Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > La généreuse Belgique prise au piège par ses demandeurs d’asile

La généreuse Belgique prise au piège par ses demandeurs d’asile

La gestion problématique des demandeurs d’asile en Belgique ne date pas d’hier mais elle est devenue calamiteuse au fil du temps avec l’afflux de faux vrais réfugiés en provenance des Balkans qui flashent pour ce petit royaume très accueillant et généreux

Cette chaleureuse bienveillance quasi séculaire à l’égard de tous les miséreux de la terre est le fondement même de la situation que connaît actuellement le pays. Vient s’y greffer l’extrême lenteur de l’autorité publique (Office des étrangers) pour décider si oui ou non le candidat est admis ou pas : 15 à 16 mois ! On comprend dès lors qu’il y a engorgement. Mais ce n’est pas tout : la loi belge prescrit que, dès leur arrivée sur le sol de l’Eldorado, les candidats à l’exil ont droit à un avocat payé par l’Etat, un viatique et un logement décent durant toute la durée de la procédure. Donc, durant 15 à 16 mois. Des égards, il faut le préciser, auxquels n’ont pas droit « nos » SDF… 

Où loger tout ce monde ?

En temps normal, les candidats réfugiés sont logés dans des centres créés à cet effet, mais l’afflux est tel que l’institution fédérale en charge du problème (Fedasil) manque cruellement de places. Dans un premier temps, elle a été forcée de caser des familles entières dans des hôtels minables de Bruxelles et, depuis peu, elle les installe dans des casernes et des centres de vacances réquisitionnés pour la cause. 

Malgré cette quête tout azimut de lits, de plus en plus de malchanceux sont contraints de survivre dans des squats ou, pire, dans la rue. Les avocats de ces laissés pour compte entreprennent alors des actions en justice à l’issue desquelles l’Etat est condamné à leur payer une astreinte journalière de l’ordre de 500 euros (!) tant qu’il n’a pas fourni un logement. Plusieurs centaines d’actions ont déjà été menées et le mouvement s’accélère. Le coût actuel de ces astreintes dépasserait déjà le million d’euros. 

Impuissance de l’Etat et zizanie communautaire

Même si tout le monde convient qu’il faut une gestion rigoureuse et beaucoup plus ferme du dossier, la zizanie s’est installée rapidement au sein du gouvernement fédéral, dans le sens gauche-droite mais aussi et surtout au niveau communautaire. L’immigration et les réfugiés n’ont pas droit à un ministre de plein exercice mais à deux secrétaires d’Etat… wallons. Les Flamands leur reprochent d’être trop laxistes, trop généreux et pas assez efficaces. Pour la petite histoire, ces deux boucs émissaires ont hérité de la patate chaude autrefois tenue par leurs collègues flamands qui ne faisaient pas beaucoup mieux. 

On le voit, la situation est devenue insupportable. Dès janvier, on s’attend à une vague d’Albanais qui n’auront plus besoin de visa pour entrer dans l’Union européenne.


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Tall 14 décembre 2010 12:14

    Cet article est exact. Ces faits sont bien réels.

    J’ajouterais comme précisions que + de la 1/2 de toute l’immigration en Belgique se concentre à Bxl dont les CPAS sont débordés.
    Récemment encore, Fedasil a réquisitionné des bureaux transformés en dortoirs de fortune dans un bâtiment de la poste à Etterbeek ( commune bxloise ). Mais comme il y a des heures d’ouverture précises, en dehors de ces horaires, des familles complètement paumées errent dans les rues.
    Et cette situation scandaleuse n’est pas révélée par les médias belges, car ils sont subsidiés et royalement inféodés au système politique en place.

    • François Collette François Collette 14 décembre 2010 12:26

      L’histoire de la Poste, je ne la connaissais pas. C’est vraiment la totale...


    • Tall 14 décembre 2010 13:53

      C’est au-dessus du bureau de la poste de la rue des champs. Le bourgmestre n’était pas d’accord mais il a juste eu le droit de se taire car ça relève du fédéral.

      J’ai justement parlé récemment avec une employée de la poste rencontrée par hasard dans un snack du coin. Ils ont dû appeler les flics car les réfugiés bloquaient le sas d’entrée ( où il y a les distributeurs d’argent ) en attendant l’ouverture du dortoir au-dessus. 
      Il y avait des détritus et ça sentait l’urine dans le sas.
      Je ne stigmatise pas ici les réfugiés qui survivent comme ils peuvent, mais bien les autorités belges qui créent cette situation comme indiqué dans votre article, puis qui s’avèrent incapables d’en gérer les conséquences.

    • voxagora voxagora 14 décembre 2010 12:41

      Une vague d’albanais ? Il n’y a déjà plus de place au Kosovo ?


      • LE CHAT LE CHAT 14 décembre 2010 13:31

        un bon plan pour les SDF français , aller demander l’asile en Belgique ! smiley


        • beubeuh 14 décembre 2010 15:46

          Il est à noter qu’un demandeur d’asile dans l’espace Schengen doit normalement faire sa demande dans le pays par lequel il rentre. Donc sauf à croire que ces Albanais arrivent tous en avion à Zaventeem, il me semble qu’ils doivent traverser quelques pays d’abord. C’est donc que ces derniers ferment les yeux sur ces flux migratoires qui les arrangent bien puisqu’ils leur permettent de refourguer des réfugiés aux voisins plus généreux.
          Ce problème n’est d’ailleurs pas propre à la Belgique : une grande partie des réfugiés entre dans l’espace Schengen par la Grèce, et il n’est pas de notoriété publique que ce pays les héberge en masse, c’est donc qu’ils passent ailleurs. Même chose pour la situation dans le Pas-de-Calais, pourquoi les clandestins en transit continuent à y affluer, si ce n’est parce qu’il est toujours possible de passer en Angleterre, malgré les déclarations du Président français affirmant le problème réglé ?
          Dans ce dossier, comme dans celui de l’immigration en général, on a largement de quoi mettre en cause l’Europe de la mesquinerie et du chacun-chez-soi. Alors quand on voit Wallons et Flamands s’accuser mutuellement, on se dit que le problème ne peut qu’empirer.


          • non667 14 décembre 2010 15:50

            les belges sont comme nous ?
            le tonneau des danaïdes ils ne connaissent pas ?
            au nom de quoi avons nous eu cette condamnation ?


            • ali8 14 décembre 2010 17:12

              c’est une galégeade ou quoi ?

              un sans papier condamné à 500 E/jour !! alors l’administration se condamne à lui délivrer des papiers officiels ainsi qu’un bon travail pour le rendre solvable  smiley

              et maintenant on livre à la vindicte publique les gens de l’Est, çà lâchera un peu les autres mdr


            • Shaytan666 Shaytan666 15 décembre 2010 11:11

              Hep Ali ! Faut apprendre à lire hein, le français se lit de gauche à droite et pas le contraire smiley
              C’est l’état belge qui doit payer chaque jour 500€ au sans-papier à qui il n’a pas su fournir de logement et pas le contraire.


            • asterix asterix 14 décembre 2010 19:03

              La Belgique étant de loin le pays le plus généreux et le plus laxiste de la Communauté, il est normal que tous les candidats réfugiés s’y pressent.
              Tous ces « pauvres gens » sont logés dans des conditions qu’on n’a jamais offertes à nos propres SDF. Trouvez-vous normal que des familles pakistanaises achètent des hôtels bruxellois à la limite de l’insalubre et louent leurs chambres à 30 euros la personne pour une nuit ?
              Un an d’occupation et c’est payé, c’est plein tous les jours
              A charge de l’état belge...
              A 100 mètres de là, des citoyens déconnectés du système vivent dans la rue....
              Et les centres d’aide sociale flamands où une partie de ce beau monde est aiguillé pour demander son chèque le donnent A LA SEULE CONDITION QU’ILS FILENT à BRUXELLES
              Le flamingantisme dans sa plus pure splendeur : tout mais pas chez nous. Déplaçons le problème en Wallonie socialiste, une épine de plus dans son pied.
              Que diriez-vous si Sarko traitait les Bretons de junkies inaptes au travail ?
              C’est ce que Bart De Wever, le leader de leur ordre nouveau, l’ami de Le Pen vient de dire aujourd’hui même.
              Il y a pire mais le courage me manque de vous le décrire en détail.

               


              • suumcuique suumcuique 14 décembre 2010 21:58

                La Suéde gynécocratique est tout aussi généreuse envers les immigrés, très probablement, là aussi, en raison du fond judéo-chrétien qui persiste dans la mentalité des Européens déchristianisés actuels. N’oublions pas, en effet, que, alors que toutes les sociétés antiques se méfiaient de l’étranger comme de la peste et que l’étranger n’avait strictement aucun droit dans les sociétés antiques, c’est l’Ancien Testament et, à sa suite, le Nouveau qui ont fait de l’étranger un individu que l’on doit absolument accueillir.

                En raison des nombreuses influences vétéro et néotestamentaires plus ou moins latentes qui pèsent pathologiquement sur l’Europe d’aujourd’hui, il est légitime d’affirmer que, plus que jamais, ce sont les prêtres qui sont au pouvoir. Les prêtres de Moloch. Les prêtres syriaques. Les prêtres de la Grande Mère, pour qui tous les hommes sont égaux, quel que soit leur origine, quel que soit leur sexe, etc. 


                Les démocrates convaincus vont bientôt voir le visage monstrueux, on serait même tentés de dire menstrueux, de la véritable démocratie. Une véritable termitière.

                • William7 15 décembre 2010 11:56

                  Faut vraiment se situer à la droite de la droite pour considérer que notre politique d’asile est ’laxiste« Comme d’habitude, la novlangue a encore frappé.

                  Non, la politique d’asile n’est pas ’laxiste », mais certains considèrent qu’il faudrait encore plus la durcir nuance. Tu le sens bien le « laxisme » des centres fermés Georgette ?? Et les expulsions, c’est les bisounours en culotte de velours.

                  Mon Dieu !!, Quelques allochtones mésopotamiens, tchétchènes ou afghans. Ces salopards de touristes économiques viennent enlever le pain rassis de nos bons vieux SDF (dont on se fout par ailleurs royalement, mais qui sont tellement utiles comme paravent social à notre rhétorique d’extrême droite). Boutons les- dans leurs « régions sûres » !

                  .


                  • François Collette François Collette 15 décembre 2010 16:32

                    15 à 16 mois pour décider du sort d’un demandeur d’asile... économique, ce n’est pas du laxisme ???


                  • suumcuique suumcuique 15 décembre 2010 19:17

                    Faut vraiment se situer à la droite de la droite pour considérer que notre politique d’asile est ’laxiste" Comme d’habitude, la novlangue a encore frappé.

                    A la droite de la droite, vous avez la gauche et c’’est exactement là que se situent la quasi totalité des politicards de soi-disant extrême droite actuellement co-optés par les médias : à gauche.

                    Au lieu d’une vision horizontale et, par conséquent, oligo-démocratique, des choses, pourquoi ne pas se placer à un point de vue hiérarchique, c’est-à-dire vertical. A ce point de vue, tous les politicards, de La Pen à Besancenot, se situent sous la ligne de flottaison.

                    Voir les choses verticalement au lieu de les voir horizontalement aide considérablement à clarifier le regard.

                    A un point de vue hiérarchique et, donc, vertical, il convient de sortir de l’oubli l’empereur romain Flavius Valentinianus qui, face à l’invasion de la péninsule italique par des Levantins au quatrième siècle de notre ère, préconisa la construction d’un mûr pour défendre l’Italie contre les Asiatiques de tout poil. Les Levantins ayant déjà infiltré l’administration romaine, ce projet salutaire pour l’Europe tomba à l’eau.

                    Dix-sept siècles plus tard, l’idée reste, plus que jamais, bonne et, même, excellente, à ceci près que l’Europe est aujourd’hui gérée par des Levantins et que, par conséquent, cette lumineuse idée est de moins en moins applicable. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès