Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > La Belgique fait sa grande crise existentielle

La Belgique fait sa grande crise existentielle

Nouvel échec dans l’interminable crise politique qui anesthésie la Belgique depuis maintenant 228 jours. Le « conciliateur royal », le socialiste flamand Johan Vande Lanotte, a jeté l’éponge ce mercredi 26 janvier après 99 jours de vaines tentatives de recréer un dialogue entre les factions nordistes et sudistes. Il a remis pour la deuxième fois sa démission au souverain qui lui avait confié cette mission impossible : concilier l’inconciliable. 

M. Vande Lanotte a justifié son abandon par le constat qu’il n’y avait aucune perspective d’avancée dans les discussions institutionnelles et qu’il n’a pas été possible de ramener les sept partis autour de la table qu’ils avaient quittée le 3 septembre. C’est dire si le fossé est grand.  

Désintérêt populaire et radicalisation politique

Hormis quelques frémissements « citoyens » (la manif du 23 janvier à Bruxelles), nul ne s’émeut plus qu’il n’en faut de ce nouvel épisode de la Saga Belgica tant il fait partie de la culture politique en Belgique, une culture politique qui frôle le degré zéro. La Belgique s’est installée dans le ronron d’une crise existentielle où les acteurs ne sont plus des partenaires respectables mais des adversaires de pacotille. Même la presse et les médias ne trouvent plus rien à dire. 

La Flandre, de plus en plus décomplexée, se sent pousser des ailes tandis que les francophones s’accrochent désespérément à l’Etat providence. Le bras de fer entre le pragmatisme nationaliste flamand et l’idéologie fédéraliste de la gauche francophone a eu raison de l’obstination de M. Vande Lanotte. A qui la faute ? Sans aucun doute aux sept partis (4 flamands, 3 francophones) censés négocier la formation d’un gouvernement fédéral.  

Albert II de retour au charbon 

Comme de coutume au royaume, le souverain s’apprête à reprendre ses consultations des responsables politiques en y incluant cette fois les libéraux. Il lui faut trouver à bref délai l’homme ou la femme qui pourra endosser avec quelque espoir de succès une nouvelle fonction en « eur » sortie du chapeau de son inoxydable directeur de cabinet.

Cette prérogative royale, faut-il le rappeler, n’est pas inscrite dans la Constitution. C’est une tradition tenace et elle montre de plus en plus ses limites. Les pouvoirs du « chef de l’Etat » sont extrêmement limités mais le personnage actuel est considéré par une frange importante de la population comme un sage incontournable. Ce qui, au demeurant, est peut-être vrai avec Albert II. 

Maintenant, il est temps d’admettre que cette option à sept est morte et bien morte. Y en a-t-il d’autres plus aptes à composer ? Seuls les optimistes crédules semblent encore y croire.

Au menu, deux immenses revendications flamandes rejetées en bloc par les francophones : la régionalisation de la politique de l’Emploi et, en partie, des soins de santé. Deux sujets qui touchent directement à la sacro-sainte Sécurité Sociale fédérale, un tabou plus que tabou pour la gauche francophone actuellement aux manettes. 

Quand on sait que les discussions achoppent depuis plus de sept mois sur le volet institutionnel et que, derrière, il y a un importantissime volet socio-économique qui trépigne d’impatience, on imagine sans peine qu’un éventuel accord n’est pas pour demain.


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • jltisserand 28 janvier 2011 10:37

    c’est a mourir de rire. La Belgique .. Bruxelles .... la capitale Europeenne. Ah Ah Ah !!!


    • rastapopulo rastapopulo 28 janvier 2011 14:32

      Dans le genre, il y a aussi Albert 2° qui encense régulièrement l’UE alors qu’elle a annulé le Glass Steagall en 1993 (6 ans avant les USA) voulu par Albert 1° en 1934 (10 ans avant la France).


    • LeGus LeGus 28 janvier 2011 11:20

      @l’auteur,

      Je vous recopie ici le commentaire que j’avais fait à l’article de l’enfoiré sur cette manifestation citoyenne que vous évoquez dans votre article :

      -Les manifestants de ce WE sont des naïfs ! Pourquoi vouloir un gouvernement capable de prendre des mesures d’austérité comme le veut le FMI et comme le font nos voisins ?
      -Cessez de parler de la division de la Belgique en trois entités, seule la Flandre aspire à l’indépendance. Que la Flandre fasse sécession, la Belgique existera sans eux point.
      -Qu’ils s’en aillent donc, les francophones de Belgique en sortiront gagnant : plus de fonctionnaires flamands dans les ministères, plus de plafond de verre linguistique (une amie est infirmiere dans un maison de retraite publique et est bloquée dans son avancement car non bilingue, alors qu’il n’y a pas de flamand parmi ses pensionnaires)
      -Bruxelles 20% du PIB et 10% de la dotation. De plus comme il est de règle en chacun paie ses impôts sur son lieu de travail, 600.000 flamands paieront encore en Belgique mais celle ci ne remettra plus rien à la Flandre.
      -Que ces rats de spéculateurs s’en donnent donc à cœur joie sur la dette belge, le temps qu’on la négocie entres parties en divorces, ils pourront se les ranger avec leurs emprunts russes ou s’en torcher.
      -Il faut élargir Bruxelles en fonction de ses infrastructures vitales, c’est à dire le ring y compris rhode, waterloo, braine-l’alleud. Les flamand ne voudront pas, pas de soucis on ferme le canal Albert et Anvers crèvera de soif. C’est comme ça qu’on doit négocie avec de Wever, ce genre de crypto-fasciste ne comprend que la coercition qu’il cherche d’ailleurs à nous appliquer.


      • asterix asterix 28 janvier 2011 13:35

        Bien répondu Le Gus ! Quand Mr Colette nie dans ces mêmes colonnes le caractère néo-fasciste de la N-VA, on peut s’attendre à tout de sa part.
        Nous voulons la démocratie, ils nous traitent de rats francophones en nous accusant d’être racistes. Plus fort que Le Pen, ai-je écrit il y a 4 mois. Cela se vérifie tous les jours !
        Déjà que ce parti a pour mot d’ordre d’arroser de commentaires négatifs toute tentative d’éclaircissement de la situation et paye des « collabos » rien que pour cela....
        Je respecte le pluralisme d’opinion, pas l’aveuglement.


      • François Collette François Collette 28 janvier 2011 14:24

        Décidément, Astérix, vous m’en voulez. C’est bien sûr votre droit. Continuez, votre acharnement hystérique m’amuse beaucoup.


      • rastapopulo rastapopulo 28 janvier 2011 14:26

        Cocasse d’avoir soutenu le régionalisme avec l’UE anti-nation, puis se plaindre de De Wever qui est simplement européiste ! 

        Lui au moins il est logique. Les francophones, eux, ne veulent plus d’une nation sauf pour payer la sécu.

         


      • asterix asterix 28 janvier 2011 14:57

        Non Monsieur, je ne fais que vous citer, un point c’est tout !


      • LeGus LeGus 28 janvier 2011 16:15
        @Rastapopulos

        « Cocasse d’avoir soutenu le régionalisme avec l’UE anti-nation, puis se plaindre de De Wever qui est simplement européiste !  »

        La NVA de De Wever est officiellement pour l’indépendance de la Flandre.
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Nieuw-Vlaamse_Alliantie

        « Lui au moins il est logique. Les francophones, eux, ne veulent plus d’une nation sauf pour payer la sécu. »
        Pas tout à fait, il veut régionaliser certaines parties comme l’assurance chômage ce qui serait profitable à la Flandre, par contre on ne l’entend pas sur les pensions par exemple.

        La méthode est :
        « Ce qui est à moi, est moi. Ce qui est à toi, on peut toujours en discuter. »
        La seule réponse raisonnable est de lui répondre d’aller se faire foutre.


      • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2011 17:36

        LeGus,

        Auquel j’avais répondu :
         « Naifs »,
        Je ne sais pas. Mais un peu en manque d’idées, ça je suis bien obligé de le constater.
        Faire de la politique, sans politique précise, c’était pas couru d’avance.
        Comme je le fais souvent, je suis allé en éclaireur sur place avant l’« event ».
        J’étais autour à la gare du Nord (départ de la manif) à 12:00. Personne ou presque. Pas d’arrivée massive.
        Je sais c’était prévu pour 13:00, mais les horaires des trains, les arrivées prématurées, cela existe.
        - Je suis bien d’accord avec votre première remarque. Je l’ai d’ailleurs reprise dans un billet que j’avais appelé "Blocages soldés« qui n’a pas paru ici et qui disait »Une petit compensation : aucune « méchante » décision d’austérité, qu’un gouvernement, en plein exercice, aurait pu prendre."
        - Si vous savez lire entre les lignes, vous avez compris que je ne suis pas du tout sur cette longueur d’onde-là. J’ai trouvé d’ailleurs assez mal placé cet article du Vif. J’aurais pu signer le commentaire du petit vieux.
        - Je connais ce problème. Je suis trilingue. Si votre amie travaille dans l’environnement de Bruxelles, je trouve normal cette situation. Bientôt, 3 langues n’y seront pas suffisantes, sans quelques rudiments de bien d’autres.
        - Exact, plus de dons, plus de revenus. De la compétition, à plein.
        - Là, pas d’accord du tout. UN pourcent d’intérêts de plus, vous avez fait le calcul ?
        Ce ne sont pas les spéculateurs qui seront touchés. Eux ils s’en foutent complètement. Faut pas rêver.
        - Yes. Je l’ai toujours dit. Et en fait, en dehors de ce qui se trouve dans les lois et les livres, sur place, c’est bien ce qui se passe. Bart pratique la coercition avec les siens également. Mais faire partie d’un parti, c’est se lier avec lui à la vie à la mort.


      • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2011 17:38

        Depuis lors l’article a évolué. Modernisé. smiley


      • aspic aspic 28 janvier 2011 20:47

        Ce qui manque ici : des avis des Flamands eux-mêmes !
        Bien, je suis flamand, vivant en France depuis 10 ans. J’ai fait un saut en Flandres il y a une semaine. J’ai essayé de’analyser les choses qui se passent dans mon pays natal avec objecticité, étant donné que j’ai déja passé 17 ans en France au total. Je n’ai pas de sympathies pour les parties extrémistes.
        J’ai eu la visite ici juste avant d’entamer mon voyage, des Flamands ayant une maison ici au village et qui s’apprêtent à rester ici toute l’année et non seulement durant les vacances.
        En parlant de la situation la femme me dit : j’ai du intervenir en Sibérie pour donner un exposé en francais sur la situation en Belgique. Difficile à leur expliquer ! (elle enseigne le russe puis d’autres langues) Puis l’homme qui rajoute : ma famille était dans le Congo Belge, étant Flamand il a terriblement souffert de la part des francophones qui le méprisaient ouvertement.

        Le couple ayant travaillé à Bruxelles expliquent ensuite « qu’il fallait toujours parler en Francais même si la majorité était néerlandophone. Puis ils disent : les flamands sont enfin devenu majeurs : c’est la première fois dans l’histoire qu’ils osent dire NON au francophones, ils n’en ont pas l’habitude.
        Cela m’a frappé. J’ai ensuite, à Bruges, ma ville natale, profité pour en parler à mon frère (travaillant dans le port de Bruges/Zeebrugge) et mon père, qui à eu tout un parcours dans ce domaine. J’ai évoqué les dires d’astérix (ici présent), puis d’autres intervenants, qui dévrivent devant le forum d’agoravox les flamands comme des monstres »pire que Le Pen« , des »hordes germaniques prêts à tuer les pauvres francophones« , puis d’autres merveilles venant de Bruxelles comme la demande d’une »zone libre Bruxelloise indépendante« .
        Ma belle souer revenait juste de »Hoei« en wallonie, ou son père est hospitalisé, après une crise

        d’alzheimer. Elle a décrit la Wallonie comme pire que les pays de l’est (’roumanie p ex...), d’une pauvreté frappante comparé avec la flandre. Les fenetres étant fermés par des plaques en bois, des fuites dans la toiture, de l’eau dans les couloirs...(dans l’hopital)
        Ma famille n’a rien contre les francophones, mais, comme beaucoup d’autres en ont assez d’avoir vécu des années de non respect de leur culture de leur langue, tout en étant majoritaires dans le pays. Mon père à du faire des cours du soir pour pouvoir avancer dans sa vie professionnelle (à gent/Gand à l’époque). Il m’explique qu’il était le premier à avoir pris la parole en Flamand à Antwerpen/Anvers, durant les réunions des cadres dirgeants des ports de Belgique (Zeebrugge/Antwerpen/Gent/Brussel). Il m’expliqait que la majorité était flamand, mais n’osait pas briser cette règle:parler en francais.

        Mon frère rajoute : »c’est d’abord une question d’argent : les flamands veulent bien donner de l’argent au wallons, mais ils ne veulent pas justifier ce qu’ils en font ! Tiens, prenons par exemple les radars automatiques : il y en a environs 500 en flandre, peut être 25 en wallonie, mais la moitié des revenus des amendes doivent partir en Wallonie !.« Puis il rajoute : tu sais que je voyage beaucoup : regarde, si tu vas au restaurant, partout en Flandre (Brugge/Gent/Oostende/Antwerpen/Knokke) tu trouvera des menus en néerlandais et en francais, parfois même en anglais. Essaye de trouver le même chose en wallonie ou même à Bruxelles ! »
        Puis je pose l’ultime question à mon père : mais les gens comme Astérix disent que les wallons ont dans leur temps payé les flamands, à l’époque ou la wallonie était riche !
        Mon père de me répondre : « tu sais, les flandres étaient pauvres, Bruges était morte juste après la guerre. La wallonie a eu la chance d’avoir pu sauver son industrie lourde, c’était le Ruhr qui était bombardé à outrance par les Alliés, la walonnie a pu en tirer un grand profit jusqu’au moment ou les Allemands ont pu reconstruire leurs usines.
        Mais les américains sont venus installer des usines et investir en Belgique. Ils ont trouvé un terrain très propice en Flandre, ou les gens avaient vraiment envie d’avancer et de s’investir au travail, (sachant parler d’autres langues que le néerlandais) beaucoup plus qu’en wallonie. Ceci a été le début de l’expansion de la flandre. »

        Puis j’ai bien regardé les émissions de la télé flamande (que je capte même ici par satellite) : je n’ai pas l’impression que Bart De Wever est un extrémiste : le partie Vlaams Belang se moque de lui en ce moment et exclut une coopération. Mais il est apprécié par beaucoup de flamands qui veulent enfin des politiciens qui osent dire non aux chantages de la partie averse. Je vois pour le reste beaucoup de résignation et la réaction suivante : « eh bien, les choses vont très bien sans gouvernement, nous sommes pratiquement au même niveau que les Allemands...
        Puis il me précise que beaucoup de politiciens wallons ont des noms flamands, leurs ancêtres étaient flamands et se sont parfaitements adaptés en allant vivre de l’autre coté de la frontière linguistique, tandis que l’inverse ne se passe jamais, comme démontre les fait à Bruxelles et justement dans les villes autour de Bruxelles »

        Il faudrait donner un peu plus la parole à ce coté de la Belgique, ou alors essayer de décrire objectivement l’histoire flamande et les raisons de leurs attitude et demandes.
         


      • François Collette François Collette 28 janvier 2011 21:04

        Votre témoignage (basé sur de s« on m’a dit »), tout à fait respectable au demeurant, démontre à souhait que les clichés sont bien ancrés dans la mentalité du « bon peuple » du nord comme du sud de ce foutu pays. Concluez vous-même : le fossé est maintenant infranchissable et personne n’arrivera à maintenir durablement ce pays Belgique.

        L"auteur
        http://francoisquinqua.blog.lemonde.fr


      • rastapopulo rastapopulo 28 janvier 2011 23:32

        En quoi ce sont des clichés ???

        Il s’agit de la vie de personnes que je sache !!!!

        C’est dingue, comme si c’était un cliché que c’est les francophones qui ont refusé dés le départ le bilinguisme...

        Quand au monstre De Wever, il est simplement désinvolte avec le fédéral tout comme le régionalisme éhonté de l’UE.

        Il n’est pas nationaliste, il veut rester dans l’UE tel quel. C’est un régionaliste qui pense que la Belgique va s’évaporer entre les régions et l’UE.


      • gimo 29 janvier 2011 13:14

        AAAA QUELLE belle époque les « Flandria » jaunes ( petite mobilette) de ma jeunesse


      • chuppa 28 janvier 2011 19:02

        des frémissements,,,,,, si vous estimez que 34.000 personnes dans la rue sont un frémissement.
        je plein votre vie sexuelle....


        • François Collette François Collette 28 janvier 2011 19:24

          Je persiste et signe. Cela ne fait d’ailleurs que 3 pour mille habitants, moins que le RWF aux dernières élections. Et en dehors de cette manid un peu folklo moules-frites, RIEN ! Tout le monde s’en fout. Sauf, bien sûr,vous et moi et quelques autres.


        • François Collette François Collette 28 janvier 2011 20:50

          J’oubliais : en français on écrit « je plains ». Quelle langue parlez-vous ?


        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 29 janvier 2011 09:14

          La Belgique a le mérite de démontrer que les Nations européennes ne fonctionnent pas « démocratiquement » mais « autrement » !

          Cela fait longtemps qu’il n’y a pas de gouvernement en Belgique sans toutefois observer une quelconque perturbation sociale, alors que les pays indigènes que l’Europe continue à berner disposent de lourdes institutions sans que les choses les plus fondamentales ne soient réalisées comme l’Etat civile, le cadastre, la perception des impôts, la création des services publics, un minima d’une vie sociale, un artisanat organisé pour ne pas parler d’industrie et quelques rudiments culturels !

          Ce que les pays d’Europe encouragent en ce moment, arrivera sans aucun doute chez eux ! L’orgueil de la France et des USA empêche Sarkozy et Obama de comprendre que les millions de pauvres, SDF, les dizaines de noirs qui dorment sur les cartons, les mécontents qui s’arment lourdement en ce moment se révolteront non pas comme les peuples « arabes » manipulés et sous influence mais REELLEMENT parce que « EUX, ILS SONT INTELLIGENTS » !

          Démocratiquement, vôtre !

          Mohammed MADJOUR.


          • gimo 29 janvier 2011 09:35

             Madjour 
             !!!!!!  bien  juste   !!!!!
            même réflexion
            La Belgique a le mérite de démontrer que les Nations européennes ne fonctionnent pas « démocratiquement » mais « autrement
             » !!!!!!!!!!!!!!!!!!! et ils ne sont morts

            et le monde ne se porte pas aussi mal sans les vautour une preuve de plus
            pour les gens qui aiment être sous tutelle (moutons sous la tétine de la mère)
            sont des esclaves volontaires
            QUI DES DEUX NE PEUT VIVRE SANS L’AUTRE !!!! un pour piller et l’autre par peur


            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 29 janvier 2011 13:28

              J’ai remarqué qu’à chaque fois que poste un commentaire qui dit un atome de vérité, AgoraVox s’empresse non pas de censurer ( je respecte la charte) mais de jeter l’article dans la poubelle des archives !

              Moi, j’aime l’Agora, je suis honnête et je ne prétends pas à diriger les humains : Je suis contre le pouvoir politique au sens merdique du mot !
               

              Je vous propose en majuscule et en gras pour vous emmerder :

              « TROUVEZ UN MEILLEUR DEMOCRATE QUE MOI DANS L’UNIVERS ET JE VOUS LAISSERAIS TRANQUILLE ! »

              Mohammed MADJOUR.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès