Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’UE, l’ami des OGM et de Monsanto, suite, mais pas (...)

L’UE, l’ami des OGM et de Monsanto, suite, mais pas fin

C’est une histoire sans fin, qui dure depuis plus de 6 ans  : les institutions européennes essaient par tous les moyens d’autoriser la culture d’OGM à des populations et des gouvernements hostiles. Nouvelle étape hier avec l’autorisation de l’importation de 17 OGMs, dont 11 viennent de Monsanto

Par la porte et la fenêtre
 
En mars 2009 déjà, la Commission Européenne avait utilisé une procédure ubuesque pour « contraindre deux pays à lever l’interdiction de cultiver le maïs génétiquement modifié MON 810 de Monsanto lors d’une réunion des ministres de l’environnement à Bruxelles ». Par la grâce des bizarreries anti-démocratiques de cette Europe, si les opposants avaient réuni moins de 255 voix sur 345, la Commission aurait imposé son jugement à celui de deux tiers des gouvernements démocratiquement élus ! Manque de chance, par 75% des voix, les ministres lui avaient alors opposé une fin de non recevoir. Depuis, le feuilleton continue, et Monsanto a également trouvé appui auprès de la Cour de Justice.
 
Dans ce nouvel épisode, « la Commission européenne a autorisé l’importation et la commercialisation de 17 OGM destinés à l’alimentation humaine ou animale (…) L’autorisation, qui prend effet immédiatement, vaudra pour dix ans  ». Bien sûr, les Etats membres pourraient interdire malgré tout leur commercialisation, mais si et seulement si était adoptée une réforme présentée mercredi, permettant des interdctions pour « des motifs de politique agricole, d’aménagement du territoire ou des conséquences socio-économiques  ». Outre le fait que cette possibilité soit encore totalement hypothétique, il faut noter que cela serait sans doute lié à l’interprétation de ces motifs par une Cour de Justice dont on connaît les penchants pro-OGM. Bref, à défaut de les produire, l’UE veut qu’on les consomme (à hauteur de 0,9% dans les produits Bio pour permettre l'utilisation de conteneurs ayant transporté des OGMs) !
 
Un immense scandale démocratique
 
La manière de faire de l’Union Européenne sur la question des OGM est proprement détestable. Voici plus de six ans que les citoyens disent qu’ils ne souhaitent ni en cultiver, ni en consommer. Les gouvernements suivent leur opinion publique et s’y opposent aussi presque partout. Mais dans les travers sournoisement anti-démocratiques de cette construction européenne, on peut marcher sur la tête de la démocratie et essayer d’imposer aux peuples européens et à leurs dirigeants la volonté des lobbys pro-OGM. Depuis plus de 6 ans, toutes les institutions européennes agissent de concert pour défendre les intérêts de Monsanto et ses séides. Aujourd’hui, puisqu’il est difficile de convaincre les peuples européens de cultiver les OGMs, l’UE semble se résoudre à permettre leurs importations en masse.
 
En février 2014, utilisant à nouveau les règles scandaleuses de la tour de Babel techno-autocratiques de l’UE, la Commission avait réussi à imposer la commercialisation d’un maïs OGM Pioneer contre l’avis de 19 Etats (dont la France et l’Italie) avec le soutien de seulement 5 (dont l’Espagne et le Royaume-Uni). Voici un sujet qui révèle tous les travers de cette construction. Nos pays européens ne manquent pas de nourriture. Nous n’avons pas besoin de produire plus. Cet empressement à permettre la culture et la consommation des OGM révèle à la fois la perméabilité aux intérêts privés et le caractère profondément antidémocratique d’une construction qui persiste à vouloir aller dans un sens qu’une très large majorité de citoyens refuse, y compris malgré l’opposition de la grande majorité des gouvernements.
 
Il est beau le futur que nous dessine l’Union Européenne : une technostructure dictatoriale et omnisciente qui prétend pouvoir imposer sa volonté, étrangement souvent alignée avec celle de l’argent, à celle des citoyens. L’UE, ce n’est ni le progrès, ni la démocratie.
 
Lire :
- « Les OGM, symptôme des disfonctionnements de l’Europe actuelle  » (mars 2009)
- « OGM : l’Union Européenne au service de Monsanto  » (avril 2011)
- « L’Europe au service de Monsanto  » (septembre 2011)
- « Le mauvais feuilleton de l’interdiction des OGM Monsanto  » (novembre 2011)
- « OGM : le problème, c’est l’UE  » (janvier 2012)
- « Monsanto achète-t-il nos gouvernants ?  » (avril 2013)
- « OGM : le nouveau coup d’Etat de Bruxelles  » (février 2014)

Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


    • HELIOS HELIOS 26 avril 2015 11:46

      @Jean-Pierre Llabrés

      ... soyons clairs :
      Toutes les bonnes et mauvaises raisons que votre lien exposent, toutes les bonnes et mauvaises raisons qui sont exposées depuis plus de 20 ans n’ont AUCUNES valeurs face a la volonté MAJORITAIRE des citoyens.

      Lorsque les peuples disent NON, reïterer les tentatives, insister et passer outre est une attaque directe a la democratie et au bon sens.

      Les OGM, POUR LA NOURRITURE, on en veut pas, point barre !
      Nous voyons que l’Europe telle qu’elle est est invivable et doit etre demantelée... et je dis cela parce que je suis européen, il y en a d’autre qui pensent qu’il est preferable de s’isoler, ce qui ne serait pas meilleur.


    • lloreen 25 avril 2015 11:23

      "

      Il est beau le futur que nous dessine l’Union Européenne : une technostructure dictatoriale et omnisciente qui prétend pouvoir imposer sa volonté, étrangement souvent alignée avec celle de l’argent, à celle des citoyens. L’UE, ce n’est ni le progrès, ni la démocratie."

      Il ne s’ agit pas du futur mais du présent. Et ce présent, tout le collectif de ceux qui ne veulent pas de cette tyrannie -déjà bien installée et dont les facettes se voient tous les jours par les déclarations des membres des gouvernements inféodés à l’ UE- dit se charger de le contrer par des actions ciblées telle que la dénonciation de la situation, la divulgation des informations à grande échelle et le boycott systématique.
      J’ ai relevé ce matin l’ information que Pepsi Cola allait dorénavant remplacer l’ aspartame de ses boissons par un autre composant . C ’est la preuve de la force indubitable de l’action collective.

      Il ne faut pas se leurrer, les larbins de la tyrannie contreront toute action contraire à leurs plans maléfiques et plus les collectifs seront solidaires, moins l’ emprise des technocrates corrompus sera possible.


      • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 25 avril 2015 20:31

        Pour le 1er Mai, n’oublions pas de dénoncer la mondialisation du capitalisme et la manière dont le grand capital mondialisé dicte sa loi. L’affaire des OGM en est un exemple caractéristique, et la recherche scientifique se trouve très directement concernée.
         
        Voir notre article d’aujourd’hui :
         
        http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2015/04/25/1er-mai-recherche-education-mondialisation-i-50843.html
         
        1er Mai, recherche, éducation, mondialisation... (I)

         
        Peut-on valablement de nos jours, dans les actions et manifestations syndicales et a fortiori le 1er Mai, passer sous silence le rôle de la mondialisation du capitalisme, de l’Union Européenne et de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) ? Est-ce bien raisonnable d’ignorer les projets de traités transatlantiques (TAFTA - TTIP entre l’Union Européenne et les Etats-Unis, AECG - CETA entre l’Union Européenne et le Canada), ou encore le projet de nouvel Accord sur le Commerce des Services ou Trade in Services Agreement (ACS - TISA) destiné à dépasser l’AGCS (Accord Général sur le Commerce des Services) adopté en 1994 au moment de la création de l’OMC ? En réalité, c’est depuis longtemps une évidence que les conséquences des politiques gouvernementales soumises aux exigences de la mondialisation du capitalisme jouent un rôle dominant dans la dégringolade des standards sociaux dans des pays comme la France. Au point que les mobilisations des travailleurs face au patronat se retrouvent considérablement affaiblies si elles ne visent pas efficacement, en même temps, le rôle du capitalisme mondialisé (mise en concurrence des populations aux échelles européenne et planétaire, libre circulation de capitaux et marchandises, émigration permanente des capitaux, délocalisations...). Qui ose le dire clairement ? Nos articles récents « Le 9 avril, journée de grève et de manifestations » (I) et (II), « Hollande, Valls et la mondialisation du capitalisme (I) » et « Mondialisation, TAFTA - TTIP : la journée du 18 avril » (I) et (II) ont déjà abordé cette problématique qui, en particulier, touche très directement la recherche scientifique et l’éducation. Malheureusement, à ce jour, les appels des organisations syndicales restent très limités en la matière. Un an après les dernières élections européennes où le taux de suffrages exprimés a été inférieur à 41% des électeurs inscrits, peut-on fermer les yeux sur la réalité des effets destructeurs de la mondialisation du capitalisme ?
         
        [la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2015/04/25/1er-mai-recherche-education-mondialisation-i-50843.html ]
          :
         
        Cordialement

        Le Collectif Indépendance des Chercheurs
        http://science21.blogs.courrierinternational.com/
        http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia


      • Depositaire 25 avril 2015 12:06

        La commission européenne et toutes les instances européennes ne sont pas seulement anti démocratiques, ça c’est un euphémisme, mais tout simplement criminelles !

        C’est surtout cela qu’il faut dénoncer et démontrer. Ne laissons pas ces criminels au service d’oligarques psychopathes et animés d’une cupidité insatiable prêts à tout détruire et à faire mourir des centaines de millions de personnes et détruire la planète uniquement pour s’enrichir d’avantage !!!


        • raymond 25 avril 2015 12:53

          Désormais tout va s’enclencher comme planifié par EUX, et donc une seule issue possible....


          • Julien Julien 25 avril 2015 13:23

            Le plus dangereux dans les OGM, c’est sans doute les pesticides vendus avec (Roundup pour Monsanto). Il y a eu un documentaire sur le sujet sur ARTE il y a peu :

            https://www.youtube.com/watch?v=CSJUy6MAeyk


            • izarn 25 avril 2015 17:04

              @Julien
              C’est pourquoi votre maire, trés sympathique et UMPS autorise le roundup le long de vos jardins , maisons, pour occire ces méchantes plantes sauvages qui dégradent l’environnement, et qui O scandale ! Font des fleurs ! Des graines ! Horreur et pollution !
              Mosanto au secours ! Que le désert arrive ! Béton et macadam ! Rha quelle beauté ! Magnifique ! Goudron, je t’aime ! O splendeur de l’humanité ! Se vautrer dans le goudron...Avec des plumes !


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 avril 2015 09:29

              @izarn
              Et ce n’est pas tout !
              - Les farines animales nourrissent désormais les élevages de poissons, bon appétit, bien sûr !
              - Les gaz de schistes sont à l’agenda européen.
              - Les huiles alimentaires peuvent contenir jusqu’à 10% d’huiles de vidange.
              - On aura droit aux poulets chlorés US
              - Les pesticides résiduels pourront être augmentés de 10 à 40% ...
              « Décisions européennes écologiques ».


              Et ce n’est pas tout !
              L’UE autorise les brevets sur les semences naturelles !

            • fred.foyn Le p’tit Charles 25 avril 2015 14:24

              l’UE est une assemblée de « GANGSTERS » au service des mafieux-OGM...Les enveloppes (avec les euros) en douce sont fournies par « KRAFT »


              • Bataillons 25 avril 2015 15:15

                Une preuve de plus que les traités européens sont anti-démocratiques donnant raison aux analyses de l’UPR de François Asselineau, et de

                Régis Chamagne qui décrypte le fonctionnement de l’UE dans « les institutions de l’UE (analyse nodale) » minilien.fr/a0pqtn

                La majorité qualifiée de 75% étant quasi impossible à atteindre, la commission a le dernier mot et nous impose un dictat des multinationales.

                Vite, sortons de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN par l’article 50 du TUE.


                • sisyphe sisyphe 25 avril 2015 15:30

                  La Commission Européenne, et son président Jean - Claude Juncker sont non seulement totalement inféodés aux lobbies agroalimentaires des multinationales de l’empoisonnement, mais, surtout, cette autorisation est un (grand) pas de plus en vue du paraphe des accords du TAFTA (ou TTIP), puisque les OGM constituaient une pierre d’achoppement de ces accords, dénoncée par les USA et Monsanto depuis des années.


                  En bon petit commis des marchands de mort et des mafias néolibérales, le voyou Juncker et la soudoyée Commission Européenne, continuent méthodiquement leur travail de démantèlement des pouvoirs des états au profit des multinationales. 

                  Au point où nous sommes rendus, plus que deux solutions : changer radicalement les institutions européennes, en supprimant, entre autres, la CE, ou sortir de cette Europe de corrompus et de fossoyeurs. 

                  • Bataillons 25 avril 2015 23:29

                    @sisyphe
                    Il est impossible de changer les institutions européennes. 

                    L’article 48 du TUE rend impossible tout projet d’ « autre Europe » car il impose la règle de l’unanimité. La probabilité d’avoir tous les états d’accord est purement impossible.
                    Voir les analyses de l’UPR démontrant ces points :
                    La seule solution est donc de sortir de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN par l’article 50 du TUE.

                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 avril 2015 09:33

                    @sisyphe
                    Junker n’a surtout été élu par personne !
                    Comme toute la bande de mafieux de la Commission européenne !


                    C’est simple, ceux qui sont élus ( Chefs d’Etats, députés nationaux et européens) ne décident pas en dernier ressort. Et ceux qui décident : le FMI, la BCE, la Commission européenne, l’ OTAN, ne sont élus par personne, ils se cooptent entre eux.
                    C’est comme dans le « complot de Goldman Sachs » !


                  • Iren-Nao 2 mai 2015 02:15

                    @Bataillons

                    Les états, si ils étaient un peu souverain pourraient tout simplement refuser d’obéir a Bruxelles.
                    Il faudrait juste un peu de volonté.
                    Et que ferait la commission. ?
                    Du blabla comme elle sait faire.
                    Quant aux sanctions, ça se refuse.

                    Iren-Nao


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 mai 2015 08:29

                    @Iren-Nao
                    L’objectif de l’ UE, c’est justement d’avoir enlevé aux Etats leur souveraineté...
                    Même quand la majorité des Etats a dit non à l’ OGM 1707, la Commission est passée outre.
                    Ce qui montre bien que c’est la Commission qui décide en dernier ressort.


                    C’est bien ce qui justifie d’en sortir au plus vite.

                  • Iren-Nao 2 mai 2015 09:41

                    @Fifi Brind_acier

                    Si un gouvernement français déclare que sa souveraineté est rétablie, et par exemple ses frontières avec, ou sa monnaie comme les british eh bien l’affaire est close et la France en a rien a cirer des piaillements bruxellois.(c’était le point de vue de de Gaulle)
                    Comme la France a encore un peu de poids dans la balance, ce sont les autres nations qui reviendront a la soupe.(certaines bien contentes de casser le machin)

                    Pour le reste, on est bien d’accord, il faut se retirer dare dare, mais comme c’est pas demain que Asselineau sera au pouvoir ou même en état d’agir significativement, d’autres souverainistes pourraient commencer le détricotage, qui surement se mettrait a filer vite.
                    On suit ces traites quand on veut et on s’assoit dessus encore plus vite, il faut juste vouloir, mais ça, ça a disparu hélas.
                    L’histoire en a vu d’autres, et autrement salées.

                    Iren-Nao


                  • Samson Samson 25 avril 2015 18:53

                    S’il y a belle lurette que la Commission €uropéenne apparaît pour ce qu’elle est, soit le fidèle domestique assigné à la promotion des intérêts des lobbies transnationaux et notre asservissement aux diktats de la financratie, il semble bien qu’elle ne s’embarrasse plus même de la transparence de ses manoeuvres.

                    Echo de l’insatiable avidité d’une oligarchie maintenant mondialisée, le « rationalisme économique » dont elle ose encore se prévaloir justifie à un rythme toujours plus endiablé la succession incessantes des dénis €uropéens de démocratie. Et la signature des accords de libre échange transatlantiques ne peut - même officiellement - qu’amplifier la donne.

                    Il devient urgent de faire ravaler leur insolence et leur morgue à ceux qui se prétendent nos nouveaux maîtres ainsi qu’à leur valetaille. Je crains bien qu’il n’y ait d’autre espoir que radical.


                    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 25 avril 2015 23:12

                      25O OGM français, écoutez cette vidée de Bruno Parmentier : http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/bruno-parmentier-nourrir-l-48814 Université de Nantes.


                      • cistus 26 avril 2015 00:24

                         Les OGM n’ont jamais été LE problème, les abeilles depuis des mutli-millénaires en sont des expertes hasardeuses. 


                        L’écologie a tellement été politisée qu’elle en est devenue une religion.
                        D’un côté la déesse nature qui ne fait que le bien et de l’autre les démons humains qui ne font que le mal.
                        D’un côté, la miraculeuse salade bio qui nous guérie de tout et de l’autre les horribles OGM qui nous donnent plein de maladies et de pustules partout.

                        Nos écolos se gardent bien de combattre le véritable mal. Le monopole de Monsanto. Car pour combattre un monopole, il faut de la concurrence. Une telle politique libérale nos dirigeants et nos khmers verts ne peuvent l’accepter. 

                        • Samson Samson 26 avril 2015 00:49

                          Dans la catégorie des boulevards gracieusement offerts par l’€urope aux capitaux des lobbies agro-industriels, la Grande chambre des recours de l’Office Européen des brevets a décrété ce 25 mars dernier qu’un « produit obtenu par un procédé essentiellement biologique est brevetable ». Voilà de quoi booster un peu plus les faillites des petits producteurs agricoles et la désertification de nos campagnes. Soyons justes, la France était déjà en pointe sur les brevets semenciers.

                          Dans un esprit d’« échange d’idées équitable et équilibré », - pour ne pas faire de jaloux, j’imagine -, l’€urope ouvre aussi grands ses bras aux lobbies énergétiques par la création officielle d’un groupe d’experts chargés de collecter des informations sur l’exploitation des gaz de schiste et sur d’éventuelles méthodes d’extraction moins polluantes.

                          Toutes mesures de bon sens réputées pour emporter l’unanimité citoyenne et démocratique !

                          Comme vous le notez, si ce n’est par la porte, c’est par la fenêtre !


                          • pplecool 26 avril 2015 10:18

                            nos politiques sont au courant : les ogm et les pesticides sont mortels.

                            http://www.alerte-medecins-pesticides.fr/

                            http://www.cancer-environnement.fr/350-Etude-Seralini—OGM-chez-rats-et-risques-cancers.ce.aspx

                            ils sont donc directement responsables de milliers de morts.

                            c’est un crime contre l’humanité.

                            il faut nommer et accuser d’homicide toutes ces personnes qui affublées d’un mandat d’élu permettent à ces poisons de se répandre..

                            la farce : la democratie est censée mettre en avant les idées d’une majorité de citoyens. nous serions donc un peuple de suicidaires ? ou ne serions nous pas dirigés par une belle brochette de psychopathes ?


                            • alinea alinea 26 avril 2015 19:47

                              Et puis, il y a ça aussi :

                              http://metatv.org/europe-les-multinationales-peuvent-desormais-breveter-le-vivant

                              Il faudra penser à déguerpir !!


                              • captain beefheart 27 avril 2015 20:18

                                Allez tous ensemble :

                                Fuck the UE !


                                • sirocco sirocco 27 avril 2015 20:57

                                  L’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) est complice de ce coup de force de la Commission européenne.

                                  Ce soir, sur une question posée par le journaliste qui l’interrogeait, Hubert de Rochambaud, directeur de l’INRA en région Aquitaine, a affirmé que le problème des OGM ne se pose pas en France puisque l’UE les a interdits  !! Ben voyons... 

                                  Difficile de croire que cet enfumeur n’est pas au courant de la dernière décision de la Commission en la matière.

                                  Si on doit compter sur ce genre d’hypocrite pour défendre notre santé ainsi que le principe de précaution, on est mal barrés. Et des décisions de ce genre, dont le peuple ne veut pas, il y en a plein d’autres à venir. C’est ça l’Europe.


                                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 avril 2015 09:38

                                    @sirocco
                                    La France a refusé, ou tardé, à transcrire les directives de Bruxelles sur les OGM précédents.
                                    La Cour de Justice européenne a condamné la France à payer 10 millions d’euros de pénalités de retard. Enfin, je veux dire, les contribuables ont payé.
                                    Voilà ce qu’il en coûte de ne pas obéir à Bruxelles.


                                  • maxidee 27 avril 2015 22:26

                                    MONSANTO !!

                                    Le prototype exemplaire de la société nuisible à l’humanité .
                                    A ce jour ,a corruption ,le lobbying et la desinformation atteint son paroxysme avec MONSANTO.

                                    il arrive à « s’implanter » malgré notre farouche opposition .
                                    la nature n’est pas à breveter , et ne pas vouloir modifier notre patrimoine genetique universel,
                                    c’est notre droit.
                                    Mais que faire ? 

                                    Sensibiliser leurs employés :
                                    chacun à sa conscience : etre remunérer par un tel employeur 
                                    c’est pire que se retrouver dans la situation de M.Atlaoui .
                                    au moins les salariés savaient .....qu’ils fabriquaient du poison 
                                    pour leurs clients ( comment l’ignorer ? )

                                    Au jour de la désobéissance civique, et de rendre compte ,
                                    vous serez les premiers sur la liste.....
                                    vous avez au moins 6000 suicides en inde sur la conscience,
                                    avec l’agent orange combien ??? etc .... la liste est longue

                                    Je mets les salariés de MONSANTO au meme niveau que des pecheurs mutilant les requins 
                                    de leurs nageoires par milliers et les remettant à la mer .
                                    on les jugeras lorsqu’ils n’y aura plus de poissons !!

                                    Salarié de monsato, il faudra assumer jusqu’au bout et etre mis au pilori le jour venu.....

                                    A bon entendeur..


                                    • aimable 1er mai 2015 23:23

                                      @maxidee

                                      monsanto a de très gros moyens pour acheter les consciences des décideurs , qui ensuite veulent nous persuader du bien fondé des ogm
                                       il faudra les juger pour crime contre l’humanité, comme a Nuremberg


                                    • Iren-Nao 2 mai 2015 02:20

                                      @aimable

                                      Les liquider me parait mieux.

                                      Iren-Nao


                                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 avril 2015 09:42

                                      L’interdiction des OGM fait partie du programme de l’ UPR.
                                      L’interdiction des lobbies aussi.
                                      Chapitres 13 et 14.


                                      • swbnawfal 30 avril 2015 17:37

                                        Salut ! Je vous propose le un bon site de streaming gratuit pour regarder les dernires film streaming sans aucune limite de temps. Chaque Jour de nouveaux films streaming sont ajoutés ! Des Films dans tous les genres : Action, Romance, Thriller, Animation, Comédie, Aventure, et encore plus à découvrir sur : Filmze


                                        • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 2 mai 2015 05:55

                                          @auteur
                                          ...ou suite et pas FAIM  ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès