Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > La cigogne, futur symbole de l’Europe ?

La cigogne, futur symbole de l’Europe ?


Le 9 Mai 1950, Robert Schuman prononce son discours historique. A l’époque Messieurs Adenauer et De Gasperi n’auraient jamais imaginé une construction communautaire aussi laborieuse. Principalement, ce manque de confiance qu’exprime en permanence le citoyen en ce projet de civilisation, pourtant créatif et innovant. Bien que la paix triomphe sur ce vaste continent qui a connu tant de guerres animées par tant de nationalisme exacerbé, l’idéal se perd. Reprenez les derniers voeux de François Mitterrand, il y évoque la dimension fantastique que peut nous apporter la construction européenne, en mettant en lumière la relation entre la grandeur de la France et la dimension européenne. D’ailleurs, si vous me permettez une digression, il y fait référence aux forces de l’esprit sans oublier de parler du lien entre liberté et égalité ; en replaçant ce discours dans le contexte actuel, il demeure d’une actualité « troublante ». Dans ce monde multipolaire en proie à des catastrophes systématiques, l’Europe ne parle pas d’une seule et unique voix. Les peuples européens « pataugent dans la gadoue », quand il s’agit de transférer les pouvoirs souverains à l’échelle supranationale. Ce qui est assez « extraordinaire », c’est que ce sont les mêmes citoyens qui s’étonnent « sottement » que le « Marché » domine tout.

Par conséquent, il nous faut redonner un souffle nouveau à cette Europe, celle qu’on aime. Pour la faire aimer du citoyen, il nous faut communiquer par l’entremise de symboles, ce que nous possédons certes avec l’hymne (Prélude à l’Ode à la Joie de la 9ème Symphonie de Beethoven), le drapeau (Le cercle d’étoiles dorées symbolise la solidarité et l’harmonie entre les différents peuples d’Europe). Le drapeau et l’hymne ont été adoptés par le Conseil de l’Europe avant de devenir les symboles de l’Europe communautaire. D’autre part, il nous faut inventer un symbole nouveau, à savoir se choisir un animal, en qualité d’emblème. Et si la cigogne l’emportait. L’objectif d’un symbole communautaire est la création d’une identité européenne, ce qui nous fait défaut effectivement, donc c’est un obstacle à la construction, donc nous devons le surmonter.

Les Américains ont l’aigle, les Chinois le panda, alors que les Russes sont incarnés par un ours. Beaucoup ont imaginé quel animal allait nous représenter. Précisons que la symbolique animalière est l’héritage de la tradition héraldique. L’enjeu est de trouver un animal rassemblant tous les européens et donc de redonner une âme à cette Europe qui en souffre tant. Passons en revue la ménagerie européenne ; le taureau est puissant mais agressif, le lion incarne la justice, la sagesse, le pouvoir et ... le « cliché » ; l’aigle est source de prestige mais belliciste. Le kangourou et le coq évoquent un pays trop précisément, donc n’est pas représentatif des peuples européens. L’esprit imaginatif se demande s’il n’est pas préférable de sélectionner un animal fictif ou ayant pour origine la mythologie. On se souvient de la « tortue dragon » de VGE concernant la rédaction de la Constitution européenne. L’éléphant et la colombe concentrent bien des qualités pour représenter la construction européenne. D’une part, l’éléphant est robuste et lent (quelle ironie du sort, si je tente une comparaison avec la « perle »), d’autre part, la colombe sublime la paix et le dialogue, mais est marquée comme trop catholique. Certes, ennuyeuse, la chouette est reconnue pour sa sagesse, donc évoque un évitement des rapports de forces dans le concert des nations.

Promouvoir un animal majestueux : la cigogne blanche (White Stork). « Pour l’identifier, les adultes ont le plumage entièrement blanc. La queue est blanche. Le long bec est droit. Les juvéniles ont le bec et les pattes rouge foncé et la pointe du bec est noirâtre. La cigogne blanche habite des zones dégagées de cultures et pâturages. Les cigognes blanches se nourrissent en groupes. La cigogne blanche peut rester longtemps posée sur une seule patte, sur un arbre, un haut édifice, au sol ou le plus souvent, dans son nid. Elle marche lentement, de façon majestueuse. Un mâle qui arrive à un nid commence à le refaire immédiatement. Le couple est uni pour la vie. Ce très bon planeur, grâce à l’envergure impressionnante de ses ailes, atteint plus de deux mètres. Les touristes et les enfants savent que dans les légendes elle apporte les bébés. La cigogne blanche est exclusivement carnivore. En Europe, elle chasse seule ou en groupe les petits rongeurs comme les mulots ou les campagnols, dans les zones humides ou les champs. Le cycle annuel de la Cigogne blanche se répartit normalement entre la reproduction en Europe et l’hivernage en Afrique. Pour assurer les vols migratoires, les cigognes se rassemblent deux fois par an en très grands groupes de plusieurs centaines d’individus et parcourent plusieurs milliers de kilomètres. La cigogne blanche fait partie des espèces protégées. Elle est classée comme « espèce patrimoniale ». « Quel que soit son pays de prédilection, la cigogne est connue pour apporter les bébés. Les futures mamans doivent passer commande en mettant quelques morceaux de sucre sur le rebord de leur fenêtre. L’oiseau va alors chercher le bambin auprès d’une source ou d’une mare, là où les lutins ramènent des profondeurs de la terre les âmes tombées du ciel avec la pluie, et réincarnées en nouveau-nés. Il semble que les cigognes, fréquentant les zones humides pour leurs besoins alimentaires, aient ainsi remplacé depuis le siècle dernier les lutins, qui étaient dans des temps plus anciens préposés à la livraison des bébés. Si une cigogne s’est posée sur votre maison, elle devient votre porte-bonheur dans presque tous les domaines : fécondité et fidélité en premier lieu, mais aussi richesse, santé, protection contre la foudre, bénédiction de la ville entière où elle a élu domicile, etc. Cette quantité de vertus lui a sans doute été attribuée dans les siècles passés parce qu’elle débarrassait les champs et marécages des serpents et d’autres animaux peu appréciés par les habitants. »

Outre les aspects « légendaires » et « porte-bonheur universel », qui sont déterminants chez la cigogne blanche, mettons également en lumière deux attributs possédés par ce magnifique animal, qu’est la cigogne : la liberté et la popularité. L’Europe est la victoire d’un camp sur l’autre, la liberté sur le totalitarisme. L’Europe a besoin d’être populaire, pour insuffler de l’espoir et de la confiance, à ce projet de civilisation sans précédent, d’un continent allant de « l’Atlantique à l’Oural », dans lequel l’innovation sera la clé, la dignité humaine une exigence, et portera « un projet POLITIQUE qui s’est fondé sur le rapprochement des économies  », avec une démocratie participative et une justice irréprochable.

Pierre-Franck HERBINET


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 14 janvier 2010 13:51

     les cigognes qui apportent les bébés sont forcément des mâles , vous avez vu une femelle rester sans ouvrir le bec plus de 5 mn ?


    • Gabriel Gabriel 15 janvier 2010 11:49

      Salut le chat,

      La cigogne, futur symbole de l’Europe ?

       Personnellement, je pense qu’un tube de vaseline aurait été plus approprié !  


    • zelectron zelectron 14 janvier 2010 14:03

      C’est vrai, c’est un très beau symbole ! vous le défendez bien, pourquoi pas, je vote pour.


      • LE CHAT LE CHAT 14 janvier 2010 14:40

        la Slovénie est en avance , c’est déjà dans les esprits  !


        • etiennegabriel 14 janvier 2010 16:23

          La cigogne quelle bonne idée pour un continent dont la natalité est « tombée » à 1,41 enfant par femme soit 0.69 fille par femme ; à ce rythme là, en un siècle, c’est un nombre de naissance divisé par trois (trois générations par siècle) ; or le phénomène a commencé dans les années soixante-dix....
          La cigogne,la cigogne.


          • Antoine Diederick 14 janvier 2010 20:53

            cela va faire marrer tout le monde....surtout le Cat, cigogne, c’est mon totem de scout smiley

            La cigogne est généralement un oiseau de bon augure. Elle est symbole de piété filiale car on prétend qu’elle nourrit son père vieillissant. Dans certaines régions on dit qu’elle apporte les enfants. Son retour correspond au réveil de la nature. On lui prête aussi le pouvoir, d’être, par son seul regard, la cause de la conception.

            La cigogne, comme l’ibis et le héron est un oiseau destructeur de serpents. Ils sont donc adversaires du mal, ce sont des oiseaux anti-sataniques et par là même des symboles du Christ.

            En Extrème-Orient, la cigogne est un symbole d’immortalité et plus couramment de longévité. On pense qu’elle a le pouvoir d’atteindre un âge fabuleux mais qu’arrivée à 600 ans elle ne mange plus, se contentant de boire. Apès 2000 ans, elle devient toute noire. C’est un animal cher aux taoïstes.


            c’est aussi le symbole de la concorde....


            Stork..... !!!


            • Antoine Diederick 15 janvier 2010 20:18

              c’est surtout ceci :

              STORK, acronyme de « Secure idenTity acrOss boRders linKed », est un projet pilote de la Commission européenne


            • rastapopulo rastapopulo 15 janvier 2010 10:30

              Est que les européiste vive dans la réalité ?

              Euro=dettes sans précédent
              Europe=chomage (« ça ira mieux l’année prochaine » tous les ans)
              2015=marché unique avec les USA (sans demander l’avis des peuples belle démocratie sans contrôle démocratique en effets)
              2010=harmonisation des marchés financiers avec les USA (! !!!!!!!!! la dictature GoldmanSachs chez nous ouai)
              ...

              Est ce que la lutte pour ,la sauvegarde du contrôle démocratique en vaut la peine ? Alors vous êtes contre l’europe anglosaxonne ! C’est quoi ce blabla





               


              • Fred59 15 janvier 2010 10:45

                La cigogne ?

                Pas mal vu : Elle niche près de la Suisse et voyage partout librement : comme le pognon.
                Sinon, il y a la termite ou mieux, le crabe...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès