Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > La fin de l’Espace Schengen coûtera 470 milliards d’euros en 10 (...)

La fin de l’Espace Schengen coûtera 470 milliards d’euros en 10 ans

Le coût de la fin de l'espace Schengen évalué à 470 milliards d'euros sur 10 ans 

Photo AFP

 
 

La fin de l'espace de libre-circulation européen de Schengen coûterait a minima 470 milliards d'euros en dix ans aux pays de l'Union européenne, et plusieurs dizaines de milliards aux Etats-Unis et à la Chine, selon une étude allemande publiée lundi.

Prognos s'est attaché à quantifier la perte de temps qu'occasionneraient des contrôles aux frontières. Ils se traduiraient par des coûts de personnel plus élevés pour les entreprises et des coûts de stockage - dans la mesure où un certain nombre de livraisons "just in time" ne pourraient plus être assurées.

Dans un scénario "optimiste", les coûts de production dans l'UE s'en trouveraient renchéris de 1%, représentant un coût cumulé de 470 milliards d'euros sur le Produit intérieur brut (PIB) de l'UE en dix ans (2016-2025).

La facture serait de 77 milliards d'euros pour l'Allemagne sur la période et de 80 milliards d'euros pour la France. Les surcoûts auraient même des répercussions hors d'Europe, par le biais d'une hausse des prix à l'importation.

L'étude chiffre la charge pour l'économie américaine à 91 milliards d'euros en dix ans et 95 milliards pour la Chine. Le PIB annuel de l'UE est de l'ordre de 15.000 milliards d'euros, celui de l'Allemagne de plus de 3.000 milliards.

Un scénario "pessimiste", où les coûts de production augmenteraient en moyenne de 3%, aurait pour effet un coût pour l'UE de 1.400 milliards d'euros, dont 235 milliards pour l'Allemagne et 244 milliards pour la France.

"Si les frontières sont réinstallées, la croissance déjà faible en Europe va être encore plus sous pression", a commenté Aart De Geus, président de la Fondation Bertelsmann. "Au final ce sont les citoyens qui paient la facture", a-t-il estimé.

Récemment une étude de France Stratégie avait estimé les coûts d'une fermeture de l'espace Schengen pour la France seule à un à deux milliards d'euros par an à court terme et jusqu'à dix milliards à plus long terme.


Moyenne des avis sur cet article :  1.14/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • sophie 24 février 18:39

    Je me demande comment on arrive à de tels chiffres avec tant de chomeurs ?


    • sophie 24 février 19:35

      @sophie
      ah j’oubliais il faut défalquer les coûts de l’inutile Frontex.... 700 millions/an.


    • boudboud 24 février 18:53

      avant schengen , rien ne devait fonctionné , il y avait moins de chômeurs et on contrôlait nos frontières


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 février 19:10

        Non seulement nous n’avons pas droit en France à des débats contradictoires sur la sortie de l’ UE, mais nous avons droit à la propagande europhile, jusque sur Internet ...

        La France, avant Maastricht, avait 1/2 million de chômeurs, quasiment pas de dette publique, une économie variée, une industrie et une agriculture prospères.
        « C’était comment la France il y a 40 ans ? » C’était vachement mieux, mais faut pas le répéter !


        Remettre les frontières, encore faut-il dire pour quoi faire ? Remettre les taxes aux importations et le contrôle des mouvements de capitaux pour relocaliser les entreprises ? Sans doute pas, ce serait remettre en cause les Traités européens. Tabou ! Evidemment, la sortie de l’ UE est annoncée comme un cataclysme par les europhiles...

        Ce n’est pas seulement de Schengen qu’il faut sortir, mais de tout ce bazar européen, de l’ UE, de L’euro et de l’ OTAN !
        L ’UPR a décidé de traduire et de publier sur son site, des articles sur le débat en cours en Angleterre. Puisqu’en France nous n’avons droit qu’à de la propagande à sens unique... .

        Un vrai débat contradictoire consiste à entendre les arguments des deux parties, mais en France on a oublié ce que signifie la liberté d’expression ... 


        • legrind legrind 25 février 06:56

          @Fifi Brind_acier
          A partir de bonnes analyses, comme d’hab’ vous en profitez pour balancer tout le package habituel de l’upr et vous noyez votre crédibilité, on parle de Schengen là pas l’otan, l’euro


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 février 09:12

          @legrind
          L’UPR est sur Internet car elle est censurée depuis 9 ans. .. Mais on se demande bien ce que les militants du FN y font , alors que le FN a son rond de serviette dans tous les médias ? ?
          Rien que sur les chaînes d’info, plus de 40% du temps politique sur les chaînes d’infos en continue consacrées au FN.


        • thomas abarnou 25 février 10:09

          @Fifi Brind_acier

          L’UPR n’est pas censuré. L’UPR est un nain politique, peu connu, qui a l’audience proportionnelle à ses partisans, peu nombreux. Se vanter d’avoir 30 000 fans sur Facebook montre bien l’incapacité de ce parti à comprendre sa faible adhésion populaire. Le FN que je n’aime pas du tout est bien plus audible parce que des gens adhèrent à ses idées. Personne - on peut le dire - n’adhère à celle de l’UPR.

          De toute façon le problème de l’UPR c’est son système idéologique. Invitez le dans les médias et il se dira manipulé ou ridiculisé. Ne l’invitez pas et il se dira censuré. Le complotisme de l’UPR n’admet aucune remise en question. Il tourne en rond sûr de sa valeur.

          J’ai attentivement parcouru le programme de l’UPR. C’est une abbération, une lubie fantaisiste, sur la CIA, l’Europe, des raccourcis historiques et idéologiques grossiers que même le FN n’ose faire.

          Vous représentez une frange marginale de la France et vous aimez cette posture de marginalité. Être connu ce serait la preuve inverse de ce que vous dénoncez. Vous entretenez votre propre mise à l’ombre pour mieux asseoir votre paranoïa. On parle de vous pourtant, dans les médias. Vous avez fait Ruquier, qui reçoit des hommes politiques très connus de Mélenchon à Valls. Et vous n’êtes pas satisfait de cette mise en lumière, jugée hypocrite. Vous ne pouvez pas reprochez aux médias de ne pas vous invitez si à chaque invitation vous hurlez au scandale et au complot. Votre système idéologique tourne à vide, voilà la vérité et voilà pourquoi - ne vous en déplaise - les francais ne vous entendent pas. Car ce n’est pas le système qui vous rejette, c’est la France.

          Parlons maintenant de votre pseudo militantisme qui se traduit par des postures agressives et péremptoires, de votre main mise sur agoravox qui pollue la sphère numérique. Vous êtes agressif et aucun dialogue n’est possible. Moi je vous ais répondu - sur d’autres articles - sur la base d’arguments de fond sans préjuger de vos engagements politiques que je ne connaissais pas jusqu’à peu. Je m’en fichais en fait. Maintenant je comprends mieux. Vous n’êtes que les sbires sinistres d’un groupuscule politique. Vous n’êtes pas crédible dans le fond et dans la forme. Vous polluez internet de vos messages militants sans aucune discussion possible. Voilà la vérité. Vous vous autocongratulez sur un site sur lequel vous avez la main mise sans tenir compte des avis divergents ou de la diversité française. Vous prétendez incarner la vraie France mais vous avez un discours fasciste qui exclue toute forme de dialogue. Vous estimez déranger mais vous ne dérangez personne car vos idées sont galvaudées et faibles. Elles n’ont pas d’écho parce qu’elles ne sont pas subversives mais médiocres. Voilà la vérité.


        • Ben Schott 25 février 10:21

          @thomas abarnou
           
          « Votre système idéologique tourne à vide, voilà la vérité [...] »

           

          « Vous polluez internet de vos messages militants sans aucune discussion possible. Voilà la vérité »

           

          « Elles n’ont pas d’écho parce qu’elles ne sont pas subversives mais médiocres. Voilà la vérité »

           

          Vous êtes comme l’auteur de l’article, « une personne qui se bat pour la vérité intellectuelle » !

           


        • thomas abarnou 25 février 10:41

          @Ben Schott

          Il n’y a donc rien à tirer de l’UPR car en terme de vérité intellectuel ce parti n’a rien à proposer. Il ne suffit pas de crier au complot pour énoncer des vérités. Le pseudo sens critique du complotisme conduit à l’impasse dans laquelle vous êtes : si on vous dénonce, on est forcément un con, un idiot un aveugle dans le meilleur des cas, un suppot du diable otanesque dans le pire des cas. Un peu réducteur, vous en conviendrez. Je suis loin d’être idiot et je ne suis le partisan de personne. J’ai le droit de critiquer votre parti. Non ? 

        • Ben Schott 25 février 10:50

          @thomas abarnou
           
          Vous faites erreur, ce n’est pas mon parti, comme aucun autre d’ailleurs. Je réagissais à votre manière de « critiquer », peut-être un peu péremptoire (qualificatif dont vous abusez pour les autres), et votre usage permanent de l’argument d’autorité (« je suis loin d’être idiot » – ce qui reste à prouver).
           


        • thomas abarnou 25 février 10:57

          @Ben Schott Tant mieux si ce n’est pas votre parti. Je suis péremptoire, sûrement. Mais comment répondre différemment à un discours pareil à celui de l’UPR, qui l’est. La vérité c’est qu’on ne peut pas faire autrement. J’ai essayé et rien ne change. Je tente donc d’argumenter différemment. Mais notez que j’argumente. Je n’affirme pas dans le vide. 


        • doctorix doctorix 25 février 16:55

          @thomas abarnou
          J’ai attentivement parcouru le programme de l’UPR.


          Vous voulez dire survolé ?
          Parce qu’attentivement parcouru, c’est un oxymore.
          Vous dites que l’UPR ne propose rien.
          Sortir de l’Europe, de l’Euro, de l’OTAN, quitter toute dépendance des USA, se rapprocher de la Russie et de la Chine, qui sont des partenaires respectables et respectueux, ce n’est rien ?
          C’est rien moins que le programme de De Gaulle, adapté au siècle.
          Moi, je n’ai pas « attentivement parcouru le programme de l’UPR. »
          J’ai écouté attentivement tous les propos d’Asselineau au travers de plus de vingt conférences, et je me sens nettement plus intelligent.
          Essayez, vous n’avez rien à perdre : ça ne peut pas être pire.

        • leypanou 25 février 17:17

          @thomas abarnou
          Vous estimez déranger mais vous ne dérangez personne car vos idées sont galvaudées et faibles. : à vous lire, on dirait qu’on peut entendre sur les MSM aux heures de grande écoute tous les points de vue sur les problèmes majeurs de la France, dont l’appartenance à l’UE, l’Euro ou l’OTAN.

          Je ne sais pas quel âge vous avez mais vous faites preuve là d’une naïveté qui ne peut que fait sourire toute personne ayant un minimum de culture politique.


        • thomas abarnou 25 février 18:18

          @doctorix


          Sortir de l’Europe est non seulement impossible mais ridicule. Ce n’est pas une proposition pour moi. Sans l’Otan nous ne sommes rien. L’UPR est le parti de l’irréalisme et pire de la rupture autiste. On rompt sans réfléchir, tête baissé. Ce n’est en cela même pas de la politique puisque la politique c’est la négociation, le débat. Vous ne proposez rien d’autre que des sortie. Le programme de De Gaulle n’était pas celui-là. De Gaulle voulait de l’Europe pour asseoir sa puissance. Vous vous voulez en sortir. 

          Mais monsieur, Asselineau, aussi intelligent qu’il est et je n’en doute pas, est tout ce qu’il conspue : énarque, issu de HEC. L’élite, le système qu’il déteste, il en est. Ca me semble une évidence que de le dire ! Voilà le paradoxe qui résume toute la pensée de ce parti, l’irréalisme profond de son programme. Moi je ne veux pas sortir de l’Europe. Je suis autant français que vous. Vous ne laissez aucune alternative. Parce que vous vous estimez intelligents, porteurs de la bonne parole, moralisateurs, pour ne pas dire fats et imbus de vous-mêmes. Vous me parlez de complot comme si je ne les voyais pas. Mais ce n’est pas que je les vois, c’est qu’ils n’existent pas. 

          Je ne peux de toute façon rien dire. Votre pensée est totalitaire. Il n’y a rien pour vous en dehors d’elle. L’UPR idéologiquement tourne en rond. Je critique, et je suis sois un agent du système soit un con. Or je ne suis ni l’un ni l’autre. Moi je dénonce l’abbération de ce programme qui parvient à être encore pire que celui du FN, c’est dire. 
          Ne croyez pas que je me réjouisse du PS ou des Républicains. Mais à défaut d’être compétents, ils sont 1) modérés, ce qui est pour moi une sagesse véritable 2) réalistes. Et encore ! Mais l’UPR... mon dieu, c’est du n’importe quoi. 

        • thomas abarnou 25 février 18:21

          @leypanou


          L’âge, monsieur, je vous l’ai déjà dit, n’est en rien un signe de sagesse. A ce que je lis de vous, vous m’avez l’air d’un vieil aigri totalement coupé du réel. Chacun son truc, excusez ma jeunesse. Je ne suis pas naif. Je suis réaliste. La politique c’est le réalisme, pas l’utopie UPR qui est une pensée qui tourne en rond sans aucune remise en question. Les postulats de base sont faux. Le complotisme est toalement paranoiaque. Et vous ne m’enleverez pas l’idée. Je ne suis pas assez pigeon pour avaler vos couleuvres. A moins que vous y croyez vous même, preuve d’une sénilité avant l’heure. 

        • thomas abarnou 25 février 18:39

          @thomas abarnou

          J’ajoute que l’UPR n’est en rien subversif. S’il n’est pas visible, c’est qu’il est ridicule. Voilà. Votre pensée est totalement capitaliste en fait, elle en est issue, en contrepoint. Sans le modèle que vous haissiez, en tant que contre-pouvoir, vous n’existez pas. Le capitalisme vous a crée. S’il disparait, vous disparaissez avec. Preuve en est, votre maitre à penser est un énarque, l’illustration de ce que vous détestez. Sa pensée entière découle, malgré les apparences, des convenances habituelles du pouvoir des élites. La subversion de l’UPR ne résume qu’à être l’éternel opposant. Mais l’alternative n’est pas là. Vous n’êtes que le produit du capital, comme Marx était le produit de la bourgeoisie. 



        • doctorix doctorix 25 février 19:57

          @thomas abarnou

          Asselineau est issu du sérail, et c’est pourquoi il est en mesure de le combattre, ce qu’il fait.
          Les socialistes, comme l’UMP, nous ont conduit à deux guerres dégueulasses contre des pays qui ne nous avaient rien fait, à la remorque de l’Otan et des USA. En quoi l’appartenance à l’OTAN nous est-elle utile ? Qui craignez vous ? Ne serait- il pas plus sage de nous faire des amis plutôt que des ennemis ?
           Le capitalisme vous a crée. S’il disparait, vous disparaissez avec.
          C’est du grand n’importe quoi. Le capitalisme tel qu’il est pratiqué nous conduit à l’esclavage, par le remboursement de dettes sans cesse croissantes jusqu’à la mort : 1% de la population mondiale possède autant que la moitié de la planète. C’est ça, votre idéal ?
          Pour moi, c’est le partage, le travail comme valeur, et non le capital, l’argent qui rapporte de l’argent.
          Vous êtes l’esclave du capital, et vous n’en avez même pas conscience.


        • Shawford ORANGE SKIN 25 février 20:14

          @doctorix

          Laisse tomber le fufu a abandonné son travail de labeur avec sa Logan. Y se voit déjà en papa mobile à cette heure smiley smiley smiley


        • Ben Schott 26 février 05:29

          @thomas abarnou
           
          « Sortir de l’Europe est non seulement impossible mais ridicule »
           
          Il y a des tas de Papillons qui ne pensent pas comme vous.
           


        • thomas abarnou 26 février 16:30

          @doctorix

          Donc si je vous suis monsieur, pourquoi l’Iran, l’Arabie, la Russie, la Turquie sans mêlent également ce des guerres ? Sont ils plus légitimes que nous ? Je n’en suis pas certain. Devons nous abandonner la région et nos intérêts à nos rivaux ? Bien sûr que non, vous le savez aussi bien que moi. Chacun tire la couverture dans son camp, qu’on s’appelle Poutine ou Obama, c’est le même combat. Le syriens sont instrumentalisés mais nous ne sommes qu’une ficelle qui tire ces marionnettes parmi d’autres. Vous faites deux poids deux mesures. Si vous étiez honnête vous condamneriez toute ingérence étrangère. Mais vous ne reprochez que celle de l’Otan, ce qui est un peu facile. Il est faux de croire que nous voulons des ennemis, tout le monde souhaite une région pacifiée à part peut-être Daech qui joue de cette guerre. Il s’agit bien de parvenir à la paix tout en préservant un certain nombre d’intérêts qui ne sont pas réductibles au gaz ou au pétrole mais qui sont surtout géostratégique, géopolitique. La Méditerrannée doit rester un lac par exemple. Pour l’Ue c’est essentiel. Si Daech atteint la méditerrannée, c’est mort. La France doit aussi défendre le Liban, pays très lié à la France et aussi Israel. Voilà ses vrais intérêts dans la région. C’est simple : les binationaux libanais et israéliens. En plus la France doit oeuvrer pour tenir la Lybie en paix, ce qui n’est pas simple, et plus encore promouvoir aussi la Palestine qui est un de ses engagements. Pas facile. Voilà une vision nuancée des choses, qui ne mise pas tout sur le complot. Le complot c’est la facilité, je dirais même le témoignage d’une médiocrité intellectuelle criante. 

          Preuve en est, vous ne comprenez pas ce que je dis : quand je dis que le capitalisme vous a crée, c’est pour dire que l’UPR n’est que le parti en contrepoint des grands partis libéraux. Sans ces derniers il n’existe pas. On peut même dire qu’il n’a pas de raison d’être. Il provient donc de l’idéologie libérale et ne s’en détâche en fait même pas vraiment. L’UPR n’est que l’opposition à un système dont il se nourrit. Il n’a pas de raison d’être sans ce système. Il surfe sur les défauts du système, sur la colère pour fonder un parti. Il n’est pas l’alternative, il est l’opposition, symbole d’un système libéral par définition. Donc il ne change rien.

        • doctorix doctorix 26 février 20:14
          la France doit oeuvrer pour tenir la Lybie en paix, ce qui n’est pas simple,

          Pour qu’elle soit en paix, il suffisait de ne pas y aller foutre la merde.
          Tous ces pays du MO ne sont pas des colonies à votre dévotion. Si vous voulez leurs richesses, il vous suffit de les payer, au lieu de les voler. C’est ce que font la Chine et la Russie.
          L’OTAN est l’organe de guerres et de conquêtes de l’Occident.
          Il ne nous protège d’aucun danger, puisque personne ne nous attaque.
          Votre esprit est complètement faussé, dévoyé.
          Vous êtes le reliquat d’un monde dépassé, d’un monde qui meurt dans sa pourriture.
          En dehors d’Israël et de la Turquie, aucun pays de la région n’avait de volontés expansionnistes. La Russie n’en a pas non plus, sauf conquérir des marchés, ce qu’elle ne fait pas par la guerre.
          L’UPR n’est pas un parti d’opposition, mais un parti de rassemblement autour du bien commun. Il n’a rien de libéral, et affirme que diverses nationalisations sont souhaitables.
          Voici la preuve que vous n’avez jamais lu son programme, copié sur celui du Conseil National de la Résistance, qui a fait tant de bien au peuple depuis 1945, et qu’on est en train de tailler en pièces :
          Pour reprendre le terme utilisé par les membres du Conseil national de la Résistance, il s’agit d’organiser le « retour à la nation » (c’est-à-dire une nationalisation totale ou partielle, selon les cas) des entreprises suivantes :
          - EDF
          - GDF
          - France Telecom
          - Sociétés d’autoroutes
          - Sociétés de réseaux d’adduction d’eau
          - TF1
          - TDF
          - Tout établissement financier secouru par des fonds publics
          - Annuler définitivement le processus de privatisation rampante de La Poste.
          - Interdire la privatisation des services publics stratégiques existant actuellement dans le domaine de la santé et de l’éducation.
          - Poser le principe constitutionnel de la propriété publique de La Poste, des producteurs et fournisseurs de gaz et d’électricité, de la SNCF, des autoroutes, des services d’adduction d’eau et des deux premières chaînes de télévision nationale. 


          C’est libéral, ça ?
          Pour connaitre le reste, c’est ici :

        • thomas abarnou 26 février 23:10

          @doctorix Vous faites le sourd - ou alors je m’exprime pas, mais je le crois pas puisque je l’ai déjà expliqué de trois façons différentes. Quand je dis que l’UPR est le fruit du libéralisme, je ne dis pas qu’il est libéral, mais qu’il est le contrepoint du libéralisme, son opposant. Il ne se définit que par le libéralisme et donc il en est issu. C’est pourtant simple à comprendre. Si vous enlevez le libéralisme, vous enlevez l’UPR. La raison d’être de l’UPR c’est d’être un opposant au système. Il n’existe, ce parti, que par le système de fait. Il ne s’envisage que par ce biais. C’est peut-être trop compliqué pour vous mon bon monsieur à comprendre, ceci expliquerait cela. 


          Vous me traitez de reliquat du monde passé ? Mais vous êtes gaulliste, qu’est-ce qui est plus passéiste que le Gaullisme et surtout celui promu par l’UPR, sans nuance, si ce n’est l’illusion que la France des années 50 est la France d’aujourd’hui, cette France qui a gagné 20 millions d’habitants qui a triplé de PIB. Plus du tout la même France à mon sens. 
          La Russie n’est pas expansionniste ? Et la Crimée qu’est donc ? - Ne me dites pas que c’est l’Occident. L’annexion n’est pas occidentale, elle est russe, ce sont les russes qui ont amené des chars à la frontière. Et ces vues sur les pays baltes ? Et sa volonté de placer les pions dans le Moyen Orient ? Conquérir des marchés, c’est ce que fait aussi l’Occident dans ce cas. Que fait l’Occident avec l’Iran ? Conquérir un marché. 

          La Lybie était en paix monsieur mais à quelle prix ? Qui était Khadafi monsieur ? Et qui s’est plaint qu’on traite avec ce type infréquentable ? Et qui ensuite s’est plaint qu’on le déchoit de son trône ? Les mêmes. Etrange. Je ne soutiens pas ce qu’a fait la France en Lybie mais elle a fait un choix, elle doit le mener jusqu’au bout à présent, pour la paix de la région et je ne suis pas mécontent qu’elle soit débarasser de Khadafi qui muselait son peuple. Vous n’aimez pas l’Occident, voilà la vérité. Que puis-je dire de plus ? Vous soutenez les peuples opprimés par l’occident alors que ces peuples étaient opprimés déjà avant. Vous faites deux poids deux mesures par haine pure de l’OTAN, de l’UE, des USA. Cela vous place dans la posture insupportable de soutenir l’insoutenable. 

        • doctorix doctorix 27 février 00:01

          @thomas abarnou
          Le Crimée est une terre Russe, dont les nazis de Kiev s’apprêtaient à massacrer les habitants.

          Poutine les a sauvés, après avoir demandé leur accord, qu’ils ont donné à 90% dans des conditions parfaitement légales.
          Par contre, l’OTAN masse des forces et des armes aux frontières russes, et vous le savez bien.
          Seule l’OTAN est une menace à la paix.
          De Gaulle est plus moderne et en avance que jamais, par ailleurs. C’est un modèle absolu.
          Et pour la Libye, vous montrez encore votre endoctrinement. Vous devriez pourtant savoir comme on était heureux en Libye (comme en Syrie, d’ailleurs)

          EN JAMAHIRIYA LIBYENNE  :

           1/ L’électricité à usage domestique est gratuite.

           2/ L’eau à usage domestique est gratuite.

           3/ Le prix d’un litre d’essence est de 0,08 EUROS.

           4/ Le coût de la vie en Libye est beaucoup moins élevé que celui qui prévaut en France. Par exemple, le prix d’une demi baguette de pain en France est d’environ 0,40 Euros , tandis qu’en Libye il est de 0,11 Euros. Si on voulait acheter 40 demi baguettes de pain en France, cela reviendrait donc à 16 Euros, alors qu’en Libye on les paierait 4,40 Euros... 

           5/ Les banques libyennes accordent des prêts sans intérêts.

           6/ Les citoyens n’ont pas d’impôts à payer, et la TVA n’existe pas.

           7/ L’ « Etat » a investi beaucoup d’argent pour la création de divers emplois.

           8/ La Libye ne doit de l’argent à personne et ne doit pas un centime à personne. La France a 1800 milliards de dettes en janvier 2011, soit près de 100% du PIB, près de 30.000 euros par habitant (sous de Gaulle,et avant Giscard-Pompidou, presque rien).

           9/ Le prix pour l’achat d’une voiture (Chevrolet, Toyota, Nissan, Mitsubishi, Peugeot, Renault...) est au prix d’usine (voitures importées du Japon, Corée du sud, Chine, Etats-Unis…).

           10/ Pour chaque étudiant voulant faire ses études à l’étranger, le « gouvernement » attribue une bourse de 1 627,11 Euros par mois.

           11/ Tout étudiant diplômé reçoit le salaire moyen de la profession du cursus choisi s’il ne trouve pas d’emploi.

           12/ Lorsqu’un couple se marie, l’ « Etat » paie le premier appartement ou maison (150 mètres carrés).

           13/ Chaque famille libyenne, sur présentation du livret de famille, reçoit une aide de 300 EUROS par mois.

           14/ Il existe des endroits nommés « Jamaiya », où on vend à moitié prix les produits d’alimentation pour toute famille nombreuse, sur présentation du livret de famille.

           15/ Tout retraité perçoit une aide de 200 Euros par mois.

           16/ Pour tout employé dans la fonction publique, en cas de mobilité nécessaire à travers la Libye, l’ « Etat » fournit une voiture et une maison gratuitement. Et quelque temps après, ces biens sont à lui.

           17/ Dans le service public, même si la personne s’absente un ou deux jours, pas de déduction de ces jours sur son salaire, et pas de justificatif de maladie.

           18/ Tout(e) citoyen(ne) libyen(ne) n’ayant pas de logement peut s’inscrire auprès d’un organisme d’ « Etat », et il lui en sera attribué un sans qu’il ou elle n’avance aucuns frais, et sans crédit. Le droit au logement est fondamental, en Libye. Et un logement doit appartenir à celui qui l’occupe.

           19/ Tout citoyen libyen souhaitant faire des travaux dans sa maison peut s’inscrire auprès d’un organisme d’ « Etat », et ces travaux seront effectués gratuitement par des entreprises de travaux publics choisies par l’ « Etat ». 

           20/ Le souci de l’égalité entre hommes et femmes prévaut, et les femmes ont accès à des fonctions importantes et à des postes de responsabilité. 

           21/ Chaque citoyen(ne) libyen(ne) peut s’investir activement dans la vie politique et dans la gestion des affaires publiques, aux niveaux local, régional et national, dans le cadre d’un système de démocratie directe (cela va des Congrès populaires de base, permanents, jusqu’au Congrès général du peuple, le grand congrès national qui se réunit une fois par an)

           A vous de décider, donc, si les médias vous disent la vérité à propos du « régime de Kadhafi » (sic), 

          ou si, au contraire, on vous dissimule volontairement bien des choses...

          Mais ça, c’était avant l’intervention humanitaire de vos amis. :

        • thomas abarnou 27 février 12:10

          @doctorix
           


          1) La Crimée 

          Le référundum n’a même pas été avalisé par des instances internationales. Vous savez très bien qu’il y a plus de 10% de minorités ukrainiennes et autres en Crimée. Je doute que ces minorités aient massivement voté pour une annexion. Les russophones ne sont pas si nombreux. Vous savez il y a un exemple, qui est exactement dans le déroulement le même, c’est l’Anschluss autrichien par l’Allemagne. Même procédé, même référundum, même annexion, même occupation. Alors évidemment Poutine n’est pas Hitler, nous sommes bien d’accord mais c’est strictement la même chose. J’ai étudié le sujet, il y a autant d’illégalité dans l’annexion de la Crimée que dans l’annexion autrichienne y compris dans le fait que nous ne réagissions que très faiblement en Occident. Je me contrefous des arguments pro-Poutine qui légitimise son action. Il l’a fait illégalement. Point final. Stricto sensus, juridiquement, c’est illégal. Ca ne discute pas. Je ne peux pas vous laissez dire des bétises qui avalisent les annexions. Vous faites le lit de l’autoritarisme c’est insupportable et indigne d’un français. C’est mon point de vue, mais je ne suis pas le seul à penser. Vous devenez par le soutien aveugle de la Russie une sorte de facho qui aime l’autorité, le muscle, le tank. La Crimée est une annexion, illégale. Elle n’est reconnue que parce que l’Occident se tait. C’est tout. C’est indiscutable, indéniable. Il y a des centaines d’articles sur le sujet. Demandez à un juriste. Ne soutenez pas l’insoutenable sinon je vais m’énerver. Je ne hais qu’une chose, le négationnisme, le propagandisme. Vous en êtes un exemple flagrant. 

          2) Vous me citez les belles actions de Khadafi, mais parlons de ses exactions, l’emprisonnement des oppositions, le pillage des richesses du pays, la corruption, la collusion et j’en passe. Les exemples abondent vous le savez. Le bonheur libyen ne tenait que dans la main d’un tyran. C’est indiscutable encore une fois. Je ne sais pas ce que vous avez dans la tête mais vous êtes un vrai malade mon pauvre ami. C’est honteux que vous souteniez l’insoutenable, ou du moins que vous ne fassiez preuve qu’aucune nuance. Vous critiquez l’OTAN, vous n’en critiquez pas ses adversaires. Vous êtes malhonnête intellectuellement et probablement limité. Ca je n’y peux rien hélàs. Je ne sais pas ce qui vous passe dans le cerveau mais ça doit brasser pas mal d’air. Vous êtes totalement déconnecté des choses. C’en est dramatique, à défaut d’être comique. 
          Les médias sont bien plus proches de la vérité que vous, car ils sont bien moins cons. 

          Je m’énerve à présent. Vous êtes un troll soit un danger. J’ose espérer que vous êtes dans le premier cas de figure car votre manière de pensée révèle sérieusement une pathologie sérieuse, négationniste, obscurantiste, complotiste, populiste - en un mot tout ce que je déteste et tout ce qui est dangereux pour la démocratie. Disparaissez de ma vue. Car moi mon métier c’est être historien et vous tordez l’histoire, vous niez les faits. Je ne peux pas l’accepter. Voilà pourquoi l’UPR n’est pas visible, parce que son propos est inacceptable. Khadafi est un salop vous le savez et vous osez le nier. Poutine est autoritariste et vous le niez aussi. L’OTAN a ses défauts, je le reconnais. Reconnaissez les défauts de vos poulains.

          Quant à De Gaulle, que vous soutenez aveuglément, vous lui mettez des poignards dans le dos puisque vous soutenez finalement le camp « adverse ». L’Occident, vous le haissez. Voilà la vérité. Vous n’aimez pas les USA, vous n’aimez pas l’Eurtope, vous n’aimez pas l’Otan, vous préférez la dicacture, le militarisme, l’autocratie. Voilà. Vous n’aimez pas la France de ce fait. Vous êtes dans l’impasse, aveuglé par votre idéologie. Je hais l’idéologie, c’est la dérive assurée. 





        • thomas abarnou 27 février 12:34

          @doctorix

          J’ajoute que l’intervention lybienne est l’exemple d’une relative autonomie française, en terme militaire et diplomatique. Ce fut une initiative française, une troisième voie à la De Gaulle. On voit ce que ça a donné, un désastre. Je vous l’accorde. Mais était-ce mieux avant, non.

          Vous devez être un homme de la génération des trentes glorieuses, et pour vous ce temps là était merveilleux. Pourtant le pays aujourd’hui est bien plus riche qu’à l’époque, les conditions de vie sont infiniment meilleurs, quoi qu’il en soit. Encore une fois je n’encense pas l’OTAN ou les USA ou l’UE. Contrairement à ce que vous pensez, je suis très critique. Mais je ne suis pas aussi catégorique que vous parce que la réalité est complexe. Vous simplifiez tellement votre point de vue, que ça en devient simple et donc faux. 

        • doctorix doctorix 27 février 17:37

          @thomas abarnou

          Historien ?
          Le fait que le référendum en Crimée puisse avoir lieu en violation de la Constitution ukrainienne ne le rend pas « illégal » du point de vue du droit international. Selon le principe « d’autonomie constitutionnelle » des Etats, les actes juridiques internes -y compris la Constitution- sont de « simples faits » pour le droit international. Affirmer le contraire signifierait que les événements récents à Kiev -dont le renversement du président Viktor Ianoukovitch- étaient aussi « illégaux » du point de vue du droit international car tout aussi « anti-constitutionnels »
          Le réferendum au Kosovo était légal, celui en Ukraine était légal, mais celui en Crimée ne l’était pas, parce qu’il n’avait pas l’aval des USA ?
          Vous vous foutez de qui, l’historien ?
           « sinon je vais m’énerver. »
          Mais énervez-vous, mon petit bonhomme, ou prenez vos petites pilules.
          « Khadafi, mais parlons de ses exactions, l’emprisonnement des oppositions, le pillage des richesses du pays,  »
          Exactions qui sont une pure propagande occidentale pour justifier une invasion illégale et sans l’accord de l’ONU. Comme ce charnier de 4000 cadavres, inexistants mais qui a servi de prétexte. Et Khadafi redistribuait largement les richesses Libyennes. Il voulait créer un FMA, et créer le dinar-or au service des pays africains. C’était de Gaulle pour l’Afrique.
          « vous êtes un vrai malade mon pauvre ami. »
          Bel argument de rhétorique !
          « Vous critiquez l’OTAN, vous n’en critiquez pas ses adversaires. »
          Mais l’OTAN n’a pas d’ennemis, que ceux qu’elle désigne comme tels. 
          Personne ne cherche de noises à l’Europe ni aux USA. Toute guerre est d’abord imaginée par les USA, c’est un fait depuis 70 ans.
          Je continuerai à dire que la mort de Khadafi est une grosse perte pour l’Afrique, comme celle de Chavez pour l’Amérique du Sud, et que Poutine vient en cinq mois de sauver la paix mondiale.
          « l’intervention lybienne est l’exemple d’une relative autonomie française, en terme militaire et diplomatique. Ce fut une initiative française »
          Mais c’est qu’il en est fier, l’animal, de des dizaines de milliers de morts, de ces destructions sans nombre, et d’un état prospère donné en pâture à des islamistes sanguinaires !
          L’intervention français est un des plus grands crimes de ces dernières années, et Sarkozy est un criminel de guerre, un assassin qui a voulu couvrir la source (une des nombreuses sources illégales) de son financement électoral.
          C’est une honte pour la France.



        • thomas abarnou 28 février 19:12

          @doctorix

          Vous êtes indigne d’être français ma parole. Quand vous dites que Khadafi est un ange et que la France est traitresse. On arrive à justifier avec votre raisonnement n’importe quoi. A quand le soutien à Hitler ou à Staline monsieur ? J’ai honte de vous. Vous soutenez Khadafi monsieur, faites attention tout de même à ce que vous dites. Vous soutenez un type qui a tué largement, emprisonné et je passe. Je condamne les victimes françaises mais condamnez les victimes de Khadafi sinon vous n’êtes qu’un négationniste - c’est à dire que vous commettez un délit. Les exactions de Khadafi sont réelles, les nier monsieur c’est accepter la dictature, la barbarie et je ne sais quoi encore. J’ai honte de votre discours. Les exactions sont incontestables. 

          Je me fiche du Kosovo, vous m’en avez déjà parlé par le passé. Je n’ai pas à juger le Kosovo, je ne connais pas assez l’affaire. En l’état le référundum de Crimée est illégal, il n’est reconnu par personne et pas que par les USA. Point final. Vous niez, vous en devenez odieux. L’intervention russe l’est encore plus : c’est les chars et le militarisme. Si vous critiquez l’interventionnisme européen et américain vous vous devez de critiquer l’interventionnisme russe. Sinon vous êtes malhonnête. 

          Continuer de soutenir Poutine, Chavez, Khadafi, Assad, Hussein, Staline, Hitler, PolPot, Mao et j’en passe. Continuez, vous n’en êtes que plus facho et que plus stupide. J’ajoute que Poutine est loin d’avoir régler la question syrienne. Il n’y arrivera pas seul. 

          Je ne vous répondrais plus. J’accepte de discuter monsieur, mais je n’accepte pas la critique sans nuance que vous portez à l’action française, à l’OTAN, je n’accepte pas que vous souteniez l’autoritatisme tout en vous réclamant de la démocratie. Vous ne pouvez pas tenir cette posture. Vous n’en avez pas le droit. J’ai ici largement critiqué pour ma part l’OTAN, l’UE etc, quand je le jugeais nécessaire. Vous vous n’avez aucune nuance, aucun sens critique vis à vis de vos idées et vous prenez les gens pour des idiots. Je n’en suis pas un, manque de chance. Vous témoignez d’une grande médiocrité intellectuelle, monsieur, armé de tous vos maux, de vos chiffres, de vos sources mais vous pensez terriblement mal. Vous avez des connaissances que vous déservez par des raisonnements tronqués. 


        • doctorix doctorix 28 février 23:35

          @thomas abarnou 

          « vous prenez les gens pour des idiots. Je n’en suis pas un, manque de chance. »
          Puisque vous le dites...
          Mais je crois alors que vous êtes fou.
          Vous soutenez sarkozy qui a fait plus de 100.000 morts en Libye, alors qu’on a accusé Khadafi de 4.000 morts qui n’existaient pas.
          Vous soutenez Hollande qui a fait 250.000 morts en Syrie, quand tout son peuple soutient Assad et que les accusations portées contre lui sont des mensonges éhontés pour forcer son départ et mettre en place un nième larbin servile aux intérêts US.
          Comparer Poutine, Chavez, Khadafi, Assad, Hussein, avec Staline, Hitler, PolPot, Mao montre que vous avez l’esprit fort embrouillé, complètement intoxiqué par la propagande.
          Honnêtement, est-ce le discours d’un dictateur sanguinaire :   ????
          Quand donc allez vous commencer à réfléchir ?

        • thomas abarnou 1er mars 19:55

          @doctorix Mais je ne soutiens personne monsieur, c’est ça qu’il faut comprendre. Mais Khadafi n’est pas un enfant de choeur que je sache. Est-ce honteux que de le dire ? Comme je le répète souvent les exactions des uns n’excusent pas les exactions des autres. Les errances occidentales et les bilans dramatiques de leur intervention ne légitimisent pas pour autant la dictature, la corruption, et les crimes commis par les autocrates du Moyen-Orient. Prenons Saddam Hussein, grand responsable de la situation irakienne, ne vous en déplaise. A force de martyriser les chiites, il a permis l’éclosion de contestations chiites massives qui ont fini par prendre le pouvoir et à son tour martyriser les sunnites, où l’on trouve désormais des anciens de l’armée irakienne, aussi bien anciens officiers d’Hussein qu’officiers formés par les américains. Hussein est tout autant coupable dans ce cas que les USA. De plus, à la différence de Hussein, les USA ont tenté d’installer un régime de coalition qui a échoué lamentablement à cause du ressentiment des communautés. Leur intention, originellement condamnable - et pour rappel la France l’avait condamnée - s’est soldée par une difficulté extrême à ramener la paix. Mais cette paix ne tenait qu’à la poigne de fer de Hussein. Est-ce mieux ou pire ? Ni l’un ni l’autre. Hussein s’est lui-même condamner par ses différentes exactions et son régime dictatorial. 


          Qu’il y ait 4000 morts ou 100000 pour moi il n’y a pas de différence. Non pas que ça m’indiffère, mais au contraire. Un mort est déjà de trop, que ce soit pour des raisons géopolitiques, économiques, politiques. Assad et compagnie sont largement criticables, comme nous occidentaux. Je ne suis pas insensible aux errements de nos gouvernants mais je ne nie pas non plus les potentats locaux et leurs cliques corrompues, violentes et j’en passe. 

          Il n’y a rien de totalement caché sur la Syrie. Vous savez, allez sur Twitter ou sur Periscope, vous verrez des infos en direct et même des vidéos en live des combats ! Les infos existent. Il n’y a que vous pour être parano au point de ne pas trouver l’information. Moi j’ai ce qu’il me faut à lire sur le sujet. Après nous sommes en guerre, rien d’étonnant que chacun ramène la couverture à soi, que ce soit Assad, Poutine, Hollande, ou Obama. Et je le dénonce avec la même fermeté. Assad n’est pas plus excusable qu’Hollande. Mais dire qu’il n’a rien à fait est de l’irresponsabilité. 

        • lloreen 24 février 20:02

          La fin de l’ arnaque remplacée par une autre arnaque ? C ’est vraiment l’ histoire sans fin...

          A propos d’ arnaque en voilà une autre bien ficelée dont le monde fait encore les frais aujourd’ hui.

          La Maison des Saoud en Arabie Saoudite s’est vu offrir un contrat par Kissinger avec quatre points.

          1. L’armée américaine devra garantir la protection de l’Arabie Saoudite et ses champs pétrolifères.
          2. Les Etats-Unis vendraient également aux Saoudiens les armes nécessaires.
          3. Les Etats-Unis garantiraient en outre la protection d’Israël et d’autres pays de la région.
          4. Enfin, la famille saoudienne a été assuré qu’ils régneraient à vie.

          En contrepartie de ces services « magnanimes »,  les Saoudiens feraient en sorte que toutes les ventes de pétrole soient faites exclusivement en dollars américains. En outre, les Saoudiens ont promis de prendre leurs bénéfices et les investir dans des bons du Trésor américains.

          Dès lors, l’or ne serait pas nécessaire. Avec tout le pétrole vendu en dollars américains, les autres nations ont été obligés d’acheter le pétrole de l’OPEP avec des dollars américains. Les Saoudiens ont signé à le faire en 1974, et peu après, en 1975, tous les membres de l’OPEP ont emboîté le pas en acceptant aussi de vendre leur pétrole qu’en dollars américains. Donc, a chaque fois qu’un autre pays voulait acheter du pétrole du Moyen-Orient, ils devaient d’abord convertir leur monnaie en dollars américains. Et puisque le pétrole est nécessaire dans les économies modernes et que les Saoudiens sont des acteurs principaux dans le commerce du pétrole, ceci a mis les États-Unis dans une situation unique.

          L’ensemble de ce mouvement a consisté à détacher le dollar de sa parité-or en le rattachant au pétrole étranger, ce qui a instantanément forcé tous les pays importateurs de pétrole du monde à maintenir un approvisionnement constant de billets de la Réserve fédérale. Pour avoir ce papier vert (dollar), ils doivent envoyer des biens physiques à l’Amérique.

          Voici comment les pétrodollars sont nés. Les billets s’en allaient et tout ce dont avaient besoin les États-Unis arrivaient. C’est par cette escroquerie monumentale que les États-Unis sont devenus très riches.

          La course à l’armement durant la guerre froide était un jeu de Poker. Les dépenses militaires étaient les jetons et les États-Unis avaient un approvisionnement en jetons infini.

          Dollar, euro, même arnaque.


          • christophe nicolas christophe nicolas 25 février 11:40

            @lloreen

            Il y a tout de même un bémol, le pétrole ne sera absolument plus nécessaire aux économies modernes des pays qui le désirent. En 10 ans, tout pays moderne qui le souhaite peut se rendre totalement autonome en énergie avec des investissements ridicules au regard des bénéfices.

          • doctorix doctorix 26 février 20:36

            @christophe nicolas

            Précisez SVP.
            Parlez-nous de la fusion froide, où elle en est, etc.
            Le pétrole, mai aussi le nucléaire, le photovaoltaïque et l’éolien, ne sont pas notre avenir.
            On ne les maintient que parce qu’il y a de l’argent à faire avec, ce qui n’est pas le cas de la LENR.

          • berry 24 février 20:17

            470 milliards d’euros, voire 1 400 milliards d’euros de surcoût à cause des contrôles aux frontières...
            De qui se moque-t-on ?
             
            Les douaniers sont-ils payés 100 000 euros par mois ?


            • thomas abarnou 1er mars 20:04

              @berry

              C’est ce que ça coutera à l’économie : le prix des marchandises, les exportations, les importations, les circuits commerciaux et touristiques. D’ailleurs cela ne concerne pas que la France, cela concerne le monde. La mort de Shengen c’est la crise assurée à l’échelle mondiale. L’UE étant la première puissance économique mondiale, le moindre soubresaut plonge le monde dans la crise. Il ne faut absolument pas oublier ce fait. 

            • Phoébée 24 février 20:21

              @l’auteur

              Être à se point con mérite un Nobel..... d’économie*


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 février 20:33

                à l’auteur,
                Ces élucubrations viennent de « France Stratégie », un Think tank qui porte l’estampille du Gouvernement, alors pour l’objectivité, vous repasserez...

                L’info a été reprise par les médias presstitués, le Monde, les Échos, Atlantico, toussa, toussa...


                Où sont les évaluations contradictoires ? Nada, wallou, rien du tout !
                C’est ça le traitement de l’ info en France. Un seul son de cloche, jamais contredit.
                Cela s’appelle de la propagande.

                Pour la sortie de l’euro, et le retour au Franc, ils annoncent tous... la Corée du nord, au moins ... !
                Jacques Sapir évalue la baisse des 2/3 du chômage en revenant au Franc. Dans quels médias dominants son analyse a été reprise et contredite, chiffres à l’appui ? Nulle part.
                Bonjour chez vous.

                • doctorix doctorix 26 février 20:51

                  @Fifi Brind_acier

                  Il faut expliquer tout le bénéfice de la sortie de l’Euro.
                  Nous crevons de la compétition avec un mark, qu’on a baptisé euro, beaucoup trop fort pour nous, sans pouvoir bénéficier d’une dévaluation, qui n’emmerderait que les rentiers, pas les travailleurs.
                  Des produits 20% moins chers se vendent beaucoup mieux à l’étranger, y-compris en Allemagne (celle-ci aurait bien plus de mal à écouler ses mercédes, BMW et autres machines-outil chez nous.
                  Acheter nos propres productions (parce que c’est trop cher à l’étranger), est forcément rentable et créateur d’emploi.
                  Une main d’oeuvre moins chère arrêterait les délocalisations, moins rentables du coup, et attirerait les investisseurs étrangers.
                  C’est simple, c’est mathématique.

                • Ben Schott 24 février 20:43

                   
                  « Je suis une personne qui se bat pour la vérité intellectuelle (sic) »
                   
                  ...
                   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès