Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Union Européenne cherche à mettre en pratique le concept (...)

L’Union Européenne cherche à mettre en pratique le concept d’économie d’énergie

La Commission Européenne souhaite favoriser les initiatives d’économie d’énergie par le biais de sa politique de cohésion. Cette volonté a été confirmée lors d’un atelier de travail le 19 juin dernier.

 Cette rencontre, organisée par la Commission européenne en collaboration avec de grandes institutions financières, avait pour objectif de mieux faire connaître les programmes de soutien à l’amélioration de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables. Il est possible de consulter les présentations données à cette occasion.

Le plan européen pour la relance économique insiste sur l’importance des investissements pour l’amélioration de l’efficacité énergétique, qu’il présente comme une solution profitable pour tous, permettant de soutenir l’activité économique durant la crise et de réduire les coûts énergétiques. Dans ce contexte, la modification apportée à l’article 7 du règlement sur le Fonds européen de développement régional a pour but d’apporter un soutien aux États membres dans leurs efforts de relance.

Le secteur du bâtiment est responsable d’environ 40 % de la consommation énergétique finale de l’UE et de 36 % des émissions de CO2. Les bâtiments résidentiels représentent près de 2/3 de cette consommation énergétique et des émissions qui en découlent. Ce secteur renferme toutefois également un potentiel inexploité considérable pour réaliser des économies d’énergie rentables. En effet, 30 % de l’énergie consommée par les bâtiments pourrait être économisée d’ici à 2020. Il est donc essentiel d’investir dans le secteur du bâtiment pour parvenir à réaliser les objectifs de l’UE en matière de changement climatique, d’énergie et de création d’emplois. Le nouveau règlement aujourd’hui en vigueur, le défi est de faire en sorte que les régions recourent aux nouvelles possibilités à leur disposition pour mobiliser davantage de financement au profit des énergies propres et encourager le développement durable

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Loule 28 août 2009 17:43

    Oui et alors ? cet article n’a aucun intérêt.


    • jjwaDal marcoB12 29 août 2009 13:18

      Passons vite sur le point capital qui est de découvrir en 2009, ce qu’il fallait faire dès le premier choc pétrolier (plus de 30 ans déjà).
      Découvrir en 2009, que le kwh ou la tep la plus économique et la plus écologique est celui qui n’est pas produit et consommé, montre la maîtrise du volet « énergétique » par l’élite décadente qui prétend nous donner des leçons.
      On sait que le développement des renouvelables seraient à zéro en France sans l’injection européenne (directive climat-énergie). Espérons que cette nouvelle « tape dans le dos » sera profitable aux Etats membres...
      On est encore cependant dans le cadre de « soins palliatifs » sur un système économique fondamentalent ubuesque.
      On fonce toujours dans le mur, et on nous propose de ralentir un peu, c’est tout...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

patrick


Voir ses articles







Palmarès