Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Europe voulue par l’UE : Turquie, TAFTA et Roundup

L’Europe voulue par l’UE : Turquie, TAFTA et Roundup

Voilà qui en dit long sur l’autisme, la coupure et même le mépris de l’élite européenne vis-à-vis des peuples européens : quelques jours seulement après le référendum britannique sur le Brexit, les eurocrates ont coup sur coup annoncé la poursuite des négociations sur le TAFTA, ouvert de nouveaux chapitres de négociation pour l’entrée de la Turquie, et prolongé l’autorisation du glyphosate

 
Extrême arrogance et suicide inconscient
 
Cette semaine a sans doute battu tous les records dans l’intensité du processus de distanciation de tous les peuples européens avec ce projet devenu complètement fou. Les commentaires snobs et méprisants contre ceux qui ont osé exprimé leur volonté de quitter le machin européen s’ajoutent, en France, à un discours des médias quasiment uniformément eurobéat, et là dessus, ce zombie qu’est l’UE trouve le moyen de prendre pas moins de trois décisions en une semaine qui vont complètement à l’encontre de l’opinion publique. Une nouvelle fois, l’UE montre ce qu’elle pense de la démocratie et du peuple : elle n’a que faire de son opinion et continue à construire le projet qu’elle souhaite, malgré l’expression démocratique, sans jamais se remettre en question, sur des sujets pourtant tous assez fondamentaux.
 
Premier casus belli : après des mois sans être parvenus à obtenir le soutien des pays européens pour ses propositions, la commission a purement et simplement prolongé l’autorisation de la commercialisation du glyphosate. En clair, ceux qui ne sont pas dans l’UE pourront choisir s’ils veulent au non que ce probable cancérogène, selon l’OMS, soit utilisé dans leur pays, mais pas les membres de l’UE, qui doivent suivre le choix de la commission. Dans la même veine, malgré les très fortes réticences des opinions publiques, la même commission vient d’indiquer qu’elle poursuivrait les négociations sur le traité transatlantique, qui pourrait permettre l’arrivée du bœuf aux hormones ou du poulet chloré étasuniens… Une autre raison de s’opposer à cette UE qui veut toujours imposer un choix unique.
 
Et pour couronner le tout, malgré bien des raisons d’y mettre enfin fin, jeudi, l’UE et Ankara ont ouvert un nouveau chapitre de négociations en vue de l’adhésion de la Turquie ! Il est quand même effarant que les négociations continuent d’avancer, outre de simples raisons géographiques, alors que les Français ou les Allemands sont vent debout contre une telle perspective. Encore une fois, les eurocrates continuent à faire ce qu’ils veulent sans jamais se soucier une seconde de ce que pensent les citoyens des pays de l’UE. Ils ne parviennent même pas à se rendre compte que l’éventuelle adhésion de la Turquie à l’UE est justement une des raisons fortes qui peut pousser à souhaiter quitter cet ensemble trop disparate, déséquilibré pour vouloir assurer une libre-circulation totale en son sein.
 

Merci donc aux eurocrates de montrer, en ces jours, où ils devraient au contraire se montrer plus attentifs aux préoccupations des citoyens des pays qui composent l’UE, à quel point ils méprisent leurs opinions, sur des sujets aussi sensibles. Le divorce des peuples avec l’UE, déjà bien consommé, devrait y trouver une bonne matière pour s’accélérer enfin, et signer la fin de ce monstre institutionnel.

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 5 juillet 09:06

    Il est clair que l’UE fait le forcing pour que les peuples ne puissent plus revenir en arrière, telle est la leçon que les commissaires européens ont retenu du Brexit.
    Il est grand temps que cette construction bureaucratique subisse le même sort que le mur de Berlin, tant elle est nocive à la population européenne.


    • aimable 6 juillet 07:54

      @Gilles Mérivac
      cette commission , inféodée aux lobbys par la corruption, un cancer qui mine l’Europe
       même les Britanniques partis , ils ont laissées tellement de métastases que c’est incurable


    • zygzornifle zygzornifle 5 juillet 09:22

      c’est l’Europe Phalloïde qui empoisonne tous ses citoyens ..... 


      • invino invino 5 juillet 09:23

        Bien visibles derrière ces trois exemples : les États-Unis.


        • tashrin 5 juillet 12:09

          Une nouvelle fois, l’UE montre ce qu’elle pense de la démocratie et du peuple : elle n’a que faire de son opinion et continue à construire le projet qu’elle souhaite, malgré l’expression démocratique, sans jamais se remettre en question, sur des sujets pourtant tous assez fondamentaux.

          C’est donc que l’UE ne poursuit pas le but que vous lui reprochez de ne pas atteindre
          C’est pas la premiere fois qu’un pays exprime un vote eurosceptique
          Comme lors des précédentes ils trouveront bien un moyen d’en limiter les effets (attente indefinie, validation parlementaire, etc...) Ils sont pas encore partis les british !
          L’avantage c’est qu’au moins personne ne pourra plus nier le caractère réellement totalitaire de ce bousin


          • Odin Odin 5 juillet 13:15

            Tant que la majorité des électeurs continuera à voter pour les représentants perfides de cette démocratie européiste, nous nous enfoncerons de plus en plus dans une paupérisation croissante. Plus le temps passe et plus un retour en arrière sera difficile voir impossible. C’est aux électeurs d’ouvrir les yeux dans une autre direction que celle du petit écran et de voter enfin pour des candidats étant contre cette politique venue d’ailleurs et appliquée par des félons. 

             

            La démocratie européiste est le gouvernement de la finance globalisée, par des eurocrates non élus, pour les multinationales (elles même aux mains de cette même finance globalisée) = le Nouvel Ordre Mondial.

             


            • liber8 (---.---.129.166) 5 juillet 17:23

              « l’élite européenn »
              Une elite de banksters, des criminels, des assassins, des bandits en toute libertes avec la complicite de nos politiciens corrompus et de la presse collabos.
              A mort l’UE des banksters, en taule les criminels, les politiciens corrompus et les collabos.


              • alanhorus alanhorus 5 juillet 18:01

                Vous oubliez les analyses de Vladimir Poutine.
                https://www.youtube.com/watch?v=8vPbhFhillw
                Voir Les U.S.A contre la Russie... ? C’est l’Europe qui paiera le prix fort.. ! https://youtu.be/uZoGrEAdtow
                Lire Comment la Russie se prépare à la Troisième Guerre mondiale et voir les vidéos afférentes au lien http://www.wikistrike.com/2016/06/com...
                Lire « Si l’Otan provoque une guerre contre la Russie, les vivants envieront les morts » https://fr.sputniknews.com/internatio...
                Voir aussi « La question du ralliement de la France aux USA (Otan) » faîte par Nicolas Sarkozy_ https://youtu.be/7R-WmSy2xWo
                Lire Ukraine-Russie : quand l’Empire tombe le masque_http://www.entrefilets.com/Quand%20l_...
                Les relations de l’OTAN et de l’UE_http://www.diploweb.com/Les-relations...
                Déploiement en Europe du système balistique américain Aegis_https://blogs.mediapart.fr/jean-paul-...
                Otan/Exit, objectif vital.L’art de la guerre http://www.mondialisation.ca/otanexit...
                The red line crossed_ http://johnhelmer.net/?p=15751

                Sur le sujet ne pas manquer de voir aussi Guerres modernes et « Jeu du moulin ». Techniques et instrumentalisation ... http://dai.ly/x4hdvde
                Alain SORAL et sa vision de 3 ième guerre mondiale. Par qui et comment va-t-elle arriver ? http://dai.ly/x4f1dc2


                  • JDCONSEIL 5 juillet 19:33

                    Peut-on jeter l’eau du bain (je veux dire la paix) avec le bébé (je veux dire ce « machin » monstrueux si peu démocratique, si bureaucratique, si sensible aux lobbyistes et aux bourses) ?

                    Le point de non retour est proche, le moment où il ne sera plus possible de réformer ce « machin » pour le rendre à l’écoute des peuples en en faisant un ensemble électoral unique, Alors faute que cette réforme soit encore possible, on devra hélas répondre oui à cette question. 


                    • verdad 5 juillet 19:36

                      Zut je viens drédiger quelques souvenirs mais, tout a été escamoté, donc ce sera
                      pour une autre fois, 
                      verdad


                      • zutalors 5 juillet 21:19

                        Bizarrement, peu de sujets sur le CETA, pourtant l’antichambre - avancée - du TAFTA


                        • François Vesin François Vesin 5 juillet 22:25

                          @zutalors
                          D’aucuns racontent que, dans le supplice du pal, ce ne sont pas les 5 premiers centimètres qui comptent !


                        • zutalors 6 juillet 00:24

                          Et c’est ce que pense Madame ?

                           :))


                        • covadonga*722 covadonga*722 6 juillet 08:09

                          dans un monde normal ces élites cooptés ne relevant d’aucun mandats populaires finiraient a la lanterne 


                          • zygzornifle zygzornifle 7 juillet 14:05

                            l’Europe c’est comme la bite d’un chat , pour la retirer c’est pas gagné ..... 


                            • Olivier 10 juillet 11:28

                              En fait c’est même plus que du mépris envers les peuples européens de souche, c’est une volonté de destruction délibérée. La construction européenne n’a jamais été conçue pour les peuples européens, mais contre eux. On leur a d’abord retiré leur souveraineté et leur démocratie en mettant en place une oligarchie fédérale soumise à tous les lobbies. Mais maintenant on va plus loin par le remplacement des populations « de souche » par des masses d’immigrés qu’on fait en fait venir délibérément. Cela s’inscrit dans une véritable volonté génocidaire.


                              • Parrhesia Parrhesia 10 juillet 12:39

                                >>> Voilà qui en dit long sur l’autisme, la coupure et même le mépris de l’élite européenne vis-à-vis des peuples européens <<<

                                Cela provient sans doute du fait avéré que « l’élite européenne » en question n’est plus européenne !!! Il serait quand-même temps de s’en rendre compte !

                                Mais la France dans tout cela ?

                                Et bien, sa situation est désormais symétrique à celle du gruyère et de son paradoxe : Dans les faits, nous voyons bien que « Plus il y a de français, moins il y a de France » !

                                Mais si nous en croyons l’inénarrable « propaganda mondialiste  », lorsque le capitalisme exclusivement financier fait de plus en plus de trous dans notre budget gruyère, c’est pour que nous ayons de plus en plus de gruyère... "

                                Dans tous les cas, le but mondialiste est atteint : l’Europe est disparue corps et biens en qualité de concurrente potentielle de la minorité mondialiste au pouvoir en Occident et quelques autres lieux, et ceci, dans tous les domaines à l’exception sans doute, de la bêtise.

                                Car l’hégémonie mondialiste ne saurait perdurer encore longtemps sans graves secousses !


                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 10 juillet 16:59

                                  Bonjour,
                                  .
                                  L’Europe voulue par l’UE : Turquie, TAFTA et Roundup
                                  ou
                                  L’Europe voulue par Goldman Sachs !!!
                                  .
                                  Goldman Sachs embauche l’ancien président de la Commission européenne José Manuel Barroso
                                  https://www.upr.fr/actualite/europe/goldman-sachs-embauche-president-de-la-commission-europeenne-jose-manuel-barroso
                                  .
                                  La toute puissante banque d’affaires américaine Goldman Sachs a annoncé au monde entier – ce 8 juillet 2016 – qu’elle vient d’engager l’ancien président de la Commission européenne José Manuel Barroso pour la « conseiller ».
                                  .
                                  Cette information confirme le degré élevé de corruption et de haute trahison qui règne dans les allées du pouvoir européiste.
                                  .
                                  2011 : Goldman Sachs place 3 de ses employés à des postes-clés du pouvoir européiste, grâce à Peter Sutherland, président de Goldman Sachs international.
                                  .
                                  Au cours de l’année 2011, profitant de la crise de l’euro en Italie et en Grèce, Goldman Sachs a placé 3 de ses employés à des postes-clés du pouvoir européiste :
                                  .
                                  1°) MARIO DRAGHI, vice-président de Goldman Sachs pour l’Europe entre 2002 et 2005, ensuite gouverneur de la Banque d’Italie, est catapulté au poste de président de la Banque centrale européenne (BCE).
                                  .
                                  Cet associé de Goldman Sachs avait été chargé des « entreprises et pays souverains ». À ce titre, l’une de ses tâches avait été de vendre le produit financier « swap » permettant de dissimuler une partie de la dette souveraine, qui a permis de maquiller les comptes grecs.
                                  .
                                  2°) MARIO MONTI conseiller international de Goldman Sachs depuis 2005 devient président du Conseil italien (équivalant de Premier ministre), sans s’être jamais présenté à la moindre élection
                                  .
                                  3°) LUCAS PAPADEMOS devient Premier ministre grec, sans s’être jamais présenté à la moindre élection
                                  .
                                  Sans avoir été directement salarié de Goldman Sachs (du moins que l’on sache…) Lucas Papadémos avait été gouverneur de la Banque centrale hellénique entre 1994 et 2002.
                                  .
                                  Il avait participé à ce titre à l’opération de trucage des comptes nationaux grecs perpétré par Goldman Sachs, avec l’appui de Mario Draghi, pour que la Grèce soit « qualifiée » pour adopter l’euro..
                                  .
                                  2011-2016 : LE RÔLE-CLÉ DE PETER SUTHERLAND

                                  Toutes ces nominations n’ont été rendues possibles que par l’action très entreprenante de l’Irlandais PETER SUTHERLAND, ex-commissaire européen à la concurrence, ex-président de BP, etex-président de Goldman Sachs International, la filiale européenne basée à Londres.
                                  .
                                  Les maîtres de la zone Euro :
                                  Belgique : Karel van Miert
                                  Allemagne : Otmar Issing
                                  Ireland : Peter Sutherland
                                  France : Antonio Borges
                                  Italie : Mario Monti
                                  Grèce : Lucas Papademos
                                  Grèce : Petros hristodoulou
                                  .
                                  Avec autant de pions sur l’échiquier de l’UE, Goldman Sachs pouvait facilement exercer « ses talents », une série d’affaires – la Grèce, la spéculation contre l’euro, le scandale Abacus auquel a été mêlé le goldmanien français Fabrice Tourre jugé coupable de fraude boursière en 2013.
                                  Fabrice Tourre incarne pour le grand public les errances de Wall Street ayant mené à la grave crise financière donc nous n’avons toujours pas tourné la page.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès