Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’intox du gouvernement sur les travailleurs détachés

L’intox du gouvernement sur les travailleurs détachés

C’est un sujet qui nous avait poussé à repousser le TCE en 2005. Mais la directive Bolkenstein est revenue par la fenêtre, permettant d’employer des salariés européens en partie dans les conditions de leur pays d’origine. Face à cette concurrence déloyale qui se développe, la majorité s’agite

La chienlit grandit
 
Le graphique du Monde est extrêmement parlant : le nombre de travailleurs détachés déclarés augmente de manière constante depuis 2005. Il est passé de trente à deux cent trente mille, une multiplication par sept ! Il est malheureusement évident que l’immense majorité de ces travailleurs détachés ont pris un emploi à des français, qui coûtent bien plus cher que des étrangers. Non seulement ils paient les cotisations sociales de leur pays d’origine, souvent bien moins élevées qu’en France, mais en plus, un SMIC français peut paraître très attrayant pour des personnes venant de pays où le salaire minimum est beaucoup plus bas, créant une distorsion pour les emplois normalement payés davantage.
 
Pire, le nombre de jours déclarés augmente encore plus vite que le nombre d’employés déclarés, puisqu’il a progressé de 31% en 2014, après une hausse de 30% en 2013, soit une hausse de 70% en deux ans ! Sans surprise, les Polonais sont la première nationalité, avec près de 40 000 personnes, devant les Portugais (34 500) et les Roumains (27 000). Pire, comme l’avait souligné un rapport du Sénat, ces chiffres ne prennent pas en compte les travailleurs détachés non déclarés, ce qui doublerait leur nombre réel, qui approcherait en réalité plutôt un demi-million de personnes ! D’ailleurs, les fraudes augmentent, avec notamment des salaires inférieurs au SMIC et des durées de travail dépassées.
 
Simulacre de réactions
 
Devant l’évidence et la couverture par les médias du développement du travail détaché malgré la montée du chômage, le gouvernement est contraint d’agir, ou plutôt, faire semblant d’agir pour donner le change pour des Français de plus en plus révoltés par ces pratiques. D’abord, le Premier ministre a proposé de durcir les sanctions « pour non-respect de l’obligation de déclaration des travailleurs détachés  », tout en multipliant les contrôles. C’est un progrès, mais cela ne règle pas le problème fondamental de la concurrence déloyale des travailleurs détachés vis-à-vis des Français. Bien sûr, la baisse des fraudes serait un progrès, mais si c’est juste pour transférer ces emplois vers des travailleurs déclarés…
 
Et devant la situation dramatique des transporteurs routiers en France face à la concurrence déloyale des transporteurs étrangers, le gouvernement a introduit un amendement dans la loi Macron, « obligeant dorénavant le salarié étranger effectuant un transport en France à être sous le régime du salarié détaché, la France impose l’application des règles sociales françaises pour ce salarié » déclare la CGT Transports. Mais ce faisant, elle oublie de préciser que si cela imposerait l’harmonisation du salaire minimum et du temps de travail, en revanche, cela ne concerne pas les cotisations sociales, qui peuvent créer un écart considérable. Et ce progrès partiel devra être accepté par l’Union Européenne…
 
Bref, ici aussi, le gouvernement s’agite sans véritablement traiter le problème. Comme sous le quinquennat précédent, on fait semblant d’agir en agitant des mesurettes dérisoires qui ne traitent en aucun cas le fond des problèmes, pensant que la fumée dégagée les fera oublier.

Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 28 février 2015 11:31

    bientôt, nous aurons des pays dortoirs pour smicard


    • Alex Alex 28 février 2015 12:36

      Nos professionnels UMPS de la politique envisageraient de se faire remplacer par des Bengalis payés 20 euros par mois.


      • fred.foyn Le p’tit Charles 28 février 2015 12:50
        les travailleurs détachés n’ont de compte à rendre qu’à leurs employeurs pas au gouvernement qui nous fait (encore) de l’enfumage...Il y a longtemps que les Français savent qu’ils sont incompétents..Les résultats (en fait le manque) sont là pour le démontrer.. !

        • izarn 28 février 2015 16:23

          @Le p’tit Charles
          N’importe quoi ! Alors les français qui créent la 4ieme puissance nucléaire mondiale (3= égalité avec la Chine), qui créent la fusée Ariane à 90%, qui créent Airbus 380 à 90%, qui vont sur un satellite de Jupiter, qui atterissent sur une Comète, qui créent...
          Ouais ducon, on est incompétent !
          C’est pas toi l’idiot du village ?


        • fred.foyn Le p’tit Charles 28 février 2015 16:36

          @izarn...heu..pour votre gouverne je parle du gouvernement.. ?

          Pour vos hémorroïdes il existe de bonne pommade... !

        • HELIOS HELIOS 28 février 2015 13:13

          .. pourquoi s’étonner ? 


          après la délocalisation des usines qui nous permet d’importer ce dont on a besoin, le « travailleur détaché » n’est qu’une délocalisation du travail qu’on croyait impossible.

          rétablir des droits de douanes pour équilibrer les prix, instaurer une « douane sociale » pour limiter les écarts, c’est évident et cela marche partout ailleurs dans le monde.

          • izarn 28 février 2015 16:52

            @HELIOS
            Vous etes bien aimable. J’admire votre sang froid.
            Bon. Déja qu’on délocalise en Chine...
            Mais qu’en plus les chinois viennent bosser chez nous...J’exagère, mais les ukrainiens ont un salaire inferieur aux chinois !
            Vous avez du sang froid....De reptile dinosaurien ?
            A votre place...Je ne dirais pas ce que je ferais...Du style Novorussia, voyez ?
            Si vous avez encore des couilles ! Bien sur !


          • HELIOS HELIOS 28 février 2015 18:27

            @izarn

            Ne vous méprenez pas, je suis humaniste et libertaire avant tout.
            Ce que je conteste formellement c’est la prédation, la loi du plus fort, la loi de la jungle.

            Pour que tout le monde puisse vivre, si le contexte ou les conditions ne le permettent pas, il faut une règle du jeux plus précise.

            Actuellement, et pour prendre le même exemple, en supprimant les droits de douanes, normalement nous devrions avoir des produits fabriqués en chine au prix chinois plus le transport.

            Outre que cela a tué notre tissu économique, il y a des importateurs qui se gavent car ce qu’on nous vend est juste « légèrement » moins cher que nos produits anciens... très au dessus des prix chinois.

            Donc je préconise que nous établissions des « droits » d’équilibre qui permettent de limiter la prédation des importateurs et qui, au passage, assurent une homogénéité de notre territoire... que voulez vous, ce n’est pas parce que les chinois n’ont pas de retraite qu’il faut la supprimer chez nous pour être compétitifs !

            Il en va de même pour le travail dont une partie des cotisations permet de financer notre système social. Le plombier polonais ne cotise pas et n’a pas de système de santé public. faut il faire comme eux ? si la réponse est non, alors il faut équilibrer le cout du travail et établir une forme de charge d’équilibre qui doit rentrer dans nos caisses... pas question d’interdire le travail étranger.

            Il n’y a rien la dedans d’isolationniste, de nationaliste ou je ne sais quoi en iste.. juste du bon sens et le droit a un pays de choisir son modèle, défendre ses acquits. si nous choisissons de nous aligner sur le moins disant (pourquoi pas) alors il faut le décider en commun par exemple par un referendum... je ne parle pas des guignols qui nous gouvernent aujourd’hui !

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er mars 2015 09:54

            @HELIOS
            Pour remettre les frontières, il faut sortir des Traités, donc de l’ UE.


          • berry 28 février 2015 13:42
            "Comme sous le quinquennat précédent, on fait semblant d’agir en agitant des mesurettes dérisoires qui ne traitent en aucun cas le fond des problèmes, pensant que la fumée dégagée les fera oublier."
             
            C’est rien de le dire.
             
            Voici le genre de mesurettes dérisoires qui ont été mises en oeuvre au 1er janvier, alors que le chômage bat tous les records :
             
            - augmentation de 0,05 % des cotisations patronales vieillesse.
             (pour 1 000 € de salaire, ça correspond à une augmentation de 50 centimes...)
             
            - création d’une contribution pour le financement des organisations syndicales au taux de 0,016%.
            (pour 1 000 € de salaire, la contribution est de 16 centimes....)
             
            -création d’une cotisation patronale de base au titre de la pénibilité de 0,01 % (à partir de 2017).
            (pour 1 000 € de salaire, la contribution est de 10 centimes....)
             
            - réduction de cotisation « Fillon ». Le coefficient appliqué (avec une formule assez compliquée) passe à 0,2795 au lieu de 0,2810.
            Le changement est insignifiant, là aussi.

            etc, etc, etc....


            • izarn 28 février 2015 17:05

              @berry
              Génial ! Hahahaha !
              Hollande encore plus traitre que je croyais !
              Il est Sarko à la puissance dix !
              Le machin ventripotant qui fait des cures d’amaigrissement. Vous avez vu sa taille fine de gros qui a maigri ? Héhéhhé ! T’as aucune chance devant Poutine !
              J’aime le Fabius qui menace la Russie ! Mais la Russie t’extermine comme une mouche à merde pauvre con ! Tu fais quoi contre 2000 tetes nucléaires ? 2000 megatonnes dans la tronche, ca te fais quoi, crétin ?
              Fermes ta gueule ! Tu te couvres par les amerloques, comme disait De Gaulle. Mais les ricains pas fous ! Pas fous les mecs !
              Je te la fais à la Sarko :
              Casses toi Pov’con !


            • Enabomber Enabomber 28 février 2015 21:40

              2000 mégatonnes dans la tronche, ça te fait quoi, crétin ?
              Ça le décoiffe le Fabius, peut-être ? smiley


            • Alibaba007 Alibaba007 28 février 2015 22:15

              @Enabomber « 2000 mégatonnes dans la tronche, ça te fait quoi, crétin ?
              Ça le décoiffe le Fabius, peut-être ?  »


              Si seulement ça pouvait vaporiser tous les cons qui nous dirigent sur la planète et qu’on passe enfin à une vraie démocratie


               smiley


            • Onecinikiou 1er mars 2015 03:42

              « Ça le décoiffe le Fabius, peut-être ? »


              Il en perd sa kippa ! smiley

            • elpepe elpepe 28 février 2015 14:03

              D’un point de vue moral et socialiste, c’est très bien cela donne une chance aux travailleurs pauvres des pays de l’est défavorisées, de s’enrichir un petit peu, et cela contribue a construire une grande solidarité Européenne,
              Les socialiste ont voulu d’une Europe de la Finance pour s’en mettre plein les poches, pas vrai ?
              Aujourd’hui il voit l’avènement d’une autre forme de l’Europe, finalement sociale émerger, sur la base des valeurs de libre circulation des personnes, et des valeurs européennes d’égalité des peuples, sans oublier l’idéal de l’International,
              Le dumping sociale est un concept de nanti, quand on est pauvre cela constitue une chance.
              La libre circulation des capitaux elle par contre devrait être interdite, histoire que l’on rigole un peu ah ah ah
              N’oublions pas que dans le prive il y a belle lurette que l’on paye uniquement pour le bien etre des fonctionnaires, retraites, et politiciens,
              On ne cotise absolument pas pour notre propre santé, retraite, et futur de notre famille. je suis bien place pour en parler, j’ai vécu 51 ans en France.
              C’est pour cela que l’on nous oblige a cotiser pour des retraites complémentaires dont les placements sont des obligations d’état, pour mieux tirer la chasse quand il faudra évacuer les arriérés de la dette, nauséabonds ...


              • izarn 28 février 2015 18:07

                @elpepe
                Non mais, tu résumes : Libre circulation du fric.
                Cela a quoi à voir avec la libre circulation du citoyen ?
                Dis moi ? Quel rapport ?
                Le pekin qui s’achete de clopes en Espagne ?
                La banque qui ouvre un comptoir offschore ?
                Héhéhhé ! Et ça coute 1000 milliards d’euros de déficit, par paradis fiscal, de ceusses qui paient pas d’impot dans leur pays ?
                Héhéhéhéhé !
                Qui est couillon dans l’affaire ?
                Toi !
                Pov’con ! Vote européiste ! Bravo ! T’as de l’argent à perdre, hein ?


              • elpepe elpepe 1er mars 2015 11:30

                @izarn
                Bonjour Monsieur mon post est a lire au second degré bien sur, sinon vos parents ne vous ont pas appris la politesse ?


              • Piotrek Piotrek 28 février 2015 15:35

                Le problème c’est pas les travailleurs détachés mais les patrons attachants


                • Esprit Critique 28 février 2015 16:53

                  excellent article !

                  Rien a ajouter, on nous prend pour des cons, le chômeur et le détaché, sont la matière première des multinationales


                  • izarn 28 février 2015 20:18

                    @Esprit Critique
                    Plus tu es mondialiste, plus tu es un esclave.


                  • franc tireur 28 février 2015 17:45

                    Ca ne me choque pas,les francais sont des branleurs , dont le niveau de vie elevé est entretenu a crédit public, ce qui pèse sur la compétitivite des entreprises. fairre venir des etrangers permet de retrouver des prestations plus abordables


                    • izarn 28 février 2015 20:21

                      @franc tireur
                      Tu la veux notre bombe H sur la tronche ?
                      T’as quoi en face ducon ?
                      Fermes la ! Sinon on t’atomise !


                    • Enabomber Enabomber 28 février 2015 21:33

                      Sur les camionnettes de chantier garées devant les Formule 1, l’estampille PL c’est pour Port-Louis ? Des bretons détachés en (bête de) somme ?


                      • zygzornifle zygzornifle 1er mars 2015 09:22

                        ce gouvernement est aussi toxique que certains emprunts..... 


                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er mars 2015 10:05

                          « Libre circulation des marchandises, des hommes, des services et des capitaux ». C’est ça, le libre échange de la mondialisation. Chaque salarié en concurrence contre tous les autres.


                          C’est l’UE qui a ouvert la porte des pays européens à la mondialisation.
                          De plus en plus, des pays d’ Amérique du sud ferment la porte à la mondialisation, nationalisent leurs ressources et passent des accords de coopération entre eux.

                          La mondialisation était évitable.
                          Elle est née d’un accord entre les USA et l’ UE, en attendant TAFTA, qui va achever de lever les dernières normes qui existaient.

                          • P-Troll P-Troll 1er mars 2015 14:22

                            Le pire, c’est dans les pressings et les teintureries :ils facturent le nettoyage aux travailleurs détachés.


                            • logan 2 mars 2015 07:38

                              On ne peut pas voler l’emploi de quelqu’un d’autre.
                              Cette histoire de travailleurs détachés est un problème mais pas tel que présenté par l’auteur de cet article, qui multiplie d’ailleurs les articles mensongers ces derniers temps.
                              Le SMIC est justement là pour encadrer les salaires. Et il faudra que l’auteur démontre qu’il y a eu une baisse générale des salaires dans les secteurs où il y a des travailleurs détachés, sans quoi c’est encore une fois juste des affirmations gratuites et sans fondement.

                              Le problème tient aux cotisations évidemment. Car toute cette opération vise à permettre aux entreprises de participer moins à la solidarité nationale, plus qu’à baisser les salaires.

                              Quand à l’économie elle est dynamique. Il n’y a pas un nombre fixe d’emplois, et les gens ne sont pas que de la main d’oeuvre ils sont aussi les clients des entreprises.
                              Quand un étranger vient travailler en France il consomme aussi en France, ses besoins créent des emplois, et l’emploi qu’il occupe s’associe avec la création d’emplois dans d’autres secteurs.

                              Il y aurait un problème au niveau des salaires si comme dans la directive Bolkenstein, le travailleur étranger pouvait être payé selon les normes du pays d’origine.


                              • Trelawney Trelawney 2 mars 2015 12:20

                                @logan
                                 Et il faudra que l’auteur démontre qu’il y a eu une baisse générale des salaires dans les secteurs où il y a des travailleurs détachés, sans quoi c’est encore une fois juste des affirmations gratuites et sans fondement.

                                Deux secteurs d’activités sont particulièrement touchée par les travailleurs détachés : le bâtiment et le transport.

                                1° cas le transport :

                                Une entreprise française de transport se crée une entreprise en Pologne ou ailleurs. Elle détache ses employés polonais sur des camions français. Ces ouvriers polonais sont payés depuis la Pologne a un salaire net d’environ 350 euro par mois. Les cotisations sociales sont prélevés en Pologne. Donc il roule pour une société française sur un camion français mais avec un salaire polonais. Le camionneur français lui conserve son salaires français (SMIC) avec cotisations payées à l’URSAF. Mais dans une entreprise de 40 chauffeurs français, aujourd’hui il y a 35 polonais et 5 français pour donner le change. Les 35 anciens chauffeurs français ne touchent pas le SMIC, ils touchent les allocations chômage.

                                Calcul moins 35 personnes légérement au dessus du SMIC (1200 euro net par mois) c’est donc 1536.00 brut et ca fait 711.94 euro de cotisation sociale.

                                35x (1536-1200) 336 = 11760 + 35 x 711.94 = 24917.9 euro ca nous fait un total de 36677.9 euro de cotisations sociales en moins par mois.

                                Question comme nous sommes sous le régimes de répartition, qui paiera votre retraite ? et qui paiera les allocations familiales et les hôpitaux ? les polonais ?

                                2° cas le bâtiment :

                                Ce n’est pas tout à fait la même méthode. c’est beaucoup plus subtil, car c’est carrément l’entreprise polonaise qui vient travailler en France. Dans sont pays elle bénéficie l’aide à l’exportation (et même des aides de l’UE) en France elle détache ses employés qui dorment et vivent sur le chantier (il suffit de voir les montagne d’algécos allumés du matin au soir pour s’en rendre compte). Là ca travaille jour et nuit dimanche compris. L’ouvrier français pointe au chômage, mais son entreprise a carrément disparu, car face à cette concurrence elle préfère se mettre en liquidation et changer de métier. Salaire net d’un ouvrier polonais sur un chantier en France 150 euro par mois.


                              • Ruut Ruut 2 mars 2015 07:49

                                Les français ils délocalisent quand leur gouvernement l’histoire qu’il subisse ce que le peuple subis ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès