Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’UE tentée de fournir des données personnelles de ses citoyens aux (...)

L’UE tentée de fournir des données personnelles de ses citoyens aux autorités américaines

L’UE s’apprêterait à livrer aux Etats-Unis un volume très conséquent de données personnelles sur ses citoyens. L’information a été délivrée par le New York Times du 28 juin, puis reprise par son confrère britannique The Guardian. Dans un entrefilet, lemonde.fr confirme en précisant que la France, qui vient de prendre la présidence de l’UE, soutient ce projet. Ces données ne sont pas anodines. Transactions par cartes bancaires, voyages à l’étranger ou encore les habitudes de navigation sur internet sont au cours de cet accord.

Si le diable se cache dans le détail, il se dissimule aussi dans des accords entre autorités auxquels on se garde bien de donner la moindre publicité. Et pour cause. Il y a bien un avant et un après 11-Septembre 2001. En termes de libertés publiques au moins.

Depuis cette journée noire, la guerre contre le terrorisme permet de justifier des atteintes plus que conséquentes aux droits fondamentaux qui constituent le cœur de nos démocraties. Si l’on passe sur les dérives les plus criantes, du type de Guantanamo, qui touchent les individus suspectés « d’intelligence avec l’ennemi », force est de constater que l’emprise sécuritaire tend à s’étendre au brave citoyen ordinaire.

Dans une paranoïa institutionnalisée, l’appareil d’Etat américain, en s’appuyant sur les nouvelles technologies, entend bien tout recenser, tout ficher, communications téléphoniques comprises. Sur ses ressortissants, mais pas seulement. Les autres Etats sont fortement invités à coopérer s’ils ne veulent pas être victimes de représailles économiques. Dans un manichéisme primaire, ceux qui ne sont pas avec les Etats-Unis, sont, obligatoirement contre eux.

Dans cette dérive liberticide, les institutions européennes toujours frileuses lorsque des relations commerciales sont en jeu auraient fait le choix de l’allégeance à la superpuissance américaine.

Un accord portant sur l’échange de données personnelles concernant les ressortissants de l’Union serait en cours de finalisation dans l’objectif d’être entériné avant la fin du mandat de G. W. Bush, en janvier 2009.

Le glissement irrésistible vers une surveillance généralisée des citoyens, considérés de facto comme des ”terroristes en puissance”, est indéniable. La concession la plus importante pour les négociateurs de l’UE porterait sur le fait de reconnaître que le système de contrôle interne de l’Etat américain avec ses multiples agences offre des garanties suffisantes sur l’utilisation des données personnelles des citoyens européens.

La Commission européenne l’a très discrètement rendu public le 11 juin dans un communiqué commun uniquement diffusé en anglais avec la présidence américaine. Il aura fallu attendre que le NYT reprenne l’information pour que celle-ci commence à circuler… en Europe.

Le tournant est important pour l’UE qui jusqu’à présent était sur une ligne beaucoup plus stricte sur l’accès aux données privées de ses citoyens. Malgré tout, la question du recours juridique que pourraient engagés les citoyens européens victimes de ce qu’ils considéreraient comme une atteinte à leur vie privée ou contre des mesures négatives prises à leur encontre (liste noire pour les déplacements aériens, refus de visa, par exemple) n’est pas réglée et reste un point d’achoppement avec les négociateurs américains.

La question est suffisamment sensible pour que les autorités européennes pressentant le caractère explosif de ce type de coopération s’il venait à être largement connu préfère attendre une réforme des institutions de l’UE. Dans ce cadre en effet afin que ce serait le Parlement européen qui serait amené à avaliser l’accord. Le blocage actuel du processus de ratification du Traité de Lisbonne qui suspend la réforme institutionnelle complique les choses d’autant que le terme du mandat de George Bush se rapproche.

Dans ce contexte, les Américains pourraient jouer la carte française. Nicolas Sarkozy, ami affiché des Etats-Unis, avait déjà comme ministre de l’Intérieur joué le jeu des exigences américaines en termes de communication d’informations aux lendemains du 11-Septembre. Désormais à la présidence de l’Union pour six mois, le président français constitue le nouveau cheval de Troie des Etats-Unis dans l’espace européen. Il est vraisemblable que tout autant par amitié que par conviction il mette tout son poids à débloquer la situation. Fusse au détriment des libertés publiques. Il est vrai qu’en la matière, il détient en son ami George un professeur émérite.


Moyenne des avis sur cet article :  4.97/5   (140 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • charlie 4 juillet 2008 12:53

    L’U.E coopére avec les STATES en livrant des données concernant ses ressortissants, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme ? 
    Quoi de plus normal, lorsque l’U.E abrite en son sein des terroristes en puissance ?
    Sale temps pour les ennemis de la liberté !


    • Emile Red Emile Red 4 juillet 2008 13:04

      Mais t’es vraiment un gros con mon pauvre Charlie.

      @ l’auteur

      Merci pour cet article, à se demander jusqu’à quel point nos élus ne pourraient-ils pas être traduits devant les tribunaux pour haute trahison ou intelligence avec une nation étrangère.


    • wangpi wangpi 4 juillet 2008 13:58

      Chaque officier traitant est porté à survaloriser ses agents, et aussi les adversaires dont il s’occupe. Chaque pays, sans faire mention des nombreuses alliances supranationales, possède à présent un nombre indéterminé de services de police ou contre-espionnage, et de services secrets, étatiques ou paraétatiques. Il existe aussi beaucoup de compagnies privées qui s’occupent de surveillance, protection, renseignement. Les grandes firmes multinationales ont naturellement leurs propres services ; mais également des entreprises nationalisées, même de dimension modeste, qui n’en mènent pas moins leur politique indépendante, sur le plan national et quelquefois international. On peut voir un groupement industriel nucléaire s’opposer à un groupement pétrolier, bien qu’ils soient l’un et l’autre la propriété du même État et, ce qui est plus, qu’ils soient dialectiquement unis l’un à l’autre par leur attachement à maintenir élevé le cours du pétrole sur le marché mondial.
      De sorte que chacun de ces organismes, conféférés avec beaucoup de souplesse autour de ceux qui sont en charge de la raison d’état, aspire pour son propre compte à une espèce d’hégémonie privée de sens. Car le sens s’est perdu avec le centre connaissable.
      La société qui allait de succès en succès, et s’était persuadée qu’elle était aimée, a dû depuis 1968 renoncer à ses rêves ; elle préfère être redoutée.
      Elle sait bien que son air d’innocence ne reviendra plus...


    • Serpico Serpico 4 juillet 2008 15:51

      Charlie : " Quoi de plus normal, lorsque l’U.E abrite en son sein des terroristes en puissance ?"

      ****************************

      Elle abrite surtout le plus grand imbécile heureux de la planète.

      Quand ils détourneront les informations te concernant, tu ne seras pas aussi enthousiaste.


    • Emmanuel W 4 juillet 2008 13:09

      Je conchie Bush, sa loi HR1955, et toute sa clique de corporatiste friedmanien, qu’ils se fassent rôtir le cul en enfer, jamais je ne prendrai l’avion pour mettre les pieds chez ces arriérés. Pourrissons les bases de données de la NSA.


      • Belle lurette 5 juillet 2008 13:53

        l’amérique du nord est un pays magnifique et bush n’a aucun rapport avec la beauté et la grandeur des paysages, et ça c’est vraiment con. Ne plus pouvoir faire du tourisme parce que je ne rentrerais pas dans les critères du parfait citoyen (qui ne coute pas trop à la société mais qui donne beaucoup) là c’est trop.


      • charlie 4 juillet 2008 13:23

        Emile...
        Nation "étrangére" mais alliée historique de la France dans le cadre de la défense des valeurs universelles et des droits de l’Homme.
        Sale temps pour les Richard REID...un peu comme pour émile RED...


        • Emile Red Emile Red 4 juillet 2008 13:49

          "la défense des valeurs universelles et des droits de l’Homme"

          Il ne suffit pas d’en parler mais joindre les actes à la parole, quant à voir les USA comme un allié objectif il faut bien peu connaître l’histoire, ses retournements et ses croque en jambe.

          Un peu trop compliqué pour votre petite tête.


        • Gzorg 4 juillet 2008 15:53

          Quand tu dis :

          "dans le cadre de la défense des valeurs universelles et des droits de l’Homme."

          Tu veux dire comme a Guantanamo ?
          ou comme a Abhou Grahib ?
          Ou dans les couloirs de la mort et ses 80% de population noire ?


        • Traroth Traroth 4 juillet 2008 18:20

          "alliée historique de la France dans le cadre de la défense des valeurs universelles et des droits de l’Homme" : Et ils sont où, les Droits de l’Homme, quand on autorise ce genre de loi ? Sale temps pour la liberté, oui ! Sans aucune efficacité contre les terroristes, qui plus est.


        • alceste 5 juillet 2008 08:47

          @ l’auteur et @ Traroth,

          Henri Moreigne, merci de rendre un peu moins confidentielle cette information ! il semble que les autorités européennes ont une piètre idée des citoyens de l’U.E, puisqu’elle ne nous juge pas dignes d’être informés correctement et clairement sur un dossier qui nous concerne tous. A moins qu’on nous considère comme trop indociles...

          Traroth, je suis tout aussi sceptique que vous sur l’efficacité de ce système : Comment peut-on gérer intelligemment un volume aussi énorme d’informations ? D’autant qu’on sait que , malgré des avertissements précis, les hauts responsables de la sécurité aux Etats-Unis n’avaient pas pris les mesures nécessaires avant le 11 septembre.


        • tvargentine.com lerma 4 juillet 2008 13:38

          Les américains sont nos alliés et cela ne me dérange pas !


          • Emile Red Emile Red 4 juillet 2008 13:46

            Pauvre Lerma

            Va demander à Boeing s’ils sont nos alliés...


          • Trashon Trashon 4 juillet 2008 16:43

            Les seuls alliés des americains sont les américains point barre

            Les autres pays sont tour à tour allié ou ennemi en fonction des réalités économiques ou géo-politiques des USA

            Sans remonter bien loin regardez juste les ractions américaines qui ont découlées de notre simple refus d’aller nous embourber en Irak avec eux



          • Traroth Traroth 4 juillet 2008 18:21

            @Lerma : Quelques Freedom Fries, avec ça ?


          • dom y loulou dom 5 juillet 2008 12:57

            non tu es un citoyen-valet du pentagone mais tu ne veux pas le voir


          • dom y loulou dom 5 juillet 2008 12:58

            à lerma va ce commentaire bien sûr


          • charlie 4 juillet 2008 13:57

            Calme toi le RED...tu vas péter une durite et pleurer pour être pris en charge par un hopital Américain...
            Un comble, non ? 


            • faxtronic faxtronic 4 juillet 2008 14:05

              Charlie, t’es vraiment un grosse merde a eclater a la chevrotine.

              Les instutions europeennes ouvrent leur anus tres fort pour des contrats, cela ne veut dire qu’une seule chose : ce sont des sous-hommes, qui ne meritent pas de vivre.


            • Emile Red Emile Red 4 juillet 2008 14:21

              Merci Faxtronic de me conforter dans l’idée que Charlie est une fiente putride.


            • Serpico Serpico 4 juillet 2008 15:53

              Red

              Il y a des fientes qui foutent la paix au monde et qui puent moins que charlie.


            • Mendosa Mendosa 4 juillet 2008 22:35

              Pleurer pour être pris en charge par un hopital Américain... vous plaisantez ? Vous avez vu comment on y est soigné dans les hopitaux Américains ??


            • arroc 5 juillet 2008 13:06

              Charlie ou l’idiot du village global...

              Faxtronic : vous traitez ce pseudo imbécile (probablement agent provocateur de la clique, vu qu’il tente l’attaque personnelle envers ses détracteurs pour tuer le débat) de sous-homme, ce qui, historiquement parlant, fait partie du discours nazi, et par là même justifiez dans les cerveaux de ce crétin et de ses petits maîtres à non penser la haine qu’ils vouent au peuple. Savoir raison garder, surtout avec les plus cons des plus cons.


            • charlie 4 juillet 2008 14:32

              Ils sont supers vos arguments...cocos, islamos ou fachos ???
              Vive le monde occidental, vive la liberté, vive l’OTAN...

              Oh la vache...le FAX va être toute retournée...attention FAX...le RED est derriére toi...le petit doigt en érection !


              • Emile Red Emile Red 4 juillet 2008 14:42

                Allez, va faire joujou aux billes avec les copains de ton age ou va réviser tes leçons et ne te mèle pas des conversations des grands, sombre crétin.


              • charlie 4 juillet 2008 14:52

                Education de père alcoolique ça ...
                Et pendant que je révise ...papa RED siffle du gros rouge qui tache...et part à la manif pour soutenir les farc...ses fréres marxistes créateurs de goulag...c’est pas joli joli ça papa !
                Heureusement que la reléve arrive...allez hop...à la croix bleue l’alcoolo !


              • Zalka Zalka 4 juillet 2008 15:06

                Charlie, tire toi une balle dans le crâne...

                Sans déconner, tu es un des types les plus con que j’ai pu croiser ici. Tu passes ton temps à dénoncer des pseudos islamos coco gauchos, qui pour la plupart n’existent que dans les brumes de ton delirium tremens.

                Tu te crois libre, mais en fait tu as autant d’ouverture d’esprit et de tolérance que les islamo coco gauchos que tu dénonces. Tu es juste dans le camp en face, mais trop con pour le réaliser.


              • Emile Red Emile Red 4 juillet 2008 15:17

                "papa RED siffle du gros rouge qui tache"

                Pauvre andouille, même les gens les plus opposés à moi, ici, savent que je ne me contente pas de gros rouge, à ton image de poivrot décadent.


              • SANDRO FERRETTI SANDRO 4 juillet 2008 15:31

                Ah ça, j’en témoigne. ..
                On peut chercher des querelles à Red, mais pas celle-là.
                Il s’agit là de la plus grosse insulte lue sur Avox depuis que j’y suis....
                Red un buveur de Kiravi, de taffettas du duodénom...
                J’appelle Tony et sa moto.....


              • SANDRO FERRETTI SANDRO 4 juillet 2008 15:36

                J’ajoute que pour le sujet qui nous occuppe, les PNR, refuser de boire du rouge (ou tout alcool) suffit à classer le passager comme suspect.
                Il y 2 ans, dans les négociations avec l’UE, il y avait eu un rude combat sur la fameuse case "préférences alimentaires" parfois demandées par les Cies aériennes et que les USA ( mais aussi le Canada et l’Australie, ne l’oublions pas) souhaitaient voir inscrire dans les données passagers.
                Comme quoi , le système est faillible. Red, qui n’est pas un allégeant aux USA, mange du porc et bois du bon vin, c’est donc un bon citoyen pouvait tranquillement assassiner le Pt des Etats Unis....


              • jondegre jondegre 4 juillet 2008 15:36

                Emile, fax et charlie, vous arretez de vous chamailler. Allez zou, les garcons, allez vous laver les mains c’est l’heure du gouter.


                • charlie 4 juillet 2008 15:36

                  RED est un alcoolique et alors...à partir du moment ou il n’engrosse pas maman un soir de beuverie...

                  ZALKA...c’est bien, t’as compris...je suis dans le camps de la liberté...l’axe du bien !


                  • Emile Red Emile Red 4 juillet 2008 15:50

                    Au moins tu reconnais qu’il y a maman....

                    C’est dur pour toi, qui manie la veuve poignée aussi fébrilement que les post stériles dont tu inondes Avox.


                  • charlie 4 juillet 2008 17:26

                    entre nous emile, avec la gueule d’alcoolo que tu dois avoir...maman est sans doute de la même cuvée...un millésime pour soiffards attardés ...si tu as un enfant...big RED....comme p’tit nom est tout indiqué !


                  • Kassandra Kassandra 5 juillet 2008 11:33

                    @ Charlie

                    Petit pustule mal comprenant quand est-ce que tu les prend tes vacanses, ça nous en ferait ??!!...


                  • Kassandra Kassandra 5 juillet 2008 12:24

                    Depuis le 11/09/01 "rien ne va plus les jeux sont fait"...Donc, ce 11 sept était un

                    COUP D’ETAT MONDIAL

                    il fallait vraiment avoir du beurre de cacahouète dans les yeux pour ne pas le voir.

                    L’idéologie sécuritaire a triomphée, même dans les pays dit "démocratiques" les opposants contestataires du système sont assimilés à des "terroristes" à qui s’applique des lois d’exception.

                    Tous les dictateurs ont renforcé leurs pouvoirs, Bush et sa clique ont mis le monde en coupe réglée ...Régression généralisée des libertés publiques partout. On a plus le choix soit on est contre les "pseudos terroristes" soit on est terroriste soi même.

                    Le bisness des armes fonctionne à fond, la peur est utilisée à outrance pour convertir les septiques...Qu’est-ce qu’il vous faut de plus ?


                  • dom y loulou dom 5 juillet 2008 13:21

                    ça te travaille les enfants n’est-ce pas charlie ? fallait pas appuyer que veux-tu.


                  • Belle lurette 5 juillet 2008 14:06

                    effectivement depuis le 11 sept 2001 la face du monde a changée


                  • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 4 juillet 2008 16:50

                    charlie parles avec tes smiley c’est moins lourd..


                    • arroc 5 juillet 2008 13:01

                      Si vous soutenez ce genre de comparaisons, vous devez aussi vous rendre compte que les usa d’aujourd’hui ressemblent pas mal à l’allemagne nazie de 1933-41.

                      Mais pourquoi pensé-je que cela vous fait plaisir ? le gud de votre pseudo probablement...

                      Par ailleurs, le fait de placer au premier chef l’économie dans toute la vie politique et sociétale, quelque part, c’est la victoire refusée au fascisme à l’issue de la seconde guerre mondiale...

                      Le 20ème siècle ou l’étron de l’Histoire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès