• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > La crise des migrants révèle l’impasse de l’UE

La crise des migrants révèle l’impasse de l’UE

Cela fera bientôt un an que les pays de l’UE ne parviennent pas à gérer l’afflux de migrants. Non seulement cette crise pose le problème d’un espace sans frontières intérieures faisant reposer sur quelques pays les frontières extérieures, mais également l’équation impossible d’une politique migratoire unique pour des pays si divers. D’où une nouvelle réponse dérisoire à la crise que traverse la Grèce.

 
L’espace Schengen façon puzzle
 
La libre-circulation des personnes en son sein est un objectif majeur de l’UE. Pourtant, la non appartenance de la Grande-Bretagne à l’espace Schengen n’y freine guère la circulation des personnes. En quelques mois, l’afflux des migrants a fait vasciller cette construction idéologique et dogmatique, les pays annonçant les uns après les autres un retour des contrôles aux frontières. Il faut dire que sans frontière intérieure, pour les migrants, l’entrée dans un pays devient une forme de passeport pour tout l’espace. Et comme la Grèce n’a pas les moyens de bien contrôler sa vaste frontière avec les maigres moyens laissés par l’essorage budgétaire européen, elle est le point faible du dispositif, qui a permis l’entrée de plus d’un million de migrants en 2015, sous les applaudissements du patronat.
 
Il faut dire qu’après des années d’austérité, un fort chômage et une baisse du pouvoir d’achat dans bien des pays, additionnés à l’inquiétude existante sur la préservation de nos valeurs face à l’avancée de l’islamisme, il est légitime que les citoyens souhaitent faire une pause. Pire, il est totalement aberrant de mettre en place une politique unique pour des pays aux situations si différentes, tant d’un point de vue démographique que du marché du travail. Mercredi, l’UE est parvenu à se mettre d’accord pour un plan dérisoire de 300 millions d’euros en 2016 pour essayer de reprendre le contrôle de la frontière de la Grèce, mise en difficulté par la fermeture récente de la frontière avec la Macédoine. Mais ceci n’est qu’un bricolage dérisoire qui ne règle rien, montrant que l’UE n’est pas la solution mais bien le problème.
 

 

Non seulement, les projets fous de l’UE sont largement responsables de la crise actuelle, en faisant peser le poids du problème des migrants sur Athènes, mais on voit aussi qu’une solution commune n’est pas possible à atteindre. Ici encore, l’UE créé les problèmes et empêche de les résoudre.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • confiture 4 mars 2016 09:31

    Les applaudissements des patrons viennent de baisser, ils s’aperçoivent en Flandre et NL que le niveau d’employabilité des immigrés est loin de celui annoncé...


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 mars 2016 09:37

      L’UE n’arrive pas à gérer le problème parce que le problème est ingérable :
      il y a une guerre qui dure, donc les gens perdent espoir de rentrer au pays et se barrent.
      Les pays limitrophes de la Syrie ne sont pas dans l’UE et ils ne « gèrent » pas mieux.


      • julius 1ER 4 mars 2016 14:16
        L’UE n’arrive pas à gérer le problème parce que le problème est ingérable :

        @Olivier Perriet

        le problème n’est peut-être pas ingérable , mais il n’appartient pas qu’à l’Europe de régler ce problème or l’on s’aperçoit que tous les médias font en sorte que ce soit un problème européen ??????

        plusieurs pays en décomposition avancée comme l’Irak, l’Afghanistan, la Syrie, la Libye, le Yemen et d’autres qui risquent d’imploser comme le Liban, la Jordanie, la Grèce et la Turquie si tout cela continue et ce serait à l’Europe de régler tout cela ?????

        là il y a un manque et je dirai même un sérieux manque ...qui s’approche dangereusement du mensonge par omission, car où est le principal responsable de cette crise gigantesque ????

        l’ami américain qui parle par la voix de Trump en disant que l’Europe a un problème , c’est sûr que l’Europe a un problème mais elle est moins fautive que les USA qui a fait d’un problème régional , un problème mondial car c’est ce qu’il est devenu ce problème .... mondial !!!!!

        et même si ce problème devait faire imploser l’UE, il n’y a pas de quoi se réjouir car c’est aussi beaucoup de pays européens qui risquent d’imploser !!!!! et ce sera un immense retour en arrière !!

      • G. N’Doutpa 4 mars 2016 18:50

        @Olivier Perriet
        Mais alors dites-moi, quel état gère ?


      • Trelawney Trelawney 4 mars 2016 09:53

        Il faut aussi ajouter des paramètres de saisonnalité dans tout cela. Pour l’instant c’est l’hiver, la mer est mauvaise, il y a de la neige sur la route et la quantité de migrants bien qu’importante reste modeste par rapport au printemps qui s’annonce.

        En UE on a des pays comme la Hongrie, la Pologne la Slovaquie qui ont dit non au migrants et fermés leurs frontière. Si un migrant rentre dans l’un de ces pays, il se fait virer manu-militari. On n’en parle pas, mais c’est la réalité. L’Autriche et la Tchéquie vont faire pareil dans les prochains jours. On en est à plus de 1.5 millions de migrants et l’Angleterre ne veut pas accepter les 20000 qui sont à Calais.

        Pour l’instant le flux des migrants est cantonné tant bien que mal en Grèce, mais au printemps et par l’intermédiaire de l’Albanie qui en a fait un business, ca va passer par l’Italie.

        On a 20% de réfugiés de guerre (Syrie) et 80% de réfugiés économiques (Sael, Afrique du Nord, Iran, Irak, Pakistan) qui vont nous arriver (principalement des hommes seuls). En Lybie DAESH est prêt pour les transférer vers l’Alabanie et l’Italie.

        je ne parle même pas des terroristes qui se cachent dans le lot, car au printemps avec entre 4 et 5 millions de migrants les terroristes seront le cadet de nos soucis.

        mais c’est pas grave, hier à Amiens Cameron a jeté à Hollande une pièce de 1 euro (en fait 22 millions) en disant : « tient pour tes migrants à Calais » et Hollande c’est empressé de la ramasser en disant « merci mon bon seigneur »


        • Xenozoid Xenozoid 4 mars 2016 19:06

          @berry


          Si vous n’avez pas l’intelligence, la volonté et la virilité pour faire respecter nos frontières, restez chez vous dans vos pantoufles et laissez faire les professionnels dont c’est le métier.
          Ils y arriveront très bien sans vous.

           


          ha ya bon ? he berry ? qui decide ce qui est bon ? toi ? le fasho de service ou le kapo du coin ? un peu de tout ? non ? ou tu te fous de la gueule de l’autre


        • jef88 jef88 4 mars 2016 11:42

          la carte est bizarre
          arrivée en Espagne on a une « identification d’origine » pour 55% des migrants.
          arrivée en Italie on a une « identification d’origine » pour 47% des migrants
          arrivée en Western Balkans on a une « identification d’origine » pour 19% des migrants
          QUESTION : d’où viennent les autres ? ? ?


          • julius 1ER 4 mars 2016 14:31

            Non seulement, les projets fous de l’UE sont largement responsables de la crise actuelle, en faisant peser le poids du problème des migrants sur Athènes, mais on voit aussi qu’une solution commune n’est pas possible à atteindre. Ici encore, l’UE créé les problèmes et empêche de les résoudre.

            @l’auteur, 
            ce que vous dîtes est complètement irresponsable car au départ de toute cette problématique est la dislocation de l’Irak .... que je saches nous n’y sommes pas allés et les pays impliqués dans cette guerre d’Irak là je pense aux USA, au Canada, à l’Australie et la Grande Bretagne ne prennent pas leur part de responsabilité dans cette immense désagrégation de toute une région .....
            et comme par hasard il appartiendrait à l’UE de régler ce problème qui est mondial maintenant que vous le vouliez ou non !!!!
            on peut ne pas être d’accord avec la construction européenne mais néanmoins il faut raison garder.......

            l’UE ne peut pas être le bouc-émissaire de toute cette chienlit !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires