Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > La fin du rêve Européen

La fin du rêve Européen

On rêvait de construire les Etats-Unis d’Europe, et on se retrouve avec une nouvelle Union Soviétique.

L’URSS, c’était un assemblage d’états hétérogènes partageant une monnaie commune (le Rouble), dont la souveraineté était limitée, piloté par une bureaucratie opaque guidée par une idéologie dogmatique devenue une quasi-religion : le communisme.

L’UE, c’est un assemblage d’états hétérogènes partageant une monnaie commune (l’Euro), dont la souveraineté est limitée, piloté par une bureaucratie opaque guidée par une idéologie dogmatique devenue une quasi-religion : le néo-libéralisme.

Ce qui s’est passé avec la Grèce aura peut-être servi au moins à faire prendre conscience aux peuples européens du vrai visage de cette prétendue union. Et surtout de réaliser qu’elle interdit à ses membres toute autre politique que celle décidée par ses institutions.

Dans ces conditions, à quoi bon maintenir des élections nationales puisqu’elles deviennent de fait inutiles ? Vous pouvez élire qui vous voudrez, la politique qui sera menée sera la même. Mélenchon ou Le Pen feront comme Sarkozy ou Hollande car ils n’auront pas le choix, pas plus que Tsipras ne l’a eu.

Qui que vous élisiez, il fera du Macron car c’est l’UE qui l’a imposé. Vous verrez votre retraite repoussée aux calendes grecques, les impôts augmenter, le patrimoine vendu, les libertés individuelles fondre, le droit du travail disparaître, le chômage augmenter et l’insécurité avec car cela sert nos grands argentiers : on est beaucoup plus docile avec une épée de Damoclès au dessus de la tête. Et en plus on vous dira que c’est pour votre bien. Et la plupart d’entre nous le croiront, puisqu’on le dit dans tous les journaux.

Et si vous résistez, il suffit à la BCE de couper l’accès du pays récalcitrant au réseau Target pour paralyser son économie. Car l’Euro n’est pas vraiment une monnaie unique comme l’était le Rouble soviétique ou comme l’est le Dollar des USA : chaque pays de la zone a son Euro propre et il faut donc des échanges entre ces monnaies pour que l’économie fonctionne, c’est à cela que sert Target. Bloquez ces échanges et vous bloquez l’économie du pays.

Et bien entendu pendant ce temps là on vous déversera à longueur de journée des « analyses » qui démontreront l’incompétence du gouvernement frondeur : en Grèce, plus de 80% du temps de parole dans les médias avant le référendum était consacré au « oui ».

Certains hommes politiques proposent de sortir de l’UE ? Ils minimisent grandement la difficulté. Il faudrait tout d’abord réviser le titre XV de la constitution, ce qui nécessite une majorité large au Congrès (Parlement et Sénat) ou dans la population si on choisit la voie référendaire. Une demande de sortie de l’union sans révision constitutionnelle serait invalide. Une fois cette révision obtenue, ce qui paraît de l’ordre du fantasme, il est possible d’utiliser la clause de sortie prévue par les traités européens. Mais cela ne se passera pas sans souffrance.

Tout d’abord il y aura la réaction de la BCE qui débranchera probablement Target – ce qui ne se fera pas sans problème, la Banque de France participant à son fonctionnement. Il faudra réinventer une nouvelle monnaie, ce qui prend du temps et coûte cher. Et ensuite il y aura les représailles des autres pays : sanctions, mise à l’index et j’en passe. Et la facture risque d’être salée…

Mais il reste un espoir amer. L’URSS s’est effondrée d’elle-même après 70 ans. Espérons que nous n’auront pas à attendre aussi longtemps.


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Newram Newram 14 juillet 2015 17:28

    Merci l’auteur pour cet article. Pour moi, ils ont tué l’Europe en forçant Tsipras à une reddition sans condition, en l’humiliant. Même Der Spiegel est choqué des « atrocités » demandées au peuple grec. Et pourtant les différents gouvernements européens sont tous unanimes sur l’accord conclu cette nuit. Ils auraient sauvé l’Europe selon eux en évitant le Grexit. Leur autosatisfaction suintante me fait penser à ces personnages de La Peste qui effectuent une danse macabre au dessus des corps des pestiférés. Sauf que dans notre cas le mort est l’idée européenne

    https://neewram.wordpress.com/2015/07/13/lidee-europeenne-nest-plus/


    • Calva76 Calva76 15 juillet 2015 14:06

      @Newram
      Quand vous dites « ils ont tué l’Europe » vous parlez de l’Europe des peuples évidemment.
      Car pour ce qui est de l’Europe « recherchée » par ceux qui la contrôle (dont les US) sa construction est à marche forcée et en très bonne voie. smiley
      D’où le satisfecit actuel des nos dirigeants. smiley 


    • fred.foyn Le p’tit Charles 14 juillet 2015 17:30
      La fin du rêve Européen...En effet les « Fachos » ont pris le pouvoir.. !

      • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 14 juillet 2015 17:41

        Si ils nomment ça le rêve européen, c’est parce que vous devez être endormi pour y croire.

        (de G.Carlin, avec une petite adaptation géographique)


        • César Castique César Castique 14 juillet 2015 17:43

          « Mélenchon ou Le Pen feront comme Sarkozy ou Hollande car ils n’auront pas le choix, pas plus que Tsipras ne l’a eu. »



          C’est faux. De plus en plus d’économistes, parmi lesquels des prix Nobel, affirment que la solution est dans la sortie de l’euro. 


          Tsipras n’a pas eu ce courage, en partie sans doute parce que son opinion ne le suit pas, puisque, manifestement, pour les Grecs, l’U.E. reste la perspective d’un déluge de dizaines de milliards d’euros. 


          A commencer par les 35 milliards d’euros de fonds structurels - ça, c’est cadeau ! - inscrits dans le budget pluriannuel 2014-2020.

          • Bernard Pinon Bernard Pinon 14 juillet 2015 18:55

            @César Castique vous dites C’est faux.
            Tout d’abord, relisez bien les programmes des deux fronts : la sortie de l’euro n’y figure pas. Croire qu’en votant FdG ou FN (ou UPR ou DLR ou PRCF ou ... mettez votre groupuscule favori ici) va nous sortir de l’Euro est une foutaise.

            Si cela devait arriver (par où ? Comment ? Avec quelle majorité ?), cela entraînera des pressions considérables, médiatiques mais surtout diplomatiques à commencer par celles des USA qui ont besoin de maintenir la zone euro : rappelez-vous la visite de Victoria ’fuck the EU« Nulland (le correcteur orthographique me suggère Nullarde) en Grèce qui a été suivie par un volte-face de Tsipras. Quel chantage a t-elle exercé ?
            C’est vrai que le dogme de l’Euro commence à être écorné, mais entre le dire et le faire il y a un fossé. Au jour d’aujourd’hui, personne ne peut réunir une majorité sur une sortie de l’Euro. Et on voit déjà des voix s’élever pour demander »plus d’Europe"...

          • César Castique César Castique 14 juillet 2015 20:18

            @Bernard Pinon


            « Si cela devait arriver (par où ? Comment ? Avec quelle majorité ?), cela entraînera des pressions considérables, médiatiques mais surtout diplomatiques... »

            Vous parlez comme si la question devait se poser demain matin. Ce n’est pas le cas. D’ici à ce qu’elle se pose en France, il y aura peut-être, sans doute, deux nouveaux plans de sauvetage de la Grèce qui, ne vendant rien qui lui crée de la richesse, n’a aucune perspective d’avenir. 

            Par ailleurs, l’U.E. devient de plus en plus odieuse à de plus en plus de gens, et cela pourrait finir par retomber sur les européistes, tout en favorisant un grand rassemblement des souverinistes, non seulement français, mais de toute l’Europe occidentale.

            Personne, même pas vous et surtout pas moi, ne sait de quoi l’avenir sera fait, et c’est à partir de lui que l’action politique devra être pensée, c’est la raison pour laquelle je ne me lance jamais dans des spéculations sur ce qu’il pourrait être. Je laisse ça aux médiateux, qui ont une obligation qui m’est épargnée, celle de meubler.


            «  Au jour d’aujourd’hui, personne ne peut réunir une majorité sur une sortie de l’Euro. » 

            Le jour d’aujourd’hui sera terminé dans 3 heures et 43 minutes.

          • ppazer ppazer 15 juillet 2015 12:32

            @Bernard Pinon, @César Castique

            ----------------
            AUJOURD’HUI
            (Adverbe) De la locution, autrefois pléonastique au jour d’huihui signifiait « en ce jour », comme le latin hodie dont il provient. Intégré dans la langue française approximativement au XVIe siècle. De nos jours, hui a disparu du français et le mot a perdu son caractère pléonastique.
            ----------------

            Alors, selon vous, "au jour d’aujourd’hui’, ça se dit ou pas ? C’est un double pléonasme ou pas ?
            Sinon, si ça ne vous choque toujours pas, alors allons-y joyeusement :
            Au jour d’au jour d’au jour d’au jour d’aujourd’hui, le soleil brille !

            Bien à vous.


          • César Castique César Castique 15 juillet 2015 20:35

            @ppazer

            « Alors, selon vous, »au jour d’aujourd’hui’, ça se dit ou pas ?« 



            Selon moi, ça n’a ni importance ni intérêt. 


            Il n’en va évidemment pas de même du »Bon usage« de Maurice Grévisse, dont je possède la douzième édition »refondue par André Goosse« (éd. Duculot, 1986). 


            La question est traitée à la page 1466 - c’est un pavé ! L’auteur ne prend pas position, mais il apporte de précieuses cautions attestant de son utilisation, parmi lesquelles Lamartine, André Chamson, Abel Hermant, Maurice Genevoix...


            On peut donc y aller sans complexes smiley


            Même si Jean Girodet, dans »Pièges et difficultés de la langue française« (éd. Bordas, 1986), parle de »Pléonasme de la langue populaire, employé parfois, par plaisanterie*, comme renforcement de aujourd’hui.« avant d’ajouter »A éviter dans la langue soignée et dans un contexte sérieux."


            Encore une guerre en perspective... smiley



            * Pourtant, on ne se risquerait guère à qualifier de guillerets, ces quelques vers de L’Homme, d’Alphonse de Lamartine :

            Dans ce cercle borné Dieu t’a marqué ta place.
            Comment ? pourquoi ? qui sait ? De ses puissantes mains
            Il a laissé tomber le monde et les humains,
            Comme il a dans nos champs répandu la poussière,
            Ou semé dans les airs la nuit et la lumière ;
            Il le sait, il suffit : l’univers est à lui,
            Et nous n’avons à nous que le jour d’aujourd’hui !

          • Guitaretro 14 juillet 2015 18:35

            Je me rappelle du passage à l’euro il y a quelques années. Ça serait intéressant de relire certains articles de l’époque. Je crois me souvenir avoir lu ou entendu qu’avec ce fameux passage on allait raser gratis, qu’il y aurait une croissance fabuleuse, que le pouvoir d’achat allait augmenter et le chomage se résorber comme par miracle.


            • jacques 18 juillet 2015 18:46

              @Guitaretro effectivement cela devrait être intéressant, ne pas oublier donc que le billet de 500 ros qui ne peut jamais servir a été exigé (et obtenu bien sûr) par l’Allemagne, ce billet sert dans toutes les transactions « bizarres »....


            • tf1Groupie 14 juillet 2015 21:11

              Non ce n’est pas la fin du Rêve Européen, c’est la fin d’un rêve agoravoxien qu’on a vu se répandre et s’enflammer ici, un peu trop hativement.

              Celui où la Grèce allait changer le Monde.

              Ben voilà, vous revenez sur terre d’autant plus brutalement que vous êtes montés excessivement au 7eme ciel.


              • soi même 14 juillet 2015 21:15

                @tf1Groupie, va du bal du 14 , cela va aidé à changer d’idée...


              • zygzornifle zygzornifle 15 juillet 2015 08:18

                on rêvais « d’états unis » mais grâce a nos politiques on a eut « les états punis » ......

                Citation d’Einstein : "L’état est notre serviteur et nous n’avons pas à en être les esclaves. "


                • lloreen 15 juillet 2015 11:54

                  "Mais il reste un espoir amer. L’URSS s’est effondrée d’elle-même après 70 ans. Espérons que nous n’auront pas à attendre aussi longtemps."

                  L’ espoir fait (sur)vivre...


                  • julius 1ER 16 juillet 2015 09:04
                    Mais il reste un espoir amer. L’URSS s’est effondrée d’elle-même après 70 ans. 

                    @lloreen

                    en êtes-vous si certain ????? elle s’est effondrée peut-être ??? mais certains l’y ont beaucoup aidé
                    en l’affaiblissant dans une course sans fin à l’armement, que leurs propres dirigeants n’ont pas su y mettre fin et pourquoi ????
                    ce qui a tué l’URSS ..... c’est l’absence de projet, un pays ou un espace commun ne peut marcher sans projet et c’est bien là, la vérité essentielle alors une UE qui n’a comme projet que l’austérité ou le marché comme perspective est déjà morte çà au moins c’est une certitude !!!!!!!!!!!!!!!

                  • DanielD2 DanielD2 15 juillet 2015 12:00

                    Il n’y a plus « d’autre Europe » possible. Il faut sortir de l’Euro et de l’UE sinon c’est les autocrates de Bruxelles et compagnie qui nous dirigeront pour toujours, et on sait tous qu’ils ne veulent pas notre bien.

                    Ce qui a été fait pas l’homme peut être défait par l’homme, je ne pense pas du tout qu’il soit si compliqué de quitter cette merde et de revenir à comment c’était avant : Monnaie nationale, frontière nationale, armée nationale, etc. Si la petite Suisse y arrive en haut de sa montagne, on doit bien pouvoir y arriver aussi non ? 


                    • Donbar 15 juillet 2015 14:05

                      @DanielD2
                      Le Royaume-Uni a commencé de donner l’exemple.


                    • lloreen 15 juillet 2015 12:17

                      Vous avez du mal à comprendre que quoi qu’ il arrive, rien n’ est le fait du hasard mais de luttes intestines au sommet du pouvoir. D’ un côté comme de l’ autre.

                      Et si demain une nouvelle idéologie véhiculée par X parti voyait le jour, cela ne durerait pas trois jours qu’ elle serait déjà infiltrée...
                      La seule alternative efficace est la souveraineté et l’ exercice du pouvoir des citoyens à l’ échelle locale car c ’est à ce niveau qu’ il peut s’ exercer.
                      Ce sont les populations qui élisent leur maire et les conseillers et chacun qui le veut peut assister aux délibérations du conseil municipal car le délibérations sont PUBLIQUES, ce que peu savent.

                      Si les usurpateurs veulent l’ élargissement et l’ éclatement des territoires qu’ ils intègrent au fur et à mesures à des républiques, qui sont autant de multinationales gouvernementales, c ’est essentiellement dans le but d’ éviter tout contrôle de la part des populations.
                      Décider de la taille de largeur d’ une route et des critères d’ attribution des marchés publics se fera à des centaines ou des milliers de kilomètres....
                      Les décisions concernant la vie du commun des mortels se prennent à Bruxelles ou ailleurs...

                      Le droit essentiel est celui de disposer de soi-même n’ en déplaise au syndicat du crime et à ses agents à la tête de leurs filiales privées.

                      L’ Ile de France est une république ...
                      La preuve en lien.

                      UPIK® Record - L LRegistered company nameILE DE FRANCE REPUBLIQUE
                      Non-registered name or business unit
                      LD-U-N-S© Number584400071 LRegistered address19 RUE DE VIENNE LPost code75008 LCityPARIS
                      CountryFrance WCountry code241 WPost office box number 50029 WPost office box townPARIS
                      Telephone number

                      Fax number

                      Name primary executive
                      WActivity (SIC)6552

                      • lloreen 15 juillet 2015 12:19
                        UPIK® Record - L LRegistered company nameREGION ILE DE FRANCE LNon-registered name or business unitSERVICES ADMINISTRATIFS LD-U-N-S© Number266168809 LRegistered addressIMMEUBLE NORD PONT LPost code75014 LCityPARIS
                        CountryFrance WCountry code241
                        Post office box number

                        Post office box town

                        Telephone number

                        Fax number

                        Name primary executive
                        WActivity (SIC)9199

                        • lloreen 15 juillet 2015 12:30

                          Le but de l’ UE est de détruire tout le tissu des services publics, de détruire les départements et les régions et d’ en faire des multinationales gouvernementales privées inscrites auprès de la SEC américaine (Security & Exchange Commission).

                          Depuis le 18 Juin 2015 un conseil national de transition s’ est mis en place pour que la population
                          puisse reprendre les rennes en main et exercer sa souveraineté conformément à la Déclaration des droits de l’ homme et du citoyen dont certains articles sont repris dans le préambule de la constitution de 1946 et de 1958.
                          Tous ceux qui ne se satisfont pas ou plus de la tyrannie de la haute finance bancaire sous le contrôle de la City de Londres par les Rothschild &consorts peuvent en faire partie.

                          http://www.conseilnational.fr/

                          Proclamation officielle :
                          https://www.youtube.com/watch?v=Eg78p_fwt0g


                          • Doume65 15 juillet 2015 15:21

                            « Certains hommes politiques proposent de sortir de l’UE ? Ils minimisent grandement la difficulté. Il faudrait tout d’abord réviser le titre XV de la constitution  »

                            On parle de la constitution française, ici, j’imagine ?

                            J’ai du mal à croire qu’un article antérieur à l’idée de la construction européenne (je n’ai pas entendu dire qu’on aie modifié notre constitution dernièrement) puisse nous interdire la sortie de l’UE. D’autre part, je pense que cet article n’aurait pas échappé à Asselineau (par exemple) depuis qu’il épluche tous les traités divers et variés.

                            « Nulland (le correcteur orthographique me suggère Nullarde) »

                            Pour Asselineau, le mien propose Vaseline  ! je me garderai bien de juger ses idées sur ce que croit reconnaitre le correcteur d’orthographe.
                            Du reste, le qualificatif de nullarde pour Nulland ne convient pas, vu qu’elle a parfaitement fait son job : les Ukrainiens disposent du gouvernement qu’elle a décidé et les européens, doublement victimes des sanctions contre la Russie puis contre elle-même se l’est effectivement fait mettre profond ; la France particulièrement avec l’histoire des frégates.


                            • Fab81 15 juillet 2015 18:06

                              Votre comparaison entre l’UE et l’URSS est judicieuse. Il y a quand même deux différences notables : même s’il a été dévoyé, le projet communiste visait à la base l’émancipation de tous, pas l’enrichissement sans borne de quelques uns... et je doute fort que qui que ce soit, le moment venu, regrette l’UE comme un nombre non négligeable de personnes regrettent l’URSS !


                              • julius 1ER 16 juillet 2015 08:52

                                dont la souveraineté était limitée, piloté par une bureaucratie opaque guidée par une idéologie dogmatique devenue une quasi-religion : le communisme.

                                 dont la souveraineté est limitée, piloté par une bureaucratie opaque guidée par une idéologie dogmatique devenue une quasi-religion : le néo-libéralisme.

                                @l’auteur, 
                                c’est bien de resituer le débat .... les idéologies ne sont vraiment que ce que les hommes en font ........
                                on aurait pû avoir un communisme démocratique et on a eu la plus mauvaise version
                                on pourrait avoir un libéralisme humain et on a la pire version totalement dehumanisé où l’homme n’est plus qu’un coût et non pas la valeur ajoutée ....

                                mais ce qu’il y a de commun entre ces idéologies, c’est l’accaparement par une minorité au nom d’une soi-disant majorité... des pouvoirs, et ce qui va avec , l’absence de transparence, et surtout l’absence totale de démocratie dans le haut de la hiérarchie .... c’est un système où la cooptation est la règle pour que les individus restent dans la ligne et ce système fonctionne en circuit fermé, comme cela pas de dérapage ....
                                tout le reste ne devient que caricature ........

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès