Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Le clip des européennes 2009 : Nicolas Sarkozy, c’était De Gaulle (...)

Le clip des européennes 2009 : Nicolas Sarkozy, c’était De Gaulle !

Thierry Saussez, le responsable de la communication gouvernementale, a réalisé un clip en vue de mener une « campagne d’information et de mobilisation civique, co-signée par la Commission européenne et le Parlement européen » qui est diffusé sur les chaînes télévisées depuis le 9 mai et jusqu’au 7 juin, jour des élections européennes. Ce film de 46 secondes relatant l’historique de la construction européenne, censé lutter contre l’abstentionnisme des électeurs, a suscité l’émoi, l’effroi et une lettre de protestation, signée PS, envoyée le 18 mai, un peu tard, au CSA, afin de tenter l’interdiction de la diffusion de ces images jugées partisanes. Le CSA vient de débouter le Parti Socialiste de sa plainte, estimant par la voix de son président, Michel Boyon, que «  le message diffusé n’est pas une incitation à voter en faveur de certains candidats et qu’il ne constitue pas une émission publicitaire à caractère politique au sens de l’article 14 de la loi du 30 septembre 1986 »

Benoit Hamon, le porte-parole du PS et 3éme candidat pour les européennes en IDF, ne décolère pas depuis qu’il a appris, ce mercredi, la décision du CSA. Considérant qu’ "il ne s’agit ni plus ni moins d’un clip UMP, une vidéo qui ne comporte aucune image du Parlement européen et se termine par des images du G20 et de Nicolas Sarkozy sans aucun rapport avec l’élection même,(...) un mélange des genres scandaleux avec une grande similitude entre les images de ce clip et l’utilisation de l’image du président de la République dans la campagne UMP(...). Additionné au fait que dans sa campagne, l’UMP ne distingue pas l’action du gouvernement avec les déplacements des ministres candidats ou encore les meetings du président (...) ce spot enfreint les règles d’impartialité attendues de l’Etat dans sa tâche de mobilisation civique (...) le CSA a eu peur du coup de tonnerre qu’aurait provoqué la suspension du clip gouvernemental (...) l’audace qui consiste à remettre en cause" le spot du gouvernement "le CSA et ses sages ne l’ont pas eu (...) Il est des montagnes qui font peur au CSA (...) trop c’est trop "
 
 Ces propos jugés excessifs par l’UMP ont provoqués la riposte de son porte-parole, Frédéric Lefèbvre et celle de son adjoint, Dominique Paillé montés au créneau pour défendre l’éthique du Président : "Le combat commun mené par la droite et par la gauche pour l’Europe depuis des décennies fait partie du patrimoine commun des Français (...) C’est un mauvais procès (...)Le président de la République est le président de tout les Français, il a mené une action remarquable à la tête de l’Europe (...) Il est logique que dans un clip qui veut inciter les Français à aller voter, on retrace cette histoire française que les Français j’espère n’ont pas oublié"
 
Bon alors... to much or not to much le clip ?
 
Les 1000 diffusions de 46 secondes, prévues entre le 9 mai et le 7 juin, à 66, 666 euros la seconde, soit 3 millions d’euros au frais du contribuable pour un clip, c’est en soi contestable quand on sait que l’un des premiers rôles dans le film est tenu par le même qui annonça, récemment, que son pays était entré officiellement en récession. Pour fêter l’événement, il va même inviter Johnny ! Coût total de la facture : 4 millions d’euros. Ca fait cher la campagne...Mais si c’est pour inciter les Français à voter intelligemment le 7 juin, du point de vue de certains observateurs, c’est réussi...Et puis, on y voit du beau monde dans ce spot. Du lumineux même, voire, carrément, du subliminal. Dans l’ordre d’apparition, la liste non exhaustive des figurants les plus prestigieux : Robert Schuman, Charles de Gaulle , Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Delors, Jacques Chirac... and last but not yet least, Nicolas Sarkozy.
 
Si la plupart de ces grands hommes qui précèdent Sarkozy ont joués un rôle capital dans la construction européenne, il n’en reste pas moins vrai que cette petite narration de leurs contributions respectives, en forme de diaporama aux airs d’antan, a forcément un goût de passé. Cette première partie, contrastant d’ailleurs très brutalement avec le rythme frénétique et plus coloré de la seconde partie, ne laisse aucun doute sur le changement du même ordre, qui s’est opéré dans la communication gouvernementale, depuis l’avènement de Sarkozy à la tête de la République.
 
Les animations de synthèse aux allures de notre temps qui font la suite du clip, nous conduisent alors, comme sur des rails, de Paris à Bruxelles, en passant par Strasbourg, dans un train à grande vitesse, vers le XXI éme siècle, vers l’Europe d’aujourd’hui, celle de la présidence française à l’UE, celle du G20. Lorsque le téléspectateur, de retour du futur, contemple enfin l’oeuvre de la modernité, il peut reconnaître Sarkozy et son clan en pleine mission, comme les maîtres d’oeuvre de la rupture et du renouveau et déjà immortalisés auprès des Grands Hommes de la place...Un rêve de jeunesse, si tôt accompli, de celui qui ne regarde pas derrière lui mais droit devant, un exemple à suivre...
 
Et d’ailleurs, à qui s’adresse ce message visiblement tourné vers l’avenir, la technologie, laissant au passé, l’ancien, le vieux tout en revendiquant son prestige et son expérience ?
A qui s’adresse cette ode de l’innovation, de l’échange, de l’entreprise et des grands sommets ?
Manifestement, à tous ces visages mosaïques si jeunes et si sympathiques qui défilent ensuite à toute vitesse, permettant ainsi à n’importe quel jeune primo ou hésitant-votant d’aujourd’hui de s’identifier d’une manière fugace mais efficace. Une page est tournée, c’est évident, on est passé du noir à la couleur, du fixe au mobile, du lent à la vitesse, du vieillot à l’innovant, du Traité de Rome au G20, !
 
D’ailleurs le message final, la conclusion laissée à cette jeune électrice lambda qui a tout compris du message de ce clip, n’est-il pas dans son intention de vote à peine voilée ? Son message et à travers elle, n’est-il pas de faire dire que la jeunesse désire elle aussi, le
" changement et la continuité " à toute vitesse et parce-qu’elle le vaut bien ?
 
" Une nouvelle page s’ouvre, à nous d’écrire la suite ! Votons ! " Déclame comme injonction finale, cette demoiselle si jeune, si sûre d’elle et si optimiste. 
 
Le 7 juin continuons donc, et votons. En rime et en choeur pour celui qui ramène si brutalement, c’est vrai, à la réalité de l’Europe d’aujourd’hui au-dessus de toute Nation.
 
Sources : Rue89 -Mediapart- AFP- Nouvelobs
 
------------------------------------------------------------------
Lettre du PS au CSA Parti Socialiste 10 rue de Solférino 75333 Paris Cedex 07 Tél : 01 45 56 77 26 Fax : 01 45 56 78 74 www.parti-socialiste.fr à Monsieur Michel BOYON, Président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel Tour Mirabeau 39/43, quai André Citroën 75 739 Paris cedex16
Lundi 18 mai 2009,
 
Monsieur le Président,
 
Nous avons l’honneur de vous saisir en urgence de la question de la diffusion du spot télévisé gouvernemental à propos des élections européennes du 7 juin prochain. L’objet de ce spot, en théorie civique, est d’appeler les électeurs aux urnes pour ce scrutin. Après avoir visionné le spot du gouvernement, plusieurs remarques s’imposent : - Le parti pris du gouvernement est de valoriser la contribution des chefs d’Etat français dans la construction européenne pour justifier l’utilisation de l’image du président de la République Nicolas Sarkozy, alors que l’objet du vote du 7 juin est l’élection du futur Parlement européen. A l’exception de l’image furtive de Madame Veil, alors présidente du Parlement européen, le spot ne laisse figurer strictement aucune référence à l’activité des députés européens. La construction de ce clip n’a d’autre fonction que de légitimer l’apparition de Nicolas Sarkozy, président de la République. - Le spot se conclut par deux messages mettant en valeur le G20 et la Présidence française de l’Union européenne. Outre le parti pris discutable qui consiste à hisser ces deux événements au même rang que les étapes majeures de la construction européenne (réconciliation francoallemande, CECA, Euro, succès industriel mondial d’EADS), ces deux questions constituent l’armature du discours électoral européen de l’UMP. Il ne s’agit à nos yeux, ni plus ni moins, que de la reprise de deux arguments des listes défendues par le président de la République comme motif pour aller voter le 7 juin, dans une publicité tout juste déguisée. En conséquence, nous considérons que ce spot enfreint les règles d’impartialité attendues de l’Etat dans sa tâche de mobilisation civique. C’est pourquoi, par la présente, nous demandons au Conseil supérieur de l’audiovisuel de prendre position d’une part sur le caractère partisan du message de ce spot, et d’autre part en faveur de la suspension immédiate de sa diffusion. Veuillez recevoir, monsieur le Président, l’expression de nos salutations respectueuses. Benoît HAMON Jean-Christophe CAMBADELIS Porte-parole Directeur de Campagne
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • antoineged 21 mai 2009 10:40

    Il me semble, après l’avoir visionné, que le clip incriminé ne fait qu’affirmer des vérités d’évidence :

    « Le ciel est bleu et la Terre est ronde » !

    En irait-il, par hasard, autrement de ses détracteurs ?

    J’attends avec impatience leur réponse... !

    Antoine GED


    • Traroth Traroth 21 mai 2009 11:23

      Ce clip électoral de l’UMP financé par le contribuable est d’un ridicule achevé, en plus. Mettre au même niveau la présidence française du Conseil de l’Union européenne de juillet à décembre 2008 et les grands événements qui ont fait l’Europe, c’est vraiment grotesque !

      Pour la gouverne de Sarkozy, qui n’a pas l’air au courant : ça fait la douzième fois que la France exerçait cette présidence depuis 1959 !

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9sidence_du_Conseil_de_l%27Union_europ%C3%A9enne

      De Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand et Chirac, étrangement, n’ont pas jugé utile de faire un tel cirque autour de ce qui n’est après qu’un événement récurrent. Mais on se grandit avec ce qu’on a, pas vrai ?


      • Ramila Parks Ramila 21 mai 2009 14:20

        Merci pour votre commentaire en coup de gueuel et le rappel de ces évidences Traroth.
        J’aime pas les attaques personnelles, mais c’est vrai que Sarkozy a un côté agaçant
         smiley
        cordialement


      • Ramila Parks Ramila 21 mai 2009 14:22

        @Calmos

        Il a aussi mis de gens de gauche dans son gouvernement, Kouchner, Besson etc...Et pourtant, on lui en veut quand même !
         smiley)
        Cordialement


      • TSS 21 mai 2009 13:02

        mr@calmos

        @traroth,si je ne m’abuse,n’a pas parlé que de Mitterand mais aussi de

        Pompidou,Giscard,Chirac et de Gaulle qui même quand on travaille ,comme vous, pour l’UMP et

        qu’on bave devant Sarkho comme un chien devant un susucre, on est bien obligé de reconnaître

        que ses predecesseurs ont beaucoup plus fait pour l’Europe que ne fera jamais cet ersatz

        d’homme d’état ... !!


        • souklaye souklaye 21 mai 2009 13:19

          Iconographie chaotique pour une jeunesse désorientée, tout cela au nom de l’absentéisme, nul besoin de drapeau blanc.

          Quand on consomme des subventions sans acheter la technocratie, on finit par fantasmer le régime des autres.

          L’image modèle le sens des mots, fonction des dégâts collatéraux promulgués par la majorité.

          Quand la publicité partisane remplace l’éducation civique, il n’y a plus d’élèves, plus de maîtres, que des Dieux avec un bulletin.

          La suite ici :

          http://souklaye.wordpress.com/2009/05/18/post-it-dictature-de-l’image-et-democratie-des-consommateurs/


          • Ramila Parks Ramila 21 mai 2009 14:23

            « Quand la publicité partisane remplace l’éducation civique, il n’y a plus d’élèves, plus de maîtres, que des Dieux avec un bulletin. »

            Tout à fait d’accord Souklaye

            Bien à vous


            • katalizeur 21 mai 2009 14:45

              @ ramila , bonjour

              je n’ai pas de télé, peux tu me dire si ce clip parle de la candidature de dieudo ?

              car dans ce clip : http://www.youtube.com/watch?v=aIbO5HvlC-E&eurl=http%3A%2F%2Fwww%2Elabanlieuesexprime%2Eorg%2Farticle%2Ephp3%3Fid%5Farticle%3D3228&feature=player_embedded

              le parti antision fait de la pub pour tous : mitran, le ps, upm,le joufflu beçensien ;;ect et bien sur le secretaire general GUEAN est remercié pour son aide..........


            • Ramila Parks Ramila 21 mai 2009 15:00

              Bonjour Katalizeur...

              Il n’y est pas encore mais si tu visionnes les vidéos sur dailymotion, tu as du voir d’autres clips plus officiels, de plus en plus nombreux. Celui que je met dans l’article, est un clip gouvernemental dont le but inavoué est sans doute de concurencer Dieudo sur dailymotion qui arrive à opérer des millions de visionnage sans coûter un euro à la collectivité !

               smiley

              cordialement


              • Reinette Reinette 21 mai 2009 16:32

                à l’auteure


                PROPAGANDE POUR PROPAGANDE


                FRANCHEMENT, vous essayez de dire quoi exactement :

                que ce clip « sarkoziste » pourrait influencer sur les électeurs/gogos... (moi je le trouve plutôt contreproductif)



                VOUS regardez trop la télé ! comme dab vous ne faites que rapporter les ragots des médias


                et cette phrase-là :

                Le 7 juin continuons donc, et votons. En rime et en choeur pour celui qui ramène si brutalement, c’est vrai, à la réalité de l’Europe d’aujourd’hui au-dessus de toute Nation.(l’auteure)

                vous pouvez nous traduire ?


                • Ramila Parks Ramila 21 mai 2009 16:44

                  Reinette

                  Aucune intention de vous traduire quoi que ce soit, ni aujourd’hui, ni jamais, malgré cela vous pouvez continuer à me toller avec votre escouade si sympathique et si tenace, si tel est votre mission...car il est évident que vous ne pouvez vous empêcher de lire et surtout de commenter les « ragots »....
                  Je n’ai aucune autre solution que de vous souhaiter la bienvenue, malgré moi ou de vous proposer de vous abstenir de me lire, mais je pense que je peux vous dire d’ores et déjà et sans me tromper : A bientôt petite Reinette




                  • katalizeur 21 mai 2009 18:32

                    @ reinette la grenouille du marais (quartier pharisien ...bien sur )

                    comment peux tu traduire cela pour un cerveau zombié comme moi ? ;

                    http://www.dailymotion.com/video/x9chnk_juste-une-mise-au-point-v_news

                    pourquoi ? ben hamou michel edouard soutient il dieudo ? franchement je ne comprend plus rien..........


                    • Emmanuel Aguéra LeManu 21 mai 2009 18:57

                      Tellement juste, cette caricature d’un Sarko à l’envergure trop courte pour epouser la carrure de l’homme d’état ! Bravo le dessineux.
                      Président ou pas l’arriviste avocaillon reste un avocaillon arriviste.


                      • katalizeur 21 mai 2009 19:07

                        @ rumila

                        tout ce que touche le sarkozistan devient de la merde ; meme le publicitaire vedette du groupe...n’a plus d’inspiration........slogan «  »«  » pas les urnes.....les burnes«  »«  »"

                        (merci JOHAN°)

                        je n’arrive pas a trouver ce clip ..............

                        tant pis je me contenterai de celui la : http://www.dailymotion.com/video/x9cl6t_fasc-la-dieudomania_music

                        c’est vrai qu’il est beaucoup moins cher ; mais terriblement efficace......

                        comme mon ami JOHAN....je ne crois pas aux urnes , mais je crois aux BURNE


                        • La Taverne des Poètes 22 mai 2009 09:11

                          On dira ce qu’on voudra, Calmos sait dire les choses avec drôlerie. smiley


                        • Ramila Parks Ramila 22 mai 2009 21:04

                          Sarko salaud ?
                          Tel n’est pas le propos. En revanche, je pense que lorsque l’individu lambda se verra confronter aux réformes, concrètement, il sera bon de se rappeler la mélodie de notre ami, histoire de rendre l’atmosphère plus légère, mais pas sûr que ça passe, même en chanson...


                        • souklaye souklaye 22 mai 2009 08:37

                          Iconographie chaotique pour une jeunesse désorientée, tout cela au nom de l’absentéisme, nul besoin de drapeau blanc.

                          Quand on consomme des subventions sans acheter la technocratie, on finit par fantasmer le régime des autres.

                          L’image modèle le sens des mots, fonction des dégâts collatéraux promulgués par la majorité.

                          Quand la publicité partisane remplace l’éducation civique, il n’y a plus d’élèves, plus de maîtres, que des Dieux avec un bulletin.

                          La suite ici :

                          http://souklaye.wordpress.com/2009/05/18/post-it-dictature-de-l’image-et-democratie-des-consommateurs/


                          • La Taverne des Poètes 22 mai 2009 08:58

                            Il y a des jours où les socialos tapent sur les nerfs avec leur hypocrite indignation. Est-ce qu’ils seraient prêts à financer un nouveau clip ? 3 millions d’euros ! N’ont-ils pas d’autres terrains de lutte plus criants ? Ah non, c’est vrai c’est Besancenot qui s’occupe de ces questions urgentes. Eux, ils préfèrent jouer les vierges effarouchées.


                            • Ramila Parks Ramila 22 mai 2009 14:59

                              Bonjour Taverne des Poètes

                              A 3 millions d’euros, il ne faut pas être spécialement socialo ou vierge pour être effarouché..Mais c’est vrai que dans tous les partis politique il y a des hommes sans éthique...

                              Bàv


                            • logan 22 mai 2009 22:22

                              Réaliser une honteuse propagande avec les moyens publiques, je trouve ça choquant et normal que le PS réagisse. Tous les partis devraient réagir face à ce genre de procédé déloyal.


                            • A. Nonyme Trash Titi 22 mai 2009 10:38

                              Agitation, agitation, indignation... Que Ségo les pardonne, ils ne savent plus ce qu’ils font !
                              Vraiment de plus en plus agités du bocal les socialos.


                              • Imhotep Imhotep 22 mai 2009 10:55

                                Je ne voudrais pas faire le fier à bras, et ma modestie dut en souffrir, j’avais parlé à l’époque - il y a quinze jours - et cela n’avait pas l’air d’intéresser grand monde avant que le PS ne décide de se bouger , de ce spot ici.


                                Ce clip est évidement une promotion pour l’UMP car la présidence de la France, et surtout le G20, ne répond en tien à des critères objectifs qui pousseraient à voter, mais sont nettement plus efficace à voter pour l’UMP parce que justement leur argument est la réussite de la présidence française ce que reprennent en chœur les deux vierges de l’UMP Paillé et Lefebvre. Le fond et la forme de la fin du clip est sans contestation possible une propagande pour l’UMP d’autant que sur leur tract c’est la tête de Sarkozy et non des têtes de listes UMP.

                                • Ramila Parks Ramila 22 mai 2009 15:02

                                  « Le fond et la forme de la fin du clip est sans contestation possible une propagande pour l’UMP d’autant que sur leur tract c’est la tête de Sarkozy et non des têtes de listes UMP. »

                                  Bonjour Imhotep

                                  Parfois, les sujets se croisent, je crois que ça arrive à bcp d’auteurs sur Agora.
                                  En tous cas, je suis tout à fait d’accord avec vous sur le constat et l’analyse

                                  Bàv


                                  • mahath 23 mai 2009 03:29

                                    Paix, liberté et innovation ne sont pas les enjeux de ces Européenne. Alors pourquoi de ci belles notions dans ce clip de propagande ? Le seul et unique enjeu politique se trouve sur le versant du libéralisme pour toujours plus de libéralisme. Cela montre à quel point les hommes politiques idéalise et conceptualise leur vision de la démocratie avec l’approche marketing de ce message. Dés lors, l’union Européenne devient un produit comme un autre, elle est formaté dans l’esprit des gens selon des critères fédérateurs tel que ceux utilisés dans la vidéo.


                                    Cette approche naïve, presque enfantine, démontre bien que les élus Français remplace, bien trop souvent, le citoyen par le consommateur à qui l’Union Européenne n’est pas proposé mais vendu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès