Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Union européenne après Lisbonne

L’Union européenne après Lisbonne

La main invisible qui fait l’Europe...

Le Traité de Lisbonne va-t-il permettre de simplifier cette construction baroque qu’est l’UE et lui donner une gouvernance ? Hélas non ! Qu’observe le citoyen européen : la nomination d’un « Président » n’a pas mis fin aux présidences tournantes du Conseil : quel est le vrai Président, Herman Van Rompuy ou l’autre, l’intérimaire ? Le premier est nommé pour trente mois, le second pour six : Kissinger téléphonera-t-il au bon ?
 
Mais c’est du côté du « Haut représentant pour les affaires étrangères » qu’on entre dans ce qu’il convient d’appeler un cabinet de curiosités institutionnelles. Ainsi, la baronne Catherine Ashton, Haut représentant, va créer un SCAE (Service commun d’action extérieur) qui aura, pour commencer, cinq à six mille diplomates. Rien que ça ! La Commission, le Conseil et le Parlement en revendiquent l’autorité. Il y aura donc un compromis et le SCAE dépendra d’un peu des trois... sans oublier les ministres des Affaires étrangères des Etats membres, réunis dans le Conseil des ministres, qui ne sauraient être tenus à l’écart des affaires relevant dudit SCAE. Cacophonie et paralysie diplomatiques assurées en vingt cinq langues...
 
Le SCAE aura à sa tête un Secrétaire général avec deux adjoints : nouveau casse-tête institutionnel, qui nommer à ces postes prestigieux ? La lutte continue entre la France et l’Allemagne - l’Angleterre n’osant revendiquer ce poste après avoir obtenue la nomination de Lady Catherine Ashton (comme quoi, les Anglais sont capables de retenue). Mais le SCAE ne saurait être sous la coupe des « grands Etats », les « petits » veulent aussi se faire entendre : Lady Ashton propose une représentation géographique équilibrée : c’est bien !... Avec également une représentation équilibrée des sexes (sic) : c’est mieux ! Quoi d’autre sweet lady ?
 
Le recrutement de ces cinq mille fonctionnaires se fera sous l’autorité de la Haut Représentant, mais la Commission veut avoir un droit de regard. Pourquoi pas ? mais pourquoi seulement la Commission, et pas le Parlement ou le Conseil ?, d’autant qu’à terme les diplomates devraient être issus par tiers du Conseil, de la Commission et des Etats membres. Du grain à moudre au sein de l’UE ; les affaires attendront... l’important c’est d’en être ! n’est-il pas ?...
 
Lady Catherine veut placer les « Délégations de L’UE à l’étranger » sous son autorité ; y compris les Délégations de la Commission qui n’ont pas de compétences diplomatiques ! Elle y va un peu fort en voulant déposséder la Commission de ses attributs dans les domaines du climat, de l’énergie, de l’aide au développement, etc. Mais c’est ainsi qu’on s’impose, non ! Il y a du Mrs Thatcher dans cette baronne ; la diplomatie serait-elle le cheval de Troie anglais pour prendre l’Europe ?
 
De plus, comme si le mot « délégation » était trop faible ou galvaudé, Lady Cath veut créer des « Bureaux thématiques » - oh ! le joli nom ! – qui empièteront, ou feront double ou triple emplois avec d’autres organismes (mais de cela, semble-t-il, peu lui chaut). C’est aussi une façon de faire de la diplomatie que d’emmerder tout le monde avec des dossiers abscons et dits mondiaux qui concernent donc l’ONU et ses multiples organismes (OMC, FAO, UNESCO, BIT, UNRWA...)
 
Va-t-elle trop loin en voulant intégrer les structures militaires dans son truc à elle ? Que non ! La diplomatie et la guerre ne vont-elles pas de conserve : tantôt l’un, tantôt l’autre... Comment imaginer une diplomatie qui ne s’appuierait pas sur les armes ? Nonsense ! Elle a donc de bons arguments pour devenir le Commandant suprême de la « Défense européenne » (qui n’existe pas vraiment, mais ce n’est pas une raison pour ne pas en revendiquer le leadership) - en attendant de lancer une OPA sur l’OTAN... (C’est la vision anglo-saxonne, application de la théorie clausewitzienne, complètement en décalage avec la culture européenne qui ne peut que développer une diplomatie wilsonienne, illustration de la philosophie kantienne fondée sur les droits de l’homme et concernée avant tout par les interventions humanitaires.)
 
Lady Cath est cette main invisible qui fait l’Europe.... la main d’une Anglaise qui n’en a rien à cirer de l’Europe, qui préfère Londres à Bruxelles : God save the Queen. « Elle est parfaite, c’est moi qui l’ai faite » doit penser Mrs Thatcher ; « Medre alors ! cette Pussy Cat fait plus fort que moi ! » peut dire le Père Ubu.
Quand les Russes nous couperont le gaz, on aura l’usine pour en produire...
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • bonsens 8 avril 2010 12:30

    un exemple de plus du couteux foutoir europeiste de bruxelles . Mais qui nous débarassera enfin de cette dictature incompétente et corrompue ?


    • non666 non666 8 avril 2010 12:55

      Il y a 3 pouvoirs souverains

      1) La monnaie , confisquée aux etats est desormais entre les mains « indépendantes » de banquiers apatrides.
      La phase deux est déjà dans les tuyaux : la fusion euro-dollar qui va permettre d’apurer l’enorme masse monaitaire imprimée sans contrepartie richesse produite (autrement dit : de l’ainflation) que les etats unis sont pret a mettre dans le berceau : Ils echangent leur monnaie qui ne vaut plus rien contre la notre mais garderont le controle, soyez en sur !

      2) La defense.
      Sans l’avoir annoncé dans la campagne présidentielle, Sarkozy a livré la France aux doigts crochus des anglo-saxons
      L’Euro-corps agonise ; desormais sans objet
      L’idée d’une super-puissance rivale des etats unis et permattant un equilibre des pouvoirs s’est effondré.
      Cela était d’ailleurs annoncé dans le TCE paragraphe 20 à 40
      Ne l’ayant pas validé de bon gré, le Traitre nous l’a imposé de force, grace a ses feaux elus sous l’etiquette UMP.

      3) La diplomatie.
      La France avait, il y a 20 ans ses 3 pouvoirs souverains.
      Mais jusqu’a present, elle etait la SEULE et la DERNIERE a avoir encore , en Europe , une diplomatie independante (des etats unis aussi)
      C’est finit avec Sarkozy au pouvoir et avec la creation de cette « diplomatie europeenne » qui n’est qu’une agora de criards .
      Tout le monde a Egalité !
      C’est « l’ecole des fans » de jacques martin pour diplomates...
      Les soumis anciens (Allemagne, Italie) les complices (Angleterre, Pays Bas) et les esclaves d’un camps qui changent de maitre (les pays de l’est) sont desormais a egalité avec la France pour rendre surtout sa voix aussi inaudible que la leur !

      En plus c’est la garde chiourme anglais qui sert d’interprete avec les etats unis !
      C’est beau l’Europe !

      Combien de preuves vous fait il pour vous convaincre que Sarkozy est un traitre ?
      Combien de trahisons aussi evidentes que celles ci vous fait il pour que vous arretiez de voter UMP ou PS(qui laisse faire et se prepare a mettre en selle DSK) ?

      J’ai deja commencé la construction d’une guillotine dans mon garage.
      Pour l’instant, elle ne coupe que du petit bois.
      Mais , mes listes sont pretes.
      Vivement que cela pète !





      • BA 8 avril 2010 13:43

        Jeudi 8 avril 2010 :

        Grèce : taux des obligations grecques à son plus haut historique (7,322 %).

        Le taux des obligations grecques à dix ans a atteint jeudi matin le niveau historique de 7,322 %, du jamais vu depuis l’adoption de l’euro par la Grèce en 2001, en raison des inquiétudes qui pèsent toujours sur la capacité du pays à financer sa dette.

        A 09H55 (07H55 GMT), l’obligation d’Etat grecque à 10 ans avait un rendement de 7,322 %.

        Le différentiel (« spread ») avec l’obligation d’Etat allemande, le Bund 10 ans, qui sert de référence sur le marché obligataire européen, atteignait ainsi 424 points de base, également un plus haut depuis l’entrée de la Grèce dans la zone euro.

        Concrètement, cela signifie que la Grèce doit offrir aux investisseurs un taux d’intérêt de 4,24 points de pourcentage supérieur à celui de l’Allemagne, pour emprunter sur le marché obligataire afin de refinancer sa dette.

        http://www.romandie.com/infos/news/201004081007200AWP.asp

        Préparez-vous.

        Attachez vos ceintures.

        La zone euro va exploser.


        • BA 8 avril 2010 16:04

          Jeudi 8 avril 2010 :

          Grèce : les Grecs au guichet pour retirer leur argent.

          La situation de la Grèce angoisse ses habitants, qui auraient déjà retiré auprès des quatre principales banques environ 10 milliards d’euros. Les banques grecques demandent à l’Etat de les aider, au moment où les taux obligataires sont au plus haut.

          Sur les seuls deux premiers mois de l’année, les Grecs ont retiré de leurs comptes bancaires environ 4,5 % du total de l’argent dans le système bancaire du pays, d’après la Banque centrale grecque.

          Les quatre plus grosses banques grecques - National Bank of Greece, EFG Eurobank, Alpha Bank et Piraeus Bank - déplorent l’évaporation d’environ 10 milliards d’euros des comptes de dépôts, et implorent le gouvernement de les aider, rapporte le Financial Times dans son édition de jeudi.

          George Papaconstantinou, le ministre des Finances, a indiqué mercredi que l’ensemble des banques avaient demandé les 28 milliards d’euros restants du plan de soutien financier apporté par l’Etat aux banques au plus fort de la crise en 2008.

          Ces appels au secours interviennent alors que les taux d’intérêts grecs ont battu des records cette semaine. Ce jeudi, le rendement (taux) de l’obligation grecque à 10 ans a atteint 7,31 %. Un record historique.

          Les rendements grecs s’éloignent ainsi du taux de référence, le Bund allemand, le fossé entre les deux se creusant à plus de 400 points de base (4 points de pourcentage).

          Les marchés ont réagi au jugement d’Athènes, selon lequel les mesures proposées par le FMI sont trop sévères. « C’est une des raisons, mais il y en a d’autres, comme des investisseurs qui se trouvent forcés de vendre parce que les taux sont maintenant trop élevés », explique Jean-François Robin, analyste chez Natixis.

           

          http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/04/08/04016-20100408ARTFIG00381-les-grecs-au-guichet-pour-retirer-leur-argent-.php


          • La tour de garde 9 avril 2010 07:23

            L’union européenne devrait être dissoute ,les citoyens Européens ne tire aucun avantages de cette union mais en récoltent tous les inconvénients.
             1°/la multiplication de postes en doublons ,voir en triplette.
             2°/les états ne sont plus maître de leur politique.
            Ne serait-ce que pour ces deux motifs il faut se sortir de ce bourbier qui ne mène à rien de bon pour les citoyens lambdas.
             :->

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès