Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > La Semaine Européenne de l’énergie durable à Mestre organisée par (...)

La Semaine Européenne de l’énergie durable à Mestre organisée par l’Association Nordest Sudovest

Semaine Européenne de l'énergie durable à Mestre

organisée par l' Association NordEstSudOvest

A Mestre, Terre-Ferme de Venise - qui concentre désormais les trois-quarts de la population vénitienne due à un phénomène d'exode continue depuis la fin des années cinquante - a été organisé par l' Association NordEstSudOvest une semaine entière d'initiatives informatives sur les énergies durables du samedi 22 Juin au 30 Juin 2013.

Il s'agit de la troisième fois consécutive que cette Association dynamique organise cette série d'initiatives informatives dans le cadre du programme européen la « Semaine Européenne de l' énergie durable  » visant à soutenir les objectifs fixés par l'Union européenne pour 2020  : tirer 20 % de ses besoins énergétiques de sources renouvelables et réduire de 20 % ses émissions de gaz à effet de serre ainsi que la consommation d'énergie. Afin de renforcer l'importance de l'évolution vers plus d'efficacité énergétique et d'énergie renouvelable, de nombreuses manifestations se tiendront tant au niveau européen qu'au niveau national et local.

A Mestre donc, un stand a été dressé sur la place Ferretto, la place majeure de Mestre et la plus belle avec sa tour médiévale carrée et crénelée. Dans ce stand ont lieu tous les séminaires et conférences visant à informer la population de Mestre des nouveautés relatives aux énergies alternatives.

Le jour de l'inauguration Samedi 22 Juin une conférence dirigée par Pierantonio Belcaro, organisateur et coordinateur des initiatives à Mestre, a permis à plusieurs autorités locales d'intervenir et de s'exprimer pour informer les citoyens des progrès en cours et obtenus.

JPEG - 51 ko
Pierantonio Belcaro
Pierantonio Belcaro avec Giorgio Orsoni, Maire de Venise

Ainsi, Massimo Giorgetti, Assesseur aux Travaux Publics et à l'Energie à la Région de la Vénétie, nous a appris que l'Italie est désormais le second pays européen en production d'énergie alternatives après l'Allemagne (cette dernière avec un pourcentage très supérieur toutefois) : finalement une bonne nouvelle ! Par les temps qui courent, cela fait du bien !

Massimo Giorgetti {JPEG}

A Venise, l'objectif est de continuer le long et difficile travail de reconversion industrielle du Port de Marghera, le port de Venise produisant des produits chimiques extrêmement polluants dérivés du pétrole. Le port de Venise à Marghera avait été développé dans les années trente afin de relancer l'activité économique de Venise après la première guerre mondiale. Aujourd'hui, la Région de la Vénétie souhaiterait une requalification du territoire, par exemple en exploitant la production locale de produits chimiques pour produire de l'hydrogène à Porto Marghera, comme combustible alternatif au pétrole des transports publics lagunaires ou les autobus du territoire de la Terre-Ferme de Venise : Mestre et Marghera et des communes limitrophes. Il s'agit d'un vaste et ambitieux projet qui suit son cours et demandera encore de nombreuses années d'expérimentation avant qu'il ne devienne opérationnel.

De cette manière, les industries chimiques de Marghera deviendraient une ressource au lieu d'être un sérieux problème pour l'environnement comme c'est le cas aujourd'hui, dans une zone par ailleurs densément peuplée (environ 18.000 habitants).

 la fin de la conférence est intervenu un représentant du gouvernement, venu expressément de Rome, Pier Paolo Baretta, Sous-Secrétaire d' Etat au Ministère de l'Economie et des Finances. Il nous a appris que l'Italie doit changer rapidement par nécessité des urgences en cours. L'un des objectifs principaux est de réaliser une vaste politique d'économie d'énergie à tous les niveaux : dans les écoles publiques, sur les autoroutes etc. et surtout d'amorcer un changement de mentalité sans quoi rien ne pourra se faire : changer de mode de vie, en donnant la priorité à la qualité plutôt qu'à la quantité d'énergie consommée. Sages paroles.

Pier Paolo Baretta {JPEG}

Le lundi 24 juin a eu lieu une autre conférence portant sur l'énergie et le Bâtiment Durable, auquel participa un autre représentant du Gouvernement, rien de moins qu' Andrea Orlando, Ministre de l'Environnement et de la tutelle du Territoire et de la Mer, pour démontrer l'importance d'informer les citoyens sur la direction à suivre pour un comportement vertueux.

 

Pour plus d'information : www.nordestsudovest.org

et le site européen officiel :www.eusew.eu

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • baldis30 27 juin 2013 22:16

    Energies alternatives en Italie ? merveilleux ! lorsque l’on sait que le principal investisseur dans l’éolien , bien subventionné, est la ’ndrangheta . Les saisies de la « gendarmerie financière italienne » l’ont montré largement .

    Quant au solaire , prisonnier de la fourniture de panneaux par la Chine , on se demande dans quelle mesure les mafias chinoises ne sont pas derrière .

    Tout cela c’est très facile pour recycler l’argent pas très propre .

    A la décharge il faut dire qu’elle n’est pas très bien pourvue en hydraulique, ce qui tient à sa géographie ( cela transparait dans le vocabulaire avec seulement trois mots : fiume, torrente, ruscello et quelquefois rio ).

    D’autre part, en raisons des problèmes sismiques et de la nature de sols les possibilités d’implantations de production massive d’électricité sont très limitées .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès