Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’histoire belge d’une parfaite inconnue...

L’histoire belge d’une parfaite inconnue...

Qui a dit que lorsqu’on est simple citoyen on ne peut rien ? C’est l’histoire d’une femme inconnue des médias et du grand public, n’ayant jamais eu de parcours politique auparavant et qui devient du jour au lendemain l’égérie d’un mouvement apolitique capable de rassembler une foule d’environ 35 000 personnes dans les rues de Bruxelles.

Ce rassemblement pour défendre l’unité de la Belgique, suivi par les photographes et les caméras du monde entier, surpasse par son ampleur toutes les précédentes manifestations de ce type, qui n’avaient jamais dépassé le millier de participants. Alors que la crise politique sans précédent que traverse le royaume a levé le tabou d’une éventuelle séparation entre Flamands et francophones, qui donc a convoqué cette marée humaine qui scande à tue-tête : "Belgique, Belgique !" et "Vive le roi ! " jusqu’à en faire trembler les murs de la capitale ? Est-ce à l’appel du monarque lui-même, des grands partis politiques ou alors d’une vedette entichée de son pays ? Non, c’est une simple citoyenne : Marie-Claire Houard qui aussi naïvement qu’elle a lancé ce mouvement s’exclame joviale : "Mon pari est gagné, la foule est là, y a des Flamands, y a des Wallons et y a une très belle ambiance, sous le soleil".
Un pari ? Oui, celui fou de réunir de manière fugace des milliers de personnes ; sans grande campagne ; sans le soutien des partis, de mouvements ou d’associations bien étiquetés politiquement. Un pari qui au départ n’en était pas un. Depuis l’énorme canular dont toute l’Europe a entendue parler, un docu-fiction de la RTBF mettant en scène la partition de la Belgique, notre inconnue se demandait ce qu’elle pourrait faire en tant que citoyenne pour garder l’unité du pays. Comme beaucoup, « elle a l’impression qu’on a beau voter, les décideurs politiques du pays n’écoutent pas le peuple ». Tout commence très simplement un jour du mois d’août où elle découvre le site www.petition.be et décide de mettre en ligne une pétition au texte un peu maladroit au milieu d’autres sujets passionnants tels que « contre les gens qui restent immobiles à gauche sur l’escalator » ou « convertissez-vous à l’Abricot Secte ! ». Elle reconnaît volontiers qu’elle espérait réunir tout au plus 3 000 signatures mais le succès, incroyable, est au rendez-vous. Cantonnée d’abord à la Wallonie et aux médias régionaux, le texte est traduit, bien qu’imparfaitement en néerlandais. Puis on ne sait par quel miracle les médias le relaient et la machine s’emballe... A l’heure actuelle, cette pétition a recueilli plus de 90 000 signatures en ligne. La réussite est telle que son auteur ne s’arrête pas en si bon chemin et appelle à un grand rassemblement. Pari osé ? Toujours est-il que les conditions et le contexte s’y prêtent tellement bien que, là encore, personne n’en revient : la manifestation bat son plein et rencontre un écho international.
Alors est-ce le triomphe du discours tellement courant du « tous pourris », de l’abstentionnisme, du non-engagement politique, de la déresponsabilisation sociale ? Non, c’est celui du réveil partiel des consciences et de l’urgence de l’action dans une situation particulière. Ce sont ces forces qui poussent une parfaite inconnue à insuffler un peu d’espoir dans le cœur d’un pays blessé. Un geste simple, presque un cri, lancé à la face de ceux qui critiquent beaucoup mais ne font rien.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • vieuxcon vieuxcon 21 novembre 2007 18:44

    J’ai aussi quelques amis belges, (je sais on va encore m’accuser d’avoir des amis partout) et je regarde incrédule cette partition annoncée. Annoncée non pas par la volonté d’un peuple, mais par celle de quelques lobbys. La Belgique séparée doublerait ces sièges au parlement Européen. Serait-ce là une motivation suffisante ? Cette histoire est bien trop sérieuse pour ne pas en rire. Coluche, qu’aurais-tu trouver pour nous montrer le ridicule de la situation ?


    • TALL 21 novembre 2007 20:01

      A l’auteur

      Puisque vous êtes un étudiant suisse, permettez-moi une suggestion : écrivez-nous des choses sur ce qui se passe en Suisse plutôt. Car on en sait très peu sur elle, or c’est un pays intéressant. Car elle a été épargnée par 40-45 alors qu’elle était au milieu du jeu de quilles, et elle n’est pas dans l’UE, tout en étant au beau milieu, et s’en porte très bien.

      Si la Belgique vous intéresse, les Belges dont je suis, pourront vous informer + précisément. A ce titre, je vous suggère ces 2 articles :
      La Wallonie bientôt française ?
      La Flandre pourrait déclarer « la guerre » à la Belgique ce mercredi 7 novembre

      A +


      • Parpaillot Parpaillot 21 novembre 2007 23:40

        @ Tall :

        Permettez-moi de me substituer à mon jeune compatriote pour répondre à votre suggestion.

        Qui donc a dit :

        « Les peuples heureux n’ont pas d’histoire » ?

        J’ai oublié l’auteur de cette citation, mais si la Suisse vous intéresse réellement je vous suggère la lecture des deux ouvrages suivants :

        « La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux » de Denis de Rougemont, grand penseur européen (édition l’Age d’Homme - Poche Suisse). C’est un ouvrage de référence.

        Un autre ouvrage sorti très récemment, dans la collection « Pour les nuls », très bien fait : « Il était une fois ... La Suisse - L’Histoire de la Suisse pour les nuls » de Georges Andrey (First Editions). Surtout ne vous méprenez pas, pour avoir lu nombre de vos papiers et interventions, je sais bien que vous êtes tout, sauf nul ... !!! Je ne peux tout de même pas changer le titre ! smiley

        Ces deux ouvrages décrivent très bien la construction de la Suisse et Denis de Rougemont qui était un visionnaire tire des parallèles entre la construction de la Suisse et celle de l’Europe, à une autre échelle naturellement.

        Et maintenant, je vais lire l’article sur la Belgique dont il est question ici et que je n’ai pas encore lu ...

        Bien Cordialement !


      • Parpaillot Parpaillot 22 novembre 2007 00:43

        @ Auteur :

        Je vous dis merci et bravo d’avoir écrit cet article à 18 ans, alors que bon nombre de jeunes de votre âge ont d’autres préoccupations.

        Pour des citoyens suisses comme vous et moi, il est évidemment très difficile de comprendre la crise politique belge actuelle et surtout les difficultés, voire l’impossibilité d’y remédier par la voie institutionnelle. Il est vrai que si la Belgique et la Suisse ont en commun deux de leurs langues nationales respectives (français et allemand) et que la taille et la population des deux pays sont plus ou moins comparables, pour le reste en revanche tout est différent ou presque. L’histoire, l’organisation politique et l’économie entre autres n’ont rien de commun.

        Pour ma part, je ne pense pas que la crise politique belge actuelle puisse se résumer à un simple problème linguistique. Car alors pourquoi ce qui fonctionne en Suisse ne le pourrait en Belgique ? Le problème est certainement beaucoup plus complexe, mais n’étant pas suffisamment informé, je me garderai bien de l’analyser davantage.

        Très cordialement !


      • TALL 22 novembre 2007 14:02

        Merci pour les réf. Parpaillot, c’est noté.


      • L'enfoiré L’enfoiré 24 novembre 2007 09:20

        @Parpaillot,

        Merci, pour la référence. Mais, est-ce un mystère et inracontable en une dizaines de lignes la situation en Suisse ?

        Les bouquins, j’aime, mais entendre en philigrane, une opinion perso, j’aime aussi. Un bouquin se doit d’être simplement objectif et parfois superficiel. La subjectivité exprime mieux ce que pense un peuple dans sa vie de tous les jours.

        A toi la balle. Moi je l’ai déjà lancé sur mon site.

        Un bonjour cordial de Bruxelles à la Suisse smiley


      • Parpaillot Parpaillot 26 novembre 2007 00:01

        @ L’enfoiré et Tall :

        Longtemps j’ai cru que « L’enfoiré » et « Tall » ne faisaient qu’un, une seule et même personne, tels deux jumeaux bruxellois, deux boutes en train en quelque sorte. Aujourd’hui, j’ai un doute compte tenu des adresses IP distinctes mais cependant définies dynamiquement ... qui profitera aux « accusés » ...

        @ L’enfoiré :

        Concernant les quelques lignes sollicitées sur la Suisse, voir ma réponse à Cangivas. D’autres suivront.

        Cordialement !


      • TALL 26 novembre 2007 08:08

        Parpaillot, sorry, mais il faut quand même être tordu pour envisager une hypothèse pareille, puisque l’enfoiré et moi avons des vues opposées sur la Belgique et le style d’expression est différent. Ceci dit, c’est vrai qu’il y en a qui font ça en permanence ici ( des persos d’opinion opposée de style différent qui se parlent entre « eux » ) et du coup, on peut se demander qui est derrière Parpaillot ? smiley Mais je m’en fiche des jeux de rôle, car c’est le contenu des messages qui compte.


      • TALL 26 novembre 2007 08:18

        J’en connais même un depuis longtemps ici, que je ne « nommerai » pas et qui m’a encore dit récemment qu’il me « baisait » facilement alors que je n’avais plus eu de contact avec « lui » depuis des mois. Ce qui veut dire qu’il continue ses jeux de rôle. Car comment pourrait-il me « baiser » sinon ?

        Mais je le savais depuis longtemps en constatant l’entêtement névrotique qu’il mit à soutenir un de ses persos que j’avais piégé il y a 6 mois et qui s’était ainsi formellement trahi.

        Puis assez récemment, il vient encore me dire que je me trompe sur « lui » et qu’il ne manipule personne. smiley

        Mais bon, s’il se donne l’illusion de contrôler l’esprit des gens par ce moyen, grand bien lui fasse. Pour moi, je le répète, c’est le contenu qui prime.


      • Parpaillot Parpaillot 26 novembre 2007 18:16

        @ Tall :

        « Parpaillot, sorry, mais il faut quand même être tordu pour envisager une hypothèse pareille, puisque l’enfoiré et moi avons des vues opposées sur la Belgique et le style d’expression est différent. »

        Non Tall, je ne suis pas tordu, un peu taquin peut-être. Je veux bien vous croire et je vous blanchis, vous, ... mais pas votre argent ! smiley

        C’est vrai que seul le contenu des messages compte !

        Cordialement !


      • L'enfoiré L’enfoiré 26 novembre 2007 20:40

        @Parpaillot,

        Je confirme et signe, Tall et moi, ne mangent pas dans la même assiette.

        « Va, Tall, je ne te hais, pourtant, point », disait Chimène. Chacun son truc. Que le meilleur gagne. smiley

        Merci, pour vos visions de la Belgique. En effet, c’est toujours mieux de se voir avec des yeux candides. La Suisse, aussi, que se cache-t-il derrière vos montagnes.  smiley


      • L'enfoiré L’enfoiré 26 novembre 2007 20:45

        Une petite idée très belge, qui confirmera :

        « Chacun de nous est certes unique, mais moi, j’ai une particularité que personne n’a : Je suis seul à être moi », Philippe Geluck, Le Chat belge smiley


      • elric 22 novembre 2007 10:55

        C’est vrai que cette crise doit avoir des raisons plus complexes qu’un simple problème de langue.Mais je soutient tout à fait ces citoyens belges qui manifestent,et qui commencent à en avoir marre de cette crise qui a duré trop longtemps .


        • Spartakus FreeMann 22 novembre 2007 13:08

          Une marée de 35 000 personnes, presque toutes francophones, royalistes et catholiques. Peut-on dire qu’il s’agit là d’un succès ? La Belgique n’existe plus, sauf dans l’esprit apeuré de quelques-uns, ou dans un fantasme de bon-papa dépassé depuis longtemps.

          Heureusement le wallon suit cette belle pensée de Brassens « mourir pour des idées, oui, mais de mort lente ».

          Spart, liégeois

          PS : votre avatar là, c’est bien une croix templière, non ?


          • Aegis Aegis 22 novembre 2007 17:59

            Je respect vos idées même si je suis en total désaccord avec vous quant à la question de l’existence de votre pays... Petite information : avant de taper sur les gens regardez au minimum si ce que vous dites ne pourrait pas blesser quelqu’un. En l’occurence si vous aviez lu ma petite bio vous auriez su que je suis catholique, francophone de surcoit et que si j’avais été belge je serai vraisemblablement royaliste... j’aime bcp le roi Baudoin qui était les trois !!! smiley Plus sérieusement, ne m’en veuillez pas pour ce petit commentaire mais essayez de faire preuve de plus de délicatesse s’il vous plaît. Pour répondre à votre question : ce n’est pas une croix templière bien que ces origines doivent remonter à un ordre chevaleresque dont je ne me rappel plus le nom mais plus concretement elle est (avec la fleur de lys en son centre) le logo des Scouts d’Europe dont je fais parti en tant que chef d’unité.


          • Spartakus FreeMann 23 novembre 2007 09:29

            Bonjour,

            Tout d’abord, vous devez savoir qu’en rendant publiques vos opinions, celles-ci seront critiquées. Il ne s’agit pas d’un manque de respect, mais je ne vois pas pourquoi je devrait louer votre catholicité, votre royalisme et le reste de vos opinions. Vous décidez de vous lancer dans le journalisme et journalisme n’est pas censure, n’est pas pensée unique, en ce sens j’assume mes opinions républicaines, laïques, anti-européennes, anti-capitalistes et indépendantistes.

            Vous êtes suisse, avant de commettre un article sur la Belgique, lisez son histoire et n’essayez surtout pas de déteindre VOS opinions sur ce que devrait être l’avenir d’un pays dont vous ignorez tout.

            En toute tolérance, cela dit.

            Spart


          • L'enfoiré L’enfoiré 24 novembre 2007 09:29

            @Spartacus,

            « presque toutes francophones, royalistes et catholiques. »

            >>> Là, je m’inscrit en faux. Surtout pour les deux derniers points.

            « succès la manif ? »

            >>> Absolument. Ce n’est pas le nombre qui en est sorti, mais la qualité hétéroclite de la présence justement. Il faut des photos, je peux en fournir des habitations et citoyens de Bruxelles. Les drapeaux belges sont là. C’est un 21 juillet, jour de de fête national, exposant dix.

            « esprit apeuré de quelques-uns, ou dans un fantasme de bon-papa dépassé depuis longtemps. »

            >>> Il n’y avait pas de fantasme dans l’esprit et ce n’est pas des vieux qui montaient dans les hauteurs des bâtiments publics. Les photos sont sur un autre commentaire.

            « wallon suit cette belle pensée de Brassens »mourir pour des idées, oui, mais de mort lente« . »

            >>> Je rappelle que la dame organisatrice était liégeoise. CQFD


          • TALL 24 novembre 2007 09:50

            Pas besoin de photo moi, j’y étais. Un Flamand sur 20 personnes maxi ( 5% ). Le bide.

            A titre de comparaison : ils étaient 80.000 pour Joe Van Holsbeek, 40.000 contre le meurtre raciste à Anvers, et + de 300.000 à la marche blanche.

            A noter enfin qu’au départ de la gare, ils étaient 6.000 et que comme il faisait beau, les Bxlois ont gonflé le paquet sur le parcours. Autrement dit, ça aurait eu lieu à Liège, ils étaient 15.000 maxi.

            Bref, la Belgique ne mobilise plus, et c’est normal.


          • Aegis Aegis 24 novembre 2007 11:44

            je vs ai répondu plus bas.


          • Aegis Aegis 24 novembre 2007 11:48

            Vous avez parfaitement raison : mes opinons que je rend publiques peuvent être parfaitement critiqués, mes choix politiques aussi et je les assume (NB : je en suis pas royaliste, surtt pas en France, j’ai simplement dit qu’en Belgique je le serai sûrement, vue mon éducation et mex choix politiques actuels) mais vous pouvez aussi le faire avec plus de délicatesse sans avoir l’air de me cracher à la face... Ca s’appel le débat démocratique.


          • Aegis Aegis 24 novembre 2007 11:50

            ce dernier post s’adressait à Spart’


          • L'enfoiré L’enfoiré 26 novembre 2007 20:52

            @Aegis,

            Ce qui m’intéresserait sur la Suisse :

            1/ Quels sont vos rapports entre communautés ? Un Genèvois qui doit parler à un Zurichois, que parle-t-il ? L’Anglais ?

            2/ Cette présence centrale en Europe ne vous gène pas aux entournures ? Avoir à changer sa monnaie en sortant du pays et dans toutes les directions....

            3/ Situation militaire. Armée de métier ou de miliciens ? Combiens de mois si 2ème option ? Abris anti nucléaire, toujours dans le jardin ?

            Ai-je été assez candide ? smiley


          • Aegis Aegis 28 novembre 2007 11:34

            1/ Quels sont vos rapports entre communautés ? Un Genevois qui doit parler à un Zurichois, que parle-t-il ? L’Anglais ?
            — > Votre question est excellent puisqu’elle touche à mes yeux un problème actuel et complexe... En fait cela dépend du contexte et des personnes concernées. Dans un contexte de vie courante les francophones ont plus de mal à apprendre les langues que les autres communautés (les suisses italiens parlent en général extrêmement bien français) et donc cela dépendra de la langue la mieux parlée par l’un des deux interlocuteurs. En politique la maîtrise d’au moins deux langues sur les quatres langues nationales est essentiel. Dans les conseils d’aministration plurilingues par contre l’allemand était prépondérant (65% des suisses sont de langue allemande)mais il tend je crois à être maéheureusement remplacé par l’anglais.... bof non ?

            2/ Cette présence centrale en Europe ne vous gène pas aux entournures ? Avoir à changer sa monnaie en sortant du pays et dans toutes les directions....
            — > Pour ma part non pas du tout, au contraire je la trouve facteur d’ouverture... et la Suisse tournée sur elle-même en a bien besoin. En plus il n’y a plus que l’Euro pr le change...dc c pratique.

            3/ Situation militaire. Armée de métier ou de miliciens ? Combiens de mois si 2ème option ? Abris anti nucléaire, toujours dans le jardin ?
            — > Armée de milice, 5 mois plus 3 semaines par an jusqu’à environ 35,40 ans je crois ou au choix 1 année complète (service long) + exceptions pr armes spécifiques (l’armée de l’air est professionelle ms pas pr tt le personnel) certains corps d’élite nécessite plus de tps... Jusqu’à peu l’armée suisse était, proportionellement à la taille, une des plus importantes d’Europe, pr un pays neutre il y avait comme un désequilibre (peur stratégique d’être le ventre mou de l’Europe par laquelle les russes passeraient). J’ai appris à ma grd stupéfaction que la loi sur les abris anti-atomiques est tjrs en vigeur !!! Ainsi le département en charge de la défense et de la protection des populations se vante d’être le seul pays au monde à pouvoir proteger la totalité de sa population en cas de guerre...En réalité les abris font de très bonnes caves à vin ou caves pr entreposer son matériel... mais c’est un peu chair payé pr cette utilisation smiley (5% du prix d’une maison). Des débats sont encore en cours...


          • Aegis Aegis 28 novembre 2007 11:49

            Je prévois une « fiction géopolitique/relation internationale » sur l’IRAN, appuyé sur des sources et des analyses sérieuses, mais de façon à mettre ça en forme de manière original... Peut-être avec plusieurs épisodes. Qu’en pensez-vous ??


          • Cangivas 23 novembre 2007 18:50

            Questions (sérieuses) aux Suisses (je précise que je ne connais rien à la Suisse, pas même les fromages, ni les chocolats, encore moins les banques, ma connaissance de ce non-plat pays se limitant à Astérix chez les Helvètes, aussi marrant soit dit en passant que Astérix chez les Belges) :

            1/ A-t-on une idée de la proportion de Suisses (y compris au sein de chaque canton ou zone linguistique) favorable à l’intégration européenne ? Si oui, cette proportion est-elle en progession ou en recul sur les dernières années ?

            2/ Peut-on imaginer que, en cas d’intégration européenne, certains cantons soient tentés de se séparer de la Confédération ?


            • Aegis Aegis 24 novembre 2007 11:44

              je vs ai répondu plus bas.


            • Parpaillot Parpaillot 25 novembre 2007 23:44

              @ Cangivas :

              Merci de votre intérêt pour la Suisse !

              Quelques éléments de réponse en deux mots :

              1) La population suisse est actuellement très majoritairement opposée à l’adhésion à l’UE et ceci dans toutes les régions linguistiques et dans tous les cantons. La tendance à cette opposition tend à croître depuis plusieurs années. Je ne connais pas le pourcentage du rejet, mais certainement supérieur à 60-65%. Les plus défavorables à l’adhésion sont les suisses de langue italienne (canton du Tessin) ainsi que les petits cantons de Suisse centrale, conservateurs, catholiques et germanophones. Les moins défavorables sont les cantons protestants francophones (Genève, Vaud et Neuchâtel). Ce manque d’enthousiasme des suisses pour l’UE a plusieurs causes : déficit démocratique de l’UE, peur de perdre les acquis de la « démocratie directe » (par ce biais le Peuple peut annuler les décisions du Parlement : référendum populaire) crainte de perdre sa souveraineté, son identité et son destin, craintes pour la compétitivité économique de la Suisse, crainte du dumping salarial, etc.

              2) Ce scénario est tout à fait irréaliste et utopique !

              Helvétiquement vôtre !


            • L'enfoiré L’enfoiré 24 novembre 2007 09:05

              @Aegis,

              Comme je l’ai dit ailleurs, nous avons un gouvernement en affaire courrante.

              Au Liban, ils n’ont pas encore pu trouver dans à peu près le même temps une seule personne, un président.

              D’autre part, pas encore vu des blindés et l’armée autour de Joëlle qui va voir Le Terme.

              Donc, rien n’est perdu. Une manière de voir les 170 jours de vide de pouvoir sous une autre jour. smiley


              • L'enfoiré L’enfoiré 24 novembre 2007 09:14

                @L’auteur,

                Merci pour l’article qui me paraît tout à fait exact. Comme l’a dit ton compatriote, enfin, tu es jeune et tu promets. Quand on a des convitions, il faut les défendre et cette dame de Liège est pour moi de très haut de gamme.

                J’y étais dans la manifestation. Si tu veux des images perso, les voici : http://picasaweb.google.be/l.enfoire/BelgiumTwelvePoints18Novembre

                 smiley


              • TALL 24 novembre 2007 09:41

                Salut l’enfoiré,

                Moi aussi, j’étais au Cinquantenaire après la dislocation. Et vers 15h il n’y avait plus 300 personnes devant le podium. Autrement dit, c’est le bide, et c’est très bien ainsi. Car au moins, avec une motivation aussi légère, on ne risque pas la guerre civile. Enfin, quant aux 20% de Flamands annoncés par certains, c’est de la fantaisie pure et simple. S’il y en avait 1 sur 20 ( 5% ), c’est déjà beaucoup.

                La Belgique est donc bien sociologiquement finie.

                Maintenant, si tu tiens à ta pension mon cher voisin bxlois, dis-toi bien qu’il ne faut surtout pas que Bxl lie son destin à celui de la Wallonie quand la Flandre nous dira bye bye et qu’on nous demandera, enfin, notre avis à nous, les Bxlois.

                Car n’inversons pas les rôles, si la Belgique pouvait rester ainsi, je trouverais ça + simple. Mais connaissant bien la mentalité flamande ( famille de ma mère ) je sais depuis longtemps qu’elle est finie. Et donc, ma préférence pour un Bxl capital-état de l’UE, ce n’est qu’une adaptation constructive à l’initiative flamande.

                A +


              • L'enfoiré L’enfoiré 24 novembre 2007 10:10

                Salut Tall,

                A choisir, bien sûr. Entre Charybde et Scylla, il peut y avoir des marges et des marches.

                Bonne journée quand même, smiley


              • TALL 24 novembre 2007 10:51

                Je t’ai bien compris, l’enfoiré. Je te laisse faire ton deuil progressivement de notre vieille Belgique que j’aimais bien aussi. On en recausera, les occasions ne vont pas manquer.

                Bon w-e smiley


              • TALL 24 novembre 2007 09:58

                Le postionnement de l’auteur est aussi ridicule que celui d’un communiste belge de 18 ans qui viendrait vanter les mérites de la soviétisation de la Suisse. smiley

                Rien à ajouter. Je ne dialogue même pas.


                • La Taverne des Poètes 24 novembre 2007 11:09

                  Le riche oisif Demian West a fait un pari avec ses copines : celui de détruire Agoravox à lui tout seul, à l’aide de sa seule connerie (mais il est vrai qu’elle est puissante). Il est en voie de réussir.


                • Aegis Aegis 24 novembre 2007 11:59

                  mon positionnement n’est pas ridicule, puisque je ne fait pas l’apologie de l’unité belge mais parle de l’engagement civique d’une personne... c’est vous qui avez dévié du sujet pas moi !! De plus je connais bien la belgique contrairement à ce que vous avancez sans, vous, me connaitre, pour y avoir été plusieurs fois et avoir dans mon entourage directe une dizaine de personne belges, qui y habitent pr certaines et d’autres qui habitant en suisse reste vraiment belge tout en occupant des responsabilités politiques en suisse (maire d’une commune de 20000 habitants), et en travaillant à l’université. Donc quand même à même d’avoir une reflexion interessante sur la situation belge. G également plusieurs de mes profs à l’uni qui sont belges et je me suit vraiment penché sur la question !!


                • TALL 24 novembre 2007 21:18

                  C’est très bien, mon grand. T’en sais alors sûrement autant sur la crise communautaire belge qu’un Bxlois de 53 ans dont les 3/4 de la famille sont flamands et le reste francophone. Le même Bxlois qui, connaissant de ce fait les mentalités en profondeur voit se vérifier depuis avant ta naissance tous ses pronostics communautaristes. Et je suis tellement à mon aise sur ce coup-là que mon dernier article a été écrit 24h avant l’événement que je prédisais dans l’article ( le vote flamand sur BHV ). Sans oublier les autres prédictions du même article qui sont aussi en train de se vérifier ( gouvernement de transition jusqu’en 2009 + encommissionnement de l’institutionnel ). Ce qui n’est même pas la version la + pessimiste pour les Belgicains.

                  Dernier détail : si ton entourage est majoritairement catholique et francophone, tu auras forcément une vision biaisée de la réalité.


                • brieli67 24 novembre 2007 10:33

                  encore une de ces couillonades bien classiques d’ici !

                  Souvenez vous d’un jeune qui nous expliquait pourquoi son prof n’allait pas lire le Moké du nègre de NS. Alors que c’était un de ses ancêtres qui tenait la plume

                  Ibidem et du pareil au même attrappe-nigaud. Soit en passant Parpaillot drôle de gugusse ovationne Blocher mais dit ne pas votationner pour cézigue. Soufflez lui des zéphirs de Ziegler pour zieuter... Enfers et damnations Parpaillot est prêt à cracher ses Rappli et ses Fraenkli pour un billet Schwitzair à son concitoyen de la ville de Servet et de Calvin. Destination au choix Bxl ou une des autres provinces ...

                  Pinocchio à Bxl devant une meute de journalistes... le jour où il affirmait qu’il ne buvait que de l’eau .... dans la foulée il disait « Ah non ! Ce serait de l’ingérence de la France ». Bref venant de lui... C’est presque une confirmation. Les bénéficiaires des flamingants selon la Rumeur.


                  • Aegis Aegis 24 novembre 2007 11:16

                    Tall, Autant j’avais apprecié votre première intervention qui appellait un vrai débat (même si vs auriez eu une position adverse sur les articles que j’aurait pu écrire), autant j’ai été déçu par vos interventions suivantes faites de préjugés, de rancunes, d’insultes (« enfoiré », « du balais »...c’est drole je croyais que j’étais sur le forum de MON article, pardonnez-moi de m’imposer mais c’est vrai que je vais finir par quitter ce site... dégouté par des gens comme vous qui ne savent pas DISCUTER, qui campent sur leur positions agressives pour jamais voir plus loin que le bout de leur nez !). Permettez-moi de vous dire combien je suis déçu du niveau intellectuel qui règne sur ce site... Je pensais me trouver sur un espace de débat politique avec des ADULTES où l’on pouvait réellement débattre sans s’arrêter à des stéréotype débiles, pas sur une tribune servant à défouler les aigreurs politiques de nos chers amis « les gens qui parlent beaucoup mais ne font rien ». Est-ce que vous savez débattre tout en restant poli et en ne vous attaquant pas aux personnes mais en avançant des arguments interessants, si vous voulez parler du problème actuel de la Belgique, libre à vous mais avancez des idées !!! C’est marrant je suis jeune et je me retrouve à donner des leçons nécessaire et élémentaires de civisme et de vie en société, il y a comme un décalage, non ? Ca n’aurait pas dû être vous qui éleviez le débat ? A pardon... je me faisait une trop haute idée de ce que pouvais dire quelqu’un d’engagé. Sans doute un brin d’idéalisme « jeunesque ». Excusez-moi encore de vous avoir cru meilleur que ce que vous êtes. Une dernière chose, avant de traiter les autres d’absolutistes, de critiquer l’église en disant qu’elle ne respect personne... renseignez-vous d’abord, lisez le catéchisme de l’Eglise Catholique et ce qu’il y a VRAIMENT marqué, vous n’êtes pas obligé d’être d’accord mais au moins vous saurez de quoi vous parler et surtout VOUS EVITEREZ D’ETALER EN PUBLIQUE VOTRE IRRESPECT COMME VOUS L’AVEZ SI BIEN REVENDIQUER EXPLICITEMENT. En toute franchise.

                    Aegis


                  • Aegis Aegis 24 novembre 2007 11:42

                    Je ne suis pas assez informé pour vous répondre très clairement. Néemoins pour répondre à votre première question : oui, mais elle évolue au fil du temps, en 93 sauf erreur nous sommes passés à 0,3% de l’adhésion en referendum alors que plus récememment, je crois en 97, 70% des suisses ont votés contre. Pour consulter les résultats de ce referendum par canton il suffit de faire une recherche sur internet il y a des sites qui donnent les résultats de toutes les « votations » en suisse, il y en a trois fois par ans environ puisque nous sommes en démocratie directe (sur des cartes interactives en grl pr les cantons, pas besoin de se taper des km de tableau de résultat).

                    Par rapport à votre deuxième question, sans vraiment pouvoir étayer mes affirmations, je pense que non, il n’y aurait pas de séparatisme parce que 1. Les gens qui sont pour et contre ne sont pas répartis en zone géographique claires et il y a de tout dans chaque canton, même si il y a des cantons plus ou moins favorables et des différences entre suisse francophone, allemande, italienne et romanche. 2. La construction de la Suisse s’est faite à quelques exceptions pretes (des communes ou des territoire d’abord annexés comme vassaux à la Suisse puis parfois rattachés par Napoléon par exemple, comme canton)de manière VOLONTAIRE malgré les differences et les débats politiques normaux. 3. Il n’y a pas de réel mouvement séparatiste en suisse (un parti en suisse italienne, à l’exemple de la ligue du nord en Italie mais c tout à ma connaissance, mais ils sont assez marginaux). L’unité est préservé malgré la diversité, grâce notamment à à la fois un dispositif institutionnel efficace qui tient compte des differences, meme linguistiques, une autonomie forte des cantons (régime federal) et paradoxalement un fort sentiment d’appartenance nationale. Aegis


                  • L'enfoiré L’enfoiré 24 novembre 2007 14:44

                    Salut Aegis,

                    Merci, pour ton commentaire même vif.

                    Tu as pu t’appercevoir que nous n’étions pas sur la même longueur d’onde Tall et moi.

                    Chacun peut avoir son opinion sur un problème quand ça touche son propre status.

                    Je lui ai répondu par une entourloupe car même la presse officielle a évalué la rupture en valeurs sonnantes et trébuchantes.

                    Pour La Wallonie, il était mentionné 1000 euros par an et par habitants à débourser en plus dans un premier temps. Bruxelles, ce serait 200 euros. La Flandre, c’est pour plus tard quand Flanders Expo n’aura plus le même attrait pour les visiteurs.

                    Donc, il n’y a pas photo. D’où ma réaction.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès