europe ?

    Le problème de la religion est un faux problème ;
    - Le prince dirigeait son peuple en utilisant la force : police justice, armée
    - La religion dirigeait le peuple dans le bon sens : morale, directeur de conscience, en fait sociabilisation....
    C’était un système psychologique d’emprise sur les hommes.

    Et Dieu dans tout cela ?  : un bon mauvais pretexte...
    - Persécution des hérétiques
    - Chasse aux sorcières
    - Guerres de religion

    Bon d’accord vous avez envie que cela continue !
    Bonne année quand même


    • ZEN ZEN 3 janvier 2011 11:38

      C’est du Mr Lefebvre ou du Ratzinger ?
      D’accord, des demain, je me fais rebaptiser smiley
      L’opium du peuple pour temps de crise...


      • ali8 3 janvier 2011 12:09

        @ l’auteur

        changez votre titre, je propose :

        l’Europe sera chrétienne et BLANCHE, ou ne sera pas ; avouez !!

        trop tard, vous vivrez avec les musulmans, d’autant plus que de nombreux « souchiens » se convertissent smiley


        • Jean 3 janvier 2011 12:27

          C’ est celui qui le dit ....


        • Traroth Traroth 3 janvier 2011 23:21

          Beaucoup de musulmans indiquent aussi être devenus athées ou agnostiques, une fois en Europe...


        • spartacus1 spartacus1 4 janvier 2011 07:32

          Traroth, vous avez sans aucun doute raison. Plusieurs estimations donnent un taux de pratique religieuse en France inférieur à 30 % pour les populations d’origine musulmanes.

          C’est sans doute plus que le taux de pratique des chrétiens, mais en tout cas, une large majorité des gens d’origine musulmane ne sont pas pratiquants.

          Je tiens pour une chose excellente que la pratique religieuse (musulmane, chrétienne ou autre) diminue : les gens peuvent avoir des croyances ou pas, mais les croyance n’impliquent pas un ralliement inconditionnel à une structure et un rituel.


        • 2102kcnarF 3 janvier 2011 12:35

          Je suis français d’origine catholique et je me marre des racines chrétiennes de la France.

          Ils sont chrétiens quand ils se sentent menacés par l’Islam, comme certains vont à la messe pour se faire pardonner leurs fautes ou exorciser le diable qui en fait est en eux !

          C’est comme les racines JUDEO-chrétiennes .... ou les racines LATINES ....

          Commencez par respecter vos propres codes et principes moraux.... Quelle démocratie par exemple ?

          L’Europe sera chrétienne qu’il disait !


          • LE CHAT LE CHAT 3 janvier 2011 12:42

            une Europ débarassée de tous les obscurantismes , ça serait pas mal non plus !


            • yacoub yacoub 3 janvier 2011 15:38

              Le monde débarrassé enfin de toutes les sectes sanglantes, quel bonheur 


            • spartacus1 spartacus1 3 janvier 2011 18:30

              Totalement d’accord avec vous Le Chat !

              Et lorsque l’auteur nous dit :
              " dès le haut moyen-âge, les papes ont chercher à installer la paix en Europe entre les rois chrétiens, fussent-ils orthodoxes. ’"
              C’est franchement à se taper le cul par terre ! Parce que, par exemple, un pape comme Jules II, était assez loin d’un religieux éprit de paix et plus proche d’un soudard et d’un reître. Et je ne parle pas d’Alexandre VI et de bien d’autres. Plus près de nous, par exemple, le moine-soldat d’Argenlieu, qui a quelques millions de morts indochinois et français sur la conscience, bien sûr, pas directement, mais a cause de ses manigances et de ses coups tordus.

              Bref, je verrais d’un très bon œil une Europe dans laquelle cathos, protestants, juifs, musulmans, indouistes, bouddhistes, etc, pratiqueraient les rites relatifs à leurs croyances dans un cadre strictement privé, et ne chercheraient pas à imposer aux autres leurs délires respectifs.
              Nous aurions encore besoin d’un Voltaire.


            • Ouallonsnous ? 4 janvier 2011 22:08

              Et une Europe débarrassée de toutes les falsifications « historiques » concernant ses sources, la civilisation gréco-latine et le christianisme et non le judaïsme qui est un mythe à l’égal de l’imaginaire peuple juif, chimére créée par le sionisme USraélien !


            • Voltaire Voltaire 3 janvier 2011 13:33

              Commme le souligne avec justesse Jeff88, vous regardez l’Europe avec le petit bout de la lorgnette...
              Grecque, celte, saxone, latine, ses philosophies ont marquées de leurs empruntes notre histoire comme l’a bien sûr le christianisme, mais aussi les lumières qui sont venues en réaction, et bien d’autres encore. L’Europe au sens large, et encore plus la France, pays de croisements, ont un passé multiple, un passé composé, qui en fait leur richesse.
              Alors chrétienne peut-être, mais si anticléricale est la France ; l’islam revendicatif nous irrite tout autant qu’a pu le faire le catholicisme omniprésent pendant de longs siècles, mais qu’il cesse de vouloir régenter la vie de tous les jours, qu’il se cantone à sa philosophie, et il s’intégrera tout aussi bien. L’islam en lui-même n’est pas plus un problème que les autres religions ; les européens ne souhaitent simplement pas une Europe théocratique.


              • Morgan Stern 3 janvier 2011 13:45

                Pourquoi défendrions-nous plus le christianisme que la monarchie et la tyrannie que l’Église a soutenues ?


                • Traroth Traroth 4 janvier 2011 22:49

                  Le « message du christ » nous est connu exclusivement par ces tyrans sanguinaires qui l’ont exploité pour dominer les foules, de Constantin à Louis XVI. Les religions ne sont rien d’autre que des instruments de domination, ne serait-ce que parce qu’historiquement, elles n’ont jamais servi à autre chose. Libre à vous de croire au dieu de ce qui ont asservi vos ancêtres sur des dizaines de générations, mais pas la peine de compter sur moi pour ça...


                • Traroth Traroth 5 janvier 2011 09:20

                  Voila, c’était un type très bien qui mérite toute votre commisération, en fait. Et vous passez sur ce que vous voulez, mais alors vos « pas mal non plus », vous vous pouvez vous les carrer au cul !


                • epapel epapel 3 janvier 2011 14:39

                  L’Europe sera ce que les plus forts ont décidés qu’elle soit : un melting- pot d’individus asservis au marché.


                  • Furax Furax 3 janvier 2011 14:59

                    epapel,

                    C’est très exactement cela.
                    Et tout le monde fronce, tête baissée. Les esprits « forts » rejetant d’un haussement d’épaules les « obscurantismes », se jettent dans l’adoration unanime et mondiale du Très Saint Profit, seule raison d’être de cette Europe. D’ailleurs, on ne cesse de vous le répéter, s’il n’y a plus d’euro, il n’y a plus d’Europe.


                  • foufouille foufouille 3 janvier 2011 15:07

                    la terre est plate et le soleil tourne autour
                    si dieu avait voulu que l’homme vole, il lui aurait donne des ailes
                    la machine a vapeur et le congel sont des inventions du diable
                    le TGV deracine les arbres et fait s’envoler les vaches
                    ...........


                    • BlackMatter 3 janvier 2011 15:13

                      « Les valeurs qui fondent l’idéal européen sont très proches des fortes pensées édictées par Jésus de Nazareth. Pourquoi aurions-nous peur, comme homme et comme sage, de le citer en préambule de la constitution européenne. »

                      Moi je vois une bonne raison...
                      Croire qu’il a existé fait partie du domaine de la foi et n’est nullement un fait historique.
                      Ce serait donc une violation pure et simple de la laicité.
                      Pourquoi ne pas y mettre Adam et Eve tant qu’on y est ?


                      • missionaryman missionaryman 3 janvier 2011 16:19

                        Mais quel est le sens de votre article ?
                        Qu’il faut remplir de nouveau les églises pour sauver l’europe ? Qu’il faut être chrétien pratiquant pour éviter de se faire phagocyter par l’islam ?
                        Comme le dit Foufouille, le christianisme, ou plutôt l’église, c’est la terre qui est plate, les femmes au foyer et non à l’avortement...
                        La dernière fois qu’une vision de « l’europe chrétienne » a été appliquée c’était par le maréchal Pétain, avec tout ce qui va avec, et ça n’a pas marché.
                        Le meilleur moyen de s’opposer à l’islam, qui n’a rien à foutre en europe (demandez aux musulmans ce qu’ils pensent des chrétiens en terre d’islam), ce n’est pas d’être aussi arrièrés qu’eux, mais de faire vivre les valeurs de la république laïque, bref des valeurs qui regardent en avant, et pas en arrière.


                        • voxagora voxagora 3 janvier 2011 16:21

                          Des pensées « édictées » par Jésus de Nazareth ?

                          On n’est même pas sûr de son existence telle qu’elle a été racontée,
                          comment peut-on, sans précautions, reprendre ce qu’il aurait « dit » ?
                          .

                          • voxagora voxagora 3 janvier 2011 16:24

                            .

                            Ceci dit, que NOTRE pensée en soit en partie héritière,
                            et qu’il ne faille pas en avoir honte de notre histoire, je suis d’accord.

                          • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 3 janvier 2011 17:17

                            Je ne suis pas chrétien car athée et qui plus est philosophe critique de la religion et de ses fondements et de ses effets d’illusion, comme pouvaient l’être Spinoza ou Diderot, sans parler de La Mettrie, et je ne suis pas le seul en Europe.


                            Je ne me reconnais aucun enracinement idéologique que je n’ai pas choisi pour des raisons qui tiennent à mon droit à penser par moi-même. Cette liberté peut même me conduire à refuser de me laisser embrigader dans une pensée collective, ou plutôt dès lors qu’il s’agit de croyances héritées traditionnelles, d’une non-pensée(er).

                            Suis-je digne d’être européen ? Si non de quel droit pouvez-vous le dénier ? Divin ou humain ?



                            • Jean 3 janvier 2011 18:14

                              Libre penseur ou pas, quand la charia vous sera imposée....


                            • Traroth Traroth 3 janvier 2011 23:25

                              On n’en est pas au choix entre islam et christianisme. On a aussi le droit de refuser les deux, et même les autres religions !


                            • Rounga Roungalashinga 4 janvier 2011 08:09
                              Je ne me reconnais aucun enracinement idéologique que je n’ai pas choisi pour des raisons qui tiennent à mon droit à penser par moi-même. Cette liberté peut même me conduire à refuser de me laisser embrigader dans une pensée collective, ou plutôt dès lors qu’il s’agit de croyances héritées traditionnelles, d’une non-pensée(er).

                              A mon avis la questin n’est pas là, mais plutôt dans le fait d’avoir conscience que, en tant que philosophe, les concepts que vous utilisez viennent de ce qui a été pensé pendant l’Antiquité grecque, et qui a ensuite germé dans un environnement chrétien. On peut toujours se croire très libre, il n’empêche qu’on se rend compte à quel point nous sommes conditionnés par l’héritage qui nous a été légué lorsqu’on se penche sur des cultures éloignées des nôtres : pour comprendre ces dernières, il faut s’abstraire de notre manière de penser, ce qui n’est pas facile. Par conséquent, reconnaître nos racines chrétiennes, et les assumer, ne concerne pas le droit, mais le fait.

                            • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 4 janvier 2011 09:19

                              Mais j’ai le droit de faire de ce prétendu fait non pas un enracinement (comme si j’étais un légume) mais une ressource disponible, entre autres, voire un objet d’interrogation et de contestation critiques, à la lumière de la philosophie des lumières. Et c’est le droit ici qui compte et non le fait, car c’est au droit de juger le fait dans la cadre de la prise de position politique dans laquelle se situe l’article.


                            •  C BARRATIER C BARRATIER 3 janvier 2011 18:02

                              Les racines de l’Europe les plus superficielles sont musulmanes, un tout petit peu plus profond, le christianisme bien sûr...mais on n’est qu’à 2000 ans. Et l’Europe n’est pas le nombril de l’humanité !
                              Comment gommer le plus grand nombre des siècles avant le christianisme et au delà de la surface européenne ? L’humanité vaut mieux que cela. Le christianisme a tout fait pour effacer toute trace de civilisation avant lui. Si LASCAUX ou CHAUVET avaient été découverts au Moyen Age, il aurait tout effacé. Il l’a fait en Amérique en détruisant systématiquement tous les « cortex » des amérindiens.
                              Comment peut on avoir une vue si courte et si étroite de l’histoire de l’humanité, de ses valeurs, de ses grandeurs ?
                              Je songe à mes ancêtres qui ont survécu aux cataclysmes géologiques, astraux, climatologiques, il y a plus de 5000 siècles aux guerres, et mêmes aux atrocités des catholiques au temps de l’inquisition il y a moins de 20 siècles.
                              Il faut comprendre que le christianisme n’a jamais réussi à éradiquer les valeurs de nos très lointains ancêtres, et qu’il n’est plus qu’une parenthèse dans l’histoire profonde des peuples du monde.
                              Il n’est pas objectif, à la lumière du temps, de donner cette importance au christianisme dont les méthodes, les valeurs d’obéissance aveugle aux prétendus seigneurs sont totalement étrangères à des millions d’européens qui ne vivent plus à genoux depuis longtemps ! Et qui n’ont pas besoin de ces prétendus dieux qu’on veut leur imposer : Ils sont tellement au dessus de des fantasmes, en valeur réelle. J’admire nos héros et je n’oublie pas que mes gènes fort heureusement viennent de plus loin que le christianisme qui ne laisse sur moi aucune empreinte. Je suis et reste totalement ailleurs.....
                              Retrouvez le sens de la vie, de l’univers, là où il est, ne restez pas étriqué comme une petit pois !

                              http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=59


                              • Jean 3 janvier 2011 18:35

                                Belle vision des choses, mais vous confondez christianisme avec l’ exploitation qui en a été faite.

                                Les pires ennemis du Christ (mythe ou réalité c’ est le sens qui compte) étaient les croyants, les prêtres, les docteurs de la loi.

                                Le visible est image de l’ invisible et l’ enfant naissant dans une étable délabrée c’ est l’ enfant de lumière qui nait dans nos intériorités souffrantes : la joie d’ être enfin ! l’ acceptation de la vie.

                                « Mon joug est suave et mon fardeau léger » (Jésus)

                                Idem bouddhisme.

                                La manipulation des foules est l’ effet des débiles, sépulcres blanchis, hypocrites, langues de vipère...

                                « Je veux la miséricorde (Amour) et non le sacrifice (rituel) » (Jésus)

                                Revenez aux sources et vous verrez une « doctrine » de la libération.

                                « Le royaume des cieux est en vous » (Jésus)
                                « Vous êtes votre propre refuge » (Bouddah)

                                L’ islam est une idéologie de la soumission ...à du vent.

                                Et le souchien comme le dit un internaute plus haut ne se met pas à quatre pattes, mais assume sa posture verticale, autre symbole du monde visible de l’ Homme-sceptre, unissant EN LUI Ciel (coeur) et Terre (raison)

                                etc. pour qui veut saisir

                                C’ est une affaire intime, personnelle, et personne ne sera justifié en se cachant dans le « grand nombre », chacun est seul avec soi-même.

                                Quand Jésus (mythe ou réalité on s’ en fout) appelle son père sur la croix, personne ne répond, mais Il a soif... du l’ Amour, du rayonnement des Hommes...

                                « Dieu » est là ! en nous, notre propre chair.

                                Qu’ il entende etc.


                              • ZEN ZEN 3 janvier 2011 18:44

                                Et Marianne relaie ce papier !


                                • loco 3 janvier 2011 18:45

                                   Bonsoir,

                                   Et si au lieu de réchauffer les vieilles lunes, de recuire les errements du passé on se donnait enfin le but et la peine de construire..... l’ère éthique ?


                                  • Hadrien 3 janvier 2011 18:54

                                    vi vi..j’ai compris
                                    tu veux une europe chretienne ,et surtout blanche...
                                    la racaille frontiste ,est au ange avec ce genre de message
                                    et les sioniste jubiles !!!
                                    vivement la guerre civile promise,que je me farcisses,du nazillon .....


                                    • Aafrit Aafrit 3 janvier 2011 19:42

                                      vivement la guerre civile promise,que je me farcisses,du nazillon !
                                      ----------------

                                      Quel crétin !
                                      Tu serais criminel que ce soit avec tes supposés ennemis ou bien tes supposés frères.

                                      Débile !


                                    • Jean 3 janvier 2011 20:18

                                      Il y a un Doctori ou doctory sur ce site Hadrien,

                                      Il pourrait peut-être vous aider...(?)


                                    • Aafrit Aafrit 3 janvier 2011 21:03

                                      Ah, une bonne idée, guérir le mal par le mal smiley

                                      ,


                                    • eric 3 janvier 2011 19:20

                                      Il est réjouissant de constater qu’il reste au modem quelques éléments de la culture démocrate chrétienne qui était la sienne dans le passé, avec ses aspects humanistes, mais aussi ses reliquat de cesaro papisme.

                                      Il est évident que le christianisme marque l’Europe jusque dans ses manifestations les plus antireligieuses. La laïcité et l’athéisme sont des concepts nés en Europe et d’origine évidemment chrétienne. IIl est non moins evident que la connaissance de ces racines est absolument vitale pour prétendre a un culture quelconque puisque 99% des productions culturelles de l’occident jusqu’à il y a deux siècles au maximum, sont incompréhensibles sans un minimum de connaissance du christianisme.
                                      De la a souhaiter une Europe chrétienne, un projet culturel européen fondée sur des valeurs chrétienne etc... ? Il me semble que Locke a par avance repondu a cela dans ses lettres sur la tolerance.
                                      Personnellement, comme chrétien, je serai très hostile a ce que des pouvoirs, des institutions, des abstractions, se mettent a définir des projets culturels, des croyances legitimes, des horizons indépassables, ou des bases obligatoires, qu’ils soient du reste chrétien ou pas mais plus particulièrement concernant le christianisme parce qu’il y aurait a mon avis une incompatibilité entre la bonne nouvelle d’une rencontre personnelle liberatrice possible avec son créateur et l’administration d’un code de la route a consonnance soi disant chretienne.

                                      Je comprends la volonte de reafirmation identitaire de certains chretiens face au renouveau de l’anticlericalisme laicard intolerant et betassou. Sans parler de leurs homologues soi disant islamistes avec un paravent pseudo religieux au lieux d’un paravent pseudo idéologique Je crois qu’il ne faut pas jouer leur jeux. Ces gens tentent de faire ressurgir des querelles d’un autre temps parce que la lutte anti religieuse ou antioccidentale est le dernier terrain sur lequel ils ont encore le sentiment d’etre en etat d’annoncer des vérités au monde et de se croire plus intelligent que les autres. C’est bien parce que toutes les autres valeurs dite de gauche se sont révélées des échecs pratiques comme théoriques qu’ils se refugient dans la denonciation d’un religieux alors que celui ci n’a jamais été aussi faible. En d’autre termes, puisque la question de la dictature du prolétariat ne se pose plus a l’heure ou les pauvres votent a droite, on peut encore s’auto justifier en prenant des positions très fermes sur la nécessité du port du préservatif pour les prêtres catholiques intégristes pédophiles polyandres. Mais en pratique, il n’y a vraiment qu’eux pour s’intéresser a ce type de questions et en tirer des conclusions politiques.
                                      De la même façon et dans les mêmes termes, les islamistes qui furent souvent en leur temps les islamo progressistes, désignent un bouc émissaires a leur population. La différence principale etant que les alter anti clericalo post neo marxiens,tentent ainsi de calmer les rancoeurs de leurs echecs personnels et n’embrayent guère sur la société, la ou les islamiste peuvent compter sur les échecs réels de leurs sociétés pour trouver un public plus large..

                                      A mon sens, nous devrions nous inspirer de l’exemplaire démocratie américaine avec ses références aux valeurs chrétiennes omniprésentes et qui ne gênent pas grand monde en pratique et sa très stricte séparation institutionnelle entre toutes les églises et l’État et ce, dans les deux sens.

                                      Il n’est pas impossible que l’on assiste dans un futur proche a une réapparition de problématiques chrétiennes en Europe dans le débat public parce que le principal mouvement civil civique citoyen aujourd’hui est une certaine re christianisation relative, notamment a travers les protestants évangéliques, mais aussi d’un certain réveil catholique et que ces gens vont finir par vouloir s’exprimer. A titre d’exemple, bien que moins bruyants, les protestants evangeliques français ( au sens adultes cotisants assistant au culte) sont de l’ordre de 100 fois plus nombreux que les militants NPA ou ecolo.
                                      Dans ces condition et si cela vient d’en bas, il sera difficile de contester leur droit d’expression. Mais vouloir d’en haut des institutions européenne obtenir quelque reconnaissance que ce soit me semblerait plutôt antichrétien.

                                      Et Reboul a raison. On ne fera pas l’Europe sans lui et ses semblables. Ce serait aussi absurde que les palinodie de la gauche bobo en quête de reconnaissance sociale qui veut des « mariages citoyens » et des « baptemes citoyens républicains » mimant de façon maniériste le christianisme, en sous entendant que ceux qui ne passeraient pas par ces rituels creux seraient moins citoyens que les autres....


                                      • Iren-Nao 4 janvier 2011 10:04

                                        Fort bonne réflexion Éric  !!

                                        Mais je ne suis plus sur de vouloir l’Europe.

                                        Surtout celle de ce salopard de Barosso.

                                        En gros je suis bien d’accord avec l’auteur.

                                        Iren-Nao


                                      • Sachant Sachant 4 janvier 2011 10:45

                                        A vous lire, ainsi que d’autres participants on dirait bien que
                                        Avant le christianisme (qui serait né à Bethléem, en Judée)
                                        Il n’y avait rien en Europe

                                        Pourtant...


                                      • Iren-Nao 4 janvier 2011 10:07

                                        C’est bien possible ma foi...

                                        L’essentiel est qu’elle ne tombe pas dans la crasse islamisante.

                                        Iren-Nao


                                      • OMAR 3 janvier 2011 19:31

                                        Omar 33

                                        L’Hermétique:On va me dire que du côté de l’Islam, ce sera ressenti comme une agression..

                                        Mais personne ne va vous dire quoi que ce soit, mon pauvre ami...
                                         Nous sommes en REPUBLIQUE FRANCAISE et il y a aussi d’autres religions que le Christianisme, le Judaisme et l’Islam, et même, pour cetains, pas de religion du tout..

                                        Continuez à vous interroger, mais faites attention aux délires.

                                        Par contre, allez consulter un psy, la paranoia vous guette....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès