Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > La patate transgénique, pomme de discorde des européens

La patate transgénique, pomme de discorde des européens

A la demande de la Commission européenne, les experts environnementaux des 25 ont débattu lundi 4 décembre d’une demande d’autorisation de culture à des fins industrielles d’une pomme de terre transgénique, demandée par le géant chimique allemand BASF. Aucune décision n’a été prise.

 Ni autorisée ni interdite. Faute de majorité qualifiée, la demande de culture industrielle de pomme de terre transgénique se trouve aujourd’hui dans le no man’s land de la technostructure européenne. Royaume-Uni et Allemagne auraient voté pour. Italie et Pologne contre. La France se serait abstenue. La demande n’est pas pour autant abandonnée. Elle sera examinée dans les trois mois qui viennent par les ministres européens de l’Environnement. Si aucune majorité qualifiée ne se dégage à nouveau, c’est la Commission qui devrait décider d’autoriser cet OGM, suivant en cela l’avis favorable émis par l’Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA) de Parme.

Bien que la demande d’autorisation ne porte pas sur des cultures à destination de l’alimentation animale ou humaine la décision qui sera prise est particulièrement attendue. Ce serait le premier aliment génétiquement modifié autorisé à la culture dans l’UE depuis la fin du moratoire européen sur les OGM en 2004 après l’adoption d’une nouvelle législation sur l’étiquetage et la traçabilité. Même si la modification génétique apportée à cette pomme de terre ne vise qu’à disposer d’un légume plus riche en amidon, à des fins industrielles, elle n’écarte aucune des questions posées par les opposants aux OGM et, à ce jour sans réponse.

La question la plus sensible consiste à savoir si la consommation d’organismes ayant été modifiés génétiquement peut avoir des conséquences sur la santé. Force est de constater que depuis 1998, aucune avancée n’a été faite dans ce domaine. Le moins que l’on puisse dire c’est que les grandes multinationales qui sont derrières les OGM, de Monsanto aux USA à Limagrain en Auvergne, cultivent et imposent le secret souvent avec la complicité des états sur les recherches qui sont menées. Corinne Lepage, Présidente de Cap 21, s’est ainsi vu opposer une fin de non recevoir à la communication de certaines études.

A ce jour, aucune étude scientifique n’a conclu à l’innocuité d’une consommation des OGM. Au contraire des recherches faites sur la consommation de maïs transgéniques par des poules ou de pommes de terres transgéniques par des rats attesteraient du contraire. Ainsi selon des travaux menés en 1998 en Ecosse au sein du Rowett Research Institute d’Aberdeen, des rats de laboratoire se seraient affaiblis en consommant des pommes de terre génétiquement modifiées. Globalement, faute de certitudes, les scientifiques s’accordent sur un point au moins : la prudence s’impose.

Autre question sans réponse, le confinement. Comment en effet éviter de voir se diffuser dans la nature les OGM. Quelles seront les interactions sur les milieux environnants ?? Là aussi la prise de risque est bien concrète. Les enjeux économiques doivent-ils l’emporter sur un simple principe de précaution ? Le débat laisse dubitatif plus d’un européen.

Il serait regrettable qu’une question aussi sensible soit tranchée par une Commission Européenne dépourvue de toute légitimité démocratique et fortement liées aux milieux économiques. Le débat relèverait pour le moins de l’enceinte du parlement européen. Sous réserve que nos eurodéputés veuillent bien se réveiller.


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (103 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Voltaire Voltaire 7 décembre 2006 13:26

    On ne peut que vous recommander pour ce genre d’article de vous renseigner de façon plus approfondie.

    Aucune étude scientifique actuelle n’indique une toxicité pour les plantes transgéniques autorisées. L’expérience sur les rats à laquelle vous faites allusion porte je crois (il faudrait la référence) sur une plante qui n’a jamais été autorisée ni cultivée, et contenait une protéine de noix de cajou à laquelle certaines personnes sont allergiques (à vérifier cependant).

    Il faut noter bien évidemment qu’il n’existe aucune étude indiquant l’innocuité d’une consommation de produits naturels (kiwi, de nectarine, de thon, de fraise etc...), et ce pour une bonne raison : elles montreraient un risque pour la santé chez l’homme (en raison de la présence d’allergènes). Et je ne parle pas de la consommation de porc, de cognac, de saumon fumé ou de fromage au lait cru, dont les risques pour la santé sont bien connus.

    IL ne faut donc pas retourner les risques !

    Le problème des OGM existe, que ce soit au niveau économique, voire pour certains environnemental (mais infiniment moins que la culture intensive de nos céréales en France), mais évitons les amalgames.

    Contrairement à vos dires, le parlement européen travaille depuis toujours sur ce sujet, et la Commission européenne est bien plus neutre que nombre d’organismes nationaux, qu’ils soient influencés par certains lobbys industriels (voir les récentes affaires sur le sucre, le vin et les produits gras en France) ou « écologiques » (qui mentent ou déforment systématiquement les résultats scientifiques).


    • Nicolas (---.---.244.214) 7 décembre 2006 16:56

      M. Voltaire, votre candeur me touche. Vous oubliez l’aspect commercial de ces plantes transgéniques.

      Je ne suis pas biologiste ni agronome. Lorsque je travaillais dans l’industrie, nous évitions comme la peste les produits qui nous conduisaient obligatoirement vers un fournisseur unique. On appelait cela « SOS avoidance », SOS pour « Sole Source of Supply » (seule source d’pprovisionnement) à éviter.

      Ce que font les fabricants d’OGM, c’est, en plus de créer des plantes résistantes aux maladies, ou d’accroître les rendements, d’introduire des caractéristiques telles que l’exploitant agricole ne peut que s’approvisionner chez un seul fournisseur, le créateur de cet OGM. Créer une SOS (seule source d’approvisionnement) pour les semences. C’est le cas du maïs (et du soja ?), dépendance qui fait la fortune des Monsanto ou Cargill (je crois). La chose est très connue.

      La politique de certaines entreprises en agronomie est la suivante : vous voulez des plants à haut rendement ? qu’elles soient résistantes à ceci ou cela ? Fort bien, il faudra vous approvisionner chez nous. Point final. Tout a un coût. Même si à la fin du compte il ne restera plus assez de semences indépendantes du fournisseur. Et le tour est joué. Les enjeux sont colossaux, pensez aux 6 milliards d’habitants de la planète. Le cultivateur à côté de chez moi se plaint déjà des plants hybrides.

      Rappelez vous la phrase de Turgot, M. Voltaire : « Le commerce ne connaît d’autre lois que celles de son propre intérêt » ; Et tout est dit.


    • Voltaire Voltaire 7 décembre 2006 17:07

      Cher Nicolas,

      Je vous suggère de relire mon commentaire... Je fais bien mention des problèmes économiques, voire environnementaux que posent les OGM. Mais il ne faut pas tout mélanger et agiter le torchon rouge du risque pour la santé de ceux-ci, car cela relève du fantasme.

      Les OGM, comme toute chose, ne devraient pas être rejetés par idéologie, par principe. Je suis rationaliste, et donc je préfère que l’on se serve d’arguments rationels. Il y a des aspects intéressants dans les OGM, et des aspects négatifs. L’enjeu est de faire en sorte de ne conserver que les aspects positifs, et donc de mettre en place contrôles et réglementations adéquates.


    • Nicolas (---.---.244.214) 7 décembre 2006 18:35

      Cher M. Voltaire, Je partage votre avis sur l’utilité des nouvelles inventions, surtout en génie biologique. Le public, cependant, voit rouge, surtout en raison des méthodes avec lesquelles les sociétés qui ont créé les OGM font la promotion de leurs produits, en n’en dévoilant pas tous les aspects économiques, ou ne garantissant pas suffisamment leur inocuité biologique. De là à amalgamer les deux aspects (biologique et économique) d’importance sans doute très différente, il n’y a qu’un pas vite franchi.

      Toutefois, le public a quelques raisons de se méfier si l’on sait que nombre de substances sur le marché européen pourtant assez bien contrôlé, n’ont pas fait preuve sur le long terme de leur inocuité. Il me semble avoir aperçu un article relatant les efforts de la commission européenne pour faire en sorte que les industries chimiques d’Europe fassent une étude de nocivité ou de tolérance sur le long terme sur les molécules qu’elles mettent en circulation. Devant la levée de boucliers du lobby des chimistes, le projet a été mis en veilleuse. Mais ma connaissance de ce dossier est très limitée.

      « Les OGM ne devraient pas être rejetés par idéologie ». Il me semble que c’est une réaction naturelle que de rejeter ce qu’on ne connaît pas. Et de ne rien faire tant que le doute subsistera. La question économique se pose à nouveau : qui doit démontrer l’inocuité ? selon quels critères ? qui paie les analyses ? L’Europe a déjà fait obstacle au commerce avec les USA en n’acceptant pas la viande de boeuf (?) aux hormones, et pendant longtemps le nom de chocolat pour les produits ne contenant pas un minimm de cacao... etc. Les limites sont encore à trouver, et jusque-là, prudence ; Je préfère rester un idéologue en bonne santé, si possible. Ou qu’on me prouve que mes craintes sont vaines. Est-ce le cas ?

      Le dossier des OGM reste un dossier sensible que le public fait bien de regarder avec méfiance. D’autant plus que nos outils d’investigation sont supérieurs à ceux de l’époque de Parmentier, et les enjeux d’une autre taille.

      Cordialement


    • christian (---.---.1.244) 7 décembre 2006 23:18

      Pouvez-vous nous dire quelle est, actuellement, l’utilité de la culture COMMERCIALE ET NON CONFINÉE, des OGM :
      - La faim, problème de répartition de la nourriture produite.
      - Moins d’insecticides et de pollution.

      Demandez à ceux qui cultivent des OGM depuis quelques années. Alors, pourquoi ?


    • Voltaire Voltaire 8 décembre 2006 08:46

      @Christian

      Les plantes OGM actuelles n’ont pas d’impact sur la faim dans le monde. Revendiquer ce rôle est une absurdité. Cela ne signifie pas que des plantes OGM ne pourraient pas aider certaines populations avec des variétés plus résistantes à des maladies ou à la sécheresse, mais ce n’est pas le cas actuellement.

      En revanche, certaines plantes OGM ont un impact positif dans l’utilisation des pesticides (permettant une moindre application). Plusieurs études ont montré l’impact positif d’abord sur les fermiers eux-mêmes (qui ont moins de pesticides, toxiques, à manipuler) et sur la quantité globale de produit utilisée.

      Il ne faut pas être naïf :

      Les plantes OGM produites par les semanciers ont d’abord pour objectif d’être vendues : nous ne sommes pas dans la charité mais dans le business. En conséquences, le premier intérêt de ces plantes est d’être rentables pour le fermier (meilleurs rendements, moins de pesticides, couteux, à utiliser, fruits plus facile à transporter...), et pour l’acheteur (produits moins périssables etc...). La condition de ce succès est évidemment que ces OGM ne soient pas toxiques ! (sans cela, bonjour le cours de bourse de l’entreprise ! on a vu ce que donnait le retrait de médicaments trop vites mis sur le marché).

      Par contre, de nombreux organismes de recherche travaillent sur la mise au point de plantes OGM ayant aussi un impact positif sur l’environnement, ou pour le bénéfice de populations pauvres. Mais comme les grosses sociétés ne travaillent pas, ou peu, sur ce type de plantes, elles sont plus longues à être mises au point, développées, et produites pour les agriculteurs.


    • (---.---.77.166) 10 décembre 2006 14:19

      les plantes hybrides ont des rendements largement supérieur aux plantes type « semence de pays ». Sur le maïs c’est des gains de 50% facile.

      Fournir de bonne semence est un des première condition d’une agriculture efficace, y comprit pour les producteurs bio qui serait bien content d’avoir des semences adapté à leur mode de culture (plus robuste, adapté au mode de culture).

      Je vais raconter une anecdote, l’école d’agronomie de Paris (INAPG) avait fait une belle vitrine des blés anciens pour fêter l’anniversaire de l’école. Résultat tous mort, par une mycose qui n’est plus signalé depuis 40 ans.

      Les semences certifiés c’est pas de l’arnaque ça marche.


    • Nicolas (un autre) (---.---.38.148) 10 décembre 2006 15:24

      Il me semble qu’il existe un type de riz transgenique en cours de finalisation qui necessite 30% de moins d’eau que le riz normal, et qui est capable de redemarer meme si il n’a pas eu assez d’eau. Ce riz serait une benediction pour certains pays qui connaissent des secheresses occasionnelles.

      C’est pour ca que je suis contre le refus a priori, et pire la destruction de toute culture OGM comme le fond certains altermondialistes, parce qu’il n’y a pas forcement que des multinationales derriere, mais aussi des chercheurs qui veulent tous simplement aider les gens qui meurent de faim.


    • Z.... (---.---.71.55) 10 décembre 2006 20:07

      @Voltaire Comme quoi on peut usurper le nom d’un homme célèbre et ne pas avoir le millionième de son intelligence...


    • Neos 12 décembre 2006 11:14

      Je ne suis (et de loin) point un expert sur les OGM, mais je me pose cette question : puisqu’il semble y avoir divergence d’opinion sur la qualité et le risque des produits OGM, et tant que faire se peut le produit OGM n’est pas excessivement moins cher sur le marché, pourquoi ne pas laisser le consommateur faire son choix ? Exigeons que le produit OGM recoive un étiquetage clair, une mention ’OGM’ bien visible, et offrons au consommateur, tant qu’aucune preuve manifeste de toxicité n’est prouvée, le pouvoir et la responsabilité de se faire son propre avis sur la question. Je prends pour autre exemple ce qui s’est passé pendant la crise de la vache folle ou lorsque la grippe aviaire a frappé les élevages de volailles, le consommateur était face à la responsabilité de continuer à consommer ces produits (..) Si à un quelconque moment, un risque manifeste de santé publique apparaît, nous en serons rapidement informé et j’espère croire au retrait rapide de ces produits si la menace est avérée. Qu’en pensez-vous ?


    • LE CHAT (---.---.75.49) 7 décembre 2006 14:11

      José Bové va devoir s’équiper d’un motoculteur pour éradiquer cette nouvelle engeance !

      Non aux OGM , oui à la bintje traditionnelle pour des frites de qualité !


      • Zenky (---.---.221.243) 7 décembre 2006 14:59

        Faudrait arrêter d’avoir peur des OGM... Si on s’était pas amusé il y a quelques décénies à croiser les vignes françaises et américaines on aurait certainement plus de vigne en France aujourd’hui.

        Et si les OGM permettait de réduire ou de supprimer la faim dans le monde moi je dis OUI aux OGM, et je rajoute même que ceux qui détruisent des champs d’OGM sont des criminels.


        • Rinoa (---.---.35.52) 7 décembre 2006 16:40

          Pour ta gouverne, les OGM ne sont pas le fruit de croisements comme tu sembles le croire.

          Un croisement peut être provoqué par l’homme (je prend le pollen de la vigne française et je le dépose sur le pistil de la vigne américaine) mais il peut aussi se produire naturellement (un pied de vigne française et un pied de vigne américaine sont plantés assez près l’un de l’autre, et la pollinisation par le vent ou les insectes se fait).

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Hybridation

          Un OGM est un organisme auquel on introduit un gène provenant d’une autre espèce.

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Ogm

          Par exemple, on introduit dans des plantes OGM des gènes de bactéries, d’insectes, d’animaux et même d’humain. Rien de bien naturel quoi !

          http://www.ogm-info.com/unogm.html


        • LE CHAT (---.---.75.49) 7 décembre 2006 16:53

          bien vu Rinoa , les OGM servent avant tout à augmenter les profits des multinationales semencières qui aliènent les agriculteurs des pays en voie de developpement. Les patates OGM dont l’article parle servent essentiellemnt à augmenter la rentabilité des industriels de l’amidon et en aucun cas à nourrir les populations du tiers monde !


        • Voltaire Voltaire 7 décembre 2006 17:14

          Les vignes actuelles ne résultent pas de croisement. Les pieds de vignes sont américains (les racines ne sont pas attaquées par le phylloxéra), sur lesquels on a greffé les variétés européennes. Une espèce d’hybride mi-américain-mi européen en quelque sorte.

          Il existe de très nombeuses plantes utilisées ainsi (arbres fruitiers), avec des porte-greffes résistant et la greffe donnat des fruits voulus. Totalement artificiel donc smiley et je ne vous parle pas de la nectarine, là c’est carrément frankenstein... mais bon, comme ce ne sont pas des « OGM », tout le monde trouve ça bien plus « naturel ».

          Quant aux semences américaines, c’est déjà le cas pour l’immense majorité d’entre elles, pas besoin d’OGM pour cela.


        • aurelien (---.---.164.65) 7 décembre 2006 20:49

          Bonjour,

          Cela est sans aucune mesure avec des modifications génétiques faites par transgénèse artificielle.

          Merci de ne pas tout mélanger : hybridation et modification génétique n’ont tout simplement aucun rapport.


        • christian (---.---.1.244) 7 décembre 2006 23:26

          Ah, bon !

          Monsanto « travaille » pour éradiquer la faim dans le monde !

          CHUT !

          Surtout ne le répétez pas, la valeur de l’action va s’écrouler !

          Je n’ai même pas envie de rire.


        • iskander (---.---.128.47) 8 décembre 2006 08:42

          ne dites pas n’importe quoi ! Il n’y a pas d’ OGM dans la vigne

          pour lutter contre le phylloxera, insecte americain on a utilisé des portes-greffe américains sur lesquels on a greffé des cépages français. Rien à voir avec une manipulation génétique ou l’on introduit dans la plante ou l’animal un gene d’une autre espèce.

          NON AUX OGM, vive les produits traditionnels de qualité !


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 9 décembre 2006 20:30

          Salur Rinoa,

          J’opine !

          @+ P@py


        • eugène wermelinger eugène wermelinger 10 décembre 2006 18:10

          Un agriculteur de mes connaissances m’a fait part que son fils était devenu allergique à des pommes de terre qui, manipulés, pourtant n’étaient plus attaqués par les doryphores ! Alors il change de patates, mais sème du maïs transgénique, que ni lui ni son fils ne mangeront. « C’est pour le bétail. » Et qui mangera celui-ci ?


        • louis mandrin (---.---.45.205) 7 décembre 2006 17:40

          le message doit être clair...NON AUX OGM, un point c’est tout. Je boycotte systématiquement tout ce qui indique « ogm » sur les étiquettes, il faut être attentif, avoir de bons yeux et savoir décrypter, ça prend du temps, mais le jeu en vaut la chandelle.....et tout ce qui est plat cuisiné, transformé etc...je prends pas, je cuisine, comme au bond vieux temps, au moins, je sais ce que j’ai dans mon assiette. Si tout le monde fait de même, ils n’en produiraient plus, faute de clientèle...

          on a eu les pesticides, les machins en « ides », maintenant, ils passent à la phase « la nature est une marchandise comme les autres, c’est nous qui avons les droits dessus, c’est vous qui devez consommer ce que nous voulons vous imposer » Je refuse ça..les MONSANTOS, BAYER et cie peuvent aller se faire voir...halte aux ogm, halte aux multinationales du fric et de la m...


          • Helios (---.---.134.131) 7 décembre 2006 18:40

            En Amérique du sud, continent infeodé aux americains et à leur entreprises multinationales, quasi tout est transgénique. Tomates « larga vida » (qui n’ont jamais de goût quel que soit la saison) et qui ne pourissent pas dans le réfrigérateur (elles se rident et sechent) ; Les fruits, dont les seuls « normaux » sont ceux destinés a l’export, poussent sur des arbres qui cotoient leurs homologues transgeniques dans la rangée d’à coté ! Et je ne vous parle pas des hormones et antibiotiques qui rentrent dans la nourriture des poulets, des cochons et des vaches. Bien sur, il y a quelques règles sanitaires. Mais, le contrôle ne s’applique JAMAIS aux grands producteurs. Pourquoi, parce que ce sont des pays qui appliquent déjà ce que le TCE nous promettait « la libre concurrence et la prédominance de l’entreprise sur le citoyen ». Deux poids, deux mesures, même si la loi ne le dit pas !

            Alors, et la santé ? ben... il ne se passe rien, car les statistiques sont completement occultées. Par exemple, il y a une ENORME communication sur la graisse, le cholesterol.... pour vendre beaucoup plus cher des produits dit « light ». le lait demi-ecrémé ou ecrémé coute plus cher que le lait entier. Cette communucation ne parle non plus J1AMAIS du diabète qui rends aveugle, dépendant et rend la cicatrisation dangereuse. Les lobbys sucriers Bresiliens (en majorité) sont prets a tout. Au Chili il est quasiment impossible de trouver du jus de fruit sans adjonction de sucre. Pire, c’est le royaume des boissons gazeuses (coca, fanta, bilz... enfin, il y a des centaines de marques)

            Alors dans ce contexte de manipulations permanentes des opinions publiques, la seule manière de se rendre compte, c’est de regarder : regardons les enfants dont 90% sont en terrible surpoids ! Regardons les parents dont les dents sont malades et bien sur dont le poids et le volume en font des phénomènes de foire... et regardons aussi qules medicaments ils consomment, juste pour information : de l’insuline en grande quantité qu’ils importent d’asie et objet de traffics. Et quels sont ceux qui semblent etre « bien ». les riches, ceux qui habitent dans des quartiers hors de prix, ceux qui s’alimentent avec beaucoup d’attention de produits importés d’Europe en général.

            Alors, que les transgeniques soit « bon » pour la santé, j’en doute. Qu’ils soient de juteux produits pour ceux qui ont déposé les brevets et qui les fabriquent, là j’en suis vraiment convaincu, d’autant qu’on leur impose que leurs semences fassent des plantes steriles « protegeant » les plantes naturelles et permettant de revendre les semences neuves l’année suivante.

            A mon avis, il n’y a aucune justification à la culture de plantes trangeniques pour la nouriture humaine que ce soit en petite ou grande quantité. Le transgenique doit rester un produit destiné a fabriquer des medicaments ou a servir de supports a d’autres recherches !

            L’Europe serait bien inspirée de mettre de l’ordre la dedans.


            • Gourgandin (---.---.151.74) 7 décembre 2006 19:02

              Plutôt que de perdre son temps à argumenter sans connaissance, il nous serait plus utile de LIRE les discours sur les PGM. Mais pour ça il nous faudrait éteindre l’écran et utiliser du papier ! beurk !

              Scientistes, lisons les scientifiques : par exemple ’Le vélo, le mur et le citoyen’ de Jacques Testart, père du bébé éprouvette, nous paraitra sans doute crédible. (Bien qu’il ait jugé utile d’être dans le conseil scientifique d’Attac. Oh secours Voltaire ! une association de lobbying qui voudrait taxer les transactions financieres ! Oh secours ! ça va faire des pauvres ! )

              Nous qui n’avons foi qu’en l’économie, lisons L’industrie du lobbying chez Agone. on comprendra les problèmes de compétence au pouvoir.

              Nous qui n’avons foi qu’en l’histoire géopolitique, lisons l’atlas du monde diplomatique et regardons en Inde ou en Argentine. (ahhhh encore un truc de gauchiste « ecolos » qui a milité chez Attac ! Vole à mon secours humble Voltaire ! )

              Nous qui n’avons foi qu’en la justice, regardons chez les allemands : elle a obligé Monsanto à publier des resultats de tests. (sur des rats bouffant du maïs pendant 2 mois seulement ! )

              Nous qui fantasmons sur les vignes, un petit rappel avant de vouloir assimiler les transformations génétiques aux transformations de nos aïeux : la vigne est une plante qui provient du bassin méditerranéen et qui craint l’humidité mais qui donne de si bons fruits qu’on a eu la volonte d’en planter toujours plus au nord. C’est cela la premiere adaptation que la vigne a subie et c’est ce fait qui explique que le raisin entierement biologique (sans pulverisation de cuivre) soit si difficile a obtenir. Source : l’entreprise SUACI (conseil aux paysans des alpes). Quant aux fantasmes sur les arbres fruitiers... Lisons Pierre Rabhi ’le chant de la terre’ ou consultons n’importe quel membre des ’croqueurs de pommes’ pour comprendre comment on apprivoise un arbre fruitier.

              Voltaire une derniere fois merci pour ton dernier post qui nous prouve que malgré ton humilité tu ecoutes encore la plèbe (plèbe qui ose faire vivre des assoces ’ecolos’ remettant en question certaines perversions de la Science, quelle honte ! ) :

              comme ce ne sont pas des « OGM », tout le monde trouve ça bien plus « naturel »

              J’aimerais commenter mais je suis conscient de l’inutilite de la chose. Voltaire a l’occasion sort un livre ensuite on discute ?!

              NB1 : Oui je ne sais pas /quoter désolé... NB2 : tant de haine dans mon post j’espere bien avoir un -25, en tout cas j’en ai sacrement honte ! Promis c’etait la deuxieme et derniere fois ! (la premiere etait egalement sur ce site a propos de l’Ademe où je rappelais sa politique selon laquelle ’boues d’epandage = zero risque’. Salaud d’ecolos qui ne veulent pas croire que eaux usees + stations d’epuration = eau propre + boues propres)

              PS qui n’a rien a voir : y’a-t-il quelquechose qui me garantit que l’entreprise gestionnaire de ce site ne sera pas cotée en bourse demain ? combien de personnes esclavagise-t-elle (femmes de menage, etc..) ? Pourquoi tout le monde parle de democratie sur ce site alors que rien n’est transparent ? Pourquoi tout le monde parle de lecture sur ce site alors que le seul livre dont il fait la promo est PATHETIQUE (au sens où il ne recelle aucune info, c’est un livre pour se masturber rien d’autre) ? Mille autres critiques m’etaient apparues mais je prefere que vous repondiez deja a celles-la.


              • aurelien (---.---.164.65) 7 décembre 2006 20:51

                Bonsoir,

                Je vous conseille ceci :

                Eclairage scientifique sur les OGM

                Bon visionnage


              • Artefact (---.---.132.42) 9 décembre 2006 13:12

                Merci beaucoup pour le lien : c’est bon d’écouter un vrai scientifique, qui argumente. Mais, suprème frustration, on n’a que le début de la conférence ? : la suite ??? SVP ???


              • aurelien (---.---.145.224) 9 décembre 2006 13:55

                Tous les documents sont disponibles ici


              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 9 décembre 2006 20:54

                Salut Aurelien,

                Merci pour ton super lien !

                @+ P@py


              • aurelien (---.---.186.57) 9 décembre 2006 21:34

                C’est tout naturel smiley


              • seb59 (---.---.180.194) 8 décembre 2006 11:28

                Je pense que la nature a developpé naturellement les plantes les plus adaptées à notre environnement.

                Meme en etant passionné de technologie, j’ai du mal à concevoir une « specialisation » par l’homme de certaines especes vegetales.

                Tot ou tard, cela aura un impact (positif ou negatif) sur l’ecosysteme. Il me semble plus sage de laisser les choses comme elles sont.

                Jouer avec le feu, sans en connaitre les consequences pour quelques profits, tres peu pour moi.


                • Gerard Dupin (---.---.41.199) 9 décembre 2006 13:08

                  Bonjour Pourrait-on savoir qui étaient nos courageux représentants qui ont osé s’abstenir ? Bon we GD


                  • aurelien (---.---.186.57) 9 décembre 2006 22:27

                    Bien sûr Gérard !

                    Le sénat français a adopté le projet de loi sur les OGM. Les résultats sont accessibles ici : scrutin

                    Nombre de votants : 329

                    Abstention :36

                    Pour : 166

                    Contre :127

                    Nicolas About (Yvelines) Groupe Union centriste - UDF Jean-Paul Amoudry(Haute-Savoie) Groupe Union centriste-UDF Philippe Arnaud (Charente) Groupe Union centriste - UDF Jean Arthuis (Mayenne) Groupe Union centriste - UDF Denis Badré (Hauts-de-Seine)Groupe Union centriste - UDF Claude Biwer (la Meuse)Groupe Union centriste - UDF Maurice Blin (Ardennes)Groupe Union centriste - UDF Didier Borotra(Pyrénées-Atlantiques)Groupe Union centriste-UDF Jean Boyer (Haute-Loire)Groupe Union centriste - UDF Marcel Deneux (Somme)Groupe Union centriste - UDF Yves Detraigne (Marne)Groupe Union centriste - UDF Muguette Dini (Rhône)Groupe Union centriste - UDF Jean-Léonce Dupont (Calvados)Groupe Union centriste - UDF Pierre Fauchon (Loir-et-Cher)Groupe Union centriste - UDF Françoise Férat (la Marne)Groupe Union centriste - UDF François Fortassin (Hautes-Pyrénées)Groupe du Rassemblement Démocratique et Social Européen Gisèle Gautier (Loire-Atlantique)Groupe Union centriste - UDF Adrien Giraud (Mayotte)Groupe Union centriste - UDF Jacqueline Gourault (Loir-et-Cher)Groupe Union centriste - UDF Pierre Jarlier (Cantal)Groupe UMP Jean-Jacques Jégou (Val-de-Marne)Groupe Union centriste - UDF Joseph Kergueris (Morbihan)Groupe Union centriste - UDF Valérie Létard (Nord )Groupe Union centriste - UDF Daniel Marsin (Guadeloupe)Groupe du Rassemblement Démocratique et Social Européen Jean Louis Masson (Moselle) non inscrit à un groupe Jean-Claude Merceron (Vendée)Groupe Union centriste - UDF Michel Mercier (Rhône)Groupe Union centriste - UDF Catherine Morin-Desailly (Seine-Maritime)Groupe Union centriste - UDF Philippe Nogrix (Ille-et-Vilaine)Groupe Union centriste - UDF Anne-Marie Payet (La Réunion) Groupe Union centriste - UDF Yves Pozzo di Borgo (Paris) Groupe Union centriste - UDF Bernard Seillier (Aveyron)Groupe du Rassemblement Démocratique et Social Européen Daniel Soulage (Lot-et-Garonne)Groupe Union centriste - UDF André Vallet (Bouches-du-Rhône)Groupe Union centriste - UDF Jean-Marie Vanlerenberghe (Pas-de-Calais)Groupe Union centriste - UDF François Zocchetto (Mayenne)Groupe Union centriste - UDF

                    Voilà !

                    Si j’étais membre de l’UDF ou du groupe Union Centriste-UDF, je me ferais vraiment du souci pour l’avenir de l’existence de ces partis si il s’avérait que les OGM passent en force... smiley


                  • aurelien (---.---.186.57) 9 décembre 2006 22:30

                    C’est ce que j’ai en parti(e) évoqué dans mon article :

                    La DéCoupe du monde politique : balle au centre ? smiley


                  • aurelien (---.---.186.57) 9 décembre 2006 22:51

                    Retenez bien ces noms, faites-en une copie à garder bien au chaud dans un petit dossier ou sur votre disque dur : ils ont voté POUR le projet de loi sur les organismes génétiquement modifiés, la plupart sont de l’UMP :

                    Philippe Adnot Jean-Paul Alduy Pierre André Gérard Bailly José Balarello Gilbert Barbier Bernard Barraux Jacques Baudot René Beaumont Michel Bécot Claude Belot Daniel Bernardet Roger Besse Laurent Béteille Joël Billard Jean Bizet Jacques Blanc Paul Blanc Pierre Bordier Joël Bourdin Brigitte Bout Jean-Guy Branger Dominique Braye Paulette Brisepierre Louis de Broissia François-Noël Buffet Christian Cambon Jean-Pierre Cantegrit Jean-Claude Carle Auguste Cazalet Gérard César Marcel-Pierre Cleach Christian Cointat Gérard Cornu Jean-Patrick Courtois Philippe Dallier Serge Dassault Isabelle Debré Robert Del Picchia Christian Demuynck Gérard Dériot Sylvie Desmarescaux Denis Detcheverry Eric Doligé Philippe Dominati Michel Doublet Daniel Dubois Alain Dufaut André Dulait Ambroise Dupont Bernadette Dupont Louis Duvernois Jean-Paul Emin Jean-Paul Emorine Michel Esneu Jean-Claude Etienne Hubert Falco Jean Faure André Ferrand François Fillon Gaston Flosse Alain Fouché Jean-Pierre Fourcade Bernard Fournier Jean François-Poncet Yves Fréville Yann Gaillard René Garrec Joëlle Garriaud-Maylam Christian Gaudin Jean-Claude Gaudin Patrice Gélard Alain Gérard François Gerbaud Charles Ginésy Francis Giraud Paul Girod Philippe Goujon Daniel Goulet Alain Gournac Adeline Gousseau Adrien Gouteyron Francis Grignon Louis Grillot Georges Gruillot Charles Guené Michel Guerry Hubert Haenel Françoise Henneron Pierre Hérisson Marie-Thérèse Hermange Michel Houel Jean-François Humbert Christiane Hummel Benoît Huré Jean-Jacques Hyest Soibahaddine Ibrahim Jean-Marc Juilhard Christiane Kammermann Roger Karoutchi Fabienne Keller Pierre Laffitte Alain Lambert Elisabeth Lamure André Lardeux Robert Laufoaulu Jean-René Lecerf Dominique Leclerc Jacques Legendre Jean-François Le Grand Philippe Leroy Marcel Lesbros Gérard Longuet Simon Loueckhote Roland du Luart Lucienne Malovry Philippe Marini Pierre Martin Colette Mélot Lucette Michaux-Chevry Alain Milon Jean-Luc Miraux Aymeri de Montesquiou Dominique Mortemousque Georges Mouly Bernard Murat Philippe Nachbar Georges Othily Monique Papon Charles Pasqua Jacques Pelletier Jean Pépin Jacques Peyrat Jackie Pierre Xavier Pintat Rémy Pointereau Ladislas Poniatowski Hugues Portelli Catherine Procaccia Jean Puech Jean-Pierre Raffarin Henri de Raincourt Charles Revet Henri Revol Henri de Richemont Philippe Richert Yves Rispat Josselin de Rohan Roger Romani Janine Rozier Bernard Saugey Bruno Sido Esther Sittler Louis Souvet Yannick Texier Michel Thiollière Henri Torre André Trillard Catherine Troendle François Trucy Alex Türk Jacques Valade Alain Vasselle Jean-Pierre Vial Serge Vinçon Jean-Paul Virapoullé


                  • aurelien (---.---.145.224) 9 décembre 2006 14:06

                    Il faut bien comprendre que la pression économique exercée par l’OMC sur l’Europe est très forte en matière d’OGM, via de puissantes multinationales. En plus de l’ignorance de nombre de politiciens concernant la nature de ces produits et de la manipulation de nombre de « scientifiques » défendant leurs budgets de laboratoires ou intérêts privés, l’idéologie libérale constitue pour nombre d’entre eux un argument suffisant pour autoriser leurs importations en masse Europe. D’autant plus que ceux-ci sont présents dans l’alimentation animale depuis quelques années.

                    Ne reste plus que le sursaut citoyen et la diffusion d’information pour le plus grand nombre.


                    • raelien 9 décembre 2006 15:43

                      Les OGM, comme toutes les nouvelles avancées de la science, apportent déjà de nombreux bienfaits :
                      - des aliments plus savoureux, plus sains pour la santé,
                      - des céréales qui vont enfin apporter de la nourriture en abondance sur toute la planète,
                      - des plantes plus respectueuses de l’environnement et des plantes vaccins,
                      - des animaux aux caractéristiques étonnantes. Même si tous les aliments ou toutes les plantes génétiquement modifiés ne sont pas parfaits, c’est en poursuivant les expérimentations de façon concertée et intelligente que l’on apportera les améliorations qui seront finalement bénéfiques pour tous.

                      La thérapie génique pour l’Homme, quant à elle, a déjà montré des succès spectaculaires avec la guérison des bébés bulles. Cette science n’en est qu’à ses débuts. Elle va continuer de progresser et permettra, à terme, de guérir toutes les maladies génétiques.

                      Cette science de l’amélioration et de la création de la vie ira beaucoup plus loin encore, en bouleversant notre vie et notre conception même de la vie dans de nombreux domaines et au-delà de ce que nous imaginons aujourd’hui. Elle ouvre la porte qui conduit aux robots biologiques et même, à la création d’Êtres Humains semblables à nous mais aussi différents de nous, si nous le souhaitons. Elle est porteuse d’une révolution technologique avec des robots vivants et plus encore, d’une révolution psychologique et religieuse avec la possibilité de créer des hommes “ à notre image ” ou d’améliorer la race humaine en jouant sur ses gènes.

                      Comme toute science nouvelle, l’ingénierie génétique, avec les OGM et la thérapie génique, utilisée sur l’Homme, suscite des craintes mais aussi d’immenses espoirs. Au-delà des réticences initiales que rencontre toute nouvelle technologie, elle est potentiellement positive et sera bénéfique à toute l’Humanité si elle est utilisée avec conscience.


                      • aurelien 9 décembre 2006 16:07

                        Salut Raelien,

                        C’est quoi pour toi la bonne conscience ?

                        (Je veux dire, en-dehors de celle de Raël smiley )


                      • Artefact (---.---.132.42) 9 décembre 2006 21:03

                        @ raélien : J’admire et envie l’optimisme qui respire et transpire de ton commentaire. T’as l’air d’avoir accès à de la super bonne : t’en aurais pas un peu pour les copains ?

                        Juste « elle est potentiellement positive et sera bénéfique à toute l’Humanité si elle est utilisée avec conscience ». Potentiellement positive, tant que tu n’es pas très précis, on est forcé de l’admettre pour indéniable (car non réfutable), mais le second corps de ta phrase me semble empli d’une candeur que je crains avoir du mal à préter aux puissances d’argent / multinationales / gens qui savent mieux que nous ce qui est bon pour nous, actuellement en charge du dossier...

                        Plus profondément, puisque le sujet est évoqué dans ton post, concernant l’« amélioration » de l’animal, et donc de l’homme puisque cela fait plus que transparaitre en filigrane, cela peut ne pas être un choix désirable / enviable (Si tant est que le choix nous soit laissé).

                        Désolé si je t’horrifie, et n’y prête que l’attention qu’on doit à un pourceau si cela t’agrée, mais le hasard / la nature / petit Jésus / je ne sais qui ou quoi, a voulu ou non que je sois individu, et suprème ignominie, doté de conscience. Alors c’est certain, comme tout un chacun, je fais des choses intéressants, amusantes, mais aussi je me nourris, je défèque, je pue, enfin je vis quoi. Et tu vois, tout cela m’a été donné de naissance.

                        Alors je conviens effectivement que c’est intellectuellement terriblement moins séduisant que ce superbe élan d’esthétisme eugénique que tu condescends à bien vouloir nous faire humer, mais cette vie qui m’a été léguée, j’ai la faiblesse de le croire, avec bienveillance, je ne pense pas détenir la vérité nécessaire à la modifier sans risquer de la salir.


                      • aurelien (---.---.186.57) 9 décembre 2006 21:37

                        Mais pas Ô Raëlien smiley


                      • bulu (---.---.1.42) 11 décembre 2006 10:52

                        J’ai le sentiment que ce soit-disant raelien est ici pour troller, provoquer par du scond degre.

                        En tout cas, les anti-ogm devraient s’inspirer de son discours qui par son proselytisme est un puissant denonciateur des ogm. Ce serait une belle facon de prendre a contre pied les pro-ogm et de sensibiliser le public.


                      • Artefact (---.---.132.42) 12 décembre 2006 13:49

                        @bulu :

                        effectivement, j’ai aussi trouvé le commentaire de raélien tellement gros que dans un premier temps, je l’ai pris pour un troll velu, assez talentueux d’ailleurs.

                        Malheureusement et à la réflexion, puis en regardant évoluer les notations, j’ai du me dire que ce n’était peut être pas le cas... Ma réponse se voulait plutôt humoristique, et empreinte de « bon sens paysan ».

                        Pour avoir connu (un ami de mes parents) une personne, bien sous tous rapports, plutôt intéressante et intelligente, qui est tombée chez les raéliens, je suis extrèmement prudent avec ces gens. Le discourt est toujours clair, cohérent et logique, seul moyen de le repérer : des prémices souvent fausses ou à minima des axiomes que tout le monde ne retient pas.

                        Pour ce qui est de « tomber » chez les raéliens, je ne retire rien, puisque la situation a abouti au divorce, avec tous les pleurs et grincements de dents qui vont bien. Pour moi, une personne qui perd tous ses repères sociaux (amis aussi) pour sa croyance, doit de poser la question de savoir s’il n’a pas été accroché par un système sectaire ?

                        Mais cela nous éloigne du sujet, grandement, et je vais suivre l’évolution des notations avec curiosité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

OGM


Palmarès