Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > La Grande-Bretagne votera pour sortir de l’UE en 2017

La Grande-Bretagne votera pour sortir de l’UE en 2017

Il y a cinq ans, les Conservateurs l’avaient emporté de justesse, ne remportant pas une majorité des sièges seuls, leur imposant une inhabituelle coalition avec les Libéraux-Démocrates. Jeudi, alors que l’on anticipait l’absence de majorité pour un parti, David Cameron gagne plus de la moitié des sièges.

 

Pourquoi Cameron gagne ?

Cette élection est marquée par un effondrement des Libéraux-Démocrates, victime de leur coalition avec les Conservateurs, et qui tombent de 23 à 8% des suffrages et de 57 à 8 députés  ! Le premier vainqueur pour le nombre de voix est UKIP, qui passe de 3 à 12,6%, mais ne gagne qu’un siège. Les nationalistes écossais, s’ils ne passent que de 1,6 à 4,7% des voix, passent de 6 à 56 sièges, emportant la quasi totalité des sièges en Ecosse, démontrant que l’unité du Royaume est toujours fragile. Paradoxalement, les travailliste gagnent un peu plus de voix que les conservateurs (1,5 point contre 0,8) mais le parti de David Cameron arrive bien en tête (36,9% contre 30,4%) et surtout gagne 24 sièges, à 331 sur 650, alors que le parti d’Ed Milliband en perd 26 à 232 sièges, du fait de sa déroute en Ecosse.
 
 
Les raisons de cette victoire sont multiples. La relative reprise économique, malgré ses innombrables limites, valide en partie la politique économique de la majorité. La première force de David Cameron a peut-être été la faiblesse de son premier adversaire, qui n’a jamais réussi à vraiment convaincre, d’autant plus que la crise de 2008 a sérieusement entamé la crédibilité des travaillistes en matière économique. Son pari de promettre un référendum en 2017 sur la sortie de l’UE s’est avéré gagnant, d’autant plus que les travaillistes ont refusé de faire de même. David Cameron récolte peut-être aussi les fruits de sa politique à l’égard des personnes âgées, largement épargnées par les coupes, comme l’avait dénoncé The Economist dans un dossier très intéressant, malgré sa prise de position en faveur des Tories.
 
Nouvelle crise en vue pour l’UE
 
Alors que la situation en Grèce est à nouveau extrêmement tendue et que les risques d’une sortie d’Athènes de la zone euro semblent au plus haut, un nouveau front s’ouvre pour l’UE, puisque David Cameron a pris l’engagement solennel de consulter les électeurs en 2017 sur le maintien dans l’Union, conditionnant son soutien à une renégociation des traités pour répondre aux attentes des britanniques, qui disposent pourtant déjà de nombreuses exemptions, ne faisant ni partie de l’espace Schengen ou de la zone euro. En posant publiquement les termes du débat, David Cameron impose aux dirigeants européens de vrais changements, sans quoi Londres aurait des chances de quitter l’UE.
 
Bien évidemment, si les Conservateurs obtenaient de vraies concessions, s’ils organisaient le référendum en appellant à voter pour le maintien dans l’UE, la sortie serait sans doute peu probable. Il est difficilement imagineable que David Cameron organise un référendum en appelant les électeurs à voter pour la sortie de l’UE. Néanmoins, dans une construction en crise quasi permanente depuis 2005, cette nouvelle épreuve de force pourrait bien contribuer à déstabiliser plus encore une union bien fragile. Tout ceci montre que cette construction est mal conçue et qu’il faudrait la concevoir de manière modulaire, avec un périmètre révisable régulièrement au lieu d’imposer la lourdeur de traités immuables.
 
David Cameron a remporté une belle victoire. Mais le plus important est la nouvelle négociation qui va être lancée entre Londres et les dirigeants européens. Ce chantier sera-t-il une simple péripétie réglée par quelques mesures superficielles ou le coup de vent qui fera s’effondrer ce château de carte ?

Moyenne des avis sur cet article :  2.05/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • VICTOR VICTOR 9 mai 2015 11:47

    Quelle chance ! La Grande-Bretagne, en 2017, libèrerait donc encore une fois l’Europe ! Quel rêve !
    Elle a libéré l’Europe du joug barbare nazi, et nous devons tous, pour longtemps, lui en savoir gré. Mais elle l’a mise (l’Europe) sous le joug ultralibéral anglo-saxon et donc sous la coupe des USA et de l’Otan.
    L’idée magnifique de l’Europe a été dévoyée depuis le jour funeste où Pompidou-Rothschild a ouvert la porte de l’Europe à la Grande-Bretagne. Ce pays, c’est dans ses gènes, dans son histoire, lorsqu’il entre dans une association, c’est soi pour la dominer, soit pour la couler. Ne pouvant la dominer, ils n’ont eu de cesse de la couler, en la noyant dans une U.E. qui fait penserune à une grosse larve invertébére à 28...
    S’ils en sortent - ce que je ne crois pas - ils sont trop boutiquiers pour jouer contre leurs intérêts - l’Europe pourra se refonder autour d’un noyau solide : les six pays fondateur plus les pays ibériques. Les autres viendront au secours de la victoire


    • julius 1ER 10 mai 2015 08:30
      S’ils en sortent - ce que je ne crois pas - ils sont trop boutiquiers pour jouer contre leurs intérêts - l’Europe pourra se refonder autour d’un noyau solide : les six pays fondateur plus les pays ibériques. Les autres viendront au secours de la victoire

      @VICTOR

      je partage l’analyse !!! en ce moment les peuples du RU jouent à se faire peur, les nationalistes écossais perdent le référendum sur l’indépendance, mais ils font un gros score dans les élections tenues cette semaine.... cherchez l’erreur !!
      je ne crois pas une seconde que la GB sorte de l’UE et pourtant les Brits ont joué un rôle plus que négatif depuis qu’ils y sont entrés, et c’est vrai que s’ils sortaient de l’UE il y aurait l’opportunité de de refonder l’UE, mais aussi il faudrait virer Merkel !!!!

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 mai 2015 09:05

      @julius 1ER
      Vous rêvez toujours « d’une Autre Europe » ! ?
      Cela ne vous dérange pas que les décisions qui concernent les Français soient prises à l’étranger... ?!
      Cela s’appelle de la Haute trahison. Ce sont les Français qui doivent décider pour ce qui les concerne, et choisir les alliés dans le vaste monde avec qui ils souhaitent coopérer.
      Pourquoi voulez-vous nous enfermer et nous couper du reste du monde ?


      Vous devriez plutôt regarder du côté des BRICS et de l’ Amérique latine.
      Tous les pays des BRICS sont des Etats souverains : ils ont chacun leur monnaie, leurs frontières, leurs lois, et passent entre eux des accords de coopération.

      L’UE n’est pas de l’internationalisme, c’est un pillage organisé et une colonisation par les USA.
      Il n’y a rien à conserver là dedans.
      Lordon : leçons de la Grèce pour un internationalisme imaginaire."

    • jacques 9 mai 2015 12:57

      analyse à la rakoto, sûr que si les conservateurs libéraux ont le pouvoir, l’Europe sera quittée...


      • Garance 9 mai 2015 13:20

        Il n’y a aucun risque que la G.B. quitte l’Europe


        Le voudrait-elle qu’elle ne le pourrait pas : 

        Hollande a rappelé à l’ordre Cameron


        Que voulez-vous qu’il fasse ce pauvre Cameron devant Hollande ?

        Il est muselé , annihilé , bloqué , tétanisé , intimidé , désamorcé , bouche bée sans savoir que penser

        C’est normal : c’est l’effet que cela fait d’avoir un Hollande devant soi qui fronce les sourcils et intime ses dictats 

        Quand il a appris ça ; Cameron a annulé toutes les réjouissances prévues pour fêter sa victoire smiley



        • Abou Antoun Abou Antoun 9 mai 2015 14:46

          @Garance
          C’est vrai qu’ Hollande fait peur, surtout à ses amis...


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 mai 2015 09:08

          @Garance
          La finance de la City est contre la sortie de l’ UE. Ils ne veulent pas tuer la poule aux œufs d’or !
          Quand on voit l’argent que les européens, dont les Français, ont déjà payé comme intérêts de la dette illégitime, on les comprend !


        • hunter hunter 9 mai 2015 13:56

          La machine UE a été créée pour servir les intérêts US. Les US ont intérêt à ce que tous les membres du machin restent assujettis dans le giron du machin !

          S’il y a référendum, et si jamais le populo rosbeef vote pour la sortie, soit on les fera revoter (méthode irlandaise pour le « traité »), soit on magouillera les résultats pour donner un léger avantage au « non » (on ne quitte pas l’UE), ce qui est la méthode Mitterrand pour le traité de Maastricht en 1992 !

          Le maintien de la structure UE pour l’asservissement total des peuples européens est indispensable, pour la mise en place du machin mondial, connu aussi sous l’acronyme NOM !

          A moins bien sur, que d’ici là, des choses se passent.........

          Adishatz

          H/


          • Abou Antoun Abou Antoun 9 mai 2015 14:48

            @hunter
            S’il y a référendum, et si jamais le populo rosbeef vote pour la sortie, soit on les fera revoter (méthode irlandaise pour le « traité »), soit on magouillera les résultats pour donner un léger avantage au « non » (on ne quitte pas l’UE), ce qui est la méthode Mitterrand pour le traité de Maastricht en 1992 !
            on ne quitte pas l’UE. En fait c’est surtout l’OTAN qu’on ne quitte pas.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 mai 2015 09:10

            @hunter
            Pas besoin de referendum.
            Il suffit qu’un Chef d’ Etat européen soit élu sur la base de la sortie de l’ UE par l’article 50.
            Dans les Traités européens, il n’y a nulle trace de referendum pour sortir de l’ UE.


          • Pic de la Mirandole Gérard Lemenn 10 mai 2015 17:55

            @Fifi Brind_acier

            Si, l’article 50 dit « Conformément à ses règles constitutionnelles » dont l’obligation de référendum dépend des règles de chaque pays.

            En Grande Bretagne, les prérogatives royales suffisent pour activer l’article 50, mais vu l’importance de la question, un référendum est fortement souhaitable.

          • Donbar 11 mai 2015 12:14

            @Fifi Brind_acier
            Nul besoin d’article 50 lisbonnard ;


          • Montdragon Montdragon 9 mai 2015 17:34

            #Franxit2017

            Cherchez pas je viens de l’inventer. smiley


            • HELIOS HELIOS 9 mai 2015 23:02

              ... il y a encore pas mal de flou, dans ce futur instable :

               — Si le referendum a lieu avant les élections françaises... si c’est les pro UE ou les anti UE qui se font le plus remarquer en France... par exemple !
              — Si d’ici la la Grèce a eu des problèmes ...
              — si, toujours par exemple, l’Allemagne atterri un peu trop brutalement (elle fait malgré tout illusion, mais tout ne va pas si bien)
              — si l’état islamique se désagrège ou si il devient une force non négligeable... et globalement si l’immigration s’essouffle ou empire...
              — si une catastrophe de grande ampleur (volontaire ou pas) arrive obligeant nos pays a collaborer...
              — si les russes... si le petrole, si les financiers... ou enfin si il y a chez les anglais, chez nous et tout autour quelques personnages emblematiques pour ou contre qui apparaissent...

              bref, on est loin très loin de maitriser tout cela, même avec de bons outils de prediction, tout cela relève plus de la pythie de Delphes qu’autre chose.

              • julius 1ER 10 mai 2015 08:46

                @HELIOS

                beaucoup de si !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
                mais il appartient à des élites éclairées de montrer la voie ????? or point de voie parceque les élites sont devenus totalement mercantiles et assujetties à la finance alors pas d’options et çà n’est pas valable que pour la France la plupart des Elites européennes sont dans cette mouvance.....
                alors pour l’instant pas d’issue sauf énorme Krach et redistribution des cartes, mais de volontarisme pour un projet politico-économique... il n’y a pas ????
                pourtant le laissez-faire ou laissez-aller actuel ne sont pas une réponse car le déterminisme actuel nous mène à une vassalisation totale vis à vis des USA ce qui est totalement contre-productif car leurs intérêts ne seront jamais les nôtres.... qu’on le veuille ou non !!

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 mai 2015 09:16

                @julius 1ER
                Rejoignez donc l’ UPR !
                Se rassembler provisoirement pour sortir de l’ UE, pacifiquement, par l’article 50.
                Sur un programme copié sur celui du Conseil National de la Résistance, rédigé par les Gaullistes et les Communistes, qui protège le modèle social français menacé de destruction par l’ UE.


                C’est le seul moyen de faire un audit de la dette et de rendre la démocratie aux Français.
                C’est aussi le seul moyen d’échapper à TAFTA et autres machins de vassalisation aux USA.

                L’ UPR explique ce qui peut être fait en sortant de l’ UE.
                « Le jour d’après la sortie de l’ UE »

              • Pere Plexe Pere Plexe 10 mai 2015 11:50
                « La Grande-Bretagne votera pour sortir de l’UE en 2017 »
                Heuu....
                Les promesses électorales non tenues ne sont pas une spécificité française.
                Et mon petit doigt que celle là est bien incertaine. 

                • Pic de la Mirandole Gérard Lemenn 10 mai 2015 17:59

                  @Pere Plexe

                  Sans oublier qu’une partie peut-être même majoritaire des « Tories » est favorable à la tenue d’un référendum.

                  Ne pas tenir cette promesse somme toute facile à mettre en place, c’est se heurter à de très nombreux soutiens des Conservateurs.

                  Par ailleurs, référendum en 2017 => sortie en 2020. La planche est bien savonnée pour les élections suivantes, qui pourraient donc être un argument de poids pour voter, à nouveau, pour les Conservateurs !

                  Au final, contrairement à ce que vous affirmer sans arguments, il y a des dizaines d’arguments qui plaident pour que les britanniques ait leur référendum.

                • Pere Plexe Pere Plexe 10 mai 2015 19:21

                  Patiente.

                  L’organisation d’une telle consultation nécessite 6 à 12 mois de préparation.
                  Donc dans 6 à 12 mois on sera fixé.
                  J’avoue ne pas connaitre l’argument qui sera évoqué mais je suis persuadé que Cameron ne sera pas l’homme qui prendra le risque que son pays sorte de l’UE avec à la clef la fin du Royaume Uni.
                  Bien des traités internationaux engage le RU et non l’Angleterre. 
                  La dislocation du RU aurait sans doute de graves conséquences pour cette dernière.
                  Omc, Ue, Onu, accords bilatéraux, la liste est longue ou la place perdue du RU ne reviendra pas à l’Angleterre.
                  Avec sans doute quelques règlement de compte avec le reste de l’UE...qui est son principal partenaire économique !
                   l’ardoise d’un éventuel Birxit est lourde
                  Cameron le sait

                • zygzornifle zygzornifle 11 mai 2015 13:00

                  enfin une bonne nouvelle , les roastbeefs sont des pique assiette de première tout prendre et ne rien donner voila leur devise .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès